Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 23 juin Solennité du Sacré-Coeur de Jésus
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 01:05

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 00:53

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 19:25

» Association Proliturgia ... Intéressant à lire.
par Françoise Hier à 19:22

» Neuvaine au Sacré Coeur de Jésus - Sanctuaires de Paray-le-Monial -
par Françoise Hier à 19:13

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 19:03

» 22 juin Saint Paulin de Nole
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 22:05

» 22 juin Saint Thomas de More
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 21:51

» La Contraception et l'Enseignement de l'Eglise catholique
par fontaine Mer 21 Juin 2017, 07:27

» 21 juin Saint Louis de Gonzague
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 01:58

» L'Evangile avec François (vidéo)
par Nicolas Mar 20 Juin 2017, 19:00

» Mgr Teofilius Matulionis bientôt béatifié
par ami de la Miséricorde Mar 20 Juin 2017, 01:06

» Reconnaissance du martyre de Teresio Olivelli
par ami de la Miséricorde Mar 20 Juin 2017, 00:53

» Le Vatican envisage une excommunication des mafieux et des corrompus.
par Françoise Lun 19 Juin 2017, 16:57

» Frère Jonathan met une claque au forum "Le peuple de la paix".
par Françoise Lun 19 Juin 2017, 14:32

» Le Père Giacomo Filon de Balduina reconnu vénérable
par ami de la Miséricorde Lun 19 Juin 2017, 01:43

» 19 juin Bienheureuse Elena Aiello
par ami de la Miséricorde Lun 19 Juin 2017, 00:52

» Les dangers de l'Ordre de la Rose Croix AMORC
par fontaine Dim 18 Juin 2017, 18:42

» Retraite de guérison en Septembre avec Père Manjackal
par fontaine Dim 18 Juin 2017, 17:29

» 18 juin Fête du Saint Sacrement ou Fête Dieu
par ami de la Miséricorde Dim 18 Juin 2017, 12:31

» Jésus guéri 1 musulmane paralysée et lui montre le paradis
par fontaine Sam 17 Juin 2017, 14:12

» 17 juin Saint Hervé de Bretagne
par ami de la Miséricorde Sam 17 Juin 2017, 09:01

» Consécration au coeur de Jésus
par fontaine Ven 16 Juin 2017, 12:54

» 16 juin Saint François Régis
par ami de la Miséricorde Ven 16 Juin 2017, 00:18

» 15 juin Sainte Germaine de Pibrac
par Françoise Jeu 15 Juin 2017, 09:49


Partagez | 
 

 L'Importance de la vérité pour l'Église

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: L'Importance de la vérité pour l'Église   Jeu 06 Avr 2006, 11:37

Voici un beau texte de notre Pape Benoit XVI qui explique certaines choses trop souvent oubliées par les catholiques modernes:

ROME, Mercredi 5 avril 2006 (ZENIT.org) – Nous publions ci-dessous le texte intégral de la catéchèse que le pape a prononcée ce mercredi en italien.

* * *



Chers frères et sœurs,

Dans la nouvelle série de catéchèses, commencée il y a quelques semaines, nous voulons considérer les origines de l’Eglise, pour comprendre le dessein originel de Jésus, et comprendre ainsi ce qui est essentiel à l’Eglise, ce qui subsiste au fil des temps qui changent. Nous voulons ainsi comprendre également pourquoi nous sommes dans l’Eglise et comment nous devons nous engager à vivre cela au début d’un nouveau millénaire chrétien.

Considérant l’Eglise naissante, nous pouvons en découvrir deux aspects : un premier aspect est fortement mis en lumière par saint Irénée de Lyon, martyr et grand théologien à la fin du IIe siècle, le premier à avoir donné une théologie en quelque sorte systématique. Saint Irénée écrit : « Là où se trouve l'Eglise, il y a aussi l'Esprit de Dieu ; et là où se trouve l'Esprit de Dieu, il y a l'Eglise, ainsi que toute grâce ; car l'Esprit est vérité » (Adversus haereses, III, 24, 1: PG VII, 966). Il existe donc un lien profond entre l’Esprit Saint et l’Eglise. L’Esprit Saint construit l’Eglise et lui donne la vérité, répand l’amour – comme le dit saint Paul – dans les cœurs des croyants (cf. Rm 5, 5). Puis il y a un deuxième aspect.

Ce profond lien avec l’Esprit n’efface pas notre humanité avec toute sa faiblesse, et ainsi, la communauté des disciples connaît dès le début non seulement la joie de l’Esprit Saint, la grâce de la vérité et de l’amour, mais également l’épreuve, constituée surtout par les oppositions aux vérités de foi, avec les atteintes à la communion qui s’ensuivent. De même que la communion dans l'amour existe depuis les origines et existera jusqu’à la fin (cf. 1 Jn 1, 1sq), ainsi, malheureusement dès le début surgit aussi la division. Nous ne devons pas nous étonner que celle-ci existe également aujourd’hui : « Ils sont sortis de chez nous – dit la Première Lettre de Jean – mais ils n'étaient pas des nôtres ; s'ils avaient été des nôtres, ils seraient restés avec nous. Mais pas un d'entre eux n'est des nôtres, et cela devait être manifesté » (1 Jn 2, 19). Il existe donc toujours le risque, dans la vie du monde et également dans les faiblesses de l’Eglise, de perdre la foi, et ainsi de perdre aussi l’amour et la fraternité. Celui qui croit à l’Eglise de l’amour et veut vivre dans cette Eglise a donc le devoir précis de reconnaître également ce danger et d’accepter que la communion avec celui qui s’est éloigné de la doctrine du salut n’est pas possible (cf. 2 Jn 9-11).

La première Lettre de Jean montre clairement que l'Eglise naissante fut bien consciente de ces tensions possibles dans l'expérience de la communion : il n'y a pas de voix dans le Nouveau Testament qui ne s'élève avec plus de force pour souligner la réalité et le devoir de l'amour fraternel entre les chrétiens ; mais cette même voix s'adresse avec une grande sévérité aux adversaires, qui ont été membres de la communauté et qui, à présent, ne le sont plus. L'Eglise de l'amour est aussi l'Eglise de la vérité, entendue d'abord comme fidélité à l'Evangile qui a été confié par le Seigneur Jésus aux siens. La fraternité chrétienne naît du fait d'avoir été constitués enfants du même Père par l'Esprit de vérité : « En effet, tous ceux qui se laissent conduire par l'Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu » (Rm 8, 14). Mais la famille des fils de Dieu, pour vivre dans l'unité et dans la paix, a besoin d'être gardée dans la vérité et guidée avec un sage discernement faisant autorité: c'est ce qu’est appelé à faire le ministère des Apôtres. Et ici nous arrivons à un point important. L’Eglise est entièrement de l’Esprit, mais elle possède une structure, la succession apostolique, dont la responsabilité est de garantir le fait que l’Eglise demeure dans la vérité donnée par le Christ, de laquelle vient également la capacité d’aimer.

Le premier sommaire des Actes exprime avec une grande efficacité la convergence de ces valeurs dans la vie de l'Eglise naissante : « Ils étaient fidèles à écouter l'enseignement des Apôtres et à vivre en communion fraternelle (koinonìa), à rompre le pain et à participer aux prières » (Ac 2, 42). La communion naît de la foi suscitée par la prédication apostolique, se nourrit de la fraction du pain et de la prière, et s'exprime dans la charité fraternelle et dans le service. Nous nous trouvons face à la description de la communion de l'Eglise naissante dans la richesse de ses dynamiques internes et de ses expressions visibles : le don de la communion est conservé et favorisé en particulier par le ministère apostolique, qui est à son tour un don pour toute la communauté.

Les Apôtres et leurs successeurs sont donc les gardiens et les témoins autorisés du dépôt de la vérité remis à l'Eglise, de même qu'ils sont également les ministres de la charité : deux aspects qui vont ensemble. Ils doivent toujours penser au caractère inséparable de ce double service, qui est en réalité un seul : vérité et charité, révélées et données par le Seigneur Jésus. Dans ce sens, leur service est tout d'abord un service d'amour : et la charité qu'ils vivent et promeuvent est inséparable de la vérité qu'ils gardent et transmettent. La vérité et l'amour sont deux visages du même don qui vient de Dieu et qui, grâce au ministère apostolique, est conservé dans l'Eglise et nous parvient jusqu'à aujourd'hui ! A travers le service des Apôtres et de leurs successeurs également, l'amour de Dieu Trinité nous rejoint pour nous communiquer la vérité qui nous rend libres (cf. Jn 8, 32) ! Tout ce que nous voyons dans l’Eglise naissante nous encourage à prier pour les successeurs des Apôtres, pour tous les évêques et pour les successeurs de Pierre, afin qu’ils soient vraiment ensemble gardiens de la vérité et de la charité ; afin qu’ils soient, en ce sens, vraiment des apôtres du Christ, pour que sa lumière, la lumière de la vérité et de la charité, ne s’éteigne jamais dans l’Eglise et dans le monde.

Le pape a adressé les paroles suivantes aux pèlerins de langue française :

J'accueille avec plaisir les pèlerins de langue française, particulièrement les sœurs de la Congrégation de la Présentation de Marie, les séminaristes de Namur, accompagnés de leur évêque, Mgr André-Mutien Léonard, et les nombreux jeunes présents aujourd'hui. En ces jours qui nous conduisent à la célébration de la mort et de la résurrection du Seigneur, accueillez généreusement en vos coeurs le don de l'amour et de la vérité que Dieu vous fait, ainsi vous serez rendus libres!
Revenir en haut Aller en bas
salvator
Nouveau


Nombre de messages : 7

MessageSujet: Re: L'Importance de la vérité pour l'Église   Ven 07 Avr 2006, 08:49

oh lala ! Qu'est-ce que j'aime notre Pape ! Mr. Green

Il est en train de faire un travail superbe dans l'Eglise de Jésus-Christ !
Chacune de ses interventions me fascine par leur simplicité, leur douceur, etc... tout en restant FERME dans la Vérité de l'Evangile !

Il est un gardien sûr de la Lumière du Christ, et un annonciateur plein de tact de la Bonne Nouvelle. Prions beaucoup pour lui, afin qu'il soit soutenu dans toutes les oppositions qu'il rencontrera, et que les opposants soient confondus par la lumière de la Vérité, qu'ils se convertissent et que tous ensemble nous glorifions Dieu dans nos vies !

Il est vraiment super note pape Benoit !

Bénis le toujours davantage Seigneur pour que Ton Eglise soit imbibée de Charité et d'Humilité, afin que le plus grand nombre soient attirés à Toi et soient sauvés !

Salvator
Revenir en haut Aller en bas
inconnu
Invité



MessageSujet: Re: L'Importance de la vérité pour l'Église   Ven 07 Avr 2006, 16:18

chers amis

Cela signifie qu'il nous faut maintenant, de manière ferme et définitive faire des choix en tout, et en tous domaines. Aussi bien lors de notre dépôt de bulletins de vote dans les urnes. Nos votes devront répondre à cette question: "qui est pour Dieu, qui est contre Dieu"; signifiant, comme nous le savons, "qui est du monde de Dieu, qui est du monde de Satan?". Paradoxalement, cela va nous simplifier la tâche, car il n'y a vraiment pas grand monde dans la course.
Lorsque j'ai lu ce texte, m'est venue cette réflexion que je vous livre:

Citation :
L’Amour est synonyme de Vérité, pour plusieurs raisons.
Mais la première est que sans Vérité pure, il ne peut y avoir Amour c’est à dire « Pardon, Miséricorde et Justice » qui sont les trois composantes de l’Amour, attribuées à Jésus (Pardon) Esprit Saint/Marie (Miséricorde) le Père (Justice). Dans Amour il y a donc cette trinité, car c’est une Amour Trine et trinitaire. S’il manque une de ses composantes, par exemple la Justice, comme semble le prétendre A, ce n’est plus l’Amour de Dieu, Trine, et encore moins la Vérité. Donc, retirer la Justice de la Vérité est dénaturé l’Amour et donc Dieu, et ce n’est plus être en communion avec l’Eglise et ses membres, ni avec Dieu.
C’est bien pour cela que le combat acharné pour la Vérité pure est primordiale, du moment que l’on prenne en compte ces trois composantes « Pardon, Miséricorde et Justice ». Par exemple pour ces avorteurs ; Miséricorde, oui, Pardon et absolution oui, mais Justice également , car ce péché si grave doit être réparé (beaucoup ont souffert à cause de ces crimes, les victimes, fœtus, mères etc… et les âmes victimes), et si il manque un de trois éléments, l’Amour et la Vérité ne sont pas complets.

La Justice (de Dieu) est l’attribut qui est le plus Amour. Car le Pardon et la Miséricorde sont comme une sorte de faiblesse de l’Amour, et n’ont pour seule fonction que de recentrer sur l’Amour parfait, donc sur la Justice. Le Pardon et la Miséricorde sont donc servants de la Justice et non l’inverse. Dans l’A.T. c’est ce qui était mis en avant et sans cesse Dieu se servait de son Pardon et de sa Miséricorde pour sans cesse relevé son peuple élu, pour la Justice et dans la Justice, jusqu’à ce que ce ne soit plus suffisant que son orgueil soit devenu trop grand ; alors il a mis en avant le Pardon et la Miséricorde (Jésus et Marie) pour amener à la justice. Et au Ciel, plus de Pardon et de Miséricorde, mais la Justice toute simple et toute pure, toute droite, c’est à dire l’Amour le vrai, la Vérité, l’Unique.

« Si l’on fait grâce au méchant sans qu’il apprenne la justice, au pays de la droiture il fait le mal, sans voir la majesté de Yahvé » (Is.26,10)

C'est bien ceci, me semble-t-il qu'il nous faille mettre en application dans toutes nos vies, 24h/24.

Qu'en pensez-vous?
amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Pour faire suite...   Lun 10 Avr 2006, 06:24

Pour faire suite voici un autre article tiré de Zenit:

Le pape dialogue avec les jeunes place Saint-Pierre (1)
Il aborde la question de la parole de Dieu et du mariage

ROME, Vendredi 7 avril 2006 (ZENIT.org) – En préparation à la XXIe Journée mondiale de la Jeunesse, le pape Benoît XVI a rencontré hier les jeunes de Rome et du Latium, place Saint-Pierre. Le pape a répondu aux questions de cinq jeunes. Les deux premières portaient sur la parole de Dieu, et sur l’affectivité et le mariage.

La rencontre s’est ouverte par un moment de fête et de témoignages. Après l’arrivée du pape, la Croix de l’Année Sainte de la Rédemption et l’icône de Marie « Salut du Peuple Romain » ont été placées sur le parvis de la basilique, et quelques passages de la première encyclique du pape, « Dieu est Amour » ont été lus (cf. Zenit, 6 avril)

Après la lecture de l’Evangile de Luc, un dialogue s’est instauré entre le pape et les jeunes.[...]

Anna, 19 ans, étudiante en lettres, a reconnu devant le pape que dans le monde d’aujourd’hui il est difficile de vivre ce que propose l’Eglise, surtout dans le domaine de la morale sexuelle.

« L’amour aujourd’hui est souvent mal interprété, dans la mesure où il est présenté comme une expérience égoïste, alors qu’en réalité il s’agit d’un abandon de soi et qu’il permet ainsi de se trouver… une culture de la consommation falsifie notre vie avec un relativisme qui semble tout nous accorder et qui en réalité nous vide », a rappelé le pape.

« Pour moi c’est une chose très belle de constater que dans les toutes premières pages des Saintes Ecritures, juste après le récit de la Création de l’homme, nous trouvons la définition de l’amour et du mariage. L’auteur sacré dit : ‘L’homme abandonnera son père et sa mère, suivra sa femme et tous deux seront une seule chair, une existence unique’», a-t-il ajouté.

« Il s’agit d’une prophétie du mariage qui reste identique dans le Nouveau Testament également », a constaté le pape. Citant les théologiens du Moyen âge il a affirmé que dans un certain sens le mariage a été le premier sacrement car il fut institué par Dieu lors de la création. « C’est un sacrement inscrit dans l’être humain lui-même », a-t-il affirmé.

« Il ne s’agit donc pas d’une invention de l’Eglise », a poursuivi le pape, reconnaissant qu’à cause du péché originel et de la fragilité humaine, le mariage semble parfois réellement difficile à vivre.

C’est précisément pour cette raison, a expliqué le pape, que pour vivre cette vocation, nous avons besoin d’un « cœur nouveau », un « cœur de chair » comme le dit Ezéchiel. « Lors du baptême, le Seigneur nous implante ce cœur nouveau. Il ne s’agit pas d’une greffe physique, mais peut-être pouvons-nous nous servir de cette comparaison : après la greffe il est nécessaire que l’organisme reçoive des soins, qu’il bénéficie des médicaments nécessaires pour pouvoir vivre avec le nouveau cœur, pour que celui-ci devienne ‘son cœur’ et non ‘le cœur d’un autre’. Dans cette ‘greffe spirituelle’ dans laquelle le Seigneur nous implante un cœur nouveau, un cœur ouvert au Créateur, à la vocation de Dieu, des soins appropriés sont d’autant plus nécessaires pour pouvoir vivre avec ce cœur nouveau. Il faut avoir recours aux médicaments appropriés afin que ce cœur devienne vraiment ‘notre cœur’. En vivant ainsi dans la communion avec le Christ, avec son Eglise, le nouveau cœur devient réellement ‘notre cœur’ et le mariage devient possible. L’amour exclusif entre un homme et une femme, la vie à deux conforme au dessein du Créateur, devient possible, même si le climat de notre monde la rend si difficile, jusqu’à la faire apparaître impossible ».

« Il existe de nombreuses familles chrétiennes qui vivent dans la fidélité et dans la joie la vie et l’amour indiqués par le Créateur », a ajouté le pape.

De même que pour réussir dans le domaine du sport il faut de la discipline, suivre le Christ demande également des renoncements, a conclu le pape. Il ne s’agit pas d’une chose négative, a-t-il précisé. Ces choses « aident au contraire à vivre une vie vraiment humaine et heureuse. Puisqu’il existe une culture de la consommation qui veut nous empêcher de vivre selon le dessein du Créateur, nous devons avoir le courage de créer des îlots, des oasis, puis de grands terrains de culture catholique, où l’on puisse vivre le dessein du Créateur ».
ZF06040702
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: suite   Lun 10 Avr 2006, 06:32

suite...

Inelida, 17 ans, a demandé au pape ce qu’il attend des jeunes. Benoît XVI a invité à se demander plutôt ce que Dieu attend de nous.

« Nous nous demandons tous ce que le Seigneur attend de nous, a répondu le pape. Il me semble que le grand défi de notre temps… soit la sécularisation : c’est-à-dire une manière de vivre et de présenter le monde comme si Dieu n’existait pas… Nous devons rendre Dieu à nouveau présent dans nos sociétés. Cela me semble la première nécessité… Nous devons prendre acte du fait d’être des créatures, constater qu’il existe un Dieu qui nous a créés et que faire sa volonté n’est pas une dépendance mais un don d’amour qui nous fait vivre ».

« Le premier point est donc de connaître Dieu… Le deuxième point présente la question : quel Dieu ?... La deuxième question est donc : reconnaître le Dieu qui nous a montré son visage en Jésus, qui a souffert pour nous, qui nous a aimés jusqu’à la mort et a ainsi vaincu la violence ».
Revenir en haut Aller en bas
salvator
Nouveau


Nombre de messages : 7

MessageSujet: Re: L'Importance de la vérité pour l'Église   Lun 10 Avr 2006, 08:09

Qu'il est bien ce pape !!!
Bénit soit Benoit ! prions pour Lui afin qu'il fasse RESPLENDIRE la lumière de Jésus à la vue de tous ! cheers




Salvator
Revenir en haut Aller en bas
inconnu
Invité



MessageSujet: Re: L'Importance de la vérité pour l'Église   Lun 10 Avr 2006, 08:18

Cher Salvator

C'est le propre d'un Pape, sinon, ce n'est plus un pape de notre Eglise catholique, d'être "bien" comme vous dîtes. Un pape, est élu, désigné expressément par l'Esprit Saint, l'époux de Marie, donc aussi par Marie, et cela est plus sensible epuis le début du 19ème siècle. Aussi, il n'y a rien d'étonnant d'avoir des âmes exceptionnelles à la tête de l'Eglise. Ce sera l'inverse qui sera "étonnant", (quoi qu'il sera de toutes façons exceptionnel).
Mais nous sommes tous membres de cette même Eglise, tous , avec nos différents papes, et avons tous reçu en nous les lumières de l'Esprit Saint à différents degrés. Aussi ces enseignements simples de Benoit XVI sont-ils là, pour nous faire réfléchir (dans nos chambres intérieures) et les commenter en les enrichisant. Sinon, cela est peine perdue pour notre oauvre pape!!! Je ne vois plus l'intérêt de ses cathéchèses, s'il a en face de lui une foule qui avale ses paroles sans les faire fructifier pour sa propre croissance.
Aussi qu'elles sont vos pensées, vos sentiments sur tout ce nous dit l'Esprit Saint par la bouche de notre Pape (ma demande est pour tous les membres du forum, bien entendu).?

amitès en Jésus dans cette longue sainte semaine
Christian
Revenir en haut Aller en bas
salvator
Nouveau


Nombre de messages : 7

MessageSujet: Re: L'Importance de la vérité pour l'Église   Lun 10 Avr 2006, 10:59

Salut Christian !

Mes sentiments c'est une Joie *immense* et un sentiment de fraîcheur car la Grâce de notre Seigneur suinte de Son disciple ! Et à chaque fois que je lit ses paroles, il naît en moi une éspérance gigantesque pour notre Eglise, nos jeunes etc...

Prions toujours davantage pour le Saint Père !

Je connaissait peu JP2, mais Benoît ! holala ! Very Happy

Maintenant, je lit chacune de ses interventions, homélies etc... depuis le site Zenit http://www.zenit.org/french/

Amitiés en Jésus-Christ le Divin Rédempteur !

Salvator
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Importance de la vérité pour l'Église   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Importance de la vérité pour l'Église
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Nous devons prier pour l'Église et pour le monde » Benoit XVI
» La vérité sur l'Église catholique
» Demande de prière pour que toute vérité soit dévoilée
» Prions chaque jour pour notre Église, notre Pape, nos Prêtres
» Le Pape François : Quel beau cadeau du Christ pour son Église!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: En direct de Rome...-
Sauter vers: