Coeurs unis en Jésus et Marie
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 4 juillet : Bienheureux Pier Gorgio Frassati
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 00:37

» La Mère du Sauveur et notre vie intérieure par Fr. Garrigou
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 00:16

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar Nicolas Hier à 18:53

» 3 juillet : Saint Thomas Apôtre (Didyme)
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 02 Juil 2020, 23:00

» 2 juillet Bienheureuse Eugénie Joubert
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Mer 01 Juil 2020, 22:56

» 1er juillet : Solennité du Précieux Sang
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Mar 30 Juin 2020, 23:21

» 30 juin saint Martial de Limoges
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Lun 29 Juin 2020, 21:46

» 29 juin Saint Pierre et Saint Paul
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Dim 28 Juin 2020, 23:24

» 28 juin : Saint Irénée de Lyon
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Sam 27 Juin 2020, 23:27

» Le Faux Prophète Pape François… Dieu avertit ses prêtres
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar fontaine Sam 27 Juin 2020, 16:47

» Un Catholique ne peut pas faire partie de la Fraternité Saint Pie X
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar fontaine Sam 27 Juin 2020, 16:45

» A vous qui communiez dans la main….
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar fontaine Sam 27 Juin 2020, 16:44

» Garabandal : Beaucoup de cardinaux, d’évêques et de prêtres vont par le chemin
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar fontaine Sam 27 Juin 2020, 16:43

» Pourquoi le Pape François a demandé de changer les paroles du Notre Père ?
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar fontaine Sam 27 Juin 2020, 16:41

» 27 juin : Saint Cyrille d'Alexandrie
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Sam 27 Juin 2020, 07:55

» Mgr Elie : les vaccins, les puces et la suppression de 6 milliards de personnes
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar fontaine Ven 26 Juin 2020, 08:45

» 26 juin : Saint Josémaria Escriva de Balaguer
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 25 Juin 2020, 22:09

» 25 juin : Saint Maxime de Turin
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Mer 24 Juin 2020, 22:48

» 24 juin Nativité de Saint Jean-Baptiste
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Mar 23 Juin 2020, 22:43

» 23 juin : Saint Joseph Cafasso
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Lun 22 Juin 2020, 23:31

» Que signifie le départ actuel de Benoît XVI de Rome
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Dim 21 Juin 2020, 23:54

» 22 juin : Saint Zénon
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Dim 21 Juin 2020, 22:58

» 21 juin saint Louis de Gonzague
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Dim 21 Juin 2020, 01:05

» 20 juin 2020: Solennité du Coeur Immaculé de Marie
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Ven 19 Juin 2020, 22:36

» Mgr Vigano Vatican II, le ver était dans le fruit
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 18 Juin 2020, 22:40

Le Deal du moment : -25%
Microsoft Manette Xbox One sans Fil + Câble pour ...
Voir le deal
44.99 €

 

 Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien

Aller en bas 
AuteurMessage
Leodia
Rang: Administrateur
Leodia

Nombre de messages : 2878

Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien Empty
MessageSujet: Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien   Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien EmptyDim 11 Mai 2008, 22:24

Citation :
ARCHÉOLOGIE • Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien

Une équipe d'archéologues allemands affirme avoir retrouvé en Ethiopie les vestiges du palais de la reine de Saba. Entre mythe et sensationnalisme, le quotidien allemand Die Welt tente d'y voir plus clair.



Ces ruines appartiendraient au palais de la reine de Saba
Helmut Zieger/DR


Il se pourrait que toute cette histoire suive un scénario rédigé en plus haut lieu : la très sérieuse université de Hambourg a annoncé le 8 mai que ses chercheurs auraient retrouvé le palais de la reine de Saba. Qui serait aussi le lieu où aurait été un temps conservée l'Arche d'alliance.

Depuis 1999, le Pr Helmut Ziegert, de l'Institut d'archéologie de l'université, mène des fouilles sur le site d'Aksoum, dans le nord de l'Ethiopie. La fondation de cette cité, capitale politique et religieuse d'un empire du même nom, aurait été contemporaine de la naissance du Christ. Au IVe siècle, son élite se convertit au christianisme et devint un partenaire privilégié de l'Empire romain d'Orient.

Ziegert et son équipe s'intéressent aux débuts de ce lointain empire et de son Eglise orthodoxe éthiopienne, proche de l'Egypte copte. Sous le palais d'un dirigeant chrétien d'Aksoum plus tardif, les archéologues ont découvert une structure qu'ils datent du Xe siècle av. J.-C. Ziegert en est persuadé, "c'est le palais de la reine de Saba, par la datation, l'orientation et les détails que j'y ai trouvés". Menelek, le fils et successeur de la reine, l'aurait fait démolir pour ériger à la place un lieu de culte, avec un autel orienté selon la position de Sirius. Selon Ziegert, c'est ici qu'il aurait un temps conservé l'Arche d'alliance [qu'il aurait dérobée à Jérusalem], avant qu'elle ne soit placée dans l'édifice central du temple d'Aksoum.

Ces affirmations semblent d'autant plus incroyables que de nombreuses interrogations demeurent. Les plus anciennes découvertes archéologiques sur le site d'Aksoum remontent à la naissance du Christ. En quoi celles-ci peuvent-elles avoir un rapport avec une structure qui, mille ans plus tôt a priori, aurait été le lieu de résidence d'un souverain ?

Iris Gerlach, qui travaille à Sanaa pour le département Orient de l'Institut archéologique allemand, est sceptique. Selon elle, le centre religieux de Saba ne se serait pas trouvé en Ethiopie, mais de l'autre côté de la mer, à Sirwah [sur le territoire de l'actuel Yémen]. Vers 800 av. J.-C., des centres politiques se formèrent dans la région, dans les oasis alimentées par l'écoulement des eaux venues des hauts plateaux. Des travaux d'irrigation spectaculaires ainsi qu'un barrage géant permirent d'exploiter des terres pour des habitants de plus en plus nombreux. Ainsi les caravanes transportant vers le nord et la Méditerranée des marchandises de valeur comme l'encens pouvaient-elles se ravitailler. Ce négoce fut à l'origine de la richesse des "unificateurs des tribus", comme se nommaient les dirigeants de Saba, qui ne tardèrent pas à implanter des colons de l'autre côté de la mer [dans l'actuelle Ethiopie].

Mais, si Sirwah était bien la ville sainte des Sabéens, n'est-ce pas plutôt là, et non dans la lointaine Aksoum, que Menelek aurait fait entreposer la précieuse Arche d'alliance ? Iris Gerlach se refuse à tout sensationnalisme. Elle ne fait mention ni de l'Arche ni de la reine, entre lesquelles l'Ancien Testament établit un lien. Son collègue Ricardo Eichmann le dit lui sans détour : "La reine de Saba est aussi vraie que le roi Arthur."

Par leurs réserves vis-à-vis du témoignage de la Bible, les deux chercheurs rejoignent de nombreux théologiens et exégètes. L'Ancien Testament décrit effectivement la reine de Saba (premier livre des Rois, chapitre 10 et suivants) : "Elle arriva à Jérusalem avec une suite fort nombreuse, et avec des chameaux portant des aromates, de l'or en très grande quantité et des pierres précieuses." Mais, depuis, l'idée que les puissants rois David et Salomon puissent n'avoir jamais existé a fait son chemin. Vers l'an 1000 av. J.-C., Israël et surtout la Judée étaient plutôt des "potentats féodaux", suppose Christoph Levin, spécialiste de l'Ancien Testament. La visite d'une reine apportant des présents d'un pays riche et lointain relèverait davantage du lieu commun, emprunté au fonctionnement des grands empires qu'étaient l'Assyrie, Babylone ou la Perse, et qui aurait ensuite été repris dans la Bible. Dans ces empires, le fait que des porteurs de cadeaux et de tributs se présentent devant les grands rois était une réalité diplomatique et politique. Les rédacteurs de l'Ancien Testament, vers 500 av. J.-C., auraient aimé pouvoir se réclamer d'un passé aussi glorieux.

Mais revenons à l'université de Hambourg. La présentation de sa découverte sensationnelle a moins à voir avec la Bible qu'avec le Kebra Negest ("livre de la Gloire des rois") [datant du XIIe siècle], qui raconte pourquoi les Aksoumites commencèrent à ne plus vénérer "le soleil, mais le Créateur du soleil, le dieu d'Israël". Selon ce texte, Salomon et la Sabéenne auraient engendré Menelek, qui ensuite déroba l'Arche d'alliance à Jérusalem, la remplaça par un double et emporta l'original à Aksoum. En vertu de cette épopée nationale, tous les empereurs d'Ethiopie se firent couronner à Aksoum.

Les rastas ne sont donc pas les seuls à être convaincus de la véracité du Kebra Negest. L'idée que l'on puisse donc admirer en Ethiopie le lieu où le peuple d'Israël conserva autrefois le témoignage de son alliance avec Yahvé tient plutôt de la rumeur, une rumeur fondée sur des mythes religieux. Et elle ne rend guère service à l'archéologie.


Berthold Seewald
Die Welt



imprimer

envoyer par email

réagir à l'article

recommander cet article


sur le même sujet




À LA DÉCOUVERTE DU CHRISTIANISME ÉTHIOPIEN • Les trésors cachés d’Aksoum

VOYAGE SUR LES TERRES DE LA REINE DE SABA • On a retrouvé l'Arche perdue

Source :[url] http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=85488[/url]



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le palais de la reine de Saba : le mirage éthiopien
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: LE PARLOIR-
Sauter vers: