Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 20 août Bx Gervais Brunel et Louis-François Le Brun
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 01:54

» 20 août Saint Bernard de Clairvaux
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 01:19

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 00:43

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 20:40

» 19 août Bienheureux Guerric d'Igny
par ami de la Miséricorde Hier à 00:43

» 19 août Saint Jean Eudes
par ami de la Miséricorde Hier à 00:27

» 18 août Notre-Dame de Liesse
par ami de la Miséricorde Jeu 17 Aoû 2017, 23:46

» 18 août Sainte Hélène
par ami de la Miséricorde Jeu 17 Aoû 2017, 23:12

» 17 août Sainte Jeanne Delanoue
par ami de la Miséricorde Jeu 17 Aoû 2017, 00:51

» Luz de Maria (approbation de l'Eglise) sur les messages depuis 2009 au mois de M
par Stefanos Mer 16 Aoû 2017, 22:15

» 16 août Saint Roch de Montpellier
par ami de la Miséricorde Mer 16 Aoû 2017, 01:58

» 15 août Assomption de la Très Sainte Vierge Marie
par ami de la Miséricorde Mar 15 Aoû 2017, 01:08

» 14 août Saint Maximilien-Marie Kolbe
par ami de la Miséricorde Lun 14 Aoû 2017, 01:51

» 13 août : Saint Bénilde de Saugues
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 16:44

» 13 août Sainte Radegonde de Poitiers
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 01:20

» 13 août Saint Jean Berchmans
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 01:00

» 13 août Saint Hippolyte de Rome
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 00:42

» 13 août Saint Dorothée de Gaza
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 00:29

» 12 août Sainte Jeanne-Françoise Frémiot de Chantal
par ami de la Miséricorde Ven 11 Aoû 2017, 23:09

» 11 août Sainte Claire d'Assise
par ami de la Miséricorde Ven 11 Aoû 2017, 01:16

» 10 août Sainte Philomène
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Aoû 2017, 01:26

» 10 août Saint Laurent de Rome
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Aoû 2017, 01:09

» 9 août Sainte Thérèse-Bénédicte de La Croix (Edith Stein)
par ami de la Miséricorde Mer 09 Aoû 2017, 01:56

» 8 août Saint Dominique de Guzman
par ami de la Miséricorde Mar 08 Aoû 2017, 10:25

» 7 août Saint Gaëtan de Thienne
par ami de la Miséricorde Lun 07 Aoû 2017, 00:16


Partagez | 
 

 Le vrai oecuménisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: TEMOIGNER DES RAISONS DE L'ESPERANCE   Dim 20 Avr 2008, 14:14

Un discours très important de notre Saint Père concernant l'oecuménisme MAIS AUSSI, sur l'importance d'un enseignement ferme et sûr de la doctrine
Citation :
TEMOIGNER DES RAISONS DE L'ESPERANCE
CITE DU VATICAN, 18 AVR 2008 (VIS). A 18 h locales, le Saint-Père a participé à une rencontre ocuménique en l'église St.Joseph de New-York, à laquelle étaient présents 250 représentants de 10 confessions chrétiennes. Au début de son discours, il a fait part de son intérêt pour "l'ouvre inestimable de tous ceux qui sont engagés dans l'ocuménisme" aux Etats-Unis: le National Council of Churches, le Christian Churches Together, le Catholic Bishops's Secretariat for Ecumenical and Interreligious Affairs, et d'autres encore. La contribution apportée au mouvement oecuménique par les chrétiens des Etats-Unis -a-t-il dit- est connue dans le monde entier".
Comme conséquence de la globalisation, a dit Benoît XVI, il existe "un sentiment croissant de relation et d'interdépendance entre les peuples, même quand, en raison des limites géographiques et culturelles, ils sont distants les uns des autres... Par ailleurs, on ne peut pas nier que les changements rapides qui se succèdent dans le monde présentent aussi quelques signes désagréables de fragmentation et de repli dans l'individualisme". Puis il a fait part de sa préoccupation pour "la diffusion de l'idéologie séculariste qui atteint et même repousse la vérité transcendante. La possibilité même d'une révélation divine, et donc de la foi chrétienne, est souvent remise en cause et débattue par des tendances de pensée très répandues dans les milieux universitaires, dans les médias et dans l'opinion publique. Pour ces raisons, un fidèle témoignage de l'Evangile est plus nécessaire que jamais. Il faut que les chrétiens donnent une raison de leur espérance avec clarté ".
"Souvent, les non-chrétiens, après avoir vu la fragmentation des communautés chrétiennes, sont, à juste titre, troublés par le message même de l'Evangile. Parfois les croyances et les comportements chrétiens sont modifiés à l'intérieur des communautés par ce que l'on appelle des "actions prophétiques", basées sur une herméneutique qui n'est pas toujours en accord avec l'Ecriture et la tradition. En conséquence, les communautés renoncent à agir comme un corps uni, et préfèrent agir, en revanche, selon le principe des "options locales". Benoît XVI a alors souligné que "face à ces difficultés, nous devons rappeler, tout d'abord, que l'unité de l'Eglise dérive de l'unité parfaite de la Trinité". Il a ensuite rappelé, en se référant aux apôtres, que "la dernière efficacité de leur prédication...dépendait de l'action de l'Esprit qui confirmait leur témoignage autorisé".
"Si la force du Kerigma -a-t-il poursuivi- n'a rien perdu de son dynamisme intérieur, nous devons nous demander si elle n'a pas perdu de sa force par une mise au point relativiste de la doctrine chrétienne similaire à celle que nous trouvons dans les idéologies sécularisées qui soutiennent que seule la science est "objective" et relèguent complètement la religion à la sphère subjective du sentiment de l'individu". Bien que "les découvertes scientifiques et ses réalisations à travers le génie humain offrent à l'humanité, sans aucun doute, de nouvelles possibilités d'améliorations, cela ne signifie pas que ce qui "peut être connu" doive se limiter à ce qui est vérifiable empiriquement, ni que la religion est confinée au règne changeant de "l'expérience personnelle".
"L'acceptation de cette ligne de pensée erronée -a ajouté le Saint-Père- porterait les chrétiens à croire que, dans la présentation de la foi chrétienne, il n'est pas nécessaire de souligner la vérité objective, parce qu'il n'y a qu'à suivre sa propre conscience et choisir la communauté qui correspond le mieux à ses goûts personnels. Le résultat en est une prolifération continuelle de communautés, qui, fréquemment, évitent les structures institutionnelles et minimisent l'importance du contenu doctrinal pour la vie chrétienne". Il a alors assuré aux représentants des différentes confessions chrétiennes que c'est "seulement" en restant fermes "dans un enseignement sûr que nous réussirons à répondre aux défis qui nous assaillent dans un monde changeant. C'est seulement ainsi que nous donnerons un témoignage ferme de la vérité de l'Evangile et de son enseignement moral. C'est le message que le monde espère entendre de nous".
Benoît XVI a ajouté que "comme les premiers chrétiens, nous avons la responsabilité de donner un témoignage transparent des "raisons de notre espérance", de façon à ce que les yeux de tous les hommes de bonne volonté s'ouvrent pour voir que Dieu a manifesté son visage et nous a permis d'accéder à sa vie divine à travers Jésus-Christ. Lui seul est notre espérance!". En conclusion de la rencontre il a demandé qu'elle "soit un exemple de l'importance de la prière dans le mouvement ocuménique; ainsi, sans prière, les structures, les institutions et les programmes ocuméniques seraient dépourvus de cour et d'âme".
PV-USA/RENCONTRE OECUMENIQUE/NEW-YORK VIS 080419 (760)
Source : Le Vatican : http://212.77.1.245/news_services/press/vis/dinamiche/e3_fr.htm

Leodia



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Le vrai oecuménisme   Dim 20 Avr 2008, 19:06

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=2004088_oecumenisme
Mise au point du pape Benoît XVI sur le véritable œcuménisme
Synthèse
Alors que les prières œcuméniques ponctuelles sont souvent l’objet de déclarations d’intention banales, le discours du pape Benoît XVI (extraits en français ici et là) prononcé à l’église Saint-Joseph de New York vendredi soir, devant 250 représentants d’organisations œcuméniques et d’une douzaine de confessions chrétiennes, n’était pas de ce type. Après une note intéressante sur l’isolement et l’individualisme que provoque paradoxalement la communication virtuelle, et qui amènent le désir d’une communauté authentique, Benoît XVI a souligné deux dangers : s’écarter de la Tradition de l’Église et de l’enseignement normatif des apôtres; nier la possibilité d’atteindre la vérité transcendante. Des groupes mènent de soi-disant « actions prophétiques » [e.g. pseudo-mariages des paires de même sexe, ou à la pseudo-ordination de prêtresses] qui vont jusqu’à changer des croyances et pratiques chrétiennes fondamentales, se basant « sur une herméneutique pas toujours en accord avec le donné de l’Écriture et de la Tradition.

Par suite les communautés renoncent à tenter d’agir comme un corps unifié, choisissant à la place de fonctionner selon l’idée des « options locales » [allusion aux ordinations de prêtres et évêques homosexuels et aux bénédictions de paires homosexuelles, en certains lieux de l’anglicanisme - et à l’ecclésiologie qui tente de les justifier]. » On oublie ainsi « le besoin d’une communion (koinônia) diachronique (avec l’Église de chaque époque) », sans laquelle le témoignage n’est pas convainquant. Les premiers chrétiens savaient que l’unité de l’Église vient de l’unité parfaite du Dieu trinitaire et la reflète; et que leur cohésion « était fondée sur la solide intégrité de leur confession doctrinale ». La proclamation de l’Évangile a dû dès l’origine « être garantie par la pureté de la doctrine normative exprimée dans les formules de foi [les Credo] qui articulèrent l’essence de la foi chrétienne et constituèrent la fondation de l’unité des baptisés ».Il faut quitter la peur d’exacerber les divisions, présente parfois au sein du mouvement œcuménique, qui empêche d’affirmer le rôle de la doctrine. « En effet, un clair et convainquant témoignage du salut qui nous vint de Jésus-Christ doit être fondé sur la notion d’enseignement apostolique normatif : enseignement qui en effet nous donna la Parole inspirée de Dieu et soutient la vie sacramentelle des Chrétiens aujourd’hui. » [Le Saint-Père redonne à l’œcuménisme comme base l’enseignement des Apôtres, sur lequel se fondent notamment les sacrements niés par beaucoup.]

Ce n’est pas au moment où le monde attend des Chrétiens un « enseignement solide » qu’il faut succomber au relativisme de l’« idéologie séculariste qui rejette ou dénigre la vérité transcendante », niant la possibilité d’une révélation divine « en prétendant que la science seule est objective, reléguant la religion entièrement dans la sphère subjective du sentiment individuel. » Or « le « connaissable » n’est pas limité à l’empiriquement vérifiable, et la religion n’est pas davantage réduite au domaine changeant de l’« expérience personnelle ». » Les chrétiens doivent insister sur la vérité objective - il ne suffit pas de suivre sa conscience individuelle et de choisir une communauté la plus adaptée à ses goûts individuels - ce qui amène à la prolifération actuelle de communautés sans structure institutionnelle ni doctrinale
Revenir en haut Aller en bas
abbaruah
Assidu
avatar

Nombre de messages : 344
Age : 65
Localisation : BRETAGNE

MessageSujet: Re: Le vrai oecuménisme   Lun 21 Avr 2008, 21:40

Merci Léodia et Princharming,
J'ai parcouru internet et effectivement il y a une prolifération de forums
catholiques ( pas très catholiques ) et très peu de ces forums qui s'accrochent encore à l'esprit Evangélique ( très très peu ). Les déreglements des humains les amènent, nous le savons, à chercher malgré
tout à ce qui ressemble à un Dieu Sauveur. Les chemins empruntés les emmènent dans des communautés parfois fantaisistes quant à l'interprétation de la spiritualité et des dogmes.
La proclamation de l'évangile, certes, mais si peu vont désormais à la messe. Et quand ils y vont, bien souvent sont comme des éponges. Ils ont absorbés mais rien ne suinte. Où sont les prêtres qu'on appelait il y a encore 50 ans des directeurs spirituels. ( dites cela à quelqu'un qui sort de l'église : " t'a un directeur spirituel, toi ? - " un quoi ? ). Cette direction est confiée aux laics dans ces fameuses communautés. Elles détiennent le Pouvoir ! et dictent aux prêtres. Qui a permis à ces communautés de proliférer? .......( suite plus tard.....)
Revenir en haut Aller en bas
http://cite-catholique.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le vrai oecuménisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le vrai oecuménisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Benoit XVI et l'oecuménisme avec les Réformés
» oecuménisme-dialogue inter-religieux
» Voilà ce qui est caché au sujet de l'oecuménisme
» Oecuménisme luciférien
» Quand la Vierge Marie condamne l'oecuménisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: En direct de Rome...-
Sauter vers: