Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 24 octobre : Saint Antoine-Marie Claret
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 22:23

» Du 24 oct au 1er nov Neuvaine pour les âmes du Purgatoire
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 22:08

» Dévotion aux neuf choeurs des Sts Anges du vénérable Boudon
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 21:31

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar Nicolas Aujourd'hui à 18:52

» 23 octobre : Saint Jean de Capistran
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 21:37

» 22 octobre : Saint Karol Jozef Wojtyla
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Lun 21 Oct 2019, 21:28

» Petite Prophète : L’Avertissement, le Retour du Christ, les événements à venir
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar fontaine Lun 21 Oct 2019, 10:59

» 21 octobre : Bienheureux Nicolas Barré
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Dim 20 Oct 2019, 22:40

» 20 octobre : Fête de Mater Admirabilis
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Dim 20 Oct 2019, 07:49

» 19 octobre : Saint Paul de la Croix
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Sam 19 Oct 2019, 09:20

» 18 octobre : Saint Luc l'Evangéliste
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 17 Oct 2019, 22:21

» 17 octobre : Saint Osée
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Mer 16 Oct 2019, 22:25

» 16 octobre : Ste Marguerite-Marie Alacoque
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Mar 15 Oct 2019, 21:13

» Dr Bowring : le cas de Maria de la Divine Miséricorde (vidéo 5-13)
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar fontaine Mar 15 Oct 2019, 19:29

» 15 octobre Sainte Thérèse d'Avila
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Lun 14 Oct 2019, 22:43

» 14 octobre : Saint Calixte 1er
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Dim 13 Oct 2019, 22:04

» 13 octobre : Bse Alexandrina Maria Da Costa Balasar
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Dim 13 Oct 2019, 08:22

» 12 octobre : Saint Dismas Le Bon Larron
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Ven 11 Oct 2019, 23:59

» 11/10 : Maternité de la Vierge Marie (rite extraordinaire)
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 10 Oct 2019, 22:29

» 10 octobre : Saint Loth
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Mer 09 Oct 2019, 22:28

» 9 octobre : Saint Denis et ses compagnons
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Mar 08 Oct 2019, 22:29

» 8 octobre : Sainte Pélagie La Pénitente d'Antioche
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Lun 07 Oct 2019, 22:16

» 7 octobre : Notre-Dame du Rosaire
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Dim 06 Oct 2019, 23:05

» 6 octobre : Saint Bruno de Cologne (Le Chartreux)
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Sam 05 Oct 2019, 21:56

» 5 octobre : Sainte Soeur Faustine Kowalska
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Emptypar ami de la Miséricorde Ven 04 Oct 2019, 22:04


Partagez
 

 LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS

Aller en bas 
AuteurMessage
Angélique
Assidu


Nombre de messages : 426

LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Empty
MessageSujet: LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS   LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS EmptyJeu 14 Fév 2008, 13:02

LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS


BONJOUR A TOUTES ET A TOUS.

TRES CHERS FRERES ET SŒURS, AUJOURD’HUI JE SUIS VENU
VOUS RENCONTRER POUR VOUS PARLER DES DIVERSES APPARITIONS DE LA VIERGE AU LAUS.


CHERS FRERES ET SŒURS, Le 16 OU 17 SEPTEMBRE 1647, UNE ENFANT VOIT LE JOUR SUR LA TERRE DE France.

LE NOM DE BENOITE OU BENIE QUI LUI EST DONNE LA PREDESTINE A UNE BENEDICTION PARTICULIERE.

ELLE SERA COMBLEE DE DONS INNOMBRABLES QUI EN FONT UNE PRIVILEGIEE DE DIEU.

BENOITE EST NEE PAUVRE DANS UN PAYS PAUVRE.
LA MAISON DES RENCUREL SE COMPOSE D’UNE CAVE, D’UNE ECURIE, ET D’UNE CHAMBRE AU PREMIER ETAGE.

ON Y SUBSISTE ESSENTIELLEMENT DE PAIN ET DE LAITAGES, AUXQUELS S’AJOUTENT LEGUMES ET FRUITS A LA BELLE SAISON.

BENOITE, DANS LE TRES MODESTE FOYER, SE NOURRIT DU LAIT DE SA MERE ET FAIT CONNAISSANCE AVEC LE COIN RESTREINT D’UNIVERS QUI L’ENTOURE.

SE PENCHENT SUR SON BERCEAU L’AFFECTUEUSE GRAVITE D’UN PERE PEU VIGOUREUX, LE VISAGE AMUSE DE SA GRANDE SŒUR, AUSSI QUELQUES VOISINES DE TOUS AGES. ELLE EST HABITUEE AU BRUIT, A L’ODEUR ET AU PIETINEMENT LEGER DES MOUTONS ET CHEVRES QUI LOGENT DANS L’ETABLE.

CHERS AMIS, UN MERCREDI DES CENDRES , BENOITE AGEE DE 3 OU 4 ANS, AVEC PLUSIEURS PETITES VOISINES S’AMUSAIENT A SE BARBOUILLER LE VISAGE AVEC DE LA TERRE MOUILLEE, DEVANT LA FONTAINE DU VILLAGE ET VOILA QU’UNE BELLE DAME AVANCE SUR LE CHEMIN ET S’APPROCHE DES ENFANTS.

ELLE LAVE LE VISAGE DE BENOITE AVEC L’EAU DE LA FONTAINE, ENLEVE LA BOUE DE SES LEVRES ET AUX AUTRES ELLE LEUR BAILLE UN PETIT SOUFFLET, LEUR DISANT : SOYEZ BIEN SAGES, MES POPONNES !

LA RECOMMANDATION DE SAGESSE ET LA PETITE TAPE CONSTITUENT UN AVERTISSEMENT MATERNEL DONT EST EXEMPTE BENOITE.

ET PUIS VOILA QU’ARRIVE UN AUTRE EPISODE DE LA DAME QUETEUSE. BENOITE AVAIT 7 OU 8 ANS.

UNE DAME QUE L’ON DECRIT GRANDE ET BELLE SE MONTRA A NOUVEAU DANS LES RUES DE ST ETIENNE. ELLE EST HABILLEE DE BATISTE FINE. ELLE VA DE MAISON EN MAISON, ESCORTEE PAR BENOITE ET SES PETITES AMIES ADMIRATIVES, QUETANT DU PAIN DONT ELLE REMPLIT SON TABLIER.

ELLE DIT DEVANT LES MAISON OU IL ETAIT MORT DES ENFANTS : DIEU A VOULU DE VOTRE FRUIT, JE PRENDRAI DE VOTRE PAIN.

ET PUIS ELLE VA DEPOSER LE PAIN RECUEILLI DANS LA HUCHE D’UN HOMME TRES PAUVRE ET TRES VIEUX, NOMME TRINQUIER, QUI LA REMERCIE EN PROMETTANT DES PSAUMES DE LOUANGE ET DE RECONNAISSANCE.

TENEZ VOUS CONTENT, BON HOMME, ET TANT QUE VOUS VIVREZ ET QUE VOUS LE POURREZ, DITES LES LITANIES A MA LOUANGE.

PUIS ELLE DONNA EN SORTANT DE CHEZ TRINQUIER, UNE TAPE AUX ENFANTS EN LEUR RECOMMANDANT : SOYEZ BIEN SAGES, MES FILLETTES.

ET ELLE DISPARUT.

EN 1654, GUILLAUME RENCUREL MEURT, LAISSANT SA FEMME ET SES TROIS FILLES DANS UNE SITUATION FORT DIFFICILE.
BENOITE A 7 ANS.
JUSQU’ICI ELLE S’OCCUPAIT DE SA PETITE SŒUR ET S’AMUSAIT.

DEVENUE CAPABLE DE SURVEILLER LES MOUTONS DE LA FAMILLE, ELLE LES EMMENE PAITRE PRES DU VILLAGE, JAMAIS LOIN DE LA ROUTE, A UN ENDROIT QUE L’ON APPELLE FONT CLAIRE OU COULE UNE SOURCE.

BENOITE PARMI D’AUTRES PROMESSES DE LA VIE ETERNELLE, POSSEDE L’ESPRIT DE PRIERE. ELLE CONNAIT LE NOTRE PERE, LA SALUTATION ANGELIQUE, LE CREDO DE L’EGLISE.

CHERS AMIS, UNE FEMME ETAIT TRES MALADE AU VILLAGE ET BENOITE PRIS L’INITIATIVE D’EMMENER SES PETITES CAMARADES A L’EGLISE POUR RECITER LE ROSAIRE EN VUE D’AMELIORER SA SANTE. PUIS ELLE VA AUSSITOT VERIFIER L’EFFICACITE DES PRIERES QUI EFFECTIVEMENT ONT PORTE LEUR FRUITS.

PETITE FILLE COURAGEUSE, BENOITE PUISE SA CONFIANCE A BONNE SOURCE. ELLE RECONFORTE SA MAMAN, EN PROIE A MILLE DIFFICULTES MATERIELLES ET QUI SE DESESPERE, EN LUI PROMETTANT L’ASSISTANCE DE DIEU ET DE SA MERE.

A 10 ANS, EN 1657, SA MERE L’A CONDUIT A LA CHAPELLE DE SAINTE SIXTE ET IL A FALLU 4 HEURES DE MARCHE DIFFICILE POUR S’Y RENDRE.

AU RETOUR, LE GROUPE DES PELERINS, DONT FONT PARTIE BENOITE ET SA MERE, TRAVERSE LA DURANCE DANS UNE BARQUE GUIDEE SEULEMENT PAR UN CABLE QUI RELIE LES DEUX RIVES.

LA CORDE SOUDAIN SE ROMPT ET LA BARQUE EST EMPORTEE SUR LA RIVIERE QUI COURT IMPETUEUSE ENTRE LES FALAISES ABRUPTES ET PARMI LES ROCHERS.

BENOITE FAIT ALORS PREUVE DURANT CES INSTANTS DANGEREUX D’UNE FOI QUI SAUVERA LES PELERINS. APRES PLUSIEURS KM DE COURSE LA BARQUE ENVAHIE D’EAU ECHOUE SANS MAL SUR LE SABLE PRES D’UN VILLAGE D’OU L’ON VIENT A LEUR SECOURS.

UNE AUTRE AVENTURE, FORT SINGULIERE, SURVINT L’ANNEE SUIVANTE.

C’ETAIT EN PLEIN HIVER. BENOITE AVAIT 11 ANS.

ELLE CONDUISAIT, EN COMPAGNIE DE SA JEUNE SŒUR, AU MOULIN DE REMOLLON, SUR LA DURANCE, UN ANE CHARGE DE SACS DE BLE.

AU RETOUR, EN FIN D’APRES MIDI, L’ANE S’ABATTIT SUR LA GLACE ET LES FILLETTES SE MONTRAIENT IMPUISSANTES A L FAIRE SE RELEVER.

UNE AIDE INATTENDUE SURVIENT SOUS L’APPARENCE D’UNE DAME INCONNUE.

BENOITE EN CETTE OCCURRENCE EST PEUT ETRE PASSIVE, MAIS COMMENT S’INTERDIRE DE PENSER QUE SON AME PRIANTE, DANS SON DESARROI, S’EST TOURNEE VERS DIEU.

LA DAME FAIT SE REDRESSER L’ANIMAL. COMME IL VA FAIRE NUIT, ELLE DEMANDE A BENOITE DE SE RENDRE AU VILLAGE DE REMOLLON OU ELLES TROUVERONT, TOUTES DEUX, UN ABRI.

L’ANE, QUI DEVAIT CONNAITRE LE CHEMIN, LES AMENE DE LUI-MEME CHEZ UN BRAVE HOMME QUI LES RESTAURE PUIS LES FAIT COUCHER DANS UNE FERME VOISINE.

CHERS AMIS, VERS 1660, LA BERGERE SE TROUVAIT AVEC SES MOUTONS PRES DE FONT CLAIRE QUAND ELLE S’ALARMA DE VOIR DEUX MULETIERS QUITTER LE CHEMIN POUR SE DIRIGER VERS ELLE.

ELLE SE MIT ALORS A COURIR VERS LE MARAIS PROCHE QUI, A CETTE SAISON DE PLUIES OU DE FONTE DES NEIGES, S’ETAIT TRANSFORME EN UN LARGE ETANG.

L’ENFANT NE REFLECHIT PAS QU’ELLE VA ETRE ARRETEE PAR LES EAUX, OU BIEN PEUT ETRE LES HOMMES LUI BARRENT ILS LE CHEMIN DU VILLAGE.

SA PEUR N’EST PAS VAINE CAR, MANIFESTEMENT, LES DEUX MULETIERS ESSAIENT DE LA JOINDRE.

TEL QUE NOUS CONNAISSONS BENOITE, NOUS POUVONS DEVINER QUE, DANS SA FRAYEUR, ELLE A LANCE VERS DIEU UN APPEL AU SECOURS. ET L’AIDE VIENT, MIRACULEUSE, VRAIMENT.

L’ENFANT SOULEVEE PAR LA FOI, COURT SUR LES EAUX, ECHAPPANT SANS PEINE A SES POURSUIVANTS. CES DERNIERS, STUPEFIES, FONT DEMI TOUR ET COMME EN CE TEMPS LA MEME LES BANDITS MALGRE LEURS MEFAITS NE NIAIENT PAS DIEU, ILS VONT RACONTER LE PRODIGE A SAINT ETIENNE.

FRERE ET SŒURS, IL N’EST PAS QUESTION POUR BENOITE D’APPRENDRE A LIRE OU A ECRIRE.

TOUTE SA VIE ELLE RESTERA SANS INSTRUCTION, MAIS NON PAS IGNORANTE, DANS LE SENS D’AMOINDRISSEMENT QUE COMPORTE CE MOT.

BENOITE, TOTALEMENT DEPOURVUE D’INSTRUCTION PROFANE, SERA ENRICHIE PROGRESSIVEMENT DE LA VERITABLE CONNAISSANCE QUI PREND SES RACINES DANS LES PROFONDEURS DE L’ETRE RELIE A DIEU.

BENOITE RESTE TRES IGNORANTE DES CHOSES INUTILES OU VAINES, MAIS SE MONTRE TRES INSTRUITE DE CE QUE LE MONDE IGNORE, AINSI QUE NOUS ALLONS LE VOIR.

BENOITE AVAIT DOUZE ANS EN 1659 QUAND ELLE FUT PLACEE COMME BERGERE CHEZ LA VEUVE D’UN FERMIER DE L’ENDROIT, APPELE LOUIS ASTIER QUI VENAIT DE MOURIR.

TOUT EN CONTINUANT A HABITER A ST ETIENNE IL LUI FALLAIT HABITER DANS LA MAISON ETRANGERE.

QUITTER LE FOYER FAMILIAL, SA MERE, SES SŒURS, LE PETIT TROUPEAU AIME, DUT REPRESENTER POUR ELLE, MALGRA SA SOUMISSION HABITUELLE, UNE EPREUVE PENIBLE. ELLE NE DEMANDE A SA MERE EN PARTANT QU’UN CHAPELET.

LA FAMILLE ASTIER COMPRENAIT LA MERE ET SIX ENFANTS. UNE BERGERE NE COUTAIT, EN CE TEMPS LA, A SON EMPLOYEUR, QUE LE PAIN DE CHAQUE JOUR, UN PAIN QUI N’ABONDAIT PAS, ET QUELQUES GAGES.

BENOITE S’ELOIGNE UN PEU PLUS DU VILLAGE AVEC SES BETES. ELLE PART A L’AUBE ET RENTRE A LA NUIT TOMBANTE.

ELLE EMPORTE SON REPAS QU EST DE PAIN SEC QUE L’ON NE PEUT MANGER QU’EN LE TREMPANT DANS L’EAU. PENDANT LA BELLE SAISON, FRUITS ET RAISINS RENDENT LE REGIME MOINS ASCETIQUE.

COMME TOUS CEUX QUI VIVENT DANS LE JARDIN DE LA TERRE, LOIN DES CITES, BENOITE AIME LA NATURE, LES PLANTES ET L’EAU, LE CIEL ET LE VENT.

ELLE SURVEILLE SES BREBIS, RECITE LE CHAPELET. CETTE AME EST ORIENTEE VERS LA PRIERE, ET DIEU DEVELOPPE DEJA EN ELLE LES GERMES DES VERTUS SANCTIFIANTES.

IL LUI VIENT LE DESIR DE VOIR LA SAINTE VIERGE.

CHERS AMIS, LES CHRETIENS SONT PREDESTINES A L’UNION DE SOUFFRANCE AVEC LE CHRIST.

LA PETITE BENOITE EST ATTIREE PAR LES MORTIFICATIONS. IL Y A LES PENITENCES PROVIDENTIELLES, TELLE QUE LA FRUGALITE HABITUELLE DES TRES PAUVRES ET LES PRIVATIONS EN TEMPS DE DISETTE.

A TREIZE ANS, ELLE S’IMPOSE UN JEUNE SEVERE, NE SUBSISTANT QUE D’UN PEU DE PAIN ET SUPPRIMANT MEME CE DERNIER A CERTAINES PERIODES.

A PARTIR DE 14 ANS, ELLE SE FLAGELLE AVEC DES CHAINES DE FER ET SE REVET D’UN CILICE DE CRIN.

BIEN QUE BENOITE AIT ETE ELEVEE PAR DES PARENTS PIEUX, CE N’EST PAS ASSUREMENT D’EUX QUE PROVIENNENT LES JEUNES VERTUES DE CETTE ENFANT.

BENOITE VEUT SOUFFRIR POUR OFFRIR SES SOUFFRANCES.
QUI LE LUI A DEMANDE ?
QUEL EST SON GUIDE ?
A QUOI CORRESPOND CETTE EXIGENCE D’HUMILIATIONS ?

UNE SEULE REPONSE EST POSSIBLE : CELUI QUI MENE BENOITE DANS LA VOIE ETROITE ET DIFFICILE NE PEUT ETRE QUE LE SAINT ESPRIT.

BENOITE ASSUREMENT OBEIT A L’OPERATION DE LA GRACE.

AU JEUNE, A LA DISCIPLINE ET AU CILICE, ELLE AJOUTE LES VEILLES, DORMANT 3 HEURES AU PLUS PAR NUIT.

LES LUMIERES SPIRITUELLES ET LES GRACES QU’ELLE RECOIT PEUVENT SEULES EXPLIQUER SON BESOIN D’IMMOLATION. AINSI BENOITE CULTIVE SON AME PAR LA PRIERE ET LA PENITENCE. SON APPRENTISSAGE DE LA SOUFFRANCE VOLONTAIRE EST UNE OFFRANDE D’AMOUR.

CHERS AMIS, LA VEUVE ASTIER, CHARGEE D’ENFANTS, NE POUVANT EMPLOYER LA BERGERE QU’A MI-TEMPS, BENOITE SE MET ALORS, UNE SEMAINE SUR DEUX, AU SERVICE DU FERMIER ROLLAND, UN HOMME TRES DUR ET BRUTAL.

L’AUTRE MAITRE FRAPPE AUSSI SOUVENT QU’IL CRIE ET BLASPHEME.
BENOITE LUI OPPOSE SA JEUNE PERFECTION.
SA DOUCEUR, QUI NE DEVAIT D’AILLEURS PAS DONNER SOUVENT PRISE AUX COLERES DE L’HOMME, PARVENAIT A LE CALMER.

QU’UNE SI JEUNE FILLE AIT PU PRENDRE DE L’ASCENDANT SUR UN TEL RUSTRE, JUSQU'A OSER L’ADMONESTER PUIS LENTEMENT L’AMENER A SE CONVERTIR A DIEU, DEMONTRE CHEZ ELLE, UNE CONTAGION DU BIEN ET UNE VOLONTE PEU COMMUNES.

FRERES ET SŒURS, BENOITE VEILLAIT SUR UN TROUPEAU DE 150 BETES COMPOSE DE CHEVRES ET DE MOUTONS. AUSSI DOIT ELLE S’ELOIGNER DU VILLAGE POUR TROUVER UN LIEU CONVENABLE DE PATURAGE.
EN CE MOIS DE MAI 1664, LA BERGERE AVAIT PRIS L’HABITUDE DE DIRIGER SES BETES SUR LES PENTES DE LA MONTAGNE, QUI DOMINE LA ROUTE QUI VA DE ST ETIENNE A REMOLLON.

BENOITE N’ETAIT PAS PEUREUSE ET GAGNAIT SOUVENT LE COUVERT DE LA FORET OU POUSSENT LES JEUNES ARBUSTES QU’AFFECTIONNENT LES CHEVRES.

DANS CET ENDROIT SOLITAIRE ELLE AVAIT ENTREVUE PLUSIEURS FOIS UN PROMENEUR AGE QUI N’AVAIT PAS L’ALLURE D’UN VILLAGEOIS.

ELLE N’EN AVAIT PAS PRIS ALARME.

ET PUIS EN RECITANT LE CHAPELET LE VIEILLARD DES JOURS PRECEDENTS APPARAIT.

C’EST UN HOMME DE HAUTE TAILLE QU’ALLONGE ENCORE LE CURIEUX CHAPEAU QUI LE COIFFE. UNE LONGUE BARBE ENCADRE DES TRAITS AGREABLES AU TEINT PARTICULIEREMENT ECLATANT. IL EST HABILLE D’UN VETEMENT ROUGE ET BENOITE LE CONTEMPLE AVEC ADMIRATION.

L’APPARITION ET L’ETRANGETE DE CET HOMME LUI POSENT UN PROBLEME QUI RESTE EN ELLE INFORMULE.

ET PUIS VOILA QUE LE VIEILLARD LUI PARLE :

MA FILLE, QUE FAITES VOUS ICI ?

ET BENOITE LUI REPOND : JE GARDE MON BETAIL, JE PRIE DIEU EN CHERCHANT DE L’EAU POUR BOIRE.

ALORS L’ETRANGER LUI REPOND QU’IL VA LUI TIRER DE L’EAU.

PUIS BENOITE LUI PROPOSE UN PEU DE SON PAIN POUR PARTAGER AVEC ELLE ET IL LUI DIT QU’IL N’EN A PAS BESOIN.

ALORS BENOITE LUI REPOND : FAUT IL BIEN QUE VOUS MANGIEZ ; VOUS VOUS PORTEZ SI BIEN, VOUS ETES SI VERMEIL !

ET PUIS LE VIEILLARD LUI DIT QU’IL S’APPELLE MAURICE ET QU’IL NE VIT PAS DE PAIN TERRESTRE, QU’IL NE MANGE QUE DU CELESTE.

ET PUIS BENOITE TREMPE ET MANGE SON PAIN ET ELLE DEMANDE A MAURICE CE QU’IL A SUR LA TETE ET IL LUI REPOND TOUT SIMPLEMENT : C’EST UNE MITRE.

MAURICE PORTE LE VETEMENT DES MARTYRS ET CETTE MITRE DONNE A PENSER QU’IL A RECU LA RECOMPENSE D’UN PONTIFE.

IL S’ELEVE CONTRE L’ABANDON OU A ETE LAISSE CETTE CHAPELLE ET PLAINT LES MALHEUREUX QUI, AYANT PERDU LE SENS DU SACRE, EN PERCOIVENT LES REVENUS SANS L’ENTRETENIR.

ALORS IL DIT QU’ILS EN REPONDRONT DEVANT DIEU, CAR C’EST LA QU’IL VEUT ETRE HONORE.

QU’ON N’AILLE PAS IMAGINER ST MAURICE HANTANT COMME UN FANTOME LA CHAPELLE QUI PORTE SON NOM.

IL EST VENU ICI POUR RECEVOIR BENOITE, AINSI QUE LE FAISAIENT PRESSENTIR SES APPARITIONS PRECEDENTES.
IL LA REMERCIE DE SA PRIERE EN LUI DONNANT DE L’EAU.
IL SEMBLE SE CONDUIRE EN AMBASSADEUR DE LA VIERGE AUPRES DE LA BERGERE.

QUAND BENOITE A TERMINE SON FRUGAL REPAS, MAURICE LUI RECOMMANDE DE NE PLUS REVENIR A CET ENDROIT QUI NE FAIT PAS PARTIE DE LA COMMUNE DE SAINT ETIENNE.

LES GARDES, AVERTIT-IL, Y PRENDRAIENT VOTRE TROUPEAU…
Revenir en haut Aller en bas
Angélique
Assidu


Nombre de messages : 426

LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Empty
MessageSujet: PARTIE II   LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS EmptyJeu 14 Fév 2008, 13:08

ET VOICI L’ANNONCE :

ALLEZ DANS LE VALLON QUI EST AU DESSUS DE ST ETIENNE, C’EST LA QUE VOUS VERREZ LA BONNE MERE DE DIEU.

ALORS BENOITE LUI DIT : MESSIRE, ELLE EST AU CIEL, COMMENT LA VERRAI-JE ICI ?

ET C’EST LA QUE MAURICE REPOND :

OUI, ELLE EST AU CIEL, ET SUR LA TERRE, QUAND IL LUI PLAIT.

CHERS AMIS, JE VAIS MAINTENANT ESSAYER D’ABORDER LA PREMIERE APPARITION DE LA VIERGE MARIE.

ALORS BENOITE, LE LENDEMENT, MENE SON TROUPEAU AU DESSUS DE ST ETIENNE, DANS LE VALLON APPELE LES FOURS.

L’ENDROIT DES APPARITIONS SE TROUVE AU PIED DU BOIS DE ST ETIENNE, DANS UN TORRENT OU IL Y A, DU COTE GAUCHE, EN MONTANT, UN PETIT ANTRE.

DANS LA FALAISE SE CREUSAIT UNE ANFRACTUOSITE ASSEZ PROFONDE TRES CONNUE DE LA BERGERE QUI AIMAIT Y PRIER ET Y TROUVAIT UN ABRI.

IL ETAIT ENCORE TRES TOT QUAND BENOITE PARVIENT AU VALLON DES FOURS.

TOUT DE SUITE ELLE APERCOIT SUR LA ROCHE QUI SURMONTAIT LA PETITE GROTTE, UNE DAME BELLE ET GRANDE QUI TIENT UN ENFANT DANS SES BRAS.

ELLE SE TROUVE PLONGEE DANS L’ADMIRATION TANT LA DAME ET L’ENFANT POSSEDE DE BEAUT, DE DOUCEUR ET DE GRACE.

BENOITE EST PRISE D’UN GRAND CONTENTEMENT QUI EXCLUT CEPENDANT LA JOIE DU RAVISSEMENT MYSTIQUE ET LAISSE PERCER SA CURIOSITE :

BELLE DAME, QUE FAITES VOUS LA HAUT ?
VOULEZ VOUS ACHETER DU PLATRE ?

L’APPARITION EUT LIEN SANS TEMOINS.

BENOITE, QUI BIENTOT COMMENCA A PARLER A LA MERE DE DIEU, ELLE VOULUT S’ECLAIRER D’ELLE QUI ETAIT CELUI QUI LUI AVAIT PARLE A LA MONTAGNE DE SAINT MAURICE. ELLE LUI DIT : MA FILLE, C’EST MON SERVITEUR MAURICE.

LA DAME SOURIT, SANS MOT DIRE. ELLE A QUITTE LA ROCHE, TENANT L’ENFANT PAR LA MAIN, POUR SE RENDRE AVEC LUI DEVANT LA GROTTE. LA, ELLE VA ET VIENT, TANDIS QUE BENOITE DEMEURE A DISTANCE.

L’ENFANT EST PARTICULIEREMENT GRACIEUX, AU POINT QUE BENOITE SE LAISSE ALLER A UNE DEMANDE ENCORE PLUS PLAISANTE QUE LES DEUX PREMIERES.

VOUS PLAIRAIT IL DE NOUS DONNER CET ENFANT ? IL NOUS REJOUIRAIT TOUS.

A NOUVEAU LA DAME SOURIT SANS REPONDRE.

LA JOURNEE S’ACHEVE AINSI ET QUAND L’OMBRE DESCEND, LA VIERGE, PRENANT L’ENFANT DANS SES BRAS, PENETRE DANS LA GROTTE ET DISPARAIT.

CHERS AMIS, LE LENDEMAIN DE CE JOUR MEMORABLE, A LA POINTE DE L’AUBE, LA BERGERE RETOURNE EN TOUTE HATE A LA GROTTE. LA DAME EST LA, LE RAVISSEMENT REPREND ET DURE JUSQU’AU SOIR.

LE VALLON DES FOURS ET L’ANTRE VONT DEVENIR UN LIEU DE RENDEZ VOUS QUOTIDIEN POUR BENOITE ET LA DAME ET SON ENFANT, PENDANT DES JOURS, DES SEMAINES, DES MOIS.

LA VIERGE ETABLIT LA VOLONTE DE LA BERGERE DANS LA DOUCEUR, LA PATIENCE, L’HUMILITE. ELLE APAISE SES PASSIONS. LA TENUE DE BENOITE EST MAINTENANT TOUTE DE RESPECT ET D’ATTENTION.

LA MERE ORIENTE LES VERTUS DE SA FILLE VERS LE CHRIST QUI EMPRUNTE ICI L’APPARENCE D’IMPUISSANCE ET DE SOUMISSION DU JEUNE ENFANT.

BENOITE VA ASSEZ VITE ET NETTEMENT SE TRANSFORMER AUSSI BIEN PHYSIQUEMENT QUE MORALEMENT.

PLUSIEURS FOIS, BENOITE SE LEVE EN PLEINE NUIT ET GAGNE LA GROTTE.

A-T-ELLE ENTENDU AU FOND D’ELLE MEME l’APPEL AUQUEL ELLE CROIT DEVOIR REPONDRE TOUT DE SUITE ? HELAS, L’APPARITION N’EST PAS LA ET BENOITE S’APERCOIT SEULEMENT QU’ELLE EST EN CHEMISE, PIEDS NUS DANS LE FROID DE LA NUIT ET SOUS LES ETOILES.

ELLE NE S’EVEILLE PAS D’UN SOMMEIL MAIS DE CET ESPACE D’ETAT SECOND QUI LUI SEMBLE ALORS HABITUEL.

CONFUSE, ELLE REVIENT AU LOGIS ATTENDANT L’AUBE POUR REPARTIR VERS LA DAME.

ON L’INTERROGE ET ELLE REPOND, SA CANDEUR NATIVE L’EMPECHANT DE RIEN DISSIMULER. ELLE RESTE INDIFFERENTE DEVANT LES INCREDULITES OU LES MOQUERIES.

POUR COMMENCER SON ŒUVRE DE PERFECTIONNEMENT ET DE REDRESSEMENT, LA VIERGE FAIT PASSER BENOIT PAR LE SILENCE INTERIEUR ET EXTERIEUR.

LA VIERGE PREPARE BENOITE A SA MISSION, UNE LONGUE ET DIFFICILE MISSION QUI DOIT DURER 54 ANS. CES JOURS OU RIEN NE SE PRODUIT APPAREMMENT, OU RIEN NE SE DIT, NE DEROULENT PAS POUR BENOITE DES HEURES DE FASCINATION VIDE. SEUL LE DOMAINE INTERIEUR EST VISITE ET LE SILENCE S’IMPOSE, CAR IL N’Y A, POUR L’INSTANT, PAS D’ORDRE A EXECUTER, NI D’ACTION A ENTREPRENDRE.

LA VIERGE ACCUEILLE SA FILLE AU DESERT POUR LA FORMER. BENOITE, LE PREMIER JOUR A BAVARDE INCONSIDEREMENT, PUIS ELLE A COMPRIS ET S’EST TUE DEVANT LA VIERGE DE SILENCE.

DEUX MOIS DE SILENCE, DEUX LONGS MOIS…

C’EST QUE LA VIERGE SE TROUVE DEVANT L’ABIME DE NEANT DE BENOITE ET IL FAUT COMBLER CET ABIME. LENTEMENT LA VOLONTE DE L’ADOLESCENCE SERA PACIFIEE, SES VERTUS RECTIFIEES.

LA RETRAITE AU DESERT VA SE POURSUIVRE ENCORE, MAIS APRES L’ŒUVRE EFFICACE DE SILENCE, MAINTENANT QUE LES PUISSANCES INTERIEURES DE BENOITE SONT PRETES A ECOUTER, LA VIERGE VA PARLER.

APRES PLUSIEURS SEMAINES DE SILENCE, LA DAME, SANS ETRE SOLLICITEE PAR BENOITE, SE MIT UN JOUR A PARLER.

LA VIERGE VIENT POUR FAIRE DE BENOITE UN INSTRUMENT DOCILE. ELLE NE LUI CONFIE POUR LE MOMENT AUCUN MESSAGE A TRANSMETTRE AUTOUR D’ELLE.

LA DEVOTION DE BENOITE A BESOIN D’ETRE PARFAITE. LA DAME APPREND D’ABORD A BENOITE UNE PRIERE MARIALE QU’ELLE IGNORE : LES LITANIES DE LA TRES SAINTE VIERGE.

ET PUIS LA VIERGE DEMANDE A BENOITE D’ENGAGER LES FILLES DE ST ETIENNE A CHANTER LES LITANIES DE LA SAINTE VIERGE TOUS LES SOIRS ET AVEC LA PERMISSION DE MR LE PRIEUR, LA VIERGE ASSURE QU’ELLES LE FERONT.

CETTE PREMIERE MISSION, BENOITE LA REMPLIT AVEC SUCCES PRES DES JEUNES VILLAGEOISES, SES AMIES, QUI, TOUTES, L’AIMENT BIEN.

MARIE LUI APPREND EGALEMENT UNE AMENDE HONORABLE AU SAINT SACREMENT, QU’ELLE LUI ENVOIE DIRE L’EGLISE DU VILLAGE, LA REMPLACANT PENDANT CE TEMPS DANS LA GARDE DU TROUPEAU.

POURTANT, CE JOUR LA, QUAND BENOITE REVIENT DE L’EGLISE, LA DAME N’EST PLUS LA, NON PLUS QUE LES ANIMAUX, ELLE SE MET EN QUETE DANS LES ENVIRONS SANS RESULTAT.

INQUIETE ET EN PLEURS, ELLE POUSSE JUSQU’AU VILLAGE OU ROLLAND SE MET A CRIER REN RECLAMANT SES BETES.

BENOITE REPART DANS LA MONTAGNE ET FINIT PAR TROUVER LE TROUPEAU DANS UN VALLON.

UNE VISION DE LA DAME ACCOMPAGNE CETTE DECOUVERTE :
VOUS M’AVEZ FAIT PLAISIR DE NE VOUS IMPATIENTER PAS. CE QUE J’AI FAIS N’EST QUE POUR EPROUVER VOTR PATIENCE.

CETTE PATIENCE, CHERS FRERES ET SŒURS, EXIGEAIT DE LA BERGERE A LA FOIS LE CONTROLE DELLE MEME ET LA CONFIANCE EN CELLE QUI L’ENSEIGNAIT.

PLEURS ET CONTRARIETES SONT REACTIONS LEGITIMES.

UN JOUR, LA VIERGE LUI DEMANDE CECI : ME DONNEREZ VOUS UN MOUTON ET CETTE CHEVRE !

ET LA BERGERE REPOND : BELLE DAME, POUR LE MOUTON, OUI JE VOUS LE BAILLERAI : JE LE COMPTERAI SUR MES GAGES. MAIS POUR LA CHEVRE, NON, JE LA GARDE, ELLE ME FAIT BESOIN PARCE QU’ELLE ME PORTE POUR PASSER LA RIVIERE QUAND ELLE EST GROSSE. SI VOUS M’EN BAILLEZ 30 ECUS, JE NE VOUS LA BAILLERAI PAS.

MA FILLE, JE NE VOUS EN BAILLERAI PAS 30 ECUS. VOUS L’AIMEZ TROP VOTRE CHEVRE : VOUS LUI DONNEZ DES RAISINS ET DU PAIN. IL VAUT MIEUX LES DONNER AUX PAUVRES.

LA DAME, LE LENDEMAIN, DEMANDE A NOUVEAU LA CHEVRE A BENOITE QUI REFUSE AVEC APRETE.

ET BIEN, MA FILLE, JE NE VOUS LA DEMANDERAI PAS PUISQUE CELA VOUS FACHE.

LA VIERGE VEUT BATIR LA CITADELLE MARIALE DU LAUS – CE LAUS QUI DURERA JUSQU'A LA FIN DU MONDE, SELON LA PAROLE DE L’ANGE – SUR DES BASES INEBRANLABLES.

ELLE SAIT QUE LE CHOIX DE CETTE FILLE COMME FONDATRICE DONNERA LIEU, POUR LE MOINS A SUSPICION ET QUE SATAN SUSCITERA DES CARICATURES D’APPARITIONS ET DE FAUSSES VISIONNAIRES.

CHERS FRERES ET SŒURS, DES PERSONNES AVAIENT SURVEILLE LE VALLON ET ASSISTE AU LOIN SANS RIEN VOIR, A DES COLLOQUES INAUDIBLES.

LA FEMME ROLLAND ETAIT INTRIGUEE PLUS QUE QUICONQUE.
C’ETAIT UNE FEMME APRE AU GAIN, SANS PIETE, QUI JURAIT AUSSI FORT QUE SON MARI ET NE SE PRIVAIT PAS, QUAND ELLE ETAIT EN COLERE, DE JOINDRE LE COUP A L’INSULTE. ELLE EMPLOYA LA RUSE POUR EN AVOIR LE CŒUR NET.

UN MATIN, AUSSITOT QUE SA BERGERE EUT QUITTE L’ETABLE, ELLE COURUT VERS LE VALLON, EN PRENANT UN RACCOURCI. TOUT ETAIT DESERT, ELLE SE DISSIMULA DANS UN RECOIN DE LA GROTTE VIDE.

CHERS AMIS, BENOITE ARRIVE BIENTOT ET RETROUVE, AVEC LA JOIE DE TOUS LES JOURS, LA BELLE DAME QUI LUI DIT QUE SA MAITRESSE ETAIT LA CACHEE SOUS LA ROCHE.

ALORS BENOITE REPONDIT QU’ELLE N’Y ETAIT PAS ET QU’ELLE L’A LAISSE AU LIT.

ALORS LA VIERGE AFFIRME QU’ELLE Y EST ET QU’ELLE LA TROUVERA SOUS LA ROCHE.

ET LA VIERGE AJOUTA : AVERTISSEZ LA DE NE POINT TANT JURER LE NOM DE JESUS ; CAR, SI ELLE CONTINUE, IL N’Y AURA POINT DE PARADIS POUR ELLE.

SA CONSCIENCE EST EN TRES MAUVAIS ETAT.

QU’ELLE FASSE PENITENCE.

QU’ELLE DONNE AUX PAUVRES LES PLUS NECESSITEUX DE LA PAROISSE LA VIANDE, LE VIN ET LES BOUILLONS QU’ELLE PRENDRAIT LES JOURS DE PAQUES, DE LA PENTECOTE, ET DE LA NOEL.
QU’ELLE NE MANGE QUE DU PAIN ET NE BOIVE QUE DE L’EAU ET ELLE AURA LE PARADIS.

LA FERMIERE NE VOIT PAS LA VIERGE MAIS IL LUI EST DONNE DE L’ENTENDRE. TOUS SES PECHES VIENNENT D’ETRE ETALES EN QUELQUES MOTS : BLASPHEMES, AVARICE, GOURMANDISE, IMPIETE.

ELLE EST ENVAHIE D’UN COUP PAR UNE CRAINTE TRES VIVE ET UNE GRACE DE REPENTIR LA SAISIT ET LA FAIT PLEURER.

ALORS LA DAME DISPARUT ET BENOITE COURRUT A LA GROTTE ET DECOUVRIR AVEC STUPEFACTION SA MAITRESSE BOULEVERSEE.

NOUS NE SAVONS PAS SI LA PECHERESSE CONFESSA SES FAUTES EN PUBLIC, EN TOUT CAS SA CONVERSION PROCLAMA LA REALITE DES APPARITIONS. ELLE OBEIT, DIT ON, A LA VIERGE, FIT PENITENCE, JEUNA, DISTRIBUA DES AUMONES ET FREQUENTA L’EGLISE.

CETTE HISTOIRE, APRES LES AUTRES, FIT LE TOUR DU PAYS ET CHACUN SE MIT A REGARDER AVEC DES YEUX NOUVEAUX LA BERGERE DE ST ETIENNE, JOYEUSE, TRANQUILLE ET ASSUREE QUI, N’ETAIT PLUS LA MEME.

CHERS FRERES ET SŒURS, AU DEBUT DU MOIS D’AOUT, BENOITE, QUI SE TROUVAIT DANS LE VALLON DES FOURS, FUT ETONNEE DE VOIR VENIR A ELLE QUELQU’UN QUI LUI DIT DE SE RENDRE AUSSITOT A ST ETIENNE OU L’ATTENDAIT LE JUGE DE LA VALLEE.

LA BERGERE REVINT ALORS AU VILLAGE ET SE TROUVA DEVANT LE JUGE GRIMAUD, AVOCAT AU PARLEMENT DE GRENOBLE ET JUGE DE LA BARONNIE D’AVANCON. IL DIT QU’IL VIENT A ST ETIENNE PAR LE DEVOIR DE SA CHARGE ET POUR LA GLOIRE DE DIEU.

IL LUI DEMANDE DE SE METTRE EN ETAT DE GRACE PAR UNE SINCERE CONFESSION ET UNE COMMUNION ET IL ETEND SON ENQUETE A TOUT LE VILLAGE, VOIT LE PRIEUR, JEAN FRAISSE, ET LUI DEMANDE DE PRIER AFIN QU’ECLATE LA VERITE.

BENOITE OBEIT AUX INJONCTIONS DU JUGE. CE JOUR-LA, ELLE VA VERS LA GROTTE, SE MET A GENOUX DEVANT LA DAME ET ELLE PRONONCE LA BELLE PHRASE FORGEE PAR LE JUGE :

MA BONNE DAME, JE SUIS, ET TOUT LE MONDE EN CE LIEU, EN GRANDE PEINE POUR SAVOIR QUI VOUS ETES. SERIEZ VOUS PAS LA MERE DE NOTRE BON DIEU ? AYEZ LA BONTE DE ME LE DIRE ET L’ON FERAIT BATIR ICI UNE CHAPELLE POUR VOUS Y HONORER ET SERVIR.

ET LA DAME REPONDIT : IL N’EST PAS NECESSAIRE QU’ON BATIT AUCUNE CHOSE EN CET ENDROIT, PARCE QUE J’AI FAIT LE CHOIX D’UN LIEU PLUS AGREABLE.

ET PUIS LE 28 AOUT, BENOITE ENTEND :
DITES AUX FILLES DE ST ETIENNE DE VENIR ICI EN PROCESSION EN CHANTANT LES LITANIES DE LA SAINTE VIERGE ; VOUS SEREZ A LA TETE DE LA PROCESSION ET, SEULE, VOUS AUREZ L’HONNEUR DE ME VOIR AVEC MON FILS, AU BORD DE L’ANTRE.

BENOITE TRANSMET SANS TARDER LA DEMANDE DE LA SAINTE VIERGE AU PRIEUR QUI DECIDA D’EFFECTUER LA PROCESSION DES LE LENDEMAIN, 29 AOUT, FETE DE ST JEAN BAPTISTE.
Revenir en haut Aller en bas
Angélique
Assidu


Nombre de messages : 426

LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Empty
MessageSujet: PARTIE III   LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS EmptyJeu 14 Fév 2008, 13:09

LA PROCESSION SE DEROULA LE LENDEMAIN, CONDUITE PAR BENOITE. LES JEUNES FILLES ET LES FEMMES CHANTENT LES LITANIES DE LA VIERGE.

DES HOMMES S’Y SONT JOINT, NOMBREUX. MR GRIMAUX ETAIT AUSSI PRESENT.

TOUT CE MONDE STATIONNA DEVANT LA GROTTE EN CHANTANT, ET LES MEILLEURS PRIENT.

LA VIERGE, ALORS, SANS SE MONTRER, PARLA A BENOITE ET DEMANDA QUE LA FOULE SE RETIRE ET IL NE RESTA PLUS BIENTOT DEVANT LA GROTTE QUE BENOITE ET GRIMAUD,

TOUS DEUX A GENOUX ET EN PRIERES ET PUIS BENOITE CRIE A MR GRIMAUD. :

EH ! MONSIEUR LE JUGE, VOYEZ VOUS LA DEMOISELLE ? JE LA VOIS, VENEZ VITE ET PUIS ELLE LUI INDIQUA QU’ELLE TENDAIT LA MAIN.

GRIMAUD DIT ENSUITE A BENOITE DE DEMANDER A L’APPARITION COMMENT ELLE S’APPELLE.

BENOITE REPREND LA QUESTION ET LA REPONSE VIENT :

JE SUIS MARIE, MERE DE JESUS. VOUS NE ME VERREZ PLUS ICI, NI DE QUELQUE TEMPS.

CHERS FRERES ET SŒURS, LE PREMIER ACTE DE L’HISTOIRE DU LAUS EST TERMINE.

VOILA QUE L’ETE S’ACHEVE ET A LA FIN DU MOIS DE SEPTEMBRE, ALORS QU’ELLE SE TROUVAIT DE L’AUTRE COTE D’UNE RIVIERE AU DESSUS D’UNE MURAILLE, SUR LE HAUT DES MASURES, UNE LUMIERE ANORMALE QUI IRRADIE EN FORMANT UN GLOBE.

BENOITE ABANDONNE AUSSITOT SON TROUPEAU, ELLE FRANCHIT LA RIVIERE QUI EST FORTE, EN SE SERVANT DE SA CHEVRE PUIS S’AGENOUILLE DEVANT LA DAME DU CIEL. POUR LA PREMIERE FOIS DEVANT BENOITE, LA VIERGE EST HABILLEE DE GLOIRE.

BENOITE : MA BONNE DAME, D’OU VIENT QUE VOUS M’AVEZ PRIVEE SI LONGTEMPS DE L’HONNEUR DE VOUS VOIR ?

ET MARIE REPOND : QUAND VOUS VOUDREZ ME VOIR, ALLEZ DANS LA CHAPELLE QUI EST AU LIEU DU LAUS, OU VOUS SENTIREZ BON ET AVANT DE S’EFFACER, LA VIERGE INDIQUE DE SON BRAS LA DIRECTION DU LAUS, POUR LUI MONTRER LE CHEMIN.

ET PUIS BENOITE, DES LE LENDEMAIN, SE MET A LA RECHERCHE DE LA TERRE PARFUMEE ET ELLE MONTE VERS LE LAUS.

SE TROUVANT DANS LE GROUPE DES MAISONS DU LAUS, TOUT D’UN COUP, ELLE SE MIT A RESPIRER LA BONNE ODEUR QUI S’EXHALE D’UNE CHAUMIERE COMMUNE. ALORS BENOITE FRANCHIT LA PORTE. ET C’EST ALORS QU’ELLE VOIT DEBOUT SUR L’AUTEL, LA VIERGE QUI L’ACCUEILLE PAR CES MOTS :
MA FILLE, VOUS M’AVEZ BIEN CHERCHEE. IL NE FALLAIT PAS PLEURER, VOUS M’AVEZ FAIT PLAISIR DE NE VOUS IMPATIENTER PAS.

BENOITE FAIT REVERENCE ET S’AGENOUILLE, EMPLIE DE JOIE.
A VRAI DIRE ELLE EST FORT SURPRISE DE DECOUVRIR LA STE VIERGE DANS UNE AUSSI PAUVRE DEMEURE.

LA CHAPELLE EST UNE CHAMBRE DE 5 M. DE LONG SUR 3 DE LARGE.

L’AUTEL EN PLATRE SUR LEQUEL SE TIENT L’APPARITION NE PORTE QUE DEUX CHANDELIERS EN BOIS ET UN CIBOIRE EN ETAIN…. LES MURS SONT ORNES DE 5 NAIVES PEINTURES A MOTIF RELIGIEUX.

L’AUTEL, SANS LINGE ET COUVERT DE POUSSIERE, CHOQUE PARTICULIEREMENT LA JEUNE FILLE.

MA TRES HONOREE DAME, AGREEREZ VOUS QUE J’ETENDE MON TABLIER SOUS VOS PIEDS ? IL EST TOUT BLANC.

LA VIERGE : NON, GARDEZ LE.

BENOITE : CETTE CHAPELLE EST BIEN PAUVRE ET DANS UN ETAT PEU CONVENABLE.

LA VIERGE REPOND : NE VOUS METTEZ PAS EN PEINE…. JE VEUX FAIRE CONSTRUIRE EN CE LIEU UNE GRANDE EGLISE AVEC UN BATIMENT POUR QUELQUES PRETRES RESIDANTS.
CETTE EGLISE SERA BATIE EN L’HONNEUR DE MON TRES CHER FILS ET AU MIEN.

BEAUCOUP DE PECHEURS ET DE PECHERESSES S’Y CONVERTIRONT.
ELLE SERA DE LA LONGUEUR ET DE LA LARGEUR QU’ELLE DOIT AVOIR ET COMME JE LA VEUX. VOUS M’Y VERREZ TRES SOUVENT.

LA CHAPELLE DE BON RENCONTRE QUE BENOITE A ETE AMENEE A DECOUVRIR EN CE JOUR DE SEPTEMBRE 1664 CONSTITUE LE GERME D’UN FUTUR SANCTUAIRE OU JESUS ET LA VIERGE SERONT HONORES.

ALORS BENOITE PENSA QU’IL N’Y AVAIT POINT D’ARGENT POUR BATIR UNE EGLISE. ET VOICI LA REPONSE QU’ELLE RECOIT :

NE VOUS INQUIETEZ PAS, QUAND IL FAUDRA BATIR, ON TROUVERA TOUT CE DONT ON AURA BESOIN, QUI SERA BIENTOT. DES DENIERS DES PAUVRES FOURNIRONT TOUT, RIEN NE MANQUERA.

LA CHAPELLE DE BON RENCONTRE A ETE CONSTRUITE PAR L’EFFORT DES PAYSANS DE L’ENDROIT QUI N’AVAIENT MEME PAS DEMANDE UNE AUTORISATION A LEUR EVEQUE. LE SANCTUAIRE MARIAL DU LAUS REPOSERA TOUT ENTIER SUR LA PIETE DES FIDELES ET LE TRAVAIL DES PAUVRES.

CHERS FRERES ET SŒURS, UN NOUVEAU GROUPE D’APPARITIONS DE LA VIERGE S’OUVRE MAINTENANT QUI VA DURER JUSQU’AU PRINTEMPS 1665. MARIE N’HABITE PLUS L’ANTRE DU VALLON MAIS LA CHAPELLE DU LAUS.

BENOITE SE REND A LA CHAPELLE A PEU PRES TOUS LES JOURS, SOIT SUR L’INVITE DE MARIE, SOIT SUR UN APPEL INTERIEUR.
BENOITE EST INSTRUITE PARTICULIEREMENT SUR LES PECHEURS. SA CANDEUR IGNORE LE PECHE, SA GRAVITE, SON EXTENSION DANS LE PAYS DE France ET SUR TOUTE LA TERRE.

LA VIERGE, NOUS DISENT LES MANUSCRITS, DEMANDE A BENOITE DE PRIER CONTINUELLEMENT POUR LES PECHEURS ET IL EST DEMANDE UNE VIE DE SACRIFICES, DANS LA PRIERE ET LA PURETE.

BENOITE SE TROUVE ENTIEREMENT AU DEPOT DE LA VIERGE POUR ETRE PERFECTIONNEE EN VUE DE SA MISSION QUI EST D’AMENER LES PECHEURS A LA REPENTANCE ET DE LES RACHETER PAR SA PRIERE ET SA PENITENCE.

DURANT CET AUTOMNE ET CET HIVER, BENOITE EST DONC ENSEIGNEE SUR LES PECHEURS.

MARIE, LENTEMENT L’A RENDUE CONSCIENTE DE SON EXTREME MISERE ET C’EST DEPUIS LORS, SANS DOUTE, QUE BENOITE S’EST TENUE POUR UNE GRANDE PECHERESSE.
AU PLUS HAUT DEGRE DE SON ASCENSION SPIRITUELLE, LE 8 JUIN 1672, ELLE REFUSE PAR HUMILITE DE TOUCHER LA MAIN QUE LUI TEND LA VIERGE.

BENOITE : NON, BONNE MERE DE DIEU, IL N’EST PAS JUSTE QU’UNE CHAIR DE CHIENNE TOUCHE DE SI BELLES MAINS.

BENOITE PRIE BEAUCOUP. ELLE DIT CHAQUE JOUR 15 ROSAIRES.
FRERES ET SŒURS, IL S’AGIT BIEN SUR DE CE QUE L’ON APPELAIT ALORS LA PETITE COURONNE DU ROSAIRE – AUTANT DE CHAPELETS, 150 FOIS LES LITANIES AVEC L’AMENDE HONORABLE. CETTE RECITATION DEVAIT BIEN EXIGER D’ELLE AU MINIMUM, UNE DOUZAINE D’HEURES.

ELLE AJOUTAIT L’ANGELUS, LE CREDO ET LES PRIERES DE LA MESSE ; MAIS LA LOUANGE ET L’OFFRANDE DE REPARATION CONSTITUAIENT LA TRAME DES PRIERES VOCALES DE BENOIT QUI PRIAIT JOUR ET NUIT.

A PART LES 3 HEURES QU’ELLE CONSACRAIT HABITUELLEMENT AU SOMMEIL, LA NUIT LUI PERMETTAIT UNE PRIERE PLUS ARDENTE ET PLUS INTIME.

COMME TOUS LES MYSTIQUES ELLE S’ADRESSE DIRECTEMENT
A LA MISERICORDE DE DIEU DANS UN CŒUR A CŒUR. ELLE PRATIQUE L’ORAISON D’AMOUR ET DE REPARATION.

BENOITE POSSEDE AUSSI LE DON DES LARMES. ELLE INTERCEDE POUR LES PECHEURS AVEC PLEURS ET D’AUTANT PLUS QU’ELLE SE HEURTE A L’ENDURCISSEMENT D’UNE AME ET QUE LE PECHE EST GRAND.

AU LAUS LA PRIERE EST VENUE DU CIEL, PAR MARIE, AVEC LE MEME ENSEIGNEMENT.

BENOITE FORTIFIE SA PRIERE EN Y JOIGNANT LA SOUFFRANCE DU CILICE ET DE LA DISCIPLINE, LA MORTIFICATION DE SES JEUNES, DE SES VEILLES ET TOUS LES SACRIFICES POSSIBLES.

LA JEUNE FILLE AVAIT DIVISE SES PRIERES EN 3 PARTIES :
UN TIERS ETAIT DIT POUR LA CONVERSION DES PECHEURS, UN AUTRE POUR LES AMES DU PURGARTOIRE, LA MERE DE DIEU LUI AYANT RECOMMANDE DE PRIER POUR LES AMES DU PURGATOIRE, LE DERNIER TIERS ETAIT OFFERT POUR LA PRESERVATION DE SA PURETE.

LES PECHEURS ABONDENT AUTOUR D’ELLE, AUSSI BIEN PARMI LES HABITANTS DU PAYS QUE PARMI LES PELERINS. LA VIERGE DESIGNE CERTAINS PECHEURS A BENOITE AFIN QU’ELLE PRIE ET OFFRE DES SACRIFICES POUR EUX.

ELLE RECOIT ORDRE DE PRIER OU DE DIRE QUELQUES CHAPELETS POUR DES CAS PARTICULIERS OU LA CONVERSION DE QUELQUES PECHEURS OU QUELQUE NECESSITE PUBLIQUE OU SUR TOUTES CHOSES.

LES CAS PARTICULIERS EN MANQUENT PAS AVEC L’AFFLUENCE DES PELERINS : CE SONT EN GENERAL DES CAS D’URGENCE, OU LAICS OU PRETRES SONT EN GRAVE DANGER DE SE PERDRE.

CHERS FRERES ET SŒURS, LES MOIS D’HIVER SERVIRENT A PROPAGER, A LA VEILLEE, DANS LES CHAUMIERES, LES FAITS EXTRAORDINAIRES QUI SE PRODUISAIENT AU LAUS.

AU PREMIER BEAU JOUR DE 1665, LES PELERINS AUX JOURS D’AFFLUENCE ENTOURAIENT BENOITE ET L’INTERROGEAIENT A LEUR GUISE. ELLE PORTAIT LE COSTUME DE LA MONTAGNE : CORSET A BASQUES ET MANCHES COURTES, JUPE A PLIS ECRASES, LE TOUT EN SERGE FILEE AU FUSEAU ET TISSEE AU VILLAGE.

AU MOMENT OU PRENNENT LE DEPART DES PELERINAGES DU LAUS, SA VIE OBSCURE EST ALIMENTEE PUISSAMMENT EN GRACES ET LA VIERGE NE CESSE DE LA SOUTENIR.

ELLE EUT AUSSI LE PRIVILEGE DE VOIR SAINT JOSEPH, QUI A APPARUT 6 FOIS A BENOITE, LUI DISANT DE PRENDRE BIEN PATIENCE EN GARDANT SON TROUPEAU ET DE LE BIEN SUIVRE, SANS SE FACHER.

BENOITE RECHERCHE DE PLUS EN PLUS LA FREQUENTATION DU SAINT SACREMENT. L’ADORATION DEVANT LE TABERNACLE NE LUI EST GUERE POSSIBLE DANS LA JOURNEE. IL RESTE LA NUIT OU ELLE VA SE METTRE EN PRIERE DEVANT LA PORTE DE L’EGLISE.

EN AVRIL, ALORS QU’ELLE SE TENAIT DANS LA NUIT FROIDE, ELLE VIT SOUDAIN REMUER SUR LE CHEMIN, VERS GAP, UNE TRAINEE DE LUMIERE.

UNE LONGUE FILE DE GENS, ECLAIREE PAR DES FLAMBEAUX S’AVANCAIT EN CHANTANT.

BENOITE EST SURPRISE. A CE MOMENT LA MARIE LUI APPARAIT :

VA EVEILLER TES COMPAGNES ET ENSEMBLE VOUS ACCOMPAGNEREZ LA PROCESSION AU LAUS, EN CHANTANT LES LITANIES.

FRERES ET SŒURS, C’EST LA SANS DOUTE LA PREMIERE PROCESSION NOCTURNE AUX FLAMBEAUX QUI EUT LIEU AU LAUS ET LA VIERGE A VOULU Y FAIRE PARTICIPER BENOITE AVEC LES JEUNES FILLES DE ST ETIENNE.

DES LE MOIS DE MAI L’AFFLUENCE EST GRANDE AU LAUS.

PARCE QUE BEAUCOUP APPORTENT UNE FOI NEUVE ET ARDENTE, LES EXAUCEMENTS ET LES GUERISONS DE MALADES NE MANQUENT PAS.

PARMI LES VISITEURS DE CETTE PREMIERE ANNEE DE PELERINAGE, IL FAUT SIGNALER L’ABBE PEYTIEU ET LE CHANOINE GAILLARD QUI ONT ATTACHE LEUR NOM A L’HISTOIRE DU LAUS.

L’ABBE PEYTIEU, CHERS AMIS, S’ETAIT RENDU AU LAUS LE SAMEDI DE PAQUES 1665. JEUNE, MALADE DES POUMONS, IL VENAIT DEMANDER A LA VIERGE DE LE GUERIR, CE QUI SE PRODUISIT.

DES SON ARRIVEE AU LAUS, IL EUT UNE CLAIRE VISION DE SA MISERE ET DE SON INDIGNITE EPROUVANT UN ATTRAIT DE DIEU ET DES SENTIMENTS D’HORREUR POUR LE DIABLE, LE MONDE ET LA CHAIR.

INTELLIGENT, INSTRUIT, PUISQUE DOCTEUR EN THEOLOGIE, IL COMPRIT VITE QUE BENOITE N’ETAIT QU’UN INSTRUMENT DE DIEU FACONNE PAR LA VIERGE.

IL DEVAIT REVENIR AU LAUS 4 ANS PLUS TARD POUR SE CONSACRER DEFINITIVEMENT A L’APOSTOLAT DANS LE SANCTUAIRE.

LE CHANOINE GAILLARD, ARCHI-DIACRE DE LA CATHEDRALE DE GAP, ARRIVA AU LAUS DANS LA SECONDE QUINZAINE DU MOIS D’AOUT. IL AVAIT ALORS 44 ANS. IL EST AVEC M. GRIMAUD, L’ABBE PEYTIEU ET LE FRERE AUBIN UN DES 4 PRINCIPAUX CHRONIQUEURS DES EVENEMENTS DU LAUS.

IL NE VENAIT PAS EN SCEPTIQUE, ENCORE QUE, POUR EPROUVER LA VALEUR SURNATURELLE DE CE LIEU, IL AIT DEMANDE A DIEU, QUAND LA CHAPELLE FUT EN VUE, DE LUI ACCORDER TROIS GRACES SPIRITUELLES.

IL FUT EXAUCE. APRES AVOIR VU, ENTENDU, IL DONNA SON ADHESION ENTIERE AU LAUS ET A BENOITE.

UN AUTRE PRETRE, HERMITTE, SE JOIGNIT EN 1669 AUX ABBES PEYTIEU ET GAILLARD POUR SE METTRE A LA DISPOSITION DES PELERINS ET LES CONFESSER.

LE 14 SEPTEMBRE, UN GROUPE D’ECCLESIASTIQUES ET DE SEIGNEURS ARRIVE AU LAUS. IL COMPREND ENTRE AUTRES, M. LAMBERT, VICAIRE GENERAL, ADMINISTRATEUR DU DIOCESE D’EMBRUN, EN L’ABSENCE DE L’ARCHEVEQUE, QUI REPRESENTE LE ROI A MADRID, LE PERE GERARD, RECTEUR DU COLLEGE DES JESUITES, ET JEAN BONNAFONS, SECRETAIRE ARCHIEPISCOPAL.

FRERES ET SŒURS, IL NE S’AGISSAIT PAS D’UNE SIMPLE VISITE PASTORALE.

DEPUIS DE NOMBREUX MOIS, LE RECIT, PLUS OU MOINS DEFORME, DES APPARITIONS DE LA VIERGE A UNE FILLE DE ST ETIENNE, SE RACONTAIT A EMBRUN.

LE PEUPLE, DURANT L’ETE, S’ETAIT CHARGE DE FAIRE AU LAUS UNE REPUTATION DE MERVEILLEUX ET DE SAINTETE.

DONC IL N’ETAIT PLUS POSSIBLE A L’AUTORITE ECCLESIASTIQUE DE RESTER INDIFFERENTE.

UNE LETTRE DU CHANOINE GAILLARD AU VICAIRE AVAIT DECIDE CELUI-CI A PROCEDER EN PERSONNE A UNE ENQUETE QU’IL VOULAIT DEFINITIVE.
Revenir en haut Aller en bas
Angélique
Assidu


Nombre de messages : 426

LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Empty
MessageSujet: PARTIE IV   LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS EmptyJeu 14 Fév 2008, 13:10

CE HAUT TRIBUNAL ETAIT LOIN DE SE RENDRE AU LAUS AVEC UN PREJUGE FAVORABLE ENVERS BENOITE ; ET CELLE-CI NE L’IGNORAIT PAS.
QUANT A LA CHAPELLE, MR LAMBERT VOULAIT JETER L’INTERDIT SUR ELLE ET LA FERMER.

BENOITE AVAIT PEUR ALORS LA VIERGE INTERVIENT POUR LA CALMER ET LA GUIDER :

NON, MA FILLE…. IL NE FAUT PAS FUIR. VOUS DEVEZ RESTER, CAR IL FAUT RENDRE RAISON AUX GENS D’EGLISE.

SOYEZ SANS CRAINTE.

ILS VOUS INTERROGERONT LES UNS APRES LES AUTRES, ILS CHERCHERONT A SURPRENDRE VOS PAROLES.

IL LEUR ARRIVERA MEME DE VOUS MEPRISER EN DIVERSES MANIERES POUR VOUS TROUBLER. ILS VOUS DIRONT QUE VOS VISIONS NE SONT QUE FOLIE ET REVERIE DE VOTRE CERVEAU CREUX, QUE PURES IMAGINATIONS POUR TROMPER LE MONDE…

MARIE CONNAIT LES PENSEES DES PRETRES D’EMBRUN ET LES EXPOSE A SA FILLE.

ILS DISENT QU’ILS VEULENT BRISER LA CHAPELLE, Y METTRE LE FEU, QU’ILS EN ONT LE POUVOIR. MAIS ILS NE L’AURONT PAS, NON PLUS QUE DE VOUS METTRE EN PRISON.

COMME ILS ONT RESOLU DE S’EN ALLER ET D’ENVOYER DU MONDE POUR VOUS PRENDRE, LA PLUIE LES ARRETERA.

LA VIERGE JETTE ALORS DANS LA BALANCE SON AUTORITE ROYALE :

DITES AU GRAND VICAIRE QU’IL PEUT BIEN FAIRE DESCENDRE DIEU DU CIEL PAR LE POUVOIR QUI LUI A ETE DONNE EN SE FAISANT PRETRE, MAIS QU’IL N’A RIEN A COMMANDER A LA MERE DE DIEU !

FRERES ET SŒURS, LE VICAIRE, A SON ARRIVEE AU LAUS FIT COMPARAITRE BENOITE DEVANT LUI, ET PUIS LE PERE GERARD ENTREPRIT AVEC MINUTIE UN INTERROGATOIRE QUI COMPORTAIT SANS DOUTE UN CERTAIN NOMBRE DE PIEGES POUR FAIRE SE CONTREDIRE LA BERGERE ET LA CONFONDRE.

CEPENDANT LA SINCERITE DE BENOITE, QUI SE SERT DE SA MEMORE EXCELLENTE DEJOUE LES RUSES DES QUESTIONS. ELLE DIT QU’ELLE A VU CECI, QU’ELLE A ENTENDU TELLES ET TELLES PAROLES. ELLE REPOND PAR OUI OU PAR NON, CALME, ASSUREE, SANS TROUBLE NI HESITATION. LE PERE GERARD NE PEUT MARQUER AUCUN POINT.

ET PUIS MR LAMBERT S’EXPRIME AVEC SEVERITE. IL DIT A LA BERGERE QUE TOUT CE QU’ELLE ALLEGE EST FAUX ET QU’IL N’EST PAS VENU LA POUR AUTORISER VISIONS, ILLUSIONS… MAIS POUR LES DETRUIRE ET LA CHATIER.

ET UN PEU PLUS TARD, IL CONCLUT : PRIEZ JESUS ET MARIE DE ME FAIRE CONNAITRE LA VERITE PAR QUELQUE SIGNE OU MIRACLE.

LE LENDEMAIN, 15 SEPTEMBRE, LE VICAIRE POURSUIVIT SON ENQUETE ET DONNA AU PRIEUR, M. FRAISSE, DES DIRECTIVES FORMELLES D’ETOUFFER LA DEVOTION.

DONC, IL VOULAIT FAIRE ARRETER LA BERGERE ET INTERDIRE LE LAUS.

MAIS LE 16, DANS L’APRES MIDI , AYANT ACHEVE SA VISITE, M. LAMBERT VOULUT REPRENDRE LA ROUTE D’EMBRUN,
COMPTANT PASSER LA NUIT EN ROUTE, DANS UN VILLAGE VOISIN. IL ALLAIT MONTER A CHEVAL QUAND UNE PLUIE DRUE SE MIT A TOMBER, LE CONTRAIGNANT A REMETTRE SON DEPART.

LE LENDEMAIN, 17, DEUX TENTATIVES DE M. LE VICAIRE ET DE SA SUITE DE QUITTER LE LAUS N’ABOUTISSENT PAS PLUS QUE LA VEILLE.

IL PLEUVAIT TRES FORT DES QUE LES VOYAGEURS SE DISPOSAIENT AU DEPART.

CHERS AMIS, LA SAINTE VIERGE N’AVAIT ELLE PAS DIT : LA PLUIE LES ARRETERA ET CE QU’IL Y EUT DE REMARQUABLE, C’EST QU’IL NE PLEUVAIT QUE DANS LE VALLON.

ET VOICI LE 18 SEPTEMBRE : C’ETAIT UN VENDREDI.
M. LAMBERT VERS 7 H. VA DIRE SA MESSE AVANT DE QUITTER LE LAUS ET IL A COMME SERVANT DE MESSE M. GAILLARD.

VERS LA FIN DE LA MESSE, UN CERTAIN TUMULTE ET DES EXCLAMATIONS TROUBLENT LE CELEBRANT. CE SONT DES CRIS DE JOIE ET LES MOTS : MIRACLE, MIRACLE, PARVIENNENT A LUI.

ALORS LE VICAIRE EST PRIS D’UNE EMOTION SOUDAINE ET INEXPLICABLE : IL SE MET A PLEURER ABONDAMMENT AU POINT QU’IL MOUILLA LE LINGE DE L’AUTEL ET QU’IL PARVINT A PEINE A PRONONCER LE DERNIER EVANGILE.

CHERS AMIS, CETTE GRACE SENSIBLE ATTENDRIT SON CŒUR ET PREPARA SON ESPRIT HOSTILE A ACCUEILLIR AVEC FAVEUR LE MIRACLE QUI VENAIT DE SE PRODUIRE.

UN P.V. SIGNE DE LAMBERT, VICAIRE ET OFFICIAL GENERAL DE SON SECRETAIRE, BONNAFONS, RAPPORTE LONGUEMENT LA GUERISON MIRACULEUSE DE CATHERINE VIAL.

ET VOILA QUE CATHERINE VIAL, UNE JEUNE FEMME DE 22 ANS, VENUE DE ST JULIEN EN BEAUCHENE, SE TROUVAIT AU LAUS DEPUIS LE 4 SEPTEMBRE ET AVAIT ENTREPRIS DE FAIRE UNE NEUVAINE POUR SA GUERISON.

ELLE PRESENTAIT DEPUIS 6 ANS UNE GRAVE INFIRMITE DES MEMBRES INFERIEURS QUI EMPECHAIT TOUTE MARCHE :
SES DEUX JAMBES ETAIENT REPLIEES SOUS ELLE, AU POINT QU’ON NE POUVAIT MEME PAS FAIRE PASSER LA LAME D’UN COUTEAU ENTRE ELLES ET LES CUISSES.

ELLE ET LES SIENS AVAIENT RECU L’HOSPITALITE CHEZ LES JULIEN.

PIERRE JULIEN, FRERE DE L’HOTE, LA PORTAIT CHAQUE JOUR A LA CHAPELLE ET LA DEPOSAIT SUR UNE TABLE PLACEE AU DEHORS DU BALUSTRE DE LADITE CHAPELLE.

ELLE Y DEMEURAIT ACCROUPIE, ASSISE SUR SON SEANT, S’APPUYANT CONTRE LA CLOTURE.

UN TEMOIN, CLAUDE DURANT, ASSURE AVOIR CRU QUE CATHERINE VIAL N’AVAIT PAS DE JAMBES, ET BENOITE AUSSI.

DEUX MEDECINS HUGUENOTS, RACONTE T’ON, L’AVAIENT DECLAREE INCURABLE ET L’UN DEUX AURAIT DIT :

SI CELLE LA REVIENT SUR SES JAMBES, JE ME FAIS CATHOLIQUE.

CHERS AMIS, LA NEUVAINE S’ETAIT TERMINEE LE JEUDI 17.

DANS LA NUIT DU JEUDI AU VENDREDI L’INFIRME SE TROUVAIT AU LIT PRES DE SA MERE ENDORMIE QUAND, VERS MINUIT, ELLE SE MIT A CRIER :

LOUE SOIT DIEU, MA MERE, LOUE SOIT DIEU ! MES JAMBES SONT ETENDUES.

ELLE RECLAMA DE LA LUMIERE.

LEUR HOTE REVEILLE PAR CES CRIS CROIT QUE CATHERINE REVE.

ET ELLE REPOND NON JE NE REVE PAS, JE VEUX RENDRE GRACE A DIEU.

CATHERINE EFFECTIVEMENT A ETENDU SES JAMBES ET ELLE PRIT SON LIVRE DE PRIERES POUR RECITER DES ACTIONS DE GRACES.

ET C’EST VERS 8 H. LE LENDEMAIN AU MOMENT OU ELLE SE REND A LA CHAPELLE, MARCHANT SOUTENUE PAR DEUX PERSONNES, QUE LE CORTEGE TRIOMPHANT QUI L’ACCOMPAGNE DERANGE M. LE VICAIRE A LA FIN DE SA MESSE. ET CE DERNIER RENNONCA AU DEPART POUR CONTROLER LE SIGNE QUI LUI EST ENVOYE.

ALORS LA NOUVELLE DE CE PRODIGE CONSTATE PAR LE VICAIRE EN PERSONNE SE REPANDIT VITE DANS TOUTE LA VALLEE.

UN MOIS APRES, CATHERINE REVENAIT AU LAUS POUR UNE NOUVELLE ACTION DE GRACES, CETTE FOIS ACCOMPAGNEE D’UNE GRANDE PARTIE DES HABITANTS DE SON VILLAGE.

ELLE MARCHAIT EN TETE DE LA PROCESSION ET FIT SES DIX LIEUES TOUT D’UNE TRAITE.

CHERS FRERES ET SŒURS, AU PRINTEMPS DE L’ANNEE 1666 AVAIT VU SE MULTIPLIER LES PELERINS, LES PROCESSIONS, LES GUERISONS.

LES MESSES SE CELEBRAIENT EN PLEIN AIR SUR DES AUTELS IMPROVISES CAR, AU MOMENT DES GRANDES AFFLUENCES, LA CHAPELLE DEVENAIT INNACESSIBLE A LA PLUPART DES VISITEURS.

ALORS LE VICAIRE GENERAL DU DIOCESE DECIDA LA CONSTRUCTION DE L’EGLISE.

LE 1ER JUILLET, IL SE RENDIT AU LAUS OU L’ATTENDAIT MR GAILLARD. LE VICAIRE A EMMENE AVEC LUI DES MAITRES MACONS.

SON PROJET EST DE FAIRE ELEVER UNE PETITE EGLISE AVEC DEUX OU TROIS AUTELS AFIN QUE, DANS LES CONCOURS DE PEUPLE ON PUISSE Y DIRE DEUX OU TROIS MESSES A LA FOIS.

MR GAILLARD, MIS AU COURANT DE CE PROJET QUI NE PREVOIT QU’UN EDIFICE AUX DIMENSIONS EXIGUES, N’EST PAS D’ACCORD.

ALORS LE VICAIRE CONSENTIT A ELARGIR SON PLAN. IL ACCORDA 12 TOISES DE LONG ET CINQ DE LARGE.

GAILLARD NOUS FAIT REMARQUER QUE LORSQU’ON A COMMENCE DE CREUSER LES FONDEMENTS, IL N’Y AVAIT POINT D’ARGENT.

LES PREMIERES JOURNEES FURENT PAYEES AVEC LES QUELQUES DENIERS OFFERTS PAR LES ASSISTANTS.

ALORS QUE LES OUVRIERS ALLAIENT ARRETER LEUR TRAVAIL, GAILLARD ET TROIS AUTRES PERSONNES AVEC LUI SE DECIDERENT A FAIRE LA QUETE DANS 4 BOITES DE FER BLANC.
ET A PARTIR DE CE MOMENT, A PROPORTION DU TRAVAIL, ON AVAIT DE L’ARGENT ET JAMAIS RIEN N’A MANQUE, NI POUR LES MATERIAUX, NI POUR LES OUVRIERS.
ET TOUTE LA BATISSE A ETE FAITE DES DENIERS DES PAUVRES, QUOIQU’ELLE COUTE 15 OU TANT DE MILLE LIVRES.

VOILA CHERS FRERES ET SŒURS QUE LA PROPHETIE DE LA VIERGE S’ACCOMPLISSAIT : LES DENIERS DES PAUVRES FOURNIRONT TOUT, RIEN NE MANQUERA.

LA POSE DE LA PREMIERE PIERRE DE L’EGLISE EUT LIEU A L’AUTOMNE. CET HONNEUR ECHUT A MR GAILARD EN PRESENCE DES PRECHEURS DU GAP ENTOURES DE LA CONFRERIE DU ROSAIRE DE CETTE VILLE.
ON PEUT DIRE QUE LE CHANOINE L’AVAIT BIEN MERITE.

LA CONSTRUCTION SE POURSUIVIT PENDANT L’HIVER.
AU PRINTEMPS 1667, M. LAMBERT ET LE PERE GERARD VIENNENT SE RENDRE COMPTE DE L’ETAT DES TRAVAUX. ET VOILA QU’UNE CONTESTATION S’ELEVE A NOUVEAU ENTRE LE VICAIRE ET M. GAILLARD.

LE VICAIRE DEMANDA AVEC HUMEUR OU ETAIT LE CHŒUR DE L’EGLISE.

C’EST VRAI QUE MR GAILLARD AVAIT PRIS SUR LUI D’AJOUTER AU 12 TOIZES ACCORDEES PAR MR LAMBERT, LES TROIS TOISES DE LA CHAPELLE QUI PROLONGE LA NEF.

ALORS GAILLARD DIT : JE VOUS AI DEMANDE 15 TOISES ET 15 TOISES ELLE AURA, AVEC L’AIDE DE JESUS ET MARIE.

LA VIERGE, CHERS FRERES ET SŒURS, SI VOUS VOUS SOUVENEZ, AVAIT DIT : ELLE SERA DE LA LONGUEUR ET DE LA LARGEUR QU’ELLE DOIT AVOIR.

ON LUI OBJECTA ALORS LES FRAIS CONSIDERABLES QU’ENTRAINERA L’ACHEVEMENT DE CETTE GRANDE EGLISE.

ALORS GAILLARD S’ENGAGEA A MENER L’ŒUVRE A BIEN EN 4 ANS, SIX AU PLUS, ALLANT JUSQU'A OFFRIR EN GAGES SA MAISON, SA BIBLIOTHEQUE ET MEME SES REVENUS, S’IL EN EST BESOIN.

CHERS AMIS, LA FOI DE GAILLARD EUT RAISON ET L’EGLISE FUT TERMINEE EN 4 ANS ET LA CHAPELLE OU LA VIERGE EST APPARUE SI SOUVENT AUX YEUX DE BENOITE DEVENAIT LE SANCTUAIRE. ON EN FIT DISPARAITRE PLUS TARD LA FACADE ET UNE PARTIE DES MURS LATERAUX POUR LA FONDRE DANS LE RESTE DE L’EDIFICE ET PERMETRE A TOUS LES FIDELES D’ASSISTER A LA MESSE SUR L’AUTEL PRINCIPAL.

ON Y A AJOUTE AU DEBUT DU 19EME SIECLE, UNE CHAPELLE ABSIDIALE ET LE CLOCHER LATERAL.

QUAND L’EGLISE DE PIERRE EST DRESSEE, EN 1669, BENOITE A 22 ANS. ELLE POURSUIT ALORS SON EXISTENCE DANS L’EPREUVE INCESSANTE QUE REQUIERT LA MONTEE SPIRITUELLE.

CETTE PERIODE DE LA VIE DE BENOITE, QUI S’ETEND DEPUIS LE DEBUT DES APPARITIONS, EN 1664, JUSQU’EN 1671, ANNEE OU LE CHRIST EN CROIX LUI PARLERA ET LA MARQUERA DES STIGMATES, CORRESPOND CHEZ ELLE A LA MONTEE SPIRITUELLE.
Revenir en haut Aller en bas
Angélique
Assidu


Nombre de messages : 426

LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Empty
MessageSujet: PARTIE V   LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS EmptyJeu 14 Fév 2008, 13:12

LA DIRECTION DE LA VIERGE, DES MAINTENANT CONSISTE EN DES INSPIRATIONS ET GRACES SPECIALES, EN DES CONSEILS EXPRIMES AU COURS DES VISIONS, EN DIRECTIVES TRES PRECISES DONNEES PAR L’INTERMEDIAIRE DE L’ANGE ET ENFIN DANS CE QUE L’ON PEUT APPELER DES LECONS DE CHOSES DONT MARIE SE SERT POUR INSTRUIRE SA FILLE.

UN JOUR DE L’ANNEE 1668 QUE BENOITE SE RENDAIT AU VILLAGE VOISIN, ELLE RENCONTRE DES PROTESTANTS, QUI DEVAIENT LA CONNAITRE AU MOINS DE REPUTATION PUISQU’ILS LUI POSENT UNE QUESTION APPAREMMENT DIFFICILE.

POUVONS NOUS NOUS SAUVER DANS NOTRE RELIGION ?

ET BENOITE REPOND QU’ELLE EN LAISSE LE JUGEMENT A DIEU.

AUSSITOT, BENOITE EST PUNIE PAR MARIE POUR CE FAUX FUYANT.

MA FILLE, PARCE QUE VOUS AVEZ EU TROP DE RESPECT HUMAIN ET QUE VOUS AVEZ CRAINT DE DIRE LA VERITE, VOUS NE ME VERREZ PLUS D’UN MOIS.
LA VIERGE EUT AIME ENTENDRE DE SA FILLE UNE REPONSE NETTE ET COURAGEUSE, TELLE QUE CELLE-CI :

IL N’Y A DE SALUT POUR VOUS QUE DANS L’EGLISE CATHOLIQUE.

MARIE D’AILLEURS A BIEN SUJET DE REGRETTE LA FAUTE DE BENOITE PUISQU’ELLE AJOUTE :

SI VOUS EUSSIEZ DIT QUE NON, QUELQUES UNS D’ENTRE EUX SE SERAIENT CONVERTIS, CE QU’ILS N’ONT PAS FAIT.

ALORS BENOITE APPRIS PAR CETTE LECON QUE LA VERITE NE PEUT ETRE SACRIFIEE SOUS UN PRETEXTE DE CHARITE.

ET PUIS LE 16 JANVIER 1671, ALORS QU’ELLE SE TROUVA A L’EGLISE, L’ANGE LUI DIT :

VOUS DESIREZ BEAUCOUP, MA SŒUR, DE VOIR NOTRE MERE, MAIS CE NE SERA PAS DE SITOT PARCE QUE VOUS N’AVEZ PAS OSE FAIRE LA CORRECTION A DEUX HOMMES QUI, TROIS FOIS, ONT JURE DIEU DANS VOTRE MAISON.

MARIE MONTRA A BENOITE COMBIEN GRANDE ETAIT LA FAVEUR QU’ELLE LUI FAISAIT. ELLE LA REPRIT DE CE QU’ELLE CONVERSAIT TROP AVEC LE PEUPLE, CE QUI LUI FAISAIT PERDRE L’ESPRIT DE DEVOTION…

ELLE LUI PROMIT QU’ELLE LA VERRAIT A NOEL SI ELLE S’ACQUITTAIT DE SON DEVOIR ET ETAIT BIEN DEVOTE ET C’EST TOUJOURS SOUS CETTE CONDITION QU’ELLE LUI PROMET SES VISITES.

ETRE BIEN DEVOTE, C’EST RENONCER A SOI MEME EN TOUTES CHOSES, C’EST PAR LE SILENCE FAIRE MOURIR CE QUI VIT AUX DEPENS DE NOTRE AME, C’EST ECOUTER DIEU.

DURANT L’ANNEE 1670, LA VIERGE REND DE PLUS EN PLUS FERME SA DIRECTION. LE 26 MARS ELLE APPARAIT TRES GLORIEUSE ET REPREND SA FILLE AVEC SEVERITE POUR SES IMPATIENCES ET LUI DIT :

MA FILLE, PUISQUE VOUS N’AVEZ PAS SOUFFERT AVEC TOUTE LA PATIENCE NECESSAIRE LES IMPERFECTIONS DE VOS SŒURS, VOUS NE ME VERREZ PLUS DE DEUX MOIS ET DEMI. ET PUIS ELLE DEMANDE REPARATION :

VISITEZ LE JEUDI SAINT LE ST SACREMENT QUI SERA EXPOSE DANS LES EGLISES VOISINES.

ELLE TERMINE PAR UN CONSEIL : NE CHANGEZ PLUS DE CONFESSEUR.

ET PUIS LE 25 AOUT, MARIE LUI FIT CORRECTION SUR QUELQUES FAUTES QU’ELLE AVAIT FAITES ET LUI COMMANDA PONCTUELLEMENT D’OBEIR A SES DIRECTEURS.

AINSI SE POURSUIVIT, DANS LA PRIVATION, DANS LA CORRECTION, DANS LA REPARATION, LE CHEMINEMENT DE CETTE AME SUR LA VOIE PURGATIVE.

LA PRIVATION POUR BENOITE EST DANS L’ECLIPSE DE MARIE, LA CORRECTION DANS SES REPRIMANDES, LA REPARATION DANS LES PENITENCES, LES PRIERES ET LES SUPPLICATIONS, AUXQUELLES IL FAUT AJOUTER SES MORTIFICATIONS HABITUELLES.

CHERS AMIS, VOUS PENSEZ BIEN QUE LES FAVEURS DE MARIE POUR CETTE BERGERE ONT INTRIGUE L’ENNEMI. TOUT DONNE A PENSER QUE C’EST SATAN QUI S’OCCUPE PERSONNELLEMENT DU LAUS.

EN HABILE TACTICIEN, SATAN PORTE AU LAUS SON EFFORT SUR DEUX FRONTS : IL S’EN PREND D’UNE PART A BENOITE, TENTANT D’ARRACHER CETTE AME A DIEU, DE L’AUTRE AU LIEU SACRE QU’IL VEUT DECONSIDERER ET RUINER.

LE DEMON POSSEDE L’INTELLIGENCE SUPERIEURE ET LE DISCERNEMENT D’UN ESPRIT. IL ESSAIE D’ECARTER LE BOUCLIER QUI SERT DE DEFENSE A CELUI QU’IL VEUT VAINCRE, TOUT EN L’ATTAQUANT SUR SES POINTS FAIBLES.

BENOITE ELOIGNAIT LE MAUDIT EN TRACANT SUR LUI LE SIGNE DE LA CROIX, MAIS LE MONSTRE REVENAIT. ELLE LUI JETTAIT ALORS DE L’EAU BENITE, CE QUI LE METTAIT EN FUITE.

CHERS AMIS, BENOITE EST CONSUMEE PAR UNE SOIF D’AMOUR, UNE SOIF DE SOUFFRANCES, UNE SOIF DE PERFECTION.

ELLE VIT SA SOIF DE PERFECTION AU CONTACT DES PELERINS ET DES PECHEURS, AUXQUELS ELLE CONSACRE LE TEMPS DE TOUTES SES JOURNEES.

SA SOIF DE SOUFFRANCES S’EPANCHE DANS SES LONGUES NUITS DE PRIERE, OU, A PARTIR DE 22 ANS, ELLE NE DORT QU’UNE HEURE, DANS SES FLAGELLATIONS QUI VONT JUSQU’AU SANG, A TOUR DE BRAS, AUTANT QU’ELLE PEUT, NOUS PRECISER GAILLARD.

QUAND ELLE SE DONNE LA DISCIPLINE, GAILLARD NOTE QUE LA PREMIERE PARTIE DE LA FLAGELLATION EST SUBIE EN MEMOIRE DE LA PASSION DU CHRIST, LA DEUXIEME ETANT EN L’HONNEUR DE MARIE ET LA TROISIEME POUR LES PECHEURS.

POUR BENOITE, LE SEIGNEUR A CHOISI UN VENDREDI DU MOIS DE JUILLET 1673. ELLE ETAIT AU CHAMPS EN TRAIN DE MOISONNER ET ELLE QUITTA LE CHAMP ET PARTIT A LA CROIX D’AVANCON ET S’AGENOUILLA EN PRIERES. SUR LA CROIX, C’EST JESUS VIVANT, CLOUE, TOUT ENSANGLANTE QUI LUI PARLE.

JESUS LUI DIT : JE ME FAIS VOIR EN CET ETAT AFIN QUE VOUS PARTICIPIEZ AUX DOULEURS DE MA PASSION.

LE CORPS DU SEIGNEUR EST LA, LITTERALEMENT PENDU AU BOIS PAR LES CLOUS QUI PERCENT LES POIGNETS ET LES PIEDS, LE PIED GAUCHE TORDU SUR LE PIED DROIT.

LE CORPS EST ENTIEREMENT LACERE PAR LES BLESSURES DES FOUETS ROMAINS DONT LES LANIERES DE CUIR ON LE SAIT, SE TERMINAIENT PAR DE PETITES HALTERES DE BRONZE QUI FOUILLAIENT ET DECHIQUETAIENT LA CHAIR.

BENOITE PERD LA PAROLE ET LE SENTIMENT ET NE REPREND CONSCIENCE QUE POUR PLEURER, SOUPIRER, GEMIR.

DESORMAIS, TOUS LES VENDREDIS BENOITE SERA IMMOLEE EN SACRIFICE SUR LA CROIX INVISIBLE. SON CORPS EST ETENDU EN CROIX, UN PIED SUR L’AUTRE, DOIGTS CRISPES ET RAIDIS. LA CRUCIFIXION COMMENCAIT AU MILIEU DE L’APRES MIDI DU JEUDI POUR DURER JUSQU’AU SAMEDI, AU DEBUT DE LA MATINEE.

LES STIGMATES DU VENDREDI, TEMOIGNAGE DE L’UNION MYSTIQUE CONTINUEE, DURERENT, SELON LES MANUSCRITS, JUSQU’AU DEBUT DE LA CONSTRUCTION DE LA MAISON DES PRETRES RESIDANTS, QU’IL FAUT PLACER VERS 1675 OU 1676.

LA VIERGE EN PRIVE ALORS BENOITE CAR ON A BESOIN D’ELLE POUR S’OCCUPER DES OUVRIERS VENUS TRAVAILLER A L’ERECTION DE CE LOGIS.

ET DURANT DEUX ANS ENVIRONS LES SOUFFRANCES DU VENDREDI CESSERONT POUR PERMETTRE A BENOITE UNE ACTIVITE COMPLETE.

CHERS FRERES ET SŒURS, UNE MERVEILLE DE DIEU EN BENOITE RESIDE DANS LA CONNAISSANCE DES CŒURS OU LE DISCERNEMENT DES CONSCIENCES.

IL S’AGIT LA DU DON DE PROPHETIE.

DES 1665 ON VOIT LA BERGERE SE MELER DE DONNER DES AVIS AUX PRETRES. ELLE A 18 ANS. LA FACULTE DE DISCERNEMENT RESSORTIT A DEUX MODES. DANS LE PREMIER, BENOITE TIENT SA CONNAISSANCE DIRECTEMENT DE MARIE OU DE L’ANGE ; ELLE NE SERT ALORS QUE D’INTERMEDIAIRE, TRANSMETTANT L’AVIS QUI LUI A ETE COMMUNIQUE.

CE MODE DE DISCERNEMENT EST TRES FREQUENT,
ET SI VOUS LE VOULEZ BIEN, JE VAIS VOUS DONNER DEUX EXEMPLES.

UNE FILLE EN 1666 VIENT TROUVER BENOITE ET LUI EXPLIQUE SON CAS. ELLE DESIRE SE MARIER, MAIS ELLE EST GENEE PAR LE LIEN D’UN VŒU DE CHASTETE : ELLE PRETEND S’EN FAIRE DELIER, ALLEGUANT QU’ELLE N’AVAIT PAS L’AGE VOULU POUR LE PRONONCER.
Revenir en haut Aller en bas
Angélique
Assidu


Nombre de messages : 426

LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Empty
MessageSujet: PARTIE VI   LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS EmptyJeu 14 Fév 2008, 13:14

LA DIVINE MERE APPARUT A BENOITE, LUI DIT QUE CETTE FILLE NE LUI A PAS DIT LA VERITE, QU’ELLE AVAIT 17 ANS QUAND ELLE FIT CE VŒU, QU’IL ETAIT BON, QU’ELLE POUVAIT BIEN AVOIR DISPENSE DES HOMMES, MAIS QU’ELLE NE L’AURAIT PAS DE DIEU.

LE 15 NOVEMBRE DE LA MEME ANNEE, MARIE DEMANDE, ENTRE AUTRES CHOSES, A BENOITE DE FAIRE ECRIRE A UN RELIGIEUX DE L’ORDRE DES FEUILLANTS QUI ETAIT PASSE AU LAUS, EN SEPTEMBRE, POUR LUI DIRE D’ABANDONNER LA RECHERCHE DE LA PIERRE PHILOSOPHALE POUR S’ACQUITTER DE SON DEVOIR DE RELIGIEUX, S’IL NE VOULAIT PAS ETRE DAMNE.

CHERS AMIS, LE SECOND MODE DE DISCERNEMENT S’OPERE PAR UNE CONNAISSANCE INTUITIVE ET IMMEDIATE DE LA CONSCIENCE DES PERSONNES.

SITOT QUE BENOITE VOIT UNE PERSONNE, PAR UN SIMPLE REGARD ET DANS UN CLIN D’ŒIL, ELLE VOIT TOUT CE QUI EST DEVANT ELLE COMME CEUX QUI VOIENT DANS UNE GLACE.

UN JOUR, LA BERGERE S’APPROCHE D’UN PELERIN QUI ALLAIT COMMUNIER, LE PREND A PART, LUI RAPPELLE SES PECHES ET L’EN FAIT SE CONFESSER.

EN 1669, BENOITE DECOUVRE DE TRES GRANDES PECHERESSES QUI DISSIMULAIENT EN CONFESSION DES FORFAITS EXECRABLES, ENTRE AUTRES… UNE FEMME QUI AVAIT TUE SON ENFANT, UNE FEMME QUI AVAIT EMPOISONNE SON MARI… UNE AUTRE QUI AVAIT TUE SON FRERE, 12 FEMMES ADULTERES PENDANT L’ABSENCE DE LEURS MARIS ET QUI AVAIENT TUE LEUR ENFANT, CERTAINS D’EUX, D’AUTRES FOIS ET MEME 5.

LES COUPABLES, CONFONDUES PAR LE RAPPEL DE LEURS CRIMES, AVOUENT.

BENOITE DONNA CETTE EXPLICATION : C’EST EN VOYANT LES PERSONNES QUE DIEU ME FAIT CONNAITRE CE QU’ELLES SONT DANS LEUR INTERIEUR.
LE PASSE DES GENS SE DEVOILE A ELLES.

CHERS FRERES ET SŒURS, SI TOUS LES PELERINS SONT LES BIENVENUS AU LAUS, LES PECHEURS SONT SPECIALEMENT ATTENDUS PUISQUE LE LAUS A ETE FAIT POUR EUX.

AU LAUS, MARIE PROPOSE, COMME ADJUVANT A LA FOI, L’HUILE DE LA LAMPE DE LA CHAPELLE.

LA BONNE MERE DIT A BENOITE, AU COMMENCEMENT DE LA DEVOTION, QUE L’HUILE DE LA LAMPE DE LA CHAPELLE, SI ON EN PREND ET QU’ON S’EN APPLIQUE, SI ON RECOURT A SON INTERCESSION ET QU’ON AIT LA FOI, QU’ON GUERIRA.

LA FILLE D’UN MR NOMME ROUGIER AVAIT DEUX ANS ET DEMI QUAND SON PERE VERSE DE CETTE HUILE DANS SON ŒIL OBSTRUE PAR UNE TAIE CORNEENNE D’ORIGINE VARIOLIQUE ET LUI REND AINSI LA VUE.

UNE FEMME PRESENTAIT UNE FRACTURE DE L’HUMERUS.

ALORS ON LUI DIT DE S’OINDRE DE L’HUILE DE LA LAMPE DE LA CHAPELLE ET D’AVOIR BIEN LA FOI : CE QU’ELLE FIT ET FUT GUERIE.

GRIMAUD AFFIRME QU’ON NE SAURAIT RECENSER LE NOMBRE DE MALADIES ET D’INFIRMITES DONT ON GUERIT EN PRENANT DE L’HUILE DE LA LAMPE… QU’ON DONNE A SES PARENTS, AMIS ET VOISINS.

CHERS AMIS, POUR REVENIR UN PEU A BENOITE, IL EST IMPORTANT DE SAVOIR QU’ELLE A ETE RECUE, VERS SA MAJORITE, DANS LE TIERS ORDRE DE ST DOMINIQUE. EN 1670, L’ANGE L’APPELLE DEJA : SŒUR.

ELLE PORTE L’HABIT DE SON ORDRE ET POUR TOUT LE MONDE ELLE EST DEVENUE SŒUR BENOITE.

NOUS SAVONS QUE BENOITE NE TERMINERA SON ASCESE QU’A SA MORT.

COMME TOUS LES APPRENTIS A LA SAINTETE, ELLE AURA DU VEILLER A CE QUE SES QUALITES AVEC LE DURCISSEMENT DE L’AGE NE SE TRANSFORMENT PAS EN DEFAUTS.

DIEU L’A CONSERVEE DANS LE DOMAINE MARIAL DU LAUS JUSQU'A L’AGE DE 71 ANS.

CHERS FRERES ET SŒURS, JE SOUHAITE MAINTENANT VOUS PARLER DE L’EPISODE DU 15 AOUT 1698.

BENOITE AVAIT 51 ANS.

LA NUIT COMMENCAIT A TOMBER ET BENOITE RECITAIT LES LITANIES DE LA VIERGE QUAND MARIE, PARUT, PORTEE PAR 4 ANGEONS.

ELLE LUI DIT :

MA FILLE, SUIVEZ MOI ET REJOUISSEZ VOUS.

JE VAIS VOUS FAIRE VOIR DES CHOSES QUE VOUS N’AVEZ JAMAIS VUES ET QUI VOUS REJOUIRONT BEAUCOUP.

ALORS DEUX ANGES ENCADRERENT BENOITE, L’UN A SA DROITE, L’AUTRE A SA GAUCHE ET L’ENLEVERENT.

LE GROUPE SUIVIT L’ASCENSION DE LA VIERGE ET DE SES ANGES.

BENOITE EST EMBAUMEEE PAR LES PARFUMS MARIAL ET ANGELIQUES.

PAR LE GRAND ECLAT DE LA DIVINE MARIE, ELLE VOYAIT PLUS CLAIR QU’EN PLEIN MIDI.

ELLE ENTENDAIT AUSSI LE CHANT DES ANGES QUI CELEBRENT LES MYSTERES DE LA PASSION.

ALORS VOILA QUE LA FILLE DE LA TERRE A PEUR CAR LA VOICI ELEVEE TRES HAUT DANS LES AIRS.

LA VIERGE LUI DIT ALORS : N’APPREHENDEZ, MA FILLE, VOUS NE TOMBEREZ PAS.

LE VOYAGE S’ACHEVA DEVANT UNE PORTE QU’OUVRE UN HOMME HABILLE DE ROUGE.

LA VIERGE EST SALUEE AVEC LE PLUS GRAND RESPECT.

MARIE ET BENOITE MARCHENT SEULES ENSEMBLE.

BENOITE NE SAIT PAS OU ELLE EST, OU ELLE VA ET CE QU’ELLE FAIT.

TOUT, AUTOUR D’ELLE, N’EST QU’ECLAT, SPLENDEUR ET GLOIRE.

ASSIS SUR DES SIEGES TRES PRECIEUX, JEUNES ET BEAUX, LA CHEVELURE BLONDE, RESPLENDISSANT COMME DES SOLEILS, LES BIENHEUREUX SE LEVAIENT, RIAIENT EN LA VOYANT PASSER.

PARMI EUX ELLE RECONNUT SA MERE, LES ABBES PEYTIEU ET HERMITTE ET BEAUCOUP D’AMIS.
ELLE VOULUT ALLER A EUX MAIS LA VIERGE L’EN EMPECHA ET LUI DIT : SUIVEZ MOI MA FILLE.

BENOITE APERCUT ALORS DE GRANDS TRIBUNAUX AUX PIERRERIES EBLOUISSANTES FORMANT TROIS DEGRES.

LE PLUS BAS CONTENAIT LES BIENHEUREUX. AU DESSUS SE TENAIENT, TOUTES BLANCHES, LES VIERGES, PUIS LES MARTYRS, VETUS DE ROUGE.
TOUS, MAINS JOINTES, CHANTAIENT LA GLOIRE DE DIEU.
Revenir en haut Aller en bas
Angélique
Assidu


Nombre de messages : 426

LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Empty
MessageSujet: PARTIE VII   LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS EmptyJeu 14 Fév 2008, 13:15

BENOITE SE SENTIT ETRANGERE AU MILIEU DE CETTE AUGUSTE ASSEMBLEE OU ELLE NE CONNAISSAIT PERSONNE. ELLE VOUDRAIT RETROUVER SES AMIS, MAIS COMMENT FAIRE ?

BENOITE ETANT BEAUCOUP AVANCEE DANS LE PARADIS, VIT UN TRONE ROND, ELEVE, D’UNE SPLENDEUR QUI LUI OTAIT LA VUE.

UNE INFINITE D’ANGES ENTOURAIENT LE TRONE ET RAYONNAIENT DE SA GLOIRE.

ALORS LA VIERGE FIT UNE PROFONDE REVERENCE DEVANT LE TRONE.

AU MILIEU DU PARADIS, UN GRAND ARBRE S’ELEVAIT, AUX BRANCHES ET AU FEUILLAGE SEMBLABLES A DE L’OR, GARNI DE BELLES POMMES ROUGES.

ALORS BENOITE EUT ENVIE D’EN CUEILLIR UNE. PAR RESPECT ELLE N’OSA FAIRE.

VOILA UN BEL ARBRE, DIT ELLE.
C’EST L’ARBRE DE VIE, REPONDIT LA VIERGE.
ET PUIS LA VISITE CONTINUA.

PUIS BENOITE DIT :
JE NE VOIS GUERE DE PRETRES, MA BONNE MERE.

ET LA VIERGE LUI REPONDIT :
JE N’AI PAS VOULU VOUS LES MONTRER PARCE QUE VOUS EN AURIEZ EU TROP DE DEPLAISIR.

ET PUIS LE JOUR S’APPROCHANT, MARIE LUI DIT DE S’EN ALLER PROMPTEMENT.

DEUX ANGES,PRIRENT MARIE ET DEUX AUTRES BENOITE, QUI S’EST BIENTOT RETROUVE AU PIED DE LA DESCENTE DE GAP.

CHERS AMIS, LA VOYANTE APRES CETTE NUIT, DEMEURA 15 JOURS DANS LA STUPEUR.

CHERS AMIS, COMME A D’AUTRES MYSTIQUES, IL A ETE DONNE A BENOITE UNE REPRESENTATION DE L’ENFER OU L’ENTRAINERENT LES DEMONS.

ELLE EN A RAPPORTE LE SPECTACLE, CLASSIQUE SI L’ON OSE DIRE DES DAMNES PLONGES DANS UNE MER DE FEU ET DONT LE TRONC SEUL EMERGE DES FLAMMES. ELLE Y VIT TOUTES SORTES DE BETES ET UNE INFINITE DE PERSONNES DE SA CONNAISSANCE…. ELLE SE MIT A PLEURER A CHAUDES LARMES ET PUIS DEUX ANGES LA TIRERENT DE LA.

VOILA TRES CHERS FRERES ET SŒURS, NOUS AVONS VU QUE BENOITE AVAIT POUR MISSION LE SALUT DES AMES.
EN 1685, PAR EX. BENOITE AVERTIT UN PRETRE INDIGNE ET SA COMPAGNE. TOUS DEUX PASSENT OUTRE ET MEURENT BIENTOT. BENOITE A SU DE BONNES PART QU’ILS AVAIENT ETE DAMNES POUR NE PAS AVOIR SUIVI SES CONSEILS.

LE REFUS NE S’ADRESSE CERTES PAS A BENOITE. AU LIEU D’ACCEPTER AVEC RECONNAISSANCE, AVEC HUMILITE, L’AVIS FRATERNEL EN VUE DU BIEN, L’HOMME GONFLE D’ORGUEIL S’ENDURCIT.

CELUI QUI NE VEUT PAS ENTENDRE LE PROPHETE REFUSE D’ECOUTER DIEU.

LES PRETEXTES ET RAISONS MISES EN AVANT POUR MOTIVER CE REJET NE VALENT RIEN.

JE VAIS VOUS PARLER MAINTENANT D’UN CAS HEUREUX.

UN PRETRE CACHAIT DES PECHES IMPURETE DEPUIS 30 ANS. IL TOMBA GRAVEMENT MALADE. PRIS DE CONTRITION, IL SE RESOUT, S’IL ECHAPPE A LA MORT, A FAIRE PENITENCE. IL MEURT EN DIEU LUI FAIT GRACE EN RAISON DU REPENTIR SINCERE DE SON CŒUR. L’ANGE DIT A BENOITE QU’IL EST EN PURGATOIRE POUR 5OO ANS.

LES AVIS DE LA VIERGE ET DE L’ANGE RELATIFS A LA PERFECTION SONT MULTIPLES. EN VOICI DEUX PARTICULIEREMENT INTERESSANTS POUR DIVERSES PERSONNES.

QU’ELLES SE CORRIGENT DE LEURS DEFAUTS, QU’ELLES SE FASSENT VIOLENCE POUR GAGNER LE CIEL.
OU ENCORE
SE BIEN CORRIGER DE LEURS DEFAUTS ET MOURIR A LEUR AMOUR PROPRE SI ELLES VEULENT ALLER EN PARADIS.

LES DEFAUTS NOMMES DANS LES MANUSCRITS SONT :

LA DESOBEISSANCE, L’IMPATIENCE, LA VANITE, L’ORGUEIL, LA RANCUNE, L’AVARICE, LE DECOURAGEMENT, LA TRISTESSE, L’IMPRUDENCE, LA MOLESSE…

LA VIERGE AVAIT AUSSI AVERTI QUE CEUX QUI SERONT SUR LA TERRE A LA FIN DU MONDE SERONT EN GRAND DANGER DE SE DAMNER, PAR CE QUE L’ANTECHRIST PRECHERA MEME TROIS FOIS MIEUX QUE MON DIVIN FILS POUR PERVERTIR LE PEUPLE.

EN 1718, LA DERNIERE ANNEE DE LAVIE DE BENOITE S’EST ECOULEE COMME TOUTES LES AUTRES, DANS L’AMOUR ET LA REPARATION.

SON DECLIN PHYSIQUE S’EST ACCENTUE PLUS RAPIDEMENT : ELLE EST MALADE, DOULOUREUSE, EPUISEE.

SES YEUX DELAVES PAR TANT DE LARMES VERSEES SONT TERNES ET PURS. SON INTELLIGENCE, SA MEMOIRE ET SA VOLONTE RESTENT INTACTES.

ELLE DUT S’ALITER A PARTIR DU 30 NOVEMBRE ASSISTEE PAR SES NIECES.

ELLE PRIAIT SANS CESSE, VEILLANT AVEC VIGILANCE A EVITER TOUTE IMPATIENCE ET TOUTE PAROLE INUTILE.

LE DEMON, JUSQU'A LA FIN, L’ACCABLE D’INJURES ET DE COUPS, LA TENTANT DE DESESPOIR.

L’ANGE LUI ANNONCA QU’ELLE MOURRAIT LE JOUR DES SAINTS INNOCENTS.

ON LUI PORTA LA COMMUNION LE JOUR DE NOEL QUI ETAIT UN DIMANCHE.

ELLE SE MIT A RECLAMER L’EXTREME ONCTION.
ELLE PRIAIT AVEC ARDEUR, BAISANT LES PIEDS DU CRUCIFIX. ON RECITA PRES D’ELLE LES LITANIES LE MARDI ET ELLE PUT Y REPONDRE.

LE MERCREDI ELLE DEMANDE QU’ON CHANTAT UNE GRAND MESSE POUR ELLE.

ELLE DIT QU’ELLE ALLAIT MOURIR.

SA DERNIERE PATIENCE FUT D’ATTENDRE CETTE DELIVRANCE, LA PENSEE TOUTE TENDUE VERS SA BONNE MERE ET LE CHRIST SEIGNEUR DONT ELLE AVAIT PARTAGE LA SOUFFRANCE.

VERS 15 H. CE MERCREDI, ELLE RECUT L’EXTREME ONCTION ET ELLE SE CONFESSA. APRES LES ONCTIONS ELLE FUT TOUTE CONSOLEE ET VISIBLEMENT HEUREUSE.

AVANT 20 HEURES, ELLE ACCEPTA DE BENIR LES PERES DU LAUS AVANT QU’ILS AILLENT A L’EGLISE DIRE L’OFFICE.

APRES LEUR DEPART, LA MORIBONDE DIT ADIEU AUX ASSISTANTS.

ELLE FIT ALLUMER SON CIERGE, DEMANDA AU PRIEUR, DE LUI FAIRE LA RECOMMANDATION DE L’AME EN DISANT : LA MORT VIENT COMME UN LARRON SANS CRIER GARE. APRES QUE SES NIECES EUSSENT RECITE LES LITANIES DE L’ENFANT JESUS ELLE DECEDA JOYEUSEMENT.

LE CORPS DE BENOITE FUT DEPOSE NON AU CIMETIERE MAIS DANS UN CAVEAU CREUSE DANS L’EGLISE. LA PIERRE QUI LE FERMA ET QUE L’ON VOIT AUJOURD’HUI PORTE L’INSCRIPTION SUIVANTE : TOMBEAU DE LA SŒUR BENOITE, MORTE EN ODEUR DE SAINTETE 1718.

FRERES ET SŒURS, LE LAUS SANS BENOITE, DUT PARAITRE BIEN VIDE AUX PRETRES ET AUX PELERINS.

CHERS FRERES ET SŒURS, POUR TERMINER, JE CITERAI SIMPLEMENT CETTE PAROLE DE LA VIERGE DU 2 JUILLET 1710 : LA PLUPART DU MONDE VOUS APPELERA FOLS C.A.D. CEUX QUI SONT ATTACHES A LA DEVOTION DU LAUS ET NE CROIRONT RIEN, SI MECHANTS ILS SONT.

MAIS IL Y AURA TOUJOURS DE LA VENERATION POUR LE LAUS ET ON Y TRAVAILLERA TOUJOURS MIEUX POUR LA GLOIRE DE DIEU MALGRE LES INCREDULES.

CHERS AMIS, LE LAUS NE PEUT PAS CHANGER, NON PLUS QUE SA GRACE COMPLEXE ET MULTIVALENTE.

INSERE DANS LE MONDE DE LA FIN DES TEMPS, IL NE PEUT QUE RESTER LUI-MEME, TEL QUE LA VIERGE L’A VOULU ET CREE PAR BENOITE.

LE LAUS ATTIRE LES ENFANTS DE LAVIERGE QUI ONT BESOIN DE PERFECTION. IL APPELLE LES ATHEES.

CELUI QUI EFFECTUE UNE DEMARCHE SINCERE AU LAUS NE REPARTIRA PAS SANS RECOMPENSE.

ET BIEN, CHERS AUDITEURS, JE VOUS REMERCIE INFINIMENT D’AVOIR PARTICIPE A CETTE CONFERENCE AVEC AUTANT DE PATIENCE ET DE CHARITE.

QUE NOTRE DAME DU LAUS NOUS BENISSE TOUS.

AMEN.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Empty
MessageSujet: Re: LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS   LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
LES APPARITIONS DE LA VIERGE MARIE AU LAUS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La maman de Kibeho : Vidéos sur les Apparitions de la Vierge Marie à Kibeho au Rwanda !
» Message de la Vierge Marie sur le Séisme d'Haïti !
» Vidéo-Apparition : "Voyez comment la Vierge Marie nous demande de faire le Signe de Croix" !
» Les apparitions de la Vierge Marie à Akita au Japon
» Dictionnaire des «Apparitions» de la Vierge Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: Autres apparitions :: Les Apparitions :: apparitions mariales diverses-
Sauter vers: