Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 20 février Sainte Jacinta Marto
par ami de la Miséricorde Hier à 22:51

» 20 février : Saint Eucher d'Orléans
par ami de la Miséricorde Hier à 22:37

» 20 février Saint Judas Maccabée
par ami de la Miséricorde Hier à 22:28

» Don Guéranger pour le Samedi après les Cendres
par ami de la Miséricorde Hier à 22:08

» J’ai besoin de tes souffrances pour sauver les âmes
par ami de la Miséricorde Hier à 21:38

» Méditation avec l'Echelle Sainte de St Jean Climaque
par ami de la Miséricorde Hier à 21:27

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 20:16

» Liturgie des heures
par Nicolas Hier à 18:21

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 18:20

» 19 février Saint Gabin de Rome
par ami de la Miséricorde Dim 18 Fév 2018, 23:09

» 19 février Vénérable Romano Bottegal
par ami de la Miséricorde Dim 18 Fév 2018, 22:49

» 19 février 1937 Sainte Faustine s'unie aux agonisants
par ami de la Miséricorde Dim 18 Fév 2018, 22:23

» 18 février Bienheureux Jean de Fiesole ou Fra Angelico
par ami de la Miséricorde Sam 17 Fév 2018, 23:37

» 18 février Sainte Bernadette Soubirous
par ami de la Miséricorde Sam 17 Fév 2018, 23:26

» 17/02/ 1937 Les âmes périssent malgré Mon amère Passion
par ami de la Miséricorde Sam 17 Fév 2018, 23:07

» Pétition : Les Catholiques exigent le respect et des excuses
par ami de la Miséricorde Sam 17 Fév 2018, 12:01

» 17/02 St Alexis et les Fondateurs des Servites de Marie
par ami de la Miséricorde Sam 17 Fév 2018, 00:31

» 17 février Bienheureuse Elisabetta Sanna
par ami de la Miséricorde Sam 17 Fév 2018, 00:16

» CHEMIN DE CROIX VENDREDIS DE CAREME
par ami de la Miséricorde Ven 16 Fév 2018, 09:01

» 16 février Sainte Julienne de Nicomédie
par ami de la Miséricorde Ven 16 Fév 2018, 00:00

» 16 février Saint Pamphile de Césarée
par ami de la Miséricorde Jeu 15 Fév 2018, 23:47

» Oh! si l’âme souffrante savait combien Dieu l’aime
par ami de la Miséricorde Jeu 15 Fév 2018, 23:20

» La disparition du discours sur les fins dernières
par ami de la Miséricorde Jeu 15 Fév 2018, 01:30

» 15 février Bienheureux Michel Sopocko
par ami de la Miséricorde Jeu 15 Fév 2018, 01:10

» 15 Février Saint Claude la Colombière
par ami de la Miséricorde Jeu 15 Fév 2018, 00:56


Partagez | 
 

 Vers un statut juridique pour les enfants morts-nés

Aller en bas 
AuteurMessage
fuya
Assidu
avatar

Nombre de messages : 741
Age : 38
Localisation : france

MessageSujet: Vers un statut juridique pour les enfants morts-nés   Dim 06 Juil 2008, 20:46

Décret - Vers un statut juridique pour les enfants morts-nés

Crédit Photo : sxc.hu
Les couloirs d'un hôpital


Vers un statut juridique pour les enfants morts-nés
Un décret est actuellement en préparation pour permettre apporter une "réponse plus humaine" aux parents d'enfants morts-nés.
Les parents pourraient obtenir le droit d'organiser des obsèques et de se voir délivrer un "acte d'enfant sans vie" auprès de l'état civil.
- le 05/07/2008 - 18h23


Partager sur facebook

Le sort des parents d'enfants morts-nés pourrait bientôt s'améliorer. Jusqu'à ce jour, la loi ne leur permettait ni de faire inscrire leur enfant sur les registres d'état civil ni d'organiser des obsèques. Mais selon les services du ministère de la Santé, un décret est en préparation pour "proposer une réponse humaine" aux familles concernées. Ce décret conjoint des ministères de la Santé et de la Justice "est soumis au Conseil d'Etat." Il leur permettrait notamment d'inscrire l'enfant mort-né sur les registres de l'état civil et de pouvoir organiser des obsèques.

Depuis plusieurs années, des associations demandent que soit comblé le vide juridique qui existe en France pour les foetus de 16 à 22 semaines morts in utero ou après une interruption médicale de grossesse. Actuellement, dans la plupart des hôpitaux, les foetus de moins de 22 semaines sont encore incinérés avec les déchets du bloc opératoire.

"Acte d'enfant sans vie"

En février dernier, la Cour de cassation avait jugé, dans trois arrêts, qu'un foetus né sans vie pouvait être déclaré à l'état civil, quel que soit son niveau de développement. Le décret en préparation devrait permettre aux femmes qui ont accouché d'un enfant mort-né d'obtenir, si elles le souhaitent, un "acte d'enfant sans vie" auprès de l'officier d'état-civil. Cela, sur la base d'un certificat d'accouchement. Cet acte "ouvre la possibilité d'une inscription sur les registres de l'état civil, mais le foetus n'acquiert pas pour autant une personnalité juridique", a précisé le ministère.

(D'après agence
Revenir en haut Aller en bas
Danielle
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1850
Localisation : Québec Canada

MessageSujet: Re: Vers un statut juridique pour les enfants morts-nés   Lun 07 Juil 2008, 05:42

Très bonne nouvelle chrétienne !

Citation :
Cela, sur la base d'un certificat d'accouchement. Cet acte "ouvre la possibilité d'une inscription sur les registres de l'état civil, mais le foetus n'acquiert pas pour autant une personnalité juridique", a précisé le ministère.

Je pense que c'est le chemin qui mènera à une prise de conscience qui n'est pas fait pour la plupart des jeunes filles...sachant cela... d'elles-mêmes elles se rendront compte de l'importance du bébé mort-né à 16 semaines et si le bébé est considéré ainsi à 16 semaines pourquoi ne le serait-il pas à 1 semaine ? Tout y est en cellules tout y est présent pour que le développent se fasse...alors elles auront une lumière de plus pour éclairer leur jugement et de croire qu'elles font tuer un bébé.... et c'est un grand pas un pas de géant je dirais en faveur de pro-vie en faveur du non à l'avortement ! DEO GRACIAS !cheers
Revenir en haut Aller en bas
Stefanos
Assidu
avatar

Nombre de messages : 580

MessageSujet: Re: Vers un statut juridique pour les enfants morts-nés   Lun 07 Juil 2008, 13:57

L'acte d'enfant déclaré sans vie existe depuis belle lurette. Il s'agit seulement d'écarter les conditions actuelles de la loi qui sont assez restrictives (22 semaines d'aménorrhée / conditions de poids - si ma mémoire est bonne) pour élargir son champ d'application. Mais c'est effectivement une bonne nouvelle. On se dirige en effet vers une protection du foetus non viable - car pas encore assez formé - (alors que seul le foetus viable, cad celui dont on pouvait assurer la survie en cas de naissance prématurée, était protégé)

J'ai publié un article préconisant cette solution voilà déjà ... quatre ans de celà :

http://centers.law.nyu.edu/jmtoc/issue.cfm?id=1804948286

Wink

indications lexicales :

embryon (jusqu'à 12 semaines d'a) - foetus non viable (22 sa) - foetus viable (36 sa) - nourrisson
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vers un statut juridique pour les enfants morts-nés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vers un statut juridique pour les enfants morts-nés
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers un statut juridique pour les enfants morts-nés
» une bougie pour ses enfants morts tragiquement
» Prière pour le salut des enfants morts sans Baptême ou avortés
» Quels bonbons vegan pour jeunes enfants ??
» Le bio: la bonne nourriture pour nos enfants ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Aliis rebus :: Actualités :: Actualités-
Sauter vers: