Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 9 décembre Saint Juan Diego Cuauhtlatoatzin
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 10:36

» Méditation avec le Combat Spirituel de Laurent Scupoli
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 10:27

» Pape François, pour Noël, se confesser sans dissimulation
par Raphaël de l'Enfant Jésus Aujourd'hui à 08:28

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 20:38

» TV liberté : Mgr Schneider dénonce les évêques schismatiques : Le schisme est dé
par fontaine Hier à 19:47

» Donne-nous notre Pain de ce jour (Vie) : Parole de DIEU***
par Nicolas Hier à 18:56

» Le mois de Jésus naissant
par Lumen Hier à 17:04

» Avent dans la ville : "Viens habiter parmi nous"
par Lumen Hier à 16:38

» Message-Lumière de la Famille Myriam
par Lumen Hier à 16:25

» l'Avent avec les prophéties bibliques
par Lumen Hier à 16:10

» du 30 nov au 8 déc Neuvaine à l'Immaculée Conception
par Françoise Hier à 06:54

» 8 décembre Immaculée Conception de la Sainte Vierge
par ami de la Miséricorde Mer 07 Déc 2016, 22:54

» L'Evangile avec François (vidéo)
par Nicolas Mer 07 Déc 2016, 19:30

» 8 décembre entre 12 et 13 heures demandez des grâces à la sainte Vierge Marie
par fontaine Mer 07 Déc 2016, 16:40

» 7 décembre Saint Ambroise de Milan
par ami de la Miséricorde Mer 07 Déc 2016, 10:45

» 6 décembre Saint Nicolas de Myre
par ami de la Miséricorde Mar 06 Déc 2016, 09:22

» Père Cantalamessa, 1ère prédication de l'Avent: Je crois en l'Esprit-Saint
par Raphaël de l'Enfant Jésus Lun 05 Déc 2016, 09:58

» Reconnaissez celui qui n'aime pas mon Fils en captivant les hommes avec ........
par fontaine Dim 04 Déc 2016, 11:26

» 4 décembre Saint Jean Damascène
par ami de la Miséricorde Dim 04 Déc 2016, 00:42

» Dieu parle de l'Eucharistie et de la façon dont il faut le recevoir, sr Guadalup
par fontaine Sam 03 Déc 2016, 12:49

» 3 décembre Saint Sophonie
par ami de la Miséricorde Sam 03 Déc 2016, 10:34

» 3 décembre Saint François Xavier
par ami de la Miséricorde Sam 03 Déc 2016, 10:27

» Le schisme se s'ents venir...
par fontaine Sam 03 Déc 2016, 07:17

» Mariée à un divorcé, elle témoigne de son repentir
par fontaine Sam 03 Déc 2016, 07:16

» Comment arrêter l'avortement dans le monde ? En priant le rosaire de l'enfant...
par fontaine Ven 02 Déc 2016, 16:58


Partagez | 
 

 Nationalité réelle d'Obama?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fleur
Assidu


Nombre de messages : 51

MessageSujet: Nationalité réelle d'Obama?   Sam 08 Nov 2008, 17:10

La Cour suprême des États-Unis doit statuer sur l’inéligibilité de Barack Obama




Les 9 et 12 septembre 2008, Maître Philip J. Berg, avocat à Lafayette Hill (Pennsylvanie) a délivré en nom propre une sommation au sénateur Barrack Hussein Obama et au Democratic National Committee (DNC) pour les enjoindre de prouver le lieu de naissance et la nationalité du candidat.

À l’issue du délai légal, ni le sénateur Obama, ni le DNC n’ayant répondu, ils sont réputés en droit avoir « admis » les hypothèses de Me Berg.

Selon Me Berg, le sénateur Obama n’est pas né le 4 août 1961 à l’hôpital Kapi’olani pour enfants d’Honolulu (Hawaï), mais au Coast Province Hospital de Mombosa (Kenya), alors territoire de la Couronne britannique. Après le remariage de son père avec une Indonésienne, Lolo Soetoro, et leur installation en Indonésie, en 1967, Barack Obama a obtenu la nationalité indonésienne. Il a été enregistré comme tel, sous le nom de Barry Soetoro, à l’école Saint-François d’Assise de Jakarta. À l’âge de 20 ans, il a effectué un voyage au Pakistan, alors interdit d’accès aux ressortissants états-uniens, et y est entré avec son passeport indonésien.
Or l’article 11, section I, de la Constitution des États-Unis stipule que seuls les citoyens nés sur le territoire US sont éligibles à la présidence.

Au regard du Code électoral US, le contrôle de l’éligibilité s’effectue a posteriori, rien n’interdit donc à M. Obama de se présenter au suffrage des États, même si son éventuelle élection doit être invalidée. La cause introduite par Philip J. Berg devant la Cour de Philadelphie a donc été rejetée par le juge R. Barclay Surrick de Pensylvannie, le 24 octobre. Le magistrat a considéré que la plainte du citoyen Berg n’est pas recevable, car il ne peut pas arguer d’un préjudice tant que Barack Obama n’est pas élu.

Le greffier du juge Surrick a rejoint le cabinet Sidley, Austin, qui emploie l’épouse du sénateur Obama. Étrangement, la grosse du jugement (c’est-à-dire le document original) porte les signes d’une transmission par fax depuis un autre fuseau horaire, laissant supposer que le texte a été rédigé dans un autre État, puis transmis par fax et signé par le juge Surrick.

Quoi qu’il en soit, estimant que le sénateur Obama et le DNC ont d’ores et déjà violé plusieurs dispositions du Code électoral, l’avocat a saisi la Cour suprême des États-Unis (Berg v. Obama, n° 08-cv-04083).

Le Parti républicain s’est abstenu d’intenter la moindre procédure contre M. Obama de peur d’ouvrir une polémique en retour sur l’éligibilité de son propre candidat, John McCain. En effet ce dernier est né au Panama, dans la zone du Canal louée aux États-Unis. Cette zone bénéficie d’un privilège d’extra-territorialité, mais ne constitue pas pour autant un territoire des États-Unis.

Me Philip J. Berg est membre de la conférence anti-impérialiste Axis for Peace.

Message provenant du site http://www.voltairenet.org/article158426.html

Etonnant n'est-ce pas ?

Fleur
Revenir en haut Aller en bas
johan
Assidu


Nombre de messages : 247

MessageSujet: Re: Nationalité réelle d'Obama?   Dim 09 Nov 2008, 06:52

ce qui me semble (d)étonnant Twisted Evil c'est que des personnes veulent détruire l'emblème du Renouveau qui s'annonce en Amérique ! Un nouveau "martyr" en perspective ! après Martin Luther KIND et son rêve pour l'Amérique:
www.dailymotion.com/video/x2vlq1_martin-luther-king-i-have-a-dream-s_politics
Voir aussi :
Citation :
Obama élu: la fille de Luther King affirme que son père "aurait été fier"



Il y a 3 jours
WASHINGTON (AFP) — La fille du militant des droits civiques Martin
Luther King, Bernice King, a salué mardi soir l'élection du démocrate
Barack Obama à la présidence des Etats-Unis d'Amérique, affirmant que
son père "aurait été fier"."Je sais que mon père aurait été fier
de l'Amérique pour cela", a dit Bernice King interviewée par la chaîne
CNN, peu après l'annonce de la victoire de Barack Obama, premier Noir
élu président des Etats-Unis."Cela veut dire que le travail pour
lequel mon père et ma mère se sont sacrifiés n'a pas été vain. (...)
J'étais très émue ce soir et j'ai pleuré en entendant l'annonce (de sa
victoire)", a ajouté la fille de l'apôtre des droits civiques assassiné
il y a 40 ans, qui se trouvait à Atlanta (Géorgie, sud-est).Martin
Luther King serait "fier des nombreux jeunes qui se sont rendus aux
urnes pour rendre cela possible. Et c'est un nouveau jour qui se lève
sur l'Amérique", a-t-elle poursuivi.Barack Obama a remporté
mardi une victoire historique et écrasante sur son adversaire
républicain John McCain, devenant à seulement 47 ans, le premier noir
élu président des Etats-Unis.




Bonne méditation sur ces faits! scratch
Bonne et sainte journée
Johan sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
johan
Assidu


Nombre de messages : 247

MessageSujet: Re: Nationalité réelle d'Obama?   Dim 09 Nov 2008, 07:06

Citation :

Le parcours de Barack Obama vers la Maison-Blanche est un parcours de destin, mais aussi de travail. Il devient le 44e président des Etats-Unis et le premier homme politique Noir à entrer à la Maison blanche, comme le décrit merveilleusement cet article de Continentalnews.fr .


“Né le 4 août 1961, rien ne prédestinait Barack Obama à
frapper à la porte de la Maison-Blanche. De par son origine, Obama
devait déjà se sentir victime de la division classique de la société
américaine. Fils d’un Kenyan qui se prénommait également Barack et
d’une femme blanche de Midwest, Anne Dunhame, Barack Obama se saisit de
son origine africaine pour incarner « le rêve américain hybride ».


Dans le contexte de lutte contre le « terrorisme », il
était difficile d’imaginer que ce « rêve américain hybride » pouvait
réussir à Obama. En effet, l’histoire retient que Barack Obama a porté
le nom Hussein, homonyme de Saddam Hussein, l’ex-président irakien, qui
incarnait aux yeux de l’administration Bush et de ses affidés, « la
menace terroriste ».


En outre, les détracteurs d’Obama le surnomment Barack
« OSAMA « pour rappeler Ben Laden, l’homme, le plus recherché par le
pouvoir américain. A ce sujet, on peut lire dans le livre L’Amérique de
Barack Obama de François Durpaire et, Olivier Richomme, le récit de Jan
Schakousky, membre d’une délégation du Congrès de l’Illinois, qui
raconte qu’en 2004, lorsque le président Bush a vu, pour la première
fois, le nom d’ »Obama » sur un des badges préparés en vue de la visite
à la Maison-Blanche des sénateurs de l’Illinois, il sursauta.


« Je savais à quoi il avait pensé alors je l’ai rassuré
sur le fait qu’il s’agissait d’Obama, avec un « b » et non d’Osama »,
a-t-elle dit, tout en expliquant au président qu’Obama est un homme
politique de Chicago en course pour le Sénat. Et Bush de répondre qu’il
ne le connaissait pas. De plus, le père de la demi-sœur de Barack
Obama, Maya, est indonésien. Obama lui-même a fréquenté des écoles de
l’Indonésie, qui se trouve être en termes de nombre, le premier pays
musulman au monde.


A la question liée à l’origine, s’ajoutaient des
questions relationnelles. En mars 2008, le pasteur noir Jeremiah Wright
qui l’avait converti et célébré son mariage, le met dans une situation
délicate. Dans des vidéos qui circulaient sur Internet, le pasteur
d’Obama affirme que les attentats du 11 septembre 2001 n’ont été qu’une
réaction au terrorisme des Etats-Unis, en lançant sa fameuse phrase
« God Damned America » (Que l’Amérique soit damnée) et en critiquant
durement « le pouvoir des riches Blancs américains ».


Déstabilisé un moment, Barack Obama a su trouver les
mots justes pour sauver sa campagne et couper les ponts avec ce pasteur
plus que gênant. Comme si cela ne suffisait pas, l’affaire Bill Ayers
occupe la scène. Les républicains reviennent sur les liens d’amitié
d’Obama avec Ayers, un ancien militant d’extrême gauche à l’époque du
Vietnam, qu’ils désignent comme un « terroriste ». En guise de défense,
Barack Obama prend ses distances avec Ayers, aujourd’hui professeur à
l’université de Chicago.


Aussi disait-il d’Ayers « Il y a quarante ans, quand
j’avais huit ans, il a commis des actes méprisables avec un groupe
radical. J’ai condamné ces actes… M. Ayers n’est pas impliqué dans ma
campagne, il n’a jamais été impliqué dans ma campagne et ne me
conseillera pas à la Maison-Blanche ». Qu’à cela ne tienne, Barack
Obama continue de susciter de l’admiration. Des journaux le comparent à
un « arc-en-ciel », un événement si soudain qu’il provoque l’admiration
et le ravissement.


Les auteurs du livre, L’Amérique de Barack Obama,
rapporte les propos teintés de plaisanterie du rédacteur en chef de
These Times, Salim Muwakkil, sur l’extraordinaire ascension d’Obama :
« Un astrologue local a expliqué le phénomène en soulignant un
alignement céleste propice dans les cartes d’Obama. Peut-être que
l’astrologie est ce qui peut le mieux expliquer son ascension
fulgurante. Après tout, quels spécialistes rationnels auraient pu
prédire qu’un candidat noir, appelé Barack Hussein Obama, deviendrait
un sénateur US et un candidat légitime à la présidence en temps de
guerre contre le terrorisme ? ».
« Mon histoire n’aurait été possible nulle part ailleurs »


Certes, on peut croire au destin, mais Barack Obama a
bien forgé le sien. En 1996, par un travail méthodique et intelligent,
il est élu sénateur d’Etat de l’Illinois. Il cherche ensuite à se faire
élire au niveau national. La rencontre avec John Kerry va déterminer
son avenir politique. Comme l’écrivait le journal français, l’Express,
dans sa livraison hors série d’octobre-novembre 2008, « Peut-être
n’aurions-nous jamais entendu parler de Barack Obama si un jour John
Kerry n’avait pas cherché un orateur noir pour la Convention démocrate
à Boston.


Le candidat présidentiel espérait rallier à sa cause
les électeurs afro-américains grâce à la success story du prodige noir
de Chicago, Barack Obama, un avocat de 43 ans, qui était encore en
train de rembourser ses études, siégeait depuis quelques années au
parlement de l’Illinois. A la convention de Boston, il a tenu un
discours marquant sur les droits civils, dans le droit fil des
harangues d’hommes politiques noirs comme Jesse Jackson et Al
Sharpton ».


Ce 17 juillet 2004, Obama sort véritablement de
l’anonymat, évoquant dans son discours « l’espoir d’un enfant maigre
portant un nom bizarre qui croit que l’Amérique a une place pour lui
également « . Une réception chaleureuse à la Convention, une large
couverture médiatique et Barack Obama se révèle à l’Amérique. Le vrai
coup qui a accéléré le film politique d’Obama remonte en janvier 2003,
lorsque le sénateur républicain Peter Fitzgerarld annonce qu’il va
prendre sa retraite.


Obama se lance alors dans la course face à des
candidats démocrates plus qualifiés : Dan Hynes qui a le soutien du
parti démocrate de l’Illinois et des syndicats locaux et Blair Hull, un
homme d’affaires fortuné. Pour gagner, Obama a dû compter sur la
chance. Le richissime Blair Hull, en tête dans les sondages une semaine
avant l’élection primaire, voit sa popularité s’effondrer après une
affaire de violence conjugale. A la surprise générale, Obama arrive en
tête des sept prétendants à l’investiture démocrate.


La chance va le poursuivre lors de la campagne générale
qui l’oppose au grand espoir du parti républicain Jack Ryan. Trois mois
avant le vote, Ryan doit se retirer de la course après la révélation
par la presse des détails de son divorce avec l’actrice Jeri Ryan qui
reproche à son mari de l’avoir forcée à fréquenter des clubs
échangistes. Son remplaçant, qui a une crédibilité douteuse auprès des
électeurs de l’Illinois, n’a pas eu assez de temps pour réussir sa
campagne. Le 2 novembre 2004, Obama gagne avec plus de 70% des voix
contre 27% à son adversaire.


Sa victoire est qualifiée de « la plus écrasante de
toute l’histoire électorale du sénat américain ». Les huit années
« catastrophiques « de Georges Bush et la crise financière constituent
également une chance qui a contribué à ouvrir la porte de la
Maison-Blanche à Obama. Sylvie Laurent, maître de conférence en
sciences politique en France, affirme dans le nouvel Observateur du 23
au 29 octobre 2008 que « si l’économie n’avait pas primé dans cette
campagne sur la politique étrangère et la guerre contre le terrorisme,
Obama n’aurait aucune chance d’être élu. »


Et lorsque le 3 novembre 2004, le monde s’est réveillé
les larmes aux yeux avec la réélection de Georges Bush, personne ne
pouvait imaginer que c’était l’ouverture vers la première « élection
mondiale » qui va permettre à un noir de devenir « l’homme le plus
puissant du monde ».


Nos larmes auraient dû ne durer que le temps d’un feu
de paille, en regrettant toutefois, les milliers de morts au nom de la
lutte contre l’axe du mal. Dans tous les cas, l’histoire de Barack
Obama, comme il aime à la raconter en parlant de son père africain et
de sa mère blanche du Kansas est « un rêve commun né sur deux
continents.


Je suis ici conscient que mon histoire participe de la
grande histoire américaine, que je suis redevable à tous ceux qui m’ont
précédé, et que mon histoire n’aurait été possible nulle part ailleurs
« . Même pas chez nous au Burkina Faso où la Constitution stipule que
« Tout candidat aux fonctions de président du Faso doit être Burkinabè
de naissance et né de parents [père et mère] eux-même Burkinabè… ».
Qu'enpensez-vous?
Johan sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Danielle
Assidu


Nombre de messages : 1850
Localisation : Québec Canada

MessageSujet: Re: Nationalité réelle d'Obama?   Dim 09 Nov 2008, 10:18

Moi je suis contente qu'il soit élu président des États-Unis...! Ici au Québec la très grande majorité sont heureux ! Enfin, un noir qui est président, c'est comme si Martin Luther King était victorieux après tant d'esclavage raciste notamment contre les noirs dans ce grand pays qu'est les États-Unis. J'ai confiance en lui !

C'est mon opinion personnelle mais elle est partagée par bien de bonnes personnes de mon entourage....!

C'est un anti-Bush et c'est cela qui est important !

Que l'Esprit Saint l'éclaire, il en a lourd sur les épaules, je crains même pour sa vie tout comme J.F. Kennedy....

Avec la grande Crise financière que vivent les américains...il a de lourdes responsabilités....

Que Dieu le bénisse et le protège.... !
Revenir en haut Aller en bas
majuscule soleil
Assidu


Nombre de messages : 792
Localisation : chatanooga

MessageSujet: Re: Nationalité réelle d'Obama?   Dim 09 Nov 2008, 10:41

ExclamationATTENTION!

Ne pas faire d'Obama un nouveau Martin Luther King.
Ne rêvons pas.
Martin Luther,en bon protestant vivait l'Evangile dans tous ses aspects,social,moral et la vie de foi.
Ce n'est pas le cas du nouveau Président qui donne dans son programme plusieurs lois contre la morale.
Revenir en haut Aller en bas
fleur
Assidu


Nombre de messages : 51

MessageSujet: réponse aux messages   Dim 09 Nov 2008, 13:40

Je suis tout a fait d'accord avec ce que vous dites mais ma question était qu'Obama restait évasif sur son lieu de naissance,américain ou pas? that's the question.
Mais qu'un noir soit élu à la maison blanche est une revanche sur l'histoire.

Fleur
Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 2867

MessageSujet: Re: Nationalité réelle d'Obama?   Dim 09 Nov 2008, 15:56

Personnellement, je pense que la loi doit être la même pour tous, s'il faut être né sur le territoire américain pour être président, Obama doit être né sur le territoire américain pour être président et si ce n'est pas le cas, la loi n'étant pas respectée, il ne peut pas être président des Etats-Unis. Si les lois ne sont plus appliquées dans ce cas-là, elles peuvent être non appliquées dans des tas d'autres cas et cela débouchera sur un état sans droit et avec pour seule loi la loi du plus fort!!!!

Que l'on aime ou pas OBAMA n'entre pas en ligne de compte. Ou il est né sur le territoire américain et il reste Président ou il est né ailleurs et il ne peut, en aucun cas, rester Président des Etats-Unis et cela afin que la loi puisse continuer à s'appliquer à tous les citoyens dans tous les domaines.

Que l'on change la loi par la suite et qu'il y ait ré-élection et qu'il soit ré-élu, c'est autre chose.

J'espère pour lui, qu'il n'a pas menti sur son lieu de naissance sinon le monde entrera dans une belle pagaille!!!

Leodia



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nationalité réelle d'Obama?   Aujourd'hui à 12:36

Revenir en haut Aller en bas
 
Nationalité réelle d'Obama?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nationalité réelle d'Obama?
» droit de vote des étrangers et double nationalité
» Egypte : l’Eglise copte condamnée parce qu’elle ne reconnaît pas le divorce
» Une religion est-elle une secte qui a réussi ?
» Obama souffre il d'un trouble de personnalité narcissique?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: Bienvenue - Charte du Forum - Communications :: Communications-
Sauter vers: