Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 19:24

» 20 août Bx Gervais Brunel et Louis-François Le Brun
par ami de la Miséricorde Hier à 01:54

» 20 août Saint Bernard de Clairvaux
par ami de la Miséricorde Hier à 01:19

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
par ami de la Miséricorde Hier à 00:43

» 19 août Bienheureux Guerric d'Igny
par ami de la Miséricorde Sam 19 Aoû 2017, 00:43

» 19 août Saint Jean Eudes
par ami de la Miséricorde Sam 19 Aoû 2017, 00:27

» 18 août Notre-Dame de Liesse
par ami de la Miséricorde Jeu 17 Aoû 2017, 23:46

» 18 août Sainte Hélène
par ami de la Miséricorde Jeu 17 Aoû 2017, 23:12

» 17 août Sainte Jeanne Delanoue
par ami de la Miséricorde Jeu 17 Aoû 2017, 00:51

» Luz de Maria (approbation de l'Eglise) sur les messages depuis 2009 au mois de M
par Stefanos Mer 16 Aoû 2017, 22:15

» 16 août Saint Roch de Montpellier
par ami de la Miséricorde Mer 16 Aoû 2017, 01:58

» 15 août Assomption de la Très Sainte Vierge Marie
par ami de la Miséricorde Mar 15 Aoû 2017, 01:08

» 14 août Saint Maximilien-Marie Kolbe
par ami de la Miséricorde Lun 14 Aoû 2017, 01:51

» 13 août : Saint Bénilde de Saugues
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 16:44

» 13 août Sainte Radegonde de Poitiers
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 01:20

» 13 août Saint Jean Berchmans
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 01:00

» 13 août Saint Hippolyte de Rome
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 00:42

» 13 août Saint Dorothée de Gaza
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 00:29

» 12 août Sainte Jeanne-Françoise Frémiot de Chantal
par ami de la Miséricorde Ven 11 Aoû 2017, 23:09

» 11 août Sainte Claire d'Assise
par ami de la Miséricorde Ven 11 Aoû 2017, 01:16

» 10 août Sainte Philomène
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Aoû 2017, 01:26

» 10 août Saint Laurent de Rome
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Aoû 2017, 01:09

» 9 août Sainte Thérèse-Bénédicte de La Croix (Edith Stein)
par ami de la Miséricorde Mer 09 Aoû 2017, 01:56

» 8 août Saint Dominique de Guzman
par ami de la Miséricorde Mar 08 Aoû 2017, 10:25

» 7 août Saint Gaëtan de Thienne
par ami de la Miséricorde Lun 07 Aoû 2017, 00:16


Partagez | 
 

 célébration de la messe- retour du latin - motu proprio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Avez-vous hâte au retour de la Messe dans toute sa Splendeur !
OUI
100%
 100% [ 5 ]
NON
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 5
 

AuteurMessage
Dr.Michaeli Panem
Assidu
avatar

Nombre de messages : 618
Localisation : La belle province

MessageSujet: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Sam 09 Sep 2006, 00:53

Rappel du premier message :

cheers Gloire à Dieu pour l'union des troupes dans notre sainte Église catholique et apostolique. cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://cyberquebec.ca/drmichaelipanem/

AuteurMessage
Jean
Assidu


Nombre de messages : 1142

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Dim 08 Juil 2007, 23:07

Pour contrebalancer la note un peu pessimiste que j'ai pu imprimer plus haut, je cite un post que j'ai trouvé sur http://motuproprio.fr/viewtopic.php?t=24 et que je trouve remarquable.

Citation :
Marthe Robin et les traditionnalistes : la prophétie

Chers amis,

Il n'est pas inutile de rappeler deux réflexions de Marthe Robin qui s'adressent
autant aux partisans qu'aux opposants à la liturgie dite de St Pie V.

Le précédent Père Abbé de l'Abbaye bénédictine de Fontgombault, Dom Jean Roy, suite à l'interdiction de la liturgie traditionnelle dans les années 70 avait confié sa douleur à Marthe Robin, déplorant la disparition d'un trésor plus que millénaire, qu'il estimait puissamment contemplatif et si expressif du Mystère de la Rédemption. Avec son étonnante sagesse, Marthe lui avait assuré que cetteliturgie retrouverait une place dans l'Eglise, non pas toute la place, mais une place irremplaçable. Elle voyait que cette diversité liturgique était unerichesse pour l'Eglise, dont l'unité n'est pas uniformité.

Elle disait aussi que l'amour de cette liturgie ne devait pas être confondu avec un rejet de Vatican II. Cependant Marthe savait que certains parmi les traditionnalistes avaient peur de la nouveauté du Concile. Elle voyait bien que c'était une impasse, autant que le modernisme qui voulait interpréter le Concile en rupture complète avec tout l'héritage traditionnel. Face à cela Marthe répondait : "la clef pour interpréter Vatican II, c'est Ste Thérèse de Lisieux !!!" Gustave Thibon disait : "être catholique, c'est être ni un fossile, ni un invertébré, ni un arbre sans fruit nouveaux, ni un arbre sans racines..." Sainte Thérèse nous donne le véritable équilibre entre enracinement et nouveauté.
Marthe Robin fut prophétique puisqu'après sa mort l'Esprit Saint nous a donné la plus grande sainte des temps modernes comme Docteur de l'Eglise pour notre temps ! Et prophétique parce que Rome vient de rendre sa pleine légitimité à la liturgie traditionnelle comme elle l'avait annoncé à Dom Jean Roy.
Amicalement,
Marc
Revenir en haut Aller en bas
Stefanos
Assidu
avatar

Nombre de messages : 571

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Lun 09 Juil 2007, 10:58

Je suis tout à fait d'accord avec Jean. D'ailleurs, le second concile n'a jamais dit :

- de supprimer les prières au bas de l'autel ;
- de supprimer le silence du canon ;
- d'obliger le prêtre à célébrer dos au Christ ;
- d'empêcher les fidèles d'être à genou lors de l'élévation (de nombreuses Eglises ne le permettent plus) ;
- d'obliger les fidèles à recevoir la sainte Ostie dans la main ;

Il a juste souligné que si le latin demeurait la langue de l'Eglise, il était possible de célébrer la messe dans la langue du pays dans un objectif d'inculturation. Pour ma part, je reste persuadé que le second concile est directement inspiré par l'Esprit-Saint (v. notamment le très bel essort des communautés nouvelles). Par ailleurs, je reste farouchement attaché à la messe traditionnelle.

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1142

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Lun 09 Juil 2007, 12:56

Il a également prévu des ministres extraordinaires pour distribuer la communion afin d'éviter que la messe ne dure trop longtemps, mais rapidement, et contrairement à la règle, ces ministres extraordinaires sont devenus systématiques et ordinaires. Souhaitons que le rite extraordinaire de St Pie V comme on le désigne maintenant, devienne lui aussi ordinaire. Laughing



********************************




"...si un homme ne renaît, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu". Jn 3, 3
Revenir en haut Aller en bas
ami de la Miséricorde
Assidu
avatar

Nombre de messages : 6236

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Lun 09 Juil 2007, 18:00

Chers amis
je ne sais si vous connaissez ce site qui est une association qui défend la Liturgie de notre Eglise
je vous met le lien , il dénonce toutes les dérives de la liturgie dans la célébration de la Messe de Paul VI
http://perso.orange.fr/proliturgia/

Union de prière
Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
http://www.saintmichel-princedesanges.com/
Jean
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1142

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Lun 09 Juil 2007, 18:53

Merci cher Ami de la Miséricorde,

J'ai relevé ceci sur le site :

Citation :
12. Tout Catholique, qu'il soit prêtre, diacre, ou fidèle laïc, a le droit de se plaindre d'un abus liturgique auprès de l'évêque diocésain ou directement auprès du Siège apostolique en raison de la primauté du Pontife romain.

Il faut écrire à l'évêque avec copie au Nonce Apostolique. C'est le meilleur moyen de se faire entendre.



********************************




"...si un homme ne renaît, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu". Jn 3, 3
Revenir en haut Aller en bas
Frère Chris/Majuscule sol
Assidu
avatar

Nombre de messages : 666
Localisation : aix-en-P.

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Lun 09 Juil 2007, 22:27

Like a Star @ heaven Je voudrais m'exprimer sur ce sujet sous forme de question.
La messe grégorienne chantée est-elle forcément liée au rite de St PieV?
Car ce rite suppose qu'un seul prètre célèbre,dos aux fidèles,et exclut toute concélébration.Il me semble que dans les abbayes bénédictines et cisterciennes,la messe est chantée en latin,face aux fidèles s'il y en a,avec la concélébration de tous les prètres de l'Abbaye.
Il suffit de regarder la messe du pape actuel,le mercredi sur KTO.Elle est dite en latin et devant la foule.Benoit XVI n'est-t-il pas un exemple vivant?
Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Lun 09 Juil 2007, 22:57

Bonsoir Frère Christian,

Il existe bien des messes grégoriennes en latin mais qui sont de rite vatican II, le Prètre est face à l'assemblée et la liturgie est telle qu'elle a été définie par le Concile.

Un bel exemple de cette messe est celle de l'enterrement de Jean-Paul II.

A mon sens, il s'agit d'un excellent compromis qui permet tout à la fois aux fidèles de participer mais qui permet, aussi, bien entendu, à tout un chacun de se tourner vers Dieu et d'élever les coeurs vers le Seigneur. Le latin, les chants grégoriens, la communion à genou et dans la bouche, les temps de prière à genou etc. aidant cet envol vers Dieu.

Mais, il ne s'agit pas, non plus de l'ancienne liturgie et des messes basses latines qui permettent peu la participation aux chants.
N'oublions pas que ces messes basses ont donné l'expression : "On ne fait pas de messes basses sans curé" ce qui signifie ne parle pas à voix basse pour que personne ne te comprenne. Cette expression me semble éloquente quant à la façon dont les gens ressentaient les messes basses de rite ancien.


Un excellent compromis, donc qui permet tout à la fois d'élever nos coeurs vers Dieu, de participer à cette élévation des coeurs et qui permet également de prier en communauté avec les autres fidèles.

Un mélange de respect, d'amour et d'échanges.

A mon sens, il s'agit là de la meilleure façon de vivre l'eucharistie.

Mais, cette messe est peu connue des héritiers de Vatican II et est mise en cause par les partisans de l'ancienne liturgie.

J'espère de tout coeur que le motu proprio ne va pas remettre en cause ces messes qui sont si belles et qui sont, en fait, la symbiose de l'ouverture vers les autres et du respect dû à Dieu.


Leodia



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1142

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Lun 09 Juil 2007, 23:45

Bonsoir Leodia et frère Christian,

Citation :
Je voudrais m'exprimer sur ce sujet sous forme de question.
La messe grégorienne chantée est-elle forcément liée au rite de St PieV?
Car ce rite suppose qu'un seul prètre célèbre,dos aux fidèles,et exclut toute concélébration.Il me semble que dans les abbayes bénédictines et cisterciennes,la messe est chantée en latin,face aux fidèles s'il y en a,avec la concélébration de tous les prètres de l'Abbaye.

C'est bien la preuve d'une tromperie générale, une sorte de complot dans l'Eglise. Le latin n'a jamais été interdit, ce sont les langues vernaculaires qui ont été permises. Mais on a fait croire le contraire. Le rite de St Pie V n'a jamais été interdit et là encore on a fait croire le contraire. D'où la nécessité d'un Motu Proprio pour libéraliser ce rite. Si on réfléchit bien, on est dans l'absurde.

En revanche, et j'insiste là dessus, un peu partout on s'est autorisé des pratiques qui ne sont pas permises. C'est quand même assez grave lorsqu'on voit comment ont été désertées les églises après ces réformes. Quand on évalue le recrutement des traditionnalistes par rapport aux autres séminaires, voire les communautés religieuses traditionnelles, il y a de quoi se poser des questions. Et qu'on ne vienne pas m'opposer le renouveau charismatique ou les communautés nouvelles, cela n'a rien à voir, parce que là aussi il faudrait séparer le bon grain de l'ivraie.



********************************




"...si un homme ne renaît, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu". Jn 3, 3
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1142

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Mar 10 Juil 2007, 00:32

Citation :
À la différence d'autres Association nationales ou internationales qui oeuvrent plus particulièrement pour un retour aux rites liturgiques d'avant Vatican II (messe dite "tridentine" ou "de S. Pie V" ou encore "traditionnelle"), l'Association PRO LITURGIA ne demande, en matière de liturgie, que l'exacte application des décisions prises à la suite du concile Vatican II. Son but est donc de favoriser la mise en oeuvre de la liturgie définie par le Missel romain actuellement en usage, y compris - quand des fidèles en font la demande ou qu'une occasion particulière se présente - sous sa forme latine et grégorienne, comme le recommande l'Église.

source : http://perso.orange.fr/proliturgia/ConnaitreAPL.htm



********************************




"...si un homme ne renaît, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu". Jn 3, 3
Revenir en haut Aller en bas
johan
Assidu
avatar

Nombre de messages : 247

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Mar 10 Juil 2007, 10:17

bonjour à tous ,
j'ai trouvé sur le site du diocèse de Lyon cette précision du Cardinal Barbarin:

"Dimanche soir, le Cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a rencontré les représentants de la presse écrite et des médias audiovisuels. Il a insisté sur le fait que ce texte de Benoît XVI manifestait une forte volonté de réconciliation au sein même de l’Eglise, dans la droite ligne de ce que le pape avait lui-même évoqué le jour même de son élection. En effet, « aussitôt après son élection, alors que les portes de la chapelle Sixtine étaient encore closes, Benoît XVI nous a expliqué le choix de son prénom. Se référant à Benoît XV, grand artisan de paix, il a dit : « Je voudrais vivre d’abord un pontificat de réconciliation. » Dans la pensée du Pape, il y a cette conviction profonde que « si nous ne faisons pas maintenant un geste, la division avec les traditionalistes deviendra un schisme irrémédiable ». Aussi, par ce Motu Proprio, il confirme les dispositions de Jean-Paul II à leur égard : « S’ils veulent rester fidèles à Rome, qu’ils sachent que les portes leur sont ouvertes et que leur attachement à la liturgie ancienne n’est pas un obstacle ».

Pour l’Archevêque de Lyon, « la seule vraie nouveauté de ce Motu Proprio, c’est que la décision d’examiner et d’accéder aux demandes des fidèles dans ce domaine dépend désormais de l’autorité des curés. Comme Jean-Paul II l’avait fait pour les évêques en 1988, Benoît XVI invite aujourd’hui les curés à accueillir « volontiers les demandes de célébrer la Messe selon le rite du Missel romain édité en 1962 ».

Mais, a-t-il ajouté, « le pape demande aux traditionalistes de reconnaître la valeur et la sainteté du Missel romain proclamé par Paul VI, et à tous de se pénétrer de la dimension divine et sacrée de l’Eucharistie ». C’est pourquoi, pour le cardinal, « ce sera un vrai progrès pour l’unité s’ils acceptent de reconnaître « la valeur et la sainteté » du Missel de Paul VI avec lequel je célèbre la messe chaque jour depuis mon ordination et s’ils cessent d’ « exclure par principe la célébration selon les nouveaux livres ».

Il est clair aussi que « Vatican II étant un don de l’Esprit, il faut lui obéir » et accueillir les textes du Concile dans leur totalité.

Aussi le Cardinal invite-t-il tous ses diocésains à relire attentivement la constitution de Vatican II sur la liturgie. « Ce sera le meilleur chemin pour refaire l’unité, toujours fragile dans l’Eglise ».

Au plan pratique, le cardinal a annoncé qu’il adresserait dans les jours à venir une lettre à l’ensemble de ses diocésains* et qu’il inviterait son presbyterium à une rencontre début septembre pour voir ensemble comment mettre en application le Motu Proprio dans le diocèse de Lyon, sachant que le diocèse de Lyon disposait de prêtres prêts à célébrer « selon le Missel de 1962 », que ce soit les prêtres diocésains desservant l’église Saint Georges, les membres de la Fraternité Saint Pierre et quelques autres encore.

Le souhait que je formule: que les catholiques ne partent pas en querelles de clocher d'un autre temps puisque le Seigneur nous a ordonné de nous aimez les uns les autres...
bonne journée à tous
johan sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
johan
Assidu
avatar

Nombre de messages : 247

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Mar 10 Juil 2007, 10:21

pour qu'il ny ait pas d'ambiguité
[quote]Le souhait que je formule: que les catholiques ne partent pas en querelles de clocher d'un autre temps puisque le Seigneur nous a ordonné de nous aimez les uns les autres...
c'est moi Johan qui le formule ... salut sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1142

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Mar 10 Juil 2007, 19:56

Je formule le même voeu, cher Johan. Dans le texte qui suit, il est fait mention de ce qui divise. Ce n'est pas ce qu'on croit habituellement.

Rencontre avec M. l’Abbé Laffargue à propos du Motu Proprio


Monsieur l’abbé, le Pape Benoît XVI vient de donner la liberté à tous les prêtres de célébrer la Messe selon le rite romain d’avant le Concile Vatican II. Qu’en pensez-vous ?

Ayant reçu l’appel de Dieu au sacerdoce par la fréquentation de ce rite et ayant été ordonné prêtre dans ce rite, j’en suis très heureux et infiniment reconnaissant à notre Saint-Père le Pape. Car j’ai toujours apprécié dans "la Messe de Saint Pie V" son caractère sacré et la mystique qu’elle exprime.

C’est d’abord justice. Il n’avait pas été interdit ni abrogé (art. 1 du M.P. et lettre d’accompagnement aux évêques, §6), mais, en pratique, il l’était malheureusement.

C’est ensuite un geste de charité, car de nombreux fidèles, jeunes pour la plupart (le Pape le fait remarquer dans la même lettre), l’apprécient beaucoup comme on le voit dans les pèlerinages de Pentecôte entre Paris et Chartres. D’autre part, les communautés anciennes et nouvelles qui utilisent l’ancien rite (selon la possibilité que leur avait donnée le Pape Jean-Paul II dans un autre "Motu Proprio" : Ecclesia Dei de juillet 1988), ont beaucoup de vocations religieuses et sacerdotales.

Cette disposition ne va-t-elle pas accentuer les divisions dans l’Eglise ?

L’unité se fait dans la Foi et dans la Foi catholique. En l’occurrence, il s’agit de la Foi de l’Eglise dans le Saint Sacrifice de la Messe perpétué sur l’autel par le prêtre, autre Christ, avec son fruit : la sainte Eucharistie, corps et sang du Christ, présence réelle et substantielle (Catéchisme de l’Eglise Catholique, n°1374). Et la Messe doit exprimer cette foi, la transmettre, quel que soit le rite.

Ce qui fait la division, c’est de ne pas suivre les Livres liturgiques, d’innover, de suivre des modes, de banaliser le sacré.

Le Pape Jean-Paul II avait beaucoup insisté sur la fidélité des prêtres et des fidèles aux prescriptions de l’Eglise qui, en cette matière (de Foi), parle au nom du Seigneur (encyclique sur l’Eucharistie, 2003 et document contre les abus en 2004).

Mais le latin, la célébration dos au peuple, c’est un retour en arrière !

La réforme du rite de la Messe par le Pape Paul VI en 1969, selon les souhaits du Concile Vatican II, était bien en latin (langue universelle de l’unité) et elle ne demandait pas de retourner l’autel ou de célébrer sur des tables !

On ne doit pas se positionner ni "en avant", ni "en arrière", mais vers l’Orient, vers Dieu. Au propre et au figuré. Les églises ont été construites par des hommes de foi dans ce sens, vers le soleil qui se lève et qui s’est levé un dimanche de Pâques, vers le Ciel.

Ce n’est pas un face à face fermé sur lui-même, une auto-célébration, a-t-on pu dire. La liturgie actuelle distingue bien la liturgie de la Parole et la liturgie Eucharistique. On se tourne, à chaque fois, vers ceux et vers Celui auquel on parle.

Mais si on ne comprend rien et si on ne voit rien !

Voir quoi ? On ne voit ni ne touche le Christ ressuscité et monté au ciel "à la droite du Père" ("Ne me touche pas", a dit Jésus à Marie-Madeleine à l’aube de Pâques, Jn 20,17) ! Pensez-vous que depuis quarante ans qu’on voit tout et de près, qu’on touche l’hostie, la Foi et la connaissance de Dieu ont grandi, se sont fortifiées et, qu’avant, on ne comprenait ni ne savait rien ?

Au contraire, il me semble qu’à trop aller dans ce sens, on a vidé le contenu du mystère – car la Foi est un mystère ("Il est grand le mystère de la Foi !", proclame le célébrant après la consécration) – et que les fidèles, les jeunes en particulier formés dans cet esprit, ne savent plus ce qu’est le prêtre, ce qu’est la Messe, ce qu’est l’Eucharistie. Et les églises se sont vidées, les vocations se sont taries.

L’ancien rite donne une éducation mystérieuse et sublime de la Foi, en particulier dans le silence du Canon (la prière eucharistique n°1). Le Cardinal Ratzinger en faisait l’éloge dans l’admirable "Un chant nouveau pour le Seigneur" (Ed. Desclée-Mame, 1995, pp.188-191).

Ajoutons que le chant grégorien est indémodable, qu’il éduque aussi la Foi, qu’il touche, non les sens (vite lassés de toutes "les messes" qu’on a créées sans parler des cantiques), mais l’âme ; qu’il apaise, qu’il élève.

C’est exactement ce dont nous avons besoin aujourd’hui.

Allez-vous instaurer "la Messe de St Pie V" dans votre paroisse ?

Il faut pour cela la demande d’ "un groupe stable de fidèles attachés à la tradition liturgique antérieure", écrit le Pape dans son Motu Proprio.

C’est le curé qui doit "apprécier lui-même ce qui convient pour le bien de ces fidèles en harmonie avec la sollicitude pastorale de la paroisse, sous le gouvernement de l’évêque, en évitant la discorde et en favorisant l’unité." (art. 5, § 1).

Notez aussi que le "Motu Proprio" est applicable à partir du 14 septembre.

Autre est une paroisse territoriale (comme Tossiat ou Certines), autre une paroisse personnelle (affectée à un rite déterminé par exemple et qui n’a pas de territoire). Déjà, à Tossiat, depuis dix ans, est célébré le rite actuel selon les lois liturgiques en vigueur. Face au peuple le dimanche, face à Dieu (vers l’Orient, à l’autel de la Sainte Vierge) en semaine, ainsi qu’une fois par mois, le premier jeudi, à l’autel majeur, après l’Heure sainte de la Garde d’Honneur du Sacré-Coeur de Jésus.

Nous ne sommes ici prisonniers d’aucun courant, d’aucune "sensibilité". Nous utilisons tour à tour les différentes "messes" (Pro Europa, San Lorenzo, Sylvanès, Festive…et, pour l’Avent et le Carême, le Kyriale grégorien XVII avec "l’asperges me" du début).

Pour les fêtes, nous chantons le Kyriale VIII "des anges", que tout le monde connaît.

De même pour le Credo, dont la version "tourne" tous les dimanches : celui des Apôtres, puis celui de Nicée-Constantinople en français, lus ; puis, en grégorien, le Credo I et le Credo III, chantés en latin. Nous utilisons des cantiques anciens dits "traditionnels", des cantiques récents, dits "du renouveau", etc. C’est parfaitement éclectique.

Mais, si "un groupe stable de fidèles" me demande de célébrer l’ancien rite de la Messe dans l’esprit du Motu Proprio de Benoît XVI, je le ferai volontiers comme un enrichissement, après avoir consulté les fidèles de mes paroisses et ceux qui sont présents tous les dimanches. Non au motif de ressusciter un passé idéalisé, d’opposition à un vrai renouveau (qui a été, trop souvent il est vrai, confisqué par des idéologues sectaires qui ont fait tant de mal à l’Eglise), ou encore, au bénéfice de catholiques qui se seraient fait les propriétaires chagrins d’un rite dont ils ne connaissent que la forme.

Tout le monde doit s’ouvrir : à la grâce divine, dans la Tradition qui n’est pas rupture (en avant ou en arrière !) mais continuité et enrichissement.

Dans la paix et dans la joie.

- N.B. : La "Constitution sur la sainte Liturgie" ( 4 déc. 1963) du Concile Vatican II (1962-1965) stipulait ceci :
Obéissant fidèlement à la Tradition, le saint Concile déclare que la sainte Mère l’Eglise considère comme égaux en droit et en dignité tous les rites légitimement reconnus, et qu’elle veut, à l’avenir, les conserver et les favoriser de toutes manières… Et il souhaitait que là où il en est besoin, on les révise avec prudence dans l’esprit d’une saine tradition…(n°3).

L’abbé Laffargue a été ordonné prêtre au séminaire d’Ecône (Suisse) par Mgr Marcel Lefebvre, le 29 juin 1979.

Co-fondateur de la Fraternité sacerdotale Saint Pierre (1988).

Incardiné dans le diocèse de Belley-Ars depuis 1997, aujourd’hui curé de Tossiat et Certines

Secrétaire de l’Association sacerdotale "Lumen Gentium"

Membre du G.R.E.C. (Groupe de Réflexion Entre Catholiques) depuis avril 2007.

Publication : "Pour l’amour de l’Eglise", entretien avec Annie Laurent, éd. Fayard, 1999.

Source : http://www.chretiente.info/eglise_catholique.php?breve1581



********************************




"...si un homme ne renaît, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu". Jn 3, 3
Revenir en haut Aller en bas
Frère Chris/Majuscule sol
Assidu
avatar

Nombre de messages : 666
Localisation : aix-en-P.

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Mer 11 Juil 2007, 22:13

Like a Star @ heaven Bonsoir.Je connais un peu le diocèse de Belley-Ars.La paroisse de Tossiat et son Curé font vraiment exception dans le diocèse et L'Evêque en a bien du souci.Pas très loin de là,il y a le bon exemple du Séminaire d'Ars,centre d'études en vue du Sacerdoce.Cette formation est sérieuse,stricte et traditionelle.Je pense que l'avenir de l'Eglise est plutôt de ce côté.Rectifier le tir est une chose nécessaire aujourd'hui dans l'Eglise.Mais revenir en arrière,à un état antérieur,n'est pas possible.Il en est de même dans la vie d'un homme:même s'il y a eu de bonnes périodes mémorables,on ne retrouve jamais exactement les mêmes conditions...
Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Mer 11 Juil 2007, 22:52

Bonsoir Frère Christian,

Je pense que le motu proprio ne fait que remettre les choses en place. Le latin n'a jamais été interdit par le Concile Vatican II, il permettait juste l'emploi des langues vernaculaires. Les Eglises de France, de Belgique, des Pays-Bas ont tout à fait déformé le sens même du concile et ont défait petit à petit le sens même de l'Eucharistie. Un retour "en arrière", un retour au sens profond de notre religion est donc indispensable et cela doit passer nécessairement par une refonte complète des messes telles qu'elles se déroulent actuellement. La meilleure façon de revenir à une liturgie saine qui est tournée vers Dieu doit passer par un retour, non pas en arrière, mais un retour à ce qui a porté l'Eglise pendant des siècles, à savoir le latin et le chant grégorien, ne fut-ce qu'en partie.

Il ne s'agit pas d'un retour en arrière mais d'un retour au sens profond de l'eucharistie, au sens profond de l'adoration de Dieu, un retour à Dieu, somme toute, Dieu qui a été quelque peu oublié dans les liturgies modernes.

Un retour en arrière, dites-vous, non, un grand bond en avant vers l'adoration de notre Seigneur, centre unique de l'Eucharistie.

Un retour à l'humilité dont tout homme a besoin pour adorer Dieu. Et non, plus des Eucharisties tournées vers l'homme et pour l'homme.

N'est-ce pas cela le vrai message de Notre Seigneur Jésus Christ?

J'espère de tout coeur que le motu proprio va permettre ce bond en avant vers Dieu et remettre l'humilité dans les coeurs afin qu'ils s'élèvent vers le Seigneur, avec l'aide des meilleurs instruments qui existent pour cela, le latin et le chant grégorien.

Cela dit, je pense qu'il n'est pas possible de rétablir la messe de Saint Pie V partout et que le mieux serait de trouver une messe intermédiaire. Mes voeux vont à la messe grégorienne de rite vatican II. A mon sens, c'est la plus belle, parce qu'elle intégre tout à la fois, le respect de Dieu et l'ouverture au prochain.

Sursum corda.

Leodia



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
johan
Assidu
avatar

Nombre de messages : 247

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Mer 11 Juil 2007, 23:14

comme je l'annoncais voici le texte du Cardinal Barbarin publié sur le site internet du diocèse de Lyon:

Frères et sœurs,

Samedi, le 7 juillet, a été rendu public le texte du Motu proprio (1), annoncé depuis octobre dernier. Il a été longuement travaillé ; de nombreux évêques français ont donné leur avis. Le Pape a pris le temps de mûrir cette décision et a tenu à l’accompagner d’une lettre personnelle qui en explique le sens.

« Il s’agit, écrit Benoît XVI, d’obtenir une réconciliation interne au sein de l’Eglise », avant qu’il ne soit trop tard. Dans l’histoire de l’Eglise, explique-t-il, de nombreuses divisions auraient pu être évitées ou ne pas devenir irrémédiables, si l’on avait posé à temps des gestes d’apaisement et de réconciliation. Le Pape pense que, quarante ans après les troubles qui ont suivi le Concile Vatican II, nous sommes dans cette circonstance historique. Il veut faire « tous les efforts afin que tous ceux qui désirent réellement l’unité aient la possibilité de rester dans cette unité ou de la retrouver ».

C’est à nous maintenant qu’il revient d’accueillir cette « Lettre apostolique » et de faire en sorte que sa mise en œuvre porte tout le fruit escompté.

De quoi s’agit-il ?

Depuis la réforme de la liturgie, certains sont restés attachés aux formes anciennes, surtout pour la célébration de la Messe. En juillet 1988, avec le Motu proprio « Ecclesia Dei », le Pape Jean-Paul II avait tendu la main aux fidèles attachés au Missel établi par le pape Jean XXIII, en 1962, qui voulaient rester unis à Rome. Il avait encouragé les évêques à accéder « largement et généreusement » à leur désir de participer à la Messe « d’avant le Concile », comme l’on dit.

A Lyon, dès 1989, le cardinal Decourtray leur avait ouvert en partie l’église saint Georges ; au fil des années, la communauté s’est développée, a pu bénéficier de l’usage exclusif de cette église et a pris de nouvelles initiatives, toujours avec l’accord de l’archevêque. En arrivant dans le diocèse, j’ai décidé que les autres demandes, concernant l’utilisation du Missel de 1962 pour des circonstances particulières, devaient être soumises à un prêtre qui les examinerait et donnerait les autorisations en mon nom.

Ce qui change.

Dans ce nouveau Motu proprio, Benoît XVI élargit les dispositions prises par Jean Paul II en juillet 1988. Vous pouvez en voir le détail en consultant le texte intégral qui a été mis sur le site internet du diocèse. Je mentionnerai seulement les points principaux.

Il y a un seul rite romain. Ce rite a une forme ordinaire, le Missel Romain promulgué par Paul VI à la suite du Concile Vatican II, et une forme extraordinaire, le Missel de 1962 que l’on peut utiliser dans les circonstances suivantes : lorsqu’un prêtre célèbre la Messe sans peuple (article 2) ; dans une communauté religieuse qui le souhaite (art. 3) ; « dans les paroisses où il existe un groupe stable de fidèles attachés à la tradition liturgique antérieure, le curé accueillera volontiers leur demande… Il appréciera lui-même ce qui convient pour le bien de ces fidèles en harmonie » avec l’unité de l’Eglise (art. 5, 1). Le curé peut aussi donner cette autorisation pour des circonstances particulières, comme un mariage, des obsèques, un pèlerinage… ( art. 5, 3).

Le curé peut accorder l’autorisation d’utiliser le rituel ancien pour les autres sacrements (baptême, mariage, sacrement du pardon, onction des malades…) « s’il juge que le bien des âmes le réclame » (art. 9, 1).

Comment avancer ?

Benoît XVI écrit aussi que ce Motu proprio prendra effet à compter du 14 septembre ; nous avons donc encore un peu temps pour nous préparer. Aujourd’hui, j’adresse également une lettre à tous les prêtres de notre diocèse pour les inviter à une rencontre, début septembre. Elle nous permettra de nous concerter, de réfléchir aux difficultés qui pourront se présenter, et de voir comment accueillir dans les meilleures conditions cette décision du Saint Père qui compte sur la bonne volonté de tous.

Dans sa lettre d’accompagnement, Benoît XVI affirme que la meilleure garantie pour que le missel de Paul VI puisse unir les communautés paroissiales et être aimé de tous est que la liturgie soit « célébrée avec beaucoup de révérence et en conformité avec les prescriptions des livres liturgiques. C’est ce qui rend visibles les richesses spirituelles et la profondeur théologique de ce missel ».

J’aimerais profiter de cet appel à l’unité de notre pasteur commun, pour suggérer à tous d’approfondir le mystère de la liturgie et de refaire quelques lectures à ce sujet. Nous n’avons pas encore mesuré la richesse profonde de la réforme liturgique de Vatican II. Je propose, par exemple, que l’on relise, seul, en groupe ou dans les communautés paroissiales, le décret du Concile sur la liturgie pour s’imprégner du sens profond de cette réforme. Mais on aura aussi grand profit à lire la Constitution Apostolique Missale Romanum du Pape Paul VI (1969) présentant le nouveau Missel ; c’est un texte court et essentiel. Le Missel lui-même, avec sa Présentation Générale, mérite une attention renouvelée (les prières, les prescriptions de mise en œuvre, une perception affinée de ses équilibres). La première section de la seconde partie du Catéchisme de l’Eglise catholique, intitulée « L’économie sacramentelle », présente le mystère de la liturgie avec une hauteur de vue qui enrichira tous les lecteurs (deux brefs chapitres, très denses, aux n° 1076 à 1209).

Il me semble que nous pouvons aussi reprendre le dialogue avec ceux qui sont attachés au Missel de 1962. Ils savent bien que la liturgie est vivante, qu’il serait bon d’avoir un même calendrier liturgique (où de nouveaux saints sont inscrits à chaque canonisation). Nous devons aussi parler du nouveau lectionnaire qui offre un choix beaucoup plus riche de textes de l’Ecriture Sainte, et il est clair que ce serait pour nous tous un progrès de lire, méditer et commenter les mêmes textes bibliques le dimanche ou en semaine. C’est avec tous ces signes que nous progresserons dans l’art de vivre comme des frères et sœurs dans l’ « Eglise une, sainte… ».

L’essentiel est de nous souvenir que l’unité de ses disciples est une intention majeure du Seigneur Jésus dans la prière qu’il adresse à son Père, la veille de sa Passion : « Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi… pour que le monde croie que tu m’as envoyé » (Jean 17, 21).

A tous, je souhaite un bon été et donne « rendez-vous » dans l’Eucharistie du 15 août que j’aurai la joie de célébrer à Fourvière, cette année. Que la joie de Marie habite nos cœurs. Que le témoignage de notre Eglise fasse entendre la joie du Magnificat !

« Mon esprit exulte en Dieu, mon Sauveur,

Sa miséricorde s’étend d’âge en âge »

Philippe Cardinal Barbarin, Archevêque de Lyon,
le 10 juillet 2007

(1) Il s’agit d’une Lettre Apostolique que le Pape décide d’écrire « de son propre mouvement » (en latin Motu proprio), c’est-à-dire qu’elle n’est pas le fruit du travail d’un Synode, à la différence par exemple de l’Exhortation publiée récemment pour rassembler les travaux du Synode d’octobre 2005 sur l’Eucharistie. [b]

« Que tous, ils soient un, comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi… pour que le monde croie que tu m’as envoyé » (Jean 17, 21)
c'est mon St Patron qui le dit alors je souhaite de tout coeur que nous ne fassions pas marche arrière que notre unité ne soit pas prise au piège des divisions dans l'Eglise Evil or Very Mad

johan
qui prie pour que nous tombions pas dans le piège du tentateur sunny sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4826
Age : 46
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Mer 11 Juil 2007, 23:15

Je m'excuse de le dire , mais je ne comprends pas le latin .

Et cette langue n'est pas Divin , alors pourquoi le latin ?

Si ce n'est de rien comprendre , ce serai de faire comme un aveugle tatilloné.

La parole de DIEU doit être compris de tous.Sinon cela ne sert plus à rien.


Je suis pour une langue que tous comprenne dans sa langue natale, c'est la moindre des choses.


Même dans notre propre langue nous en comprenons pas le sens alors dans une autre .


Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Mer 11 Juil 2007, 23:58

Bonsoir Nicolas,

Pour suivre une messe en latin, il suffit de se procurer un missel dans lequel sont juxtaposés les textes en latin et en français.

On reconnait facilement ce que dit le prètre (le latin n'est pas une langue inconnue même quand on ne l'a jamais pratiquée), et on suit mot pour mot ce qui est dit, dans la traduction française.

Ce n'est vraiment pas difficile. Sans missel, c'est mission impossilble. Mais avec un missel, c'est merveilleux, car comme on lit tout, on est encore plus "dans la messe" que quand elle se déroule en français et que l'on peut être distrait par l'environnement.

C'est aussi ce qui fait la grandeur d'une messe en latin, quand on entend le prètre (donc pas les messes basses), le fait de suivre tout de a à z dans un missel fait que l'on est totalement impliqué du début à la fin.

Amicalement
Leodia



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
Frère Chris/Majuscule sol
Assidu
avatar

Nombre de messages : 666
Localisation : aix-en-P.

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Jeu 12 Juil 2007, 22:10

Like a Star @ heaven Bonsoir.Je ne pense pas non plus que le Pape,à titre personnel,comme il est dit,veuille un retour en arrière pour l'Eglise.
Il m'est venu une pensée sur ses intentions:Cette ouverture particulière à un rite préparerait,à mon sens ,d'autres ouvertures,non plus selon le temps(rites anciens)mais selon l'espace,si l'on peut dire,du côté de l'Orient.
La pluralité des rites existe depuis longtemps pour des minorités liées à des pays(Coptes,melkites,maronites,arméniens,et même Lyonnais!pour l'humour.)Il s'agirait d'officialiser cette idée,de la situer dans une perspective d'avenir pour l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Danielle
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1850
Localisation : Québec Canada

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Ven 13 Juil 2007, 06:55

Moi aussi je suis de cet avis, c'est pour une meilleure Unité que le Pape a présenté son Motu Proprio.

Il y avait des abus car cela n'était pas assez "encadré"... j'ai connu l'époque des messes dites à gogo où toute musique y était permise... cela a fait son temps... et plus il y avait des libertés plus ou moins bonnes dans la liturgie moins il y avait de personnes qui fréquentaient... C'est comme si le fait de "désacraliser" certains rites rendait la messe moins Sacrée... comme lui enlever de l'importance...

Avez-vous déjà lu les 33 points des FM pour désacraliser la messe ? Je vous transmets un lien qui les énumère... je n'ai pas tout lu sur ce site, mais les 33 points m'apparaissent être plausibles.

http://lafrancecouronnee.aceboard.fr/235487-9981-9512-0-Plan-maconnique-pour-destruction-Sainte-Messe-points.htm
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4826
Age : 46
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Célébration de la Messe   Mar 17 Juil 2007, 14:36

Bonjour à toutes et à tous ,



Célébration de la Messe
- Déroulement de la célébration
- Information sur certaines parties de la Messe
- Attitudes et gestes de l'assemblée
- Réponses de l'assemblée
- Images et vidéos sur la célébration de la Messe

Lien :
http://catholique-nanterre.cef.fr/faq/messe_celebration_suite.htm



Amicalement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Dim 22 Juil 2007, 14:57

Bonjour à tous,

Une de mes connaissances allemande vient de me faire parvenir les liens suivants. Ils concernent des vidéos de messes en latin et en langue vernaculaire. Ils montrent des messes presqu'hérétiques et des messes tradionnelles.

Certains valent la peine d'être vus.


Pour les messes tradionnelles :
außerordentlicher Ritus1 - Traditionell – levitiertes Amt = drei Priester
http://www.youtube.com/watch?v=enWiFcsBqIE&mode=related&search=

außerordentlicher Ritus2 - Traditionell – Hochamt mit einem Priester
http://www.youtube.com/watch?v=vMJaDU7x_Xo&mode=related&search=

außerordentlicher Ritus3 - Traditionell – Hochamt mit einem Priester
http://www.youtube.com/watch?v=LyE1gZjrGvE&mode=related&search=

außerordentlicher Ritus4 - Traditionell – Alltagsmesse
http://www.youtube.com/watch?v=IaDiOLD1kLU&mode=related&search=



Pour les autres :
ordentlicher Ritus1 (normale Sonntagsmesse)
http://www.youtube.com/watch?v=ckEMBLs7hpM&mode=related&search=

ordentlicher Ritus2 (Halloween-Messe1)
http://www.youtube.com/watch?v=WadbbxPoBlk&mode=related&search=

ordentlicher Ritus3 (Halloween-Messe2)
http://www.youtube.com/watch?v=khco_N-uEOY&mode=related&search=

ordentlicher Ritus4 (Missstände)
http://www.youtube.com/watch?v=fHi_VZLtcQ8&mode=related&search=

ordentlicher Ritus5 (Missstände)
http://www.youtube.com/watch?v=Fv_y47x9kSk&mode=related&search=


J'ai pour ma part visionné la toute dernière de la seconde liste et c'est édifiant!!!

Pour ceux qui n'ont jamais eu l'occasion d'assister à une messe en latin, la première série pourra peut-être leur en donner une idée.

Ce que je trouve particulièrement intéressant dans tout ceci, c'est que, je ne connais absolument pas l'allemand mais que l'universalité du latin me permettrait de suivre en Allemagne la messe telle que je la suivrai partout et cela redonne une dimension universelle à l'Eglise.
A réfléchir....

Bon dimanche à tous

Leodia

Ps : Philippe avait déjà regroupé tout ce qui parlait du Motu proprio. J'y ai ajouté tous les messages autour du retour de la messe en latin et de sa célébration.



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
Danielle
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1850
Localisation : Québec Canada

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Lun 23 Juil 2007, 04:29

Merci Leodia pour ces liens. En effet, moi qui n'ai jamais assisté à une messe en latin je reconnais que c'est Éditifant ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas
Assidu
avatar

Nombre de messages : 4826
Age : 46
Localisation : Hérault (34)

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Dim 05 Aoû 2007, 16:22

Bonjour à toutes et à tous .


Vidéo :

Messe de toujours :
http://www.dailymotion.com/relevance/search/chant+gregorien/video/xvyjx_messe-de-toujours_events

La beauté de la Tradition Catholique :
http://www.youtube.com/watch?v=SCot5L54-dE&eurl=http%3A%2F%2Fwww%2Eunavoce%2Efr%2F

Motu Proprio Summorum Pontificum :
http://www.youtube.com/watch?v=zw6995uGbaU&eurl=http%3A%2F%2Fwww%2Eunavoce%2Efr%2F

Summorum Pontificum-Benedict XVI’s Moto Proprio :
http://www.youtube.com/watch?v=AEi9JJswEa4&mode=related&search=

Celebration of the Motu Proprio :
http://www.youtube.com/watch?v=kMu-F4M1ojw&mode=related&search=

JT Réunion sur la Messe traditionnelle :
http://www.youtube.com/watch?v=GSx-w18ycL8&mode=related&search=



Una voce-Pâques 2007-Samedi Saint :
http://www.dailymotion.com/relevance/search/chant+gregorien/video/x1n9fy_una-voce-paques-2007-samedi-saint_family

Séquence de Pâques :
http://www.dailymotion.com/relevance/search/chant+gregorien/video/x4wd4_sequence-de-paque_events


Amicalement
Nicolas
Revenir en haut Aller en bas
Frère Chris/Majuscule sol
Assidu
avatar

Nombre de messages : 666
Localisation : aix-en-P.

MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   Dim 05 Aoû 2007, 17:11

Like a Star @ heaven Merci pour ces témoignages.J'ai visionné quelques videos données par Leodia.Très difficile de se faire un jugement.Le choix des videos n'est pas très objectif,la manière de filmer est suggestive:pour les progressistes,la caméra bouge tout le temps,l'image est floue,pas de cadrage,c'est de l'amateurisme.Au contraire,pour le rite de St Pie V,l'image est très belle,bien filmée...Il est vrai que ce témoignage est émouvant,le silence,le recueillement sont bien reçus.Mais la messe privée du Pape Benoit XVI montrée dans un reportage était tout aussi intense.
Les abus du Concile ne sont pas le Concile.Je crois plus à l'impact de la sainteté du prètre dans la célébration qu'à celui du rite suivi.Les messes du Padre Pio sont mémorables mais aussi,celles du Père Tardif ou Jacques Marin à Paray-le-Monial,comme celles célébrées à Medj...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: célébration de la messe- retour du latin - motu proprio   

Revenir en haut Aller en bas
 
célébration de la messe- retour du latin - motu proprio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» célébration de la messe- retour du latin - motu proprio
» Rumeur sur le retour du latin au collège
» "La célébration de la Messe doit être tournée vers Dieu", nous dit le Cardinal Ratzinger
» celebration de la sainte messe en allemagne ( ame sensible s'abstenir)
» Prière à réciter avant la messe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: En direct de Rome...-
Sauter vers: