Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Mirella Pizzioli : Nos chers défunts sont vivants, nous vivrons avec eux dans l’
par fontaine Aujourd'hui à 20:24

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Aujourd'hui à 19:52

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Aujourd'hui à 18:59

» Amoris Laeticia : Exhortat° Apostolique post-synodale.
par Françoise Aujourd'hui à 15:47

» Acte de réparation au Sacré Coeur de Jésus
par fontaine Aujourd'hui à 11:12

» Neuvaine au Sacré Coeur de Jésus - Sanctuaires de Paray-le-Monial -
par Françoise Aujourd'hui à 10:49

» 23 juin Solennité du Sacré-Coeur de Jésus
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 01:05

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 00:53

» Association Proliturgia ... Intéressant à lire.
par Françoise Hier à 19:22

» 22 juin Saint Paulin de Nole
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 22:05

» 22 juin Saint Thomas de More
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 21:51

» La Contraception et l'Enseignement de l'Eglise catholique
par fontaine Mer 21 Juin 2017, 07:27

» 21 juin Saint Louis de Gonzague
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 01:58

» L'Evangile avec François (vidéo)
par Nicolas Mar 20 Juin 2017, 19:00

» Mgr Teofilius Matulionis bientôt béatifié
par ami de la Miséricorde Mar 20 Juin 2017, 01:06

» Reconnaissance du martyre de Teresio Olivelli
par ami de la Miséricorde Mar 20 Juin 2017, 00:53

» Le Vatican envisage une excommunication des mafieux et des corrompus.
par Françoise Lun 19 Juin 2017, 16:57

» Frère Jonathan met une claque au forum "Le peuple de la paix".
par Françoise Lun 19 Juin 2017, 14:32

» Le Père Giacomo Filon de Balduina reconnu vénérable
par ami de la Miséricorde Lun 19 Juin 2017, 01:43

» 19 juin Bienheureuse Elena Aiello
par ami de la Miséricorde Lun 19 Juin 2017, 00:52

» Les dangers de l'Ordre de la Rose Croix AMORC
par fontaine Dim 18 Juin 2017, 18:42

» Retraite de guérison en Septembre avec Père Manjackal
par fontaine Dim 18 Juin 2017, 17:29

» 18 juin Fête du Saint Sacrement ou Fête Dieu
par ami de la Miséricorde Dim 18 Juin 2017, 12:31

» Jésus guéri 1 musulmane paralysée et lui montre le paradis
par fontaine Sam 17 Juin 2017, 14:12

» 17 juin Saint Hervé de Bretagne
par ami de la Miséricorde Sam 17 Juin 2017, 09:01


Partagez | 
 

 Béatification du grand Pape Pie XII (1939-1958)?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Béatification du grand Pape Pie XII (1939-1958)?   Dim 14 Mai 2006, 22:28

http://filsdechretiente.blogspot.com/


2 mai 2006

Pie XII bientôt bienheureux ?

Il serait enfin temps ! La cause en béatification de Pie XII est "bien avancée" selon son défenseur, qui dénonce également "les attaques continues des communistes, des francs-maçons et de tous les groupes qui sont contre l'Eglise" auquel on pourrait rajouter le journaliste de la dépêche AFP qui glisse que Pie XII est "au coeur d'une controverse pour son silence sur le génocide des juifs pendant la deuxième guerre mondiale", polémique qu'entretient un dernier bastion de sourds.Cette déclaration a eu lieu lors d'un colloque à Latran sur les oeuvres de Pie XII, d'après le Salon Beige.

Pourquoi tant de retard, pour un si grand saint ? Pour un pape qui s'est véritablement sacrifié à la tâche... Le Malin ne veut pas de tels saints, de tels intercesseurs auprès du Père !

Pie XII, priez pour nous !
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Fraternité Saint Pie X   Dim 14 Mai 2006, 22:48

....


Dernière édition par le Jeu 10 Mai 2007, 17:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: suite...   Dim 14 Mai 2006, 22:49

...


Dernière édition par le Jeu 10 Mai 2007, 17:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: suite 2   Dim 14 Mai 2006, 22:50

...


Dernière édition par le Jeu 10 Mai 2007, 17:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: suite 3   Dim 14 Mai 2006, 22:51

...


Dernière édition par le Jeu 10 Mai 2007, 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
alain
Habitué
avatar

Nombre de messages : 44
Age : 50
Localisation : Montréal

MessageSujet: Re: Béatification du grand Pape Pie XII (1939-1958)?   Lun 15 Mai 2006, 00:20

oui, il y a profonde CONTRADICTION et c'est celle-ci : [b]on lève les EXCOMMUNICATIONS contre la FRANC-MAÇONNERIE et les HÉRÉTIQUES et on EXCOMMUNIE CEUX QUI DEMEURENT FIDÈLE À LA TRADITION! Shit What the fuck ?!? Mad scratch

Le Pape Benoit XVI est en train de les rétablir (fraternité Saint-Pie X) dans la communion. La Tradition de l'Église est attaquée de toutes parts... Twisted Evil silent

Il y a des Saints dans l'histoire de l'Église qui ont été excommunié et qui par la suite ont été rétabli et canonisé...Le temps le dira...
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Pie XII   Lun 04 Sep 2006, 00:08

Un pas de plus vers la béatification du grand Pape Pie XII. Prions pour que l'Église le reconnaisse.


Pie XII a sauvé de nombreux Juifs de la déportation, affirme un rabbin argentin


ROME, Dimanche 3 septembre 2006 (ZENIT.org) – Un nouveau livre vient d’être publié aux Etats-Unis sur les relations du pape Pie XII avec le peuple juif en pleine guerre mondiale, par le rabbin David G. Dalin. Il s’intitule : « The Myth of Hitler’s Pope: How Pius XII rescued Jews from the Nazis » (Le mythe du Pape de Hitler : Comment Pie XII sauva-t-il des Juifs des Nazis).

Invités par la « Fondation internationale Raoul Wallenberg » et les organisations non-gouvernementales faisant partie de son réseau, Casa Argentina en Jerusalem, Interfe Internacional, l’Institut international Angelo Roncalli, l’Institut international Souza Dantas, des représentants de différentes confessions se sont réunis pour analyser les résultats des recherches historiques de David G. Dalin.

Le fondateur de ces centres interconfessionnels, Baruj Tenembaum a analysé le sens de la publication d’un livre qui traite de problèmes aussi polémiques, ainsi que sa perspective juive.

Baruj Tenembaum est diplômé du Majon Lelimude, Hayahadut. Il est professeur d’histoire de la Bible et d’hébreu dans différents centres d’étude et conseiller de rabbins, d’intellectuels, de prêtres. Il fut l’un des pionniers du mouvement interconfessionnel, ce qui lui a valu de recevoir des décorations du pape Paul VI et de différents gouvernements.

L’auteur de l’ouvrage est le rabbin David G. Dalin, historien, professeur à l’Université Ave Maria. Il a consacré plusieurs années de recherche à ce thème.

Pour expliquer le contexte de l’ouvrage, Baruj Tenembaum a rappelé que l’œuvre théâtrale « Le Vicaire » écrite en 1963 par Ralf Hoch Hunt a jeté les bases d’une vision particulière d’Eugène Pacelli qui fut élu pape sous le nom de Pie XII en 1939. Puis, en 1999, John Cornwell publia « Hitler’s Pope » (Le Pape de Hitler) et en 2002, Daniel Goldhagen publia « A Moral Reckoning », tous deux présentant un regard critique sur le rôle joué par le pape.

David Dalin tente en revanche de montrer que Pie XII a sauvé de nombreuses vies au cours de l’Holocauste.

Même si des personnes comme le père Tosé Tiso, prêtre slovaque, sont, selon certaines sources historiques, soupçonnées d’avoir encouragé les Allemands à déporter les Juifs en Pologne (occupée par l’Allemagne) de nombreux autres prêtres, religieux et religieuses sauvèrent des juifs, spécialement en Pologne, en France et en Italie.

Dalin cite les remerciements de Golda Meir, ministre des Affaires étrangères en Israël au moment de la mort de Pie XII, qui envoya un message au Vatican à l’occasion du décès du pape, en disant : « Nous sommes désolés, nous avons perdu un serviteur de la paix. La voix du pape durant le nazisme fut claire et défendit les victimes ».

Dalin analyse et documente de manière exhaustive le chapitre tragique de la déportation des Juifs de Rome à Auschwitz en 1943, en mentionnant différentes sources, y compris la princesse italienne catholique Enza Aragona Cortes.

Le pape demanda à son secrétaire d’Etat, le cardinal Luigi Maglione, de protester auprès de l’ambassadeur allemand près le Saint-Siège, Ernst von Weizsacker : « Essayez de sauver les innocents qui souffrent du fait de leur appartenance à une race déterminée », déclarait le cardinal.
A la demande du cardinal Maglione, l’ambassadeur allemand donna l’ordre d’interrompre la déportation ; et le pape fit ouvrir les portes du Vatican pour cacher les Juifs de Rome qui furent recueillis dans des couvents et des monastères, selon ces sources.

Grâce à l’intervention du pape, c’est Rome qui a eu, parmi les villes occupées par les nazis, le plus grand pourcentage de survivants juifs.

Sur les 5.715 Juifs de Rome enregistrés par l’Allemagne pour être déportés, 4.715 furent accueillis dans 150 institutions catholiques (477 dans des lieux appartenant au Vatican). L’ambassadeur britannique près le Saint-Siège confirme ce fait.

Le pape a eu une attitude similaire en Hongrie à travers son représentant, le nonce apostolique Angelo Rotta qui contribua de manière décisive à sauver la vie de 5000 Juifs.

La Bulgarie est également citée dans la liste d’événements historiques mentionnés par Dalin, et en particulier l’attitude de l’archevêque Angelo Roncalli (futur Jean XXIII) ainsi que d’autres catholiques qui sauvèrent des Juifs en affirmant qu’ils le faisaient sur ordre du pape. Des faits curieux sont rapportés, telle que la nomination de Juifs renvoyés par Benito Mussolini, comme experts au Vatican.

Baruj Tenembaum « invite chacun à chercher et annoncer la vérité. Sans préjugé ! Rien que la vérité ! A ne pas s’attacher à des idées préconçues, à ne pas répandre des calomnies ! »

« Suivons le chemin de la réconciliation avec l’esprit ouvert ! », s’exclame-t-il.

« Nous les Juifs souhaitons rappeler et défendre la vérité. Toute la vérité et rien que la vérité », a-t-il conclu.
ZF06090305
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Re: Béatification du grand Pape Pie XII (1939-1958)?   Ven 23 Fév 2007, 19:19

ZF07021907

2007-02-19

Le KGB, un complot contre Pie XII?

Les précisions du Père Peter Gumpel, Relateur de la cause de béatification de Pie XII

ROME, Lundi 19 février 2007 (ZENIT.org) – Véritable tollé à la suite des révélations de l’ancien général des services secrets roumains, Ion Mihai Pacepa, selon lequel la pièce de théâtre « Le Vicaire » de Rolf Hochhuth, aurait été écrite et utilisée par le KGB pour discréditer le pape Pie XII.

Les révélations du lieutenant général Mihai Pacepa, ancien conseiller du président Nicolae Ceausescu, qui s’est par la suite enfui pour se réfugier aux Etats-Unis, ont été publiées par le National Review Online, une revue télématique américaine d’histoire (cf. Moscow’s Assault on the Vatican).

Dans ces mémoires, l’ancien responsable des services secrets roumains fait part de tentatives d’infiltration au Vatican et d’une attitude politique trop souple du cardinal Agostino Casaroli à l’égard des soviétiques.

Interrogé par Zénith sur la pièce de théâtre “Le Vicaire” de Rolf Hochhuth, qui a donné le coup d’envoi à la campagne de calomnies et de discrédit contre le Pape Pacelli, le Père Peter Gumpel, rapporteur de la cause de béatification de Pie XII, a rappelé que l’œuvre originale, qui durait huit heures, avait été, selon les critiques de théâtre, « manifestement écrite par un débutant ».

Pour améliorer la pièce et faire en sorte qu’elle puisse être jouée, Erwin Piscator, un habile metteur en scène et producteur, est venu en aide à Hochhuth. Selon le Père Gumpel, Erwin Piscator était «manifestement communiste. Réfugié en Union soviétique pendant la Deuxième guerre mondiale, il avait travaillé en Allemagne et aux Etats-Unis auprès de bureaux et d’universités notoirement procommunistes ».

Il est évident pour le Père Gumpel, éminent connaisseur de cette période et de la politique du Saint-Siège pendant les années dont parle l’ancien espion communiste, que « la réduction de la pièce à deux heures et le montage du texte avec les calomnies contre Pie XII sont dus à l’influence de Piscator ».

Quant à la responsabilité de l’Union soviétique dans cette opération, le Père jésuite explique qu’ « au Vatican on savait depuis longtemps que la Russie bolchevique était à l’origine de cette campagne de discrédit contre Pie XII ».

Et pour confirmer ses dires, le Père Gumpel ajoute que « dans les pays occupés par les communistes après la seconde guerre mondiale, ‘Le Vicaire’ de Hochhuth était obligatoirement représenté au moins une fois par an dans toutes les grandes villes ».

Le Père Gumpel affirme encore que les quotidiens et les revues communistes comme l’Unità en Italie et l’Humanité en France, ont fait et continuent de faire une grande propagande à l’œuvre de Hochhuth. Aucun doute donc quant à son influence communiste ».

« Je ne peux affirmer que Hochhuth était un agent des russes, - affirme le Père Gumpel - mais il est évident que son œuvre a été fortement influencée par l’appareil communiste ».

A ce propos, le Père Pierre Blet, historien de renom, lui aussi jésuite, a affirmé plus d’une fois que « le drame de Hochhuth ne fait pas partie de l’historiographie et que, par conséquent, c’est comme s’il n’existait pas. S’il a fait tant de bruit c’est parce qu’il s’agit d’un artifice monté de toutes pièces par Moscou pour guider la campagne contre Pie XII et le discréditer ».

Selon le Père Gumpel, grâce au « Vicaire », Hochhuth a bénéficié de la propagande des communistes mais aussi de celle des ennemis de l’Eglise et il est intéressant de noter que la représentation de la pièce a été refusée non seulement à Rome mais également en Israël ».

Quant à la crédibilité du général Ion Mihai Pacepa, le Père Gumpel a déclaré : « Il ne faut pas oublier qu’il est l’un des plus hauts fonctionnaires des services secrets des pays de l’Europe de l’Est à s’être enfui en Occident et que bon nombre de faits qu’il a rapportés exigent des précisions ».

En ce qui concerne les tentatives soviétiques d’infiltrer des agents au Vatican - des tentatives réussies selon l’ancien espion roumain -, le Père Gumpel a rappelé que dans deux institutions de la Compagnie de Jésus, à savoir l’Institut pontifical d’études orientales et le Collège pontifical Russicum, les soviétiques « ont tenté de faire entrer des séminaristes espions ».

« Il s’agit d’une affaire que je connais directement, a-t-il souligné. Il a été facile de les démasquer car leur attitude a éveillé de tels soupçons qu’ils ont fini par être chassés. Il était évident qu’ils n’avaient pas la vocation ».

Le Père Gumpel doute que des espions soviétiques aient pu avoir accès aux archives secrètes du Vatican et s’emparer de matériel pour monter les calomnies contre Pie XII, comme l’affirme le général roumain.

Mgr Sergio Pagano, Préfet des Archives secrètes du Vatican, a écrit au Père Gumpel que « les documents relatifs à Pie XII, pendant la période dont parle l’ancien espion roumain, n’étaient pas encore aux Archives secrètes. Les documents qui les intéressaient se trouvaient aux Archives de la Secrétairerie d’Etat ».

A ce propos, le Père jésuite a expliqué : « Ceux qui ne savent pas comment fonctionnent les choses au Vatican confondent facilement les Archives secrètes du Vatican et les archives de la Secrétairerie d’Etat ».

Le Père Gumpel a donc confié à Zénith que ces révélations « confirment ce que nous savions depuis longtemps et que le Père Pierre Blet a maintes fois souligné ». Cependant, a-t-il ajouté, « nous ignorions que Hochhuth a été influencé par les soviétiques d’une manière aussi explicite ».

Dans la deuxième partie de ses révélations, le général Pacepa affirme avoir rencontré à Genève Mgr Agostino Casaroli, afin de faciliter un modus vivendi entre le Saint-Siège et l’Union soviétique. Il aurait même été question d’argent.

Pour le Père Gumpel « toute cette partie est bien difficile à croire. Même si je dois avouer avoir été personnellement très sceptique sur l’Ostpolitik et cela non seulement en raison de ce que je savais du monde communiste mais aussi pour ce que plusieurs cardinaux qui vivaient dans la partie occupée par les russes m’avaient raconté ».

Le Père Gumpel a ajouté: « Grâce à mes contacts directs avec les cardinaux Alfred Bengsch de Berlin, Làzlò Lékai et Jòzsef Mindszenty de Hongrie, je peux dire que tous trois étaient contraires à l’Ostpolitik et ne voulaient pas en entendre parler » .

Le Père Gumpel a expliqué qu’il « faut être extrêmement prudents et vérifier les faits. Il est des questions pour lesquelles nous n’avons pas de réponses, par exemple quand a-t-il rencontré Casaroli ? dans quel hôtel ? Il dit par exemple qu’ils ont trouvé des documents des Archives secrètes du Vatican, mais des documents écrits par qui ? adressés à qui ? A quelle date, quel genre de documents ? etc…”.

« Enfin, a conclu le Père Gumpel, il ne faut pas oublier que les espions doivent justifier leur existence et donner de l’importance même à des choses qui n’en ont pas. Ils se vantent souvent et parfois inventent… ».
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Un pas de plus...?   Dim 04 Mar 2007, 18:07

Pie XII, juste
C'est une demande du rabbin de New York :

"Aucun autre pape a été aussi magnanime avec les Juifs. Toute la génération des survivants de l'Holocauste témoigne que Pie XII a été authentiquement et profondément un "juste". [...] Pie XII fut l'une des personnalités les plus critiques envers le nazisme. Sur 44 discours que Pacelli a prononcés en Allemagne entre 1917 et 1929, 40 dénoncent les dangers imminents de l'idéologie nazie. En mars 1935, dans une lettre ouverte à l'évêque de Cologne, il appelle les nazis "faux prophètes à l'orgueil de Lucifer". [...] Sa première encyclique en tant que pape, "Summi pontificatus", de 1939, était si clairement anti-raciste que les avions alliés en lâchèrent des milliers de copies sur l'Allemagne pour y nourrir un sentiment anti-raciste."

Qui osera encore parler du "silence" de Pie XII ?

salon beige
Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Re: Béatification du grand Pape Pie XII (1939-1958)?   Ven 20 Avr 2007, 23:03

Citation :
2007-04-19

Une circulaire de Pie XII aux religieux : Accueillez les juifs persécutés !

Révélation du cardinal Bertone

ROME, Jeudi 19 avril 2007 (ZENIT.org) – Une circulaire de Pie XII aux instituts religieux, en date du 25 octobre 1943, a demandé explicitement aux religieux d’accueillir dans leurs maisons les juifs persécutés, a révélé mardi dernier le cardinal secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone.

Le pape Eugenio Pacelli, disait-il, a en effet adressé cette « circulaire de la secrétairerie d’Etat » dans laquelle il demandait d’offrir « l’hospitalité aux juifs persécutés par les nazis dans tous les instituts religieux et d’ouvrir les instituts et aussi les catacombes ».

C’est à l’occasion de la présentation du livre de Maria Franca Mellano intitulé « L’œuvre salésienne de Pie XI sur l’Appio Tusculano à Rome », à l’institut Pie XI, que le cardinal salésien a commenté la crise suscitée à Jérusalem par une légende placée sous une photo de Pie XII au Mémorial de la Shoah de Yad Vashem, à Jérusalem. La légende évoque son prétendu « silence » et son absence de directives pour dénoncer la Shoah.

Le livre de Maria Franca Mellano mentionne les centaines de réfugiés juifs accueillis par cette institution pendant la seconde guerre mondiale : une « histoire lumineuse de générosité et d’attention », a commenté le cardinal Bertone.

« Mais, ajoutait-il, cette œuvre a été rendue possible, non seulement ici mais partout, par une circulaire de la secrétairerie d’Etat avec le sceau de Pie XII ».

« Il est impossible, précisait le secrétaire d’Etat, que Pie XII, qui a signé cette circulaire, n’ait pas approuvé une telle décision ».

A la suite de la protestation du nonce en Israël, Mgr Antonio Franco, le président du Mémorial, M. Avner Shalev, a promis de reconsidérer la façon dont le pape Pie XII y est présenté.

Agence Zenit



Il est temps, enfin que la réalité historique et la vérité soient rétablies.
Leodia



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Re: Béatification du grand Pape Pie XII (1939-1958)?   Jeu 10 Mai 2007, 17:06

Un pas de plus vers la béatification de Pie XII

Les 15 cardinaux et les 15 évêques de la Congrégation pour la cause des saints ont approuvé mardi à l'unanimité une déclaration sur les vertus du pape Pie XII. Il reste à Benoît XVI à déclarer, s'il le souhaite, l'héroïcité des vertus du serviteur de Dieu Pie XII et à reconnaître un miracle obtenu par son intercession pour que la béatification puisse être décidée.

Pie XII est l'objet d'un des plus grands mensonges de l'histoire, puisque certains lui reprochent d'être rester silencieux pendant les persécutions du régime national-socialiste. Ils oublient seulement que :

Eugenio Pacelli, futur Pie XII, collabora à l'encyclique "mit brennender Sorge" qui condamna dès 1937, le national-socialisme;

le même Eugenio Pacelli était l'ennemi numéro 1 d'Adolph Hitler;

grand nombre de responsables juifs, lui témoignèrent après-guerre et aujourd'hui encore, toute la reconnaissance dûe à ses actions et à son engagement personnel en faveur des adultes et des enfants (exemple) juifs : "le Pape personnellement, le Saint-Siège, les nonces et toute l'Eglise catholique ont sauvé de 150 000 à 400 000 Juifs d'une mort certaine" (Pinchas E Lapide, ancien consul d'Israël à Milan 1963);
la "polémique" sur le rôle de Pie XII est née en 1963 d'une affreuse calomnie qui choqua beaucoup de responsables juifs. Il est reconnu aujourd'hui qu'elle fut échafaudée par le KGB.

Benoît XVI qui qualifiait Pie XII de "don" pour un "siècle aussi diffcile" qui connut deux guerres modiales et deux idéologies "destructives : le fascisme-nazisme et le communisme" parlait ainsi de Pie XII :

"Ce fut le pape de ma jeunesse. Nous l’avons tous vénéré. Comme cela a été dit d’une façon juste, il a beaucoup aimé le peuple allemand et il l’a défendu même dans la grande catastrophe de la guerre".
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Pie XII et Jean XXIII: Même Église   Lun 11 Juin 2007, 06:53

tiré de Eucharistie miséricorde

Le pape Pie XII a anticipé et préparé le Concile Vatican II

“La reconnaissance récente des vertus héroïques du pape Pie XII est à mon avis un signe éloquent quant à l’application correcte du Concile Vatican II » dit à l’Agence Fides don Nicolas Bux, vice-président de l’Institut œcuménique de Bari, interviewé à l’occasion de la présentation du livre d’Andrea Tornielli « Pie XII. Eugenio Pacelli, un homme sur le trône de Pierre », qui a eu lieu hier à Rome.

« Selon certaines interprétations en effet, il existerait une discontinuité entre l’Église préconciliaire et celle qui a suivi le Concile. Ceux qui privilégient cette interprétation tendent à opposer Pie XII à Jean XXIII, oubliant entre autre la grande reconnaissance qu’eut le futur pape dans l’oraison funèbre du pape Pacelli » explique don Bux. « En réalité, comme l’a rappelé récemment le pape Benoît XVI, il n’existe pas de discontinuité dans l’histoire de l’Église, mais un processus linéaire. Le pape Pie XII a anticipé et préparé le Concile, qu’on pense seulement à la réforme liturgique qu’il avait entreprise avec l’encyclique « Mediator Dei » ou à l’encyclique Divino afflante Spiritu” sur l’étude de la Sainte Ecriture. Le concile a ensuite porté à terme ce qui avait été entrepris sous son pontificat. Il n’existe pas d’« opposition » entre Pie XII et Jean XXIII, comme l’avait souligné le pape Paul VI, qui avait ouvert en même temps la cause de béatification de ses prédécesseurs ».

« Il est donc opportun d’approfondir la figure du Pape Pie XII » souligne don Bux. « Rappelons-nous qu’il a lutté contre les dictatures de son époque, restant à Rome quand toutes les autres autorités prenaient la fuite. Les fidèles ont tout de suite reconnu l’héroïcité de sa vie et c’est l’une des conditions pour l’ouverture de la cause de béatification ».

Repères:
« Le pape Pie XII a eu un rôle historiquement important dans la préparation du Concile Vatican II et a encouragé l’Eglise à s’ouvrir aux questions qui assaillissent le plus la vie de l’homme moderne » dit à l’agence Fides le Père Peter Gumpel, jésuite, postulateur de la cause de béatification de Pie XII.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Béatification du grand Pape Pie XII (1939-1958)?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Béatification du grand Pape Pie XII (1939-1958)?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint Léon le Grand Pape, Docteur de l'Eglise et Saint André Avellin, commentaire du jour "Revenir pour rendre grâce à Dieu"
» Saint Grégoire Le Grand Pape et Docteur de l'Eglise et commentaire du jour "L'Epoux est avec eux"
» forum sur le futur Grand Monarque et le Grand Pape!
» Saint Léon le Grand Pape, Docteur de l'Eglise, commentaire du jour "Demeurer dans le Royaume de Dieu"
» Béatification prochaine du Pape Jean-PaulII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: En direct de Rome...-
Sauter vers: