Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 20:32

» L'Evangile avec François (vidéo)
par Nicolas Hier à 19:07

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 19:06

» Le 21 octobre avec Marie , écrasons le tête du serpent!
par ami de la Miséricorde Hier à 00:19

» 17 octobre Saint Ignace d'Antioche
par ami de la Miséricorde Hier à 00:06

» 17 octobre Saint Osée Prophète
par ami de la Miséricorde Lun 16 Oct 2017, 23:35

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
par ami de la Miséricorde Lun 16 Oct 2017, 23:10

» 16 octobre Sainte Marguerite Marie
par ami de la Miséricorde Lun 16 Oct 2017, 10:36

» 16 octobre Sainte Hedwige
par ami de la Miséricorde Lun 16 Oct 2017, 10:19

» 16 octobre Saint Gérard Majella
par ami de la Miséricorde Lun 16 Oct 2017, 10:10

» 16/10 Dédicace de la basilique du Mont St Michel
par ami de la Miséricorde Lun 16 Oct 2017, 09:55

» 15 octobre Sainte Thérèse d'Avila
par ami de la Miséricorde Dim 15 Oct 2017, 01:35

» 15 octobre Saint Euthyme le Jeune
par ami de la Miséricorde Dim 15 Oct 2017, 01:20

» 14 octobre Saint Calixte 1er
par ami de la Miséricorde Sam 14 Oct 2017, 01:54

» Saint Michel Archange, Le Champion de Dieu
par ami de la Miséricorde Sam 14 Oct 2017, 01:37

» Du 13 au 22 octobre Neuvaine à Saint Jean Paul II
par ami de la Miséricorde Ven 13 Oct 2017, 14:31

» 13 octobre 1884 La vision du pape Léon XIII
par ami de la Miséricorde Ven 13 Oct 2017, 11:54

» Transmission en direct de Fatima
par dvdenise Ven 13 Oct 2017, 11:25

» 13 octobre Bienheureuse Alexandrina Maria Da Costa Balasar
par ami de la Miséricorde Ven 13 Oct 2017, 00:28

» 13 octobre 1917 : Fin d'apparition de Notre Dame de Fatima
par ami de la Miséricorde Ven 13 Oct 2017, 00:15

» 12 octobre Notre-Dame du Pilar (Pilier)
par ami de la Miséricorde Jeu 12 Oct 2017, 01:07

» 12 octobre Le Saint Bon Larron , Dismas
par ami de la Miséricorde Jeu 12 Oct 2017, 00:51

» Association Proliturgia ... Intéressant à lire.
par Stefanos Mer 11 Oct 2017, 21:10

» Jésus à Ste Faustine : A trois heures implore ma Miséricorde
par ami de la Miséricorde Mer 11 Oct 2017, 02:02

» 11 octobre Sainte Maria Soledad Torrès Acosta
par ami de la Miséricorde Mer 11 Oct 2017, 01:51


Partagez | 
 

 Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Dim 01 Mar 2015, 13:40

Rappel du premier message :

-


Dernière édition par Raphaël de l'Enfant Jésus le Mar 28 Mar 2017, 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
Nicolas
Assidu


Nombre de messages : 4890

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Jeu 26 Mai 2016, 19:02

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Vendredi 27 Mai 2016

Saint Augustin de Cantorbéry, Prêtre
Mort en 604. Bénédictin de Rome, il fut envoyé en Angleterre par le Pape Saint Grégoire le Grand pour évangéliser les Anglo-Saxons. Premier Évêque de Cantorbéry.

8ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C





(Première lecture)
Première Lettre de Saint Pierre Apôtre 4 : 7 à 13


« Soyez de bons gérants de la grâce de Dieu qui est si diverse »

Bien-aimés,
la fin de toutes choses est proche.
Soyez donc raisonnables et sobres
en vue de la prière.
Avant tout, ayez entre vous une charité intense,
car la charité couvre une multitude de péchés.
Pratiquez l’hospitalité les uns envers les autres
sans récriminer.
Ce que chacun de vous a reçu comme Don de la Grâce,
mettez-le au service des autres,
en bons gérants de la Grâce de DIEU
qui est si diverse :
si quelqu’un parle,
qu’il le fasse comme pour des Paroles de DIEU ;
celui qui assure le service,
qu’il s’en acquitte comme avec la force procurée par DIEU.
Ainsi, en tout, DIEU sera glorifié par JÉSUS CHRIST,
à qui appartiennent la GLOIRE et la SOUVERAINETÉ
pour les siècles des siècles. Amen.

Bien-aimés,
ne trouvez pas étrange le brasier allumé parmi vous
pour vous mettre à l’épreuve ;
ce qui vous arrive n’a rien d’étrange.
Dans la mesure où vous communiez aux souffrances du CHRIST,
réjouissez-vous,
afin d’être dans la joie et l’allégresse
quand SA GLOIRE se révélera.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Un chant nouveau pour le SEIGNEUR qui vient

Psaume 95 (96), entièrement



Psaume 95 (96) : 10, 11 et 12a, 12b et 13ab, 13bcd


R/ IL vient, le SEIGNEUR,
IL vient pour juger la Terre.


Allez dire aux nations : « Le SEIGNEUR EST ROI ! »
Le monde, inébranlable, tient bon.
IL gouverne les peuples avec DROITURE.
R/

Joie au Ciel ! Exulte la Terre !
Les masses de la mer mugissent,
la campagne tout entière est en fête.
R/

Les arbres des forêts dansent de joie
devant la FACE du SEIGNEUR, car IL vient,
car IL vient pour juger la Terre.
R/

Le SEIGNEUR vient pour juger la Terre.
IL jugera le monde avec JUSTICE,
et les peuples selon SA VÉRITÉ !
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 11 : 11 à 25

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
C’est Moi qui vous ai choisis,
afin que vous alliez, que vous portiez du fruit,
et que votre fruit demeure, dit le SEIGNEUR.
Alléluia.

(cf. Jn 15, 16)




« Ma MAISON sera appelée MAISON DE PRIÈRE pour toutes les nations. Ayez foi en DIEU »

Après son arrivée au milieu des acclamations de la foule,
JÉSUS entra à Jérusalem, dans le Temple.
IL parcourut du regard toutes choses
et, comme c’était déjà le soir,
IL sortit pour aller à Béthanie avec les Douze.
Le lendemain, quand ils quittèrent Béthanie,
IL eut faim.
Voyant de loin un figuier qui avait des feuilles,
IL alla voir s’il y trouverait quelque chose ;
mais, en s’approchant, IL ne trouva que des feuilles,
car ce n’était pas la saison des figues.
Alors IL dit au figuier :
« Que jamais plus personne ne mange de tes fruits ! »
Et Ses Disciples avaient bien entendu.

Ils arrivèrent à Jérusalem.
Entré dans le Temple, JÉSUS se mit à expulser
ceux qui vendaient et ceux qui achetaient dans le Temple.
IL renversa les comptoirs des changeurs
et les sièges des marchands de colombes,
et IL ne laissait personne transporter quoi que ce soit
à travers le Temple.
IL enseignait, et IL déclarait aux gens :
« L’Écriture ne dit-elle pas :

Ma MAISON sera appelée
MAISON DE PRIÈRE pour toutes les nations ?


Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. »
Apprenant cela, les grands prêtres et les scribes
cherchaient comment LE faire périr.
En effet, ils avaient peur de LUI,
car toute la foule était frappée par SON ENSEIGNEMENT.
Et quand le soir tomba,
JÉSUS et Ses Disciples s’en allèrent hors de la ville.

Le lendemain matin, en passant,
ils virent le figuier qui était desséché jusqu’aux racines.
Pierre, se rappelant ce qui s’était passé,
dit à JÉSUS :
« RABBI, regarde :
le figuier que TU as maudit est desséché. »
Alors JÉSUS, prenant la PAROLE, leur dit :
« Ayez foi en DIEU.
AMEN, Je vous le dis :
quiconque dira à cette montagne :
“Enlève-toi de là,
et va te jeter dans la mer”,
s’il ne doute pas dans son cœur,
mais s’il croit que ce qu’il dit arrivera,
cela lui sera accordé !
C’est pourquoi, Je vous le dis :
tout ce que vous demandez dans la prière,
croyez que vous l’avez obtenu,
et cela vous sera accordé.
Et quand vous vous tenez en prière,
si vous avez quelque chose contre quelqu’un,
pardonnez,
afin que votre PÈRE qui est aux Cieux
vous pardonne aussi vos fautes. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=27/05/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Ven 27 Mai 2016, 19:24

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Samedi 28 Mai 2016


BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
Les Samedis du Temps Ordinaire où il n’y a pas de mémoire obligatoire, on peut faire mémoire de la VIERGE MARIE, selon une tradition qui honore la foi et l’espérance sans défaut de MARIE le Samedi SAINT.


8ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C





(Première lecture)
Lettre de Saint Jude Apôtre 17 : 20b à 25


« DIEU peut vous préserver de la chute et vous faire tenir debout, irréprochables, en présence de SA GLOIRE »

Bien-aimés,
souvenez-vous des paroles dites à l’avance
par les Apôtres de notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST.
Construisez votre vie sur votre foi TRÈS SAINTE,
priez dans l’ESPRIT SAINT,
gardez-vous dans l’AMOUR DE DIEU,
attendant la miséricorde de notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST
en vue de la VIE ÉTERNELLE.
Ceux qui sont hésitants, prenez-les en pitié ;
d’autres, sauvez-les en les arrachant au feu ;
d’autres enfin, prenez-les aussi en pitié,
mais avec crainte,
en détestant jusqu’au vêtement souillé par leur chair.

À CELUI qui peut vous préserver de la chute
et vous faire tenir debout,
irréprochables et pleins d’allégresse,
en présence de SA GLOIRE,
au DIEU UNIQUE, NOTRE SAUVEUR,
par notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST,
GLOIRE, MAJESTÉ, SOUVERAINETÉ, POUVOIR,
avant tous les siècles,
maintenant et pour tous les siècles. Amen.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







TA BONTÉ vaut mieux que la vie


Psaume appartenant au recueil de David. Il fait allusion au séjour de David dans le désert de Juda.

Psaume 62 (63), entièrement



Psaume 62 (63) : 2, 3 et 4, 5 et 6


R/ Mon âme a soif de TOI, SEIGNEUR mon DIEU !

DIEU, TU es mon DIEU,
je TE cherche dès l’aube :
mon âme a soif de TOI ;
après TOI languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.
R/

Je T’ai contemplé au sanctuaire,
j’ai vu TA FORCE et TA GLOIRE.
Ton amour vaut mieux que la vie :
TU seras la louange de mes lèvres !
R/

Toute ma vie je vais TE bénir,
lever les mains en invoquant TON NOM.
Comme par un festin je serai rassasié ;
la joie sur les lèvres, je dirai TA LOUANGE.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 11 : 27 à 33

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Que la PAROLE DU CHRIST habite en vous
dans toute SA RICHESSE,
et offrez par LUI votre Action de Grâce à DIEU le PÈRE.
Alléluia.

(cf. Col 3, 16a.17c)




« Par quelle autorité fais-TU cela ? »

En ce temps-là,
JÉSUS et Ses Disciples revinrent à Jérusalem.
Et comme JÉSUS allait et venait dans le Temple,
les grands prêtres, les scribes et les anciens vinrent LE trouver.
Ils LUI demandaient :
« Par quelle autorité fais-TU cela ?
Ou alors qui T’a donné cette autorité pour le faire ? »
JÉSUS leur dit :
« Je vais vous poser une seule question.
Répondez-Moi,
et Je vous dirai par quelle autorité Je fais cela.
Le baptême de Jean
venait-il du Ciel ou des hommes ?
Répondez-Moi. »
Ils se faisaient entre eux ce raisonnement :
« Si nous disons : “Du Ciel”,
IL va dire :
“Pourquoi donc n’avez-vous pas cru à Sa Parole ?”
Mais allons-nous dire : “Des hommes” ? »
Ils avaient peur de la foule,
car tout le monde estimait que Jean était réellement un Prophète.
Ils répondent donc à JÉSUS :
« Nous ne savons pas ! »
Alors JÉSUS leur dit :
« Moi, Je ne vous dis pas non plus
par quelle autorité Je fais cela. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=28/05/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Sam 28 Mai 2016, 18:51

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Dimanche 29 Mai 2016

Le SAINT SACREMENT du CORPS et du SANG du CHRIST
Solennité du SEIGNEUR

(Couleur liturgique : blanc )
Année C










Lien :
http://www.ktotv.com/emissions/priere-et-vie-de-l-eglise/priere/en-marche-vers-dimanche

Vu sur :
www.KTOTV.com






(Première lecture)
Livre de la Genèse 14 : 18 à 20


« Melkisédek offre le pain et le vin »

En ces jours-là,
Melkisédek, roi de Salem,
fit apporter du pain et du vin :
il était prêtre du DIEU TRÈS-HAUT.
Il bénit Abram en disant :
« Béni soit Abram par le DIEU TRÈS-HAUT,
qui a fait le Ciel et la Terre ;
et béni soit le DIEU TRÈS-HAUT,
qui a livré tes ennemis entre tes mains. »
Et Abram lui donna le dixième de tout ce qu’il avait pris.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






ROI et PRÊTRE

Psaume appartenant au recueil de David.


[Psaume 109 (110) ; entièrement]




Psaume 109 (110) : 1, 2, 3, 4


R/ Tu es prêtre à jamais,
selon l’Ordre de Melkisédek.


Oracle du SEIGNEUR à mon SEIGNEUR :
« Siège à MA DROITE,
et Je ferai de tes ennemis
le marchepied de TON TRÔNE. »
R/


De Sion, le SEIGNEUR te présente
le Sceptre de TA FORCE :
« Domine jusqu’au cœur de l’ennemi. »
R/


Le jour où paraît TA PUISSANCE,
TU ES PRINCE, ÉBLOUISSANT DE SAINTETÉ :
« Comme la rosée qui naît de l’aurore,
Je T’ai engendré. »
R/


Le SEIGNEUR l’a juré
dans un serment irrévocable :
« TU ES PRÊTRE À JAMAIS
SELON L’ORDRE DU ROI MELKISÉDEK. »
R/


[center] Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


« Chants audio du Psaume 109 (110) »

Du CD, Signes :

http://www.mirari.fr/wP2n






(Deuxième lecture)
Première Lettre de Saint Paul Apôtre aux Corinthiens 11 : 23 à 26


« Chaque fois que vous mangez ce pain et buvez cette coupe, vous proclamez la mort du SEIGNEUR »

Frères
j’ai moi-même reçu ce qui vient du SEIGNEUR,
et je vous l’ai transmis :
la nuit où IL était livré,
le SEIGNEUR JÉSUS prit du pain,
puis, ayant rendu grâce,
IL le rompit, et dit :
« Ceci est MON CORPS, qui est pour vous.
Faites cela en mémoire de MOI. »
Après le repas, IL fit de même avec la coupe,
en disant :
« Cette coupe est la NOUVELLE ALLIANCE en MON SANG.
Chaque fois que vous en boirez,
faites cela en mémoire de Moi. »
Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain
et que vous buvez cette coupe,
vous proclamez la mort du SEIGNEUR,
jusqu’à ce qu’IL vienne.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








Séquence

Sion, célèbre ton SAUVEUR,
chante ton CHEF et ton PASTEUR
par des hymnes et des chants.

Tant que tu peux, tu dois oser,
car IL dépasse tes louanges,
tu ne peux trop le louer.

Le PAIN VIVANT, le PAIN de VIE,
IL est aujourd’hui proposé
comme objet de TES LOUANGES.

Au repas sacré de la Cène,
IL est bien vrai qu’il fut donné
au groupe des douze frères.

Louons-LE
à voix pleine et forte,
que soit joyeuse et rayonnante
l’allégresse de nos cœurs !

C’est en effet la journée solennelle
où nous fêtons de ce BANQUET DIVIN
la PREMIÈRE INSTITUTION.

À ce BANQUET du NOUVEAU ROI,
la Pâque de la LOI NOUVELLE
met fin à la Pâque ancienne.

L’ordre ancien le cède AU NOUVEAU,
la RÉALITÉ chasse l’ombre,
et la LUMIÈRE, la nuit.

Ce que fit le CHRIST à la Cène,
IL ordonna qu’en SA MÉMOIRE
nous Le fassions après LUI.

Instruits par SON PRÉCEPTE SAINT,
nous consacrons le PAIN, le VIN,
en VICTIME DE SALUT.

C’est un dogme pour les chrétiens
que le PAIN se change en SON CORPS,
que le VIN devient SON SANG.

Ce qu’on ne peut comprendre et voir,
notre foi ose l’affirmer,
hors des lois de la nature.

L’une et l’autre de ces espèces,
qui ne sont que de purs signes,
voilent un réel divin.

SA CHAIR NOURRIT, SON SANG ABREUVE,
mais le CHRIST tout entier demeure
sous chacune des espèces.

On LE reçoit sans LE briser,
LE rompre ni LE diviser ;
IL est reçu TOUT ENTIER.

Qu’un seul ou mille communient,
IL se donne à l’un comme aux autres,
IL nourrit sans disparaître.

Bons et mauvais LE consomment,
mais pour un sort bien différent,
pour la VIE ou pour la mort.

Mort des pécheurs, VIE pour les justes ;
vois : ils prennent pareillement ;
quel résultat différent !

Si l’on divise les espèces,
n’hésite pas, mais souviens-toi
qu’IL est présent dans un fragment
aussi bien que dans le tout.

Le signe seul est partagé,
le CHRIST n’est en rien divisé,
ni sa taille ni son état
n’ont en rien diminué.

* Le voici, le PAIN des Anges,
IL est le PAIN de l’homme en route,
le VRAI PAIN des Enfants de DIEU,
qu’on ne peut jeter aux chiens.

D’avance IL fut annoncé
par Isaac en sacrifice,
par l’agneau pascal immolé,
par la manne de nos pères.

Ô BON PASTEUR, notre VRAI PAIN,
Ô JÉSUS, aie pitié de nous,
nourris-nous et protège-nous,
fais-nous voir les biens éternels
dans la Terre des vivants.

TOI qui sais tout et qui peux tout,
TOI qui sur Terre nous nourris,
conduis-nous au BANQUET du CIEL
et donne-nous TON HÉRITAGE,
en compagnie de TES SAINTS.

Amen.







Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 9 : 11b à 17

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.

MOI, JE SUIS LE PAIN VIVANT qui est descendu du Ciel, dit le SEIGNEUR ;
si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement.

Alléluia.
(Jn 6, 51)




« Ils mangèrent et ils furent tous rassasiés »

En ce temps-là,
JÉSUS parlait aux foules du RÈGNE DE DIEU,
et guérissait ceux qui en avaient besoin.
Le jour commençait à baisser.
Alors les Douze s’approchèrent de LUI et LUI dirent :
« Renvoie cette foule :
qu’ils aillent dans les villages et les campagnes des environs
afin d’y loger et de trouver des vivres ;
ici nous sommes dans un endroit désert. »
Mais IL leur dit :
« Donnez-leur vous-mêmes à manger. »
Ils répondirent :
« Nous n’avons pas plus de cinq pains et deux poissons.
À moins peut-être d’aller nous-mêmes acheter de la nourriture
pour tout ce peuple. »
Il y avait environ cinq mille hommes.
JÉSUS dit à Ses Disciples :
« Faites-les asseoir par groupes de cinquante environ. »
Ils exécutèrent cette demande
et firent asseoir tout le monde.
JÉSUS prit les cinq pains et les deux poissons,
et, levant les YEUX AU CIEL,
IL prononça la bénédiction sur eux,
les rompit
et les donna à Ses Disciples
pour qu’ils les distribuent à la foule.
Ils mangèrent et ils furent tous rassasiés ;
puis on ramassa les morceaux qui leur restaient :
cela faisait douze paniers.


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris











Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=29/05/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Dim 29 Mai 2016, 19:16

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,






Lundi 30 Mai 2016


En France :
Sainte Jeanne d’Arc
Morte en 1431. Patronne secondaire de la France qu’elle se sentit appelée, par le “Roi des Cieux”, à libérer de l’occupation anglaise. Héroïne glorieuse et femme de foi.


9ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique :
Blanc )

Année C





(Première lecture)
Deuxième Lettre de Saint Pierre Apôtre 1 : 2 à 7


« Les Dons promis, si précieux, nous sont accordés, pour que, par eux, vous deveniez participants de la NATURE DIVINE »

Bien-aimés,
que la GRÂCE et la PAIX
vous soient accordées en abondance
par la VRAIE CONNAISSANCE DE DIEU
et de JÉSUS notre SEIGNEUR.
SA PUISSANCE DIVINE nous a fait DON
de tout ce qui permet de vivre avec piété,
grâce à la VRAIE CONNAISSANCE DE CELUI qui nous a appelés
par la GLOIRE et la FORCE QUI LUI APPARTIENNENT.
De la sorte nous sont accordés les DONS PROMIS,
SI PRÉCIEUX ET SI GRANDS,
pour que, par eux, vous deveniez participants de la NATURE DIVINE,
et que vous échappiez à la dégradation
produite dans le monde par la convoitise.
Et pour ces motifs, faites tous vos efforts
pour joindre à votre foi la vertu,
à LA VERTU LA CONNAISSANCE DE DIEU,
à LA CONNAISSANCE DE DIEU LA MAÎTRISE DE SOI,
à LA MAÎTRISE DE SOI LA PERSÉVÉRANCE,
à LA PERSÉVÉRANCE LA PIÉTÉ,
à LA PIÉTÉ LA FRATERNITÉ,
à la FRATERNITÉ L’AMOUR.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







À l’ABRI chez le TRÈS-HAUT

Psaume 90 (91), entièrement



Psaume 90 (91) : 1 et 2, 14 et 15ab, 15c et 16


R/ Mon DIEU, je suis sûr de TOI !

Quand je me tiens sous l’ABRI DU TRÈS-HAUT
et repose à l’OMBRE DU PUISSANT,
je dis au SEIGNEUR : « Mon REFUGE,
mon REMPART, mon DIEU, dont je suis sûr ! »
R/

« Puisqu’il s’attache à Moi, Je le délivre ;
Je le défends, car il connaît MON NOM.
Il M’appelle, et Moi, Je lui réponds ;
Je Suis avec lui dans son épreuve.
R/

« Je veux le libérer, le glorifier ;
de longs jours, Je veux le rassasier,
et Je ferai qu’il voie MON SALUT. »
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 12 : 1 à 12

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
JÉSUS CHRIST, TÉMOIN FIDÈLE,
PREMIER-NÉ d’entre les morts,
TU nous aimes, et par TON SANG
TU nous délivres du péché.
Alléluia.

(cf. Ap 1, 5ab)




« Ils se saisirent du FILS BIEN-AIMÉ, LE tuèrent, et LE jetèrent hors de la vigne »

En ce temps-là,
JÉSUS se mit à parler en paraboles
aux chefs des prêtres, aux scribes et aux anciens :
« Un homme planta une vigne,
il l’entoura d’une clôture,
y creusa un pressoir
et y bâtit une tour de garde.
Puis il loua cette vigne à des vignerons,
et partit en voyage.
Le moment venu, il envoya un serviteur auprès des vignerons
pour se faire remettre par eux
ce qui lui revenait des fruits de la vigne.
Mais les vignerons se saisirent du serviteur,
le frappèrent, et le renvoyèrent les mains vides.
De nouveau, il leur envoya un autre serviteur ;
et celui-là, ils l’assommèrent et l’humilièrent.
Il en envoya encore un autre,
et celui-là, ils le tuèrent ;
puis beaucoup d’autres serviteurs :
ils frappèrent les uns et tuèrent les autres.
Il lui restait encore quelqu’un : son fils bien-aimé.
Il l’envoya vers eux en dernier, en se disant :
“Ils respecteront mon fils.”
Mais ces vignerons-là se dirent entre eux :
“Voici l’héritier :
allons-y ! tuons-le,
et l’héritage va être à nous !”
Ils se saisirent de lui, le tuèrent,
et le jetèrent hors de la vigne.
Que fera le maître de la vigne ?
Il viendra,
fera périr les vignerons,
et donnera la vigne à d’autres.
N’avez-vous pas lu ce passage de l’Écriture ?

La PIERRE qu’ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la PIERRE D’ANGLE :
c’est là l’ŒUVRE DU SEIGNEUR,
la MERVEILLE devant nos yeux ! »


Les chefs du peuple cherchaient à arrêter JÉSUS,
mais ils eurent peur de la foule.
– Ils avaient bien compris en effet
qu’IL avait dit la parabole à leur intention.
Ils LE laissèrent donc et s’en allèrent.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=30/05/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Lun 30 Mai 2016, 19:05

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Mardi 31 Mai 2016


La Visitation de la VIERGE MARIE
Fête de la VIERGE MARIE
Une charité attentive, la joie d’un coeur ouvert au projet DIVIN...
La rencontre de MARIE et Élisabeth fait déjà percevoir des signes du salut apporté par le CHRIST.



9ième semaine du Temps Ordinaire

(Couleur liturgique :
Blanc )

Année C






(Première lecture)
Livre du Prophète Sophonie 3 : 14 à 18


« Le roi d’Israël, le SEIGNEUR, est en toi »

Pousse des cris de joie, fille de Sion !
Éclate en ovations, Israël !
Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie,
fille de Jérusalem !
Le SEIGNEUR a levé les sentences qui pesaient sur toi,
IL a écarté tes ennemis.
Le roi d’Israël, le SEIGNEUR, est en toi.
Tu n’as plus à craindre le malheur.
Ce jour-là, on dira à Jérusalem :
« Ne crains pas, Sion !
Ne laisse pas tes mains défaillir !
Le SEIGNEUR ton DIEU est en toi,
c’est LUI, le HÉROS qui apporte le Salut.
IL aura en toi SA JOIE et SON ALLÉGRESSE,
IL te renouvellera par SON AMOUR ;
IL exultera pour toi et se réjouira,
comme aux jours de fête. » ?
J’ai écarté de toi le malheur,
pour que tu ne subisses plus l’humiliation.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








[Cantique d’Isaïe 12 ; entièrement]



Cantique d’Isaïe : 12 : 2, 3, 4abcd, 4e et 5, 6

R/ IL est GRAND au milieu de toi,
le DIEU SAINT d’Israël.


Voici le DIEU qui me sauve :
j’ai confiance, je n’ai plus de crainte.
Ma Force et mon Chant, c’est le SEIGNEUR ;
IL est pour moi le Salut.
R/

Exultant de joie,
vous puiserez les eaux
aux sources du Salut.
R/

Ce jour-là, vous direz :
« Rendez grâce au SEIGNEUR,
proclamez SON NOM,
annoncez parmi les peuples SES HAUTS FAITS ! »
R/

Redites-le : « SUBLIME EST SON NOM ! »
Jouez pour le SEIGNEUR,
IL montre SA MAGNIFICENCE,
et toute la Terre le sait.
R/

Jubilez, criez de joie,
habitants de Sion,
car IL EST GRAND au milieu de toi,
le SAINT d’Israël !
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 1 : 39 à 56

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Heureuse es-Tu, VIERGE MARIE,
Toi qui as cru que s’accompliraient pour Toi
les PAROLES DU SEIGNEUR.
Alléluia.

(cf. Lc 1, 45)




« D’où m’est-il donné que la Mère de mon SEIGNEUR vienne jusqu’à moi ? »

En ces jours-là,
MARIE se mit en route et se rendit avec empressement
vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.
Elle entra dans la maison de Zacharie
et salua Élisabeth.
Or, quand Élisabeth entendit la salutation de MARIE,
l’enfant tressaillit en elle.
Alors, Élisabeth fut remplie d’ESPRIT SAINT,
et s’écria d’une voix forte :
« Tu es bénie entre toutes les femmes,
et le FRUIT de Tes entrailles est BÉNI.
D’où m’est-il donné
que la Mère de mon SEIGNEUR vienne jusqu’à moi ?
Car, lorsque Tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles,
l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.
Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des PAROLES
qui lui furent dites de la part du SEIGNEUR. »
MARIE dit alors :
« Mon âme exalte le SEIGNEUR,
exulte mon esprit en DIEU, mon SAUVEUR !
IL s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront Bienheureuse.
Le PUISSANT fit pour moi des MERVEILLES ;
SAINT EST SON NOM !
SA MISÉRICORDE s’étend d’âge en âge
sur ceux qui LE craignent.
Déployant la FORCE DE SON BRAS,
IL disperse les superbes.
IL renverse les puissants de leurs trônes,
IL élève les humbles.
IL comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
IL relève Israël son serviteur,
IL se souvient de SON AMOUR
de la PROMESSE faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »

MARIE resta avec Élisabeth environ trois mois,
puis elle s’en retourna chez elle.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=31/05/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Mar 31 Mai 2016, 18:50

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Mercredi 1er Juin 2016

Saint Justin, Martyr
Mort en 165. Philosophe païen converti à l’âge de 30 ans. Il ouvrit à Rome une école de catéchistes et défendit, par ses écrits, la foi chrétienne. Décapité sous Marc Aurèle.

9ième semaine du Temps Ordinaire

(Couleur liturgique :
Rouge )

Année C






(Première lecture)
Deuxième Lettre de Saint Paul Apôtre à Timothée 1 : 1 à 3, 6 à 12


« Ravive le DON GRATUIT DE DIEU, ce DON qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains »

Paul, Apôtre du CHRIST JÉSUS
par la VOLONTÉ DE DIEU,
selon la PROMESSE DE LA VIE
que nous avons dans le CHRIST JÉSUS,
à Timothée,
mon enfant bien-aimé.
À toi, la grâce, la MISÉRICORDE et la PAIX
de la part de DIEU le PÈRE
et du CHRIST JÉSUS notre SEIGNEUR.
Je suis plein de gratitude envers DIEU,
à qui je rends un culte avec une conscience pure,
à la suite de mes ancêtres,
je LUI rends grâce en me souvenant continuellement de toi dans mes prières,
nuit et jour.
Voilà pourquoi, je te le rappelle, ravive le DON GRATUIT DE DIEU,
ce DON qui est en toi depuis que je t’ai imposé les mains.
Car ce n’est pas un esprit de peur que DIEU nous a donné,
mais un Esprit de Force, d’Amour et de pondération.
N’aie pas honte de rendre témoignage à notre SEIGNEUR,
et n’aie pas honte de moi, qui suis son prisonnier ;
mais, avec la FORCE de DIEU, prends ta part des souffrances
liées à l’annonce de l’Évangile.
Car DIEU nous a sauvés,
IL nous a appelés à une VOCATION SAINTE,
non pas à cause de nos propres actes,
mais à cause de SON PROJET à LUI et de SA GRÂCE.
Cette GRÂCE nous avait été donnée dans le CHRIST JÉSUS
avant tous les siècles,
et maintenant elle est devenue visible,
car notre SAUVEUR, le CHRIST JÉSUS, s’est manifesté :
IL a détruit la mort,
et IL a fait resplendir la VIE et l’IMMORTALITÉ
par l’annonce de l’Évangile,
pour lequel j’ai reçu la charge
de messager, d’Apôtre et d’Enseignant.
Et c’est pour cette raison que je souffre ainsi ;
mais je n’en ai pas honte,
car je sais en qui j’ai cru,
et j’ai la conviction qu’IL est assez PUISSANT
pour sauvegarder, jusqu’au jour de SA VENUE,
le dépôt de la foi qu’IL m’a confié.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






L’attente des humiliés


Chant des pèlerinages.

[ Psaume 122 (123) ; entièrement ]




Psaume 122 (123) : 1 et 2ab, 2cdef

R/ Vers TOI, SEIGNEUR, j’ai les yeux levés.

Vers TOI j’ai les yeux levés,
vers TOI qui es au Ciel,
comme les yeux de l’esclave
vers la main de son maître.
R/

Comme les yeux de la servante
vers la main de sa maîtresse,
nos yeux, levés vers le SEIGNEUR notre DIEU,
attendent sa pitié.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 12 : 18 à 27

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Moi, JE SUIS LA RÉSURRECTION et LA VIE, dit le SEIGNEUR.
Celui qui croit en Moi ne mourra jamais.
Alléluia.

(cf. Jn 11, 25a-26)




« IL n’est pas le DIEU des morts, mais des vivants »

En ce temps-là,
des sadducéens
– ceux qui affirment qu’il n’y a pas de résurrection –
vinrent trouver JÉSUS.
Ils L’interrogeaient :
« MAÎTRE, Moïse nous a prescrit :

Si un homme a un frère qui meurt
en laissant une femme, mais aucun enfant,
il doit épouser la veuve
pour susciter une descendance à son frère.


Il y avait sept frères ;
le premier se maria,
et mourut sans laisser de descendance.
Le deuxième épousa la veuve,
et mourut sans laisser de descendance.
Le troisième pareillement.
Et aucun des sept ne laissa de descendance.
Et en dernier, après eux tous, la femme mourut aussi.
À la résurrection, quand ils ressusciteront,
duquel d’entre eux sera-t-elle l’épouse,
puisque les sept l’ont eue pour épouse ? »
JÉSUS leur dit :
« N’êtes-vous pas en train de vous égarer,
en méconnaissant les Écritures et la PUISSANCE de DIEU ?
Lorsqu’on ressuscite d’entre les morts,
on ne prend ni femme ni mari,
mais on est comme les Anges dans les Cieux.
Et sur le fait que les morts ressuscitent,
n’avez-vous pas lu dans le Livre de Moïse,
au récit du buisson ardent,
comment DIEU lui a dit :

Moi, JE SUIS le DIEU d’Abraham,
le DIEU d’Isaac,
le DIEU de Jacob ?


IL n’est pas le DIEU des morts, mais des vivants.
Vous vous égarez complètement. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=01/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Mer 01 Juin 2016, 19:23

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Jeudi 2 Juin 2016


Saint Pothin, Sainte Blandine et leurs compagnons, Martyrs
Morts en 177. Parmi la cinquantaine de chrétiens martyrisés à Lyon figuraient le vieil évêque Pothin, le diacre Sanctus, l’adolescent Ponticus et la petite esclave Blandine.

Saint Marcellin et Saint Pierre ; Martyrs
IVe siècle. Martyrs de l’Église de Rome. Marcellin était Prêtre ; Pierre, exorciste. Tous deux furent victimes de la persécution antichrétienne de Dioclétien.


9ième semaine du Temps Ordinaire

(Couleur liturgique :
Vert )

Année C






(Première lecture)
Deuxième Lettre de Saint Paul Apôtre à Timothée 2 : 8 à 15


« On n’enchaîne pas la PAROLE DE DIEU ! Si nous sommes morts avec le CHRIST, avec LUI nous vivrons »

Bien-aimé,
souviens-toi de JÉSUS CHRIST,
ressuscité d’entre les morts,
le descendant de David :
voilà mon Évangile.
C’est pour LUI que j’endure la souffrance,
jusqu’à être enchaîné comme un malfaiteur.
Mais on n’enchaîne pas la PAROLE DE DIEU !
C’est pourquoi je supporte tout
pour ceux que DIEU a choisis,
afin qu’ils obtiennent, eux aussi,
le SALUT qui est dans le CHRIST JÉSUS,
avec la GLOIRE ÉTERNELLE.

Voici une PAROLE digne de foi :
Si nous sommes morts avec LUI,
avec LUI nous vivrons.
Si nous supportons l’épreuve,
avec LUI nous régnerons.
Si nous LE rejetons,
LUI aussi nous rejettera.
Si nous manquons de foi,
LUI reste FIDÈLE à SA PAROLE,
car IL ne peut se rejeter LUI-MÊME.
Voilà ce que tu dois rappeler,
en déclarant solennellement devant DIEU
qu’il faut bannir les querelles de mots :
elles ne servent à rien,
sinon à perturber ceux qui les écoutent.
Toi-même, efforce-toi de te présenter devant DIEU
comme quelqu’un qui a fait ses preuves,
un ouvrier qui n’a pas à rougir de ce qu’il a fait
et qui trace tout droit le CHEMIN de la PAROLE DE VÉRITÉ.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Fait-moi connaître TA VOLONTÉ et pardonne mes torts


Du recueil de David.

[ Psaume 24 (25) ; entièrement ]




Psaume 24 (25) : 4 et 5ab, 8 et 9, 10 et 14

R/ SEIGNEUR, enseigne-moi TES VOIES.

SEIGNEUR, enseigne-moi TES VOIES,
fais-moi connaître TA ROUTE.
Dirige-moi par TA VÉRITÉ, enseigne-moi,
car TU ES LE DIEU qui me sauve.
R/

IL EST DROIT, IL EST BON, le SEIGNEUR,
LUI qui montre aux pécheurs le CHEMIN.
SA JUSTICE dirige les humbles,
IL enseigne aux humbles SON CHEMIN.
R/

Les VOIES du SEIGNEUR sont AMOUR ET VÉRITÉ
pour qui veille à SON ALLIANCE et à SES LOIS.
Le SECRET du SEIGNEUR est pour ceux qui LE craignent ;
à ceux-là, IL fait connaître SON ALLIANCE.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Marc 12 : 28b à 34

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Notre SAUVEUR, le CHRIST JÉSUS, a détruit la mort ;
IL a fait resplendir la VIE par l’Évangile.
Alléluia.

(2 Tm 1, 10)




« Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là »

En ce temps-là,
un scribe s’avança pour demander à JÉSUS :
« Quel est le premier de tous les commandements ? »
JÉSUS lui fit cette réponse :
« Voici le premier :

Écoute, Israël :
le SEIGNEUR notre DIEU EST L’UNIQUE SEIGNEUR.
Tu aimeras le SEIGNEUR ton DIEU
de tout ton cœur, de toute ton âme,
de tout ton esprit et de toute ta force.


Et voici le second :

Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. »
Le scribe reprit :
« Fort bien, MAÎTRE,
TU as dit vrai :
DIEU EST L’UNIQUE
et il n’y en a pas d’autre que LUI.
L’aimer de tout son cœur,
de toute son intelligence, de toute sa force,
et aimer son prochain comme soi-même,
vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifices. »
JÉSUS, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit :
« Tu n’es pas loin du Royaume de DIEU. »
Et personne n’osait plus L’interroger.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=02/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Jeu 02 Juin 2016, 19:00

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Vendredi 3 Juin 2016


SACRÉ-CŒUR de JÉSUS
Solennité du SEIGNEUR
Nul mieux que JÉSUS n’a su révéler la BONTÉ DU COEUR DE DIEU, SON ATTENTION aux petits et à leurs misères quotidiennes.


9ième semaine du Temps Ordinaire

(Couleur liturgique :
Blanc )

Année C






(Première lecture)
Livre du Prophète Ézékiel 34 : 11 à 16


« C’est Moi qui ferai paître Mon Troupeau, et c’est Moi qui le ferai reposer »

Ainsi Parle le SEIGNEUR DIEU :
Voici que Moi-Même, Je m’occuperai de Mes Brebis,
et Je veillerai sur elles.
Comme un berger veille sur les brebis de son troupeau
quand elles sont dispersées,
ainsi Je veillerai sur Mes Brebis,
et J’irai les délivrer dans tous les endroits où elles ont été dispersées
un jour de nuages et de sombres nuées.
Je les ferai sortir d’entre les peuples,
Je les rassemblerai des différents pays
et Je les ramènerai sur leur terre ;
Je les ferai paître sur les montagnes d’Israël,
dans les vallées, dans les endroits les meilleurs.
Je les ferai paître dans un bon pâturage,
et leurs prairies seront sur les hauteurs d’Israël.
Là, Mes Brebis se reposeront dans de belles prairies,
elles brouteront dans de gras pâturages, sur les monts d’Israël.
C’est Moi qui ferai paître Mon Troupeau,
et c’est Moi qui le ferai reposer,
– Oracle du SEIGNEUR DIEU.
La brebis perdue, Je la chercherai ;
l’égarée, Je la ramènerai.
Celle qui est blessée, Je la panserai.
Celle qui est malade, Je lui rendrai des forces.
Celle qui est grasse et vigoureuse,
Je la garderai, Je la ferai paître selon le droit.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Le SEIGNEUR est mon BERGER

Psaume appartenant au recueil de David.



Psaume 22 (23) : 1 et 2ab, 2c et 3, 4, 5, 6

R/ Le SEIGNEUR est mon BERGER :
rien ne saurait me manquer.


Le SEIGNEUR est mon BERGER :
je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche,
IL me fait reposer.
R/

IL me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
IL me conduit par le JUSTE CHEMIN
pour l’HONNEUR de SON NOM.
R/

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car TU es avec moi,
TON BÂTON me guide et me rassure.
R/

TU prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
TU répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.
R/

Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la MAISON du SEIGNEUR
pour la durée de mes jours.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






(Deuxième lecture)
Lettre de Saint Paul Apôtre aux Romains 5 : 5b à 11


« La Preuve que DIEU nous aime »

Frères,
l’AMOUR DE DIEU a été répandu dans nos cœurs
par l’ESPRIT SAINT qui nous a été donné.
Alors que nous n’étions encore capables de rien,
le CHRIST, au temps fixé par DIEU,
est mort pour les impies que nous étions.
Accepter de mourir pour un homme juste,
c’est déjà difficile ;
peut-être quelqu’un s’exposerait-il à mourir
pour un homme de bien.
Or, la preuve que DIEU nous aime,
c’est que le CHRIST est mort pour nous,
alors que nous étions encore pécheurs.
À plus forte raison, maintenant que le SANG DU CHRIST
nous a fait devenir des Justes,
serons-nous sauvés par LUI
de la colère de DIEU.
En effet, si nous avons été réconciliés avec DIEU
par la mort de SON FILS
alors que nous étions ses ennemis,
à plus forte raison,
maintenant que nous sommes réconciliés,
serons-nous sauvés en ayant part à SA VIE.
Bien plus, nous mettons notre fierté en DIEU,
par notre SEIGNEUR JÉSUS CHRIST,
par qui, maintenant, nous avons reçu la RÉCONCILIATION.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 15 : 3 à 7

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
JE SUIS LE BON PASTEUR, dit le SEIGNEUR ;
Je connais Mes Brebis
et Mes Brebis ME connaissent.
Alléluia.

(Jn 10, 14)




« Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis qui était perdue »

En ce temps-là,
s’adressant aux pharisiens et aux scribes,
JÉSUS disait cette parabole :
« Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une,
n’abandonne-t-il pas les 99 autres dans le désert
pour aller chercher celle qui est perdue,
jusqu’à ce qu’il la retrouve ?
Quand il l’a retrouvée,
il la prend sur ses épaules, tout joyeux,
et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins
pour leur dire :
‘Réjouissez-vous avec moi,
car j’ai retrouvé ma brebis,
celle qui était perdue !’
Je vous le dis :
C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le Ciel
pour un seul pécheur qui se convertit,
plus que pour 99 justes
qui n’ont pas besoin de conversion. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=03/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Ven 03 Juin 2016, 19:04

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Samedi 4 Juin 2016


Le CŒUR IMMACULÉ de MARIE
La célébration du CŒUR IMMACULÉ de MARIE nous invite à communier plus profondément à son ouverture à DIEU.


9ième semaine du Temps Ordinaire

(Couleur liturgique :
Blanc )

Année C






(Première lecture)
Livre du Prophète Isaïe 61 : 9 à 11


« Je tressaille de joie dans le SEIGNEUR »

09 Leurs descendants seront connus parmi les nations, et leur postérité, au milieu des peuples. Qui les verra pourra reconnaître la descendance bénie du SEIGNEUR.

10 Je tressaille de joie dans le SEIGNEUR, mon âme exulte en mon DIEU. Car IL m’a vêtue des VÊTEMENTS du SALUT, IL m’a couverte du manteau de la justice, comme le jeune marié orné du diadème, la jeune mariée que parent ses joyaux.

11 Comme la Terre fait éclore son germe, et le jardin, germer ses semences, le SEIGNEUR DIEU fera germer la JUSTICE et la LOUANGE devant toutes les nations.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Anne remercie le SEIGNEUR

[Premier Livre de Samuel 2 : 1 à 11 ; entièrement]


Premier Livre de Samuel 2 : 1, 4 et 5ab, 6 et 7, 8abcd

R/ Mon coeur exulte à cause du SEIGNEUR : C’est LUI qui me sauve.

Mon cœur exulte à cause du SEIGNEUR ;
mon front s’est relevé grâce à mon DIEU !
Face à mes ennemis, s’ouvre ma bouche :
oui, je me réjouis de TA VICTOIRE !
R/

L’arc des forts est brisé,
mais le faible se revêt de vigueur.
Les plus comblés s’embauchent pour du pain,
et les affamés se reposent.
R/

06 Le SEIGNEUR fait mourir et vivre ;
IL fait descendre à l’abîme et en ramène.
le SEIGNEUR rend pauvre et riche ;
IL abaisse et IL élève.
R/

De la poussière, IL relève le faible,
IL retire le pauvre de la cendre
pour qu’il siège parmi les princes,
et reçoive un trône de gloire.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 2 : 41 à 51

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Heureuse VIERGE MARIE ! Attentive à garder la PAROLE de DIEU, Elle LA méditait dans SON CŒUR !
Alléluia.




« Sa Mère gardait dans SON CŒUR tous CES ÉVÉNEMENTS »

41 Chaque année, les Parents de JÉSUS se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque.

42 Quand IL eut douze ans, Ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume.

43 À la fin de la fête, comme Ils s’en retournaient, le JEUNE JÉSUS resta à Jérusalem à l’insu de Ses Parents.

44 Pensant qu’IL était dans le convoi des pèlerins, Ils firent une journée de chemin avant de LE chercher parmi leurs parents et connaissances.

45 Ne LE trouvant pas, Ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à LE chercher.

46 C’est au bout de TROIS JOURS qu’Ils LE trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : IL les écoutait et leur posait des questions,

47 et tous ceux qui L’entendaient s’extasiaient sur SON INTELLIGENCE et sur SES RÉPONSES.

48 En Le voyant, Ses Parents furent frappés d’étonnement, et Sa Mère LUI dit : « Mon Enfant, pourquoi nous as-TU fait cela ? Vois comme Ton Père et Moi, nous avons souffert en TE cherchant ! »

49 IL leur dit : « Comment se fait-il que vous M’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il Me faut être chez MON PÈRE ? »

50 Mais ils ne comprirent pas ce qu’IL leur disait.

51 IL descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et IL leur était soumis. Sa Mère gardait dans SON CŒUR tous CES ÉVÉNEMENTS.


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/











Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Sam 04 Juin 2016, 19:55

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Dimanche 5 Juin 2016

10ième Dimanche du Temps Ordinaire

(Couleur liturgique : Vert )
Année C











Lien :
http://www.ktotv.com/emissions/priere-et-vie-de-l-eglise/priere/en-marche-vers-dimanche

Vu sur :
www.KTOTV.com






(Première lecture)
Premier Livre des Rois 17 : 17 à 24


« Regarde, ton fils est vivant ! »

En ces jours-là,
le fils de la femme chez qui habitait le Prophète Élie
tomba malade ;
le mal fut si violent que l’enfant expira.
Alors la femme dit à Élie :
« Que me veux-tu, homme de DIEU ?
Tu es venu chez moi pour rappeler mes fautes
et faire mourir mon fils ! »
Élie répondit :
« Donne-moi ton fils ! »
Il le prit des bras de sa mère,
le porta dans sa chambre en haut de la maison
et l’étendit sur son lit.
Puis il invoqua le SEIGNEUR :
« Seigneur, mon DIEU,
cette veuve chez qui je loge,
LUI veux-tu du mal jusqu’à faire mourir son fils ? »
Par trois fois, il s’étendit sur l’enfant
en invoquant le SEIGNEUR :
« SEIGNEUR, mon DIEU, je T’en supplie,
rends la vie à cet enfant ! »
Le SEIGNEUR entendit la prière d’Élie ;
le souffle de l’enfant revint en lui :
il était vivant !
Élie prit alors l’enfant,
de sa chambre il le descendit dans la maison,
le remit à sa mère et dit :
« Regarde, ton fils est vivant ! »
La femme lui répondit :
« Maintenant je sais que tu es un homme de DIEU,
et que, dans ta bouche, la PAROLE du SEIGNEUR EST VÉRIDIQUE. »


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






SEIGNEUR, TU m’as rendu la vie

Chant pour la consécration du Temple, appartenant au recueil de David.


[Psaume 29 (30) ; entièrement]




Psaume 29 (30) : 3 et 4, 5 et 6ab, 6cd et 12, 13


R/ Je T’exalte, SEIGNEUR :
TU m’as relevé.


Quand j’ai crié vers TOI, SEIGNEUR,
mon DIEU, TU m’as guéri ;
SEIGNEUR, TU m’as fait remonter de l’abîme
et revivre quand je descendais à la fosse.
R/


Fêtez le SEIGNEUR, vous, Ses Fidèles,
rendez grâce en rappelant SON NOM TRÈS SAINT.
Sa Colère ne dure qu’un instant,
SA BONTÉ, toute la VIE.
R/


Avec le soir, viennent les larmes,
mais au matin, les cris de joie !
TU as changé mon deuil en une danse,
mes habits funèbres en parure de joie !
R/


Que mon cœur ne se taise pas,
qu’il soit en fête pour TOI,
et que sans fin, SEIGNEUR, mon DIEU,
je TE rende grâce !
R/


[center] Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


« Chants audio du Psaume 29 (30) »

Du CD, Signes :

http://www.mirari.fr/o0aX






(Deuxième lecture)
Lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates 1 : 11 à 19


« DIEU a trouvé bon de révéler en moi SON FILS, pour que je L’annonce parmi les nations »

Frères, je tiens à ce que vous le sachiez,
l’Évangile que j’ai proclamé
n’est pas une invention humaine.
Ce n’est pas non plus d’un homme
que je l’ai reçu ou appris,
mais par RÉVÉLATION de JÉSUS CHRIST.
Vous avez entendu parler
du comportement que j’avais autrefois dans le judaïsme :
je menais une persécution effrénée contre l’Église de DIEU,
et je cherchais à la détruire.
J’allais plus loin dans le judaïsme
que la plupart de mes frères de race qui avaient mon âge,
et, plus que les autres, je défendais avec une ardeur jalouse
les traditions de mes pères.
Mais DIEU m’avait mis à part dès le sein de ma mère ;
dans Sa Grâce, IL m’a appelé ;
et IL a trouvé bon
de révéler en moi SON FILS,
pour que je L’annonce parmi les nations païennes.
Aussitôt, sans prendre l'avis de personne,
sans même monter à Jérusalem
pour y rencontrer ceux qui étaient Apôtres avant moi,
je suis parti pour l’Arabie
et, de là, je suis retourné à Damas.
Puis, trois ans après,
je suis monté à Jérusalem
pour faire la connaissance de Pierre,
et je suis resté quinze jours auprès de lui.
Je n’ai vu aucun des autres Apôtres
sauf Jacques, le frère du SEIGNEUR.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 7 : 11 à 17

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.

Un GRAND PROPHÈTE s’est levé parmi nous :
et DIEU a visité Son Peuple.

Alléluia.
(Lc 7, 16)




« Jeune homme, Je te l’ordonne, lève-toi »

En ce temps-là,
JÉSUS se rendit dans une ville appelée Naïm.
Ses Disciples faisaient route avec LUI,
ainsi qu’une grande foule.
IL arriva près de la porte de la ville
au moment où l’on emportait un mort pour l’enterrer ;
c’était un fils unique, et sa mère était veuve.
Une foule importante de la ville accompagnait cette femme.
Voyant celle-ci, le SEIGNEUR fut saisi de compassion pour elle
et lui dit :
« Ne pleure pas. »
IL s’approcha et toucha le cercueil ;
les porteurs s’arrêtèrent,
et JÉSUS dit :
« Jeune homme, Je te l’ordonne, lève-toi. »
Alors le mort se redressa
et se mit à parler.
Et JÉSUS le rendit à sa mère.

La crainte s’empara de tous,
et ils rendaient GLOIRE À DIEU en disant :
« Un GRAND PROPHÈTE s’est levé parmi nous,
et DIEU a visité Son Peuple. »
Et cette PAROLE sur JÉSUS se répandit
dans la Judée entière et dans toute la région.


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris











Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=05/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Dim 05 Juin 2016, 19:14

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Lundi 6 Juin 2016

Saint Norbert, Évêque
Mort en 1134. Fondateur de l’ordre des chanoines réguliers de Prémontré, qu’il plaça sous la règle de Saint Augustin. Il termina sa vie comme Archevêque de Magdebourg.

10ième semaine du Temps Ordinaire

(Couleur liturgique :
Vert )

Année C






(Première lecture)
Premier Livre des Rois 17 : 1 à 6


« Élie se tenait devant la FACE du SEIGNEUR DIEU d’Israël »

En ces jours-là,
le Prophète Élie, de Tishbé en Galaad, dit au roi Acab :
« Par le SEIGNEUR QUI EST VIVANT,
par le DIEU d’Israël dont je suis le serviteur,
pendant plusieurs années il n’y aura pas de rosée ni de pluie,
à moins que j’en donne l’ordre. »
La PAROLE DU SEIGNEUR lui fut adressée :
« Va-t’en d’ici, dirige-toi vers l’est,
et cache-toi près du torrent de Kérith,
qui se jette dans le Jourdain.
Tu boiras au torrent,
et j’ordonne aux corbeaux de t’apporter ta nourriture. »
Le Prophète fit ce que le SEIGNEUR lui avait dit,
et alla s’établir près du torrent de Kérith,
qui se jette dans le Jourdain.
Les corbeaux lui apportaient du pain et de la viande, matin et soir,
et le Prophète buvait au torrent.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Qui pourra me secourir ?

Chant pour les pèlerinages.


Psaume 120 (121) : 1 et 2, 3 et 4, 5 et 6, 7 et 8

R/ Le secours me viendra du SEIGNEUR
qui a fait le Ciel et la Terre.


Je lève les yeux vers les montagnes :
d’où le secours me viendra-t-il ?
Le secours me viendra du SEIGNEUR
qui a fait le Ciel et la Terre.
R/

Qu’IL empêche ton pied de glisser,
qu’il ne dorme pas, ton GARDIEN.
Non, IL ne dort pas, ne sommeille pas,
le GARDIEN d’Israël.
R/

Le SEIGNEUR, ton GARDIEN, le SEIGNEUR, ton OMBRAGE,
se tient près de toi.
Le Soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper,
ni la lune, durant la nuit.
R/

Le SEIGNEUR te gardera de tout mal,
IL gardera ta vie.
Le SEIGNEUR te gardera, au départ et au retour,
maintenant, à jamais.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 5 : 1 à 12

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse,
car votre récompense est grande dans les Cieux !
Alléluia.

(Mt 5, 12)




« Heureux les pauvres de cœur »

En ce temps-là,
voyant les foules,
JÉSUS gravit la montagne.
IL s’assit, et Ses Disciples s’approchèrent de LUI.
Alors, ouvrant la bouche, IL les enseignait.

IL disait :

« Heureux les pauvres de cœur,
car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux ceux qui pleurent,
car ils seront consolés.
Heureux les doux,
car ils recevront la terre en héritage.
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice,
car ils seront rassasiés.
Heureux les miséricordieux,
car ils obtiendront miséricorde.
Heureux les cœurs purs,
car ils verront DIEU.
Heureux les artisans de paix,
car ils seront appelés FILS DE DIEU.
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice,
car le Royaume des Cieux est à eux.
Heureux êtes-vous si l’on vous insulte,
si l’on vous persécute
et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous,
à cause de Moi.
Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse,
car votre récompense est grande dans les Cieux !
C’est ainsi qu’on a persécuté
les Prophètes qui vous ont précédés. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=06/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Lun 06 Juin 2016, 19:00

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Mardi 7 Juin 2016

De la férie

10ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C





(Première lecture)
Premier Livre des Rois 17 : 7 à 16


« La jarre de farine ne s’épuisa pas, ainsi que le SEIGNEUR l’avait annoncé par l’intermédiaire d’Élie »

En ces jours-là,
sur l’ordre du Prophète Élie,
au bout d’un certain temps,
il ne tombait plus une goutte de pluie dans tout le pays,
et le torrent où buvait le Prophète finit par être à sec.
Alors la PAROLE du SEIGNEUR lui fut adressée :
« Lève-toi, va à Sarepta, dans le pays de Sidon ;
tu y habiteras ;
il y a là une veuve que J’ai chargée de te nourrir. »
Le Prophète Élie partit pour Sarepta,
et il parvint à l’entrée de la ville.
Une veuve ramassait du bois ;
il l’appela et lui dit :
« Veux-tu me puiser, avec ta cruche,
un peu d’eau pour que je boive ? »
Elle alla en puiser.
Il lui dit encore :
« Apporte-moi aussi un morceau de pain. »
Elle répondit :
« Je le jure par la vie du SEIGNEUR ton DIEU :
je n’ai pas de pain.
J’ai seulement, dans une jarre,
une poignée de farine,
et un peu d’huile dans un vase.
Je ramasse deux morceaux de bois,
je rentre préparer pour moi et pour mon fils ce qui nous reste.
Nous le mangerons,
et puis nous mourrons. »
Élie lui dit alors :
« N’aie pas peur, va, fais ce que tu as dit.
Mais d’abord cuis-moi une petite galette et apporte-la moi,
ensuite tu en feras pour toi et ton fils.
Car ainsi Parle le SEIGNEUR, DIEU d’Israël :
Jarre de farine point ne s’épuisera,
vase d’huile point ne se videra,
jusqu’au jour où le SEIGNEUR
donnera la pluie pour arroser la terre. »

La femme alla faire ce qu’Élie lui avait demandé,
et pendant longtemps, le Prophète, elle-même et son fils
eurent à manger.
Et la jarre de farine ne s’épuisa pas,
et le vase d’huile ne se vida pas,
ainsi que le SEIGNEUR l’avait annoncé par l’intermédiaire d’Élie.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Défendu par DIEU contre de fausses accusations


Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au recueil de David. Accompagnement sur instruments à cordes.

Psaume 4, entièrement




Psaume 4 : 2, 3, 4 et 5, 7 et 8


R/ Sur nous, SEIGNEUR, que s’illumine TON VISAGE !

Quand je crie, réponds-moi,
DIEU, ma JUSTICE !
TOI qui me libères dans la détresse,
pitié pour moi, écoute ma prière !
R/

Fils des hommes,
jusqu’où irez-vous dans l’insulte à MA GLOIRE,
l’amour du néant et la course au mensonge ?
R/

Sachez que le SEIGNEUR a mis à part Son Fidèle,
le SEIGNEUR entend quand je crie vers LUI.
Mais vous, tremblez, ne péchez pas ;
réfléchissez dans le secret, faites silence.
R/

Beaucoup demandent : « Qui nous fera voir le bonheur ? »
Sur nous, SEIGNEUR, que s’illumine TON VISAGE !
TU mets dans mon cœur plus de joie
que toutes leurs vendanges et leurs moissons.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 5 : 13 à 16

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Que votre lumière brille devant les hommes :
alors, voyant ce que vous faites de bien,
ils rendront GLOIRE à votre PÈRE.
Alléluia.

(Mt 5, 16)




« Vous êtes le sel de la Terre »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Vous êtes le sel de la Terre.
Mais si le sel devient fade,
comment lui rendre de la saveur ?
Il ne vaut plus rien :
on le jette dehors et il est piétiné par les gens.

Vous êtes la lumière du monde.
Une ville située sur une montagne
ne peut être cachée.
Et l’on n’allume pas une lampe
pour la mettre sous le boisseau ;
on la met sur le lampadaire,
et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison.
De même, que votre lumière brille devant les hommes :
alors, voyant ce que vous faites de bien,
ils rendront GLOIRE à votre PÈRE qui est aux Cieux. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=07/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Mar 07 Juin 2016, 19:12

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Mercredi 8 Juin 2016

De la férie

10ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C





(Première lecture)
Premier Livre des Rois 18 : 20 à 39


« Que tout ce peuple sache que c’est TOI, SEIGNEUR, qui es DIEU, et qui as retourné leur cœur ! »

En ces jours-là,
le roi Acab convoqua tout Israël
et réunit les prophètes de Baal sur le mont Carmel.
Élie se présenta devant la foule et dit :
« Combien de temps allez-vous danser
pour l’un et pour l’autre ?
Si c’est le SEIGNEUR qui est DIEU, suivez le SEIGNEUR ;
si c’est Baal, suivez Baal. »
Et la foule ne répondit mot.
Élie continua :
« Moi, je suis le seul qui reste des Prophètes du SEIGNEUR,
tandis que les prophètes de Baal sont quatre cent cinquante.
Amenez-nous deux jeunes taureaux ;
qu’ils en choisissent un,
qu’ils le dépècent et le placent sur le bûcher,
mais qu’ils n’y mettent pas le feu.
Moi, je préparerai l’autre taureau,
je le placerai sur le bûcher,
mais je n’y mettrai pas le feu.
Vous invoquerez le nom de votre dieu,
et moi, j’invoquerai le NOM DU SEIGNEUR :
le dieu qui répondra par le feu,
c’est LUI qui est DIEU. »
La foule répondit :
« C’est d’accord. »

Élie dit alors aux prophètes de Baal :
« Choisissez votre taureau et commencez,
car vous êtes les plus nombreux.
Invoquez le nom de votre dieu,
mais ne mettez pas le feu. »
Ils prirent le taureau et le préparèrent,
et ils invoquèrent le nom de Baal
depuis le matin jusqu’au milieu du jour,
en disant :
« ô Baal, réponds-nous ! »
Mais il n’y eut ni voix ni réponse ;
et ils dansaient devant l’autel qu’ils avaient dressé.
Au milieu du jour, Élie se moqua d’eux en disant :
« Criez plus fort, puisque c’est un dieu :
il a des soucis ou des affaires,
ou bien il est en voyage ;
il dort peut-être, mais il va se réveiller ! »
Ils crièrent donc plus fort
et, selon leur coutume, ils se tailladèrent jusqu’au sang
avec des épées et des lances.
Dans l’après-midi, ils se livrèrent à des transes prophétiques
jusqu’à l’heure du sacrifice du soir,
mais il n’y eut ni voix, ni réponse, ni le moindre signe.

Alors Élie dit à la foule :
« Approchez. »
Et toute la foule s’approcha de lui.
Il releva l’Autel du SEIGNEUR, qui avait été démoli.
Il prit douze pierres,
selon le nombre des tribus des fils de Jacob
à qui le SEIGNEUR avait dit :
« Ton nom sera Israël. »
Avec ces pierres il érigea un Autel au SEIGNEUR.
Il creusa autour de l’Autel
une rigole d’une capacité d’environ trente litres.
Il disposa le bois,
dépeça le taureau et le plaça sur le bûcher.
Puis il dit :
« Emplissez d’eau quatre cruches,
et versez-les sur la victime et sur le bois. »
Et l’on fit ainsi.
Il dit :
« Une deuxième fois ! »
Et l’on recommença.
Il dit :
« Une troisième fois ! »
Et l’on recommença encore.
L’eau ruissela autour de l’autel,
et la rigole elle-même fut remplie d’eau.

À l’heure du sacrifice du soir,
Élie le Prophète s’avança et dit :
« SEIGNEUR, DIEU d’Abraham, d’Isaac et d’Israël,
on saura aujourd’hui que TU ES DIEU en Israël,
que je suis Ton Serviteur,
et que j’ai accompli toutes ces choses sur TON ORDRE.
Réponds-moi, SEIGNEUR, réponds-moi,
pour que tout ce peuple sache
que c’est TOI, SEIGNEUR, QUI ES DIEU,
et qui as retourné leur cœur ! »
Alors le feu du SEIGNEUR tomba,
IL dévora la victime et le bois,
les pierres et la poussière,
et l’eau qui était dans la rigole.
Tout le peuple en fut témoin ;
les gens tombèrent face contre terre et dirent :
« C’est le SEIGNEUR QUI EST DIEU !
C’est le SEIGNEUR QUI EST DIEU ! »

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Joie d’un homme que DIEU a délivré de la mort


Poème appartenant au recueil de David.

Psaume 15 (16), entièrement




Psaume 15 (16) : 1 et 2, 3ac et 4, 5 et 8, 10a et 11


R/ Garde-moi, mon DIEU,
j’ai fait de TOI mon REFUGE.


Garde-moi, mon DIEU :
j’ai fait de TOI mon REFUGE.
J’ai dit au SEIGNEUR : « TU es mon DIEU !
Je n’ai pas d’autre bonheur que TOI. »
R/

Toutes les idoles du pays,
ne cessent d’étendre leurs ravages,
Je n’irai pas leur offrir le sang des sacrifices ;
leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !
R/

SEIGNEUR, mon PARTAGE et ma COUPE :
de TOI dépend mon sort.
Je garde le SEIGNEUR devant moi sans relâche ;
IL est à ma Droite : je suis inébranlable.
R/

TU ne peux m’abandonner à la mort.
TU m’apprends le CHEMIN de la VIE :
devant TA FACE, débordement de joie !
À TA DROITE, éternité de délices !
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 5 : 17 à 19

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Fais-moi connaître TA ROUTE, mon DIEU ;
dirige-moi par TA VÉRITÉ.
Alléluia.

(cf. Ps 24, 4b.5a)




« Je ne suis pas venu abolir, mais accomplir »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Ne pensez pas que Je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes :
Je ne suis pas venu abolir, mais accomplir.
AMEN, Je vous le dis :
Avant que le Ciel et la Terre disparaissent,
pas un seul iota, pas un seul trait
ne disparaîtra de la Loi
jusqu’à ce que tout se réalise.
Donc, celui qui rejettera
un seul de ces plus petits Commandements,
et qui enseignera aux hommes à faire ainsi,
sera déclaré le plus petit dans le Royaume des Cieux.
Mais celui qui les observera et les enseignera,
celui-là sera déclaré Grand dans le Royaume des Cieux. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=08/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Mer 08 Juin 2016, 19:15

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Jeudi 9 Juin 2016


Saint Éphrem, Diacre et Docteur de l’Église
Mort en 373. Les hymnes et les traités théologiques de ce diacre syrien font de lui l’un des écrivains les plus féconds du IVe siècle. Proclamé Docteur de l’Église en 1920.


10ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C





(Première lecture)
Premier Livre des Rois 18 : 41 à 46


« Élie a prié de nouveau, et le ciel a donné la pluie »

En ces jours-là,
le Prophète Élie dit au roi Acab :
« Monte, tu peux maintenant manger et boire,
car j’entends le grondement de la pluie. »
Acab monta pour aller manger et boire.
Élie, de son côté, monta sur le sommet du Carmel,
il se courba vers la terre
et mit son visage entre ses genoux.
Il dit à son serviteur :
« Monte, et regarde du côté de la mer. »
Le serviteur monta, regarda et dit :
« Il n’y a rien. »
Sept fois de suite, Élie lui dit :
« Retourne. »
La septième fois, le serviteur annonça :
« Voilà un nuage qui monte de la mer,
gros comme le poing. »
Alors Élie dit au serviteur :
« Va dire au roi Acab :
“Attelle ton char et descends de la montagne,
avant d’être arrêté par la pluie.” »
Peu à peu, le ciel s’obscurcit de nuages, poussés par le vent,
et il tomba une grosse pluie.
Acab monta sur son char
et partit pour la ville de Yizréel.
La MAIN du SEIGNEUR s’empara du Prophète ;
Élie retroussa son vêtement et courut en avant d’Acab
jusqu’à l’entrée de la ville de Yizréel.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







DIEU, TU mérites bien qu’on TE loue


Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au recueil de David. Chant.

Psaume 64 (65), entièrement




Psaume 64 (65) : 10abcd, 10e et 11, 12 et 13


R/ Il est beau de TE louer, DIEU, dans Sion.

TU visites la Terre et TU l’abreuves,
TU la combles de richesses ;
les ruisseaux de DIEU regorgent d’eau :
TU prépares les moissons.
R/

Ainsi, TU prépares la Terre,
TU arroses les sillons ;
TU aplanis le sol, TU le détrempes sous les pluies,
TU bénis les semailles.
R/

TU couronnes une année de bienfaits ;
sur TON PASSAGE, ruisselle l’abondance.
Au désert, les pâturages ruissellent,
les collines débordent d’allégresse.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 5 : 20 à 26

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Je vous donne un Commandement Nouveau,
dit le SEIGNEUR :
« Aimez-vous les uns les autres,
comme Je vous ai aimés. »
Alléluia.

(cf. Jn 13, 34)




« Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Je vous le dis :
Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens,
vous n’entrerez pas dans le Royaume des Cieux.

Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens :

Tu ne commettras pas de meurtre,

et si quelqu’un commet un meurtre,
il devra passer en jugement.
Eh bien ! Moi, Je vous dis :
Tout homme qui se met en colère contre son frère
devra passer en jugement.
Si quelqu’un insulte son frère,
il devra passer devant le tribunal.
Si quelqu’un le traite de fou,
il sera passible de la géhenne de feu.
Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel,
si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,
laisse ton offrande, là, devant l’autel,
va d’abord te réconcilier avec ton frère,
et ensuite viens présenter ton offrande.
Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire
pendant que tu es en chemin avec lui,
pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge,
le juge au garde,
et qu’on ne te jette en prison.
AMEN, Je te le dis : tu n’en sortiras pas
avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=09/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Jeu 09 Juin 2016, 19:22

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Vendredi 10 Juin 2016

De la férie

10ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C





(Première lecture)
Premier Livre des Rois 19 : 9a, 11 à 16


« Tiens-toi sur la montagne devant le SEIGNEUR »

En ces jours-là,
lorsque le Prophète Élie fut arrivé à l’Horeb, la Montagne de DIEU,
il entra dans une caverne
et y passa la nuit.
Et voici que la PAROLE du SEIGNEUR lui fut adressée.
IL lui dit :
« Sors et tiens-toi sur la Montagne devant le SEIGNEUR,
car IL va passer. »
À l’approche du SEIGNEUR, il y eut un ouragan,
si fort et si violent
qu’il fendait les montagnes et brisait les rochers,
mais le SEIGNEUR n’était pas dans l’ouragan ;
et après l’ouragan, il y eut un tremblement de terre,
mais le SEIGNEUR n’était pas dans le tremblement de terre ;
et après ce tremblement de terre, un feu,
mais le SEIGNEUR n’était pas dans ce feu ;
et après ce feu, le murmure d’une brise légère.
Aussitôt qu’il l’entendit,
Élie se couvrit le visage avec son manteau,
il sortit et se tint à l’entrée de la caverne.
Alors il entendit une voix qui disait :
« Que fais-tu là, Élie ? »
Il répondit :
« J’éprouve une ardeur jalouse
pour TOI, SEIGNEUR, DIEU de l’Univers.
Les fils d’Israël ont abandonné TON ALLIANCE,
renversé TES AUTELS,
et tué TES PROPHÈTES par l’épée ;
moi, je suis le seul à être resté
et ils cherchent à prendre ma vie. »
Le SEIGNEUR lui dit :
« Repars vers Damas,
par le chemin du désert.
Arrivé là, tu consacreras par l’Onction Hazaël
comme roi de Syrie ;
puis tu consacreras Jéhu, fils de Namsi,
comme roi d’Israël ;
et tu consacreras Élisée, fils de Shafath, d’Abel-Mehola,
comme Prophète pour te succéder. »

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Chez le SEIGNEUR, je me sens en sécurité.


Du recueil de David.

Psaume 26 (27), entièrement




Psaume 26 (27) : 7 et 8ab, 8c et 9abc, 13 et 14


R/ C’est TA FACE, SEIGNEUR, que je cherche.

Écoute, SEIGNEUR, je T’appelle !
Pitié ! Réponds-moi !
Mon cœur m’a redit TA PAROLE :
« Cherchez Ma Face. »
R/

C’est TA FACE, SEIGNEUR, que je cherche :
ne me cache pas TA FACE.
N’écarte pas Ton Serviteur avec colère :
TU restes mon secours.
R/

Mais j’en suis sûr, je verrai les BONTÉS du SEIGNEUR
sur la Terre des vivants.
« Espère le SEIGNEUR, sois fort et prends courage ;
espère le SEIGNEUR. »
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 5 : 27 à 32

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Vous brillez comme des astres dans l’Univers
en tenant ferme la PAROLE DE VIE.
Alléluia.

(Ph 2, 15d.16a)




« Tout homme qui regarde une femme avec convoitise a déjà commis l’adultère »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Vous avez appris qu’il a été dit :

Tu ne commettras pas d’adultère.

Eh bien ! Moi, Je vous dis :
Tout homme qui regarde une femme avec convoitise
a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur.
Si ton œil droit entraîne ta chute,
arrache-le et jette-le loin de toi,
car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres
que d’avoir ton corps tout entier jeté dans la géhenne.
Et si ta main droite entraîne ta chute,
coupe-la et jette-la loin de toi,
car mieux vaut pour toi perdre un de tes membres
que d’avoir ton corps tout entier qui s’en aille dans la géhenne.

Il a été dit également :

Si quelqu’un renvoie sa femme,
qu’il lui donne un acte de répudiation.


Eh bien ! Moi, Je vous dis :
Tout homme qui renvoie sa femme,
sauf en cas d’union illégitime,
la pousse à l’adultère ;
et si quelqu’un épouse une femme renvoyée,
il est adultère. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=10/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Ven 10 Juin 2016, 19:14

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Samedi 11 Juin 2016


Saint Barnabé
1er siècle. Natif de Chypre, il fut l’un des premiers convertis au christianisme. Il se porta garant de Saint Paul auprès du collège des Douze et l’accompagna dans ses missions apostoliques.


10ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Rouge )
Année C







(Première lecture)
Livre des Actes des Apôtres 11 : 21b à 26 ; 13 : 1 à 3


« C’était un homme de bien, rempli d’ESPRIT SAINT et de foi »

En ces jours-là, à Antioche,
un grand nombre de gens devinrent croyants
et se tournèrent vers le SEIGNEUR.
La nouvelle parvint aux oreilles de l’Église de Jérusalem,
et l’on envoya Barnabé jusqu’à Antioche.
À son arrivée, voyant la GRÂCE de DIEU à l’ŒUVRE,
il fut dans la joie.
Il les exhortait tous
à rester d’un cœur ferme attachés au SEIGNEUR.
C’était en effet un homme de bien,
rempli d’ESPRIT SAINT et de foi.
Une foule considérable s’attacha au SEIGNEUR.
Barnabé partit alors à Tarse chercher Saul.
L’ayant trouvé, il l’amena à Antioche.
Pendant toute une année, ils participèrent aux assemblées de l’Église,
ils instruisirent une foule considérable.
Et c’est à Antioche que, pour la première fois,
les Disciples reçurent le Nom de « Chrétiens ».

Or il y avait dans l’Église qui était à Antioche
des prophètes et des hommes chargés d’enseigner :
Barnabé, Syméon appelé Le Noir, Lucius de Cyrène,
Manahène, compagnon d’enfance d’Hérode le Tétrarque,
et Saul.
Un jour qu’ils célébraient le culte du SEIGNEUR
et qu’ils jeûnaient,
l’ESPRIT SAINT leur dit :
« Mettez à part pour moi Barnabé et Saul
en vue de l’ŒUVRE à laquelle je les ai appelés. »
Alors, après avoir jeûné et prié,
et leur avoir imposé les mains,
ils les laissèrent partir.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Joie d’un homme que DIEU a délivré de la mort


Poème appartenant au recueil de David.

Psaume 15 (16), entièrement




Psaume 15 (16) : 1 et 2a et 5, 7 et 8, 9 et 10


R/ SEIGNEUR, mon Partage et ma Coupe !

Garde-moi, mon DIEU : j’ai fait de TOI mon REFUGE.
J’ai dit au SEIGNEUR : « TU ES MON DIEU !
SEIGNEUR, mon Partage et ma Coupe :
de TOI dépend mon sort.
R/

Je bénis le SEIGNEUR qui me conseille :
même la nuit mon cœur m’avertit.
Je garde le SEIGNEUR devant moi sans relâche ;
IL est à ma Droite : je suis inébranlable.
R/

Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
TU ne peux m’abandonner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruption.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 5 : 33 à 37

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Incline mon cœur vers TES EXIGENCES ;
fais-moi la GRÂCE de TA LOI, SEIGNEUR.
Alléluia.

(Ps 118, 36a.29b)




« Moi, je vous dis de ne pas jurer du tout »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à ses disciples :
« Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens :

Tu ne manqueras pas à tes serments,
mais tu t’acquitteras de tes serments envers le SEIGNEUR.


Eh bien ! Moi, Je vous dis de ne pas jurer du tout,
ni par le Ciel, car c’est le TRÔNE DE DIEU,
ni par la Terre, car elle est Son Marchepied,
ni par Jérusalem, car elle est la Ville du GRAND ROI.
Et ne jure pas non plus sur ta tête,
parce que tu ne peux pas
rendre un seul de tes cheveux blanc ou noir.
Que votre parole soit “oui”, si c’est “oui”,
“non”, si c’est “non”.
Ce qui est en plus vient du Mauvais. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=11/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Sam 11 Juin 2016, 19:11

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,






Dimanche 12 Juin 2016

11ième Dimanche du Temps Ordinaire

(Couleur liturgique : Vert )
Année C











Lien :
http://www.ktotv.com/emissions/priere-et-vie-de-l-eglise/priere/en-marche-vers-dimanche

Vu sur :
www.KTOTV.com






(Première lecture)
Deuxième Livre de Samuel 12 : 7 à 10, 13


« Le SEIGNEUR a passé sur ton péché : tu ne mourras pas »

En ces jours-là,
après le péché de David,
le Prophète Nathan lui dit :
« Ainsi PARLE le SEIGNEUR DIEU d’Israël :
Je t’ai consacré comme roi d’Israël,
Je t’ai délivré de la main de Saül,
puis Je t’ai donné la maison de ton maître,
J’ai mis dans tes bras les femmes de ton maître ;
Je t’ai donné la maison d’Israël et de Juda
et, si ce n’est pas assez,
J’ajouterai encore autant.
Pourquoi donc as-tu méprisé le SEIGNEUR
en faisant ce qui est mal à SES YEUX ?
Tu as frappé par l’épée Ourias le Hittite ;
sa femme, tu l’as prise pour femme ;
lui, tu l’as fait périr par l’épée des fils d’Ammone.
Désormais, l’épée ne s’écartera plus jamais de ta maison,
parce que tu M’as méprisé
et que tu as pris la femme d’Ourias le Hittite
pour qu’elle devienne ta femme. »
David dit à Nathan :
« J’ai péché contre le SEIGNEUR ! »
Nathan lui répondit :
« Le SEIGNEUR a passé sur ton péché,
tu ne mourras pas. »


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Le bonheur d’être pardonné

Poème chanté appartenant au recueil de David.


[Psaume 31 (32) ; entièrement]




Psaume 31 (32) : 1 et 2, 5abcd, 5ef et 7, 10bc et 11


R/ Enlève, SEIGNEUR,
l’offense de ma faute.


Heureux l’homme dont la faute est enlevée,
et le péché remis !
Heureux l’homme dont le SEIGNEUR ne retient pas l’offense,
dont l’esprit est sans fraude !
R/


Je T’ai fait connaître ma faute,
je n’ai pas caché mes torts.
J’ai dit : « Je rendrai grâce au SEIGNEUR
en confessant mes péchés. »
R/


Et TOI, TU as enlevé l’offense de ma faute.
TU es un REFUGE pour moi,
mon abri dans la détresse,
de chants de délivrance, TU m’as entouré.
R/


L’AMOUR du SEIGNEUR entourera
ceux qui comptent sur LUI.
Que le SEIGNEUR soit votre joie, hommes justes !
Hommes droits, chantez votre allégresse !
R/


[center] Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


« Chants audio du Psaume 31 (32) »

Du CD, Signes :

http://www.mirari.fr/A63V






(Deuxième lecture)
Lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates 2 : 16, 19 à 21


« Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le CHRIST qui vit en moi »

Frères,
nous avons reconnu
que ce n’est pas en pratiquant la Loi de Moïse
que l’homme devient juste devant DIEU,
mais seulement par la foi en JÉSUS CHRIST ;
c’est pourquoi nous avons cru, nous aussi, au CHRIST JÉSUS
pour devenir des justes par la foi au CHRIST,
et non par la pratique de la Loi,
puisque, par la pratique de la Loi, personne ne deviendra juste.
Par la Loi, je suis mort à la Loi
afin de vivre pour DIEU ;
avec le CHRIST, je suis crucifié.
Je vis, mais ce n’est plus moi,
c’est le CHRIST qui vit en moi.
Ce que je vis aujourd’hui dans la chair,
je le vis dans la foi au FILS DE DIEU
qui m’a aimé et s’est livré LUI-MÊME pour moi.
Il n’est pas question pour moi de rejeter la GRÂCE DE DIEU.
En effet, si c’était par la Loi qu’on devient juste,
alors le CHRIST serait mort pour rien.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 7 : 36 à 8 : 3

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.

Près du SEIGNEUR EST L’AMOUR,
près de LUI, abonde le rachat.

Alléluia.
(Ps 129, 7)




« Ses nombreux péchés sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour »

En ce temps-là,
un pharisien avait invité JÉSUS à manger avec lui.
JÉSUS entra chez lui et prit place à table.
Survint une femme de la ville, une pécheresse.
Ayant appris que JÉSUS était attablé dans la maison du pharisien,
elle avait apporté un flacon d’albâtre contenant un parfum.
Tout en pleurs, elle se tenait derrière LUI, près de SES PIEDS,
et elle se mit à mouiller de ses larmes les PIEDS DE JÉSUS.
Elle Les essuyait avec ses cheveux,
Les couvrait de baisers
et répandait sur eux le parfum.

En voyant cela,
le pharisien qui avait invité JÉSUS se dit en lui-même :
« Si cet homme était prophète,
il saurait qui est cette femme qui le touche,
et ce qu’elle est : une pécheresse. »
JÉSUS, prenant la PAROLE, lui dit :
« Simon, J’ai quelque chose à te dire.
– Parle, Maître. »
JÉSUS reprit :
« Un créancier avait deux débiteurs ;
le premier lui devait cinq cents pièces d’argent,
l’autre cinquante.
Comme ni l’un ni l’autre ne pouvait les lui rembourser,
il en fit grâce à tous deux.
Lequel des deux l’aimera davantage ? »
Simon répondit :
« Je suppose que c’est celui à qui on a fait grâce
de la plus grande dette.
– Tu as raison », lui dit JÉSUS.
IL se tourna vers la femme
et dit à Simon :
« Tu vois cette femme ?
Je suis entré dans ta maison,
et tu ne M’as pas versé de l’eau sur les PIEDS ;
elle, elle Les a mouillés de ses larmes
et essuyés avec ses cheveux.
Tu ne M’as pas embrassé ;
elle, depuis qu’elle est entrée,
n’a pas cessé d’embrasser MES PIEDS.
Tu n’as pas fait d’onction sur MA TÊTE ;
elle, elle a répandu du parfum sur MES PIEDS.
Voilà pourquoi Je te le dis :
ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés,
puisqu’elle a montré beaucoup d’amour.
Mais celui à qui on pardonne peu
montre peu d’amour. »
IL dit alors à la femme :
« Tes péchés sont pardonnés. »
Les convives se mirent à dire en eux-mêmes :
« Qui est cet Homme,
qui va jusqu’à pardonner les péchés ? »
JÉSUS dit alors à la femme :
« Ta foi t’a sauvée.
Va en paix ! »
Ensuite, il arriva que JÉSUS, passant à travers villes et villages,
proclamait et annonçait la Bonne Nouvelle du RÈGNE DE DIEU.
Les Douze L’accompagnaient,
ainsi que des femmes qui avaient été guéries
de maladies et d’esprits mauvais :
Marie, appelée Madeleine,
de laquelle étaient sortis sept démons,
Jeanne, femme de Kouza, intendant d’Hérode,
Suzanne, et beaucoup d’autres,
qui les servaient en prenant sur leurs ressources.


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris











Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=12/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Dim 12 Juin 2016, 19:16

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Lundi 13 Juin 2016


Saint Antoine de Padoue, Prêtre et Docteur de l'Église
Mort en 1231. Ce grand prédicateur franciscain, né à Lisbonne, a été proclamé “Docteur évangélique de l’Église” par Pie XII en 1946. Un des Saints les plus populaires.


11ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc )
Année C







(Première lecture)
Premier Livre des Rois 21 : 1 à 16


« Naboth a été lapidé et il est mort »

En ce temps-là,
Naboth, de la ville de Yizréel, possédait une vigne
à côté du palais d’Acab, roi de Samarie.
Acab dit un jour à Naboth :
« Cède-moi ta vigne ;
elle me servira de jardin potager,
car elle est juste à côté de ma maison ;
je te donnerai en échange une vigne meilleure,
ou, si tu préfères,
je te donnerai l’argent qu’elle vaut. »
Naboth répondit à Acab :
« Que le SEIGNEUR me préserve
de te céder l’héritage de mes pères ! »
Acab retourna chez lui sombre et irrité,
parce que Naboth lui avait dit :
« Je ne te céderai pas l’héritage de mes pères. »
Il se coucha sur son lit, tourna son visage vers le mur,
et refusa de manger.
Sa femme Jézabel vint lui dire :
« Pourquoi es-tu de mauvaise humeur ?
Pourquoi ne veux-tu pas manger ? »
Il répondit :
« J’ai parlé à Naboth de Yizréel.
Je lui ai dit :
“Cède-moi ta vigne pour de l’argent,
ou, si tu préfères,
pour une autre vigne en échange.”
Mais il a répondu :
“Je ne te céderai pas ma vigne !” »
Alors sa femme Jézabel lui dit :
« Est-ce que tu es le roi d’Israël, oui ou non ?
Lève-toi, mange, et retrouve ta bonne humeur :
moi, je vais te donner la vigne de Naboth. »

Elle écrivit des lettres au nom d’Acab,
elle les scella du sceau royal,
et elle les adressa aux anciens et aux notables
de la ville où habitait Naboth.
Elle avait écrit dans ces lettres :
« Proclamez un jeûne,
faites comparaître Naboth devant le peuple.
Placez en face de lui deux vauriens,
qui témoigneront contre lui :
“Tu as maudit DIEU et le roi !”
Ensuite, faites-le sortir de la ville,
lapidez-le, et qu’il meure ! »

Les anciens et les notables qui habitaient la ville de Naboth
firent ce que Jézabel avait ordonné dans ses lettres.
Ils proclamèrent un jeûne
et firent comparaître Naboth devant le peuple.
Alors arrivèrent les deux individus
qui se placèrent en face de lui
et portèrent contre lui ce témoignage :
« Naboth a maudit DIEU et le roi. »
On fit sortir Naboth de la ville,
on le lapida, et il mourut.
Puis on envoya dire à Jézabel :
« Naboth a été lapidé et il est mort. »
Lorsque Jézabel en fut informée, elle dit à Acab :
« Va, prends possession de la vigne de ce Naboth
qui a refusé de la céder pour de l’argent,
car il n’y a plus de Naboth : il est mort. »
Quand Acab apprit que Naboth était mort,
il se rendit à la vigne de Naboth
et en prit possession.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Prière d’un homme reçu chez le SEIGNEUR


Du répertoire du chef de chorale. Avec accompagnement de flûtes. Psaume appartenant au recueil de David.

Psaume 5 , entièrement




Psaume 5 : 2 et 3, 5 et 6ab, 6c et 7


R/ Comprends ma plainte, SEIGNEUR.

Écoute mes paroles, SEIGNEUR,
comprends ma plainte ;
entends ma voix qui T’appelle,
Ô mon ROI et mon DIEU !
R/

TU n’es pas un DIEU ami du mal,
chez TOI, le méchant n’est pas reçu.
Non, l’insensé ne tient pas
devant ton regard.
R/

TU détestes tous les malfaisants,
TU extermines les menteurs ;
l’homme de ruse et de sang,
le SEIGNEUR le hait.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 5 : 38 à 42

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
TA PAROLE EST LA LUMIÈRE de mes pas,
la LAMPE de ma route.
Alléluia.

(Ps 118, 105)




« Moi, Je vous dis de ne pas riposter au méchant »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Vous avez appris qu’il a été dit :

Œil pour œil, et dent pour dent.

Eh bien ! Moi, Je vous dis de ne pas riposter au méchant ;
mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite,
tends-lui encore l’autre.
Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice
et prendre ta tunique,
laisse-lui encore ton manteau.
Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas,
fais-en deux mille avec lui.
À qui te demande, donne ;
à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=13/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Lun 13 Juin 2016, 19:01

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Mardi 14 Juin 2016

De la férie

11ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C







(Première lecture)
Premier Livre des Rois 21 : 16 à 29


« Tu as fait pécher Israël »

Après la mort de Naboth,
la PAROLE DU SEIGNEUR fut adressée au Prophète Élie de Tishbé :
« Lève-toi, va trouver Acab,
qui règne sur Israël à Samarie.
Il est en ce moment dans la vigne de Naboth,
où il s’est rendu pour en prendre possession.
Tu lui diras :
“AINSI PARLE LE SEIGNEUR :
Tu as commis un meurtre,
et maintenant tu prends possession.
C’est pourquoi, ainsi PARLE LE SEIGNEUR :
À l’endroit même où les chiens ont lapé le sang de Naboth,
les chiens laperont ton sang à toi aussi.” »
Acab dit à Élie :
« Tu m’as donc retrouvé, toi, mon ennemi ! »
Élie répondit :
« Oui, je t’ai retrouvé.
Puisque tu t’es déshonoré
en faisant ce qui est mal aux YEUX DU SEIGNEUR,
je vais faire venir sur toi le malheur :
je supprimerai ta descendance,
j’exterminerai tous les mâles de ta maison,
esclaves ou hommes libres en Israël.
Je ferai à ta maison ce que j’ai fait à celle de Jéroboam, fils de Nebath,
et à celle de Baasa, fils d’Ahias, tes prédécesseurs,
car tu as provoqué ma colère et fait pécher Israël.
Et le SEIGNEUR a encore CETTE PAROLE contre Jézabel :
“Les chiens dévoreront Jézabel
sous les murs de la ville de Yizréel !”
Celui de la maison d’Acab qui mourra dans la ville
sera dévoré par les chiens ;
celui qui mourra dans la campagne
sera dévoré par les oiseaux du ciel. »

On n’a jamais vu personne se déshonorer comme Acab
en faisant comme lui ce qui est mal aux YEUX DU SEIGNEUR,
sous l’influence de sa femme Jézabel.
Il s’est conduit d’une manière abominable
en s’attachant aux idoles, comme faisaient les Amorites
que le SEIGNEUR avait chassés devant les Israélites.

Quand Acab entendit les PAROLES prononcées par Élie,
il déchira ses habits,
se couvrit le corps d’une toile à sac – un vêtement de pénitence – ;
et il jeûnait, il gardait la toile à sac pour dormir,
et il marchait lentement.
Alors la PAROLE DU SEIGNEUR fut adressée à Élie :
« Tu vois comment Acab s’est humilié devant moi !
Puisqu’il s’est humilié devant moi,
je ne ferai pas venir le malheur de son vivant ;
c’est sous le règne de son fils
que je ferai venir le malheur sur sa maison. »

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Prière pour obtenir le pardon


Psaume appartenant au répertoire du chef de chorale et au recueil de David. Il fait allusion à la visite que le Prophète Natan rendit à David après que celui-ci eut commis adultère avec Bethsabbée.

Psaume 50 (51) , entièrement




Psaume 50 (51) : 3 et 4, 5 et 6ab, 11 et 16


R/ Pitié, SEIGNEUR, car nous avons péché !

Pitié pour moi, mon DIEU, dans TON AMOUR,
selon TA GRANDE MISÉRICORDE, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute,
purifie-moi de mon offense.
R/

Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi.
Contre TOI, ET TOI SEUL, j’ai péché,
ce qui est mal à TES YEUX, je l’ai fait.
R/

Détourne TA FACE de mes fautes,
enlève tous mes péchés.
Libère-moi du sang versé, DIEU, mon DIEU SAUVEUR,
et ma langue acclamera TA JUSTICE.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 5 : 43 à 48

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Je vous donne un COMMANDEMENT NOUVEAU,
dit le SEIGNEUR :
« Aimez-vous les uns les autres,
comme Je vous ai aimés. »
Alléluia.

(cf. Jn 13, 34)




« Aimez vos ennemis »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Vous avez appris qu’il a été dit :

Tu aimeras ton prochain
et tu haïras ton ennemi.


Eh bien ! Moi, Je vous dis :
Aimez vos ennemis,
et priez pour ceux qui vous persécutent,
afin d’être vraiment les Fils de votre PÈRE qui est aux Cieux ;
car IL fait lever Son Soleil sur les méchants et sur les bons,
IL fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.
En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment,
quelle récompense méritez-vous ?
Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Et si vous ne saluez que vos frères,
que faites-vous d’extraordinaire ?
Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits
comme votre PÈRE CÉLESTE EST PARFAIT. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=14/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Mar 14 Juin 2016, 19:11

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Mercredi 15 Juin 2016

De la férie

11ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C







(Première lecture)
Deuxième Livre des Rois 2 : 1, 6 à 14


« Un char de feu les sépara. Alors, Élie monta au Ciel »

Voici comment le SEIGNEUR enleva Élie au Ciel dans un ouragan.
Ce jour-là, Élie et Élisée étaient partis de Guilgal.
Arrivés à Jéricho, Élie dit à Élisée :
« Arrête-toi ici ;
et moi, le SEIGNEUR m’envoie au Jourdain. »
Mais Élisée répliqua :
« Par le SEIGNEUR QUI EST VIVANT,
et par ta vie,
je ne te quitterai pas. »
Ils continuèrent donc tous les deux.
Cinquante frères-prophètes, qui les avaient suivis,
s’arrêtèrent à distance,
pendant que tous deux se tenaient au bord du Jourdain.
Élie prit son manteau, le roula et en frappa les eaux,
qui s’écartèrent de part et d’autre.
Ils traversèrent tous deux à pied sec.
Pendant qu’ils passaient, Élie dit à Élisée :
« Dis-moi ce que tu veux que je fasse pour toi
avant d’être enlevé loin de toi. »
Élisée répondit :
« Que je reçoive une double part
de l’ESPRIT que tu as reçu ! »
Élie reprit :
« Tu demandes quelque chose de difficile :
tu l’obtiendras
si tu me vois lorsque je serai enlevé loin de toi.
Sinon, tu ne l’obtiendras pas. »

Ils étaient en train de marcher tout en parlant
lorsqu’un char de feu, avec des chevaux de feu, les sépara.
Alors, Élie monta au Ciel dans un ouragan.
Élisée le vit et se mit à crier :
« Mon père !…Mon père !…
Char d’Israël et ses cavaliers ! »
Puis il cessa de le voir.
Il saisit ses vêtements et les déchira en deux.
Il ramassa le manteau qu’Élie avait laissé tomber,
il revint et s’arrêta sur la rive du Jourdain.
Avec le manteau d’Élie, il frappa les eaux,
mais elles ne s’écartèrent pas.
Élisée dit alors :
« Où est donc le SEIGNEUR, le DIEU d’Élie ? »
Il frappa encore une fois,
les eaux s’écartèrent,
et il traversa.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







SEIGNEUR, c’est TOI qui es ma sécurité


Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au recueil de David.

Psaume 30 (31) , entièrement




Psaume 30 (31) : 20, 21, 24


R/ Soyez forts, prenez courage,
vous tous qui espérez le SEIGNEUR !


Qu’ils sont GRANDS, TES BIENFAITS !
Tu les réserves à ceux qui TE craignent.
TU combles, à la face du monde,
ceux qui ont en TOI leur refuge.
R/

TU les caches au plus SECRET DE TA FACE,
loin des intrigues des hommes.
TU leur réserves un lieu sûr,
loin des langues méchantes.
R/

Aimez le SEIGNEUR, vous, Ses Fidèles :
le SEIGNEUR veille sur Les Siens ;
mais IL rétribue avec RIGUEUR
qui se montre arrogant.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 6 : 1 à 6, 16 à 18

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Si quelqu’un M’aime, il gardera MA PAROLE, dit le SEIGNEUR ;
MON PÈRE l’aimera, et NOUS viendrons vers lui.
Alléluia.

(Jn 14, 23)




« Ton PÈRE qui voit dans le secret te le rendra »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Ce que vous faites pour devenir des justes,
évitez de l’accomplir devant les hommes
pour vous faire remarquer.
Sinon, il n’y a pas de récompense pour vous
auprès de votre PÈRE qui est aux Cieux.
Ainsi, quand tu fais l’aumône,
ne fais pas sonner la trompette devant toi,
comme les hypocrites qui se donnent en spectacle
dans les synagogues et dans les rues,
pour obtenir la gloire qui vient des hommes.
AMEN, Je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu fais l’aumône,
que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite,
afin que ton aumône reste dans le secret ;
ton PÈRE qui voit dans le secret
te le rendra.

Et quand vous priez,
ne soyez pas comme les hypocrites :
ils aiment à se tenir debout
dans les synagogues et aux carrefours
pour bien se montrer aux hommes quand ils prient.
AMEN, Je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu pries,
retire-toi dans ta pièce la plus retirée,
ferme la porte,
et prie ton PÈRE qui est présent dans le secret ;
ton PÈRE qui voit dans le secret
te le rendra.

Et quand vous jeûnez,
ne prenez pas un air abattu, comme les hypocrites :
ils prennent une mine défaite
pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent.
AMEN, Je vous le déclare : ceux-là ont reçu leur récompense.
Mais toi, quand tu jeûnes,
parfume-toi la tête et lave-toi le visage ;
ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes,
mais seulement de ton PÈRE qui est présent au plus secret ;
ton PÈRE qui voit au plus secret
te le rendra. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=15/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Mer 15 Juin 2016, 19:04

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Jeudi 16 Juin 2016

De la férie

11ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C







(Première lecture)
Livre de Ben Sira le Sage (Siracide) 48 : 1 à 14


« Quand Élie fut enveloppé dans le tourbillon, Élisée fut rempli de son esprit »

Le Prophète Élie surgit comme un feu,
sa parole brûlait comme une torche.
Il fit venir la famine sur Israël,
et, dans son ardeur, les réduisit à un petit nombre.
Par la PAROLE DU SEIGNEUR, il retint les eaux du ciel,
et à trois reprises il en fit descendre le feu.
Comme tu étais redoutable, Élie, dans tes prodiges !
Qui pourrait se glorifier d’être ton égal ?
Toi qui as réveillé un mort
et, par la PAROLE DU TRÈS-HAUT, l’as fait revenir du séjour des morts ;
toi qui as précipité des rois vers leur perte,
et jeté à bas de leur lit de glorieux personnages ;
toi qui as entendu au Sinaï des reproches,
au mont Horeb des décrets de châtiment ;
toi qui as donné l’onction à des rois pour exercer la vengeance,
et à des Prophètes pour prendre ta succession ;
toi qui fus enlevé dans un tourbillon de feu
par un char aux coursiers de feu ;
toi qui fus préparé pour la fin des temps,
ainsi qu’il est écrit,
afin d’apaiser la colère avant qu’elle n’éclate,
afin de ramener le cœur des pères vers les fils
et de rétablir les tribus de Jacob…
heureux ceux qui te verront,
heureux ceux qui, dans l’amour, se seront endormis ;
nous aussi, nous posséderons la vraie vie.

Quand Élie fut enveloppé dans le tourbillon,
Élisée fut rempli de son esprit,
et pendant toute sa vie aucun prince ne l’a intimidé,
personne n’a pu le faire fléchir.
Rien ne lui résista,
et, jusque dans la tombe,
son corps manifesta son pouvoir de Prophète.
Pendant sa vie, il a fait des prodiges ;
après sa mort, des œuvres merveilleuses.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Le SEIGNEUR est ROI; joie sur toute la Terre


Psaume 96 (97) , entièrement



Psaume 96 (97) : 1 et 2, 3 et 4, 5 et 6, 7 et 10ab


R/ Que le SEIGNEUR soit votre joie, hommes justes !

Le SEIGNEUR EST ROI ! Exulte la Terre !
Joie pour les îles sans nombre !
Ténèbre et nuée L’entourent,
JUSTICE ET DROIT sont l’APPUI de SON TRÔNE.
R/

Devant LUI s’avance un feu
qui consume alentour ses ennemis.
Quand SES ÉCLAIRS illuminèrent le monde,
la Terre LE vit et s’affola.
R/

Les montagnes fondaient comme cire devant le SEIGNEUR,
devant le MAÎTRE de toute la Terre.
Les Cieux ont proclamé SA JUSTICE,
et tous les peuples ont vu SA GLOIRE.
R/

Honte aux serviteurs d’idoles qui se vantent de vanités !
À genoux devant LUI, tous les dieux !
Haïssez le mal, vous qui aimez le SEIGNEUR,
car IL garde la Vie de Ses Fidèles.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 6 : 7 à 15

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Vous avez reçu un ESPRIT qui fait de vous des Fils ;
c’est en LUI que nous crions « ABBA », PÈRE.
Alléluia.

(Rm 8, 15bc)




« Vous donc, priez ainsi »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Lorsque vous priez,
ne rabâchez pas comme les païens :
ils s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés.
Ne les imitez donc pas,
car votre PÈRE sait de quoi vous avez besoin,
avant même que vous l’ayez demandé.
Vous donc, priez ainsi :

Notre PÈRE, qui es aux Cieux,
que TON NOM soit sanctifié,
que TON RÈGNE vienne,
que TA VOLONTÉ soit faite
sur la Terre comme au Ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Remets-nous nos dettes,
comme nous-mêmes nous remettons leurs dettes
à nos débiteurs.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.

Car, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes,
votre PÈRE CÉLESTE vous pardonnera aussi.
Mais si vous ne pardonnez pas aux hommes,
votre PÈRE non plus ne pardonnera pas vos fautes. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=16/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Jeu 16 Juin 2016, 19:01

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Vendredi 17 Juin 2016

De la férie

11ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C







(Première lecture)
Deuxième Livre des Rois 11 : 1 à 4, 9 à 18, 20


« On donna l’onction à Joas et on l’acclama en criant : “Vive le roi ! »

En ces jours-là,
lorsque Athalie, mère d’Ocozias,
apprit que son fils était mort,
elle entreprit de faire périr toute la descendance royale.
Mais Josabeth, fille du roi Joram et sœur d’Ocozias,
prit Joas, un des fils du roi Ocozias,
pour le soustraire au massacre.
Elle le cacha, lui et sa nourrice,
dans une chambre de la MAISON DU SEIGNEUR,
pour le dissimuler aux regards d’Athalie ;
c’est ainsi qu’il évita la mort.
Il demeura avec Josabeth pendant six ans,
caché dans la MAISON DU SEIGNEUR,
tandis qu’Athalie régnait sur le pays.

Au bout de sept ans,
le prêtre Joad envoya chercher
les officiers des mercenaires et des gardes,
et les fit venir près de lui dans la MAISON DU SEIGNEUR.
Il conclut une alliance avec eux,
leur fit prêter serment dans la MAISON DU SEIGNEUR,
et leur montra le fils du roi.
Les officiers exécutèrent tous les ordres du prêtre Joad.
Chacun prit ses hommes,
ceux qui entraient en service le jour du sabbat,
et ceux qui en sortaient ce jour-là,
et tous rejoignirent le prêtre Joad.
Celui-ci leur remit les lances et les carquois du roi David,
qui étaient conservés dans la MAISON DU SEIGNEUR.
Les gardes se postèrent, les armes à la main, devant l’autel,
du côté sud et du côté nord de la Maison,
afin d’entourer le futur roi.
Alors Joad fit avancer le fils du roi,
lui remit le diadème et la Charte de l’Alliance,
et on le fit roi.
On lui donna l’onction,
on l’acclama en battant des mains et en criant :
« Vive le roi ! »

Athalie entendit cette clameur des gardes et du peuple,
et elle accourut vers le peuple à la MAISON DU SEIGNEUR.
Et voilà ce qu’elle vit :
le roi debout sur l’estrade, selon le rituel ;
auprès de lui les officiers et les trompettes,
et tout le peuple du pays criant sa joie
tandis que les trompettes sonnaient.
Alors, elle déchira ses vêtements et s’écria :
« Trahison ! Trahison ! »
Le prêtre Joad donna cet ordre aux officiers :
« Faites-la sortir de la Maison, à travers vos rangs.
Si quelqu’un veut la suivre, frappez-le par l’épée. »
En effet, le prêtre Joad avait interdit
de la mettre à mort dans la MAISON DU SEIGNEUR.
On mit la main sur elle,
et elle arriva au palais par la porte des Chevaux.
C’est là qu’elle fut mise à mort.

Joad conclut une alliance
entre le SEIGNEUR, le roi et le peuple,
pour que le peuple soit le Peuple du SEIGNEUR ;
il conclut l’alliance entre le roi et le peuple.
Alors, tous les gens du pays entrèrent dans le temple de Baal
et le démolirent.
Ils mirent en pièces ses autels et ses statues
et, devant les autels, ils tuèrent Matane, prêtre de Baal.
Le prêtre Joad posta ensuite des gardes
devant la MAISON DU SEIGNEUR.
Tous les gens du pays étaient dans la joie,
et la ville retrouva le calme.
Quant à Athalie,
on l’avait mise à mort par l’épée dans la maison du roi.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Sion, RÉSIDENCE du SEIGNEUR et ville de David.


Chant des pèlerinages.

Psaume 131 (132) , entièrement




Psaume 131 (132) : 11, 12, 13 et 14, 17 et 18


R/ Le SEIGNEUR a fait choix de Sion ;
elle est le séjour qu’IL désire.


Le SEIGNEUR l’a juré à David,
et jamais IL ne reprendra SA PAROLE :
« C’est un homme issu de toi
que Je placerai sur ton trône.
R/

« Si tes fils gardent MON ALLIANCE,
les VOLONTÉS que Je leur fais connaître,
leurs fils, eux aussi, à tout jamais,
siégeront sur le trône dressé pour toi. »
R/

Car le SEIGNEUR a fait choix de Sion ;
elle est le séjour qu’IL désire :
« Voilà Mon REPOS à tout jamais,
c’est le séjour que J’avais désiré.
R/

« Là, Je ferai germer la force de David ;
pour Mon MESSIE, J’ai allumé une lampe.
Je vêtirai SES ENNEMIS de honte,
mais, sur LUI, la COURONNE FLEURIRA. »
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 6 : 19 à 23

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Heureux les pauvres de cœur,
car le Royaume des Cieux est à eux !
Alléluia.

(Mt 5, 3)




« Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Ne vous faites pas de trésors sur la Terre,
là où les mites et les vers les dévorent,
où les voleurs percent les murs pour voler.
Mais faites-vous des trésors dans le Ciel,
là où il n’y a pas de mites ni de vers qui dévorent,
pas de voleurs qui percent les murs pour voler.
Car là où est ton trésor,
là aussi sera ton cœur.

La lampe du corps, c’est l’œil.
Donc, si ton œil est limpide,
ton corps tout entier sera dans la LUMIÈRE ;
mais si ton œil est mauvais,
ton corps tout entier sera dans les ténèbres.
Si donc la Lumière qui est en toi est ténèbres,
comme elles seront grandes, les ténèbres ! »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=17/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Ven 17 Juin 2016, 19:28

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Samedi 18 Juin 2016


Bienheureuse VIERGE MARIE
Les Samedis du Temps Ordinaire où il n’y a pas de mémoire obligatoire, on peut faire mémoire de la VIERGE MARIE, selon une tradition qui honore la foi et l’espérance sans défaut de MARIE le Samedi Saint.


11ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C







(Première lecture)
Deuxième Livre des Chroniques 24 : 17 à 25


« Zacharie, que vous avez assassiné entre le sanctuaire et l’autel »

Après la mort de Joad,
les princes de Juda vinrent se prosterner devant le roi Joas,
et alors le roi les écouta.
Les gens abandonnèrent
la MAISON DU SEIGNEUR, DIEU de leurs pères,
pour servir les poteaux sacrés et les idoles.
À cause de cette infidélité,
la colère de DIEU s’abattit sur Juda et sur Jérusalem.
Pour les ramener à LUI, DIEU envoya chez eux des Prophètes.
Ceux-ci transmirent le message,
mais personne ne les écouta.
DIEU revêtit de SON ESPRIT
Zacharie, le fils du prêtre Joad.
Zacharie se présenta devant le peuple et lui dit :
« AINSI PARLE DIEU :
Pourquoi transgressez-vous
les COMMANDEMENTS DU SEIGNEUR ?
Cela fera votre malheur :
puisque vous avez abandonné le SEIGNEUR,
le SEIGNEUR vous abandonne. »
Ils s’ameutèrent alors contre lui
et, par commandement du roi, le lapidèrent
sur le parvis de la MAISON DU SEIGNEUR.
Le roi Joas, en faisant mourir Zacharie, fils de Joad,
oubliait la fidélité que Joad lui avait témoignée.
Zacharie s’était écrié en mourant :
« Que le SEIGNEUR le voie, et qu’IL fasse justice ! »

Or, à la fin de l’année, l’armée d’Aram monta contre le roi Joas
et arriva en Juda et à Jérusalem.
Ses hommes massacrèrent tous les princes du peuple
et envoyèrent tout le butin au roi de Damas.
L’armée d’Aram ne comptait qu’un petit nombre d’hommes,
et pourtant le SEIGNEUR leur livra une armée très importante,
parce que les gens de Juda avaient abandonné le SEIGNEUR,
DIEU de leurs pères ;
et Joas reçut le châtiment qu’il méritait.
Lorsque les Araméens partirent,
le laissant dans de grandes souffrances,
ses serviteurs complotèrent contre lui
parce qu’il avait répandu le sang du fils du prêtre Joad,
et ils le tuèrent sur son lit.
Il mourut, et on l’ensevelit dans la Cité de David,
mais non pas dans les tombeaux des rois.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Où sont les promesses faites à David ?


Poème chanté attribué à Étan l’Ezrahite.

Psaume 88 (89) , entièrement




Psaume 88 (89) : 4 et 5, 29 et 30, 31 et 32, 33 et 34


R/ Sans fin, je lui garderai mon amour.

« Avec mon élu, J’ai fait une alliance,
J’ai juré à David, mon serviteur :
J’établirai ta dynastie pour toujours,
Je te bâtis un trône pour la suite des âges. »
R/

« Sans fin Je lui garderai MON AMOUR,
mon ALLIANCE avec lui sera fidèle ;
Je fonderai sa dynastie pour toujours,
son trône aussi durable que les Cieux.
R/

« Si ses fils abandonnent MA LOI
et ne suivent pas MES VOLONTÉS,
s’ils osent violer MES PRÉCEPTES
et ne gardent pas MES COMMANDEMENTS.
R/

« Je punirai leur faute en les frappant.
et Je châtierai leur révolte,
mais sans lui retirer MON AMOUR,
ni démentir MA FIDÉLITÉ. »
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 6 : 24 à 34

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
JÉSUS CHRIST s’est fait pauvre, LUI qui était riche,
pour que vous deveniez riches par SA PAUVRETÉ.
Alléluia.

(cf. 2 Co 8, 9)




« Ne vous faites pas de souci pour demain »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Nul ne peut servir deux maîtres :
ou bien il haïra l’un et aimera l’autre,
ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre.
Vous ne pouvez pas servir à la fois DIEU et l’Argent.

C’est pourquoi Je vous dis :
Ne vous souciez pas,
pour votre vie, de ce que vous mangerez,
ni, pour votre corps, de quoi vous le vêtirez.
La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture,
et le corps plus que les vêtements ?
Regardez les oiseaux du ciel :
ils ne font ni semailles ni moisson,
ils n’amassent pas dans des greniers,
et votre PÈRE CÉLESTE les nourrit.
Vous-mêmes, ne valez-vous pas
beaucoup plus qu’eux ?
Qui d’entre vous, en se faisant du souci,
peut ajouter une coudée à la longueur de sa vie ?
Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ?
Observez comment poussent les lis des champs :
ils ne travaillent pas, ils ne filent pas.
Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire,
n’était pas habillé comme l’un d’entre eux.
Si DIEU donne un tel vêtement à l’herbe des champs,
qui est là aujourd’hui,
et qui demain sera jetée au feu,
ne fera-t-il pas bien davantage pour vous,
hommes de peu de foi ?

Ne vous faites donc pas tant de souci ;
ne dites pas : “Qu’allons-nous manger ?”
ou bien : “Qu’allons-nous boire ?”
ou encore : “Avec quoi nous habiller ?”
Tout cela, les païens le recherchent.
Mais votre PÈRE CÉLESTE sait que vous en avez besoin.
Cherchez d’abord le ROYAUME DE DIEU et SA JUSTICE,
et tout cela vous sera donné par surcroît.
Ne vous faites pas de souci pour demain :
demain aura souci de lui-même ;
à chaque jour suffit sa peine. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=18/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Sam 18 Juin 2016, 19:33

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,






Dimanche 19 Juin 2016

12ième Dimanche du Temps Ordinaire

(Couleur liturgique : Vert )
Année C











Lien :
http://www.ktotv.com/emissions/priere-et-vie-de-l-eglise/priere/en-marche-vers-dimanche

Vu sur :
www.KTOTV.com






(Première lecture)
Livre du Prophète Zacharie 12 : 10 à 11a ; 13 : 1


« Ils regarderont vers CELUI qu’ils ont transpercé »

Ainsi PARLE LE SEIGNEUR :
Je répandrai sur la maison de David
et sur les habitants de Jérusalem
un ESPRIT DE GRÂCE et de supplication.
Ils regarderont vers Moi.
CELUI qu’ils ont transpercé,
ils feront une lamentation sur LUI
comme on se lamente sur un fils unique ;
ils pleureront sur LUI amèrement
comme on pleure sur un premier-né.
Ce jour-là, il y aura grande lamentation dans Jérusalem.

Ce jour-là, il y aura une source
qui jaillira pour la maison de David
et pour les habitants de Jérusalem :
elle les lavera de leur péché et de leur souillure.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






TA BONTÉ vaut mieux que la vie

Psaume appartenant au recueil de David. Il fait allusion au séjour de David dans le désert de Juda.


[Psaume 62 (63) ; entièrement]




Psaume 62 (63) : 2, 3 et 4, 5 et 6, 8 et 9


R/ Mon âme a soif de TOI,
SEIGNEUR, mon DIEU.


DIEU, TU es mon DIEU,
je TE cherche dès l’aube :
mon âme a soif de TOI ;
après TOI languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.
R/


Je T’ai contemplé au Sanctuaire,
j’ai vu TA FORCE et TA GLOIRE.
TON AMOUR vaut mieux que la vie :
TU seras LA LOUANGE de mes lèvres !
R/


Toute ma vie je vais TE bénir,
lever les mains en invoquant TON NOM.
Comme par un festin je serai rassasié ;
la joie sur les lèvres, je dirai TA LOUANGE.
R/


Oui, TU es venu à mon secours :
je crie de joie à l’ombre de TES AILES.
Mon âme s’attache à TOI,
TA MAIN DROITE me soutient.
R/


[center] Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


« Chants audio du Psaume 62 (63) »

Du CD, Signes :

http://www.mirari.fr/f6dy






(Deuxième lecture)
Lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates 3 : 26 à 29


« Vous tous que le baptême a unis au CHRIST, vous avez revêtu le CHRIST »

Frères,
tous, dans le CHRIST JÉSUS,
vous êtes Fils de DIEU
par la foi.
En effet, vous tous que le baptême a unis au CHRIST,
vous avez revêtu le CHRIST ;
il n’y a plus ni juif ni grec,
il n’y a plus ni esclave ni homme libre,
il n’y a plus l’homme et la femme,
car tous, vous ne faites plus qu’un
dans le CHRIST JÉSUS.
Et si vous appartenez au CHRIST,
vous êtes de la descendance d’Abraham :
vous êtes héritiers selon la promesse.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 9 : 18 à 24

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.

Mes brebis écoutent MA VOIX, dit le SEIGNEUR ;
Moi, Je les connais, et elles Me suivent.

Alléluia.
(Jn 10, 27)




« TU ES LE CHRIST, LE MESSIE DE DIEU. – Il faut que le FILS de l’Homme souffre beaucoup »

En ce jour-là, JÉSUS était en prière à l’écart.
Comme Ses Disciples étaient là,
IL les interrogea :
« Au dire des foules, qui suis-Je ? »
Ils répondirent :
« Jean le Baptiste ;
mais pour d’autres, Élie ;
et pour d’autres, un Prophète d’autrefois qui serait ressuscité. »
JÉSUS leur demanda :
« Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-Je ? »
Alors Pierre prit la Parole et dit :
« LE CHRIST, LE MESSIE DE DIEU. »
Mais JÉSUS, avec autorité,
leur défendit vivement de le dire à personne,
et déclara :
« Il faut que le FILS de l’Homme souffre beaucoup,
qu’IL soit rejeté
par les anciens, les grands prêtres et les scribes,
qu’IL soit tué,
et que, le troisième jour, IL ressuscite. »

IL leur disait à tous :
« Celui qui veut marcher à Ma Suite,
qu’il renonce à lui-même,
qu’il prenne sa croix chaque jour
et qu’il Me suive.
Car celui qui veut sauver sa vie
la perdra ;
mais celui qui perdra sa vie à cause de Moi
la sauvera. »


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris











Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=19/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Dim 19 Juin 2016, 18:51

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Lundi 20 Juin 2016

De la férie

12ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C







(Première lecture)
Deuxième Livre des Rois 17 : 5 à 8, 13 à 15a, 18


« Le SEIGNEUR a écarté les tribus d’Israël loin de SA FACE. Il n’est resté que la seule tribu de Juda »

En ces jours-là,
Salmanasar, roi d’Assour, lança des attaques
à travers tout le pays d’Israël,
et monta contre Samarie,
qu’il assiégea pendant trois ans.
La neuvième année du règne d’Osée,
il s’empara de Samarie
et déporta les gens d’Israël au pays d’Assour.
Cela arriva
parce que les fils d’Israël avaient péché contre le SEIGNEUR leur DIEU,
LUI qui les avait fait monter du pays d’Égypte
et les avait arrachés au pouvoir de Pharaon, roi d’Égypte.
Ils avaient adoré d’autres dieux
et suivi les coutumes des nations
que le SEIGNEUR avait dépossédées devant eux.
Voilà ce qu’avaient fait les rois d’Israël.
Or, le SEIGNEUR avait donné cet avertissement
à Israël et à Juda,
par l’intermédiaire de tous les Prophètes et de tous les voyants :
« Détournez-vous de votre conduite mauvaise.
Observez MES COMMANDEMENTS et MES DÉCRETS,
selon toute la Loi que J’ai prescrite à vos pères
et que Je leur ai fait parvenir
par l’intermédiaire de Mes Serviteurs les Prophètes. »
Mais ils n’ont pas obéi et ils ont raidi leur nuque
comme l’avaient fait leurs pères,
qui n’avaient pas fait confiance au SEIGNEUR leur DIEU.
Ils ont méprisé SES LOIS,
ainsi que l’Alliance qu’IL avait conclue avec leurs pères
et les avertissements qu’IL leur avait donnés.
Alors le SEIGNEUR s’est mis dans une grande colère
contre les tribus d’Israël
et les a écartées loin de SA FACE.
Il n’est resté que la seule tribu de Juda.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







DIEU répond aux appels de Son Peuple vaincu


Du répertoire du chef de chorale. Accompagnement sur la guitare. Poème commémoratif appartenant au recueil de David. Pour enseigner. Il fait allusion à l’expédition menée par David contre les Syriens de Mésopotamie et ceux de Soba. Au retour Joab battit l’armée de l’Édom, soit douze mille hommes, dans la vallée du Sel.

Psaume 59 (60) , entièrement




Psaume 59 (60) : 3 et 4, 5 et 6, 13 et 14


R/ Sauve-nous par TA DROITE,
SEIGNEUR, réponds-nous !


DIEU, TU nous as rejetés, brisés ;
TU étais en colère, reviens-nous !
TU as secoué, disloqué le pays ;
répare ses brèches : il s’effondre.
R/

TU mets à dure épreuve Ton Peuple,
TU nous fais boire un vin de vertige.
TU as donné un étendard à Tes Fidèles,
était-ce pour qu’ils fuient devant l’arc ?
R/

Porte-nous secours dans l’épreuve :
néant, le salut qui vient des hommes !
Avec DIEU nous ferons des prouesses,
et LUI piétinera nos oppresseurs !
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 7 : 1 à 5

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
ELLE EST VIVANTE, efficace, la PAROLE DE DIEU ;
ELLE juge des intentions et des pensées du cœur.
Alléluia.

(cf. He 4, 12)




« Enlève d’abord la poutre de ton œil »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Ne jugez pas,
pour ne pas être jugés ;
de la manière dont vous jugez,
vous serez jugés ;
de la mesure dont vous mesurez,
on vous mesurera.
Quoi ! tu regardes la paille dans l’œil de ton frère ;
et la poutre qui est dans ton œil,
tu ne la remarques pas ?
Ou encore : Comment vas-tu dire à ton frère :
“Laisse-moi enlever la paille de ton œil”,
alors qu’il y a une poutre dans ton œil à toi ?
Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ;
alors tu verras clair
pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=20/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Lun 20 Juin 2016, 19:02

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Mardi 21 Juin 2016

Saint Louis de Gonzague
Mort en 1591. Issu d’une illustre famille de Mantoue, il renonça à ses droits pour entrer chez les Jésuites. Il mourut, à 23 ans, après s’être dévoué auprès des pestiférés de Rome.

12ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc )
Année C







(Première lecture)
Deuxième Livre des Rois 19 : 9b à 11, 14 à 21, 31 à 35a, 36


« Je protégerai cette ville, Je la sauverai à cause de MOI-MÊME et à cause de David »

En ces jours-là,
Sennakérib, roi d’Assour, envoya des messagers dire à Ézékias :
« Vous parlerez à Ézékias, roi de Juda, en ces termes :
Ne te laisse pas tromper par ton DIEU,
en qui tu mets ta confiance,
et ne dis pas :
“Jérusalem ne sera pas livrée
aux mains du roi d’Assour !”
Tu sais bien ce que les rois d’Assour
ont fait à tous les pays :
ils les ont voués à l’anathème.
Et toi seul, tu serais délivré ? »

Ézékias prit la lettre de la main des messagers ;
il la lut.
Puis il monta à la MAISON DU SEIGNEUR,
déplia la lettre devant le SEIGNEUR,
et, devant LUI, pria en disant :
« SEIGNEUR, DIEU d’Israël, TOI qui sièges sur les Kéroubim,
TU ES LE SEUL DIEU de tous les royaumes de la Terre,
c’est TOI qui as fait le Ciel et la Terre.
Prête l’oreille, SEIGNEUR, et entends,
ouvre les yeux, SEIGNEUR, et vois !
Écoute le message envoyé par Sennakérib
pour insulter le DIEU VIVANT.
Il est vrai, SEIGNEUR, que les rois d’Assour
ont ravagé les nations et leur territoire,
et brûlé leurs dieux :
en réalité, ce n’étaient pas des dieux,
mais un ouvrage de mains d’hommes,
fait avec du bois et de la pierre ;
c’est pourquoi ils ont pu les faire disparaître.
Maintenant, je T’en supplie, SEIGNEUR notre DIEU,
sauve-nous de la main de Sennakérib,
et tous les royaumes de la Terre
sauront que TU ES, SEIGNEUR, LE SEUL DIEU ! »

Alors le Prophète Isaïe, fils d’Amots, envoya dire à Ézékias :
« Ainsi parle le SEIGNEUR, DIEU d’Israël :
J’ai entendu la prière que tu M’as adressée
au sujet de Sennakérib, roi d’Assour.
Voici la PAROLE que le SEIGNEUR a prononcée contre lui :
Elle te méprise, elle te nargue,
la vierge, la fille de Sion.
Elle hoche la tête pour se moquer de toi,
la fille de Jérusalem.
Oui, un reste sortira de Jérusalem,
et des survivants, de la montagne de Sion.
Il fera cela, l’amour jaloux du SEIGNEUR !

Et voici ce que dit le SEIGNEUR au sujet du roi d’Assour :
Il n’entrera pas dans cette ville,
il ne lui lancera pas une seule flèche,
il ne lui opposera pas un seul bouclier,
il n’élèvera pas un seul remblai :
il retournera par le chemin
par lequel il est venu.
Non, il n’entrera pas dans cette ville,
– ORACLE du SEIGNEUR.
Je protégerai cette ville, Je la sauverai
à cause de MOI-MÊME
et à cause de David mon serviteur. »

La nuit même, l’Ange du SEIGNEUR sortit
et frappa 185 000 hommes dans le camp assyrien.
Le matin, quand on se leva, ce n’était que des cadavres.
Sennakérib, roi d’Assour, plia bagage et s’en alla.
Il revint à Ninive et y demeura.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







La CITÉ du GRAND ROI


Chant. Psaume appartenant au recueil de la confrérie de Coré.

Psaume 47 (48) , entièrement




Psaume 47 (48) : 2 et 3ab, 3cd et 4, 10 et 11cd


R/ La ville du SEIGNEUR,
DIEU l’affermira pour toujours.


IL EST GRAND, le SEIGNEUR, HAUTEMENT LOUÉ,
dans la ville de notre DIEU,
SA SAINTE MONTAGNE, altière et belle,
joie de toute la Terre.
R/

La Montagne de Sion, c’est le pôle du monde,
la cité du GRAND ROI ;
DIEU se révèle, en ses palais,
vraie citadelle.
R/

DIEU, nous revivons TON AMOUR
au milieu de TON TEMPLE.
TA MAIN DROITE qui donne la VICTOIRE
réjouit la Montagne de Sion.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 7 : 6, 12 à 14

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Moi, JE SUIS LA LUMIÈRE du monde, dit le SEIGNEUR.
Celui qui Me suit aura la LUMIÈRE de la VIE.
Alléluia.

(Jn 8, 12)




« Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Ne donnez pas aux chiens ce qui est sacré ;
ne jetez pas vos perles aux pourceaux,
de peur qu’ils ne les piétinent,
puis se retournent pour vous déchirer.

Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous,
faites-le pour eux, vous aussi :
voilà ce que disent la Loi et les Prophètes.

Entrez par la porte étroite.
Elle est grande, la porte,
il est large, le chemin
qui conduit à la perdition ;
et ils sont nombreux, ceux qui s’y engagent.
Mais elle est étroite, la porte,
il est resserré, le chemin
qui conduit à la vie ;
et ils sont peu nombreux, ceux qui le trouvent. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=21/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Mar 21 Juin 2016, 19:21

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Mercredi 22 Juin 2016

Saint Jean Fisher, Évêque et Saint Thomas More ; Martyrs
Morts en 1535. Jean Fisher, Évêque de Rochester, et Thomas More, chancelier d’Angleterre, furent tous deux décapités à cause de leur opposition au schisme du roi Henri VIII.

Saint Paulin de Nole, Évêque

12ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C







(Première lecture)
Deuxième Livre des Rois 22 : 8 à 13 ; 23 : 1 à 3


« Le roi lut devant eux toutes les PAROLES du LIVRE de l’ALLIANCE retrouvé dans la MAISON DU SEIGNEUR et il conclut l’Alliance en présence du SEIGNEUR »

En ces jours-là,
le grand prêtre Helcias dit au secrétaire Shafane :
« J’ai trouvé le LIVRE de la Loi
dans la MAISON DU SEIGNEUR. »
Et Helcias donna le LIVRE à Shafane.
Celui-ci le lut.
Puis, le secrétaire Shafane alla chez le roi Josias
et lui rendit compte de ce qui s’était passé.
Il déclara :
« L’argent trouvé dans la Maison,
tes serviteurs l’ont versé et remis
entre les mains des maîtres d’œuvre,
préposés à la MAISON DU SEIGNEUR. »
Alors Shafane, le secrétaire, annonça au roi :
« Le prêtre Helcias m’a donné un LIVRE. »
Et Shafane fit au roi la lecture de ce LIVRE.

Après avoir entendu les PAROLES DU LIVRE de la Loi,
le roi déchira ses vêtements.
Il donna cet ordre au prêtre Helcias,
à son secrétaire et à ses serviteurs :
« Allez consulter le SEIGNEUR
pour moi, pour le peuple et pour tout Juda
au sujet des PAROLES de ce LIVRE qu’on vient de retrouver.
La fureur du SEIGNEUR est grande :
elle s’est enflammée contre nous
parce que nos pères n’ont pas obéi aux PAROLES de ce LIVRE
et n’ont pas pratiqué tout ce qui s’y trouve. »

Le roi fit convoquer auprès de lui
tous les anciens de Juda et de Jérusalem.
Il monta à la MAISON DU SEIGNEUR avec tous les gens de Juda,
tous les habitants de Jérusalem,
les prêtres et les Prophètes,
et tout le peuple, du plus petit au plus grand.
Il lut devant eux toutes les PAROLES DU LIVRE de l’ALLIANCE
retrouvé dans la MAISON DU SEIGNEUR.
Debout sur l’estrade,
le roi conclut l’Alliance en présence du SEIGNEUR.
Il s’engageait à suivre le SEIGNEUR
en observant SES COMMANDEMENTS, SES ÉDITS ET SES DÉCRETS,
de tout son cœur et de toute son âme,
accomplissant ainsi les PAROLES de l’ALLIANCE
inscrites dans ce LIVRE.
Et tout le peuple s’engagea dans l’ALLIANCE.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






MYSTÈRE et MERVEILLE de la LOI de DIEU


Psaume 118 (119) , entièrement




Psaume 118 (119) : 33 et 34, 35 et 36, 37 et 40


R/ Enseigne-moi, SEIGNEUR,
le CHEMIN de TES ORDRES.


Enseigne-moi, SEIGNEUR, le chemin de TES ORDRES ;
à les garder, j’aurai ma récompense.
Montre-moi comment garder TA LOI,
que je l’observe de tout cœur.
R/

Guide-moi sur la VOIE de TES VOLONTÉS,
là, je me plais.
Incline mon cœur vers TES EXIGENCES,
non pas vers le profit.
R/

Détourne mes yeux des idoles :
que TES CHEMINS me fassent vivre.
Vois, j’ai désiré TES PRÉCEPTES :
par TA JUSTICE fais-moi vivre.
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 7 : 15 à 20

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Demeurez en Moi, comme Moi en vous, dit le SEIGNEUR ;
celui qui demeure en Moi porte beaucoup de fruit.
Alléluia.

(Jn 15, 4a.5b)




« C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Méfiez-vous des faux prophètes
qui viennent à vous déguisés en brebis,
alors qu’au-dedans ce sont des loups voraces.
C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
Va-t-on cueillir du raisin sur des épines,
ou des figues sur des chardons ?
C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits,
et que l’arbre qui pourrit donne des fruits mauvais.
Un arbre bon ne peut pas donner des fruits mauvais,
ni un arbre qui pourrit donner de beaux fruits.
Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits
est coupé et jeté au feu.
Donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. »

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=22/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Mer 22 Juin 2016, 19:18

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Jeudi 23 Juin 2016

De la férie

12ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C







(Première lecture)
Deuxième Livre des Rois 24 : 8 à 17


« Le roi Jékonias et tous les soldats furent déportés à Babylone par le roi Nabucodonosor »

Jékonias avait dix-huit ans lorsqu’il devint roi,
et il régna trois mois à Jérusalem.
Sa mère s’appelait Nehoushta, fille d’Elnatane ;
elle était de Jérusalem.
Il fit ce qui est mal aux YEUX du SEIGNEUR,
tout comme avait fait son père.
En ce temps-là, les troupes de Nabucodonosor, roi de Babylone,
montèrent contre Jérusalem, et la ville fut assiégée.
Le roi de Babylone vint en personne attaquer la ville
que son armée assiégeait.
Alors, Jékonias, roi de Juda,
avec sa mère, ses serviteurs, ses officiers et ses dignitaires,
se rendit au roi de Babylone, qui les fit prisonniers.
C’était en la huitième année du règne de Nabucodonosor.
Celui-ci emporta tous les trésors de la MAISON DU SEIGNEUR
avec ceux de la maison du roi.
Il brisa tous les objets en or
que Salomon, roi d’Israël, avait fait faire pour le Temple.
Tout cela, le SEIGNEUR l’avait annoncé.
Nabucodonosor déporta tout Jérusalem,
tous les officiers et tous les vaillants guerriers,
soit dix mille hommes,
sans compter tous les artisans et forgerons :
on ne laissa sur place que la population la plus pauvre.
Le roi Jékonias fut déporté à Babylone
avec la reine mère, les épouses royales,
les dignitaires, l’élite du pays :
tous partirent en exil de Jérusalem à Babylone.
Tous les soldats, au nombre de sept mille,
les artisans et les forgerons au nombre de mille,
tous ceux qui pouvaient combattre,
furent déportés à Babylone par le roi Nabucodonosor.
Celui-ci fit roi, à la place de Jékonias, son oncle Mattanya,
dont il changea le nom en celui de Sédécias.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Viens à notre aide, nous sommes tombés bien bas


Psaume appartenant au recueil d’Assaf.

Psaume 78 (79) , entièrement




Psaume 78 (79) : 1, 2, 3, 4 et 5, 8, 9


R/ Pour la GLOIRE DE TON NOM,
SEIGNEUR, délivre-nous !


DIEU, les païens ont envahi Ton Domaine ;
ils ont souillé TON TEMPLE SACRÉ
et mis Jérusalem en ruines.
R/

Ils ont livré les cadavres de tes serviteurs
en pâture aux rapaces du ciel
et la chair de tes fidèles, aux bêtes de la Terre.
R/

Ils ont versé le sang comme l’eau
aux alentours de Jérusalem :
les morts restaient sans sépulture.
R/

Nous sommes la risée des voisins,
la fable et le jouet de l’entourage.
Combien de temps, SEIGNEUR, durera ta colère
et brûlera le feu de ta jalousie ?
R/

Ne retiens pas contre nous les péchés de nos ancêtres :
que nous vienne bientôt TA TENDRESSE,
car nous sommes à bout de force !
R/

Aide-nous, DIEU NOTRE SAUVEUR,
pour la GLOIRE DE TON NOM !
Délivre-nous, efface nos fautes,
pour la CAUSE DE TON NOM !
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 7 : 21 à 29

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Si quelqu’un M’aime, il gardera MA PAROLE, dit le SEIGNEUR ;
MON PÈRE l’aimera, et nous viendrons vers lui.
Alléluia.

(Jn 14, 23)




« La maison construite sur le roc et la maison construite sur le sable »

En ce temps-là,
JÉSUS disait à Ses Disciples :
« Ce n’est pas en Me disant : “SEIGNEUR, SEIGNEUR !”
qu’on entrera dans le Royaume des Cieux,
mais c’est en faisant la VOLONTÉ DE MON PÈRE qui est aux Cieux.
Ce jour-là, beaucoup Me diront :
“SEIGNEUR, SEIGNEUR,
n’est-ce pas en TON NOM que nous avons prophétisé,
en TON NOM que nous avons expulsé les démons,
en TON NOM que nous avons fait beaucoup de miracles ?”
Alors Je leur déclarerai :
“Je ne vous ai jamais connus.
Écartez-vous de Moi, vous qui commettez le mal !”

Ainsi, celui qui entend les PAROLES que Je dis là
et les met en pratique
est comparable à un homme prévoyant
qui a construit sa maison sur le roc.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé,
les vents ont soufflé et se sont abattus sur cette maison ;
la maison ne s’est pas écroulée,
car elle était fondée sur le roc.
Et celui qui entend de Moi CES PAROLES
sans Les mettre en pratique
est comparable à un homme insensé
qui a construit sa maison sur le sable.
La pluie est tombée, les torrents ont dévalé,
les vents ont soufflé, ils sont venus battre cette maison ;
la maison s’est écroulée,
et son écroulement a été complet. »

Lorsque JÉSUS eut terminé CE DISCOURS,
les foules restèrent frappées de SON ENSEIGNEMENT,
car IL les enseignait en Homme qui a autorité,
et non pas comme leurs scribes.

– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=23/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Jeu 23 Juin 2016, 18:57

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Vendredi 24 Juin 2016


Nativité de Saint Jean Baptiste
Solennité


12ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Blanc )
Année C







(Première lecture)
Livre du Prophète Isaïe 49 : 1 à 6


« Je fais de toi la lumière des nations »

Écoutez-moi,
îles lointaines !
Peuples éloignés, soyez attentifs !
J’étais encore dans le sein maternel
quand le SEIGNEUR m’a appelé ;
j’étais encore dans les entrailles de ma mère
quand IL a prononcé mon nom.
IL a fait de ma bouche une épée tranchante,
IL m’a protégé par l’ombre de Sa MAIN ;
IL a fait de moi une flèche acérée,
IL m’a caché dans Son CARQUOIS.
IL m’a dit :
« Tu es mon serviteur, Israël,
en toi Je manifesterai Ma SPLENDEUR. »
Et moi, je disais :
« Je me suis fatigué pour rien,
c’est pour le néant, c’est en pure perte
que j’ai usé mes forces. »
Et pourtant, mon droit subsistait auprès du SEIGNEUR,
ma récompense, auprès de mon DIEU.
Maintenant le SEIGNEUR parle,
LUI qui m’a façonné dès le sein de ma mère
pour que je sois Son Serviteur,
que je LUI ramène Jacob,
que je LUI rassemble Israël.
Oui, j’ai de la valeur aux YEUX du SEIGNEUR,
c’est mon DIEU qui est ma FORCE.
Et IL dit :
« C’est trop peu que tu sois mon Serviteur
pour relever les tribus de Jacob,
ramener les rescapés d’Israël :
Je fais de toi la lumière des nations,
pour que mon SALUT parvienne
jusqu’aux extrémités de la Terre. »


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Merci au DIEU LIBÉRATEUR


[Psaume 138 (139) ; entièrement]




Psaume 138 (139) : 1 et 2 et 3b, 13 et 14ab, 14cd et 15ab


R/ Je TE rends grâce, Ô mon DIEU,
pour tant de MERVEILLES.


Qu’ils rendent grâce au SEIGNEUR de SON AMOUR,
qu’ils offrent des sacrifices d’Action de Grâce,
ceux qui ont vu les ŒUVRES du SEIGNEUR
et SES MERVEILLES parmi les océans.
R/


IL parle, et provoque la tempête,
un vent qui soulève les vagues :
portés jusqu’au ciel, retombant aux abîmes,
leur sagesse était engloutie.
R/


Dans leur angoisse, ils ont crié vers le SEIGNEUR,
et LUI les a tirés de la détresse,
réduisant la tempête au silence,
faisant taire les vagues.
R/


Ils se réjouissent de les voir s’apaiser,
d’être conduits au port qu’ils désiraient.
Qu’ils rendent grâce au SEIGNEUR de SON AMOUR,
de SES MERVEILLES pour les hommes.
R/


[center] Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







(Deuxième lecture)
Livre des Actes des Apôtres 3 : 22 à 26


« Jean le Baptiste a préparé l’AVÈNEMENT de JÉSUS »

En ces jours-là,
dans la synagogue d’Antioche de Pisidie,
Paul disait aux Juifs :
« DIEU a, pour nos pères, suscité David comme roi,
et IL lui a rendu ce témoignage :

J’ai trouvé David, fils de Jessé ;
c’est un homme selon Mon CŒUR
qui réalisera toutes Mes VOLONTÉS.


De la descendance de David,
DIEU, selon la PROMESSE,
a fait sortir un SAUVEUR pour Israël :
c’est JÉSUS,
dont Jean le Baptiste a préparé l’AVÈNEMENT
en proclamant avant LUI un baptême de conversion
pour tout le peuple d’Israël.
Au moment d’achever sa course,
Jean disait :
“Ce que vous pensez que je suis,
je ne le suis pas.
Mais LE VOICI QUI VIENT après moi,
et je ne suis pas digne de retirer les sandales de Ses PIEDS.”
Vous, frères, les fils de la lignée d’Abraham
et ceux parmi vous qui craignent DIEU,
c’est à nous que la PAROLE du SALUT a été envoyée. »


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris








Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 1 : 57 à 66, 80

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.

Toi, petit enfant,
tu seras appelé Prophète du TRÈS-HAUT :
tu marcheras devant, en présence du SEIGNEUR,
et tu prépareras Ses CHEMINS.

Alléluia.
(Lc 1, 76)




« Son nom est Jean »

Quand fut accompli le temps où Élisabeth devait enfanter,
elle mit au monde un fils.
Ses voisins et sa famille apprirent
que le SEIGNEUR lui avait montré la GRANDEUR de Sa MISÉRICORDE,
et ils se réjouissaient avec elle.
Le huitième jour, ils vinrent pour la circoncision de l’enfant.
Ils voulaient l’appeler Zacharie, du nom de son père.
Mais sa mère prit la parole et déclara :
« Non, il s’appellera Jean. »
On lui dit :
« Personne dans ta famille ne porte ce nom-là ! »
On demandait par signes au père
comment il voulait l’appeler.
Il se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit :
« Jean est son nom. »
Et tout le monde en fut étonné.
À l’instant même, sa bouche s’ouvrit, sa langue se délia :
il parlait et il bénissait DIEU.
La crainte saisit alors tous les gens du voisinage
et, dans toute la région montagneuse de Judée,
on racontait tous ces événements.
Tous ceux qui les apprenaient
les conservaient dans leur cœur et disaient :
« Que sera donc cet enfant ? »
En effet, la MAIN du SEIGNEUR était avec lui.

L’enfant grandissait
et son esprit se fortifiait.
Il alla vivre au désert
jusqu’au jour où il se fit connaître à Israël.


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=24/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Ven 24 Juin 2016, 19:33

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Samedi 25 Juin 2016


Bienheureuse VIERGE MARIE
Les Samedis du Temps Ordinaire où il n’y a pas de mémoire obligatoire, on peut faire mémoire de la VIERGE MARIE, selon une tradition qui honore la foi et l’espérance sans défaut de MARIE le Samedi Saint.


12ième semaine du Temps Ordinaire
(Couleur liturgique : Vert )
Année C







(Première lecture)
Livre des Lamentations 2 : 2, 10 à 14, 18 et 19


« Le cœur du peuple crie vers mon SEIGNEUR, sur la muraille de la fille de Sion »

Le SEIGNEUR a englouti sans pitié
tous les pâturages de Jacob ;
dans son emportement, IL a détruit les forteresses
de la fille de Juda ;
IL a jeté à terre et profané
le royaume et ses princes.
Les anciens de la fille de Sion,
assis par terre, se taisent,
ils ont couvert leur tête de poussière
et revêtu des toiles à sac ;
elles inclinent la tête vers la terre,
les vierges de Jérusalem.
Mes yeux sont usés par les larmes,
mes entrailles frémissent ;
je vomis par terre ma bile
face au malheur de la fille de mon peuple,
alors que défaillent petits enfants et nourrissons
sur les places de la cité.
À leur mère ils demandent :
« Où sont le froment et le vin ? »
alors qu’ils défaillent comme des blessés
sur les places de la ville
et qu’ils rendent l’âme
sur le sein de leur mère.
Que dire de toi ? À quoi te comparer,
fille de Jérusalem ?
À quoi te rendre égale pour te consoler,
vierge, fille de Sion ?
Car ton malheur est grand comme la mer !
Qui donc te guérira ?
Tes Prophètes ont de toi des visions
vides et sans valeur ;
ils n’ont pas dévoilé ta faute,
ce qui aurait ramené tes captifs ;
ils ont de toi des visions,
proclamations vides et illusoires.
Le cœur du peuple crie vers le SEIGNEUR.

Laisse couler le torrent de tes larmes,
de jour comme de nuit,
muraille de la fille de Sion ;
ne t’accorde aucun répit,
que tes pleurs ne tarissent pas !

Lève-toi ! Pousse un cri dans la nuit
au début de chaque veille ;
déverse ton cœur comme l’eau
devant la FACE DU SEIGNEUR ;
élève les mains vers LUI
pour la vie de tes petits enfants
qui défaillent de faim
à tous les coins de rue.

– PAROLE du SEIGNEUR.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris







Appel à DIEU devant les ruines du Temple


Poème chanté appartenant au recueil d’Assaf.

Psaume 73 (74) , entièrement




Psaume 73 (74) : 1 et 2abd, 3 et 4, 5 à 7, 20 et 21


R/ N’oublie pas sans fin
la vie de tes pauvres.


Pourquoi, DIEU, nous rejeter sans fin ?
Pourquoi cette colère sur les brebis de ton troupeau ?
Rappelle-TOI la communauté que TU acquis dès l’origine,
la montagne de Sion où TU fis ta demeure.
R/

Dirige TES PAS vers ces ruines sans fin,
l’ennemi dans le sanctuaire a tout saccagé ;
dans le lieu de tes assemblées, l’adversaire a rugi
et là, il a planté ses insignes.
R/

On les a vus brandir la cognée, comme en pleine forêt,
quand ils brisaient les portails à coups de masse et de hache.
Ils ont livré au feu Ton Sanctuaire,
profané et rasé la demeure de TON NOM.
R/

Regarde vers l’Alliance : la guerre est partout ;
on se cache dans les cavernes du pays.
Que l’opprimé échappe à la honte,
que le pauvre et le malheureux chantent TON NOM !
R/

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Matthieu 8 : 5 à 17

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.
Le CHRIST a pris nos souffrances,
IL a porté nos maladies.
Alléluia.

(Mt 8, 17)




« Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob »

En ce temps-là,
comme JÉSUS était entré à Capharnaüm,
un centurion s’approcha de LUI et LE supplia :
« SEIGNEUR, mon serviteur est couché, à la maison, paralysé,
et il souffre terriblement. »
JÉSUS lui dit :
« Je vais aller MOI-MÊME le guérir. »
Le centurion reprit :
« SEIGNEUR, je ne suis pas digne
que TU entres sous mon toit,
mais dis seulement une PAROLE
et mon serviteur sera guéri.
Moi-même qui suis soumis à une autorité,
j’ai des soldats sous mes ordres ;
à l’un, je dis : “Va”, et il va ;
à un autre : “Viens”, et il vient,
et à mon esclave : “Fais ceci”, et il le fait. »
À ces mots, JÉSUS fut dans l’admiration
et dit à ceux qui LE suivaient :
« AMEN, Je vous le déclare,
chez personne en Israël, Je n’ai trouvé une telle foi.
Aussi Je vous le dis :
Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident
et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob
au festin du Royaume des Cieux,
mais les fils du Royaume seront jetés
dans les ténèbres du dehors ;
là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. »
Et JÉSUS dit au centurion :
« Rentre chez toi,
que tout se passe pour toi selon ta foi. »
Et, à l’heure même, le serviteur fut guéri.

Comme JÉSUS entrait chez Pierre, dans sa maison,
il vit sa belle-mère couchée avec de la fièvre.
IL lui toucha la main,
et la fièvre la quitta.
Elle se leva,
et elle LE servait.

Le soir venu, on présenta à JÉSUS beaucoup de possédés.
D’une PAROLE, IL expulsa les esprits
et, tous ceux qui étaient atteints d’un mal, IL les guérit,
pour que soit accomplie
la Parole prononcée par le Prophète Isaïe :

IL a pris nos souffrances,
IL a porté nos maladies.


– Acclamons la PAROLE de DIEU.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


Évangile + commentaire (audio)


Écouté sur :
http://radiofidelite.fr/fr/








Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=25/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4890
Age : 47
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   Sam 25 Juin 2016, 19:04

Bonsoir Lumen,

Bonsoir à toutes et à tous,





Dimanche 26 Juin 2016

13ième Dimanche du Temps Ordinaire

(Couleur liturgique : Vert )
Année C







(Première lecture)
Premier Livre des Rois 19 : 16b, 19 à 21


« Élisée se leva et partit à la suite d’Élie »

En ces jours-là,
le SEIGNEUR avait dit au Prophète Élie :
« Tu consacreras Élisée, fils de Shafath,
comme Prophète pour te succéder. »
Élie s’en alla.
Il trouva Élisée, fils de Shafath, en train de labourer.
Il avait à labourer douze arpents,
et il en était au douzième.
Élie passa près de lui et jeta vers lui son manteau.
Alors Élisée quitta ses bœufs, courut derrière Élie,
et lui dit :
« Laisse-moi embrasser mon père et ma mère,
puis je te suivrai. »
Élie répondit :
« Va-t’en, retourne là-bas !
Je n’ai rien fait. »
Alors Élisée s’en retourna ;
mais il prit la paire de bœufs pour les immoler,
les fit cuire avec le bois de l’attelage,
et les donna à manger aux gens.
Puis il se leva, partit à la suite d’Élie
et se mit à son service.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Joie d’un homme que DIEU a délivré de la mort


Poème appartenant au recueil de David.


[Psaume 15 (16) ; entièrement]




Psaume 15 (16) : 1 et 2a et 5, 7 et 8, 9 et 10, 2b et 11


R/ DIEU, mon bonheur et ma joie !

Garde-moi, mon DIEU : j’ai fait de TOI mon refuge.
J’ai dit au SEIGNEUR : « TU es mon DIEU !
SEIGNEUR, mon partage et ma coupe :
de TOI dépend mon sort. »
R/


Je bénis le SEIGNEUR qui me conseille :
même la nuit mon cœur m’avertit.
Je garde le SEIGNEUR devant moi sans relâche ;
IL est à ma droite : je suis inébranlable.
R/


Mon cœur exulte, mon âme est en fête,
ma chair elle-même repose en confiance :
TU ne peux m’abandonner à la mort
ni laisser ton ami voir la corruption.
R/


Je n’ai pas d’autre bonheur que TOI.
TU m’apprends le CHEMIN DE LA VIE :
devant TA FACE, débordement de JOIE !
À TA DROITE, ÉTERNITÉ DE DÉLICES !
R/


[center] Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris


« Chants audio du Psaume 15 (16) »

Du CD, Signes :

http://www.mirari.fr/BAVq






(Deuxième lecture)
Lettre de Saint Paul Apôtre aux Galates 5 : 1, 13 à 18


« Vous avez été appelés à la liberté »

Frères,
c’est pour que nous soyons libres
que le CHRIST nous a libérés.
Alors tenez bon,
ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage.
Vous, frères, vous avez été appelés à la liberté.
Mais que cette liberté ne soit pas un prétexte
pour votre égoïsme ;
au contraire, mettez-vous, par amour,
au service les uns des autres.
Car toute la Loi est accomplie
dans l’UNIQUE PAROLE que voici :

TU AIMERAS TON PROCHAIN COMME TOI-MÊME.

Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres,
prenez garde : vous allez vous détruire les uns les autres.
Je vous le dis :
marchez sous la conduite de l’ESPRIT SAINT,
et vous ne risquerez pas de satisfaire les convoitises de la chair.
Car les tendances de la chair s’opposent à l’ESPRIT,
et les tendances de l’ESPRIT s’opposent à la chair.
En effet, il y a là un affrontement
qui vous empêche de faire tout ce que vous voudriez.
Mais si vous vous laissez conduire par l’ESPRIT,
vous n’êtes pas soumis à la Loi.


– PAROLE du SEIGNEUR.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Évangile de JÉSUS-CHRIST selon Saint Luc 9 : 51 à 62

Acclamation de l’Évangile :
Alléluia. Alléluia.

PARLE, SEIGNEUR, ton serviteur écoute ;
TU as les PAROLES de la VIE ÉTERNELLE.

Alléluia.
(cf. 1 S 3,9 ; Jn 6, 68c)




« JÉSUS, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem » « Je te suivrai partout où tu iras »

Comme s’accomplissait le temps
où IL allait être enlevé au Ciel,
JÉSUS, le visage déterminé, prit la route de Jérusalem.
IL envoya, en avant de LUI, des messagers ;
ceux-ci se mirent en route
et entrèrent dans un village de Samaritains
pour préparer SA VENUE.
Mais on refusa de LE recevoir,
parce qu’IL se dirigeait vers Jérusalem.
Voyant cela,
les Disciples Jacques et Jean dirent :
« SEIGNEUR, veux-TU que nous ordonnions
qu’un feu tombe du Ciel et les détruise ? »
Mais JÉSUS, se retournant, les réprimanda.
Puis ils partirent pour un autre village.

En cours de route, un homme dit à JÉSUS :
« Je TE suivrai partout où TU iras. »
JÉSUS lui déclara :
« Les renards ont des terriers,
les oiseaux du ciel ont des nids ;
mais le FILS de l’Homme n’a pas d’endroit où reposer la tête. »

IL dit à un autre :
« Suis-Moi. »
L’homme répondit :
« SEIGNEUR, permets-moi d’aller d’abord
enterrer mon père. »
Mais JÉSUS répliqua :
« Laisse les morts enterrer leurs morts.
Toi, pars, et annonce le RÈGNE DE DIEU. »

Un autre encore LUI dit :
« Je TE suivrai, SEIGNEUR ;
mais laisse-moi d’abord faire mes adieux
aux gens de ma maison. »
JÉSUS lui répondit :
« Quiconque met la main à la charrue,
puis regarde en arrière,
n’est pas fait pour le Royaume de DIEU. »


– Acclamons la PAROLE de DIEU.



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris











Textes du jour, lu sur :
Les services de la liturgie Catholique

http://www.aelf.org/office-messe?date_my=26/06/2016


Liens :
http://www.aelf.org/office-messe
http://services.liturgiecatholique.fr/






Amicalement, fraternellement
Nicolas

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**   

Revenir en haut Aller en bas
 
Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Donne-nous aujourd’hui notre pain pour ce jour. — Mat. 6:11.
» Donne-nous le Pain de chaque jour
» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU**
» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU
» le notre pere

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: Bible - écritures - théologie - vie des saints :: Bible et écritures-
Sauter vers: