Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 18 août Notre-Dame de Liesse
par ami de la Miséricorde Hier à 23:46

» 18 août Sainte Hélène
par ami de la Miséricorde Hier à 23:12

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
par ami de la Miséricorde Hier à 23:00

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 18:48

» 17 août Sainte Jeanne Delanoue
par ami de la Miséricorde Hier à 00:51

» Luz de Maria (approbation de l'Eglise) sur les messages depuis 2009 au mois de M
par Stefanos Mer 16 Aoû 2017, 22:15

» 16 août Saint Roch de Montpellier
par ami de la Miséricorde Mer 16 Aoû 2017, 01:58

» 15 août Assomption de la Très Sainte Vierge Marie
par ami de la Miséricorde Mar 15 Aoû 2017, 01:08

» 14 août Saint Maximilien-Marie Kolbe
par ami de la Miséricorde Lun 14 Aoû 2017, 01:51

» 13 août : Saint Bénilde de Saugues
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 16:44

» 13 août Sainte Radegonde de Poitiers
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 01:20

» 13 août Saint Jean Berchmans
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 01:00

» 13 août Saint Hippolyte de Rome
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 00:42

» 13 août Saint Dorothée de Gaza
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 00:29

» 12 août Sainte Jeanne-Françoise Frémiot de Chantal
par ami de la Miséricorde Ven 11 Aoû 2017, 23:09

» 11 août Sainte Claire d'Assise
par ami de la Miséricorde Ven 11 Aoû 2017, 01:16

» 10 août Sainte Philomène
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Aoû 2017, 01:26

» 10 août Saint Laurent de Rome
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Aoû 2017, 01:09

» 9 août Sainte Thérèse-Bénédicte de La Croix (Edith Stein)
par ami de la Miséricorde Mer 09 Aoû 2017, 01:56

» 8 août Saint Dominique de Guzman
par ami de la Miséricorde Mar 08 Aoû 2017, 10:25

» 7 août Saint Gaëtan de Thienne
par ami de la Miséricorde Lun 07 Aoû 2017, 00:16

» Du 6 au 14 août Neuvaine de l'Assomption
par ami de la Miséricorde Dim 06 Aoû 2017, 08:52

» 6 août Transfiguration du Seigneur
par ami de la Miséricorde Dim 06 Aoû 2017, 08:43

» 5 août Dédicace de Sainte Marie Majeure
par ami de la Miséricorde Ven 04 Aoû 2017, 21:34

» 4 août Saint Jean Baptiste Marie Vianney
par ami de la Miséricorde Jeu 03 Aoû 2017, 22:27


Partagez | 
 

 Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ami de la Miséricorde
Assidu
avatar

Nombre de messages : 6230

MessageSujet: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Dim 25 Jan 2009, 01:05

Prot. 129/2009
CONGREGATION POUR LES EVÊQUES
DECRET

Par la lettre du 15 décembre 20085 adressée à Son Eminence le Cardinal Dario Castrillon Hoyos, Président de la Commission pontificale Ecclesia Dei, Mgr Bernard Fellay, en son nom ainsi qu'au nom des trois autres Evêques consacrés le 30 juin 1988, sollicitait de nouveau la levée de l'excommunication latae sententiae formellement déclarée par Décret du Préfet de cette même Congrégation pour les Evêques en date du 1er juillet 1988.
Dans la lettre ci-mentionnée, Mgr Fellay affirme, entre autre: "Nous sommes aussi toujours bien ancrés dans la volonté de rester catholiques et de mettre toutes nos forces au service de l'Eglise de Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui est l'Eglise catholique romaine. Nous acceptons son enseignement filialement. Nous croyons fermement à la primauté de Pierre et à ses prérogatives et c'est pourquoi la situation actuelle nous fait d'autant plus souffrir".
Sa Sainteté Benoît XVI - paternellement sensible au malaise manifesté par les intéressés à cause de la sanction d'excommunication et confiant dans l'engagement exprimé par eux dans la lettre citée pour n'épargner aucun effort pour approfondir dans les nécessaires colloques avec les Autorités du Saint-Siège les questions encore ouvertes, et de pouvoir ainsi parvenir rapidement à une pleine et satisfaisante solution du problème posé à l'orgine - a décidé de reconsidérer la situation canonique des Evêques Bernard Felley, Bernard Tissier de Mallerais, Richard Williamson et Alfonso Galaretta relative à leur consécration épiscopale.
Cet acte exprime le désir de consolider les relations réciproques de confiance, d'intensifier et de rendre stables les rapports de la Fraternité Saint-Pie X avec le Siège apostolique. ce don de paix, au terme des célébrations de Noël, se veut aussi un signe pour promouvoir l'unité dans la charité de l'Eglise universelle et, par là, enlever le scandale de la division.
En souhaitant que ce pas soit suivi sans tarder de la pleine communion avec l'Eglise de toute la Fraternité Saint-Pie X, en témoignage d'une vraie fidélité et d'une vraie reconnaissance du Magistère et de l'autorité du Pape par la preuve de l'unité visible.
Selon les facultés qui m'ont été expressément concédées par le Saint Père Benoît XVI, en vertu du présent Décret, je remets aux Evêques Bernard Felley, Bernard Tissier de Mallerais, Richard Williamson et Alfonso Galaretta la censure d'excommunication latae sententiae déclarée par cette Congrégation le 1er juillet 1988, ainsi que je déclare privé d'effets juridiques, à partir de la date d'aujourd'hui, le Décret publié à cette même époque.
Rome, de la Congrégation pour les Evêques, le 21 janvier 2009.

Card. Giovanni Battista RE
Préfet de la Congrégation pour les Evêques.


Source : Pro Liturgia
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saintmichel-princedesanges.com/
Stefanos
Assidu
avatar

Nombre de messages : 571

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Dim 25 Jan 2009, 16:28

cat c'est une formidable nouvelle. La messe célébrée selon la forme extraordinaire du rite est si belle qu'il faut pouvoir la diffuser. Mais quid de Mgr Fellay, l'évêque anciennement excommunié, qui utilise communément les injures contre la Sainte Eglise ?
cat
Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Dim 25 Jan 2009, 17:48

Citation :

La décision, samedi, de Benoît XVI de lever l'excommunication de Mgr Richard Williamson, l'évêque traditionaliste qui soutient les thèses révisionnistes niant la Shoah, a provoqué un profond émoi en Israël, où le gouvernement a néanmoins précisé qu'elle ne remettrait pas en cause la visite du pape prévue en mai en Terre sainte.
Ce prélat d'origine britannique fait partie des quatre évêques "lefevristes" excommuniés en 1988 pour avoir été consacrés sans l'accord du Saint-Siège. Il a nié à plusieurs reprises l'estimation, généralement admise par les historiens, de six millions de juifs exterminés durant la Seconde Guerre mondiale ainsi que l'existence de chambres à gaz dans les camps de concentration nazis.
"Nous croyons que la question d'excommunier ou de ne pas excommunier un fidèle de l'Eglise catholique romaine est un problème interne à cette église", a commenté Robert Rozet, du mémorial de Yad Vashem construit à Jérusalem en hommage aux victimes de la Shoah.
"Néanmoins, nous trouvons scandaleux qu'un membre aussi éminent de cette église puisse nier la Shoah".
Prié de dire si la décision du pape aurait une conséquence sur sa visite en Israël, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Yigal Palmor, a répondu: "Non. Cela n'a rien à voir avec les relations entre Etats".
Jospeh Nasr, version française Jean-Loup Fiévet

Source : Le Point :

http://www.lepoint.fr/actualites-monde/la-rehabilitation-de-l-eveque-negationniste-choque-en-israel/924/0/310443

Leodia



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
majuscule soleil
Assidu
avatar

Nombre de messages : 792
Localisation : chatanooga

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Lun 26 Jan 2009, 09:11

viking Boonjour.

Cette levée des excommunications pour les évêques intégristes est surprenante et ne manque pas de faire des mécontents.
A mon sens,il s'agit d'un acte qui a une valeur stratégique,car je me souviens que la précédente ouverture que le Pape Benoït XVI avait faite en faveur des traditionnalistes avait été suivie d'un acte important vers l'oecuménisme.
En d'autres termes et pour parler trivialement:un coup à droite,puis,un coup à gauche...Un acte dans le sens de la tradition,un autre dans le sens de la nouveauté...
Aujourd'hui,un événement plus important aura lieu avec la nomination du Patriarche orthodoxe de Moscou.Si l'heureux élu est THEOCTIST qui est pro- occidental,ce sera une excellente nouvelle!
Revenir en haut Aller en bas
Stefanos
Assidu
avatar

Nombre de messages : 571

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Lun 26 Jan 2009, 09:22

La tradition vivante est la plus belle nouveauté de l'Eglise, tout simplement parce que les distinctions politiques ne peuvent s'appliquer à notre Sainte Eglise. Certes, les journalistes continuent à lui opposer leurs propres schémas, guidés par la méconnaissance de l'histoire de notre Eglise. Au 5e siècle, l'évêque Alexandre décide de former un schisme, car il estime que le Saint-Père Léon le Grand s'est montré trop faible avec le monophysisme. Or un schisme ne peut jamais se justifier par une hérésie : Est-ce à dire que le schisme est forcément "de droite" et l'hérésie "de gauche" : bien sûr que non. Durant de nombreux siècles, la messe célébrée selon le missel traditionnel a nourri notre Eglise de nombreux saints, sans que l'on pense un instant à lui appliquer cet étrange clivage. Pour passer du côté politique, le désignation de Mac Mahon comme président de la 3e république en France après la défaite de Napoléon III suppose une séparation du Parlement entre une majorité de royalistes et une minorité de républicains. Aujourd'hui, le clivage droite-gauche repose sur des républicains de façon exclusive.



cat
Revenir en haut Aller en bas
majuscule soleil
Assidu
avatar

Nombre de messages : 792
Localisation : chatanooga

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Mar 27 Jan 2009, 09:58

Wink
C'est sur que la notion de droite et de gauche dans ce cas n'est pas à prendre dans un sens politique et dans les deux cas,il s'agit d'un schisme,aussi bien pour les intégristes que pour l'Orthodoxie.
Je voulais dire simplement que l'ouverture aux traditionnalistes représente un geste en rapport à un catholicisme enraciné dans l'histoire et qu'une ouverture encore à venir vers l'orient va dans le sens de nouvelles orientations.(Le jeu de mot est à noter:orient-orientation...)
Et dans les deux cas,il s'agit d'un agrandissement de l'Eglise et de son accueil à la pluralité des rites et des sensibilités.
Quelqu'un connait-il le résultat de la nomination du Patriarche de Russie?
Revenir en haut Aller en bas
abbaruah
Assidu
avatar

Nombre de messages : 344
Age : 65
Localisation : BRETAGNE

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Mar 27 Jan 2009, 18:28

Je crois que c'est KIRILL, a vérifier. Mais je crois aussi, qu'il faut attendre fin janvier
Revenir en haut Aller en bas
http://cite-catholique.org
majuscule soleil
Assidu
avatar

Nombre de messages : 792
Localisation : chatanooga

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Jeu 29 Jan 2009, 09:15

king
Citation :
Le patriarche Cyrille Ier à la tête de l'église orthodoxe russe

Il y a 1 jour

MOSCOU — Le Métropolite Cyrille de Smolensk et de Kaliningrad a été élu à la tête de l'église orthodoxe russe mardi. Considéré comme un modernisateur soucieux de réconciliation avec le Vatican, succède au patriarche de l'ouverture Alexis II, mort le 5 décembre à 79 ans.

Mgsr Cyrille, de son vrai nom Vladimir Goundiaïev, a largement devancé les autres candidats lors du vote à bulletin à secret organisé dans la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou, où s'est réuni le concile en session extraordinaire, a déclaré le Métropolite Isidor, responsable du scrutin.

Agé de 62 ans, Msgr Cyrille est le premier patriarche orthodoxe russe élu depuis la chute de l'Union soviétique en 1991. Il prendra ses fonctions dimanche et risque de rencontrer une forte opposition des conservateurs à sa volonté de rapprochement avec les catholiques.

Le patriarche Alexis II dirigeait l'église orthodoxe russe depuis 1991. C'était un partisan affiché du président Vladimir Poutine, aujourd'hui Premier ministre, et de son gouvernement. Il est peu probable que son successeur change radicalement d'attitude envers le Kremlin.

L'église orthodoxe compte plus de 100 millions d'orthodoxes en Russie, pas forcément pratiquants, et des dizaines de millions d'autres dans le reste du monde.

Et ce patriarche est connu pour ses déclarations homophobes.Cela va mettre un peu de lumière sur nos sociétés occidentales hédonistes.
Revenir en haut Aller en bas
johan
Assidu
avatar

Nombre de messages : 247

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Jeu 29 Jan 2009, 14:01

voici sur Zenit.org les précisions sur
La levée de l’excommunication, en vue d’une « pleine communion »Benoît XVI explique la réponse qu’il attend des quatre évêques
Citation :


ROME, Mercredi 28 janvier 2009 (ZENIT.org)
- Benoît XVI souhaite que la levée de l'excommunication qui frappait
encore quatre des six évêques excommuniés en 1988 à la suite de leur
désobéissance à Jean-Paul II, les conduise à manifester leur « vraie
fidélité » et leur « vraie reconnaissance » à la fois « du magistère et
de l'autorité du pape et du concile Vatican II ». Il souhaite qu'ils
accomplissent maintenant les pas qu'il leur reste à faire pour la
« pleine communion ». Pour
la première fois depuis la publication, samedi dernier, 24 janvier, du
décret de la congrégation romaine pour les évêques levant
l'excommunication, le pape Benoît XVI a pris la parole publiquement à
ce sujet. Il l'a fait à partir d'une réflexion sur l'unité de l'Eglise,
dans sa seconde communication, au terme de l'audience générale du
mercredi. Le pape s'est tout d'abord référé à l'homélie
qu'il
a prononcée lors de l'inauguration solennelle de son pontificat, le
jeudi 24 avril 2005. « Je disais, a rappelé le pape, que c'est la tâche
‘explicite' du pasteur que ‘l'appel à l'unité', et en commentant les
paroles évangéliques relatives à la pêche miraculeuse j'ai dit : ‘Et,
malgré cette quantité de poissons, le filet ne s'est pas déchiré' et je
poursuivais après ces paroles évangéliques : ‘Hélas, Seigneur
bien-aimé, aujourd'hui le filet s'est déchiré, aurions-nous envie de
dire avec tristesse !' Et j'ai continué : ‘Mais non - nous ne devons
pas être tristes ! Réjouissons-nous de ta promesse, qui ne déçoit pas,
et faisons tout ce qui est possible pour parcourir la route vers
l'unité que tu as promise. Faisons mémoire d'elle comme des
mendiants dans notre prière au Seigneur : oui Seigneur, souviens-toi de
ce que tu as promis. Fais que nous ne soyons qu'un seul Pasteur et
qu'un seul troupeau ! Ne permets pas que ton filet se déchire et
aide-nous à être des serviteurs de l'unité !' » C'est
seulement après cette prémisse que le pape a mentionné la levée de la
sanction en l'insérant dans cette perspective de recherche de l'unité
perdue : « C'est justement pour accomplir ce service de l'unité, qui
qualifie de façon spécifique mon ministère de Successeur de Pierre, que
j'ai décidé il y a quelques jours, d'accorder la rémission de
l'excommunication qu'avaient encourue les quatre évêques ordonnés en
1988 par Mgr Lefebvre sans mandat pontifical ». Benoît XVI
s'est expliqué sur la raison de ce geste en
disant : « J'ai accompli ce geste de miséricorde paternelle parce que
ces prélats ont manifesté à plusieurs reprises leur vive souffrance du
fait de la situation dans laquelle il s'étaient retrouvés ». Il
a aussi exprimé les fruits qu'il en attend : « Je souhaite que mon
geste soit suivi d'un engagement diligent de leur part à accomplir les
pas ultérieurs nécessaires pour réaliser la pleine communion avec
l'Eglise, en témoignant ainsi une vraie fidélité et une vraie
reconnaissance du magistère et de l'autorité du pape et du concile
Vatican II ».
d'autre part
Mgr Fellay demande pardon pour les propos négationnistes de Mgr Williamson« Les affirmations de Mgr Williamson ne sont pas la position de notre société »

Citation :


ROME, Mardi 27 janvier 2009 (ZENIT.org)
- « Les affirmations de Mgr Williamson ne reflètent en aucun cas la
position de notre
société », déclare Mgr Bernard Fellay, Supérieur de la Fraternité Saint
Pie X, ce 27 janvier 2009, en réponse au scandale suscité par les
propos négationnistes de Mgr Williamson. Mgr
Fellay désavoue son confrère en disant : « Nous avons eu connaissance
d'une interview accordée par Monseigneur Richard Williamson, membre de
notre Fraternité Saint Pie X, à la télévision suédoise. Dans cette
interview, celui-ci s'exprime sur des questions historiques, en
particulier sur la question du génocide juif par les
national-socialistes. Les affirmations de Mgr Williamson ne reflètent
en aucun cas la position de notre société ». « Nous
demandons pardon au Souverain Pontife, et à tous les hommes de bonne
volonté, pour les conséquences dramatiques d'un tel acte »,
déclare Mgr Fellay dans ce même communiqué.

De même Le pape invoque « la lumière de l’Esprit Saint » sur Kirill Ier Communication à l’audience du mercredi
Citation :


ROME, Mercredi 28 janvier 2009 (ZENIT.org)
- Benoît XVI a invoqué « la lumière de l'Esprit Saint » sur le
patriarche Kirill Ier, élu hier, 27 janvier, nouveau patriarche de
Moscou et de toutes les Russies. Le
pape a consacré sa première communication, à la fin de l'audience du
mercredi, à l'élection du nouveau patriarche orthodoxe russe. « J'ai
appris avec joie la nouvelle de l'élection du métropolite Kirill comme
nouveau patriarche de Moscou et de toutes les Russies, a dit le pape.
J'invoque sur lui la lumière de l'Esprit Saint pour un généreux service
de l'Eglise orthodoxe russe, en le confiant à la protection spéciale de
la Mère de Dieu ». Benoît XVI a aussi fait parvenir au
patriarche Kirill un télégramme, en anglais, dans lequel il dit
également sa « joie » et où il lui adresse ses « chaleureuses
félicitations » en lui souhaitant la « force et la joie dans
l'accomplissement de la grande tâche qui se présente à lui en tant que
guide de
l'Eglise qu'il préside sur la voie de la croissance spirituelle et de
l'unité ». « Dans
ma prière, ajoute le pape, je demande au Seigneur de vous accorder en
abondance la sagesse pour discerner sa volonté, pour persévérer dans le
service aimant du peuple qui est confié à votre ministère patriarcal,
et pour le soutenir dans la fidélité à l'Evangile et aux grandes
traditions de l'Orthodoxie russe ». Le pape a exprimé ce
voeu pour tous les orthodoxes : « Que le Tout-Puissant bénisse aussi
vos efforts pour maintenir la communion entre les Eglises orthodoxes et
chercher cette plénitude de collaboration et de dialogue ». « J'assure
votre Sainteté de ma proximité spirituelle et de l'engagement de
l'Eglise catholique pour un témoignage de plus en plus clair à la
vérité du message chrétien et aux valeurs qui seules peuvent soutenir
le monde d'aujourd'hui sur le chemin de la paix, de la justice et du
soin aimant des marginaux », a-t-il ajouté. Le pape a conclu en invoquant sur le patriarche russe « les dons de l'Esprit Saint de sagesse, de force et de paix ».
Tout ceci nous invite à méditer sur Le Bon Pasteur qui va au devant de la brebis perdue cheers
Bonne et sainte journée à tous.
Johan sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Juste une petite visite...   Jeu 29 Jan 2009, 15:27

... pour vous transmettre un texte qui est publié sur un certain nombre de sites Internet, car qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son...

« Honte d’être catholique »
Tribune de l’essayiste Matthieu Grimpret
Il y a dix ans, j’étais en train d’écrire un livre qui connut un certain retentissement et que certains ont même qualifié de « manifeste de la Génération Jean Paul II ». Dans la fougue de mes vingt ans, je lui avais donné un titre un peu grandiloquent, La Révolution de Dieu, et un sous-titre sans ambiguïté : Jeune, catholique et heureux de l’être. Dans ce livre, je dévoilais la joie qu’un jeune du XXI° siècle peut éprouver à découvrir que le Christ Jésus est proche de lui, partout et tout le temps. S’il fallait le réécrire, je le ferais sans problème – quoique avec moins d’ardeur, le temps ayant fait son œuvre et douché maintes illusions…

Et pourtant, aujourd’hui, pour la première fois de ma vie de croyant, j’ai honte d’être catholique.

Le pape Benoît XVI vient de mettre fin à l’excommunication qui touchait les quatre évêques
schismatiques ordonnés par Mgr Lefèvre. A la rigueur, le principe de cette mesure où, d’après le Cardinal Re, signataire du décret, le pape se montre « sensible, comme le serait un père, au malaise spirituel manifesté par les intéressés à cause de la sanction l'excommunication », peut se comprendre. Il ne m’appartient pas d’en juger.


En revanche, je ne comprends pas – et c’est la raison même de ma honte – qu’on ouvre les bras à un homme, Mgr Richard Williamson, dont l’antisémitisme et le négationnisme sont désormais de notoriété publique, puisqu’il a déclaré, il y a peu, à une télévision suédoise : "Je crois qu'il n'y a pas eu de chambres à gaz (...) Je pense que 200 000 à 300 000 Juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz."

C’est en effet extrêmement troublant. Peut-on croire que les services de la Curie romaine n’aient jamais eu vent des pensées et des propos douteux de ce prélat ? Si c’est le cas, on regrettera l’extraordinaire légèreté avec laquelle cette administration a agi, négligeant de se pencher sur les positions de Mgr Williamson concernant le judaïsme, domaine pourtant crucial puisque le judaïsme n’est rien de moins, selon le pape lui-même, que « la matrice éternellement vivante et valable » de la foi catholique. Et si la Curie romaine savait et a malgré tout œuvré pour que soit levée
l’excommunication de cet homme, il ne nous reste plus que nos yeux pour pleurer et nos prières pour supplier le pardon de Dieu.


Car, dans ces conditions, cela signifie que les analyses un peu faciles selon lesquelles le pape et son entourage ont décidé, au nom de la lutte contre le relativisme, de fermer les écoutilles et de ne plus prêter attention au monde qui les entoure – ces analyses ne relèveraient pas que du fantasme. Le pape est-il vraiment en train de faire reculer l’Église ?

Je suis un esprit libéral, certes, mais dans un corps conservateur ; l’obéissance à l’autorité légitime est pour moi une question de principe ; je crois avoir toujours fait preuve, en tant que baptisé, de la plus grande fidélité possible au Saint Père ; je répugne même à critiquer en public les enseignements du Magistère avec lesquels je suis en désaccord total – non parce que je n’en aurais pas le droit, mais parce que, dans mon esprit, le chef est le chef…

Mais là, désolé, non. Non possum.

Il me serait facile, et sans démagogie aucune, de mettre en balance le sort réservé à Mgr Williamson, négationniste affiché qu’on vient de rétablir dans la communion de l’Église, et celui des paroissiens de base, comme j’en connais beaucoup, qui sont divorcés-remariés et ne peuvent pas, eux, communier au Corps et au Sang du Christ. Le personnel de l’Église donne au monde la détestable impression que, pour les catholiques, il vaut mieux être antisémite que divorcé… (1)

Depuis qu’il est arrivé sur le trône de Saint Pierre, Benoît XVI a placé au cœur de son action
pastorale la notion de non-négociable, c’est-à-dire l’idée selon laquelle certains enseignements de l’Église, qui ne relèvent pourtant pas de la Révélation et du dépôt de la Foi, n’en constituent pas moins des pierres d’achoppement sur lesquelles il n’est pas possible de transiger. Il s’agit notamment de toutes les questions d’anthropologie, de morale sexuelle, de défense de la vie. À titre personnel, j’estime qu’il s’agit d’une fuite en avant de nature idéologique, à rebours de l’Évangile. Mais, après tout, qui suis-je pour juger les idées du pape…


En revanche, je crois être en droit de réclamer, comme beaucoup de catholiques, et pas uniquement les officines progressistes, une explication sur le point suivant : voter pour un candidat compétent mais qui refuse de s’engager contre la loi Veil, c’est non-négociable ; par contre, rendre toute sa place à un évêque qui nie la Shoah et tient des propos inhumains, c’est tout à fait négociable – et ce au nom d’une unité qui, du reste, constitue un véritable leurre.

Eh bien pour moi, la Shoah, c’est non-négociable. Et, dans les jours qui viennent, quand je serai amené, à travers mon engagement au service de l’amitié judéo-chrétienne, à rencontrer mes « frères aînés dans la foi » de l’Alliance Israélite Universelle ou de l’Union des Patrons Juifs de France, « je ne rougirai certainement pas du Christ », comme le dit saint Paul – mais, oui, j’aurai honte d’être catholique.
----------------------------------
(1) Personnellement j'écrirais : "antisémite ou prêtre défroqué que divorcé"...
Bonne continuation.


Dernière édition par Jonas le Ven 30 Jan 2009, 08:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
emmanuelle974
Assidu
avatar

Nombre de messages : 105
Localisation : Réunion

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Jeu 29 Jan 2009, 18:14

Bonsoir Jonas,

Moi aussi j'ai lu l'article en question et c'est vrai que cette réintégration tombe bien mal à propos. Sans doute le pape a-t-il de bonnes raisons de le faire....je l'espère vraiment .

Que l'Esprit Saint nous guide!sunny
Revenir en haut Aller en bas
Stefanos
Assidu
avatar

Nombre de messages : 571

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Jeu 29 Jan 2009, 18:22

Pour ma part, et après cette levée de l'excommunication, je peux dire véritablement :

Je suis fier d'être catholique.

Bien sûr, on peut se laisser emporter par la vague d'émotions habilement développée par les médias. Mais levée d'excommunication ne veut pas dire communion : elle veut dire ouverture au dialogue.

Que l'on déteste le pape et sa sainte Eglise, je le comprends : que l'on se prétende alors catholique, et c'est un non sens. Celui qui porte en haine l'Eglise et son pape n'a pas honte d'être catholique : il n'est pas catholique dans son sens véritable. En grec : catolicos - universel.

cat
Revenir en haut Aller en bas
Stefanos
Assidu
avatar

Nombre de messages : 571

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Jeu 29 Jan 2009, 20:53

Au sujet de la levée par le pape
des excommunications des 4 évêques ordonnés par Mgr Lefebvre

note du père E.J.


De nombreuses réactions

La levée des excommunications des évêques lefebvristes, par Benoît XVI le 24 janvier 2009, pose de nombreuses questions à beaucoup de personnes : pourquoi ce geste du pape ? n’est-ce pas un rapprochement injuste avec des schismatiques qui ont fait tant de mal à l’Eglise ? comment l’Eglise catholique peut-elle réintégrer de tels évêques et leur donner une mission dans l’Eglise ? n’est-ce pas une erreur grave du pape de réintégrer un évêque qui tient des propos négationnistes ? peut-on vraiment se réjouir ?



D’abord « excommunication », de quoi s’agit-il ?

L’excommunication est l’exclusion de la communion de l’Eglise, qui prive du droit de participer à la vie de l’Eglise, de recevoir ou de donner les sacrements. Elle est infligée suite à un acte d’une grande gravité de la part de membres de l’Eglise, telle l’apostasie (rejet total de la foi par un baptisé), l’hérésie (doute ou négation obstinée d’une vérité de foi), le schisme (refus de soumission à l’évêque de Rome), la profanation des espèces sacrées (corps et sang du Christ), la violence physique contre le pape, la consécration d’un évêque sans l’aval du pape, la violation du secret du sacrement de réconciliation, l’avortement. Il est important de préciser que n’est excommunié « par son acte même » que celui qui savait que son acte avait pour conséquence une excommunication. Nul n’est excommunié sans savoir qu’il encourait cette peine.



Quel est le but de l’excommunication ?

Le but de l’excommunication n’est pas de « mettre la personne à la porte de l’Eglise », mais de l’aider à prendre la mesure de la gravité de son acte, pour que la personne revienne, demande pardon, soit relevée de son excommunication et réintégrée dans l’Eglise.



Qu’en est-il des 4 évêques lefebvristes ?

Parce qu’ils ont été consacrés évêques par Mgr Lefebvre, le 30 juin 1988, sans l’accord du pape et en pleine conscience, ils se sont eux-mêmes excommuniés. Cette excommunication a été déclarée le 1er juillet 1988 par la congrégation pour les évêques à Rome.



A l’époque le Cardinal Ratzinger (actuel Benoit XVI) avait été mandaté par Jean-Paul II pour éviter à tout prix cet acte schismatique, qui aurait de graves et durables conséquences. En juin 1988, il était parvenu à un accord, signé par Mgr Lefebvre, accord qui évitait ces ordinations et donnait un statut dans l’Eglise à la fraternité saint Pie X créée par Mgr Lefebvre … et que celui-ci avait dénoncé dès le lendemain, avant de procéder à cet acte schismatique, vécu comme un drame par Jean Paul II, le cardinal Ratzinger et tant d’autres.



Au cours de ces dernières années, le dialogue entre le pape et la Fraternité saint Pie X a continué, pour aboutir, au bout de 20 ans, à la demande de la levée des excommunications par le responsable de la Fraternité St Pie X, Mgr Fellay, dans une lettre du 15 décembre 2008 dans laquelle il dit leur volonté de fidélité au pape.


Pourquoi le pape a-t-il fait ce geste ?


Le rôle du pape est de présider à la communion dans l’Eglise. Il est donc de son devoir de tout faire pour la réconciliation avec les personnes séparées de l’Eglise catholique. Le Concile Vatican II a demandé que l’Eglise catholique s’engage dans la voie de l’unité avec les autres chrétiens, appelée œcuménisme. Benoît XVI sait bien que plus le temps passe après une division et plus il est difficile de réconcilier les chrétiens séparés. Dès le début de son pontificat, le nouveau pape a dit sa grande préoccupation de l’unité. Lors de l’audience générale de mercredi 29 janvier, après la levée des excommunications, il a rappelé ses premiers propos d’alors :

Dans l'homélie prononcée à l'occasion de l'inauguration solennelle de mon pontificat, je disais que l'« appel à l'unité » est la tâche « explicite » du pasteur, et en commentant les paroles évangéliques relatives à la pêche miraculeuse, j'ai dit : « bien que les poissons furent si nombreux, le filet ne se déchira pas », et je poursuivais après ces paroles évangéliques : « Hélas, bien-aimé Seigneur, celui-ci - le filet - s'est à présent déchiré, dirions-nous pleins de douleur ». Et je poursuivais : « Mais non, nous ne devons pas être tristes ! Réjouissons-nous pour ta promesse qui ne déçoit pas et faisons tout notre possible pour parcourir la route vers l'unité que tu nous as promise... Ne permets pas, Seigneur, que ton filet se déchire et aide-nous à être les serviteurs de l'unité ».



Précisément pour accomplir ce service à l'unité, qui caractérise de manière spécifique mon ministère de Successeur de Pierre, j'ai décidé il y a quelques jours d'accorder la levée de l'excommunication dont avaient fait l'objet les quatre évêques ordonnés en 1988 par Mgr Lefebvre sans mandat pontifical. J'ai accompli cet acte de miséricorde paternelle, car à plusieurs reprises ces prélats m'ont manifesté leur vive souffrance pour la situation dans laquelle ils se trouvaient. Je souhaite que mon geste soit suivi par un prompt engagement de leur part à accomplir les pas supplémentaires nécessaires pour réaliser la pleine communion avec l'Eglise, en témoignant ainsi de la véritable fidélité et de la véritable reconnaissance du magistère et de l'autorité du Pape et du Concile Vatican II. (2° communication de Benoit XVI, audience générale mercredi 28 janvier 2009)



N’est pas une erreur grave de réintégrer un évêque qui tient des propos négationnistes ?

Ces propos négationnistes de Monseigneur Richard Williamson, membre de notre Fraternité Saint Pie X, à la télévision suédoise ont été qualifiés d’inacceptables par toute la hiérarchie catholique.



Ils ont obligé Mgr Fellay, responsable de la Fraternité St Pie X à prendre position. Il l’a fait le 27 janvier 2009, en demandant pardon pour ces propos de son confrère qui ne reflètent en aucun cas la pensée de la Fraternité, et lui interdisant de prendre la parole sur ce qui ne concerne ni la foi ni les mœurs : « Nous demandons pardon au Souverain Pontife, et à tous les hommes de bonne volonté, pour les conséquences dramatiques d'un tel acte », déclare Mgr Fellay dans son communiqué



Le pape n’a pas commenté ces propos qui mettaient à mal le processus de réconciliation. Il a fait le choix, lors de l’audience du mercredi 28 janvier, de redire explicitement sa solidarité avec les juifs qui font mémoire de la shoah, ajoutant ceci, où il parle clairement de l’impossible négation :

« Je souhaite que la mémoire de la shoah incite l'humanité à réfléchir sur la puissance imprévisible du mal lorsqu'il conquiert le coeur de l'homme. Que la Shoah soit pour tous un avertissement contre l'oubli, contre la négation ou le réductionnisme, car la violence contre un seul être humain est une violence contre tous. Aucun homme n'est une île, a écrit un poète célèbre. Que la Shoah enseigne en particulier aux anciennes et aux nouvelles générations que seul le chemin difficile de l'écoute et du dialogue, de l'amour et du pardon conduit les peuples, les cultures et le religions du monde à l'objectif souhaité de la fraternité et de la paix dans la vérité. Que jamais plus la violence n'humilie la dignité de l'homme! (3° communication de Benoit XVI, audience générale mercredi 28 janvier 2009)



Est-ce juste de réintégrer des personnes qui discrédite l’Eglise ? Il faut ajouter que l’Eglise n’est pas un club de gens parfaits. Jésus a appelé comme apôtres Pierre qui l’a renié et Judas qui l’a trahi, sans parler des autres qui n’ont pas toujours été à la hauteur. C’est bien sûr très regrettable que des positions inintelligentes et blessantes soient tenues par des responsables d’Eglise, car cela semble la discréditer aux yeux des non-catholiques. Mais attention ! S’il n’y avait dans l’Eglise que des purs, nous n’y serions pas ni vous, ni moi. Il n’y aurait pas grand monde … alors que nous, qui sommes tous un peu tordus, avons bien besoin de son aide !


Ces évêques ont-ils une mission dans l’Eglise à présent ?


Non, car il n’agit que du début d’un processus de réconciliation. Pour l’heure, ces évêques restent suspendus a divinis, c’est-à-dire non autorisés à exercer une charge dans l’Eglise. La pleine communion n’a pas encore été rétablie.



Que faut-il pour une pleine communion ?

Il faut pour cela que les évêques en question reconnaissent pleinement tout le Magistère de l’Eglise, y compris Vatican II. Or Mgr Fellay déclarait il y a peu avoir des réserves sur ce Concile, ce qui est inacceptable par le pape. Benoît XVI a redit récemment à plusieurs reprises la grande valeur de ce Concile, qui se situe dans la continuité de la Tradition de l’Eglise, sans rupture aucune. Le pape actuel, comme ses trois prédécesseurs, a souvent affirmé que l’Esprit Saint avait accompagné le travail de évêques du monde entier, lors du Concile Vatican II, concile qui a promu la réforme de la liturgie, l’œcuménisme et le respect de la liberté de conscience. Les évêques sont donc tenus de recevoir les textes de Vatican II dans leur intégralité, textes qui ont d’ailleurs tous été signés par Mgr Lefebvre lors du Concile.



De plus, pour que la réconciliation soit totale, il faut que soit trouvée une place dans l’Eglise pour ces évêques, les prêtres et les fidèles qui sont avec eux. Un statut devra leur être trouvé.



Pouvons-nous vraiment nous réjouir de cette levée des excommunications ?

L'annonce de la décision de Benoît XVI de lever l'excommunication aux quatre évêques ordonnés par Mgr Marcel Lefebvre sans mandat du pape en 1988, est la meilleure nouvelle de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens », a déclaré le père Federico Lombardi s.j., directeur du Bureau de presse du Saint-Siège en commentant le décret publié samedi par la Congrégation romaine pour les évêques.

Le père Lombardi souhaite que cette « bonne nouvelle soit source de joie dans toute l'Eglise ». Il a rappelé quelques passages de la lettre de Benoît XVI introduisant le Motu Proprio Summorum Pontificum, du 7 juillet 2007. Il évoque entre autre le moment où le Pape, le regard tourné vers le passé et voyant les divisions qui ont lacéré le corps du Christ au cours des siècles, considère que ce sont « les omissions dans l'Eglise » qui ont permis que « ces divisions réussissent à se consolider » :
Le pape soulignait alors:


« Nous avons l'obligation de faire tous les efforts afin que tous ceux qui désirent réellement l'unité aient la possibilité de demeurer dans cette unité ou de la retrouver à nouveau... Ouvrons généreusement notre coeur... ».























Sources : Zenit.org des 27 et 28 janvier 2009, La Croix des 23 et 26 janvier 2009
Revenir en haut Aller en bas
annonciade
Assidu
avatar

Nombre de messages : 427
Localisation : P.Q.

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Jeu 29 Jan 2009, 22:25

Quel déchainement médiatique et bravo à la télévision suédoise qui a sorti de ses placards une interview datant de NOVEMBRE 08 !!!!!!!!

My comment is..."No comment."
Revenir en haut Aller en bas
canard mystique
Assidu
avatar

Nombre de messages : 70
Localisation : France

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Ven 30 Jan 2009, 09:52

Ah,les catholiques sont toujours dans la bagarre!
Il y a deux sujets différents dans cette venue des quatre évêques:leur soumission au Concile du bon Pape et l'existence dans l'histoire de l'extermination des juifs.Cela n'a aucun rapport.
Et puis,je veux dire que dans la représentation mondiale,les intégristes sont une petite poignée tandis que les bouddhistes sont un milliard dans l'orient qui cherche Dieu.On devrait se tourner vers eux comme les missionnaires qui ont apporté Jésus.
[center][img]
Revenir en haut Aller en bas
emmanuelle974
Assidu
avatar

Nombre de messages : 105
Localisation : Réunion

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Ven 30 Jan 2009, 18:23

En tout état de cause, je pense qu'il faut prier pour ces évêque ou prêtre négationnistes ( un prêtre italien s'est lui aussi déclaré négationniste) et pour que l'unité de l'Eglise se fasse réellement et non au détriment du dialogue déjà engagé.

Que l'Esprit Saint nous guide chaque jour:sunny:
Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Ven 30 Jan 2009, 18:33

Merci Stefanos pour ton post très clair et qui remet bien les choses dans leur contexte.

Oui, nous devons nous réjouir de ce premier pas vers la réintégration de ces catholiques. L'unité de l'Eglise est vraiment le but que nous devons tous avoir en point de mire.

A ce propos, je viens également de lire que :

"la Congrégation pour la doctrine de la foi offrirait à la Traditional Anglican Communion un statut de prélature personnelle. La TAC groupe 400 000 anglicans de 41 pays ayant rompu avec la Communion anglicane officielle «par fidélité à la foi et aux mœurs chrétiennes». Ce mouvement est en pourparlers depuis 2007 avec le Vatican. Cet évènement pourrait être annoncé après Pâques." (source : la salon beige)

L'Eglise catholique s'aggrandirait donc encore de 400 000 fidèles. Que de bonnes nouvelles en ce début d'année 2009 pour notre communauté.

Leodia



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
johan
Assidu
avatar

Nombre de messages : 247

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Sam 31 Jan 2009, 12:50

Qui avait intérêt à salir la réputation du Pape Benoît XVI ?

Voici la lettre ouverte de Mgr Hippolyte Simon, vice-président de la Conférence des évêques de France


Citation :
Le 29 janvier 2009 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde -
Je ne sais pas si je suis en colère ou si je suis malheureux : la
vérité tient sans doute des deux. Mais trop, c’est trop, alors je dis :
ça suffit ! Le déchaînement médiatique contre le Pape Benoît XVI, qui
aurait réintégré quatre évêques intégristes, dont un négationniste
avéré, ne relève pas de la critique, mais de la calomnie et de la
désinformation. Car, quoi que l’on pense des décisions du Pape, il faut
dire, répéter et souligner que ces quatre évêques n’ont pas été réintégrés
(1). Et donc, Mgr Williamson, dont les propos tenus à la télévision
suédoise sont effectivement intolérables, n’est toujours pas revenu au
sein de l’Église catholique et il ne relève toujours pas de l’autorité
du Pape. Les informations qui parlent de réintégration reposent sur une confusion grave entre levée des excommunications et réintégration à part entière.

J’accorde volontiers mon indulgence à tous les journalistes et à tous
les commentateurs qui ont pu confondre, de bonne foi, la levée de
l’excommunication et la réintégration pure et simple. Les catégories
utilisées par l’Église peuvent prêter à équivoque pour le grand public.
Mais la vérité oblige à dire que, selon le Droit de l’Église, ce n’est
pas du tout la même chose. Si on confond les plans on devient victime
de simplifications qui ne profitent qu’à ceux qui veulent faire de la
provocation. Et on se fait complice, involontairement, de ces derniers.
De façon habituelle, le grand public est en droit d’exiger d’un
journaliste sportif qu’il sache distinguer, par exemple, entre un
corner et un essai. Pourquoi l’Église n’aurait-elle pas le droit
d’avoir aussi son vocabulaire « technique » et pourquoi devrait-on
tolérer des approximations aussi graves simplement sous prétexte qu’il
s’agit de religion ?

Reprenons donc exactement ce qui s’est passé. Suite à l’élection du
Pape Benoît XVI, en Avril 2005, les évêques de la Fraternité
Saint-Pie-X, fondée il y a plus de trente ans par Mgr Lefebvre, ont
demandé à reprendre le dialogue avec Rome, mais ils avaient mis deux
préalables: premièrement, la libéralisation du Missel de 1962, ce qui a
été fait par le motu proprio
Summorum Pontificum, en juillet 2007 et, deuxièmement, la levée des excommunications.

Que signifie la levée des excommunications ? Pour prendre une
comparaison familière, je dirai ceci : quand Mgr Lefebvre est sorti,
c’est-à-dire quand il a désobéi en ordonnant quatre évêques malgré
l’avis formel du Pape, c’est comme s’il y avait eu, automatiquement,
une barrière qui était tombée et un feu qui s’était mis au rouge pour
dire qu’il était sorti. Cela voulait dire que si, un jour, il voulait
rentrer, il faudrait qu’il fasse d’abord amende honorable. Mgr Lefebvre
est mort. Paix à son âme ! Aujourd’hui, ses successeurs, vingt ans
après, disent au Pape : « Nous
sommes prêts à reprendre le dialogue, mais il faut un geste symbolique
de votre part. Levez la barrière et mettez le feu au clignotant orange !

» Le Pape, pour mettre toutes les chances du côté du dialogue, a donc
levé la barrière et a mis le feu au clignotant orange. Reste à savoir
maintenant si ceux qui demandent à rentrer vont le faire. Est-ce qu’ils
vont rentrer tous ? Quand ? Dans quelles conditions ? On ne sait pas.
Comme le dit le cardinal Giovanni Battista Re
(préfet de la Congrégation des évêques), dans son décret officiel : « il s’agit de
stabiliser les conditions du dialogue

». Peut-être que le Pape, dans un délai que nous ne connaissons pas,
leur donnera un statut canonique. Mais pour l’instant, ce n’est pas
fait. Le préalable au dialogue est levé, mais le dialogue n’a pas
encore commencé. Nous ne pouvons donc pas juger les résultats du
dialogue avant qu’il n’ait eu lieu.

Là-dessus, la veille du
jour où devait être publié le décret du Cardinal RE, voici qu’une
télévision suédoise publie ou republie les propos clairement
négationnistes de l’un des quatre évêques concernés, Mgr Williamson. Le
Pape, quand il a donné son feu vert à la signature du décret par le
Cardinal pouvait-il connaître les discours de Mgr Williamson ? Très
honnêtement, je crois pouvoir dire que non. Et c’est en un sens plutôt
rassurant : c’est le signe que le Vatican n’a vraiment pas les moyens
de faire surveiller tous les évêques et toutes les chaînes de
télévision du monde ! C’est donc ici qu’il ne faut pas se tromper
d’interprétation : que signifie cette coïncidence entre la signature
d’un décret, prévue pour le 21 Janvier, et donc connue de Mgr
Williamson, et la diffusion des propos télévisés du même personnage ?

Que chacun se demande : à qui profite le crime ? A qui profite le
scandale provoqué par des propos d’une telle obscénité ? La réponse me
semble limpide : à celui ou à ceux qui voulaient torpiller le processus
inauguré par la signature du décret
! Or, pour peu que l’on suive un
peu ces questions et les différentes interventions de Mgr Williamson
depuis quelques années, il est clair que lui ne veut à aucun prix de la
réconciliation avec Rome ! Cet évêque, dont je répète, qu’il n’a encore
aujourd’hui aucun lien de subordination canonique vis-à-vis de Rome, a
tout simplement utilisé la méthode des terroristes : il fait exploser
une bombe (intellectuelle) en espérant que tout le processus de
réconciliation va dérailler. Il fait comme tous les ultras de tous les
temps : il préfère laisser un champ de ruines plutôt que de se
réconcilier avec ceux qu’il considère comme des ennemis.

Alors je le dis avec tristesse à tous ceux qui ont relayé, - avec
gourmandise ou avec douleur-, l’amalgame entre Benoît XVI et Mgr
Williamson : vous avez fait le jeu, inconsciemment, d’un provocateur
cynique !
Et, en prime, si j’ose dire, vous lui avez offert un second
objectif qui ne pouvait que le ravir : salir de la pire des manières la
réputation du Pape. Un pape dont il se méfie plus que de tout autre,
car il voit bien que ce Pape ruine absolument tout l’argumentaire
échafaudé jadis par Mgr Lefebvre. Je ne peux pas développer ici ce
point. Je ne fais que renvoyer à un article que j’avais publié dans les
colonnes du journal Le Monde, l’an dernier, au moment de la publication
du Motu Proprio : « Quand je lis, un peu partout, que le Pape accorde
tout aux intégristes et qu’il n’exige rien en contrepartie, je ne suis
pas d’accord : il leur accorde tout sur la forme des rites, mais il ruine totalement leur argumentaire sur le fond.
Tout l’argumentaire de Mgr Lefebvre reposait sur une prétendue
différence substantielle entre le rite dit de Saint Pie V et le rite
dit de Paul VI. Or, réaffirme Benoît XVI, il n’y a pas de sens à parler
de deux rites. On pouvait, à la rigueur, légitimer une résistance au
Concile si l’on pensait, en conscience, qu’il existait une différence
substantielle entre deux rites. Peut-on légitimer cette résistance, et
a fortiori un schisme, à partir d’une différence de formes ? » (2)

Pour un fondamentaliste, et qui plus est, pour un négationniste forcené
comme Mgr Williamson, Benoît XVI est infiniment plus redoutable que
tous ceux qui font l’apologie de la « rupture » introduite par le
Concile Vatican II. Car s’il y a rupture, alors il est conforté dans
son opposition à la « nouveauté ». Mais celui qui démontre paisiblement
que le Missel de Paul VI, la liberté religieuse et l’œcuménisme font
partie intégrante de l’authentique Tradition Catholique, celui-là lui
enlève toute justification.

J’ai bien conscience qu’il faudrait développer mon argumentation. Que
chacun veuille bien me pardonner de renvoyer aux sites internet où tout
ceci est visible. Mais je souhaite surtout que chacun veuille bien se
méfier des provocations trop bien montées. Quant à ceux qui s’obstinent
à répéter que Joseph Ratzinger a servi dans les Jeunesses hitlériennes,
qu’ils veuillent bien relire le témoignage qu’il a donné à Caen, le 6
Juin 2004, pour le soixantième anniversaire du Débarquement en
Normandie, et qu’ils se demandent ensuite ce qu’ils auraient fait à sa
place. ..Quand on hurle un peu trop fort avec les loups d’aujourd’hui,
on ne fait pas bien la preuve que l’on eût été capable de se démarquer
des loups de l’époque…

Reste un point qui est second mais
cependant très grave : il faudra tout de même s’interroger sur la
communication des instances romaines lorsqu’il s’agit de sujets aussi
sensibles. Après la polémique de Ratisbonne (qui mériterait elle aussi
d’être démontée attentivement..), j’espère – mais je me réserve d’en
parler plutôt en interne - que les responsables de la Curie vont
procéder à un sérieux débriefing sur les ratés de leur communication.
Pour le dire d’un mot, voici comment j’ai vécu les choses : Mercredi 21
janvier, les milieux intégristes italiens, qui croyaient triompher, «
organisent une fuite » dans « Il Giornale ».
Aussitôt le tam-tam médiatique, se met en route. Mais nous, membres des
conférences épiscopales, nous ne savons absolument rien ! Et pendant
trois jours les nouvelles – erronées, qui parlent à longueur de journée
de réintégration – prolifèrent dans tous les sens comme un feu de
brousse. Tout y passe. Arrive alors la « bombe » de Mgr Williamson… Et
c’est seulement samedi matin, - trois jours trop tard ! -, que nous
recevons le communiqué officiel du Cardinal RE. Comment voulez-vous que
nous puissions remettre le débat sur des bases correctes ? Le Cardinal
Ricard s’y est employé, de très bonne façon, mais le feu était parti,
et plus personne ne pouvait alors entendre une parole raisonnable.

Maintenant que la poussière commence à retomber, essayons de reprendre
calmement nos esprits. Comme disait ma Grand-mère : d’un mal Dieu peut
faire sortir du bien. Le mal c’est que le Pape Benoît XVI a une
nouvelle fois été traîné dans la boue par une majorité de grands
médias, excepté, Dieu Merci, La Croix et quelques autres. Beaucoup de
catholiques, et beaucoup de gens de bonne volonté, sont dans
l’incompréhension et la souffrance. Mais le bien, c’est que les masques
sont tombés ! Si le dialogue continue malgré tout avec les évêques de
la Fraternité Saint Pie X, - sous réserve, bien sûr, qu’ils passent la
barrière maintenant levée- , le discernement pourra se faire, car tout
le monde sait un peu mieux ce qu’ils pensent les uns et les autres.

Pour conclure, j’ai envie de m’adresser aux fidèles catholiques qui
peuvent, non sans raison, avoir le sentiment d’être un peu trahis, pour
ne pas dire méprisés, en cette affaire : méditez la parabole du Fils
prodigue, et prolongez-la. Si le Fils aîné, qui avait d’abord refusé
d’entrer dans la fête, dit qu’il veut rentrer, allez-vous le refuser
??? Ayez suffisamment confiance en vous-mêmes et en l’Esprit qui
conduit l’Église, et qui a aussi guidé le Concile de Vatican II, pour
penser que la seule présence de ce fils aîné ne suffira pas à étouffer
la fête. Donnez à ce dernier venu un peu de temps pour s’habituer à la
lumière de l’Assemblée où vous vous tenez…

+ Hippolyte Simon,
Archevêque de Clermont.
Vice-président de la Conférence des évêques de France



(1)
Il suffit de lire le communiqué officiel du Cardinal Ricard, Archevêque
de Bordeaux , qui suit ces questions pour notre Conférence : « La levée
de l’excommunication n’est pas une fin mais le début d’un processus de
dialogue. Elle ne règle pas deux questions fondamentales : la structure
juridique de la Fraternité Saint Pie X dans l’Église et un accord sur
les questions dogmatiques et ecclésiologiques. Mais elle ouvre un
chemin à parcourir ensemble. Ce chemin sera sans doute long. Il
demandera meilleure connaissance mutuelle et estime. » Cf. Site
Internet du diocèse de Clermont.

(2) Pourquoi j’obéis au Pape, Le Monde, 13 Juillet 2007.
Merci
à notre hiérarchie de rétablir les faits cheers cheers cheers
Johan sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: aus evebtueklleemtn si vous habitez Clermont)   Sam 31 Jan 2009, 13:36

Johan,
J'ai lu cette lettre il y a deux jours et l'ai trouvée très pondérée et intéressante, mais contrairement à ce que vous dites Mgr Simon n'est pas "notre hiérarchie" (sauf éventuellement si vous habitez Clermont !), qui est pour la France le cardinal André Vingt-Trois, qui n'a pas dit "exactement" la même chose (et le mot est faible).
D'autre part, on a quand même un peu vite oublié le "voyage à Canossa" de Benoît XVI en faveur des intégristes à propos de la prière du vendredi-saint pour les juifs, qui était un retour en arrière de 50 ans (et pas du tout dans l'esprit de Vatican II !) et qui avait suscité quelques remous à l'époque (pas si lointaine). Le Pape n'a jamais réagi aux critiques et a attendu son heure pour entrer dans le vif du sujet : la levée des excommunications.
Il sait parfaitement que les rangs des prêtres et religieux intégristes (pour bne pas parler des fidèles laïcs) sont infestés de négationnistes, et dire qu'il ne le sait pas est une (mauvaise) plaisanterie ou, si c'est vrai, le pape a commis une faute professionnelle lourde.
Ce qui ne remet pas en cause sa position claire sur le sujet de la Shoah ; simplement cela montre que la politique existe aussi au Vatican et qu'on ne fait pas de politique sans se salir les mains, même quand on est le pape : vouloir fricoter avec la FSSPX est comme manger avec le diable; et il a oublié sa longue cuillère.

PS : toutes les subtilités du Droit de l'Église (quel terme horrible ! si Jésus entend ça, le pauvre) sont un élément de plus d'incompréhension.
Quand Mgr di Falco explique que les divorcés remariés ne peuvent pas communier mais ne sont pas excommuniés, qui peut ne pas avoir l'impression qu'il se fout du monde ? (même si en droit canonique il a raison!)
De toute façon il est vrai que dans la sainte église catholique romaine du XXIe siècle il vaut mieux être antisémite et négationniste que femme bafouée et battue divorcée-remariée pratiquante et respectant la loi de l'église (malgré une immense souffrance) ; et j'en ai honte.


Dernière édition par Jonas le Sam 31 Jan 2009, 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
resantika
Habitué
avatar

Nombre de messages : 34
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Sam 31 Jan 2009, 17:11

L'intégralité de ladite interview est lisible ici : http://www.lavie.fr/index.php?id=williamson

On ne peut pas reprocher à mgr Williamson de penser par lui-même quoi qu'en pense la majorité, et de toute façon, la levée des excommunications concerne le domaine spirituel et pas la sphère "historique".

Toute cette histoire n'est qu'une tempête dans un verre d'eau savamment agitée par nos medias qui n'attendent que ça pour décrédibiliser le pape.

Jonas, pour l'histoire de la prière du vendredi saint concernant la conversion des juifs, je ne vois pas ce qu'elle a de choquant car la conversion est bien le but de l'apostolat. L'oecuménisme ne sert à rien s'il ne change pas les coeurs.
Revenir en haut Aller en bas
emmanuelle974
Assidu
avatar

Nombre de messages : 105
Localisation : Réunion

MessageSujet: Merci à Johan et à Jonas   Sam 31 Jan 2009, 18:12

Merci à Johan pour son article qui recadre bien les choses je trouve mais merci aussi à Jonas car on ne peut pas séparer totalement le politique ou l'historique du spirituel. Si tel était le cas, on pourrait faire et dire des abominations dans la sphère publique et être parfaitement en accord avec Dieu dans la sphère privée. Cela ne tient pas debout. Notre vie doit être en accord avec notre foi. Le Christ ne prescrit-il pas de nous aimer les uns et les autres. Il semblerait que certains intégristes aient choisi fort mal à propos de créer un scandale au moment même où leur excommunication était levée. C'est fort dommageable pour le pape, qui je pense sincèrement, cherche à unifier les chrétiens.

Que l'Esprit Saint nous guide chaque jour!sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Sam 31 Jan 2009, 19:38

Resantika, vous avez tout à fait raison !
Il est certain que bien des tortionnaires au service de Pinochet allaient à la messe tous les dimanches ainsi que la totale totalité des membres de la très sainte Inquisition de l'Église catholique romaine.
Bon appétit quand même !
Revenir en haut Aller en bas
resantika
Habitué
avatar

Nombre de messages : 34
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Sam 31 Jan 2009, 21:45

Jonas a écrit:
Resantika, vous avez tout à fait raison !
Il est certain que bien des tortionnaires au service de Pinochet allaient à la messe tous les dimanches ainsi que la totale totalité des membres de la très sainte Inquisition de l'Église catholique romaine.
Bon appétit quand même !

Franchement, c'est un peu de la mauvaise foi: dans le cas présent, la personne incriminée n'a rien fait de mal du point de vue "acte". Elle pèche tout au plus par pensée et parole car des personnes sont blessées moralement.
Jonas, sur ce coup-là, vous avez atteint le point Godwin.

Pour caricaturer, ce n'est pas parce qu'on est pro-vie qu'on veut tuer les femmes qui avortent.
Pour caricaturer, ce n'est pas parce qu'on est negationniste qu'on veut tuer les juifs.

Les avis à l'emporte pièce et surtout fonctionnant à l'affectif m'enervent au plus haut point.

J'ajouterai que si les juifs dans le futur en tiennent rigueur à l'Eglise et s'en servent d'aiguillon , cela prouvera juste qu'ils ne sont ni intelligents, ni charitables et qu'ils ne valent pas mieux.
Il y a autant de tendances que d'individus dans toutes les religions et l'Eglise n'a pas à se morigéner pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Stefanos
Assidu
avatar

Nombre de messages : 571

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Sam 31 Jan 2009, 22:00

La communication
dans l’affaire de la levée des excommunications
Enquête du Père E.J.
31.01.09




Le monde entier a été scandalisé par le fait que Benoit XVI semble vouloir réintégrer dans l'Eglise un évêque lefebvriste ayant tenu des propos négationnistes, propos d'une grande gravité dans la bouche d'un responsable d'Eglise. Erreur grave de la part du pape, estime-t-on de toute part, en particulier pour l'avenir des relations entre juifs et catholiques.

Pour apprécier l'affaire avec justesse, il importe de connaitre les détails chronologiques du calendrier.

Le pape a reçu la demande de levée d'excommunication dans une lettre de Mgr Fellay, datée du 15 décembre 2008.

Le décret de la levée des excommunications a été signé par la Congrégation pour les évêques à Rome, le 21 janvier 2008, avec l'accord du pape. Cet accord a donc été donné par le pape dans les jours précédents. La communication de ce décret est intervenue le 24 janvier.

Or l'interview télévisée de Mgr Williamson a été diffusée sur une télévision suédoise date du 21 janvier, précisément le jour de la signature. Les signatures se faisant habituellement le matin et les émissions le soir, on peut penser que l'émission a été diffusée après la signature. De toute façon, il est sûr que les responsables du Vatican ignoraient, lors de la signature, la déclaration qui a fait scandale.

L'AFP a révélé les propos scandaleux par une dépêche datée du 23 janvier à 16h, et faisait déjà état d'une probable levée des excommunications, précédant d'une journée la communication vaticane.

Les responsables du Vatican ont communiqué la décision prise par le pape (et qui s'était vraisemblablement déjà traduite par une lettre à Mgr Fellay) après la révélation des propos de Mgr Williamson. On peut penser qu'ils en avaient connaissance. Pouvaient-ils ne pas communiquer la levée des excommunications, la procédure étant déjà lancée ?

Ce qui est sûr, c'est que la concomitance des dates entre la diffusion de l'émission suédoise et la signature de la décision papale (a-t-elle été voulue par Mgr Williamson, pour faire échouer le processus de réconciliation ?) est une coïncidence catastrophique pour l'image du gouvernement de l'Eglise catholique.

Et on peut regretter très fortement que la communication du Vatican sur la levée des excommunication n'ait pas tenu compte des propos de Mgr Williamson, ce qui apparait comme une grave erreur de communication, puisque cela laissait entendre, bien que cela soit faux, que "le Vatican réintégrait un négationniste". Ce que les médias du monde entier ont véhiculé, trop contents d'avoir un scoop. Un "aggiornamento" de la communication du Saint-Siège s'avère donc nécessaire avec cette nouvelle affaire, qui fait suite à celle de la déclaration de Ratisbonne en 2005. En effet une part du combat actuel est en réalité une guerre de la communication, qui autre que la guerre des faits eux-mêmes. Ce qui se dit semble avoir un impact bien plus grand que la réalité elle-même. Il nous faut donc être présents au mieux sur ce champ de bataille : la communication la plus juste de la réalité. C’est d’ailleurs le combat du Christ : dire la vérité. Et cela ne se fait pas sans mal !

Ceci dit, la présence d'obstacles dans la reconstruction de l'unité ne surprend personne. La division avec les Eglises orthodoxes, qui concerne encore aujourd'hui des millions de personnes (1milliard de catholiques, 220 millions d'orthodoxes) date de 1054. Ce n'est qu'en 1965, soit 9 siècles plus tard, que le Paul VI et le patriarche Athénagoras ont levé les excommunications réciproques, après de très nombreuses souffrances. Et à cette heure, la réconciliation n'est pas encore faite. Il faudra encore du temps et de la persévérance. Cela vaut aussi pour la pleine réconciliation avec les lefebvristes. Le Christ a accepté la passion pour l'unité des enfants de Dieu dispersés. Il n'y a pas de participation à la réconciliation sans acceptation de la Croix, d'une façon ou d'une autre.

Courage donc, conversion et espérance !
Revenir en haut Aller en bas
johan
Assidu
avatar

Nombre de messages : 247

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Dim 01 Fév 2009, 08:44

Citation :
Courage donc, conversion et espérance !
Oui ne nous décourageons pas en écoutant les "bruits des masses média" à la recherche de scandales (Attention Jonas ! vous agitez trop ce feu là batman aussi ! ?)
Nous sommes appelé tous les jours à nous convertir. Very Happy
Méditons sur l'Evangile de ce jour:
Citation :
21 Jésus, accompagné de ses
disciples, arrive à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, il se
rendit à la synagogue, et là, il enseignait.
22 On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes.
23 Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit mauvais, qui se mit à crier :
24 «
Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je
sais fort bien qui tu es : le Saint, le Saint de Dieu. »
25 Jésus l'interpella vivement : « Silence ! Sors de cet homme. »
26 L'esprit mauvais le secoua avec violence et sortit de lui en poussant un grand cri.
27 Saisis
de frayeur, tous s'interrogeaient : « Qu'est-ce que cela veut dire ?
Voilà un enseignement nouveau, proclamé avec autorité ! Il commande
même aux esprits mauvais, et ils lui obéissent. »
Notre Pape, représentant de Notre Seigneur Jésus Christ, parle lui aussi avec autorité ! et donne des enseignements qui nous bousculent rendeer
Bon Dimanche à tous
Johan sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
canard mystique
Assidu
avatar

Nombre de messages : 70
Localisation : France

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Lun 02 Fév 2009, 10:58

Bonne fête de la Chandeleur,Monsieur Johan,et n'oubliez pas le chant de l'heure!
Elle est bien bonne.

Je comprend la fâcherie des traditionalistes pour ce que l'on voit dans l'Eglise.
Je passais vers le poste de télévision qui donnait la messe et une chorale chantait les litanies de la Vierge à Lourdes.Mais ce n'était plus les belles litanies avec les mots merveilleux: Rose mystique,Fontaine scellée,Tour de David,Trône de la Sagesse...
Mais les litanies étaient elles aussi du socio-culturel:protectrice des sans abris,consolatrice des malades,patronne des abandonnés,ect.Tout cela est compréhensible et touche le coeur et le sentiment.Mais une Eglise devenue uniquement "Terre à terre",au ras des pâquerettes,et qui a perdu tout son sens mystique est devenue sans aucune force.Même l'Eucharistie n'est plus pour mener l'homme au ciel,mais pour la bonne amitié entre les hommes.
C'EST LE PIEGE.La fausse religion,plus fausse que le Bouddhisme,comme le Père Varillon le disait.(cité dans ce forum).Car le Zen veut élever l'homme vers le monde d'en haut,alors que cette religion vise le bonheur terrestre.
Revenir en haut Aller en bas
majuscule soleil
Assidu
avatar

Nombre de messages : 792
Localisation : chatanooga

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Mar 03 Fév 2009, 12:13

Wink Bonjour.
Je pense qu'à l'heure actuelle la réaction des intégristes ne porte plus sur le latin ou le rite de la messe de St Pie V car celle-ci est autorisée par le Vatican.
Par contre,leur réaction vise cet esprit post-Concile que "Canard" dénonce et qui est une fausse i,terprétation du Concile de VaticanII qui en fait un Concile de la sécularisation.Dans la forme,avec la perte du sens du Symbole et du sacré,mais surtout dans le fond avec le souci humanitaire qui se substitue à la recherche de Dieu.L'humanitaire a toujours été l'apanage de la franc-maçonnerie depuis la Révolution et c'est pourquoi je cautionne la Révélation de Françoise qui dit :

Citation :
Regarde-Moi et écoute: Mon saint Nom est refusé par ceux qui se disent Miens. En cela, Je veux dire qu’ils refusent le Dieu Sauveur crucifié et ressuscité. Ils se font une fausse image de Moi en niant Ma vie et Ma divinité. Et ils se disent Mes prêtres… Tu en verras, enfant, qui ne croient pas que Je suis Dieu et ressuscité: ils blasphèment ainsi contre Moi, en disant que Je suis prophète et homme…

Pourquoi Me font-ils cela? Parce que l’Esprit Saint ne peut plus entrer en eux. Ils Le refusent à présent, se laissant enténébrer par de fausses doctrines. Ceux-là bâtissent une religion dans laquelle Je ne suis plus qu’un symbole, et non Dieu véritable.

Enfant, il faudra que tu parles à ces prêtres qui, après avoir cru en Moi, se sont détournés en acceptant le mal. Réveille leur esprit afin qu’ils Me reconnaissent à nouveau, car leur péché est très grave.


Dernière édition par majuscule soleil le Jeu 05 Fév 2009, 15:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Mar 03 Fév 2009, 13:07

... attention tout de même concernant les écrits de "Françoise" :

Citation :

Le 3 octobre 2005
Madame,
Vous m'avez écrit le 30 août 2005 au sujet de votre insertion dans votre nouvelle paroisse et je
veillerai à ce qu'il vous soit répondu ultérieurement.
L'objet de mon présent courrier est autre. Vous avez publié de nombreux ouvrages par
lesquels, avec des conférences en divers lieux, et sans mandat ecclésial de la part d'une
autorité compétente, vous considérez votre mission de faire connaître des «Messages de
conversion des coeurs». J'ai dû me résoudre, en raison de ma responsabilité d'évêque, après un
examen attentif de vos écrits, depuis plusieurs mois, à rendre une appréciation négative quand
à leur origine surnaturelle.
Cette prise de position devenait d'autant plus nécessaire que, d'une part, j'étais sollicité pour
reconnaître l'authenticité de ces messages et des groupes de prière qu'ils ont suscités et que,
d'autre part, on laissait entendre que mon silence valait accord implicite. «L'évêque est au
courant» aurait-on dit. Veuillez trouver ci-jointe la notification à paraître dans le prochain
Bulletin diocésain «Chemins d'Espérance» du mois d'octobre. Ce discernement se fonde et
porte uniquement sur vos écrits ou sur ce que l'on peut lire sur Internet et ne porte pas sur
votre personne ou votre comportement. Cela relève d'un autre type de discernement spirituel,
traditionnel dans l'Église pour juger des «révélations privées», mais dans lequel je n'ai pas
voulu entrer.
En espérant que vous accepterez cette notification issue d'un souci de vérité et de clarté
inhérent à ma charge, je vous exprime l'assurance de mon religieux dévouement.
† Fr. Albert-Marie de MONLÉON, o.p.
Évêque de Meaux
P.J. : notification
P.-S. : Pour le moment, l'Association des «Messagers de la Tendresse de Dieu» ne peut,
comme telle, revendiquer une reconnaissance ecclésiale quoi qu'il en soit de sa
reconnaissance civile (Loi 1901). Les critères d'appartenance ecclésiale d'une association ou
d'une institution sont clairs à savoir l'adhésion aux enseignements de l'Église catholique, à ses
sacrements, à son Droit, à son éthique, et incluent la reconnaissance par l'autorité compétente
et légitime. Or, sur plusieurs de ces points votre Association ne répond pas à ces critères.

Notification concernant les écrits de «Françoise»

Depuis 1999, se sont constitués progressivement en France et dans quelques pays d'Europe
des groupes de prière dits des «Messagers de la tendresse de Jésus». Ces groupes sont fondés
à la demande que Jésus aurait formulée à une certaine «Françoise» […], résidant dans le
diocèse de Meaux.
Cette personne reçoit presque quotidiennement des messages signés «Jésus Christ» qu'elle
écrit sous sa dictée. Ces messages sont actuellement consignés et diffusés dans 14 ouvrages
parus entre 1997 et mars 2005 ainsi que par les nombreuses conférences de Madame Faure.
Ce mouvement des «Messagers de la tendresse de Dieu» (appellation de l'Association 1901)
semblant se développer, il m'a paru nécessaire, en tant qu'Ordinaire du lieu, d'éclairer les
fidèles sur l'authenticité ou non de ces messages. Après examen d'une partie de ces écrits
(l'ensemble compte quelque 2760 pages) par deux théologiens, indépendamment l'un de
l'autre, et par moi-même, et tenant compte des usages de l'Église relatifs aux «révélations
privées» et aux manifestations extraordinaires, je suis amené à conclure qu'on ne peut pas
reconnaître le caractère surnaturel de ces messages. J'invite les fidèles à ne pas se laisser
troubler et à conserver l'authenticité de la foi que le Seigneur Jésus a confié à son Église.
Les raisons qui motivent ce jugement négatif sur les écrits de Françoise sont consignées dans
un document de quatre pages que je tiens à la disposition des personnes qui voudraient en
prendre connaissance.
Meaux, le 8 septembre 2005
Albert-Marie de Monléon,
Évêque de Meaux
Par mandatement
Monsieur l’Abbé Michel HENRIE
Chancelier

Exposé des motifs de la notification
concernant les écrits de «Françoise»

Depuis 1999 se sont développés en France et à l'étranger à partir des ouvrages, des
conférences et des enregistrements d'une «Françoise» des groupes de prière. (D'après
l'information tirée du site internet de l'association «des Messagers de la Tendresse de Dieu», il
existerait actuellement 80 groupes en France et une cinquantaine dans divers pays européens.)
Les ouvrages publiés depuis 1997 sont la transcription de messages dictés à Françoise par
Jésus en personne. Françoise H. F. résidant dans le diocèse de Meaux il m'a paru nécessaire
de procéder à un examen de ces écrits à la lumière de la doctrine de l'Église Catholique. Cette
étude devenait d'autant plus nécessaire que dans le cercle de «Françoise» on laisse entendre
que mon silence vaudrait accord implicite.
J'ai fait étudier ces textes par un Père jésuite, théologien connu, par une théologienne
compétente en patristique et en exégèse et je les ai étudiés moi-même. Également d'autres
personnes, prêtres ou laïcs, m'ont donné leur avis.
De cette étude il résulte qu'on ne peut pas reconnaître le caractère surnaturel de ces écrits (cf.
notification ci-jointe).
Avant de présenter les raisons qui motivent ce jugement, je tiens à souligner deux points.
L'enquête s'est faite uniquement à partir des écrits tels que publiés en librairie et sur le site
internet. Bien entendu nous n'avons pas fait d'étude exhaustive des 14 ouvrages édités à ce
jour (chacun comportant entre 150 et 300 pages, soit en tout quelque 2760 pages). Nous nous
sommes appuyés sur un échantillonnage assez large pour porter un jugement motivé.
D'ailleurs, il s'agit d'écrits très répétitifs.
En second lieu, je tiens à souligner que je ne suspecte pas la bonne foi et la sincérité de cette
personne qui s'estime inspirée. Il est vraisemblable qu'elle a été égarée entre autres par le
manque de jugement et de compétence de ceux qui l'accompagnent. Par ailleurs, j'ai tenu à ne
pas porter de jugement sur le comportement et la vie chrétienne de l'intéressée, que je n'ai
jamais rencontrée.
Il convient de noter également tel ou tel aspect positif du message à savoir en particulier
l'appel à l'abandon et à la confiance totale comme des enfants envers Dieu, à l'amour
miséricordieux de Jésus, au don de soi et à l'humilité. Il faut aussi noter une certaine évolution
positive entre les premiers ouvrages et les derniers qui introduisent des affirmations plus
nuancées que les jugements définitifs et les généralisations abusives des premiers écrits.
Si, dans ces textes, il s'agissait de simples locutions intérieures, à titre personnel, et de
maladresse d'expression, cela relèverait de la vie privée spirituelle, mais à partir du moment
où les écrits sont proposés publiquement comme un enseignement d'origine divine destiné à
tous, par une mission universelle de la messagère, il devenait nécessaire, pour l'évêque du lieu
où celle-ci réside, d'évaluer ces écrits à la lumière de la doctrine de l'Église catholique et de
ses usages concernant les «révélations privées» et les manifestations extraordinaires. En effet,
«Françoise», sans aucun mandat ou discernement ecclésial authentique, s'est donnée mission
de répandre largement ces «messages de conversion des coeurs» donnés par Jésus Christ.
Voici d'une manière concise, mais qui pourrait être largement développé, quelques éléments
qui montrent que ces prétendus messages de Jésus ne sont que le fruit de méditations privées.
1. Tous les messages commence par «Jésus Christ te dicte : Je te bénis» et sont signés «Jésus
Christ». Il ne s'agit pas de locutions intérieures, que «Françoise» revendique par ailleurs et
pour d'autres interventions, mais de textes donnés non seulement sous la dictée, mais,
apparemment, presque comme une «écriture automatique»: «Jésus guide ta main». Or, toute
la Révélation Biblique nous montre que Dieu se révèle aux auteurs sacrés, très spécialement
aux prophètes, d'abord par sa Parole, moyen de communication privilégiée pour la personne
humaine. Dieu annonce le Salut«par la bouche de ses saints prophètes» (Lc 1,70) et si les
auteurs sacrés consignent par écrit ce que Dieu leur communique, ils agissent toujours en
«auteurs véritables» (Dei Verbum n. 11) et non en instruments passifs. De même, l'expérience
des mystiques connus par l'Église montre que mutatis mutandis vaut également pour les
«révélations privées» chez les saints. Ainsi, avant même toute analyse du contenu, on doit
constater que le mode de transmission des messages de Françoise n'est pas en consonance
avec la Tradition ecclésiale de l'inspiration divine.
2. On remarque une absence à peu près totale de référence, soit implicite soit explicite, à la
Parole de Dieu. L'Ancien Testament et le Nouveau ne sont pas le milieu nourricier des
publications de Françoise. Certains passages se trouvent parfois même en opposition avec la
Sainte Écriture. Très souvent, lorsque «Jésus» appelle à la fidélité à «Sa parole», une lecture
attentive montre qu'il s'agit en réalité non de la Bible ou de l'Évangile, mais des paroles
transmises par F. On est ainsi appelé subrepticement à substituer, de fait, ces textes à
l'authentique Parole de Dieu.
3. L'abondance des écrits de Françoise revêt fréquemment un caractère sentimental,
égocentrique, mièvre, puéril, et parfois même franchement grotesque. Le ressenti se substitue
souvent à la foi théologique.
4. L'approche de la prière n'apparaît pas enracinée dans la tradition spirituelle de l'Église et
s'en éloigne souvent.
5. On constate une opposition déterminée, parfois agressive, à l'encontre de ceux qui oseraient
mettre en doute l'origine céleste de ces révélations.
6. On rencontre des passages qui manquent de clarté, de netteté dans l'expression et on trouve
parfois des contradictions dans une même page. Par ailleurs, certaines «prophéties» ont été
contredites par les faits.
7. Ce Jésus de Françoise manifeste à l'égard de l'Église une distance et une extériorité qui
s'opposent à la doctrine catholique de l'unité du Christ et de son Église. On trouve un
dualisme entre l'Église actuelle envahie par l'ivraie et la vraie Église du Christ, qui lui est
demeurée fidèle et qu'Il va renouveler.
8. La médiation de l'Église dans la vie spirituelle et chrétienne est occultée, pour ne pas dire
écartée. Il n'y a pas à recourir au discernement ecclésial puisque c'est Jésus qui parle en direct.
9. L'approche des sacrements en général, et celui du pardon, en particulier, est gravement
défaillante dans ces récits.
10. On rencontre, au moins dans les premiers ouvrages, mais déjà sous la signature de «Jésus
Christ», des attaques répétées et sans nuances contre les ministres et les fidèles de l'Église
catholique.
11. L'assurance récurrente d'être unie à Jésus et guidée constamment par Lui, de manière
stable et quasi définitive, concorde mal avec les craintes, que l'on rencontre souvent chez les
mystiques, de ne pas correspondre à la grâce, d'égarer les autres, de ne pas être soumis à
l'Église.
12. Dans les derniers ouvrages, la multiplication des notes de Françoise pour atténuer ou
interpréter ces «paroles de Jésus» contredisent, ou nuancent de manière curieuse, l'obstination
récurrente à vouloir conférer à ces écrits l'autorité irréfragable de Jésus.
13. Enfin, la manière dont le directeur spirituel présente et «promeut» Françoise n'est pas
toujours véridique, au moins par omission.
Ce faisceau d'éléments négatifs et d'autres qu'il serait trop long de développer (par exemple,
manière de traiter le mystère de la Croix) invite à ne pas considérer comme surnaturelles les
prétendues révélations de Françoise.
Meaux, le 29 août 2005
† Fr. Albert-Marie de Monléon, o.p.
Évêque de Meaux

Quelques citations des écrits de «Françoise»

Afin de permettre à chacun de se faire une opinion voici quelques citations significatives
que le contexte plus large ne rend pas plus acceptables.

«Vois-tu, quand Je Me sers de ta main pour écrire, tu es Mon instrument et Je guide ta main.»
(Messages de conversion des coeurs, Tome 4, p. 58)
«Quand Je tiens la main, Je guide aussi ton coeur, pareillement, de sorte que rien de ce qui ne
viendrait pas de Moi ne soit écrit. Alors, paix à toi pour toujours.» (Messages de conversion
des coeurs, Tome 4, p. 64)
«Si l'on t'écoute, lorsque tu proclames Mon Message, c'est Moi que l'on écoute et Je bénirai.
Si l'on cherche à te repousser, à t'empêcher de témoigner, c'est Moi, Jésus Christ, que l'on
repousserait ; alors, Je renverserai les orgueilleux qui se mettraient sur Mon Chemin car J'ai
dit : « Elle ira sur les routes donner Mon pain à ceux qui ont faim et pleurent.» (Messages de
conversion des coeurs, Tome 6, p. 225)
«Tu ne crois pas porter ma Croix ? Et bien, Je vais te dire ceci : tu la portes, mais tu M'aimes
tant, tu es si proche de Moi, tu reçois tant Mes Grâces, que tu ne la sens pas. C'est pour que tu
ne la sentes pas que Je t'ai donné cette passion pour moi.» (Messages de conversion des
coeurs, Tome 6, p. 59)
«Apprends à ne jamais te laisser influencer par d'autres âmes, car Je suis ton seul guide.»
(Messages de conversion des coeurs, Tome 4, p. 10)
«Mon Église est comme morte…» (Messages de conversion des coeurs, Tome 6, p. 190)
«Je te fais la grâce de te donner directement ce sacrement» (Il s'agit du sacrement de la
réconciliation). (Messages de conversions des coeurs, Tome 4, p. 50)
«Vois-tu, en ce temps qui vient, ce ne sont pas les études qu'il faut privilégier pour les
enfants, même s'ils doivent apprendre un peu.» (Messages de conversion des coeurs, Tome 6,
p. 21)
«Va petite fleur : tu réjouis Mon coeur. Souris-Moi toujours autant : cela Me repose…»

(Messages de conversion des coeurs, Tome 6, p. 200)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Mar 03 Fév 2009, 21:41

... excusez-moi pour cette parenthèse à l'intérieur de ce fil , mais ce qui est vrai pour "Françoise" l'est également pour l'immense majorité des prétendus "messagers du Ciel" actuels.
Je commence à en avoir assez de toutes ces gens qui se croient directement inspirées par l'Esprit-Saint mais qui ne manquent pas à chaque occasion de tirer à "boulets rouges" sur les évêques et le bas clergé quand bien même elles se prétendent fidèles au Pape!
Ce n'est pas en lisant de telles niaiseries que nous pourrons grandir dans la foi, l'espérance et la charité.
Non seulement nous devons obéissance au Saint Père, mais encore aux Pasteurs parce qu'ils ont reçu la charge par la plénitude du sacerdoce institué par NSJC de guider Son Corps Mystique!!! Il faut cesser de séparer ce que Dieu a uni.

Quand, entre autres, je lis ceci :

Citation :
«Je te fais la grâce de te donner directement ce sacrement» (Il s'agit du sacrement de la
réconciliation).

En tant que catholique, je suis particulièrement choqué. C'est carrément subversif car le sacrement de la confirmation qui nous donne l'Esprit Saint d'une façon spéciale nous est dispensé par l'intermédiaire des évêques et non pas directement par Dieu...

Ceci dit réjouissons nous plutôt pour ce geste courageux de Benoît XVI d'avoir réintégré ces 4 évêques dans le giron de l'Eglise...

Cordialement

Philippe-Antoine
Revenir en haut Aller en bas
johan
Assidu
avatar

Nombre de messages : 247

MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   Jeu 05 Fév 2009, 08:22

Benoît XVI a condamné « sans équivoque » tout négationnisme
Citation :
Le P. Lombardi rappelle les prises de position du pape sur la Shoah

ROME, Mardi 3 février 2009 (ZENIT.org)
- Benoît XVI a condamné « sans équivoque » tout négationnisme. Il s'est
exprimé sur la Shoah à plusieurs reprises et n'a jamais
changé à ce sujet, rappelle aujourd'hui le directeur de la salle de
presse du Saint-Siège, le P. Federico Lombardi, sollicité une fois
encore sur ce thème. A
propos de nouvelles demandes d'éclaircissements à propos des positions
du pape et de l'Eglise catholique, le P. Lombardi rappelle que « la
pensée du pape sur le thème de l'holocauste a été exprimée avec
beaucoup de clarté dans la synagogue de Cologne, le 19 août 2005, dans
le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau le 28 mai 2006, et lors
de l'audience générale successive du 31 mai 2006, et encore récemment,
au terme de l'audience générale du 28 janvier dernier, avec des paroles
sans équivoque, dont nous ne rappellerons que celles-ci : ‘Tout en
renouvelant avec affection l'expression de ma solidarité entière et
indiscutable avec nos
Frères destinataires de la première Alliance, je souhaite que la
mémoire de la Shoah induise l'humanité à réfléchir sur l'imprévisible
puissance du mal lorsqu'il conquiert le cœur de l'homme
. Que la Shoah
soit pour tous, a exhorté le pape, un avertissement contre l'oubli,
contre la négation, ou contre le réductionnisme'. La condamnation des
déclarations de négationnisme de l'Holocauste ne pouvait pas être plus
claire et dans ce contexte il ressort évident qu'elle se référait aussi
aux positions de Mgr Williamson et à toutes les positions analogues ». « A
cette même occasion, a encore souligné le P. Lombardi, le pape lui-même
a clairement expliqué aussi le but de la levée de l'excommunication qui
n'a rien à voir avec une légitimation des positions négationnistes de
l'Holocauste, qui justement ont été condamnées par lui ».
Rappelons
qu'à l'occasion de la « Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la
prévention des crimes contre l'humanité », mardi dernier, 27 janvier
2009, trois nouveaux vidéoclips du Centre télévisé du Vatican (CTV) ont
été publiés sur la page du Vatican de « YouTube » (cf. Zenit du 30
janvier 2009), et traduits en français par H2onews.org (cf. archives du 27 janvier). Ces
vidéos reprennent les trois principales interventions publiques du pape
Benoît XVI sur le thème de la Shoah : à la synagogue de Cologne
(discours intégral sur le site du Vatican en français), le 19 août
2005, au camp d'extermination d'Auschwitz (discours intégral en
français),
le 28 mai 2006, et à l'audience générale du 31 mai 2006 (texte intégral
en français de l'audience résumant son premier voyage en Allemagne).
Gloire à toi Seigneur cheers
Partageons les bonnes nouvelles profileright profileleft I love you
Johan sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retrait des excommunications des évêques traditionnalistes
» Pâques 2010 : Message Urbi et Orbi du pape Benoît XVI
» Calcul du jour de Pâques en 2012
» Les Cloches de Pâques^^
» Des groupes d’Anglicans entreront dans l’Eglise catholique à Pâques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: En direct de Rome...-
Sauter vers: