Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 25 novembre Sainte Catherine d'Alexandrie
par ami de la Miséricorde Hier à 22:52

» 25 novembre Bienheureux Luigi et Maria Beltrame Quattrocchi
par ami de la Miséricorde Hier à 22:42

» La Mère de Dieu, Mère des âmes du Purgatoire
par ami de la Miséricorde Hier à 22:33

» Celui qui souffre pieusement ici-bas va tout droit au repos éternel
par ami de la Miséricorde Hier à 22:22

» Purgatoire dans le Nouveau Testament St Robert Bellarmin
par ami de la Miséricorde Hier à 22:12

» Méditation avec l'Echelle Sainte de St Jean Climaque
par ami de la Miséricorde Hier à 22:04

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 20:23

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 18:55

» 24 novembre Saint Pierre Dumoulin-Borie
par ami de la Miséricorde Jeu 23 Nov 2017, 23:03

» 24 novembre Saints Martyrs du Vietnam
par ami de la Miséricorde Jeu 23 Nov 2017, 22:53

» Il faut travailler par soi-même à éviter le Purgatoire
par ami de la Miséricorde Jeu 23 Nov 2017, 22:04

» 23 novembre Saint Grégoire d'Agrigente
par ami de la Miséricorde Mer 22 Nov 2017, 23:00

» 23 novembre Saint Colomban de Luxeuil
par ami de la Miséricorde Mer 22 Nov 2017, 22:46

» Accusations du démon contre les morts
par ami de la Miséricorde Mer 22 Nov 2017, 22:27

» Considérations du Saint Curé d'Ars sur les Fins dernières
par ami de la Miséricorde Mar 21 Nov 2017, 23:32

» 22 novembre Sainte Cécile de Rome
par ami de la Miséricorde Mar 21 Nov 2017, 23:19

» 22 novembre Saints Philémon et Apphia
par ami de la Miséricorde Mar 21 Nov 2017, 23:06

» Le manuscrit du Purgatoire
par ami de la Miséricorde Mar 21 Nov 2017, 22:55

» L'Evangile avec François (vidéo)
par Nicolas Mar 21 Nov 2017, 18:54

» 21 novembre Présentation de la Sainte Vierge Marie
par ami de la Miséricorde Mar 21 Nov 2017, 02:13

» 21 novembre Saint Dimitri de Rostov
par ami de la Miséricorde Mar 21 Nov 2017, 02:02

» Dieu contre Satan, le combat final
par ami de la Miséricorde Mar 21 Nov 2017, 01:48

» Prophétie de Saint Jean Paul II
par ami de la Miséricorde Mar 21 Nov 2017, 01:16

» 20 novembre Vénérable Agnelo de Souza
par ami de la Miséricorde Lun 20 Nov 2017, 00:37

» 20 novembre Saint Grégoire le Décapolite
par ami de la Miséricorde Lun 20 Nov 2017, 00:19


Partagez | 
 

 Le ferment de civilisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1142

MessageSujet: Le ferment de civilisation   Mar 03 Juil 2007, 12:04

J'ai le plaisir de vous transmettre la lettre de Europe4Christ (en français ; Europe pour le Christ). Very Happy

Chers amis,



Par rapport à d’autres centres culturels et par rapport à sa propre histoire, l’Europe est un continent très « humain ». Et la chrétienté y a beaucoup contribué ! L’Europe était et est toujours un « ferment de civilisation » dans le monde entier.



L’Europe peut elle demeurer cette pâte fermentante lorsque les fondations de l’humanité sont assaillies ? Lorsque des valeurs universelles et absolues sont remises en question, lorsque la dignité de l’homme n’est plus considérée inaliénable ; lorsque la réflexion par rapport aux gains devient le seul indice de décision… Quelle humanité l’Europe peut elle continuer à offrir, de quelle humanité peut elle être fière ?



Joseph Ratzinger, le pape Benoît XVI, explique avec précision dans la lettre pour l’Europe ci-dessous ce que sont l’âme et l’identité de l’Europe et ce qui les menace. Il ne s’arrête pas là : plein d’espérance, il décrit comment les chrétiens, avec l’aide de Dieu peuvent construire « une nouvelle Europe ».



Lisez ce texte lentement, nous avons tenté par des mises en relief de le structurer un peu.





Pour une Europe basée sur des valeurs chrétiennes !



Votre équipe de l’Europe pour le Christ !





Ps : ne pas oublier, le Notre Père quotidien pour une Europe portée par des valeurs chrétiennes !





- * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * - * -





Les valeurs chrétiennes de l’Europe: un ferment de civilisation



Extrait du discours de discours du Pape Benoit XVI aux participants au congrès de la communauté européene (COMECE), 24 mars 2007



…Tout cela fait apparaître clairement que l'on ne peut pas penser édifier une authentique "maison commune" européenne en négligeant l'identité propre des peuples de notre continent. Il s'agit en effet d'une identité historique, culturelle et morale, avant même d'être géographique, économique ou politique; une identité constituée par un ensemble de valeurs universelles, que le christianisme a contribué à forger, acquérant ainsi un rôle non seulement historique, mais fondateur à l'égard de l'Europe. Ces valeurs, qui constituent l'âme du continent, doivent demeurer dans l'Europe du troisième millénaire comme un "ferment" de civilisation". Si elles devaient disparaître, comment le "vieux" continent pourrait-il continuer de jouer le rôle de "levain" pour le monde entier?



Si, à l'occasion du 50 anniversaire des Traités de Rome, les gouvernements de l'Union désirent s'"approcher" de leurs citoyens, comment pourraient-ils exclure un élément essentiel de l'identité européenne tel que le christianisme, dans lequel une vaste majorité d'entre eux continue de s'identifier?



N'est-il pas surprenant que l'Europe d'aujourd'hui, tandis qu'elle vise à se présenter comme une communauté de valeurs, semble toujours plus souvent contester le fait qu'il existe des valeurs universelles et absolues? Cette forme singulière d'"apostasie" d'elle-même, avant même que de Dieu, ne la pousse-t-elle pas à douter de sa propre identité? De cette façon, on finit par répandre la conviction selon laquelle la "pondération des biens" est l'unique voie pour le discernement moral et que le bien commun est synonyme de compromis. En réalité, si le compromis peut constituer un équilibre légitime d'intérêts particuliers différents, il se transforme en mal commun chaque fois qu'il comporte des accords qui nuisent à la nature de l'homme.



Une communauté qui se construit sans respecter la dignité authentique de l'être humain, en oubliant que chaque personne est créée à l'image de Dieu, finit par n'accomplir le bien de personne. Voilà pourquoi il apparaît toujours plus indispensable que l'Europe se garde d'adopter un comportement pragmatique, aujourd'hui largement diffusé, qui justifie systématiquement le compromis sur les valeurs humaines essentielles, comme si celui-ci était l'inévitable acceptation d'un prétendu moindre mal. Ce pragmatisme, présenté comme équilibré et réaliste, au fond ne l'est pas, précisément parce qu'il nie la dimension de valeur et d'idéal qui est inhérente à la nature humaine. De plus, lorsque s'ajoutent à ce pragmatisme des tendances et des courants laïcistes et relativistes, on finit par nier aux chrétiens le droit même d'intervenir en tant que tels dans le débat public ou, tout au moins, on dévalorise leur contribution en les accusant de vouloir sauvegarder des privilèges injustifiés. A l'époque historique actuelle, et face aux nombreux défis qui la caractérisent, l'Union européenne, pour être le garant valide de l'Etat de droit et le promoteur efficace de valeurs universelles, ne peut manquer de reconnaître avec clarté l'existence certaine d'une nature humaine stable et permanente, source de droits communs à toutes les personnes, y compris celles-là mêmes qui les nient. Dans ce contexte, il faut sauvegarder le droit à l'objection de conscience, chaque fois que les droits humains fondamentaux sont violés.



Chers amis, je sais combien il est difficile pour les chrétiens de défendre inlassablement cette vérité de l'homme. Mais ne vous lassez pas et ne vous découragez pas! Vous savez que vous avez le devoir de contribuer à édifier, avec l'aide de Dieu, une nouvelle Europe, réaliste mais non pas cynique, riche d'idéaux et libre de toute illusion ingénue, inspirée par la vérité éternelle et vivifiante de l'Evangile. Pour cela, soyez présents de façon active dans le débat public européen, conscients que celui-ci fait désormais partie intégrante du débat national, et unissez à cet engagement une action culturelle efficace. Ne vous pliez pas à la logique du pouvoir pour lui-même! Que l'avertissement du Christ soit pour vous un encouragement et un soutien constant: si le sel vient à s'affadir, il n'est plus bon à rien qu'à être jeté dehors et foulé aux pieds par les gens (cf. Mt 5, 13). Que le Seigneur rende fécond chacun de vos efforts et qu'il vous aide à reconnaître et à valoriser les éléments positifs présents dans la civilisation actuelle, en dénonçant toutefois avec courage tout ce qui est contraire à la dignité de l'homme.



********************************




"...si un homme ne renaît, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu". Jn 3, 3
Revenir en haut Aller en bas
marip
Assidu
avatar

Nombre de messages : 127
Localisation : Lyon

MessageSujet: Re: Le ferment de civilisation   Mer 04 Juil 2007, 22:58

Bravo au pape pour ce discours ! . Oui il faut oser nous affirmer dans le monde comme croyant et donner nos bases comme valeurs essentielles de notre vie !
Revenir en haut Aller en bas
Poisson
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 6

MessageSujet: Re: Le ferment de civilisation   Ven 06 Juil 2007, 16:07

Tres beau discours!!!

Ce que l'ame est dans le corps, les chretiens le sont dans le monde.

Plus que jamais, pour les chretiens, c'est l'heure de la fidelite. Ils sont peu nombreux, pourtant ils representent l'espoir et la chance du monde. Les apotres au matin de la Pentecote n'etaient que douze. Mais ils avaient la puissance de Dieu. Et ce qui paraissait impossible a ces hommes est devenu possible avec Dieu.

Notre devoir est bien clair: comme nos peres de l'Eglise primitive, soyons fiers d'affirmer nos differences et d'affronter sans peur le paganisme moderne. Ce monde a besoin de notre indefectible fidelite et de notre assurance tranquilleau milieu des tempetes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le ferment de civilisation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le ferment de civilisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La civilisation d'Aratta
» Ferment lactique pour yaourt maison "Alsa"
» (Documentaire) Maya civilisation disparue
» Comment une langue raconte une civilisation ?
» Civilisation sumérienne - Les annunakis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: En direct de Rome...-
Sauter vers: