Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 20/09 Vigile de St Matthieu, apôtre et évangéliste
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 22:35

» Dévotion aux neuf choeurs des Sts Anges du vénérable Boudon
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 22:18

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar Nicolas Aujourd'hui à 19:12

» 19 septembre : Notre Dame de la Salette
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 22:10

» 18 septembre : Saint Joseph de Cupertino
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Mar 17 Sep 2019, 22:12

» LA DIVINE VOLONTE - Père Dominique Duten
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Mar 17 Sep 2019, 21:58

» 17 septembre : Sainte Hildegarde de Bingen
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Lun 16 Sep 2019, 22:38

» 16 septembre : Sainte Mechtilde (Mathilde) de Magdebourg
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Lun 16 Sep 2019, 01:47

» 15 septembre : Notre-Dame des Douleurs
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Sam 14 Sep 2019, 22:56

» 14 septembre : La Croix Glorieuse du Christ
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Ven 13 Sep 2019, 21:34

» 13 septembre : Saint Jean Chrysostome
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 12 Sep 2019, 22:16

» 12 septembre : Fête du Saint Nom de Marie
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 12 Sep 2019, 21:45

» 11 septembre : Saint Jean-Gabriel Perboyre
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Mar 10 Sep 2019, 20:49

» Dr K. Bowring – La seconde venue du Christ
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Mar 10 Sep 2019, 20:46

» 10 septembre : Saint Aubert d'Avranches
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Lun 09 Sep 2019, 22:39

» Dr K. Bowring – La deuxième résurrection (Apocalypse 20:7-15)
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Lun 09 Sep 2019, 22:24

» 9 septembre : Bienheureux Frédéric Ozanam
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Dim 08 Sep 2019, 22:49

» 8 septembre : Nativité de la Vierge Marie
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Dim 08 Sep 2019, 08:09

» 7 septembre : Saint Jean de Novgorod
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Sam 07 Sep 2019, 08:11

» 6 septembre : Saint Zacharie
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 05 Sep 2019, 21:48

» Chakras, Réincarnation, Rose Croix, Spiritisme, Nouvel Age, Reiki, Yoga
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar fontaine Jeu 05 Sep 2019, 17:42

» Coeurs Sacrés de Jésus et Marie-Consécration du monde
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar Dr.Michaeli Panem Jeu 05 Sep 2019, 17:28

» 5 septembre : Sainte Mère Teresa de Calcutta
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Mer 04 Sep 2019, 21:44

» 4 septembre : Sainte Rosalie de Palerme
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Mar 03 Sep 2019, 21:36

» 3 septembre : Saint Grégoire le Grand
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Emptypar ami de la Miséricorde Lun 02 Sep 2019, 22:04


Partagez
 

 Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François

Aller en bas 
AuteurMessage
fontaine
Assidu
fontaine

Nombre de messages : 792

Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Empty
MessageSujet: Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François   Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François EmptySam 10 Aoû 2019, 15:06

Docteur Kelly Bowring – François est le Faux Prophète dont parle l’Apocalypse

LETTRE OUVERTE AU PAPE FRANCOIS

Note préalable du site : Kelly Bowring, docteur en théologie, professeur à l’Université, expert en prophéties nous dit que le Pape François est le Faux Prophète dont parle l’Apocalypse. Il ne faut donc pas lui obéir pour tout ce qu’il change de la doctrine catholique, car si nous suivons le faux prophète et ses hérésies, nous serons jetés en enfer avec lui, comme nous le dit le livre de l’Apocalypse. Donc n’acceptons jamais les moyens de contraception, l’ouverture des sacrements pour les personnes qui vivent en état de péché mortel comme les couples homosexuels (pour lesquels un rituel semblant à un sacrement se prépare en secret dans l’Eglise), comme les divorcés remariés ou les personnes pacsées ou encore celles qui vivent en concubinage ou encore celles qui ne sont pas mariées à l’Eglise, mais juste à la mairie. Continuons à rester fidèle à Jésus et continuons à aller à la messe et prions beaucoup pour le salut des âmes que satan veut perdre. N’acceptons jamais le mariage des prêtres, les hommes mariés devenus prêtres et les femmes prêtres ou les diaconesses car si nous acceptons tout cela, le Christ nous reniera et si nous sommes reniés par le Christ, nous passerons l’éternité dans le lac de feu de l’enfer (relisez l’Apocalypse et vous comprendrez)

LETTRE OUVERTE AU PAPE FRANCOIS DU 1ER OCTOBRE 2014

Êtes-vous sur le point de redéfinir la doctrine de l’Église ?

(les références du C.E.C. sont pratiquement toutes des références anglaises)

Cher pape François,

En tant que théologien catholique, l’Église enseigne que je suis autorisé à poser des questions sur le contenu de vos interventions (Sur la vocation ecclésiale du théologien 24). Je voudrais donc le faire dans cette lettre ouverte.

Depuis que vous êtes devenu pape, bon nombre de vos actions et déclarations ont suscité des inquiétudes chez les catholiques. J’ai moi aussi soulevé des questions précédemment, en particulier sur la manière dont vos paroles et vos actions semblent répondre aux prophéties catholiques crédibles de notre époque. La préoccupation croissante est centrée sur ce qui semble être votre intention de changer ou de modifier la doctrine catholique et éventuellement de faire des concessions pastorales en ce qui concerne l’enseignement doctrinal de la foi et de la morale.

Je soulève quelques questions

Je commence par demander si Benoît XVI faisait allusion à vous et à votre cohorte quand il a déclaré au début de son pontificat : «Priez pour que je ne fui pas par peur des loups»? Envisagez-vous d’induire beaucoup de gens en erreur, en commençant par la famille (changer le sens du mariage, compromettre la moralité sexuelle et les problèmes de la vie), car c’est le fondement de la société et de l’église domestique ?

Pourquoi avez-vous minimisé l’importance des doctrines d’homosexualité, de cohabitation, d’avortement et de contraception ? Pourquoi placez-vous de manière stratégique les responsables de l’Église dans des endroits clés qui favorisent le compromis et le changement doctrinal qui crée déjà une confusion ? Etes-vous sur le point de demander à l’Église catholique de faire un certain nombre de déclarations alarmantes sur la raison pour laquelle elle doit changer et modifier diverses parties de sa structure et de ses croyances ? Pourquoi semble-t-il que l’évolution des lois dans nos pays est en train d’être mise en place à l’unisson des changements proposés dans nos églises, les deux ensembles, de nouvelles lois étant fusionnées pour redéfinir et accueillir toutes sortes de péchés ?

Cela pourrait-il devenir une question de validité papale ?

Il est objectivement impossible de changer, de rejeter ou même de compromettre une doctrine de la Foi. Comme je l’ai expliqué dans un autre article, l’Église enseigne que même un pape peut faire une hérésie personnelle s’il refuse de croire même à une doctrine et, le cas échéant, il s’invalide de facto en tant que pape. . Y a-t-il une seule doctrine de la Foi à laquelle vous refusez de croire ? Ou essayez-vous de la changer ? Ou allez-vous bientôt la changer ?

Saint Thomas d’Aquin confirme que tout membre de l’Église qui ne croit pas obstinément même une seule doctrine de la Foi perd toute la grâce de la foi théologique; et de ce fait, ne gardant volontairement qu’une sorte d’avis conforme à sa volonté, se fait hérétique. Cela devient davantage une affaire de scandale lorsque les dirigeants de l’Église traitent la doctrine comme s’il ne s’agissait pas d’une doctrine, affirmant qu’une doctrine était jusqu’à présent controversée, puis s’efforçant de la redéfinir en la traitant comme une question ouverte d’opinions ou de discussions entre experts. C’est au cœur du travail de tromperie. Une autre préoccupation survient lorsque des membres de la hiérarchie de l’Église déclarent ne pas vouloir modifier la doctrine de l’Église, alors qu’ils entreprennent ensuite de faire des concessions pastorales apparemment miséricordieuses, mais en réalité qui condamne, avec l’effet secret de rendre une doctrine obsolète.

Vous ne pouvez changer aucune doctrine dans le catéchisme

Bien que toutes les doctrines du catéchisme ne soient pas définies de manière infaillible, le catéchisme n’enseigne que la vérité, la vérité «une fois pour toutes confiée aux saints» (Jude 3). Modifier tout enseignement du Catéchisme, qui est la source de la doctrine sacrée, «le texte de référence sûr et authentique pour enseigner la doctrine catholique» (FD 3), qui «sans erreur synthétise de manière normative la totalité de la foi catholique» (GDC 120) et les «vérités salvifiques fondamentales» de la foi (GDC 124) mène objectivement à l’hérésie et à l’apostasie. Que vous changiez une doctrine ou simplement sanctionniez sa violation au nom de l’octroi d’une concession pastorale (pour une raison apparemment noble) ou que vous la remplaciez simplement par de nouvelles lois de tolérance, tout cela constituerait une hérésie. Changer la doctrine de l’Église, même sous le couvert de l’innovation pastorale, ne valide pas le changement. Il existe aujourd’hui un libéralisme radical généralisé de compassion malavisée, de fausse miséricorde et de tolérance excessive au nom de la pastorale et de l’actualité. Mais seul ce qui est pastoralement vrai peut être vraiment pastoral. La miséricorde ne peut jamais être invoquée comme alternative ou contraire à la doctrine. La vérité doctrinale ne peut pas être adaptée au croyant et à l’âge, mais le croyant et l’âge doivent être invités à s’adapter à la vérité doctrinale. Un enseignement ou une permission nouvelle ou révisée de l’Église qui annule ou modifie un article de foi, ou même lui donne une interprétation différente de celle traditionnelle et vraie, serait nécessairement hérétique. Est-ce c’est ce que vous prévoyez ?

Jésus-Christ est le chemin, la vérité et la vie et il n’y a pas de salut à travers quelqu’un d’autre. Il est la plénitude de toute révélation divine, qui ne subsiste pleinement que dans l’Église catholique. Les fidèles catholiques doivent croire comme vraie toute la doctrine de l’Église. Cette foi « est nécessaire au salut » (CEC 183 catéchisme anglais) pour ceux qui en sont conscients. Et bien que le pape «ait un pouvoir complet, suprême et universel sur toute l’Église» (CCC 882), cela ne s’applique que lorsqu’il est et reste valide. En tant que pape, votre charge vous commande de sauvegarder et d’interpréter avec authenticité les doctrines confiées au Magistère authentique de l’Église par notre divin Rédempteur (Matthieu 16:18, 18:18), et vous n’avez pas le droit de jouer avec ces doctrines. Et tandis que l’enseignement de l’Église sur le ‘développement de la doctrine’ permet un réel progrès dans l’articulation et la compréhension de la Révélation, il ne permet jamais le changement, l’abandon ou le rejet de toute doctrine de l’Église.

La Parole, telle qu’elle nous a été donnée dans les Ecritures (la Bible) et dans la Tradition (le Catéchisme), ne peut être changée. Toute la vérité divine de la Foi, qui nous a été transmise sous forme de doctrine sacrée, est «la sagesse avant toute la sagesse humaine» et n’est comprise et acceptée que par une « crainte du Seigneur » profonde et authentique. La hiérarchie de l’Église a le devoir d’appeler les fidèles à « l’obéissance de la foi » à toute la vérité de la doctrine sacrée dans les Écritures et dans la Tradition, avec une liberté de conscience qui n’est jamais une liberté « de » la vérité, mais toujours et seulement la liberté » dans la vérité. Et tout travail de véritable pluralité doit sauvegarder l’unité de la foi dans son intégrité doctrinale.

Au lieu d’appeler l’humanité à la conversion au Christ et à la vérité de la doctrine tout en s’acquittant de la grande mission du Christ de «faire de toutes les nations des disciples, en leur enseignant de bien observer toutes les vérités» pour la conversion par le baptême, certains voient dans votre approche une adaptation et une compromission de la doctrine aux tendances actuelles en matière de pensée et de comportement laïques et l’adaptation à d’autres orientations religieuses.

Pape François, nous devons nous attacher à ce qui nous a été confié par le Christ et ses apôtres, à savoir tout le dépôt de la foi contenu dans la doctrine sacrée (1 Tim 6,20). Nous sommes appelés à laisser parler la vérité surnaturelle du Christ, car «ce qui nous fait croire (doctrine), ce n’est pas le fait que les vérités révélées apparaissent comme vraies et intelligibles à la lumière de notre raison naturelle (surtout dans le contexte d’une société moralement corrompue), nous croyons à cause de l’autorité de Dieu lui-même qui les révèle, qui ne peut ni tromper ni être trompé »(CCC 156). Mais si Dieu ne peut tromper, un pape peut le faire, surtout avec un aspect trompeur de (fausse) humilité et de (faux) amour pour l’humanité que vous affichez et qui n’est pas véritablement mis en pratique. Certains ont exprimé des inquiétudes quant à vos véritables intentions à cet égard.

Pour réitérer mon argument principal – pape François, vous ne pouvez pas changer, altérer ou rejeter même une doctrine sans démanteler tout le dépôt de la Foi elle-même. «Car quiconque respecte toute la loi, mais échoue sur un point particulier, est devenu coupable à l’égard de tout cela» (Jacques 2:10). Même si seule la doctrine la plus petite et la plus insignifiante est (au début) rejetée, compromise ou modifiée, alors toute la vérité de Dieu est compromise. Pape François, vous pouvez mettre à jour ou changer les traditions de l’Église, comme beaucoup de membres de la hiérarchie l’ont fait valablement, mais vous ne pouvez pas changer la doctrine de l’Église, pas même un iota, pas même la moins importante (par exemple, la communion pour les remariés. la bénédiction pour les couples de même sexe, en changeant le sens de la Sainte Eucharistie), sans invalider de facto votre pontificat. Pour un dirigeant de l’Église, tout changement pastoral substantiel dans une doctrine serait impossible, car cela rendrait nécessairement de tels accommodements pastoraux révisés incompatibles avec la doctrine, qui s’apparente encore à l’hérésie et à l’apostasie. Faites un compromis avec une seule doctrine catholique et vous ouvrez la boîte de Pandore en déléguant en fait toute la doctrine catholique.

Dirigez-vous l’Eglise vers la Grande Apostasie et le Schisme ?

Pape François, organisez-vous un nouveau mouvement évangélique, qui sera annoncé par étapes et avec une stratégie de graduation, afin d’éviter de créer trop de questions, mais qui sera reçu comme un souffle d’air frais par beaucoup ? Êtes-vous en train de former une fausse communauté oecuménique au sein d’une église récemment rénovée, cherchant à unir les églises du monde dans une église du nouveau monde, qui mènera à de nouveaux rituels et abominations ? L’Église ne peut être adaptée au monde moderne, pas plus que sa doctrine ne doit être modifiée pour devenir inclusive, afin de s’adapter aux autres confessions, religions et modes. Et quel que soit le bien que vous fassiez, peu importe l’engagement humanitaire que vous promouvez, le concours de popularité que vous remportez, si vous égarez les fidèles, vous ne serez plus qu’un faux pape. Tout comme nous tous, vous avez deux choix : rester fidèle à la vérité de Christ ou embrasser des mensonges en guise de substitut, l’hérésie, et répandez ces mensonges par la tromperie et l’apostasie rusée, divisant ainsi l’Église en schisme. Pape François, quels que soient vos projets, le fait est qu’il semble à beaucoup de gens que vous ajoutez déjà à la confusion spirituelle de notre époque. Votre objectif semble être davantage axé sur l’homme que sur Dieu, sur le fait de plaire ou d’impressionner l’homme plus que sur Dieu, d’aider apparemment l’homme dans son péché plus que de servir et d’obéir à Dieu de manière légitime dans ses commandements. Si tel est le cas, où allez-vous avec cela ? Et où emmenez-vous l’église ?

Le faux prophète est-il parmi nous ?

Pape François, êtes-vous le loup déguisé en berger pour lequel la prophétie catholique nous a prévenus ? Êtes-vous le faux prophète des mensonges et de la supercherie qui mènera l’Eglise au schisme ? Êtes-vous l’anti-Jean-Baptiste et le précurseur de l’antéchrist qui régnera sur le monde ? Serez-vous bientôt à la porte de la mort, comme le prophétise le Livre de l’Apocalypse, alors seulement, comme si un miracle s’était produit, semblera ressusciter des morts ? Deux sources de révélation privée approuvées par l’Eglise sont particulièrement intéressantes ici. D’abord à La Salette, Notre-Dame a averti que Rome perdrait la foi et deviendrait le siège de l’Antéchrist, que l’Église serait éclipsée et que nous ne saurions pas qui est le véritable pape. Et ensuite, à Akita, Notre-Dame a averti que la supercherie de Satan s’infiltrerait dans l’Eglise à un point tel que nous verrons de (bons) Cardinaux divisés contre de (mauvais) Cardinaux, où l’Eglise sera prise dans une révolution. Et il existe de nombreuses autres prophéties catholiques crédibles qui donnent des éclaircissements, des avertissements et des directives sur notre temps, que tous les catholiques devraient connaître. Ils nous disent qu’un dirigeant de l’Église arrive et que, par lui, le monde sera séduit par ses nombreux actes réputés être des œuvres de grande charité, mais se déroulant derrière une fausse façade extérieure d’humilité et de paroles douces présentées avec un charisme extérieur merveilleux et affectueux. Par ses enseignements, il encouragera l’humanité à un humanisme exalté à la place de Dieu.

Il est tout à fait possible qu’un maître trompeur trompe les fidèles catholiques : Le Père Maciel, fondateur des Légionnaires du Christ, avec son apparence orthodoxe, son humilité et sa sainteté affichée, a réussi à tromper même un saint pape (Saint Jean-Paul). Le Catéchisme déclare même que dans les derniers temps, une grande partie des fidèles sera induite en erreur, notamment par une tromperie religieuse. (Note de notre site : C.E.C. : L’Épreuve ultime de l’Église – 675 Avant l’avènement du Christ, l’Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants (cf. Lc 18, 8 ; Mt 24, 12). La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre (cf. Lc 21, 12 ; Jn 15, 19–20) dévoilera le » mystère d’iniquité » sous la forme d’une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l’apostasie de la vérité. L’imposture religieuse suprême est celle de l’Anti-Christ, c’est-à-dire celle d’un pseudo-messianisme où l’homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair (cf. 2 Th 2, 4–12 ; 1 Th 5, 2–3 ; 2 Jn 7 ; 1 Jn 2, 18. 22). ).

Pape François, êtes-vous un imposteur qui compromettra la doctrine de l’Église, proclamera fièrement votre solution pour unir toutes les églises et mènera l’Église catholique au schisme? Serez-vous applaudi par le monde séculier et salué comme un innovateur moderne parce que vous tolérez le péché? Organiserez-vous bientôt un référendum qui adaptera les lois de l’Église et tolérera les nouvelles pratiques de péché favorables aux droits de l’homme tordus, puis imposera un nouveau serment à l’Église de respecter cette nouvelle fausse doctrine ? Allez-vous vous moquer de la foi et de la morale catholiques au nom de la discipline changeante, de l’action pastorale et du vote populaire pour donner suite au programme visant à rendre suprême la place de la conscience individuelle sur la doctrine catholique?

À notre époque, plus que jamais, Satan veut causer de grands dommages spirituels à l’humanité par la tromperie. Nous savons que le faux prophète se fera passer pour un ami des catholiques, des protestants, des juifs et des musulmans. Au lieu de cela, il est le « faux » qui est entré dans la maison de Dieu pour tromper et détruire les âmes par le biais de ce qui sera la plus grande tromperie religieuse de l’histoire. Pape François, si vous êtes le faux prophète, cherchant à voler les âmes par la tromperie, vous perdrez. Le livre de l’Apocalypse dit que le faux prophète et l’antichrist seront jetés dans l’étang de feu où ils souffriront à jamais. «Le mal peut avoir son heure, mais Dieu aura son jour» (Vén. Fulton Sheen). Une grande partie de ce qui va arriver à l’Église à cette époque a été prédite, et nous savons que Dieu permettra ces abominations pour une bonne raison. Comme le Christ, l’Église souffrira sa passion, sa crucifixion et sa mort, pour entrer ensuite dans sa résurrection dans la nouvelle ère de paix (Fatima). Et nous savons qu’il n’y aura pas de défaite pour les fidèles, qui resteront fermes dans la foi et défendront la vérité – la Parole de Dieu – même face à l’adversité, l’hérésie, l’apostasie et le schisme. Pape François, quel que soit le moyen de défense que vous ayez ou que vous proposez à propos des questions que j’ai soulevées, le temps nous dira la vérité. (n’oublions pas que cette lettre a été écrite en 2014 et depuis beaucoup de choses dont le Docteur Kelly a parlé dans cette lettre, se sont déjà réalisées)

Aux fidèles catholiques

Aux fidèles catholiques, je dis ceci : Nous vivons dans des temps sombres et dangereux, où notre foi et notre morale sont attaquées et réprimées de toutes parts, de la manière la plus sinistre depuis l’Eglise elle-même. Dans sa première lettre à Timothée, Saint Paul a averti que, dans les derniers temps, certains renieront la foi pour s’attacher à des esprits trompeurs et à des doctrines diaboliques (1 Timothée 4: 1). Vous devez maintenant être attentif aux signes des temps qui ont été prophétisés dans les Écritures, y compris dans le livre de l’Apocalypse, et dans les prophéties mariales et modernes crédibles. Une solide prophétie catholique indique que le temps de la grande bataille (que les Écritures prédisent se dérouler dans les derniers temps) est en fait sur nous aujourd’hui. Quoi qu’il advienne, l’Église catholique de Jésus restera intacte, bien qu’il s’agisse d’un reste. Jésus a promis que la vérité ne pourrait jamais changer ou être vaincue. Ceux qui se séparent de l’Église à cette époque en compromettant la doctrine, même s’ils suivent un pape, ne seront plus unis à la véritable Église.

Priez ​​pour avoir la grâce de discerner la vérité. La victoire est celle du Seigneur. Tout ce que vous avez à faire est de faire confiance à la vérité afin d’éviter les pièges qui vous empêchent de voler vos âmes. Vous ne pouvez laisser aucune fausse doctrine vous être imposé, même si vous êtes accusé de manque de tolérance, de compassion, de manque de respect pour les droits de l’homme et du discernement injustifié. Que Jésus ouvre vos yeux sur toute la tromperie en cours ou sur les mensonges présentés comme une demi-vérité, un double langage et que le Seigneur n’autorise aucun faux dirigeant pour diviser. Priez pour avoir la grâce du discernement, afin de ne jamais nier la vérité. Soyez ferme dans vos croyances dans la Parole divine, les enseignements de l’Église et les sacrements. Peu importe le nombre d’attaques infligées à l’église de Jésus, Dieu ne permettra jamais qu’elle soit détruite (on pense ici à la guerre dans la barque de Pierre – dans le rêve de Saint Jean Bosco). Un plan vicieux pourrait être mis en place pour vous mener dans la grande apostasie, le premier sceau du livre de l’Apocalypse, et ce sera la plus grande tromperie de l’histoire ; alors examinez tout ce qu’on veut vous enseigner à partir de ce jour, et surveillez bien ce que dit le Pape François. « L’Homme ne vivra pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Mat.4 :4) Nier ou abandonner une seule doctrine de la foi, c’est nier et abandonner le Christ lui-même, comme l’a fait Judas. Les fidèles doivent être attentifs à tout programme possible dont le but est de modifier ou rejeter la doctrine aux caprices de la modernité et du relativisme.

Je déclare aux fidèles catholiques et aux personnes de bonne volonté que la vigilance est maintenant requise! Ne permettez pas à des mensonges de n’importe quelle source de l’Église de vous tromper et ne maintenez pas à tort des loyautés égarées. Suivez la Parole de Dieu telle qu’elle a été déposée depuis le début. Ne tombez pas dans le piège des appels faux et charitables aux droits de ceux qui cherchent à se faire accepter par leur propre vie de pécheurs, alors qu’ils défient les lois de Dieu et qu’ils peuvent bientôt recevoir la sanction de l’Église pour continuer à le faire.

Et sachez ceci : si le pape amène l’Église dans l’hérésie (note de notre site : A ce jour, il a mené l’Eglise dans l’hérésie) et bien la doctrine resterait véridique. Et comment les fidèles pourront se rendre compte ? si de nouveaux enseignements prétendent que Jésus tolère le péché, alors vous saurez que c’est un mensonge. La vérité est que Jésus déteste toujours et clairement tous les péchés, sans équivoque, bien qu’il aime le pécheur. Et Jésus ne compromettrait jamais sa vérité!

En conclusion

Pape François, si vous avez l’intention d’adapter toute doctrine de foi au monde profane et laïque d’aujourd’hui, ou même de minimiser l’importance d’une doctrine telle qu’elle produise une nouvelle tolérance au péché, l’Église ne vous rejoindra pas, pas plus que les fidèles ne le concéderont. Car une telle apostasie invaliderait votre pontificat. Je vous invite plutôt à assumer votre véritable appel à protéger plus activement et à promouvoir clairement la doctrine sacrée et à former ainsi des évangélisateurs qui sont d’authentiques témoins vivants de la Foi pour former les saints du troisième millénaire chrétien. En ce moment, j’encourage seulement tous les catholiques à vous aimer et à vous obéir, pape François en tout ce qui concerne la vraie foi, mais j’encourage également les fidèles à devenir plus conscients et attentifs aux signes des temps. Pape François, si vous décidiez encore d’autoriser tout changement de doctrine, la hiérarchie légitime de l’Église informerait clairement les fidèles de ces questions et leur indiquerait comment réagir au mieux de bonne foi. Autrement, seuls l’amour, l’obéissance et les prières pour vous, Pape François, tout en restant à juste titre vigilants et vigilants quant aux signes prophétiques des temps actuels.

Sincèrement en Christ

Kelly Bowring

Kelly Bowring a rédigé sa thèse de doctorat sur la nature et la signification de la «doctrine sacrée» dans les enseignements de l’Église, qui a par la suite été publiée sous le titre «Tenir et enseigner la foi catholique» (St. Paul’s / Alba House). Il a également écrit récemment deux best-sellers sur les prophéties bibliques, mariales et modernes: «Les secrets, le châtiment et le triomphe», avec un imprimatur du cardinal Vidal et «Les signes du temps»

https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2019/08/10/docteur-kelly-bowring-francois-est-le-faux-prophete-dont-parle-lapocalypse/

.....
.
Revenir en haut Aller en bas
fontaine
Assidu
fontaine

Nombre de messages : 792

Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François Empty
MessageSujet: Re: Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François   Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François EmptyDim 11 Aoû 2019, 08:48

NOUVELLE VERSION PLUS COMPLETE

Docteur Kelly Bowring – François est le Faux Prophète dont parle l’Apocalypse

LETTRE OUVERTE AU PAPE FRANCOIS

Note préalable du site : Kelly Bowring, docteur en théologie, professeur à l’Université, expert en prophéties nous dit que le Pape François est le Faux Prophète dont parle l’Apocalypse. Il ne faut donc pas lui obéir pour tout ce qu’il change de la doctrine catholique, car si nous suivons le faux prophète et ses hérésies, nous serons jetés en enfer avec lui, comme nous le dit le livre de l’Apocalypse. Donc n’acceptons jamais les moyens de contraception, l’ouverture des sacrements pour les personnes qui vivent en état de péché mortel comme les couples homosexuels (pour lesquels un rituel semblant à un sacrement se prépare en secret dans l’Eglise), comme les divorcés remariés ou les personnes pacsées ou encore celles qui vivent en concubinage ou encore celles qui ne sont pas mariées à l’Eglise, mais juste à la mairie. Si ces personnes n'ont plus de rapports sexuels hors mariage à l'Eglise, et si elles demandent le sacrement de mariage (sauf pour les homosexuels et pour les divorcés remariés qui ont déjà été mariés à l'Eglise qui doivent absolument vivre sans rapports sexuels ou se séparer s'ils n'ont pas eu d'enfant ensemble) alors elles pourront avoir accès aux sacrements et uniquement dans ce cas de mariage sacramentel à l'Eglise. Par contre si ces personnes continuent à avoir des rapports sexuels hors mariage, qu'elles sachent que leur âme est déjà dans l'abîme et qu'elles sachent aussi que les démons les attendent pour les torturer éternellement

Continuons à rester fidèle à Jésus et continuons à aller à la messe et prions beaucoup pour le salut des âmes que satan veut perdre. N’acceptons jamais le mariage des prêtres, les hommes mariés devenus prêtres et les femmes prêtres ou les diaconesses car si nous acceptons tout cela, le Christ nous reniera et si nous sommes reniés par le Christ, nous passerons l’éternité dans le lac de feu de l’enfer (relisez l’Apocalypse et vous comprendrez)

LETTRE OUVERTE AU PAPE FRANCOIS DU 1ER OCTOBRE 2014

Êtes-vous sur le point de redéfinir la doctrine de l’Église ?

(les références du C.E.C. sont pratiquement toutes des références anglaises)

Cher pape François,

En tant que théologien catholique, l’Église enseigne que je suis autorisé à poser des questions sur le contenu de vos interventions (Sur la vocation ecclésiale du théologien 24). Je voudrais donc le faire dans cette lettre ouverte.

Depuis que vous êtes devenu pape, bon nombre de vos actions et déclarations ont suscité des inquiétudes chez les catholiques. J’ai moi aussi soulevé des questions précédemment, en particulier sur la manière dont vos paroles et vos actions semblent répondre aux prophéties catholiques crédibles de notre époque. La préoccupation croissante est centrée sur ce qui semble être votre intention de changer ou de modifier la doctrine catholique et éventuellement de faire des concessions pastorales en ce qui concerne l’enseignement doctrinal de la foi et de la morale.

Je soulève quelques questions

Je commence par demander si Benoît XVI faisait allusion à vous et à votre cohorte quand il a déclaré au début de son pontificat : «Priez pour que je ne fui pas par peur des loups»? Envisagez-vous d’induire beaucoup de gens en erreur, en commençant par la famille (changer le sens du mariage, compromettre la moralité sexuelle et les problèmes de la vie), car c’est le fondement de la société et de l’église domestique ?

Pourquoi avez-vous minimisé l’importance des doctrines d’homosexualité, de cohabitation, d’avortement et de contraception ? Pourquoi placez-vous de manière stratégique les responsables de l’Église dans des endroits clés qui favorisent le compromis et le changement doctrinal qui crée déjà une confusion ? Etes-vous sur le point de demander à l’Église catholique de faire un certain nombre de déclarations alarmantes sur la raison pour laquelle elle doit changer et modifier diverses parties de sa structure et de ses croyances ? Pourquoi semble-t-il que l’évolution des lois dans nos pays est en train d’être mise en place à l’unisson des changements proposés dans nos églises, les deux ensembles, de nouvelles lois étant fusionnées pour redéfinir et accueillir toutes sortes de péchés ?

Cela pourrait-il devenir une question de validité papale ?

Il est objectivement impossible de changer, de rejeter ou même de compromettre une doctrine de la Foi. Comme je l’ai expliqué dans un autre article, l’Église enseigne que même un pape peut faire une hérésie personnelle s’il refuse de croire même à une doctrine et, le cas échéant, il s’invalide de facto en tant que pape. . Y a-t-il une seule doctrine de la Foi à laquelle vous refusez de croire ? Ou essayez-vous de la changer ? Ou allez-vous bientôt la changer ?

Saint Thomas d’Aquin confirme que tout membre de l’Église qui ne croit pas obstinément même une seule doctrine de la Foi perd toute la grâce de la foi théologique; et de ce fait, ne gardant volontairement qu’une sorte d’avis conforme à sa volonté, se fait hérétique. Cela devient davantage une affaire de scandale lorsque les dirigeants de l’Église traitent la doctrine comme s’il ne s’agissait pas d’une doctrine, affirmant qu’une doctrine était jusqu’à présent controversée, puis s’efforçant de la redéfinir en la traitant comme une question ouverte d’opinions ou de discussions entre experts. C’est au cœur du travail de tromperie. Une autre préoccupation survient lorsque des membres de la hiérarchie de l’Église déclarent ne pas vouloir modifier la doctrine de l’Église, alors qu’ils entreprennent ensuite de faire des concessions pastorales apparemment miséricordieuses, mais en réalité qui condamne, avec l’effet secret de rendre une doctrine obsolète.

Vous ne pouvez changer aucune doctrine dans le catéchisme

Bien que toutes les doctrines du catéchisme ne soient pas définies de manière infaillible, le catéchisme n’enseigne que la vérité, la vérité «une fois pour toutes confiée aux saints» (Jude 3). Modifier tout enseignement du Catéchisme, qui est la source de la doctrine sacrée, «le texte de référence sûr et authentique pour enseigner la doctrine catholique» (FD 3), qui «sans erreur synthétise de manière normative la totalité de la foi catholique» (GDC 120) et les «vérités salvifiques fondamentales» de la foi (GDC 124) mène objectivement à l’hérésie et à l’apostasie. Que vous changiez une doctrine ou simplement sanctionniez sa violation au nom de l’octroi d’une concession pastorale (pour une raison apparemment noble) ou que vous la remplaciez simplement par de nouvelles lois de tolérance, tout cela constituerait une hérésie. Changer la doctrine de l’Église, même sous le couvert de l’innovation pastorale, ne valide pas le changement. Il existe aujourd’hui un libéralisme radical généralisé de compassion malavisée, de fausse miséricorde et de tolérance excessive au nom de la pastorale et de l’actualité. Mais seul ce qui est pastoralement vrai peut être vraiment pastoral. La miséricorde ne peut jamais être invoquée comme alternative ou contraire à la doctrine. La vérité doctrinale ne peut pas être adaptée au croyant et à l’âge, mais le croyant et l’âge doivent être invités à s’adapter à la vérité doctrinale. Un enseignement ou une permission nouvelle ou révisée de l’Église qui annule ou modifie un article de foi, ou même lui donne une interprétation différente de celle traditionnelle et vraie, serait nécessairement hérétique. Est-ce c’est ce que vous prévoyez ?

Jésus-Christ est le chemin, la vérité et la vie et il n’y a pas de salut à travers quelqu’un d’autre. Il est la plénitude de toute révélation divine, qui ne subsiste pleinement que dans l’Église catholique. Les fidèles catholiques doivent croire comme vraie toute la doctrine de l’Église. Cette foi « est nécessaire au salut » (CEC 183 catéchisme anglais) pour ceux qui en sont conscients. Et bien que le pape «ait un pouvoir complet, suprême et universel sur toute l’Église» (CCC 882), cela ne s’applique que lorsqu’il est et reste valide. En tant que pape, votre charge vous commande de sauvegarder et d’interpréter avec authenticité les doctrines confiées au Magistère authentique de l’Église par notre divin Rédempteur (Matthieu 16:18, 18:18), et vous n’avez pas le droit de jouer avec ces doctrines. Et tandis que l’enseignement de l’Église sur le ‘développement de la doctrine’ permet un réel progrès dans l’articulation et la compréhension de la Révélation, il ne permet jamais le changement, l’abandon ou le rejet de toute doctrine de l’Église.

La Parole, telle qu’elle nous a été donnée dans les Ecritures (la Bible) et dans la Tradition (le Catéchisme), ne peut être changée. Toute la vérité divine de la Foi, qui nous a été transmise sous forme de doctrine sacrée, est «la sagesse avant toute la sagesse humaine» et n’est comprise et acceptée que par une « crainte du Seigneur » profonde et authentique. La hiérarchie de l’Église a le devoir d’appeler les fidèles à « l’obéissance de la foi » à toute la vérité de la doctrine sacrée dans les Écritures et dans la Tradition, avec une liberté de conscience qui n’est jamais une liberté « de » la vérité, mais toujours et seulement la liberté » dans la vérité. Et tout travail de véritable pluralité doit sauvegarder l’unité de la foi dans son intégrité doctrinale.

Au lieu d’appeler l’humanité à la conversion au Christ et à la vérité de la doctrine tout en s’acquittant de la grande mission du Christ de «faire de toutes les nations des disciples, en leur enseignant de bien observer toutes les vérités» pour la conversion par le baptême, certains voient dans votre approche une adaptation et une compromission de la doctrine aux tendances actuelles en matière de pensée et de comportement laïques et l’adaptation à d’autres orientations religieuses.

Pape François, nous devons nous attacher à ce qui nous a été confié par le Christ et ses apôtres, à savoir tout le dépôt de la foi contenu dans la doctrine sacrée (1 Tim 6,20). Nous sommes appelés à laisser parler la vérité surnaturelle du Christ, car «ce qui nous fait croire (doctrine), ce n’est pas le fait que les vérités révélées apparaissent comme vraies et intelligibles à la lumière de notre raison naturelle (surtout dans le contexte d’une société moralement corrompue), nous croyons à cause de l’autorité de Dieu lui-même qui les révèle, qui ne peut ni tromper ni être trompé »(CCC 156). Mais si Dieu ne peut tromper, un pape peut le faire, surtout avec un aspect trompeur de (fausse) humilité et de (faux) amour pour l’humanité que vous affichez et qui n’est pas véritablement mis en pratique. Certains ont exprimé des inquiétudes quant à vos véritables intentions à cet égard.

Pour réitérer mon argument principal – pape François, vous ne pouvez pas changer, altérer ou rejeter même une doctrine sans démanteler tout le dépôt de la Foi elle-même. «Car quiconque respecte toute la loi, mais échoue sur un point particulier, est devenu coupable à l’égard de tout cela» (Jacques 2:10). Même si seule la doctrine la plus petite et la plus insignifiante est (au début) rejetée, compromise ou modifiée, alors toute la vérité de Dieu est compromise. Pape François, vous pouvez mettre à jour ou changer les traditions de l’Église, comme beaucoup de membres de la hiérarchie l’ont fait valablement, mais vous ne pouvez pas changer la doctrine de l’Église, pas même un iota, pas même la moins importante (par exemple, la communion pour les remariés. la bénédiction pour les couples de même sexe, en changeant le sens de la Sainte Eucharistie), sans invalider de facto votre pontificat. Pour un dirigeant de l’Église, tout changement pastoral substantiel dans une doctrine serait impossible, car cela rendrait nécessairement de tels accommodements pastoraux révisés incompatibles avec la doctrine, qui s’apparente encore à l’hérésie et à l’apostasie. Faites un compromis avec une seule doctrine catholique et vous ouvrez la boîte de Pandore en déléguant en fait toute la doctrine catholique.

Dirigez-vous l’Eglise vers la Grande Apostasie et le Schisme ?

Pape François, organisez-vous un nouveau mouvement évangélique, qui sera annoncé par étapes et avec une stratégie de graduation, afin d’éviter de créer trop de questions, mais qui sera reçu comme un souffle d’air frais par beaucoup ? Êtes-vous en train de former une fausse communauté oecuménique au sein d’une église récemment rénovée, cherchant à unir les églises du monde dans une église du nouveau monde, qui mènera à de nouveaux rituels et abominations ? L’Église ne peut être adaptée au monde moderne, pas plus que sa doctrine ne doit être modifiée pour devenir inclusive, afin de s’adapter aux autres confessions, religions et modes. Et quel que soit le bien que vous fassiez, peu importe l’engagement humanitaire que vous promouvez, le concours de popularité que vous remportez, si vous égarez les fidèles, vous ne serez plus qu’un faux pape. Tout comme nous tous, vous avez deux choix : rester fidèle à la vérité de Christ ou embrasser des mensonges en guise de substitut, l’hérésie, et répandez ces mensonges par la tromperie et l’apostasie rusée, divisant ainsi l’Église en schisme. Pape François, quels que soient vos projets, le fait est qu’il semble à beaucoup de gens que vous ajoutez déjà à la confusion spirituelle de notre époque. Votre objectif semble être davantage axé sur l’homme que sur Dieu, sur le fait de plaire ou d’impressionner l’homme plus que sur Dieu, d’aider apparemment l’homme dans son péché plus que de servir et d’obéir à Dieu de manière légitime dans ses commandements. Si tel est le cas, où allez-vous avec cela ? Et où emmenez-vous l’église ?

Le faux prophète est-il parmi nous ?

Pape François, êtes-vous le loup déguisé en berger pour lequel la prophétie catholique nous a prévenus ? Êtes-vous le faux prophète des mensonges et de la supercherie qui mènera l’Eglise au schisme ? Êtes-vous l’anti-Jean-Baptiste et le précurseur de l’antéchrist qui régnera sur le monde ? Serez-vous bientôt à la porte de la mort, comme le prophétise le Livre de l’Apocalypse, alors seulement, comme si un miracle s’était produit, semblera ressusciter des morts ? Deux sources de révélation privée approuvées par l’Eglise sont particulièrement intéressantes ici. D’abord à La Salette, Notre-Dame a averti que Rome perdrait la foi et deviendrait le siège de l’Antéchrist, que l’Église serait éclipsée et que nous ne saurions pas qui est le véritable pape. Et ensuite, à Akita, Notre-Dame a averti que la supercherie de Satan s’infiltrerait dans l’Eglise à un point tel que nous verrons de (bons) Cardinaux divisés contre de (mauvais) Cardinaux, où l’Eglise sera prise dans une révolution. Et il existe de nombreuses autres prophéties catholiques crédibles qui donnent des éclaircissements, des avertissements et des directives sur notre temps, que tous les catholiques devraient connaître. Ils nous disent qu’un dirigeant de l’Église arrive et que, par lui, le monde sera séduit par ses nombreux actes réputés être des œuvres de grande charité, mais se déroulant derrière une fausse façade extérieure d’humilité et de paroles douces présentées avec un charisme extérieur merveilleux et affectueux. Par ses enseignements, il encouragera l’humanité à un humanisme exalté à la place de Dieu.

Il est tout à fait possible qu’un maître trompeur trompe les fidèles catholiques : Le Père Maciel, fondateur des Légionnaires du Christ, avec son apparence orthodoxe, son humilité et sa sainteté affichée, a réussi à tromper même un saint pape (Saint Jean-Paul). Le Catéchisme déclare même que dans les derniers temps, une grande partie des fidèles sera induite en erreur, notamment par une tromperie religieuse. (Note de notre site : C.E.C. : L’Épreuve ultime de l’Église – 675 Avant l’avènement du Christ, l’Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants (cf. Lc 18, 8 ; Mt 24, 12). La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre (cf. Lc 21, 12 ; Jn 15, 19–20) dévoilera le » mystère d’iniquité » sous la forme d’une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l’apostasie de la vérité. L’imposture religieuse suprême est celle de l’Anti-Christ, c’est-à-dire celle d’un pseudo-messianisme où l’homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair (cf. 2 Th 2, 4–12 ; 1 Th 5, 2–3 ; 2 Jn 7 ; 1 Jn 2, 18. 22). ).

Pape François, êtes-vous un imposteur qui compromettra la doctrine de l’Église, proclamera fièrement votre solution pour unir toutes les églises et mènera l’Église catholique au schisme? Serez-vous applaudi par le monde séculier et salué comme un innovateur moderne parce que vous tolérez le péché? Organiserez-vous bientôt un référendum qui adaptera les lois de l’Église et tolérera les nouvelles pratiques de péché favorables aux droits de l’homme tordus, puis imposera un nouveau serment à l’Église de respecter cette nouvelle fausse doctrine ? Allez-vous vous moquer de la foi et de la morale catholiques au nom de la discipline changeante, de l’action pastorale et du vote populaire pour donner suite au programme visant à rendre suprême la place de la conscience individuelle sur la doctrine catholique?

À notre époque, plus que jamais, Satan veut causer de grands dommages spirituels à l’humanité par la tromperie. Nous savons que le faux prophète se fera passer pour un ami des catholiques, des protestants, des juifs et des musulmans. Au lieu de cela, il est le « faux » qui est entré dans la maison de Dieu pour tromper et détruire les âmes par le biais de ce qui sera la plus grande tromperie religieuse de l’histoire. Pape François, si vous êtes le faux prophète, cherchant à voler les âmes par la tromperie, vous perdrez. Le livre de l’Apocalypse dit que le faux prophète et l’antichrist seront jetés dans l’étang de feu où ils souffriront à jamais. «Le mal peut avoir son heure, mais Dieu aura son jour» (Vén. Fulton Sheen). Une grande partie de ce qui va arriver à l’Église à cette époque a été prédite, et nous savons que Dieu permettra ces abominations pour une bonne raison. Comme le Christ, l’Église souffrira sa passion, sa crucifixion et sa mort, pour entrer ensuite dans sa résurrection dans la nouvelle ère de paix (Fatima). Et nous savons qu’il n’y aura pas de défaite pour les fidèles, qui resteront fermes dans la foi et défendront la vérité – la Parole de Dieu – même face à l’adversité, l’hérésie, l’apostasie et le schisme. Pape François, quel que soit le moyen de défense que vous ayez ou que vous proposez à propos des questions que j’ai soulevées, le temps nous dira la vérité. (n’oublions pas que cette lettre a été écrite en 2014 et depuis beaucoup de choses dont le Docteur Kelly a parlé dans cette lettre, se sont déjà réalisées)

Aux fidèles catholiques

Aux fidèles catholiques, je dis ceci : Nous vivons dans des temps sombres et dangereux, où notre foi et notre morale sont attaquées et réprimées de toutes parts, de la manière la plus sinistre depuis l’Eglise elle-même. Dans sa première lettre à Timothée, Saint Paul a averti que, dans les derniers temps, certains renieront la foi pour s’attacher à des esprits trompeurs et à des doctrines diaboliques (1 Timothée 4: 1). Vous devez maintenant être attentif aux signes des temps qui ont été prophétisés dans les Écritures, y compris dans le livre de l’Apocalypse, et dans les prophéties mariales et modernes crédibles. Une solide prophétie catholique indique que le temps de la grande bataille (que les Écritures prédisent se dérouler dans les derniers temps) est en fait sur nous aujourd’hui. Quoi qu’il advienne, l’Église catholique de Jésus restera intacte, bien qu’il s’agisse d’un reste. Jésus a promis que la vérité ne pourrait jamais changer ou être vaincue. Ceux qui se séparent de l’Église à cette époque en compromettant la doctrine, même s’ils suivent un pape, ne seront plus unis à la véritable Église.

Priez ​​pour avoir la grâce de discerner la vérité. La victoire est celle du Seigneur. Tout ce que vous avez à faire est de faire confiance à la vérité afin d’éviter les pièges qui vous empêchent de voler vos âmes. Vous ne pouvez laisser aucune fausse doctrine vous être imposé, même si vous êtes accusé de manque de tolérance, de compassion, de manque de respect pour les droits de l’homme et du discernement injustifié. Que Jésus ouvre vos yeux sur toute la tromperie en cours ou sur les mensonges présentés comme une demi-vérité, un double langage et que le Seigneur n’autorise aucun faux dirigeant pour diviser. Priez pour avoir la grâce du discernement, afin de ne jamais nier la vérité. Soyez ferme dans vos croyances dans la Parole divine, les enseignements de l’Église et les sacrements. Peu importe le nombre d’attaques infligées à l’église de Jésus, Dieu ne permettra jamais qu’elle soit détruite (on pense ici à la guerre dans la barque de Pierre – dans le rêve de Saint Jean Bosco). Un plan vicieux pourrait être mis en place pour vous mener dans la grande apostasie, le premier sceau du livre de l’Apocalypse, et ce sera la plus grande tromperie de l’histoire ; alors examinez tout ce qu’on veut vous enseigner à partir de ce jour, et surveillez bien ce que dit le Pape François. « L’Homme ne vivra pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Mat.4 :4) Nier ou abandonner une seule doctrine de la foi, c’est nier et abandonner le Christ lui-même, comme l’a fait Judas. Les fidèles doivent être attentifs à tout programme possible dont le but est de modifier ou rejeter la doctrine aux caprices de la modernité et du relativisme.

Je déclare aux fidèles catholiques et aux personnes de bonne volonté que la vigilance est maintenant requise! Ne permettez pas à des mensonges de n’importe quelle source de l’Église de vous tromper et ne maintenez pas à tort des loyautés égarées. Suivez la Parole de Dieu telle qu’elle a été déposée depuis le début. Ne tombez pas dans le piège des appels faux et charitables aux droits de ceux qui cherchent à se faire accepter par leur propre vie de pécheurs, alors qu’ils défient les lois de Dieu et qu’ils peuvent bientôt recevoir la sanction de l’Église pour continuer à le faire.

Et sachez ceci : si le pape amène l’Église dans l’hérésie (note de notre site : A ce jour, il a mené l’Eglise dans l’hérésie) et bien la doctrine resterait véridique. Et comment les fidèles pourront se rendre compte ? si de nouveaux enseignements prétendent que Jésus tolère le péché, alors vous saurez que c’est un mensonge. La vérité est que Jésus déteste toujours et clairement tous les péchés, sans équivoque, bien qu’il aime le pécheur. Et Jésus ne compromettrait jamais sa vérité!

En conclusion

Pape François, si vous avez l’intention d’adapter toute doctrine de foi au monde profane et laïque d’aujourd’hui, ou même de minimiser l’importance d’une doctrine telle qu’elle produise une nouvelle tolérance au péché, l’Église ne vous rejoindra pas, pas plus que les fidèles ne le concéderont. Car une telle apostasie invaliderait votre pontificat. Je vous invite plutôt à assumer votre véritable appel à protéger plus activement et à promouvoir clairement la doctrine sacrée et à former ainsi des évangélisateurs qui sont d’authentiques témoins vivants de la Foi pour former les saints du troisième millénaire chrétien. En ce moment, j’encourage seulement tous les catholiques à vous aimer et à vous obéir, pape François en tout ce qui concerne la vraie foi, mais j’encourage également les fidèles à devenir plus conscients et attentifs aux signes des temps. Pape François, si vous décidiez encore d’autoriser tout changement de doctrine, la hiérarchie légitime de l’Église informerait clairement les fidèles de ces questions et leur indiquerait comment réagir au mieux de bonne foi. Autrement, seuls l’amour, l’obéissance et les prières pour vous, Pape François, tout en restant à juste titre vigilants et vigilants quant aux signes prophétiques des temps actuels.

Sincèrement en Christ

Kelly Bowring

Kelly Bowring a rédigé sa thèse de doctorat sur la nature et la signification de la «doctrine sacrée» dans les enseignements de l’Église, qui a par la suite été publiée sous le titre «Tenir et enseigner la foi catholique» (St. Paul’s / Alba House). Il a également écrit récemment deux best-sellers sur les prophéties bibliques, mariales et modernes: «Les secrets, le châtiment et le triomphe», avec un imprimatur du cardinal Vidal et «Les signes du temps»

https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2019/08/10/docteur-kelly-bowring-francois-est-le-faux-prophete-dont-parle-lapocalypse/

.....
.
Revenir en haut Aller en bas
 
Dr K. Bowring - Lettre ouverte au Pape François
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte aux catholiques bien-pensants
» Lettre ouverte de Daniel-Ange aux auteurs, acteurs et promoteurs de Golgotha Picnic
» Lettre ouverte à Octo, l'administrateur du forum VSJ
» Miserando atque eligendo (La devise du Pape François)
» Le Pape François sur la tombe de Jean-Paul II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: Bible - écritures - théologie - vie des saints :: Bible et écritures-
Sauter vers: