Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 14 décembre Ste Odile d'Alsace (d'Honenbourg)
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 00:27

» 14/12 St Nicaise et ses compagnons dont sa soeur Eutropie
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 00:10

» 14 Décembre Saint Jean de la Croix
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 00:00

» Méditation avec l'Echelle Sainte de St Jean Climaque
par ami de la Miséricorde Hier à 22:53

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 19:29

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 19:04

» 13 décembre Sainte Lucie de Syracuse
par ami de la Miséricorde Hier à 10:13

» L'Evangile avec François (vidéo)
par Nicolas Mar 12 Déc 2017, 19:13

» 12 décembre Notre-Dame de Guadalupe
par ami de la Miséricorde Lun 11 Déc 2017, 22:33

» 12 décembre Saint Corentin de Quimper
par ami de la Miséricorde Lun 11 Déc 2017, 22:12

» Bx Jean Ruysbroeck : Savoir imiter Jésus dans son humilité
par ami de la Miséricorde Lun 11 Déc 2017, 21:56

» 11 décembre Sainte María Maravillas de Jesús
par ami de la Miséricorde Lun 11 Déc 2017, 01:50

» St Bonaventure : De l'Intercession pleine de sollicitude des Anges
par ami de la Miséricorde Lun 11 Déc 2017, 01:35

» 11 décembre Saint Damase 1er
par ami de la Miséricorde Lun 11 Déc 2017, 01:29

» Avec Saint Bernard pour l'Avent
par ami de la Miséricorde Dim 10 Déc 2017, 02:42

» 10 décembre Sainte Eulalie de Mérida
par ami de la Miséricorde Dim 10 Déc 2017, 02:22

» 10 décembre Translation de la Sainte Maison de Lorette
par ami de la Miséricorde Dim 10 Déc 2017, 02:11

» L'Ave Maria retentit dans la Madeleine...
par ami de la Miséricorde Dim 10 Déc 2017, 01:58

» La communauté de l'Emmanuel consacrée aux coeurs de Jésus et Marie
par Stefanos Sam 09 Déc 2017, 17:06

» 9 décembre Saint Pierre Fourier
par ami de la Miséricorde Ven 08 Déc 2017, 23:41

» 9 décembre Sainte Anne (Hanna), mère du Prophète Samuel
par ami de la Miséricorde Ven 08 Déc 2017, 23:24

» Le sens de l'Avent pour Saint Charles Borromée
par ami de la Miséricorde Ven 08 Déc 2017, 23:15

» le Vatican va autoriser le culte marial à Medjugorje
par ami de la Miséricorde Ven 08 Déc 2017, 16:27

» Réflexions de Saints en cas d'hérésie papale
par Stefanos Ven 08 Déc 2017, 10:16

» Selon les Saints il est interdit de divorcer
par Stefanos Ven 08 Déc 2017, 10:10


Partagez | 
 

 Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Dim 02 Oct 2005, 21:38

Citation :
Pour comprendre le synode sur l'Eucharistie qui s'ouvre le 2 octobre
Décryptage


La XIe assemblée générale ordinaire du Synode des évêques s'ouvre à Rome ce 2 octobre sur le thème de "l'Eucharistie, source et sommet de la vie et de la mission de l'Église". De nombreuses questions sensibles y seront abordées, touchant le sens du mystère eucharistique et la vie des chrétiens.

Le synode est une institution permanente établie par le pape Paul VI, le 15 septembre 1965, dans laquelle des évêques réunis autour du Saint-Père, peuvent dialoguer entre eux et partager informations et expériences, dans la commune recherche de solutions pastorales universellement valables et applicables dans l'Église. Le mot "synode" vient de deux mots grecs : syn et hodos, qui veulent dire "marcher ensemble". Représentant le corps épiscopal de toute l'Église catholique, le synode a pour mission de conseiller le pape.

Benoît XVI a confirmé la nomination des dirigeants du synode déjà ratifiées par Jean Paul II, le 12 mars dernier. Les présidents délégués du synode dirigeront chacun à leur tour les sessions : il s'agit du cardinal Francis Arinze, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, le cardinal Juan Sandoval Iniguez, archevêque de Guadalajara (Mexique) et le cardinal Telesphore Placidus Toppo, archevêque de Ranchi (Inde). Leur rôle sera de présider tour à tour la session du synode épiscopal, dans l'ordre établi par le pape.

Rapporteur général, le cardinal Angelo Scola, patriarche de Venise, aura pour tâche d'introduire, de recentrer et de synthétiser les débats. Enfin, c'est l'archevêque de Dijon, Mgr Roland Minnerath (photo), qui sera le secrétaire spécial du Synode : il sera chargé de préparer les documents et les rapports, donner des explications et des informations à ceux qui le souhaitent, et enfin de rédiger les conclusions du synode.

Quelque 250 pères synodaux participeront à l'événement. Benoît XVI a désigné personnellement 32 experts et 26 auditeurs, religieux et laïcs, pour apporter leur contribution aux débats. Parmi eux, huit français, quatre évêques élus par leur pairs, deux évpques nommés par le pape et deux auditeurs : Mgr Robert Le Gall (évêque de Mende) et Mgr Philippe Gueneley (évêque de Langres), respectivement président et membre de la Commission épiscopale de la liturgie et de la pastorale sacramentelle ; Mgr Jacques Perrier (évêque de Tarbes et Lourdes) et Mgr Jean-Pierre Ricard (archevêque de Bordeaux et président de la Conférence des évêques de France). Benoît XVI a invité Mgr Jean-Louis Bruguès (évêque d'Angers et président de la Commission doctrinale), et confirmé la nomination de Mgr Roland Minnerath comme secrétaire spécial.

Deux auditeurs français coisis pas Benoît XVI assisteront également au synode : le Frère Marc Hayet, responsable général de la fraternité des Petits frères de Jésus, et Mme Marie-Hélène Mathieu, coordinatrice internationale du mouvement "Foi et lumière".

Questions sensibles

Les travaux du synode porteront essentiellement sur les questions pastorales entourant la célébration du mystère eucharistique, dans le but notamment d'enrayer une forme de banalisation du sacrement - Benoît XVI parle même à ce sujet de " protestantisation " de la messe.

Parmi les thèmes abordés, on trouvera donc de nombreuses questions qui fâchent : la baisse de la pratique de la messe dominicale ; le manque de prêtres et ses conséquences dans les paroisses pour célébrer la messe ; les pressions en faveur de l'ordination d'hommes mariés ; l'accès à la communion pour les chrétiens en opposition publique avec l'enseignement de l'Eglise (comme le cas notamment des hommes politiques favorables à l'avortement ou celui des divorcés remariés).

Une part très large sera sûrement accordée à la liturgie, et aux interprétations non conformes au sens de la réforme liturgique du Concile qui contribuent à l'affadissement du sens du mystère eucharistique.


Source Chrétienté info : http://www.libertepolitique.com/public/decryptage/article.php?id=1364

Pour en savoir plus : http://www.vatican.va/roman_curia/synod/documents/rc_synod_20050309_documentation-profile_fr.html?HUI
Revenir en haut Aller en bas
Dr.Michaeli Panem
Assidu
avatar

Nombre de messages : 620
Localisation : La belle province

MessageSujet: Doc. travail synode sur l'eucharistie «Instrumentum laboris   Mer 05 Oct 2005, 02:47

L’Instrumentum laboris est un instrument de travail proposé aux 250 évêques convoqués à la XIe Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques qui se tiendra du 2 au 23 octobre 2005 au Vatican, au terme de l’Année de l’Eucharistie. Rendu public le 7 juillet, ce document de 89 pages dans sa version française, a pour titre le thème du Synode : "L’Eucharistie : source et sommet de la vie et de la mission de l’Eglise". Signé par la Secrétairerie générale du Synode des évêques, il est divisé en quatre parties : "Eucharistie et monde actuel", "Foi de l’Eglise dans le mystère de l’Eucharistie", "L’Eucharistie dans la vie de l’Eglise" et "L’Eucharistie dans la mission de l’Eglise".

Il a pour objet de "rappeler certaines vérités doctrinales qui ont une influence considérable sur la célébration de ce Mystère" et d’"indiquer les questions émergentes dans le cadre des points essentiels de la doctrine eucharistique de l’Eglise, à la lumière des Ecritures Saintes et de la Tradition". Recueil d’observations d’évêques, de prêtres, religieux, théologiens et fidèles, il "sert à informer sur la réalité de la foi, du culte et de la vie eucharistique dans le monde et à la confronter avec celle de l’Eglise". Pendant ce Synode, les évêques devront présenter au pape des propositions "utiles pour le renouvellement eucharistique de la vie ecclésiale".

Le document fait état de "l’affaiblissement du sens du Mystère dans les sociétés sécularisées qui est aussi à attribuer à des interprétations et à des actes qui ne sont pas conformes au sens de la réforme liturgique du Concile, qui conduit à des rites d’une grande banalité et qui manquent de spiritualité".

Les auteurs de ce texte relèvent que "trop de fidèles reçoivent la communion sans avoir suffisamment réfléchi sur la moralité de leur vie". "Certains communient même s’ils nient les enseignements de l’Eglise ou soutiennent publiquement des choix immoraux, comme l’avortement, sans penser qu’ils commettent un acte personnel profondément malhonnête ni qu’ils sont source de scandale". "Du reste, il existe des catholiques qui ne comprennent pas pourquoi ils commettent un péché lorsqu’ils soutiennent politiquement un candidat ouvertement en faveur de l’avortement ou d’autres actes graves contre la vie, la justice et la paix".

Egalement on peut lire dans ce document : "Les fidèles qui négligent le commandement dominical ne donnent, dans la majorité des cas, aucune importance particulière à la messe". "Parfois, on sous-estime l’importance du précepte soutenant qu’il suffit de l’observer seulement lorsque l’état d’esprit (du moment) le suggère".

Annonçant dans l’avant-propos que "les fidèles attendent des orientations appropriées pour que soit célébré plus dignement le sacrement de l’Eucharistie", ce document donne force recommandations à l’intention des clercs et des fidèles : "On constate une exigence répandue d’approfondir la nature sacrificatoire de l’Eucharistie et la demande d’exposer notre foi avec toujours plus de clarté, en conformité au récent Magistère de l’Eglise". "Il faut clarifier le fait que l’accès au Mystère dépend d’une célébration de la liturgie faite avec dignité, par une préparation soignée, mais surtout par la foi dans le Mystère lui-même". "Il faudrait encourager une catéchèse plus continue et intense en ce qui concerne l’importance et l’obligation de participer à la messe le dimanche et les jours prescrits". "L’assemblée synodale devrait s’attacher à redécouvrir le sens théologique et spirituel profond du dimanche comme Jour du Seigneur, en en facilitant la Célébration".

Egalement : "On ne peut accéder à l’Eucharistie sans avoir reçu le baptême ni la Pénitence pour les péchés graves". "La vie ecclésiale est la paroisse". "L’évêque est le ministre ordinaire pour conférer la Confirmation". "La doctrine de l’Eglise fait de l’Ordre la condition indispensable pour la célébration valable de l’Eucharistie". "Il est recommandé que les prêtres célèbrent chaque jour l’Eucharistie". "On considère nécessaire d’offrir la possibilité de se confesser avant la messe". " Il faut encourager les prêtres à administrer le sacrement de Pénitence ". "Les fidèles sont attirés vers la confession surtout lorsqu’ils voient le prêtre exercer son ministère dans le confessionnal."

Le document insiste sur la nécessaire sauvegarde du sens du sacré dans les gestes liturgiques, les ornements, la qualité architecturale et artistique. Il demande de réfléchir au "juste emplacement" du tabernacle, à l’usage de l’encens, à la connaissance du chant grégorien par les fidèles, à la réintroduction des prie-Dieu et "souligne l’importance d’éviter toute forme musicale qui n’invite pas à la prière". "Il est urgent, souligne-t-il, de se prémunir contre les sacrilèges des hosties consacrées, qui se déroulent lors de rites sataniques et de messes noires".

A côté de ces rappels judicieux, on trouve aussi dans l’Instrumentum laboris la théologie du mystère pascal : "Le thème synodal doit faire à nouveau découvrir le Mystère Pascal de Jésus comme Mystère du salut, dont jaillissent la vie et la mission de l’Eglise". "Considérer l’Eucharistie comme le sacrifice sacramentel : action de grâces, mémorial, présence, permet de dépasser la dialectique entre le sacrifice et la rencontre". - Sur cette question du mystère pascal, on se reportera utilement à l’ouvrage Le problème de la réforme liturgique, la messe de Vatican II et de Paul VI, éditions Clovis.

De même, le dialogue œcuménique est présent dans le document de travail : "Les rencontres œcuméniques sont une occasion privilégiée pour mieux faire connaître la doctrine de l’Eglise à propos de l’Eucharistie et de l’unité des chrétiens". "Il est une urgence inévitable : travailler pour rétablir la communion avec les frères séparés, qui n’ont pas la même compréhension de la foi en la présence du Christ dans l’Eucharistie". "Dans cette tâche urgente et incontournable, il existe des rapports particuliers avec les Eglises orientales". "Il reste encore à préciser la façon dont le Mystère Eucharistique doit être présenté dans le dialogue œcuménique, afin d’éviter deux risques opposés : les fermetures dues aux préjugés, et le relativisme".

Le dernier synode des évêques, en 2001, comptait six représentants de confessions non catholiques. Cette année, douze "délégués fraternels" des Eglises Orthodoxes, des "antiques Eglises d’Orient" et des communautés issues de la Réforme ont été invités. "On peut dire qu’il s’agit de l’un des gestes concrets d’œcuménisme souhaités par Benoît XVI au début de son pontificat", a déclaré Mgr Nikola Eterovic, secrétaire général du synode. "Comme observateurs, ils peuvent participer aux cercles mineurs et y intervenir, mais n’étant pas membres de droit, ils ne peuvent pas voter". Il est "très intéressant qu’ils écoutent la discussion et apprécient le climat de fraternité collégiale entre le pape et les évêques, et qu’ils puissent faire part de leur expérience qui est très semblable sur de nombreux points à celle de l’Eglise catholique, surtout en ce qui concerne les Eglises orthodoxes". "Au sujet de l’Eucharistie, nous avons des positions très proches des Eglises orthodoxes et des Eglises antiques d’Orient".

Tiré du site http://www.dici.org/actualite_read.php?id=1026


Document Instrumentum laboris à l'adresse http://www.vatican.va/roman_curia/synod/documents/rc_synod_doc_20010601_instrumentum-laboris_fr.html
Revenir en haut Aller en bas
http://cyberquebec.ca/drmichaelipanem/
Dr.Michaeli Panem
Assidu
avatar

Nombre de messages : 620
Localisation : La belle province

MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Jeu 06 Oct 2005, 04:58

J'ai donné dans mon message précédant un mauvais lien, je m'en excuse.

Voici le bon document
Instrumentum laboris à l'adresse


http://www.vatican.va/roman_curia/synod/documents/rc_synod_doc_20050707_instrlabor-xi-assembly_fr.html
Revenir en haut Aller en bas
http://cyberquebec.ca/drmichaelipanem/
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Jeu 06 Oct 2005, 23:07

Bonsoir Doc,

Je n'ai pas eu le temps de répondre à ton message. Merci pour toutes ces informations. Si tu en as l'occasion, donnes-nous le suivi du synode. Cela nous concerne tous et est tellement important pour nous tous.

J'apprécie vraiment toutes les informations que tu nous donnes et aussi tes prières, des moments de joie, un vrai bonheur!

Que les coeurs unis de Jésus et Marie te protègent et te guident ainsi que ta famille et nous tous.

Leodia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Ven 07 Oct 2005, 13:08

Merci, "Doc" pour ce lien : http://www.vatican.va/roman_curia/synod/documents/rc_synod_doc_20050707_instrlabor-xi-assembly_fr.html qui permet de faire le lien Smile avec le dernier message du 29/08/05 donné par la Vierge à Manduria que tu as eu la gentillesse de nous transmettre.

On comprend ainsi pourquoi cette date du 23 octobre 2005 est si importante vu qu'elle correspond avec la clôture du synode sur l'EUCHARISTIE dont l'année s'achève précisément ce jour là!!!

A méditer...

Union de prières

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
pierre-j
Invité



MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Ven 07 Oct 2005, 14:25

cher philippe vous avez l'oeil Wink
Revenir en haut Aller en bas
Dr.Michaeli Panem
Assidu
avatar

Nombre de messages : 620
Localisation : La belle province

MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Sam 08 Oct 2005, 04:44

Revenir en haut Aller en bas
http://cyberquebec.ca/drmichaelipanem/
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Sam 08 Oct 2005, 21:12

Citation :
2005-10-07

« Attitudes d'adoration »: la génuflexion, par le cardinal Tauran

ROME, Vendredi 7 octobre 2005 (ZENIT.org) –« Attitudes d'adoration » : c'était le thème de l'intervention, remarquée du cardinal français Jean-Louis Tauran, archiviste et bibliothécaire de S.R.C., lors de la huitième congrégation générale, vendredi matin.

« Dans le monde occidental au moins, la génuflexion est de moins en moins en usage. On ne se met pratiquement plus à genoux durant la célébration de la messe. Les églises étant souvent fermées durant la semaine, la visite au Saint Sacrement est souvent rendue impossible », soulignait le cardinal bordelais.

« Il serait bon, soulignait-il, que soit rappelée l’importance du témoignage de chrétiens et de communautés qui n’hésitent pas à se mettre à genoux pour témoigner de la grandeur et de la proximité de Dieu dans l’Eucharistie ».

« Devant l’Eucharistie, expliquait encore le cardinal Tauran, l’homme reconnaît qu’il a besoin d’un Autre qui lui donne des énergies nouvelles pour les combats de la vie. Un monde sans adoration serait un monde à la seule mesure de l’homme. Un monde qui ne serait que le monde de la production deviendrait vite irrespirable. Un monde sans adoration n’est pas seulement irréligieux; c’est un monde inhumain! »

Source Zénit
Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Sam 08 Oct 2005, 21:24

Citation :
Pas de silence au Synode...

Dans ce post, je reprenais l'information de l'AFP qui précisait que les pères synodaux avaient décidés de ne plus rendre publiques leurs interventions à compter de mercredi. Une autre dépêche parlait de ces mêmes déclarations publiées quand même mais sous anonymat.
En restant vigilant, je me suis rendu compte que Zenit continuait à publier les propos des évêques et cardinaux exactement de la même manière puisque l'on trouve les interventions de mercredi après-midi, jeudi matin, jeudi après-midi et vendredi matin.

Alors, désinformation, mesonge, erreur, retournement de situation? Peu importe... En tout cas, la presse ne se fait plus l'écho du Synode alors que certaines interventions dérangent ou éclairent les consciences.
Extraits :

"Dans notre pays, la Roumanie, les communistes ont essayé de donner à l’homme seulement le pain matériel, et ils ont voulu chasser de la société et du coeur de la personne humaine le “pain de Dieu”. Aujourd’hui, nous nous rendons compte que, en mettant notre Église gréco-catholique hors la loi, ils avaient une très grande peur du Dieu présent dans l’Eucharistie.

Afin que les prêtres ne puissent plus célébrer et parler de Dieu, ils ont été mis en prison pour la seule raison d’être catholiques. Les laïcs qui participaient à la Sainte Messe célébrée clandestinement ont subi le même sort. Au cours de la fameuse période de la “rééducation” et du “lavage de cerveau” dans les prisons de la Roumanie, afin de ridiculiser l’Eucharistie et détruire la dignité humaine, les persécuteurs ont obligés les prêtres, en les compromettant, à célébrer avec des excréments, mais ils ne sont pas parvenus à leur enlever la foi.

Par ailleurs, combien de Saintes Messes ont été célébrées clandestinement dans une cuillère à la place du calice, et avec un vin fait de quelques grains de raisin trouvés sur la route; combien de chapelets ont été confectionnés avec un fil et quelques morceaux de pain; combien d’humiliations ont été subies lorsque, durant l’hiver à moins de 30̊, ils étaient déshabillés, complètement nus, pour la perquisition; combien de journées ont-ils passées dans la fameuse chambre noire, comme punition pour avoir été surpris en train de prier? Personne ne le saura jamais. Ces martyrs modernes, du XXème siècle, ont offert toute leur souffrance au Seigneur pour la dignité et la liberté de l’homme." Monseigneur Muresan, Archevêque metropolite de Fagaras (Roumanie)

Et encore :

"Peut-on permettre l’accès à la communion eucharistique à ceux qui nient les principes et les valeurs humaines et chrétiennes? Les hommes politiques et les législateurs ont une grande responsabilité. On ne peut pas séparer une soi-disant option personnelle du devoir socio-politique. Il ne s’agit pas d’une question “privée”, il faut l’acceptation de l’Évangile, du Magistère et de la juste raison! Comme pour tous, également pour les hommes politiques et les législateurs, la parole de Dieu est valable: “Quiconque mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement..., mange et boit sa propre condamnation” (1 Co 11, 27, 29)...

Les hommes politiques et les législateurs doivent savoir que, en proposant ou en défendant les projets de lois iniques, ils ont une grave responsabilité et doivent remédier au mal fait et diffusé pour pouvoir accéder à la communion avec le Seigneur qui est le chemin, la vérité et la vie (cf. Jn 14, 6)". Cardinal Trujillo, Président du Conseil Pontifical pour la Famille.

Lahire

Source : le Salon beige
Revenir en haut Aller en bas
Dr.Michaeli Panem
Assidu
avatar

Nombre de messages : 620
Localisation : La belle province

MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Mer 12 Oct 2005, 01:56

cheers cheers cheers
Je met ici à votre disposition ce lien tiré du site du Vatican qui difuse les interventions des évèques au synode et qui donne de l'espérance sur un retour au sacré dans les célébrations eucharistiques.

L'Esrit-Saint souffle en ces temps au Vatican et j'espère que ce vent se rendra jusqu'a nous. Amen! Amen! Amen!

http://www.vatican.va/news_services/press/sinodo/documents/bollettino_21_xi-ordinaria-2005/bollettino_21_xi_ordinaria-2005_index_fr.html#Index%20numéros%20et%20éditions%20linguistiques

I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://cyberquebec.ca/drmichaelipanem/
Dr.Michaeli Panem
Assidu
avatar

Nombre de messages : 620
Localisation : La belle province

MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Sam 15 Oct 2005, 05:03

Voici quelques points important dont il sera question au synode sur l'eucharistie et qui me touche plus directement.

Extrait du document de travail ;Instrumentum laboris.

Très souvent dans les réponses aux Lineamenta sont signalés des actes qui portent atteinte au sens du sacré. Par exemple : la négligence dans l'utilisation des ornements liturgiques appropriés de la part du célébrant et des ministres, ainsi que le manque de décence dans la mise vestimentaire des personnes participant à la Messe; la ressemblance de certains chants utilisés pendant la Célébration, avec des chansons profanes; le consentement tacite dans l'élimination de certains gestes liturgiques parce que considérés comme trop traditionnels, tels que la génuflexion devant le Très Saint Sacrement; une distribution impropre de la Communion dans la main, en-dehors de toute catéchèse adéquate; des attitudes peu respectueuses avant, pendant et après la célébration de la Sainte Messe, non seulement chez les laïcs, mais aussi chez le célébrant lui-même; la médiocre qualité architecturale et artistique de certains édifices sacrés ainsi que des objets destinés au culte; des cas de syncrétisme dus à une inculturation inconsidérée des formes liturgiques, mêlées à des éléments d'autres religions.

Toutes ces réalités négatives, plus fréquentes dans la liturgie latine que dans celles orientales, ne doivent pas créer de faux alarmismes, car elles sont limitées. Cependant, elles doivent provoquer une réflexion profonde et sincère en vue de leur élimination et faire en sorte que les Liturgies Eucharistiques deviennent des lieux de louange, de prière, de communion, d'écoute, de silence et d'adoration, dans le respect du mystère de Dieu qui se révèle dans le Christ, sous la forme du Pain et du Vin, et dans la joie respectueuse de se sentir membre d'une communauté de fidèles réconciliés avec Dieu le Père, dans la grâce de l'Esprit Saint. L'Eucharistie est le point le plus sacré et élevé de la prière. Elle est la grande prière.

*********************************************************************************************



40. Cependant, à partir de certaines réponses aux Lineamenta, il ressort que parfois sont diffusées des déclarations contraires à la transsubstantiation et à la présence réelle, comprise seulement en tant que symbole, et que certains comportements manifestent cette conviction de façon implicite. Comme de nombreuses réponses le font remarquer, il semble quelquefois que, dans la liturgie, certains agissent comme animateurs devant attirer l'attention du public sur leur propre personne, plutôt qu'en serviteurs du Christ appelés à conduire les fidèles à s'unir à Lui.[64] Bien évidemment tout cela a une répercussion négative sur le peuple et risque ainsi de troubler sa compréhension et sa foi dans la présence réelle du Christ dans le sacrement.

**********************************************************************************************



56. Il faut être reconnaissant envers les fidèles laïcs, et en particulier envers les catéchistes, qui sont responsables de la préparation à la prière et à la Communion, surtout dans les cas où le manque de prêtres est un obstacle à la participation des fidèles à l'Eucharistie. Cependant, nombreuses sont les réponses aux Lineamenta qui signalent certaines pratiques tendant à voiler, chez les fidèles, la distinction essentielle entre le sacerdoce ministériel et le sacerdoce commun. Par exemple : l'attitude de certains agents de la pastorale qui prennent en main la direction effective des paroisses et exercent, de facto, une sorte de présidence de l'Eucharistie, laissant au prêtre la latitude minimum pour en garantir la validité; l'homélie tenue par des laïcs pendant la Sainte Messe; l'habitude d'accorder la priorité aux ministres extraordinaires de l'Eucharistie lors de la distribution du Sacrement, tandis que les ministres ordinaires, en particulier le prêtre célébrant et les concélébrants, restent assis; l'habitude qu'ont certains ministres extraordinaires de conserver le Très Saint Sacrement chez eux avant de l'apporter aux malades, ou bien l'autorisation accordée par le curé à un parent d'un malade d'apporter le viatique à celui-ci. Avec les normes canoniques sur l'argument, les dispositions de l'Instruction Ecclesia de mysterio[85] devraient être prises en due considération pour informer les responsables de façon appropriée et pour assurer une célébration ecclésiale de l'Eucharistie.



***********************************************************************************************
Revenir en haut Aller en bas
http://cyberquebec.ca/drmichaelipanem/
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Synode: Les cinquante propositions   Ven 21 Oct 2005, 15:44

Citation :
Synode: Les cinquante propositions insistent sur l’importance des vocations sacerdotales

Accès à l'Eucharistie: prudence pour "certains hommes politiques"

Rome, 19 octobre 2005 (Apic) Les 50 propositions, présentées le 18 octobre 2005 aux pères synodaux entrés dans la phase finale du Synode sur l’Eucharistie, font une large place à l’importance des vocations sacerdotales, ferme la porte à l’ordination d’hommes mariés, maintient le refus de la communion aux divorcés-remariée et invite à la prudence pour l’accès à l’Eucharistie de certains hommes politiques. Quant à l’intercommunion, elle n’est "généralement pas possible".

Ces propositions, qui doivent être amendées, puis votées le 22 octobre avant d’être remises à Benoît XVI, devaient normalement être gardées secrètes. L’agence de presse américaine Catholic News Service, liée à la Conférence épiscopale des Etats-Unis, s’en est pourtant procurée une copie.

L’ébauche des propositions finales du Synode n’apporte pas de changement au rapport présenté par le cardinal Angelo Scola, le 12 octobre dernier. Ainsi la proposition 11 indique qu’ordonner des hommes mariés pour pallier au manque de prêtres dans le monde est "une route à ne pas suivre". Cette proposition indique que le manque de prêtres est une "douleur aiguë" mais réaffirme "le don inestimable du célibat ecclésiastique dans l’Eglise latine". Le manque de prêtres catholiques pourrait être pallié par "des initiatives pastorales efficaces".

Quant aux célébrations dans l’attente de prêtre, la proposition 10 souligne qu’il appartient aux conférences épiscopales de fixer des préceptes quant à la distribution de la communion dans ces cas, mais demande au Saint-Siège de préparer un document pour fixer des règles universelles pour de telles célébrations.
La proposition 4 rappelle que l’Eucharistie est un don de Dieu que les fidèles catholiques ont le droit de recevoir. Les prêtres doivent donc tout faire pour leur permettre d’y accéder. Cependant la proposition 35 souligne que l’accès à la communion n’a rien d’automatique et rappelle la nécessité d’être en état de grâce pour la recevoir. "Personne ne devrait avoir peur de causer une impression négative en ne venant pas recevoir la communion" à la messe.

Communion et divorcés-remariés: non

Ainsi, la proposition 46 souligne que les hommes politiques soutenant des positions peu en rapport avec la doctrine de l’Eglise, en particulier sur l’avortement, n’ont aucune "cohérence eucharistique". Les évêques sont ainsi appelés à "exercer la vertu de la prudence" s’ils doivent déterminer si un homme politique peut recevoir la communion, ou non.

Quant à la proposition 40, elle rappelle que les divorcés remariés civilement sans annulation de leur mariage religieux "ne peuvent accéder à la sainte communion, car ils sont nettement en opposition avec l’enseignement de l’Eglise sur le mariage". Les pères synodaux préfèrent encourager les efforts pastoraux pour accompagner ces personnes et une certaine flexibilité dans l’étude des cas d’annulation de mariage devant les tribunaux ecclésiastiques. Par ailleurs, sur la question du mariage au sein de l’Eglise catholique, une proposition rappelle l’exigence pour ceux qui entrent dans l'Eglise d’interrompre leurs unions polygames avant de recevoir les sacrements.

La proposition 41 réaffirme aussi que l’Eglise catholique enseigne que l’intercommunion n’est "généralement pas possible" et qu’une concélébration œcuménique de l’Eucharistie est répréhensible. Toutefois, la possibilité de la communion partagée quand des "conditions précises" sont réunies devrait être respectée.

En matière liturgique, la seconde proposition rappelle les bénéfices acquis par l’Eglise après le Concile Vatican II, soulignant que les abus liturgiques, relevés dans le passé, avaient nettement diminués ces dernières années.

Age de la confirmation revu à la hausse?

La proposition 25 demande cependant le respect de la dignité et du caractère sacré de la messe et met en garde contre l’introduction de textes non liturgiques dans les célébrations. Ainsi, la proposition 19 insiste sur la nécessité de former de bons prédicateurs, la 6e sur la promotion de l’adoration eucharistique et la 30e sur l’importance de la messe du dimanche. Pour favoriser le respect du dimanche comme ‘jour du seigneur’, il est proposé aux Eglises locales d’organiser des rassemblements, des rencontres et des pèlerinages le dimanche.

La proposition 13 souligne, quant à elle, que l’âge de la confirmation devrait être revu à la hausse. D’autres propositions insistent sur l’importance de l’utilisation du latin dans les liturgies à caractère international, de la génuflexion au moment les plus importants de la messe, de la mise en évidence du tabernacle dans les églises.

Aucune proposition ne fait mention d’une libéralisation de la messe tridentine. Le sujet n’aurait été abordé qu’une seule fois au cours du Synode, pour rappeler les normes déjà existantes. Enfin, de nombreuses propositions rappellent le lien entre l’Eucharistie les questions sociales et les soucis écologiques. (apic/imedia/hy/pr)

19.10.2005 - Apic

Lien : http://www.kipa-apic.ch/meldungen/sep_show_fr.php?id=2642
Revenir en haut Aller en bas
Dr.Michaeli Panem
Assidu
avatar

Nombre de messages : 620
Localisation : La belle province

MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Mer 26 Oct 2005, 02:53

Quelques une des PROPOSITIONS DES PERES SYNODAUX

http://212.77.1.245/news_services/press/vis/dinamiche/a0_fr.htm

CITE DU VATICAN, 25 OCT 2005 (VIS). Comme annoncé hier, nous proposons ci- dessous, des extraits des 50 propositions faites par les Pères synodaux au Saint-Père en vue de l'élaboration de l'exhortation apostolique sur la XI Assemblée générale ordinaire du Synode des Evêques qui avait pour thème "L'Eucharistie, source et sommet de la vie et de la mission de l'Eglise" (2-23 octobre 2005).

"LA REFORME LITURGIQUE DE VATICAN II (Proposition 2)

L'Assemblée synodale a rappelé avec gratitude l'influence bénéfique que la réforme liturgique menée à bien depuis le Concile Vatican II a eue sur la vie de l'Eglise. La beauté de l'action eucharistique qui resplendit dans le rite liturgique domine. Il y a eu des abus dans le passé, il y en a encore aujourd'hui, même s'ils ont beaucoup diminué. De tels épisodes ne peuvent qu'assombrir la validité de la réforme qui regorge toutefois de richesses pas encore complètement explorées; il faut absolument accorder une majeure attention à l'Ars Celebrandi dans laquelle se réalise pleinement l'Actuosa Participatio.

EUCHARISTIE ET SACREMENT DE LA RECONCILIATION (Proposition 7)

Il est d'une grande importance pastorale que l'évêque encourage dans son diocèse une reprise décisive de la pédagogie de la conversion qui naît de l'Eucharistie et favorise ainsi la confession individuelle fréquente.

Le Synode recommande vivement aux évêques de ne pas permettre dans leur diocèse le recours aux absolutions collectives, sauf dans des situations exceptionnelles définies par le Motu Proprio Misericordia Dei de Jean-Paul II.

Dans cette perspective, il faudrait approfondir également la dimension de réconciliation, déjà présente dans la célébration eucharistique, en particulier dans le rite pénitentiel, pour que des moments d'authentiques réconciliation soient vécus pendant la messe.

MANQUE DE PRETRES (Proposition 11)

Le caractère central de l'Eucharistie dans la vie de l'Eglise rend encore plus douloureux le grave problème du manque de prêtres dans certaines parties du monde. De nombreux fidèles se voient privés du Pain de vie. Pour faire front à la faim eucharistique du peuple de Dieu, parfois privé pour de longues périodes de la célébration eucharistique, il faut recourir à des initiatives pastorales efficaces.

Dans ce contexte, les Pères synodaux ont réaffirmé l'importance du don inestimable du célibat ecclésiastique dans la pratique de l'Eglise latine. Se référant au Magistère, et en particulier au Concile Vatican II et aux derniers pontificats, les Pères recommandent de mieux expliquer aux fidèles les raisons du lien entre célibat et ordination sacerdotale, tout en respectant pleinement la tradition des Eglises orientales. Certains ont mentionné les Viri Probati, mais cette hypothèse a été considérée comme non viable.

Il faut en outre, tenir compte que pour offrir le don eucharistique à tous les fidèles, la qualité chrétienne de la communauté et sa force d'attraction ont un poids décisif. Il s'agit en particulier d'encourager les pasteurs à promouvoir les vocations sacerdotales;...à sensibiliser les familles;....à distribuer plus équitablement le clergé, aidés des évêques et des familles religieuses (dont on respectera les propres charismes) et de leur demander une plus grande disponibilité pour servir l'Eglise là où c'est nécessaire.

DIES DOMINI (Proposition 30)

Comme fruit de l'Année de l'Eucharistie, le Synode recommande vivement de faire les efforts nécessaires pour valoriser et vivre le Dies Domini dans toute l'Eglise. Il faut absolument réaffirmer le caractère central du dimanche... Le dimanche est vraiment le jour où l'on célèbre, ensemble, le Christ ressuscité, jour sanctifié et consacré au Créateur, jour de repos et de disponibilité.

Nous devons donner aux chrétiens l'opportunité, par la catéchèse et la prédication, de méditer sur le Dies Christi comme jour de la résurrection du Seigneur et donc, comme fête de libération, jour offert pour goûter les biens du Royaume de Dieu.

Nous voudrions que le Jour du Seigneur soit aussi le jour des chrétiens, respecté de toute la société avec le repos hebdomadaire.

Même si le samedi soir appartient déjà au dimanche (Primi Vespri) et qu'il est permis d'accomplir le précepte dominical avec la messe de veille de fête, il est nécessaire de rappeler que le dimanche en soi-même doit être sanctifié pour que ce ne soit pas un jour 'vide de Dieu'.

UTILISATION DU LATIN POUR LES CELEBRATIONS LITURGIQUES (Proposition 36)

Afin d'exprimer au mieux l'unité et l'universalité de l'Eglise lors des célébrations eucharistiques, pendant les rencontres internationales toujours plus fréquentes aujourd'hui, nous proposons que la (con)célébration de la messe se fasse en latin (sauf pour les lectures, l'homélie et la prière des fidèles); que les prières de la tradition de l'Eglise soient récitées en latin éventuellement accompagnées de chants grégoriens; que les prêtres se préparent dès le séminaire, à comprendre et valoriser la messe en latin par l'utilisation de prières latines et du chant grégorien; et à ne pas abandonner la possibilité d'éduquer les fidèles dans ce sens.

LES DIVORCES REMARIES ET L'EUCHARISTIE (Proposition 40)

Dans la continuité des nombreux enseignements du Magistère de l'Eglise et partageant la douloureuse préoccupation exprimée par tant de Pères, le Synode des Evêques réaffirme l'importance d'un comportement et d'une action pastorale d'attention et d'accueil pour les fidèles divorcés et remariés.

Selon la tradition de l'Eglise catholique, ils ne peuvent être admis à la communion car ils présentent les conditions objectives de contraste avec la Parole du Seigneur qui a donné au mariage sa valeur originaire d'indissolubilité... Malgré cela, les divorcés remariés appartiennent à l'Eglise qui les accueille et les suit avec une attention particulière afin qu'ils cultivent une forme de vie chrétienne par la participation à la messe, même s'ils ne reçoivent pas la communion, l'écoute de la Parole de Dieu, l'adoration eucharistique, la participation à la vie communautaire, le dialogue de confiance avec un prêtre ou un maître de vie spirituelle, le don à la charité vivante, les actes de pénitence, l'éducation des enfants. Quand la nullité du lien du mariage n'est pas reconnue et qu'il y a les conditions objectives qui, de fait, font que la cohabitation est irréversible, l'Eglise les encourage à s'engager à vivre cette relation selon les exigences de la loi de Dieu, la transformant en un amitié loyale et solidaire. Ainsi ils pourront de nouveau se rapprocher de la table eucharistique, avec les attentions prévues par la procédure ecclésiale, mais il faut éviter de bénir ces relations afin qu'il n'y ait aucune confusion possible sur la valeur du mariage auprès des fidèles.

En même temps, le Synode souhaite que tout soit fait non seulement pour garantir le caractère pastoral, la présence et l'activité correcte et ponctuelle des tribunaux ecclésiastiques pour les causes de nullité matrimoniale, que pour approfondir ultérieurement les éléments essentiels pour la validité du mariage, tenant compte également des problèmes issus du contexte actuel de profonde transformation anthropologique, par lequel les fidèles risquent d'être conditionnés spécialement quand il y a carence de formation chrétienne solide.

ADMISSION DES FIDELES NON CATHOLIQUES A LA COMMUNION (Proposition 41)

Sur la base de la communion de tous les chrétiens, déjà active par l'action de l'unique Baptême même si de manière encore incomplète, la séparation à la table du Seigneur est justement vécue avec douleur. Par conséquent, de plus en plus fréquemment la question urgente de la possibilité de communion eucharistique entre chrétiens catholiques et non catholiques est posée au sein de l'Eglise catholique comme de la part de nos frères et soeurs non catholiques. Il faut préciser que l'Eucharistie ne désigne pas et ne comprend pas seulement notre communion personnelle avec Jésus-Christ mais la 'pleine communion' de l'Eglise. C'est pourquoi nous demandons aux chrétiens non catholiques de comprendre et respecter le fait que pour nous, selon toute la tradition de fondement biblique, la Communion eucharistique et la communion ecclésiale sont liées intimement et c'est pour cela que la communion eucharistique avec les chrétiens non catholiques n'est généralement pas possible. De plus, la concélébration oecuménique est exclue. De même, il faut préciser qu'en vue du salut personnel, l'admission des chrétiens non catholiques à l'Eucharistie, au sacrement de pénitence et à l'onction des malades dans des situations individuelles bien précises est possible et voir même recommandée.

EUCHARISTIE ET MIGRANTS (Proposition 45)

Le Synode remercie tous ceux qui se dédient à ce secteur et invite les évêques au soin pastoral des immigrés. Ces fidèles doivent être accueilli comme membres du même Corps du Christ, sans tenir compte de la race, du statut ou de la condition, et plus particulièrement lors des célébrations eucharistiques. La charité du Christ presse les Eglises locales et les instituts de vie consacrée à aider généreusement les diocèses qui accueillent un grand nombre d'immigrés.

COHERENCE EUCHARISTIQUE DE POLITIQUES ET LEGISLATEURS CATHOLIQUES (Proposition 46)

Les politiques et législateurs catholiques doivent se sentir particulièrement interpellés dans leur conscience, formée avec droiture, de l'importante responsabilité sociale de présenter et soutenir des lois iniques. Il n'y a pas de cohérence eucharistique quand on encourage des lois qui vont contre le bien intégral de l'homme, contre la justice et le droit naturel. On ne peut pas séparer l'option privée de celle publique, sans se mettre en contraste avec la loi de Dieu et l'enseignement de l'Eglise, et ce devoir même d'être jugé face à la réalité eucharistique. Les évêques doivent exercer les vertus de la force morale et de la prudence, tout en tenant compte des situations locales concrètes, dans l'application de cette orientation.

DIMENSION SOCIALE DE L'EUCHARISTIE (Proposition 48)

Le sacrifice du Christ est mystère de libération qui nous interpelle. L'Eucharistie se concrétise dans la vie en ce qu'elle signifie dans la célébration par l'engagement à transformer les structures injustes afin de rétablir la dignité de l'homme, créé à l'image et ressemblance de Dieu. Ce mouvement dynamique s'ouvre aux dimensions du monde, remettant en question le processus de mondialisation qui accentue souvent le fossé entre pays riches et pays pauvres; dénonçant les puissances politiques et économiques qui dilapident les richesses de la terre; rappelant les exigences de la juste distribution face aux inégalités frappantes; encourageant les chrétiens à s'engager et à travailler dans la vie politique et dans l'action sociale... Qui participe à l'Eucharistie doit s'engager à construire la paix dans notre monde marqué par de nombreuses violences et guerres, et aujourd'hui en particulier par le terrorisme, la corruption économique et l'exploitation sexuelle. Les conditions pour construire une vraie paix sont la restauration de la justice, la réconciliation et le pardon".
SE/PROPOSITIONS/... VIS 051025 (1700)
Revenir en haut Aller en bas
http://cyberquebec.ca/drmichaelipanem/
Dr.Michaeli Panem
Assidu
avatar

Nombre de messages : 620
Localisation : La belle province

MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Sam 17 Juin 2006, 01:16

Citation :
ZF06061206

2006-06-12

Synode/Eucharistie : Les propositions des évêques bientôt chez Benoît XVI


ROME, Lundi 12 juin 2006 (ZENIT.org) – La remise au pape Benoît XVI des propositions des évêques à la suite du synode sur l’Eucharistie ne devrait pas tarder, selon un communiqué du secrétariat général du synode des évêques, présidé par Mgr Nikola Eterovic, à la suite de la réunion du conseil post-synodal des 1er et 2 juin dernier.

Rappelons que la XIe assemblée générale ordinaire du synode des évêques s’est tenue du 2 au 23 octobre dernier sur le thème de l’Eucharistie « source et sommet de la vie et de la mission de l’Eglise », à l’initiative de Jean-Paul II à la suite de l’année de l’Eucharistie et de son encyclique sur l’Eucharistie. Une convocation confirmée par Benoît XVI peu après son élection.

Benoît XVI rédigera une exhortation apostolique à la suite des propositions des évêques et des modifications suggérées par l’assemblée.

Quant aux thèmes de la XIIe assemblée, un choix de trois thèmes sera également soumis à Benoît XVI, à partir des suggestions des synodes des Eglises orientales catholiques, des conférences épiscopales, des dicastères de la curie romaine, et de l’union des Supérieurs majeurs, d’après les urgences spirituelles et pastorales du moment.

Une fois le thème choisi par le pape, le conseil du secrétariat du synode élaborera des « Lineamenta » : un premier schéma devrait voir le jour dès la prochaine réunion, les 10 et 11 octobre.
Revenir en haut Aller en bas
http://cyberquebec.ca/drmichaelipanem/
Danielle
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1850
Localisation : Québec Canada

MessageSujet: Le synode des Évêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Mer 09 Aoû 2006, 07:17

cheers

Merveilleux ! Enfin ! Depuis trop longtemps l'Eucharistie semble être désacralisée... Heureuse d'apprendre qu'il y a un Synode concernant ce Grand Don de Dieu. Deo Gracias !
Revenir en haut Aller en bas
Dr.Michaeli Panem
Assidu
avatar

Nombre de messages : 620
Localisation : La belle province

MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Jeu 26 Oct 2006, 05:40

Les 1 et 2 juin 2006, les membres du Conseil ordinaire de la Secrétairerie générale du Synode des évêques ont rédigé un document final à soumettre au pape Benoît XVI en vue de la rédaction de son Exhortation. Depuis, le pape travaille sur ce texte tant attendu.

Des sources vaticanes ont confirmé que la publication, de l’Exhortation post-synodale sur l’Eucharistie, suite à l’assemblée générale ordinaire du Synode des évêques d’octobre 2005 était proche.


http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=2510066_conseil_ordinaire


J'ai bien hate de lire cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://cyberquebec.ca/drmichaelipanem/
Dr.Michaeli Panem
Assidu
avatar

Nombre de messages : 620
Localisation : La belle province

MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Mer 07 Mar 2007, 00:26

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=0603072_miracle_lourdes

Citation :
"Sacramentum Caritatis" du pape Benoît XVI pour le 13 mars

Mardi 13 mars, à 11 h 30 dans la Salle Jean-Paul II de la Salle de Presse du Saint-Siège, sera présentée l'Exhortation apostolique post-synodale du Saint Père Benoît XVI, "Sacramentum Caritatis" - en français le sacrement de l’amour - sur l'Eucharistie comme source et sommet de la vie et de la mission de l'Eglise. Il s’agira du deuxième document majeur du pontificat de Benoît XVI après son Encyclique "Deus Caritas Est", parue en janvier 2006.

La présentation sera faite par le Cardinal Angelo Scola, Patriarche de Venise et Rapporteur général de la XI Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques (octobre 2005), et Mgr. Nikola Eterovic, le Secrétaire général du Synode.

Le texte de l'Exhortation apostolique post-synodale a été édité en langue italienne, française, anglaise, allemande, espagnole et portugaise

Au moment où nous apprenons la parution imminente de l'Exhortation apostolique post-synodale du pape Benoît XVI, nous recevons d'un site ami, un document exceptionnel que nous vous faisons découvrir, grâce au témoignage du Père Jean-Baptiste Rinaudo scj., un miracle eucharistique survenu à Lourdes en novembre 1999 et que les évêques de France ont préféré taire...Le père RINAUDO en a parlé avec le cardinal POUPARD, les évêques n'en parlaient pas mais maintenant on peut en parler.

SIGNE EUCHARISTIQUE A LOURDES

Mon interprétation du signe eucharistique qui s’est produit lors de la Messe télévisée du Dimanche 7 novembre 1999 à Lourdes à l’occasion de l’Assemblée Plénière des Évêques de France.

Au moment de l’épiclèse (invocation à l’Esprit Saint sur les offrandes), il se produisit quelque chose d’extraordinaire: lorsque les concélébrants prononcent les paroles: “en répandant sur elles ton Esprit”, on voit l’une des deux grandes hosties de concélébration frémir et se soulever de 2 cm au-dessus de l’autre. Le phénomène dure tout au long de la prière eucharistique et on peut l’observer au cours de 7 séquences filmées en direct. “Le jour du Seigneur” m’a certifié que le phénomène s’était réellement passé, et que leurs techniciens n’avaient aucune explication à lui donner. le cardinal Billé, Archevêque de Lyon, l’a lui-même constaté et a recommandé aux Évêques, à l’époque, de garder le silence.

Le signe se produit au moment où les concélébrants disent “ton Esprit”. Or, c’est la réforme liturgique de Vatican II qui a remis en valeur l’épiclèse et la Concélébration. L’Esprit-Saint est désormais nommément désigné dans le texte.

L’épiclèse s’adresse au Père, et 1999 est précisément l’année du Père. Pour ma part, je verrais dans ce signe un don de Dieu le Père, à l’Église qui est en France, par l’Esprit. C’est, en effet, en France que le problème intégriste est né, et là où il a eu le plus de développement et présenté le plus de difficultés (Mgr. Lefebvre).

Des intégristes de bonne volonté, voyant ce signe, sont amenés à y voir une invitation du Seigneur à entrer pleinement et avec joie dans cette réforme liturgique voulue par le Concile inspiré par l’Esprit, et à ne pas se crisper sur l’ancienne liturgie.

Mais une autre signification m’est venue à l’esprit. C’est à propos du problème théologique du moment où s’opère la transsubstantiation (consécration), c’est-à-dire le moment où le pain et le vin sont changés au Corps et au sang de Jésus-Christ. Deux propositions parallèles se sont montrées constantes à travers les siècles.

L’une remontant à St Jean Chrysostome et à Sévère d’Antioche (IV° siècle), pour laquelle c’est le sacerdoce du Christ, par le ministère du prêtre, qui opère la consécration par les paroles mêmes de Jésus lors de la dernière Cène. l’Église de rite latin a adopté cette proposition théologique.

L’autre qui remonte à St Jean Damascène (VIII° siècle) estime que c’est par la vertu du Saint Esprit que s’opère le mystère de l’autel, comme s’est opéré jadis le mystère de l’incarnation. Un texte de St Jean Damascène dit ceci: “ Tu demandes comment le pain devient Corps du Christ, et le vin Sang du Christ ? Moi je te dis: le Saint Esprit fait irruption et accomplit cela qui surpasse toute parole et toute pensée”.


Or, c’est précisément ce que l’on voit sur la vidéo (1): au moment où les concélébrants disent: "ton Esprit", l’hostie du dessus frémit et se soulève.


Le cardinal Louis-Marie Billé avait été président de la Conférence des évêques de France de novembre 1996 à novembre 2001.

Cette deuxième proposition a la faveur des Églises orientales et notamment de l’Église Orthodoxe. Ne serait-ce pas là un élément que le Seigneur nous donne et qui pourrait faciliter l’Union tant désirée ? Prions pour que cette Unité se fasse et celle de tous les chrétiens « afin que le monde croie » (Jean, 17, 21).

Père Jean-Baptiste Rinaudo, scj.
JEAN BAPTISTE RINAUDO, PRÊTRE, DOCTEUR ES SCIENCES, PHYSICIEN, MAÎTRE DE CONFÉRENCE A LA FACULTÉ DE MONTPELLIER.

(1) Vous pouvez télécharger cette vidéo (lisible avec Windows Media Player) sur le site: http://www.tonyassante.com/miracolo/index.htm

Pour visionner la vidéo en temps réel: Cliquez ici (veuillez patienter, le temps du téléchargement de la vidéo est un peu long). Le fond sonore de la vidéo a été rajouté.
Pour visionner la vidéo au ralenti: Cliquez ici
Pour visionner la vidéo de la 3è prière Eucharistique dans son intégralité et avec le son réel (en français): Cliquez ici (soyez très patient, le chargement de la vidéo est long, + ou - 5 mn, vous ne le regretterez pas)
Revenir en haut Aller en bas
http://cyberquebec.ca/drmichaelipanem/
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Mer 07 Mar 2007, 03:03

eucharistie miséricorde

CITE DU VATICAN, le 6 Mars 2007 - (E.S.M.) - Quant à l'hypothèse d'un motu propio, "on ne sait encore rien", mais "c'est le Saint Père Benoît XVI qui décidera. Et lorsque il le fera, nous devrons accepter ce qu'il indiquera et chercher à l'aider avec un amour naturel pour l'Église".


Le pape Benoît XVI décidera ce qu'il y a mieux pour l'Église

Elles continuent les spéculations sur l'hypothèse que le pape Benoît XVI prépare un document sur une possible réforme de la liturgie.

Mgr Ranjith, Secrétaire de la Congrégation pour le Culte Divin et la discipline des Sacrements, disait récemment dans un entretien pour le magazine "Inside the vatican" que la réforme liturgique engagée après le Concile Vatican II n'avait "pas encore atteint les buts qu'elle s'était fixée".

Il s'est exprimé au sujet de la crise liturgique, du Motu Proprio, de l'ancienne messe et de certaines corrections nécessaires dans la messe actuelle. Il laisse entendre que le Pape Benoît XVI avait de toute évidence décidé de se confronter à la crise que traverse la liturgie catholique.

"La Messe tridentine n'est pas quelque chose qui appartient seulement aux disciples de l'Archevêque Lefebvre", a t-il fait remarquer. "Elle est une partie de notre héritage comme membres de l'Église catholique".

Mgr Ranjith ajoute que pour contrer le recul de la pratique religieuse chez les croyants, et particulièrement dans le monde occidental, il est nécessaire de revivifier la liturgie catholique. Le renouveau de la liturgie après le Concile a eu certes des effets bénéfiques. Les conséquences négatives ont été pourtant plus importantes, parce qu'elles ont "entraîné dans nos rangs une grande perte de repères" explique Mgr Ranjith. Il est devenu urgent à présent, "avec l'aide du Seigneur, d'effectuer les corrections nécessaires."

Mgr Ranjith s'est également exprimé au sujet du "Motu Proprio", par lequel Benoît XVI pourrait autoriser l'usage généralisé de la liturgie latine préconciliaire. Mais il déclare ne rien pouvoir dire encore sur le contenu exact de ce document, ni sur sa date de parution. En fait, la question n'est pas tant de savoir s'il faut utiliser "la messe tridentine ou le novus Ordo", que de définir "la responsabilité et la sensibilité requise par la pastorale", dit le prélat. Si tel était le souhait du pape, "les deux pourraient coexister", ce qui permettrait peut-être qu'un jour, l'une des traditions puisse influencer l'autre. Le défi fondamental qui se présente ici est de mettre fin aux nouveautés liturgiques fantaisistes et de redécouvrir le sens du sacré. Faire un pas dans cette direction aiderait les catholiques à retrouver une véritable pratique de leur foi.

Mgr Ranjith a noté que la participation régulière à la sainte messe avait beaucoup baissé. "Il faut s'interroger sur ce qui s'est passé dans ces églises et entreprendre les ajustements nécessaires" dit-il, en refusant les explications que l'on donne en général au recul de la pratique religieuse. "Je ne crois pas que la sécularisation soit à elle seule responsable de cette situation. Je crois en l'occurrence à l'influence certaine d'une profonde crise de la foi doublée d'une soif d'expérimentations insensées et de nouveautés liturgiques."

Dans l'Eucharistie, il nous montre vraiment un amour qui va « jusqu'au bout » (cf. Jn 13, 1), un amour qui ne connaît pas de mesure.
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1142

MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   Mer 07 Mar 2007, 07:03

Citation :
Le défi fondamental qui se présente ici est de mettre fin aux nouveautés liturgiques fantaisistes et de redécouvrir le sens du sacré.

C'est à mon avis le point crucial. Ce n'est qu'en redonnant tout son sens au sacré que les fidèles retrouveront leurs repères et qu'ils se tourneront de nouveau vers le Divin et non plus seulement vers l'humain.

Qu'en pensez-vous ?



********************************




"...si un homme ne renaît, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu". Jn 3, 3
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le synode des Evêques sur l'Eucharistie débute aujourd'hui
» Message au Peuple de Dieu du Synode des Evêques pour le nouvelle évangélisation
» Sept évêques prêts à déclarer le Siège vacant
» Un Synode pour la Nouvelle Évangélisation !
» CHAPELET DE L'EUCHARISTIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: En direct de Rome...-
Sauter vers: