Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Mirella Pizzioli : Nos chers défunts sont vivants, nous vivrons avec eux dans l’
par fontaine Hier à 20:24

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 19:52

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 18:59

» Amoris Laeticia : Exhortat° Apostolique post-synodale.
par Françoise Hier à 15:47

» Acte de réparation au Sacré Coeur de Jésus
par fontaine Hier à 11:12

» Neuvaine au Sacré Coeur de Jésus - Sanctuaires de Paray-le-Monial -
par Françoise Hier à 10:49

» 23 juin Solennité du Sacré-Coeur de Jésus
par ami de la Miséricorde Hier à 01:05

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
par ami de la Miséricorde Hier à 00:53

» Association Proliturgia ... Intéressant à lire.
par Françoise Jeu 22 Juin 2017, 19:22

» 22 juin Saint Paulin de Nole
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 22:05

» 22 juin Saint Thomas de More
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 21:51

» La Contraception et l'Enseignement de l'Eglise catholique
par fontaine Mer 21 Juin 2017, 07:27

» 21 juin Saint Louis de Gonzague
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 01:58

» L'Evangile avec François (vidéo)
par Nicolas Mar 20 Juin 2017, 19:00

» Mgr Teofilius Matulionis bientôt béatifié
par ami de la Miséricorde Mar 20 Juin 2017, 01:06

» Reconnaissance du martyre de Teresio Olivelli
par ami de la Miséricorde Mar 20 Juin 2017, 00:53

» Le Vatican envisage une excommunication des mafieux et des corrompus.
par Françoise Lun 19 Juin 2017, 16:57

» Frère Jonathan met une claque au forum "Le peuple de la paix".
par Françoise Lun 19 Juin 2017, 14:32

» Le Père Giacomo Filon de Balduina reconnu vénérable
par ami de la Miséricorde Lun 19 Juin 2017, 01:43

» 19 juin Bienheureuse Elena Aiello
par ami de la Miséricorde Lun 19 Juin 2017, 00:52

» Les dangers de l'Ordre de la Rose Croix AMORC
par fontaine Dim 18 Juin 2017, 18:42

» Retraite de guérison en Septembre avec Père Manjackal
par fontaine Dim 18 Juin 2017, 17:29

» 18 juin Fête du Saint Sacrement ou Fête Dieu
par ami de la Miséricorde Dim 18 Juin 2017, 12:31

» Jésus guéri 1 musulmane paralysée et lui montre le paradis
par fontaine Sam 17 Juin 2017, 14:12

» 17 juin Saint Hervé de Bretagne
par ami de la Miséricorde Sam 17 Juin 2017, 09:01


Partagez | 
 

 Démission de Mgr Wielgus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Démission de Mgr Wielgus   Dim 07 Jan 2007, 16:34

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=0701073_pologne

Le plus inquiétant dans cette affaire, c'est que le cas de Mgr Wielgus est loin d'être un cas isolé.

Je me demande même si la démission de Mgr Wielgus n'a pas été calculée afin de jouer le rôle de "fusible" pour tenter d'enrayer la révélation d'un scandale de grande ampleur sur le point d'éclater à la face du monde pale !!!

Si tel était le cas, plus grave encore qu'un schisme, cela pourrait bien augurer que nous sommes peut-être à la veille d'une crise sans précédent dans l'histoire de l'Eglise parce qu'un schismatique reste magré tout un croyant alors qu'un agent des services secrets communistes est un adversaire direct de Dieu.

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: schisme   Dim 07 Jan 2007, 17:57

Oui Phlippe. Le schisme couvre depuis quelques années déjà. J'ai hâte de voir la réaction de certains membres du clergé aux documents sur la messe traditionnelle. Je le vois au séminaire: il y deux églises. Ça ne peut plus continuer encore longtemps comme ça. C'est malheureux. Il faut que l'Église se purifie.
Revenir en haut Aller en bas
Frère Chris/Majuscule sol
Assidu
avatar

Nombre de messages : 666
Localisation : aix-en-P.

MessageSujet: Re: Démission de Mgr Wielgus   Dim 07 Jan 2007, 20:40

Je ne sais pas s'il faut parler de schisme à propos de Mgr Wielgus car il était promu par le Vatican ,et la contestation s'est levée à cause de sa coopération avec l'ancien régime en Pologne.N'avons-nous pas vécu cela en France dans les années 40 sous l'occupation allemande?Les Evèques en place ont continué d'exercer leur ministère.Immaginez une seconde que tous les évèques aient démissionné sous le régime de Vichy.Que resterait-il de L'Eglise?
Revenir en haut Aller en bas
Danielle
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1850
Localisation : Québec Canada

MessageSujet: Démission de Mgr Wielgus   Dim 07 Jan 2007, 20:51

En effet, en apprenant la nouvelle à la télé, je me suis beaucoup questionné, je suis allée sur le site pour lire et j'avoue comme vous que j'y vois une pointe d'un iceberg...
À suivre...

Union de prières, l'Église en a besoin et nous en avons tous grandement besoin !Shocked

(Bon je vois que mes emoticons smilies fonctionnent, enfin pourtant j'ai rien fait de plus !)
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Benoît XVI déçu...   Jeu 11 Jan 2007, 21:16

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=1101073_demission

L’affaire Wielgus et les raisons de sa démission

Il était le nouvel archevêque de Varsovie et le pape Benoît XVI l’avait soutenu presque jusqu’au dernier moment, mais il a fini par lui donner l’ordre de démissionner. Nombreux sont ceux qui ont déçu le pape, y compris au Vatican

par Sandro Magister

Le 25 mai dernier, le premier jour de son voyage en Pologne, Benoît XVI était entré dans cette même cathédrale.

Il s’était agenouillé sur la tombe de l’héroïque cardinal Stefan Wyszyński, le désignant comme un modèle pour tout le monde.

Et aux évêques, au clergé et aux fidèles de Pologne, il avait demandé entre autres trois choses :

– “humble sincérité” dans l’admission des erreurs du passé;

– magnanimité dans le jugement sur les fautes commise “en d’autres temps et dans d’autres circonstances”;

– fierté pour tout le bien accompli ces années-là en résistant au totalitarisme qui “générait l’hypocrisie”.

Mais aucune de ces trois consignes n’a été respectée dans les semaines fébriles entre la nomination et la démission de Wielgus.


L’ennemi extérieur a joué sa part dans “cette campagne contre l'Église en Pologne” a dénoncé le 7 janvier le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi, un ennemi qui agit comme une "bizarre alliance entre ses ennemis d'hier et d'autres adversaires”.

Mais les inimitiés au sein de l’Église ont aussi tourné au jeu de massacre.

On retrouve les vives campagnes de la station polonaise Radio Maryja (rien à voir avec la radio italienne du même nom), qui a souillé et accusé de collusion avec le régime communiste même cette figure de son renversement pacifique, Lech Wałęsa, pour ensuite défendre jusqu’au dernier moment l’archevêque Wielgus, grand protecteur de la station, contre ces mêmes accusations.

Il y a les guerres entre factions catholiques, entre les intransigeants et les libéraux, à coup de documents de la “Służba Bezpieczeństwa”, la police secrète de l’ancien régime. Des kilomètres de pages entreposés maintenant dans les archives non plus secrètes de l’Institut de la Mémoire nationale, peut-être des ”copies de pages photocopiées trois fois” que l’on peut facilement agiter contre n’importe quelle personne, même innocente, a tonné l’ancien archevêque de Varsovie, le cardinal Józef Glemp, dans l’homélie marquant son départ et celui de son successeur raté Wielgus, aussi le 7 janvier.

Il y a les professionnels de l’accusation comme ce père Tadeusz Isakowicz-Zaleski, lui aussi suspecté de collaboration, qui s’est fait le chasseur infatigable des coupables, avec la permission, à ses dires, de l’archevêque de Cracovie et ancien secrétaire de Jean Paul II, le cardinal Stanisław Dziwisz.

Paradoxalement, c’est justement Dziwisz et son entourage qui sont aujourd’hui au centre de la dernière vague d’accusations. Un d’eux est déjà tombé, le curé de la cathédrale de Cracovie Janusz Bielański, qui a donné sa démission le soir du 8 janvier.

D’autres nuages planent sur les intellectuels de “Tygodnik Powszechny”, l’historique hebdomadaire de Cracovie pour lequel a écrit Karol Wojtyła. Le printemps dernier, une de ses plumes les plus illustres, le père Michał Czajkowski, responsable de la commission pour le dialogue entre chrétiens et juifs, a été accusé d’avoir espionné contre rien de moins que le père Jerzy Popiełuszko, le prêtre martyr, avant que la police secrète ne l’enlève et le tue en 1984.


Mais ce n’est pas tout. L’actuel directeur de “Tygodnik”, père Adam Boniecki, qui a été ami personnel de Wojtyła et responsable de l’édition polonaise de l’ ”Osservatore Romano”, a dit:

“Je ne sais pas qui, mais quelqu’un a désinformé le pape Benoît XVI. C’est sérieux et quelqu’un devra payer, en Pologne ou au Vatican”.

Ces mots, prononcés dans une entrevue au quotidien italien “la Repubblica” le jour de la démission de Wielgus, ont été repris avec grande évidence par ”Avvenire”, le quotidien de la conférence épiscopale italienne qui a une ligne directe avec le secrétaire d’État du Vatican, le cardinal Tarcisio Bertone. Cela montre qu’au sommet de l’Église, la déception et l’irritation sont fortes pour la façon dont l’affaire s’est conclue.

En effet, le coup de théâtre final – la renonciation par Wielgus seulement 40 heures après avoir formellement assumé ses fonctions d’archevêque de Varsovie – s’explique par un acte d’autorité de Benoît XVI en personne.

Si au dernier moment, le pape, en imposant la démission, s’est décidé de renverser la ligne de conduite qu’il avait maintenue jusqu’en ce moment d’appui constant à Wielgus même comme nouveau chef du plus important diocèse de Pologne, c’est parce que des faits très sérieux l’ont convaincu.


Wielgus n’a pas toujours été dans le groupe de candidats pressentis à remplacer Glemp.

Les trois candidats, que la congrégation pour les évêques, avec préfet le cardinal Giovanni Battista Re, examina avant l’été, étaient l’archevêque de Lublin Józef Mirosław Życiński, tête d’affiche du courant “libéral”, l’archevêque de Przemyśl et président de la Conférence épiscopale Józef Michalik et l’évêque de Tarnów Wiktor Skworc.

Toutefois, il y avait d’autres prétendants avec leurs respectifs partis, parmi eux l’évêque de Gdańsk, Tadeusz Gocłowski, un autre “libéral”, le curial Stanisław Ryłko, président du conseil pontifical pour les laïcs, et même le nonce du Vatican à Varsovie, Józef Kowalczyc, qui est responsable, entre autres, d’instruire les dossiers des candidats à être évêque et de les transmettre à Rome.

Trop de prétendants, aucun gagnant. Après l’été, l’impasse favorisa l’émergence d’un candidat de rechange, Wielgus, professeur et recteur de l’université catholique de Lubin jusqu’en 1999 et puis évêque du petit diocèse de Płock, docte spécialiste de la philosophe médiévale et, en même temps, un habitué de la station radio populiste, Radio Maryja.


En 1978, Wielgus passa plusieurs mois à l’université de Munich, la ville allemande dont Ratzinger était à l’époque l’archevêque. C’est là où ils se sont connus.

S’il avait obéi à la police secrète qui lui avait délivré le passeport pour aller en Allemagne, le jeune professeur aurait dû, à sa rentrée en Pologne, remettre à la police une fiche d’information sur le futur pape.

Il n’y avait rien dans le dossier de Wielgus que le nonce transmit à Rome de son passé de collaborateur de la “Służba Bezpieczeństwa”. Pourtant, en Pologne circulaient des rumeurs sur des documents qui auraient pu le clouer au pilori.

Au Vatican, on prit du temps pendant quelques semaines, mais personne ne sollicita ou n’obtint un supplément d’enquête pour étoffer le dossier.

Le 6 décembre arriva l’annonce officielle de la nomination. Un mois plus tard, le préfet de la congrégation pour les évêques, le cardinal Re, avouait : “Lorsque monseigneur Wielgus a été nommé, nous ne savions rien de sa collaboration avec les services secrets”.

Il aurait pu dire: “Nous ne voulions rien savoir”, car ce n’est que le 2 janvier que la nonciature vaticane demanda à l’Institut de la Mémoire Nationale les documents concernant Wielgus.

Entre-temps, le 21 décembre, le pape en personne avait pris la défense du nouvel archevêque de Varsovie, en renouvelant sa “pleine confiance” en lui après avoir examiné ”toutes les circonstances de sa vie” et aussi, on l’a su plus tard, après l’avoir écouté encore une fois.

En public, Wielgus continuait à nier, mais le 3 et il 4 janvier les copies de documents qu’il avait signés pour la police secrète parurent dans les journaux polonais.

Le 5 janvier, Wielgus assuma néanmoins les fonctions d’archevêque de Varsovie et dit d’avoir informé le pape de ses erreurs avant sa nomination.

Le 6, fête de l’Épiphanie, il fit lire dans toutes les églises de Pologne un message dans lequel il admit finalement “d’avoir nui à l’Église” en collaborant avec la police, puis en niant cette collaboration. Toutefois, il insista à dire qu’il avait précédemment tout avoué au pape.

Le message de l’Épiphanie ne laissait pas présager une démission. Wielgus demandait aux fidèles de Varsovie de l’“accueillir” comme nouvel archevêque. “Je serai parmi vous comme un frère qui souhaite unir et pas diviser”. Il ajoutait seulement qu’il “ respecterait la décision du pape, quelle qu'elle soit”.

Ce jour-là, avant la tombée de la nuit, l’ordre arriva: démission.

Au Vatican, les documents des services secrets étaient finalement arrivés, traduits en allemand. Interpellés un à un, les évêques polonais se sont prononcés majoritairement contre le nouvel archevêque.

Mais le pape avait été surtout déçu par le message que Wielgus avait fait lire ce matin-là dans les églises.

Benoît XVI n’avait jamais entendu préalablement ce qu’il y avait dans le message de l’homme dans lequel il avait placé tant de confiance, pour la Pologne catholique des grands Wyszyński et Wojtyła.
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Enfin fini...   Lun 05 Mar 2007, 01:09

Pologne : Nomination de Mgr Nycz à Varsovie et message à l’angélus


ROME, Dimanche 4 mars 2007 (ZENIT.org) – Moins de deux mois après la démission de Mgr Stanislas Wielgus, le pape Benoît XVI a nommé comme nouvel archevêque de Varsovie, Mgr Kazimierz Nycz – dont c’est aujourd’hui la fête.

Mgr Nycz est né en 1950 à Stara Wieś, dans le diocèse de Bielsko-Żywiec, et il a été ordonné prêtre en 1973 pour le diocèse de Cracovie.

Il a obtenu un doctorat en théologie à l’université de Lublin, et a exercé son ministère dans le bureu de catéchèse de Cracovie, avant de collaborer au travail partoral de la paroisse de la Miséricorde divine à Skawina. En 1987, il a été nommé vice-recteur du grand séminaire de Cracovie.

En 1988, il avait été nommé évêque auxiliaire de Cracovie, puis, en 2004 évêque de Koszalin-Kolobrzeg.

Il est également, depuis 1999, président de la commission de la conférence épiscopale pour l’Education catholique, et depuis 2004, membre du conseil permanent de la conférence épiscopale polonaise.

Depuis la démission de Mgr Wielgus le 7 janvier dernier, l’archevêché de Varsovie était confié au cardinal Jozef Glemp, archevêque émérite, âgé de 77 ans, mais auquel le pape a décidé de conserver son titre de primat de Pologne.

Le cardinal Glemp avait soutenu Mgr Wielgus (cf. Zenit du 7 janvier), et le pape Benoît XVI lui a écrit une lettre d’encouragement en février dernier (cf. Zenit du 21 février), après avoir encouragé l’initiative des évêques de Pologne pour la sainteté des prêtres (cf. Zenit du 18 février)

En saluant les Polonais présents à l’angélus place Saint-Pierre ou grâce aux media, le pape disait ce matin : « Aujourd’hui, dans la liturgie, la Parole de Dieu nous donne un précepte particulier : ‘Celui-ci est mon Fils, celui que j'ai choisi, écoutez-le’ (Lc 9,35) ».

« Pour entendre Jésus, insistait le pape, toujours en Polonais, il faut l’écouter de tout notre cœur, de toute notre âme et de toutes nos forces. Que la pénitence de carême, les exercices spirituels et l’examen de conscience nous aident à retrouver et à rencontrer Jésus à nouveau. Telle est la voie du renouveau de l’esprit et du changement du cœur ».
ZF07030402
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Démission de Mgr Wielgus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Démission de Mgr Wielgus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Démission de Mgr Wielgus
» Que penser de l'émission tv "Ufo hunters"?
» (2003) A tort ou à raison ovni l'émission de TF1 du lundi 13 janvier ( vers 22h30 )
» Connaître sa mission sur terre
» >>>>> Quelle est la mission du Mafy ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: En direct de Rome...-
Sauter vers: