Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Mirella Pizzioli : Nos chers défunts sont vivants, nous vivrons avec eux dans l’
par fontaine Aujourd'hui à 20:24

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Aujourd'hui à 19:52

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Aujourd'hui à 18:59

» Amoris Laeticia : Exhortat° Apostolique post-synodale.
par Françoise Aujourd'hui à 15:47

» Acte de réparation au Sacré Coeur de Jésus
par fontaine Aujourd'hui à 11:12

» Neuvaine au Sacré Coeur de Jésus - Sanctuaires de Paray-le-Monial -
par Françoise Aujourd'hui à 10:49

» 23 juin Solennité du Sacré-Coeur de Jésus
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 01:05

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 00:53

» Association Proliturgia ... Intéressant à lire.
par Françoise Hier à 19:22

» 22 juin Saint Paulin de Nole
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 22:05

» 22 juin Saint Thomas de More
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 21:51

» La Contraception et l'Enseignement de l'Eglise catholique
par fontaine Mer 21 Juin 2017, 07:27

» 21 juin Saint Louis de Gonzague
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 01:58

» L'Evangile avec François (vidéo)
par Nicolas Mar 20 Juin 2017, 19:00

» Mgr Teofilius Matulionis bientôt béatifié
par ami de la Miséricorde Mar 20 Juin 2017, 01:06

» Reconnaissance du martyre de Teresio Olivelli
par ami de la Miséricorde Mar 20 Juin 2017, 00:53

» Le Vatican envisage une excommunication des mafieux et des corrompus.
par Françoise Lun 19 Juin 2017, 16:57

» Frère Jonathan met une claque au forum "Le peuple de la paix".
par Françoise Lun 19 Juin 2017, 14:32

» Le Père Giacomo Filon de Balduina reconnu vénérable
par ami de la Miséricorde Lun 19 Juin 2017, 01:43

» 19 juin Bienheureuse Elena Aiello
par ami de la Miséricorde Lun 19 Juin 2017, 00:52

» Les dangers de l'Ordre de la Rose Croix AMORC
par fontaine Dim 18 Juin 2017, 18:42

» Retraite de guérison en Septembre avec Père Manjackal
par fontaine Dim 18 Juin 2017, 17:29

» 18 juin Fête du Saint Sacrement ou Fête Dieu
par ami de la Miséricorde Dim 18 Juin 2017, 12:31

» Jésus guéri 1 musulmane paralysée et lui montre le paradis
par fontaine Sam 17 Juin 2017, 14:12

» 17 juin Saint Hervé de Bretagne
par ami de la Miséricorde Sam 17 Juin 2017, 09:01


Partagez | 
 

 REGARD composé par Christiane Gagnon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dvdenise
Assidu
avatar

Nombre de messages : 595
Age : 64
Localisation : Région de Trois-Rivières

MessageSujet: REGARD composé par Christiane Gagnon   Jeu 18 Juil 2013, 19:02

« Léonard de Vinci termine la grande fresque de l’Eucharistie : la Cène avec Jésus au milieu des Apôtres. Arrive le moment de peindre Judas. Il a du mal à trouver un modèle pour Judas.

Il en vient à chercher dans les tavernes et les bouges, un visage qui, par sa laideur, lui permettrait de peindre une figure de traître. Après des mois de recherche infructueuse, un jour enfin, Léonard croit avoir trouvé. Là-bas, dans un coin, il repère un visage, un visage portant sur sa face les stigmates du vice.

Léonard s’approche de l’homme et lui demande s’il accepterait de venir dans son atelier, en lui expliquant--  comme on peut le faire à un inconnu— ce qu’il attend de lui.

L’homme silencieux regarde fixement Léonard. À la fin, l’homme prend une lanterne et l’approche de son visage et dit : « Léonardo, tu ne me reconnais pas? C’est moi qui ai posé pour toi lorsque tu peignais le visage de Jésus! »

(Et voilà l'explication qu'elle en donne)

Ça commence comme ça, une histoire qui tout d’un coup déchire le paysage, ouvre les yeux intérieurs. Une histoire qui fait sourire, qui donne le goût de prendre le train, de partir, de faire un petit voyage souple comme un rêve. On ne sait pas toujours comment on regarde, on regarde sans regarder bien souvent, par habitude, on glisse sur les choses, sur les gens, sur la vie.

Mes amis m’assurent pourtant que mes yeux parlent. Que disent-ils? « Tu as du prix à mes yeux… »? Mes yeux parlent-ils seulement quand je suis reconnue? Je le sens quand les gens sont là devant moi, en groupe, en foule. Je me sais accueillie, reçue, acceptée. Mais qu’un seul ne me donne pas son regard et je m’inquiète. Je travaille à le conquérir, je n’ai pas l’air d’y penser, mais ce regard-là se met à compter, à prendre toute la place. Jusqu’à ce que je gagne un sourire, une adhésion. Quelquefois la magie ne se produit pas, il se lève et s’en va. C’est la défaite.

Dans sa carte de vœux, mon ami Julien écrit : « Un regard, c’est rapide, précieux, décisif, tragique, doux, violent. Mais un élément relie toutes ces caractéristiques : « nous sommes maître de notre regard. » Je suis ramenée à Léonardo, à son regard qui lui fait voir dans le même homme Judas ou Jésus. Maître de mon regard. Je peux le changer quand il ne me convient pas, quand il me fait souffrir? Les médecins opèrent maintenant au laser, un rayon qui vient de l’extérieur. On voit mieux, mais le changement est-il profond? Un œil opéré au laser rend-il plus heureux?

Parfois, c’est quand je ferme les yeux que je vois le mieux. Plus loin que le regard, il y a la source. Trouver à quelle source mon regard est branché. Choisir à quelle source je veux le brancher. C’est la source qui donne sa véritable clarté à mes yeux.

Marie-Madeleine Davy, une auteure que j’aime bien, a de beaux mots pour dire cette quête :
« Retour au pays natal », « L’itinéraire du dedans ». On croit entendre un appel. « Je m’appelle moi-même », dit-elle.

Le voyage est déjà commencé depuis longtemps. Plus je m’approche de ma source, plus le regard que je vais montrer aux autres sera révélation de ce que je suis en train de devenir. J’ai soixante-cinq ans et ce que je deviens, sous mes propres yeux, est beau, est bon.

Parfois, c’est l’ennui. « Qu’est-ce que j’ai, aujourd’hui, je me cherche partout… » Je suis en dehors de moi, je cours à gauche et à droite, je me perds. Parfois, c’est quelque chose d’un peu effrayant, la solitude. Mais la source est calme. Je choisis « l’itinéraire du dedans ».
Alors tout est possible. Parce que là, il y a de la place pour plus grand que moi-même.

Voilà ce qui m’habitait  il y a 10 ans !...Tout cela s’est intensifié et j’en suis venue à ME LAISSER REGARDER PLUS SOUVENT par CELUI QUI A DIT : « JE T’AIME, TU AS DU PRIX À MES YEUX… »

(Son explication est belle! Et j'ajouterais, que son histoire nous démontre également qu'il ne faut jamais jugé quelqu'un selon son apparence physique et qu'on ne voit réellement bien, qu'avec le coeur.)
Revenir en haut Aller en bas
 
REGARD composé par Christiane Gagnon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Se libérer du regard des autres
» Nouvelle revue : Regard Animal
» Rédiger un commentaire composé au lycée
» Le regard d'autrui
» Le regard de la religion sur ar-Ruqiya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: En direct de Rome...-
Sauter vers: