Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 18 août Notre-Dame de Liesse
par ami de la Miséricorde Hier à 23:46

» 18 août Sainte Hélène
par ami de la Miséricorde Hier à 23:12

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
par ami de la Miséricorde Hier à 23:00

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 18:48

» 17 août Sainte Jeanne Delanoue
par ami de la Miséricorde Hier à 00:51

» Luz de Maria (approbation de l'Eglise) sur les messages depuis 2009 au mois de M
par Stefanos Mer 16 Aoû 2017, 22:15

» 16 août Saint Roch de Montpellier
par ami de la Miséricorde Mer 16 Aoû 2017, 01:58

» 15 août Assomption de la Très Sainte Vierge Marie
par ami de la Miséricorde Mar 15 Aoû 2017, 01:08

» 14 août Saint Maximilien-Marie Kolbe
par ami de la Miséricorde Lun 14 Aoû 2017, 01:51

» 13 août : Saint Bénilde de Saugues
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 16:44

» 13 août Sainte Radegonde de Poitiers
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 01:20

» 13 août Saint Jean Berchmans
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 01:00

» 13 août Saint Hippolyte de Rome
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 00:42

» 13 août Saint Dorothée de Gaza
par ami de la Miséricorde Dim 13 Aoû 2017, 00:29

» 12 août Sainte Jeanne-Françoise Frémiot de Chantal
par ami de la Miséricorde Ven 11 Aoû 2017, 23:09

» 11 août Sainte Claire d'Assise
par ami de la Miséricorde Ven 11 Aoû 2017, 01:16

» 10 août Sainte Philomène
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Aoû 2017, 01:26

» 10 août Saint Laurent de Rome
par ami de la Miséricorde Jeu 10 Aoû 2017, 01:09

» 9 août Sainte Thérèse-Bénédicte de La Croix (Edith Stein)
par ami de la Miséricorde Mer 09 Aoû 2017, 01:56

» 8 août Saint Dominique de Guzman
par ami de la Miséricorde Mar 08 Aoû 2017, 10:25

» 7 août Saint Gaëtan de Thienne
par ami de la Miséricorde Lun 07 Aoû 2017, 00:16

» Du 6 au 14 août Neuvaine de l'Assomption
par ami de la Miséricorde Dim 06 Aoû 2017, 08:52

» 6 août Transfiguration du Seigneur
par ami de la Miséricorde Dim 06 Aoû 2017, 08:43

» 5 août Dédicace de Sainte Marie Majeure
par ami de la Miséricorde Ven 04 Aoû 2017, 21:34

» 4 août Saint Jean Baptiste Marie Vianney
par ami de la Miséricorde Jeu 03 Aoû 2017, 22:27


Partagez | 
 

 Le livre de Benoît XVI sur Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Le livre de Benoît XVI sur Jésus   Sam 19 Mai 2007, 16:07

"Jésus de Nazareth"de Benoît XVI en vente en France

"En train de lire le livre du pape Ratzinger sur Jésus de Nazareth !
Cet ouvrage est le plus grand anti-dépresseur (intellectuel et spirituel) que l'on puisse trouver aujourd'hui :

Les journalistes reçoivent les livres à l’avance. Je suis en train de lire Jésus de Nazareth. Et je comprends pourquoi le public lui fait un triomphe en Italie et en Allemagne : ce livre répond exactement (avec une précision chirurgicale) à l’agnosticisme actuel. L’idée répandue aujourd’hui est :

- que le « Jésus de la foi » a été inventé par les chrétiens cent cinquante ans après la mort du « Jésus de l’histoire »,

- et que l’un et l’autre n’ont rien à voir ensemble.

Or ce n’est pas une idée neuve. C’est même une idée vieillotte, remontant à la fin du XIXe siècle : époque où la méthode historico-critique n’existait pas encore ! En 2007 on nous affirme que cette méthode réfute le christianisme. En réalité, explique Benoît XVI, non seulement elle ne le réfute pas, mais elle lui est indissociablement liée. Car la foi chrétienne est enracinée dans l’histoire : elle repose sur un fait historique, daté et localisé, l’événement Jésus de Nazareth. Que peut-on dire de cet événement et de ses récits-méditations (les évangiles), à la lumière : a) de la méthode historico-critique, b) de la foi pascale, l’une et l’autre se complétant sans s’exclure ?

C’est le contenu du livre du pape.

Voilà pourquoi il met le doigt là où ça fait mal : sur le préjugé qui fonde l’agnosticisme officiel d’aujourd’hui, et selon lequel « on ne sait rien de Jésus de Nazareth et l’Église a tout inventé ».

Le livre était indispensable et même urgent, dans la mesure où : 1. cet agnosticisme est massivement répandu (y adhérer est un signe de vertu citoyenne, ne pas y adhérer est un symptôme d’intolérance) ; 2. beaucoup de chrétiens d’Europe sont influencés par cet agnosticisme, ce qui explique leur confusion mentale et morale (et la déprime où ils pataugent, qui a conduit des dizaines de milliers d’entre eux à quitter l’Église).*

Les Européens vont pouvoir s’extraire de leur déprime en étudiant ce livre, main tendue par l’un des meilleurs experts de l’Écriture, de la théologie et des méthodes modernes d’analyse historique et exégétique ; expert qui est aussi le guide élu de la planète catholique !

Bien entendu nous allons en reparler, quand vous serez tous en train d’étudier crayon en main Jésus de Nazareth. Dans vos librairies le 24 mai. Chez Flammarion. "
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Re: Le livre de Benoît XVI sur Jésus   Sam 19 Mai 2007, 16:12

En lisant le livre de Benoît XVI, « Jésus de Nazareth »

2/ Un diagnostic acéré, une lumière nouvelle :

Les journalistes s’empresseront de ne pas lire ce Jésus de Nazareth, mais continueront à écrire sur son auteur en le qualifiant de « conservateur ». Est-on « conservateur » si l'on combat les idées dominantes ? Non. Or c’est ce que fait le livre du pape. Il montre la facticité des images de Jésus conçues et installées depuis le siècle dernier. Il utilise les acquis des méthodes scientifiques d’investigation (histoire et exégèse), pour jeter une lumière nouvelle sur Jésus.

Le lecteur va de surprise en surprise : il découvre que le « Jésus de l’histoire » contient déjà le « Christ de la foi ».

Au chapitre 3, par exemple, le pape Ratzinger scrute les débuts des évangiles. Que sont-les évangiles ? Beaucoup plus qu’une « bonne nouvelle », terme trop faible ! Le mot « évangiles », c’est (au Ier siècle) le nom officiel des messages des empereurs romains, actes souverains, censés transformer le monde. Si Jésus et les apôtres utilisent ce mot, c’est à dessein, avec toute sa force de percussion. Sens de ce détournement de vocable : celui qui sauve le monde, c’est Dieu, ce n’est pas César.

Et quelle est la « nouvelle » portée par les évangiles ? C’est que « le Royaume est proche ».

MAIS QU'EST-CE QUE LE ROYAUME ?

Ici, l’enquête de Benoît XVI devient acérée. Il renvoie dos à dos deux erreurs contraires :

a) une certaine théologie triomphaliste du XIXe siècle qui assimilait le Royaume à l’Eglise (sur terre) ;

b) et, à l’inverse, le dérapage de la théologie libérale protestante (puis catholique au XXe siècle) : série de glissements qui prétendaient écarter « tout ce qui divise l’humanité » : écarter d’abord le Christ, puis Dieu, pour aboutir à l’idée que le Royaume n’est rien d’autre que l’union de l’humanité pour la paix ; la véritable mission « des religions » étant de se dissoudre dans ce programme, et de se mettre au service de pouvoirs séculiers.

Ce sont de fausses pistes, explique Benoît XVI : ceux qui les suivent sont obligés « à partir de leurs critères, de contester une grande partie des paroles de Jésus […] et d’en infléchir d’autres dans leur sens, même s’ils doivent pour cela leur faire violence ».

Mais l’évangile résiste à ces entreprises d’instrumentalisation : « la réalité que Jésus appelle ‘‘Royaume de Dieu, Seigneurie de Dieu’’ est extrêmement complexe, et c’est seulement en l’acceptant dans sa totalité que nous pouvons nous approcher de son message et nous laisser guider par lui. »

Jésus dans les évangiles nous dit :

- que Dieu est,

- qu’il agit ici et maintenant,

- que le Royaume « tout proche » est à la fois le temps de la pénitence et de la joie,

- que le Royaume, c’est Jésus lui-même au milieu de nous,

- que le Royaume « n’est pas là de par la simple présence physique de Jésus, mais qu’il l’est à travers son action dans l’Esprit Saint. En ce sens, c’est en lui et par lui que le Royaume de Dieu est présent ici et maintenant, qu’il est ‘‘tout proche’’… »

Quand on a saisi cela, explique le pape Benoît XVI, tous les faux problèmes théologiques disparaissent : l’opposition entre la communauté et l’individu, l’opposition entre la grâce et l’agir humain, etc.

Et pour saisir cela, il a suffi de se recentrer sur Jésus le Christ !

En lisant le livre du pape, nous saisissons aussi que la foi (la confiance) en Jésus-Christ est vraiment le « signe de contradiction », aujourd’hui comme il y a deux mille ans. C’est pour la rejeter – consciemment ou inconsciemment – que se sont construites les théories dérapantes du siècle dernier. Pourquoi ce rejet ? C’est une autre histoire.


tiré de eucharistie miséricorde
Revenir en haut Aller en bas
Danielle
Assidu
avatar

Nombre de messages : 1850
Localisation : Québec Canada

MessageSujet: Re: Le livre de Benoît XVI sur Jésus   Sam 19 Mai 2007, 22:14

Quand est-ce qu'il sera en vente au Québec ce Fameux Livre ???

J'ai hâte de le lire ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le livre de Benoît XVI sur Jésus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le livre de Benoît XVI sur Jésus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Publication de Verbum Domini, l'Exhortation Apostolique post-synodale de Benoît XVI
» GARABANDAL sur le bureau de Benoît XVI !!!
» Lettres de Grognard - Benoît Joseph LAMORAL
» Benoît XVI dans son livre "Jésus de Nazareth" : « Sans la vérité, l'homme ne peut saisir le sens de sa vie »
» Le Pape Benoît XVI est entré en Carême

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: En direct de Rome...-
Sauter vers: