Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 21 septembre Saint Matthieu Evangéliste
par ami de la Miséricorde Hier à 23:19

» 21 septembre Sainte Déborah
par ami de la Miséricorde Hier à 23:01

» Du 21 au 29 septembre neuvaine à Saint Michel
par ami de la Miséricorde Hier à 22:47

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
par ami de la Miséricorde Hier à 22:37

» SEPTEMBRE LE MOIS DE SAINT MICHEL ARCHANGE
par ami de la Miséricorde Hier à 22:27

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 18:59

» Méditation sur l'éternité des peines de l'Enfer
par ami de la Miséricorde Hier à 01:19

» 20 septembre Vénérable Yves Mahyeuc de Rennes
par ami de la Miséricorde Hier à 01:08

» Prière pour se protéger des périls
par ami de la Miséricorde Hier à 00:41

» L'Evangile avec François (vidéo)
par Nicolas Mar 19 Sep 2017, 19:08

» 19 septembre 1ère apparition de Notre Dame de la Salette
par ami de la Miséricorde Mar 19 Sep 2017, 01:58

» 19 septembre Sainte Marie- Emilie de Rodat
par ami de la Miséricorde Mar 19 Sep 2017, 01:39

» 19 septembre Saint Janvier de Bénévent (de Naples)
par ami de la Miséricorde Mar 19 Sep 2017, 01:28

» 18 septembre Saint Joseph de Cupertino
par ami de la Miséricorde Dim 17 Sep 2017, 22:55

» 17 septembre Sainte Hildegarde de Bingen
par ami de la Miséricorde Dim 17 Sep 2017, 02:16

» 17 septembre Saint Robert Bellarmin
par ami de la Miséricorde Dim 17 Sep 2017, 02:01

» 17 septembre Les Stigmates de Saint François d'Assise
par ami de la Miséricorde Dim 17 Sep 2017, 01:50

» 16 septembre Sainte Mechtilde de Magdebourg
par ami de la Miséricorde Ven 15 Sep 2017, 21:30

» 15 septembre Notre-Dame des Douleurs
par ami de la Miséricorde Ven 15 Sep 2017, 00:52

» 15 septembre Sainte Catherine de Gênes
par ami de la Miséricorde Ven 15 Sep 2017, 00:18

» Libération du Père Tom Uzhunnalil
par ami de la Miséricorde Jeu 14 Sep 2017, 23:07

» 14 sept La Croix Glorieuse ou Exaltation de la sainte Croix
par ami de la Miséricorde Mer 13 Sep 2017, 23:09

» 14 septembre Saint Albert de Jérusalem
par ami de la Miséricorde Mer 13 Sep 2017, 22:48

» Un curé enragé la nouvelle chaîne
par ami de la Miséricorde Mer 13 Sep 2017, 00:01

» 13 septembre Saint Jean Chrysostome
par ami de la Miséricorde Mar 12 Sep 2017, 23:51


Partagez | 
 

 22 août Sainte Marie Reine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ami de la Miséricorde
Assidu
avatar

Nombre de messages : 6355

MessageSujet: 22 août Sainte Marie Reine    Lun 22 Aoû 2016, 09:31



PREMIER SERMON de Saint Bernard.
Salve Regina


1. «Salut, Reine de Miséricorde*, notre vie, notre douceur et notre espérance, salut. » Ma Souveraine, c'est vous qui ouvrirez mes lèvres. Le Seigneur est avec vous et vous êtes avec moi. Souffrez que je vous loue. Je me réfugie sous votre patronage, c'est là que les faibles reçoivent la force. Soyez pour moi une tour puissante à la face de l'ennemi. Que ma voix vous chante tout d'abord, vous la première, et que ma bouche s'ouvre pour vous exalter. Mes frères, ce doux cantique, cette très-noble mélodie, qu'en l’honneur de la Vierge Marie, notre Ordre chante très-dévotement quatre fois par an, nous entreprenons de le développer pour notre édification, parce que, après l'avoir bien savouré, nous l'avons trouvé plein d'une douceur particulière. C'est de lèvres bien élevées qu'est descendu ce cantique; car il a un fondement, et ce fondement est dans les saintes montagnes ; c'est la suavité de sa douceur intérieure. Et cette suavité où est-elle, sinon dans les montagnes saintes, c'est-à-dire dans nos esprits ? Composé par des Saints, établi par des Saints, il sera convenablement redit par des Saints. Et véritablement il ne pourra être subtilement compris, ni efficacement chanté que par des religieux, des hommes brûlant de saintes affections, tant il est suave à raison de la grâce qu'il renferme, fécond à cause des sens dont il est plein, et profond par les mystères qu'il contient. Cela est à tel point, que nous ne saurions l'examiner et l'exposer comme il conviendrait ; par sa douce résonnante il charme le cœur, et il nourrit l'âme par l'abondance de ses biens : en saluant la Sainte Reine des Saints, notre avocate, comme si elle était présente, il nous enflamme intérieurement jusqu'à la moelle des os. Il faut bien que nous sentions la présence de celle que nous saluons comme présente, et que nous dirigions la trinité de notre âme

a Bien qu'en ces discours on fasse des emprunts à saint Bernard, comme cela a eu lieu pour le troisième, néanmoins il ne faut pas les croire de lui, soit à raison de la différence du genre et du style, soit à cause des citations fréquentes des poètes, dont le saint docteur est plus sobre. Au sujet de cette antienne, lisez le livre de la Vie de saint Bernard par Jean l'Ermite, n. 7.

Vers celle à qui nous adressons nos vœux avec une très-grande dévotion. Elle connaît certainement, et elle aime ceux qui l'aiment, elle est vraiment près de ceux qui l'invoquent, surtout de ceux qu'elle voit devenus conformes à elle par la chasteté et l'humilité, si cependant, à ces vertus, ils ajoutent la charité, et placent en elle, après son Fils, toute leur espérance, et la cherchent de tout leur cœur en priant et en répétant souvent : « Venez, ô Souveraine, au secours de ceux qui crient sans relâche vers vous.» Elle ne dédaigne point la douce affection, le vif désir, les larmes abondantes, les prières assidues de quelque pécheur que ce soit, si toutefois il purifie son cœur de sa malice, s'il rompt les faisceaux de l'impiété, s'il brise les attaches qui pèsent sur eux ; s'il laisse aller en liberté ceux qui ont été brisés, et secoue leur fardeau. La puissance lui a été donnée au ciel et sur la terre. Or, cette puissance c'est le pouvoir ; en ses mains est notre vie avec notre esprit en ses yeux les chrétiens espèrent, et elle leur donne, au temps favorable, la nourriture de la grâce dont elle est remplie.

2. Levons donc, mes frères, levons notre cœur avec nos mains vers elle, approchons-nous avec les pieds de l'amour, immolons-lui une hostie de louange, rendons-lui nos vœux de jour en jour, d'heure en heure, et disons-lui sans cesse : « Salut, Reine de Miséricorde*.» Qui me découvrira dignement le mystère sacré de ce chant ? Qui m'expliquera, comme il faut, le début de cette salutation insolite? La mer est le principe des fleuves et des sources; Marie donne l'accroissement aux vertus, et elle est la science des sciences sacrées : comme le soleil l'emporte sur tous les astres du firmament par son excessive clarté, ainsi Marie, après son Fils, s'élève au dessus de toute créature raisonnable parla splendeur de sa vertu et de sa science ; on peut lui rapporter cette parole : Qu'elle est bonne, la souveraine d'Israël, à ceux qui ont le cœur droit. Ceux qui ont l'âme droite, et s'accordent bien en tout, ont le cœur droit ; notre avocate, par suite de sa bonté, leur fait cueillir tant de fruits de sa présence, et leur apprend si bien, en leur procurant la grâce, combien elle est facilement exorable, que, renouvelés en esprit, ils s'écrient après une consolante expérience : « Salut, Reine de Miséricorde*. » En cela l'intelligence n'a de prise qu'autant que l'expérience a goûté; il n'y a que l'onction de l'esprit qui enseigne ces choses, mieux vaut en cela la joie du cœur que le bruit de la bouche, le mouvement de la joie que le son des lèvres, l'accord des volontés que l'harmonie des voix. Voilà pourquoi j'ai regardé comme délicat de parler de ce cantique. Qui m'en découvrira le mystère? Quand on demande, et quand je demande qui? Cela veut dire qu'il n'y a pas beaucoup de personnes en état de le faire. Il est rare, en effet, qu'on mérite de jouir, sous les yeux de la majesté divine, d'une familiarité si grande que, par l'expérience de la grâce qu'on reçoit, on reconnaisse la présence du Seigneur, et qu'on puisse s'écrier avec transport : « Salut, Reine de Miséricorde*. » C'est avec raison qu'on lui donne le titre de Reine du monde et du ciel, puisqu'elle a donné le jour à celui qui les a créées et les gouverne l'un et l'autre.

3. Mais en quel sens est-elle appelée « Reine de Miséricorde*? » La Miséricorde* n'est pas une substance, elle est la bonté de la clémence d'en haut, une affection tendre pour la créature raisonnable? On peut l'entendre par métonymie, c'est-à-dire en prenant l'effet pour la cause, l'œuvre de la Miséricorde* pour la Miséricorde* même. Or, l'œuvre de la Miséricorde*, c'est la réparation de la nature, la terre des vivants et des morts est remplie de la Miséricorde* du Seigneur. Si les Anges ont été créés et confirmés en grâce, si les hommes ont été pétris de la main de Dieu, et réparés après leur chute, c'est une œuvre de Miséricorde* qui, d'une éternité à l’autre, est la première et le causalisme des causes. Son effet est l'œuvre du salut des hommes, et le salut c'est l'adoption des enfants de Dieu. Elle est de même la Sainte Reine de tous les Saints, parce que son enfantement virginal leur a donné l'être à tous. Reine, c'est là un titre de gloire et d'honneur, de magnificence et d'éclat, de douceur et de bonté, d'amour et de munificence, de sublimité et de puissance, d'autorité et de justice, de déférence et de grâce. Sainte des Saints, voilà pour nous, mais pour nous tous, le titre de celle à qui nous disons dans nos chants : « Salut, Reine de Miséricorde*. » On peut encore entendre ces mots en ce sens que nous rapportons à la Divine Miséricorde*, non à ses propres mérites, la sainteté et 1a dignité qui la placent au dessus de toute créature, et l'élèvent si haut, par le nom et l'honneur de Reine. On l'appelle bien encore « Reine de Miséricorde*, » en ce sens qu'on croit qu'elle ouvre les trésors insondables de la bonté divine, à qui elle veut, quand et de la manière qu'elle veut, en sorte que, quel que soit le pécheur sur qui elle étende sa protection, il ne saurait périr. C'est pourquoi, disons tous ensemble, disons chacun en particulier, disons sans cesse : « Salut, Reine de Miséricorde*. »

Texte : http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/bernard/tome07/sermons/tome7006.htm#_Toc57976899


Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saintmichel-princedesanges.com/
 
22 août Sainte Marie Reine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie, Reine de l’Univers
» Marie Reine du Monde" sainte patronne de notre paroisse
» LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE, REINE DE L'UNIVERS.
» Sainte Marie-Euphrasie Pelletier et Saint Fidèle de Sigmaringen
» Sainte Marie-Madeleine et commentaire du jour "Toucher le Christ spirituellement"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: Bible - écritures - théologie - vie des saints :: La vie des Saints-
Sauter vers: