Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 20 août Bx Gervais Brunel et Louis-François Le Brun
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 01:54

» 20 août Saint Bernard de Clairvaux
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 01:19

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 00:43

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 20:40

» 19 août Bienheureux Guerric d'Igny
par ami de la Miséricorde Hier à 00:43

» 19 août Saint Jean Eudes
par ami de la Miséricorde Hier à 00:27

» 18 août Notre-Dame de Liesse
par ami de la Miséricorde Jeu 17 Aoû 2017, 23:46

» 18 août Sainte Hélène
par ami de la Miséricorde Jeu 17 Aoû 2017, 23:12

» 17 août Sainte Jeanne Delanoue
par ami de la Miséricorde Jeu 17 Aoû 2017, 00:51

» Luz de Maria (approbation de l'Eglise) sur les messages depuis 2009 au mois de M
par Stefanos Mer 16 Aoû 2017, 22:15

» 16 août Saint Roch de Montpellier
par ami de la Miséricorde Mer 16 Aoû 2017, 01:58

» 15 août Assomption de la Très Sainte Vierge Marie
par ami de la Miséricorde Mar 15 Aoû 2017, 01:08

» 14 août Saint Maximilien-Marie Kolbe
par ami de la Miséricorde Lun 14 Aoû 2017, 01:51

» 13 août : Saint Bénilde de Saugues
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 16:44

» 13 août Sainte Radegonde de Poitiers
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 01:20

» 13 août Saint Jean Berchmans
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 01:00

» 13 août Saint Hippolyte de Rome
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 00:42

» 13 août Saint Dorothée de Gaza
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 00:29

» 12 août Sainte Jeanne-Françoise Frémiot de Chantal
par ami de la Miséricorde Ven 11 Aoû 2017, 23:09

» 11 août Sainte Claire d'Assise
par ami de la Miséricorde Ven 11 Aoû 2017, 01:16

» 10 août Sainte Philomène
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Aoû 2017, 01:26

» 10 août Saint Laurent de Rome
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Aoû 2017, 01:09

» 9 août Sainte Thérèse-Bénédicte de La Croix (Edith Stein)
par ami de la Miséricorde Mer 09 Aoû 2017, 01:56

» 8 août Saint Dominique de Guzman
par ami de la Miséricorde Mar 08 Aoû 2017, 10:25

» 7 août Saint Gaëtan de Thienne
par ami de la Miséricorde Lun 07 Aoû 2017, 00:16


Partagez | 
 

 Discours de Benoît XVI à la Maison Blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Discours de Benoît XVI à la Maison Blanche   Mer 16 Avr 2008, 22:11

Citation :
Discours de Benoît XVI à la Maison Blanche



Washington, 16 avril 2008
Source : Vatican (traduction La Croix)

***

Monsieur le président,

Je vous remercie pour les aimables mots de bienvenue que vous m’avez adressés au nom du peuple des Etats-Unis d'Amérique. J'apprécie profondément votre invitation à visiter ce grand pays. Ma visite coïncide avec un moment important de la vie de la communauté catholique en Amérique : la célébration du 200me anniversaire de l'élévation du premier diocèse de ce pays – Baltimore – comme archevêché métropolitain, et l'établissement des sièges de New York, Boston, Philadelphie et Louisville. Je suis heureux, en outre, d'être ici en tant qu'invité de tous les Américains. Je viens en ami, en prédicateur de l'Évangile et avec un grand respect pour cette vaste société pluraliste. Les catholiques américains ont eu, et continuent d'avoir, une remarquable contribution à la vie de leur pays. Au moment où commence ma visite, je suis sûr que ma présence sera une source de renouvellement et d'espérance pour l'Église aux Etats-Unis et qu'elle renforcera la détermination des catholiques à contribuer toujours plus résolument à la vie de cette nation dont ils sont fiers d’être les citoyens.
Depuis l'aube de la République, la quête de liberté de l'Amérique a été guidée par la conviction que les principes du gouvernement politique et de la vie sociale sont intimement liés à un ordre moral subordonné au Dieu créateur. Les rédacteurs des textes fondateurs de cette nation ont mis en avant cette conviction quand ils ont proclamé « l'évidente vérité » que tous les hommes sont créés égaux et dotés de droits inaliénables enracinés dans les lois de la nature et du Dieu de la nature. Le cours de l'histoire des Etats-Unis démontre les difficultés, les luttes et la grande résolution intellectuelle et morale nécessaires pour façonner une société qui a fidèlement intégré ces nobles principes. Dans ce processus, qui a forgé l'âme de la Nation, les croyances religieuses ont été une constante inspiration et une force directrice, par exemple dans la lutte contre l'esclavage et dans le mouvement des droits civiques. À notre époque, particulièrement dans les moments de crise, les Américains continuent à trouver leur force dans leur engagement pour ce patrimoine d'aspirations et d'idéaux partagés.
Dans les prochains jours, j'aurai la joie de rencontrer non seulement la communauté catholique américaine, mais aussi d'autres communautés chrétiennes et des représentants des nombreuses traditions religieuses présentes dans ce pays. Historiquement, les catholiques, mais aussi tous les croyants, ont trouvé ici la liberté de prier Dieu en accord avec ce que leur dictait leur conscience, tout en étant, dans le même temps, acceptés comme une partie de la communauté politique dans laquelle chaque personne et chaque groupe peut faire entendre sa voix. Alors que la nation fait face à des questions politiques et éthiques de plus en plus complexes, je suis sûr que le peuple américain trouvera dans ses croyances religieuses une source précieuse de discernement et une inspiration à poursuivre un dialogue raisonné, responsable et respectueux pour construire une société plus humaine et plus libre.

La liberté n’est pas seulement un don, mais aussi un appel à la responsabilité personnelle. Les Américains le savent par expérience – presque chaque ville de ce pays possède ses monuments qui rendent hommage à ceux qui ont sacrifié leur vie pour la défense de la liberté, soit sur leur propre terre, soit à l’étranger. La défense de la liberté appelle à cultiver la vertu, l’autodiscipline, le sacrifice pour le bien commun et un sens de la responsabilité envers les plus démunis. Elle exige en outre le courage de s’engager dans la vie civile et de porter ses croyances religieuses et ses valeurs les plus profondes dans le débat public raisonnable. En un mot, la liberté est toujours neuve. Il s’agit d’un défi lancé à chaque génération, et il doit être constamment relevé en vue du bien (cf. Spe Salvi, 24). Peu ont compris cela avec autant de lucidité que le vénéré pape Jean-Paul II. En réfléchissant à la victoire spirituelle de la liberté sur le totalitarisme dans sa Pologne natale et en Europe orientale, il nous a rappelé combien l’histoire met en évidence, en de nombreuses occasions, que « dans un monde sans vérité, la liberté perd son propre fondement » et qu’une démocratie sans valeurs peut perdre son âme (cf. Centesimus annus, 46). Ces paroles prophétiques font écho, d’une certaine manière, à la conviction du président Washington, exprimée dans son discours d’adieu, selon laquelle la religion et la moralité constituent « les soutiens indispensables » à la prospérité politique.

L’Eglise, pour sa part, désire contribuer à la construction d’un monde toujours plus digne de la personne humaine, créée à l’image et à la ressemblance de Dieu (cf. Gn 1,26-27). Elle est convaincue que la foi jette une lumière nouvelle sur toutes choses, et que l’Evangile révèle la noble vocation et le sublime destin de chaque homme et de chaque femme (cf. Gaudium et Spes, 10). La foi, en outre, nous offre la force de répondre à notre haute vocation et l’espérance qui nous inspire pour travailler à une société toujours plus juste et fraternelle. La démocratie ne peut fleurir, vos Pères fondateurs le savaient bien, que lorsque les responsables politiques et ceux qu’ils représentent sont guidés par la vérité et la sagesse, née d’un principe moral ferme, en vue des décisions qui regardent la vie et l’avenir des nations.

Depuis plus d’un siècle, les Etats-Unis d’Amérique jouent un rôle important dans la communauté internationale. Vendredi prochain, si Dieu le veut, j’aurai l’honneur de m’adresser à l’Organisation des Nations Unies, où j’espère encourager les efforts déjà en cours pour faire de cette institution une voix encore plus efficace pour les attentes légitimes de tous les peuples du monde. A cet égard, pour le 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, l’exigence d’une solidarité mondiale est plus urgente que jamais, si on veut que tous puissent vivre en accord avec leur dignité, comme frères et sœurs habitant la même maison, autour de la table que la bonté de Dieu a préparée pour tous ses fils. L’Amérique s’est toujours montrée généreuse pour subvenir aux besoins urgents des hommes, en promouvant le développement et en venant au secours des victimes des catastrophes naturelles. J’ai confiance qu’une telle préoccupation pour cette grande famille humaine continuera à s’exprimer dans le soutien des efforts patients de la diplomatie internationale destinés à résoudre les conflits et à promouvoir le progrès. Ainsi, les générations futures seront en mesure de vivre dans un monde où la vérité, la liberté et la justice pourront fleurir, dans un monde où la dignité et les droits donnés par Dieu à chaque homme, femme et enfant, seront considérés, protégés et promus efficacement.
Monsieur le Président, chers amis, alors que débute ma visite aux Etats-Unis, je veux exprimer encore une fois ma gratitude pour l’invitation qui m’a été adressée, ma joie d’être parmi vous, et ma fervente prière afin que Dieu Tout-Puissant confirme cette nation et son peuple sur les voies de la justice, de la prospérité et de la paix. Dieu bénisse l’Amérique !



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4825
Age : 46
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: Discours de Benoît XVI à la Maison Blanche   Mer 16 Avr 2008, 22:17

Bonsoir Leodia,



merci beaucoup pour le texte Very Happy








Amicalement, fraternellement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Danielle
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1850
Localisation : Québec Canada

MessageSujet: Re: Discours de Benoît XVI à la Maison Blanche   Jeu 17 Avr 2008, 01:57

Merci pour le texte, justement je cherchais son discours... et voilà qu'il était déjà sous presse ici !cheers
Revenir en haut Aller en bas
johan
Assidu
avatar

Nombre de messages : 247

MessageSujet: Re: Discours de Benoît XVI à la Maison Blanche   Sam 19 Avr 2008, 12:25

Le Pape à l'ONU..
Citation :
ROME, Vendredi 18 avril 2008 (ZENIT.org)
- Le pape Benoît XVI a expliqué ce vendredi que sa présence aux Nations
unies était un signe de son estime pour cette organisation appelée à
être « un instrument au service de toute la famille humaine ». L'an
dernier, le secrétaire général de l'ONU, le Coréen Ban Ki-moon avait
invité le pape à se rendre au siège de l'ONU à New York à l'occasion
des soixante ans de la proclamation de la Déclaration universelle des
droits de l'homme. C'est donc d'abord pour répondre à son invitation
que le pape a accepté de faire ce voyage aux Etats-Unis. Ma
« présence au sein de cette Assemblée est le signe de mon estime pour
les Nations unies et elle veut aussi manifester le souhait que
l'Organisation puisse être toujours davantage un signe d'unité entre
les États et un instrument au service de toute la famille humaine », a
dit le pape, en français. « Elle manifeste aussi la volonté de
l'Église catholique d'apporter sa contribution aux relations
internationales d'une manière qui permette à toute personne et à tout
peuple de sentir qu'ils ont leur importance. D'une manière qui est en
harmonie avec sa contribution au domaine éthique et moral et à la libre
activité de sa foi, l'Église travaille aussi à la réalisation de ces
objectifs à travers l'activité internationale du Saint-Siège. Le
Saint-Siège a en effet toujours eu sa place dans les assemblées des
Nations tout en manifestant son caractère spécifique comme sujet dans
le domaine international », a-t-il déclaré. « Comme les Nations
unies l'ont récemment confirmé, le Saint-Siège apporte aussi sa
contribution selon les dispositions du droit international, aidant à la
définition de ce droit et y recourant », a-t-il ajouté. Le Saint-Siège a le statut d'observateur permanent auprès de l'ONU, ce qui lui donne droit à avoir une voix pas pas un vote. « Les
Nations unies demeurent un lieu privilégié où l'Église s'efforce de
partager son expérience ‘en humanité', qui a mûri tout au long des
siècles parmi les peuples de toute race et de toute culture, et de la
mettre à la disposition de tous les membres de la Communauté
internationale », a expliqué le pape. « Cette expérience et
cette activité, qui visent à obtenir la liberté pour tout croyant,
cherchent aussi à assurer une protection plus grande aux droits de la
personne », a-t-il expliqué. « Ces droits trouvent leur
fondement et leur forme dans la nature transcendante de la personne,
qui permet aux hommes et aux femmes d'avancer sur le chemin de la foi
et de la recherche de Dieu dans ce monde », a poursuivi le pape. « Il
faut renforcer la reconnaissance de cette dimension si nous voulons
soutenir l'espérance de l'humanité en un monde meilleur et si nous
voulons créer les conditions pour la paix, le développement, la
coopération et la garantie des droits pour les générations à venir »,
estime Benoît XVI. Après s'être adressé aux représentants des
Nations de l'assemblée générale, le pape a prononcé un discours aux
membres du personnel des Nations unies et conclu sa visite de trois
heures, dans la « meditation room », une salle de méditation mise à la
disposition des personnes qui travaillent au palais de verre. Jesús Colina
Voila le lien du discours complet du Pape http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/speeches/2008/april/documents/hf_ben-xvi_spe_20080418_un-visit_fr.html
Bonne et sainte journée avec cette méditation du Pape
Johan sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discours de Benoît XVI à la Maison Blanche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discours de Benoît XVI à la Maison Blanche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discours de Benoît XVI du patriarche Raï
» Discours de Benoît Hamon à Frangy-en-Bresse.
» ISLAM / OCCIDENT - BENOÎT XVI de RATISBONNE aux BERNARDINS
» Portugal : Programme du pèlerinage de Benoît XVI ...
» VIS - Discours de cloture de la Semaine de l'Unite par Benoit XVI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: En direct de Rome...-
Sauter vers: