Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 21 février : Saint Robert Southwell
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 21:58

» La Providence et la confiance en Dieu par Fr. Garrigou-Lagrange
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 21:39

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar Nicolas Hier à 18:29

» 20 février : Sainte Jacinta Marto
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Mer 19 Fév 2020, 21:34

» La consécration sous l'esclavage de Jésus en Marie débute ce 20 février
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar remi dec Mer 19 Fév 2020, 15:55

» 19 février : Saint Gabin de Rome
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Mar 18 Fév 2020, 21:35

» 18 février : Sainte Bernadette Soubirous
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Lun 17 Fév 2020, 20:46

» Apologia 2020
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar Nicolas Lun 17 Fév 2020, 16:07

» 17 février : St Alexis Falconieri et les fondateurs des Serv
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Dim 16 Fév 2020, 21:31

» 16 février : Sainte Julienne de Nicomédie
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Dim 16 Fév 2020, 07:42

» 15 février : Bienheureux Michel Sopocko
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Sam 15 Fév 2020, 08:30

» 15 février : Saint Claude la Colombière
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Sam 15 Fév 2020, 08:17

» 14 février : Saint Valentin de Terni
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 13 Fév 2020, 21:28

» 13 février Bienheureux Jourdain de Saxe
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Mer 12 Fév 2020, 21:13

» 12 février : Sainte Eulalie de Barcelone
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Mar 11 Fév 2020, 22:15

» 11 février : Notre-Dame de Lourdes
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Lun 10 Fév 2020, 21:50

» Du 3 au 11 février Neuvaine à Notre Dame de Lourdes
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Lun 10 Fév 2020, 21:24

» 10 février : Sainte Scholastique
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Dim 09 Fév 2020, 21:50

» 9 février Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Dim 09 Fév 2020, 08:33

» 8 février : Sainte Joséphine Bakhita
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Sam 08 Fév 2020, 09:16

» 7 février : Bienheureux Pie IX
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 06 Fév 2020, 21:58

» 6 février : Vénérable Marthe Robin
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Mer 05 Fév 2020, 22:27

» 5 février : Sainte Agathe de Catane
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Mar 04 Fév 2020, 22:05

» Catholique magazine propose de recevoir des livrets gratuits de témoignage
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar fontaine Mar 04 Fév 2020, 22:04

» 4 février Sainte Véronique
Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Emptypar ami de la Miséricorde Lun 03 Fév 2020, 21:49


Partagez
 

 Qu'est-ce que la Révolution ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
René 54
Assidu


Nombre de messages : 103

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyDim 11 Mar 2007, 10:47

Rappel du premier message :

Bonjour à tous,

Pour vous, qu'est-ce que la Révolution ?

René 54
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
René 54
Assidu


Nombre de messages : 103

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMar 27 Mar 2007, 14:19

Chère Dominique,

Dans la vie il est parfois nécessaire d’hausser le ton, l’Ecriture en témoigne. Cela ne signifie pas que l’on pourrait concevoir de la haine ou du mépris envers ces personnes.

Mon attitude n’a pas été dictée par une offense que j’aurai subie. Si je l’avais perçue ainsi, je le lui aurais fait remarquer.
Et qui suis-je pour penser ne pas être confronté à l’offense et à l’insulte (ce qui c’est déjà produit dans ma vie) quand je sais qu’on n’a pas hésité à traiter Jésus de possédé du démon ? Quand cela se produit il me suffit de retenir l’exemple du Christ dans cette situation.

Si je me suis montré plus sévère à son égard, c’est justement parce que c’est un religieux, il se doit d’être un exemple pour ceux qui fréquentent le forum, sinon son discours sur Dieu et la miséricorde divine tombe à plat, et il n’est plus qu’une « cymbale qui résonne » comme dit saint Paul.

Nous ne portons pas le même regard sur les conclusions à tirer de certains comportements répétitifs et qui suscitent de légitimes interrogations, car l’Eglise ne commence pas en 1962 , et nous avons été prévenus depuis longtemps que la corruption des masses commence par le clergé.

Fraternellement en Christ-Roi

René 54
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMar 27 Mar 2007, 14:27

Merci René de ta réflexion. J'y réfléchirai.
Il est vrai que c'est en échangeant que nous nous apportons mutuellement.

Union de prières

Dominique
Revenir en haut Aller en bas
stéphane
Assidu


Nombre de messages : 628

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMar 27 Mar 2007, 22:20

René 54, pourquoi parler a frère Christian comme cela ? un peu plus de retenu on est pas la pour se moquer les uns des autres...merci
Revenir en haut Aller en bas
Minuscule-Lune3
Assidu
Minuscule-Lune3

Nombre de messages : 870
Age : 40
Localisation : Lanaudière, Québec, Canada

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMar 27 Mar 2007, 22:43

Hooo là là...... je viens de passer prèt d'une heure à lire les 7 pages de ce fil.... (J,avoue humblement que j'ai sauté quelques lignes.... j'en ai la tête qui tourne!) Wink

Le sujet qui m'apparait effectivement important dans le cheminement personnel de certaines personnes me semble par contre très lourd pour d'autres.... (comme moi ses temps-ci Laughing ) Mais j'ai remarqué une chose.... j'ai remarqué le respect qui grandi ... oui... malgré certaines phrases utilisées... malgrés certaines blessures engendrées et non-voulues par la personne qui les a écrites... car je ne peux pas concevoir qu'une seule des personnes ici présentes ai écrit avec de mauvaises intentions... Mais, n'oublions pas que nous n'utilisons pas tous les même mots... les même phrases et els même expressions pour nous exprimer...

Je ne crois aps que René ai voulu être méchant... je ne crois pas non plus que Frère Christian n'aura retenu que les mots...et non le sens...

je suis d'accord avec le fait que parfois, dans la vie nous devons lever le ton... mais j'admets que de "deviner" à quel moment est plus difficile...

Éprouvant moi-même beaucoup de difficultées face à certains agissement de l'Église mais comprenant que mes réflexions ne sont aps nécéssairement LA vérité... je m'abstient d'exprimer certaines de mes réflexions à cet endroit.. car le mal que cela pourait faire dépasse mes capacités... et surtout..pas de retour en arrière possible...

Je vois aussi dans l'intervention de Leodia un réel soucis de paix et d'amour.. bravo ma chère amie.... ton humilité m'a profondément touchée!

pour tout les autres que je n'ai pas nomé... vous n'en êtes pas moins important... mais..j'ai l'esprit trouble quelque peu... je vous répète à tous et toutes.... prenons le temps de réflexion avant d'écrire ne serais qu'un seul mot qui pourait être mal interprété... voyez la polymique que cela peut engendrer...

J'ai vu en ce forum et celui qui l'a précédé tellement de propos qui ont été déformés... gardons la paix et l'amour en chaque syllabe!

Merci à tous de bien vouloir me pardonner mes fautes de frappe hihi et aussi peut-être mes idées farfelues... ce que j'essais simplement de vous dire c'est : Écoutons et lisons avec le coeur.. aps avec les oreilles et les yeux...

Mille bisou... cheers

Votre petite, minuscule soeur en Jésus notre Adoré Seigneur! I love you I love you

Édit: Pardon.... vous pouvez me rappeler le sujet initial svp??? Wink Razz I love you I love you



********************************




Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Banise10
Que Toi, Sainte Trinité, Tu guides nos pas et nos dires...!!!
Béni mes p'tits anges que Tu nous as prêtés!
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Assidu
Jean

Nombre de messages : 1142

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMar 27 Mar 2007, 23:03

Chère Minuscule-Lune,

Je suis content de te lire ce soir, tu apportes un peu de fraicheur dans ces échanges un peu tendus. Mais bon, c'est parfois de cette façon qu'on avance. Tout ce que tu dis, c'est très juste cheers et t'en fais pas pour les fautes de frappe Very Happy
A propos comment vas-tu ?

Je t'embrasse.

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Smile_10



********************************




"...si un homme ne renaît, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu". Jn 3, 3
Revenir en haut Aller en bas
Minuscule-Lune3
Assidu
Minuscule-Lune3

Nombre de messages : 870
Age : 40
Localisation : Lanaudière, Québec, Canada

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMer 28 Mar 2007, 05:57

Ça me fait plaisir mon cher Jean....

Pour mes petites nouvelles... je vous invite sur ce post ou je vous en donnerai régulièrement..

http://coeurs-unis-en-j-m.forumactif.com/Communications-f14/Nouvelle-de-moi-et-t1831-0.htm

Mais rapidement... tout va pour le mieux!

Bisou I love you I love you



********************************




Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Banise10
Que Toi, Sainte Trinité, Tu guides nos pas et nos dires...!!!
Béni mes p'tits anges que Tu nous as prêtés!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMer 28 Mar 2007, 08:01

C'est vrai que Minuscule est toujours fraîche parce que naturelle, sincère, sans arrière-pensées. Sans vouloir la flatter, je peux témoigner, depuis 2 ans que je la connais, qu'elle sait rester un enfant, un enfant de Dieu et que cela fait du bien à tout le forum.
A bientôt minuscule !
Revenir en haut Aller en bas
René 54
Assidu


Nombre de messages : 103

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMer 28 Mar 2007, 10:26

Bonjour Stéphane

« René 54, pourquoi parler a frère Christian comme cela ? un peu plus de retenu on est pas la pour se moquer les uns des autres...merci »

Si vous avez bien suivi les différentes interventions, vous devez avoir la réponse.
Puisque vous évoquez la moquerie, vous avez du louper 2 épisodes ou alors vous êtes sélectif en fonction de vos affinités.

Fraternellement en Christ-Roi

René 54
Revenir en haut Aller en bas
René 54
Assidu


Nombre de messages : 103

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMer 28 Mar 2007, 10:30

Chère Dominique,

« Chers René et Christian,
Vous vous arrêtez sur des détails et malentendus où l'amour propre semble prendre la première place et occulte le débat. Je me trompe ?
Je ne veux, en aucun cas vous offenser en disant cela, mais vous savez,
comme tous, que les mots ne traduisent pas toujours bien notre pensée...
Frère Christian a juste mal utilisé une expression et je suis surpris, René, toi si fort en réthorique, que tu réagisses si vivement à cela... De même pour toi Christian, alors que vous ne voulez qu'aimer...
Comme quoi, rien n'est évident pour personne et l'école de la sainteté se place avant tout dans nos attitudes.
Je ne veux surtout pas me poser en moraliste car je ne suis pas meilleur que vous ni personne, mais il me semble qu'il est plus facile de réagir à froid sur un forum que dans nos vies quotidiennes ou là alors, c'est souvent la " cata ", à nos grands regrets.
Qu'en pensez-vous ?Bien fraternellement dans la Paix du Christ »


Suite à un glissement de terrain, sa réponse toute en finesse et en profondeur s’est trouvée déplacée ici : referendum

Je pense qu’il prépare une reconversion à l’IFOP ou à la SOFRES.

Oui…..Oui…..Je sais……

Fraternellement en Christ-Roi.

René 54
Revenir en haut Aller en bas
René 54
Assidu


Nombre de messages : 103

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMer 28 Mar 2007, 14:56

*** De l’Abbé Emmanuel Barbier

« « Quand on tient fortement les deux bouts de la chaîne, dirons-nous en modifiant une parole célèbre, il faut bien se garder de les lâcher par le motif qu’on ne voit pas comment les anneaux se soudent entre eux.C’est là une maxime sur laquelle les catholiques doivent régler tout d’abord leur jugement, et conséquemment leur conduite dans l’Eglise par rapport aux infiltrations maçonniques dans l’Eglise. Le comment qui donnerait l’explication de cette invasion leur échappe ; mais ce ne saurait être pour eux un prétexte raisonnable pour fermer les yeux sur un fait qui est incontestablement connexe de deux autres dont la réalité est aussi claire que le jour.

La Franc-Maçonnerie a formé l’infernal dessein de corrompre insensiblement les membres de l’Eglise, ceux même du clergé et de la hiérarchie, en leur inoculant sous des formes spécieuses, et en apparence inoffensives, les faux principes avec lesquels elle se promet de bouleverser le monde chrétien. Voilà le premier de ces deux faits, et l’un des bouts de la chaine

D’autre part, l’observateur tant soit peu attentif ne peut s’empêcher de constater que les dogmes sociaux sur lesquels nombre de catholiques et de prêtres fondent aujourd’hui la rénovation du christianisme, ont une formule identique à celle que la Franc-Maçonnerie se proposait de leur faire accepter, et que les procédés dont ils usent pour déterminer, entraîner l’Eglise à cette transformation, sont identiquement ceux dont la Maçonnerie avait arrêté l’emploi. Voilà le second fait et l’autre bout de la chaîne.

Dès lors, la connexion entre ces deux faits ne peut être l’objet d’un doute. Il y a réellement des infiltrations maçonniques dans l’Eglise.
Comment se sont-elles produites ? Comment s’exercent-elles même sous nos yeux ? A quelle complicité, ou à quels présomptueux entraînements sont-elles dues ? C’est là l’explication qui demeure mystérieuse, ou, du moins, que nous ne saurions, pour l’heure, donner complète. Il n’y a rien d’étonnant à cela, puisque nous sommes en présence d’un complot tramé avec une habileté satanique et poursuivi selon une méthode également prudente et savante, réglée par les calculs d’une haine aussi froide que féroce.
Le triomphe de cette méthode est de nous faire illusion. Mais, aujourd’hui, l’illusion serait coupable, car elle ne pourrait plus être que l’effet d’un aveuglement volontaire. Loin donc de détourner les yeux d’un mal dont les ravages augmentent chaque jour, sous le prétexte qu’ils n’en saisissent pas la marche, les catholiques ont un devoir rigoureux de se mettre en garde contre ses atteintes, de le surveiller, de s’attacher à en reconnaître les indices et à en extirper les moindres racines…. » » (dans Critique du Libéralisme 1/10/1910, avec plusieurs approbations épiscopales, Nihil obstat et Imprimatur)

*** LE LIBERALISME EST UN PECHE

Le libéralisme se décline en : libéraux exaltés, libéraux modérés et libéraux proprement dits ou entachés de libéralisme.

Le libéral exalté :

Immédiatement reconnaissable car il ne cherche ni à le nier, ni à cacher sa perversité. Il est l’ennemi de tout ce qui est ecclésiastique……

Le libéral modéré :

D’ordinaire aussi mauvais que le précédent ; mais il prend bien soin de ne pas le paraître. Les bonnes manières et les convenances sociales sont tout pour lui ; ce point excepté, le reste lui importe peu.
Qu’une misérable feuille de mauvais lieu vende ses blasphèmes en prose, vers ou gravures à deux sous l’exemplaire, c’est un excès qu’il prohiberait, et il se plaint même qu’un Gouvernement conservateur ne le prohibe pas ; mais qu’on dise absolument les mêmes en style élégant, dans un drame aux vers sonores, surtout si l’auteur est un académicien ou quelque chose de ce genre, il n’y voit aucun inconvénient.
Au seul nom de club il est pris de sueur froides et de fièvre : parce que, dit-il, c’est là qu’on séduit les masses et qu’on bouleverse les fondements de l’ordre social ; mais, selon lui, on peut parfaitement consentir à l’ouverture d’athénées libres.
Qui oserait condamner la discussion scientifique de tous les problèmes sociaux ? En effet, une école sans catéchisme est une insulte à la nation qui la paie ; mais une Université catholique, c’est-à-dire une université entièrement soumise au catéchisme, ou plus exactement au critérium de la foi, n’était bonne qu’aux temps de l’Inquisition. Le libéral modéré ne déteste pas le Pape ; seulement il blâme certaines prétentions de la Curie romaine et certaines exagérations de l’ultramontanisme qui ne cadrent pas avec les idées du jour. Il aime les prêtres, surtout ceux qui sont éclairés, c’est-à-dire ceux qui pensent comme lui à la façon moderne : quant aux fanatiques et aux réactionnaires il les évite ou les plaint. Il va à l’Eglise et parfois même s’approche des sacrements ; mais sa maxime est que dans l’Eglise on doit vivre en chrétien, et que hors de l’Eglise, il convient de vivre selon le siècle où l’on est né, sans s’obstiner à ramer à contre le courant.
Il navigue ainsi entre deux eaux, meurt d’ordinaire avec un prêtre à ses côtés, et sa bibliothèque pleine de livres défendus.

Le libéral proprement dit ou entaché de libéralisme :

Il se reconnaît à ceci : Homme de bien et de pratiques sincèrement religieuses il exhale néanmoins une odeur de libéralisme par tout ce qu’il dit, écrit, ou tient entre ses mains. Il pourrait dire à sa manière, comme Madame de Sévigné, « Je ne suis pas la rose, mais je m’en suis approché et j’ai pris quelque chose de son parfum. » Ce brave homme raisonne, parle et agit comme un libéral sans qu’il s’en doute. Son fort c’est la charité, il est la charité même. De quelle horreur il est rempli pour les exagérations de la presse ultramontaine ! Traiter de méchant l’homme qui répand de mauvaises idées, c’est aux yeux de ce singulier théologien pêcher contre le Saint-Esprit. Pour lui il n’y a que des égarés. ON ne doit ni résister ni combattre ; ce qu’il faut sans cesse s’efforcer de faire c’est d’attirer. Etouffer le mal sous l’abondance du bien, c’est sa formule favorite, lue un jour par hasard dans Balmès, et la seule chose qu’il ait retenue du grand philosophe catalan. De l’Evangile, il cite seulement les textes à saveur de sucre et de miel. Les effrayantes invectives contre le pharisaïsme lui font, on le dirait, l’effet de bizarreries et d’excès de langage chez le divin Sauveur. Ce qui ne l’empêche pas de s’en servir fort bien lui-même, et très durement, contre ces agaçants ultramontains qui compromettent chaque jour par leur défaut de mesure la cause d’une religion toute de paix et d’amour.
Contre eux ce teinté de libéralisme d’ordinaire si doux se montre acerbe et violent.
Contre eux son zèle amer, sa polémique est aigre, sa charité agressive. C’est à lui que s’adressait le Père Félix, dans un discours célèbre où à propos des accusations dont l’éminent Louis Veuillot était l’objet, il s’écriait :
« Messieurs, aimons et respectons jusque à nos amis. » Mais non, notre homme à teinte libérale n’agit pas de la sorte. Il garde tous les trésors de sa tolérance et de sa charité pour les ennemis jurés de sa foi ! Quoi de plus naturel, le pauvre homme ne veut-il pas les attirer ? En échange, par exemple, il n’a que sarcasmes et cruelle intolérance pour les plus héroïques défenseurs de cette même foi.
En résumé, ce teinté de libéralisme n’a jamais pu comprendre l’opposition per diametrum dont parle saint Ignace dans les Exercices spirituels. Il ne connaît pas d’autre tactique que celle d’attaquer par le flanc, tactique qui, en religion, peut être la plus commode, mais qui n’est point la plus décisive. Il voudrait bien vaincre, mais à la condition de ne pas blesser l’ennemi, de ne lui causer ni mortification, ni ennui. Le seul mot de guerre lui agace les nerfs et il donne toutes ses préférences à la pacifique discussion. Il est pour les cercles libéraux dans lesquels on pérore et on délibère, et non pour les Associations ultramontaines dans lesquelles on dogmatise et on blâme…En un mot, si on reconnaît le libéral exalté et le libéral modéré à leurs fruits, c’est principalement par ses affections que l’homme à teinte libérale se fait reconnaître.

Pour résumer en quelques mots le trait le plus caractéristique de leur respective physionomie, nous dirons que le libéral exalté rugit son libéralisme, que le libéral modéré le pérore et que le pauvre libéral teinté le soupire et le gémit.
« Tous sont pires » comme disait de ses parents le coquin du conte populaire. Néanmoins il faut reconnaître que le premier est souvent paralysé dans son action par sa propre fureur ; que le troisième de condition hybride est par sa nature stérile et infécond, tandis que le second est le type satanique par excellence ; il est à notre temps la véritable cause des déviations libérales. »

(Don Félix Sarda y Salvany, prêtre espagnol, dans Le libéralisme est un péché)

Ce livre fut dénoncé à la Sacré-Congrégation de l’Index en même temps que l’on dénonçait un autre opuscule « Le procès de l’intégrisme, c’est-à-dire Réfutation des erreurs contenues dans l’opuscule : le libéralisme est un péché » de D. de Pazos, chanoine du diocèse de Vida.

Après examen des deux opuscules la Sacré-Congrégation se prononça par les propos suivants (extrait) « C’est pourquoi ladite Sacré-Congrégation a soigneusement examiné l’un et l’autre opuscule, avec les observations qu’ils avaient suscitées. Or, dans le premier, non seulement elle n’a rien trouvé qui soit contraire à la saine doctrine, mais son auteur D. Félix Sarda mérite d’être loué, parce qu’il expose et défend la saine doctrine sur le sujet dont il s’agit, par des arguments solides, développés avec ordre et clarté, sans nulle attaque à qui que ce soit….. »

Pour la formation, en priorité :

- Pour la formation doctrinale, théologique et philosophique : Saint Thomas d'Aquin
- Pour la formation au discernement : Saint Ignace de Loyola

Les deux saints recommandés par plusieurs Papes.
Revenir en haut Aller en bas
René 54
Assidu


Nombre de messages : 103

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMer 28 Mar 2007, 15:00

Bonjour a tous,

Le Jour J est enfin arrivé. En consultant mon calendrier pour connaître le saint du jour : Saint Jean de Capistran.

Je tiens à remercier tous ceux qui étaient intervenus pour minimiser certains commentaires de Leodia. Interventions que je traduis comme la manifestation d’une certaine sympathie à mon égard, et comme une adhésion partielle à ce que j’ai écrit

Je pense tout particulièrement à Jean et à Philippe et à leurs propos. Ayant horreur de la dissimulation et des faux-semblants, je ne veux pas qu’il se méprenne sur mes convictions.
Je vais sans doute les décevoir (et d’autres aussi) car lorsque Jean écrit « je peux donc juger…de son attachement au Saint Père » c’est justement là qu’est le problème, et le gros problème, car je ne le reconnais pas comme tel, mais comme un antipape (je ne dis pas qu’il est l’antéchrist)
A mon sens, il est illégitime (en l’état actuel des choses), comme tous ceux qui l’ont précédés depuis le concile Vatican II : certains de leurs enseignements tournant le dos à ceux de leurs prédécesseurs. Le Saint-Esprit ne pouvant donner des enseignements contradictoires, cela met en cause leur infaillibilité doctrinale depuis cette époque, et par voie de conséquence leur légitimité.
Lorsque je dis « antipapes » je ne l’entends pas dans le sens où il y aurait deux papes en présence (trône contre trône) ce que signifie le mot antipape en rigueur de terme. Non ! Par « antipapes » j’entends qu’ils sont en opposition, disent le contraire, par rapport à ceux qui les ont précédés, dans certains de leurs enseignements du Magistère Pontifical Ordinaire qui, n’en déplaisent à certains, est lui aussi infaillible au même titre que le Magistère Extraordinaire (Constitution Pastor aeternus et Dei filius et l’explication donnée par le porte-parole de la Députation, Mgr d’Avenzo devant l’ensemble de l’Episcopat catholique et le Souverain Pontife de l’époque).

Bien qu’on ait pu penser que mes griefs n’étaient que d’ordre politique, je me suis efforcé d’amener à une autre compréhension sur ma conviction en n’écrivant jamais : le Pape Benoît XVI (je n’ai pas relu ce que j’ai écrit, mais si cela c’est produit, c’est purement accidentel) mais simplement Benoît XVI ou, si je l’associais au mot pape, c’était entre des guillemets ‘’ pape ’’.

La question des ‘’papes’’ depuis Vatican II étant cruciale, mes propos sont trop en déphasages par rapport aux convictions et certitudes de ce forum. Evidemment, je peux éviter ce genre de sujet, mais, par un biais ou par un autre il resurgira. Il est donc plus sage que je me retire car, comme déjà dit, je ne veux ni nuire, ni créer de zizanie.

Ce que j’ai écrit sur les ‘’papes’’ est de nature a être censuré : Je comprends.
C’est à dessein que je dis censurer, au lieu de modifier, car la même action faite en URSS recevait le qualificatif de censure. Les démocraties et les démocrates occidentaux chrétiens ou pas, dans leur hypocrisie et pour paraître plus propres, en effectuant la même action, se sont dotés d’un autre mot. Personne n’est dupe je pense. Ne voir dans ces propos aucune intention malveillante à l’égard de Leodia. J’énonce le fait tout simplement. J’ai bien compris que Leodia s’est mise en conformité avec un usage qu’elle n’a pas inventé.

Ce que je demande à Leodia, c’est de le laisser 24 H pour que ceux qui se sont mépris sur mes convictions concernant les ‘’papes’’ puissent savoir ce que René 54 pensait effectivement et revoir leur position à mon égard si tel doit être le cas.

Je vous demande encore cette autre faveur : de ne pas m’ôter la possibilité d’envoyer un mp pendant une quinzaine de jours car je dois utiliser ce moyen pour un envoi, qui n’est pas encore prêt, à une personne du forum. Dès que ce sera fait, je vous préviendrai pour que vous puissiez établir la procédure de fermeture.

Leodia, j’ignore si vous êtes une jeune fille, une jeune femme ou une personne déjà âgée (moi j’ai 63 ans), mais vous vous êtes chargée d’un bien lourd fardeau avec ce forum, et vous aurez bien besoin de tout le soutien de Notre Seigneur et de Sa Sainte Mère pour éviter qu’il ne dérive et ne devienne un fourre-tout plus ou moins catholique. Soyez très vigilante car les loups ne viendront jamais à vous en se déclarant tels (bien méditer les trois textes ci-dessous en plus des lectures pieuses).

Je ne retire absolument rien de ce que j’ai écrit, sauf, si dans mes échanges avec des intervenants, j’ai pu blesser un innocent(e) par mes propos.

Certaines choses vous apparaîtront plus clairs par la suite. Elles devront se décanter progressivement et nous ramener à ce que fut l’Eglise avant Vatican II. Je crois que l’Eglise n’a pas d’autres choix minée qu’Elle est, de l’intérieure, par des principes qui, comme pour la France, sont contraires à sa nature et à sa vocation et qui la ruine. Il faut toujours s’attacher aux principes et aux faits.

Je me doute que certains et certaines ne m’apprécient pas du tout, pour ne pas dire plus. Je ne leur en veux pas du tout. Cela fait aussi partie de la vie vécue dans la foi et les épreuves. Notre Seigneur et beaucoup d’autres après Lui ont vécu cela bien avant moi.

J’espère avoir été utile à plusieurs avec le sujet sur la Révolution qui visait aussi à mettre en évidence la cohabitation de principes contraires chez beaucoup de Catholiques et leurs conséquences irrémédiables dans l’ordre politique (qui est une des trois parties de la morale en théologie) et dans l’ordre religieux.

Dernière suggestion ou conseil : le mot d’insurrection est de plus en plus utilisé à la TV ou autres média. La situation internationale sent de plus en plus le soufre. Il n’est donc pas inopportun de conserver de l’argent liquide chez soi (il n’est pas une garantie absolue car du jour au lendemain il peut ne plus rien valoir), et de se souvenir qu’en cas de panique les magasins se vident très vite. Dans ces circonstances, mieux vaut un excès de prudence que pas assez. Dans les tous les cas, si nous avons été prévoyants nous pourrons être utiles pour nos proches dans les œuvres de miséricorde matérielle, après les œuvres de miséricorde spirituelle.

Curieux de voir les supporters de Mr Bayrou vêtus en orange (ça me rappelle quelque chose) ceux de Mr Sarkozy en bleu, je crois, et Mme Royal le drapeau de la Révolution. On joue beaucoup avec les symboles en ces temps-ci. C’était juste une petite réflexion, comme ça, en passant.

En l’état actuel des choses, ceci est ma dernière contribution sur le site. Je ne répondrai plus aux éventuels messages arrivant sur ce forum ou sur un autre.

Si besoin, je reste disponible pour tous par mp….. Enfin je suppose.

En guise d’adieu je livre à votre méditation les trois textes ci-dessous. Veuillez excuser la longueur inhabituelle de mon texte. Je sais que faire trop long rend la lecture indigeste, mais je veux terminer aujourd’hui. En l’imprimant il pourra être lu plus tranquillement.

A tous, que Dieu vous garde et vous bénisse.

Fraternellement en Christ-Roi

René 54

------------------------------------------------------------------------------------

*** Les documents secrets des Carbonari de 1820 – 1846 contenant les instructions pour les affidés, et tombés entre les mains du Pape Grégoire XVI

" Le pape, quel qu’il soit, ne viendra jamais aux sociétés secrètes : c’est aux sociétés secrètes à faire le premier pas vers l’Église, dans le but de les vaincre tous deux.
Le travail que nous allons entreprendre n’est l’œuvre ni d’un jour, ni d’un mois, ni d’un an ; il peut durer plusieurs années, un siècle peut-être ; mais dans nos rangs le soldat meurt et le combat continue.
Nous n’entendons pas gagner les papes à notre cause, en faire des néophytes de nos principes, des propagateurs de nos idées. Ce serait un rêve ridicule, et de quelque manière que tournent les événements, que des cardinaux ou des prélats, par exemple, soient entrés de plein gré ou par surprise dans une partie de nos secrets, ce n’est pas du tout un motif pour désirer leur élévation au siège de Pierre. Cette élévation nous perdrait. L’ambition seule les aurait conduits à l’apostasie, le besoin du pouvoir les forcerait à nous immoler. Ce que nous devons demander, ce que nous devons chercher et attendre, comme les Juifs attendent le Messie, c’est un pape selon nos besoins (...).
Avec cela nous marcherons plus sûrement à l’assaut de l’Église, qu’avec les pamphlets de nos frères de France et l’or même de l’Angleterre. Voulez-vous en savoir la raison ? C’est qu’avec cela, pour briser le rocher sur lequel Dieu a bâti son Église, nous n’avons plus besoin de vinaigre annibalien, plus besoin de la poudre à canon, plus besoin même de nos bras. Nous avons le petit doigt du successeur de Pierre engagé dans le complot, et ce petit doigt vaut pour cette croisade tous les Urbain II et tous les saint Bernard de la Chrétienté.
Nous ne doutons pas d’arriver à ce terme suprême de nos efforts ; mais quand ? mais comment ? L’inconnue ne se dégage pas encore. Néanmoins, comme rien ne doit nous écarter du plan tracé, qu’au contraire tout y doit tendre, comme si le succès devait couronner dès demain l’œuvre à peine ébauchée, nous voulons, dans cette instruction qui restera secrète pour les simples initiés, donner aux préposés de la Vente suprême des conseils qu’ils devront inculquer à l’universalité des frères, sous forme d’enseignement ou de memorandum (...).
Or donc, pour nous assurer un pape dans les proportions exigées, il s’agit d’abord de lui façonner, à ce Pape, une génération digne du règne que nous rêvons. Laissez de côté la vieillesse et l’âge mûr ; allez à la jeunesse, et si c’est possible, jusqu’à l’enfance (...) vous vous arrangerez à peu de frais une réputation de bon catholique et de patriote pur.Cette réputation donnera accès à nos doctrines au sein du jeune clergé comme au fond des couvents. Dans quelques années, ce jeune clergé aura, par la force des choses, envahi toutes les fonctions ; il gouvernera, il administrera, il jugera, il formera le conseil du souverain, il sera appelé à choisir le Pontife qui devra régner, et ce Pontife, comme la plupart de ses contemporains, sera nécessairement plus ou moins imbu des principes italiens et humanitaires que nous allons commencer à mettre en circulation. C’est un petit grain de sénevé que nous confions à la terre ; mais le soleil des justices le développera jusqu’à la plus haute puissance, et vous verrez un jour quelle riche moisson ce petit grain produira.
Dans la voie que nous traçons à nos frères, il se trouve de grands obstacles à vaincre, des difficultés de plus d’une sorte à surmonter. On en triomphera par l’expérience et par la perspicacité ; mais le but est si beau, qu’il importe de mettre toutes les voiles au vent pour l’atteindre. Vous voulez révolutionner l’Italie, cherchez le Pape dont nous venons de faire le portrait. Vous voulez établir le règne des élus sur le trône de la prostituée de Babylone, que le Clergé marche sous votre étendard en croyant toujours marcher sous la bannière des Clefs apostoliques. Vous voulez faire disparaître le dernier vestige des tyrans et des oppresseurs, tendez vos filets comme Simon Barjone ; tendez-les au fond des sacristies, des séminaires et des couvents plutôt qu’au fond de la mer : et si vous ne précipitez rien, nous vous promettons une pêche plus miraculeuse que la sienne. Le pêcheur de poissons devint pêcheur d’hommes ; vous, vous amènerez des amis autour de la Chaire apostolique. Vous aurez prêché une révolution en tiare et en chape, marchant avec la croix et la bannière, une révolution qui n’aura besoin que d’être un tout petit peu aiguillonnée pour mettre le feu aux quatre coins du monde" (publié par Crétineau-Joly, dans son livre l’Eglise romaine et la révolution 1859, à la demande de Pie IX)

Dédiés à tous les théologiens, philosophes et ecclésiastiques ensoutanés ou désoutanés, négateurs d’un complot contre l’Eglise.

Ils sont arrivés beaucoup plus loin que ce qu’ils pensaient puisque, à l’époque, le cardinal Rampolla failli s’asseoir sur le trône pontifical. C’est dire déjà l’importance des l’infiltrations, autour du Trône Pontifical, il y a plus d’un siècle.
A l’époque il y avait encore des nations et des Etats catholiques pour protéger le trône pontifical. Aujourd’hui il n’y en a plus, ce ne sont pas les gouvernements européens maçonnisés et judaïsés qui empêcheraient l’élection d’un des leurs. Que celui qui a des oreilles entende, que celui qui a des yeux voit, que celui qui a un cœur comprenne.

(le texte ne passant pas je l'ai divisé et la deuxième partie a été envoyé par erreur avant la 1ère)
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Assidu
Jean

Nombre de messages : 1142

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMer 28 Mar 2007, 16:31

Bonjour René,

Voilà qui est clair ! D'abord, je tiens à vous remercier pour votre contribution à ce forum. Malgré les controverses et les contrariétés des uns et des autres, j'ai trouvé qu'elle a été très positive. Sans le feu des épreuves, le Seigneur ne peut pas nous transformer, n'est-ce pas ? Donc, au lieu d'accuser l'autre lorsqu'il dérange, comme le font certains, à mon sens il vaut mieux louer le Seigneur de ce qu'Il permet pour notre bien.
En ce qui me concerne, je suis entièrement d'accord avec ce que vous avez posté, c'était d'ailleurs la position des plus éminentes personnalités de l'Eglise d'avant, avec toutefois un bémol. Vous l'avez compris, je ne suis pas d'accord pour dire que Benoît XVI est un antipape. Je n'ai pas eu peur de dire que comme ses prédécesseurs, il a commis des erreurs, mais de là à dire qu'il n'est pas le chef de l'Eglise, c'est un pas que je ne franchirai pas. Je préfère me tromper dans ce sens que dans l'autre. Pendant le Concile Vatican II, le cardinal Ratzinger était considéré comme progressiste, c'est un fait. Mais depuis il a mis de l'eau dans son vin si je puis dire. Est-il totalement ou partiellement en accord avec la doctrine que vous défendez et avec laquelle je suis en accord, je ne saurais dire, je ne suis pas théologien. Ma position est celle de Philippe, laquelle est mentionnée dans St Jean : la papauté est devenue l'otage de ses ennemis, et le pape ne fait plus ce qu'il veut réellement, de la même façon que Jésus a été le jouet des soldats romains avant d'être la victime de ses bourreaux. Je pense qu'il faut demander l'aide de l'Esprit-Saint afin qu'il nous éclaire, à nos anges gardiens afin qu'ils nous empêchent tous faux pas, et enfin la bénédiction des deux Coeurs Unis afin que nous soyons préservés de toute présomption préjudiciable à notre salut et à celui de nos frères.
Puisque vous avez choisi de quitter le forum, je vous dirai simplement que j'ai été heureux d'avoir pu vous lire, vous félicitant par la même occasion pour votre franchise et la fermeté dans vos convictions qui sont tout à votre honneur.

Bien amicalement,

Jean



********************************




"...si un homme ne renaît, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu". Jn 3, 3
Revenir en haut Aller en bas
Minuscule-Lune3
Assidu
Minuscule-Lune3

Nombre de messages : 870
Age : 40
Localisation : Lanaudière, Québec, Canada

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMer 28 Mar 2007, 17:26

Bravo!!!!

Que j'aime lire ce genre de message qui accepte les différences des autres! Que j'aime voir ses phrases qui ne condamne en rien!

Cher René... je vois en vos interventions récente une sincérité, un calme qui vous grandi! Que vous aillez une opinion différente de la masse m'importe peu.. mais la façon dont vous l'avez partager... ça cela m'importe.. et je vous félicite d'être revenu au calme... vous savez, je croisq ue vous comprenez très bien la position de Leodia... en vous lisant je vois bien que oui... donc, merci...

personnellement, je vous suis reconnaissante d'être revenu sans attaque... ne vous connaissant pas j'ai eu peur quelque peu que ce fil ne se transforme en un lieu de règlement de compte et de "partie de ping-pong" des opinions et des injures verbalement "bien-tournées" je vois avec soulagement qu'il n,en ai rien et je vous en remercie .

Ensuite, je n'ai pas lu l'intégralité de vos dernier messages... je l'avoue... car il m'est difficile de lire autant d'un coup sur mon écran.... j'ai le coeur au bord des lèvres lolllllllll mais, j'y vois un réel soucis de vous exprimer, de partager votre opinion, et même si elle diffère de celel de plusieures personnes.. je vois que le ton utilisé est respectueux et exprime la possibilitée que d'autres pensent différenment!

C'est dans les discutions mes amis/es que nous grandissons, si nous n'écoutons jamais les opinions qui diffèrent des nôtres.. comment pourions-nous grandir? Je suis pour que les derniers messages de René restent inchangés... car aucunes malice ne s'y dégage... mis-à-part l'entousiasme d'une âme qui s'exprime à sa façon bien à elle...

J'aime particulièrement les phrases: "moi je pense que...." et non "j'ai la vérité et je sais que...." voilà qui fait toute la différence vous ne croyez pas?

Mille bisou ... et René... ne partez pas.. vous êtes le bienvenu ici... malgré les opinions divergentes avec certains/es votre opinion fait réfléchir donc.. fait avancer...

Bravo à vous tous qui passez outre vos opinion pour vous ouvrir à la discution.... le tout dans le calme, l'amour et le respect... bravo!

Bisou I love you I love you



********************************




Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Banise10
Que Toi, Sainte Trinité, Tu guides nos pas et nos dires...!!!
Béni mes p'tits anges que Tu nous as prêtés!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMer 28 Mar 2007, 17:27

... en fait, j'avais déjà ébauché mon point de vue sur le sujet il y a déjà quelques temps :[url] http://coeurs-unis-en-j-m.forumactif.com/Libres-propos-f11/La-papaute-prisonniere-p11818.htm?sid=019677d74f5679a78c64e33ec97cb061#11818[/url] mais ce n'est qu'une opinion et de ce fait comme tout un chacun, je ne suis pas à l'abri de l'erreur...

Amitiés à tous

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMer 10 Oct 2007, 19:20

En échos aux problèmes vis à vis du motu proprio, je crois qu'il nous serait bon de revenir sur les posts de Phillippe, René 54 ou Jean sur la révolution, tout cela dans le respect mutuel.
Qu'en pensez-vous ?

Je crains que, malheureusement, l'esprit révolutionnaire maçonnique continue de fortement influencer bon nombre d'évêques et particulièrement en France, fille ainée de l'Eglise Sad
Revenir en haut Aller en bas
Frère Chris/Majuscule sol
Assidu
Frère Chris/Majuscule sol

Nombre de messages : 666
Localisation : aix-en-P.

Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyJeu 11 Oct 2007, 21:57

Like a Star @ heaven Je croyais que ce fil était fermé!...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptySam 13 Oct 2007, 18:47

Pas de quoi t'inquiéter Christian : Jusqu'à présent, c'est tout comme... silent
On préfère sans doutes les sujets "pépères", il me semble.
Si ensuite on n'est pas armé contre l'adversaire, chacun est libre...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 EmptyMer 17 Oct 2007, 12:54

VISION DES 4 ANIMAUX DE L'APOCALYPSE (Dn 7)
(MariaValtorta, «A l'aube d'une ère nouvelle» chapitre 16)

Le 25 janvier 1944, Jésus dicte :

Daniel est celui qui a la même caractéristique que Jean, et Jean est celui qui recueille et amplifie la caractéristique initiale de Daniel. Voici pourquoi, "petit Jean", il te plaît tant.

Tel un poisson dans un vivier limpide, tu es heureuse quand tu te meus dans l'atmosphère de ton Christ, qui connaîtra son triomphe suprême à l'heure où Satan avec son fils et ses courtisans seront pour toujours rendus impuissants. Et dans Daniel, il y a cette atmosphère. Si Isaïe est le pré-évangéliste qui parle de ma venue dans le monde pour le salut du monde, Daniel est le pré-apôtre, le "pré-Jean" qui annonce les gloires de mon triomphe éternel de Roi de la Jérusalem impérissable.

Vois maintenant comment, dans les quatre bêtes décrites par Daniel, sont préfigurés les signes des agents diaboliques de l'Apocalypse. Les commentateurs se sont fatigués à donner une explication humano-histonique à ces quatre monstres. Mais il faut porter son regard beaucoup plus loin et beaucoup plus haut. Quand vous méditez les Livres saints, élevez-vous de la terre, détachez-vous du moment présent, portez votre regard sur l'avenir et sur le surnaturel. C'est là que se trouve la clé du mystère.

Les quatre bêtes: les quatre erreurs qui précéderont la fin. Les quatre erreurs, qui seront quatre horreurs pour l'humanité, engendreront l'Horreur finale.

L' homme était un demi-dieu par la grâce et par la foi. Tels un aigle et un lion, il savait affronter et vaincre les dangers des sens; il savait se soulever et planer dans l'atmosphère de Dieu, là où l'âme s'unit en noces surnaturelles à son Seigneur en continuelles et rapides unions d'ardeurs, d'où elle descend sur la terre, renouvelée chaque fois dans la force, dans la joie, dans la charité qu'elle répand sur ses frères; puis elle s'élance de nouveau, encore plus impétueusement, vers Dieu, puisque chaque union est un accroissement de perfection, qui s'accomplit totalement lorsque l'union devient éternelle dans mon Paradis.

L'athéisme a arraché à l'homme ses ailes d'aigle et son coeur de demi-dieu et a fait de lui un animal marchant dans la boue et portant dans cette boue son coeur alourdi, qui n'est que chair et sang. Un poids plus lourd que le plomb entraîne vers son "moi" privé des plumes spirituelles de l'esprit, un poids qui l'incline, l'allonge, l'enfonce dans la boue.

L'homme était un demi-dieu par la Charité qui vivait en lui. En aimant Dieu et sa Loi, qui est une loi de charité, il possédait Dieu et, avec Dieu, la paix, qui est un des principaux attributs de Dieu, et, avec la paix, beaucoup de bien universel et particulier.

L’homme a repoussé la Loi de Dieu pour suivre de nombreuses autres doctrines. Mais aucune n'était - ni n'est -de Dieu et donc en aucune, il n'y a la charité vraie. C'est pourquoi l'homme, qui avait embrassé l'athéisme, devenant ainsi, d'aigle et de lion qu'il était, simple homme, par un sortilège infernal s'est engendré lui-même, devenant ours, féroce dévoreur de ses semblables.

Mais l'horreur appelle l'horreur et escalade l'échelle en montant toujours plus haut, parce que dans ses unions maudites avec Satan, l'homme, à qui le Christ avait rendu sa nature de demi-dieu, engendre de plus en plus de monstres. Et ce sont les fils de ses errements qui se vendent à Satan pour avoir son aide terrestre.

De l'homme demi-dieu est venu l'homme, de l'homme l'ours, de l'ours le nouveau monstre féroce et faux comme le léopard, doté par Satan de multiples ailes afin de pouvoir être plus rapide pour nuire. Je vous ai dit que Satan est le singe imitateur de Dieu. Il a donc aussi voulu donner à "sa" créature - désormais sa créature est l'humanité sans foi et sans Dieu - des ailes.

Moi, pélican mystique, je me suis ouvert le coeur pour vous donner mon sang. Satan fait de l'homme, à qui j'ai donné mon sang, le vampire qui se suce lui-même et se donne la mort dans les tourments. Est-ce que cela ne semble pas être une légende de cauchemar? C'est au contraire votre réalité...

La puissance voulue, poussée, imposée jusqu'au crime, est la troisième bête. Etant donné que c'est une puissance humaine, ou plutôt vendue à Satan pour être toujours plus puissante, contre toute loi divine et morale, elle engendre son monstre qui a nom Révolution et qui, comme il est de sa nature, porte dans les protubérances de sa monstruosité les pires horreurs des révolutions, naufrage social du Bien et de la Foi.

L'honnêteté, le respect, la moralité, la religion, la liberté, la bonté meurent quand ce monstre souffle sur une nation son haleine d'enfer et, comme une émanation pestiférée, se répand au-delà des frontières en contaminant de nombreux peuples jusqu'à ce qu'il contamine le monde entier, mettant en lambeaux ses victimes, tuées par lui puis dévorées, sur les décombres des nations réduites en ruines et qui constitueront le berceau pour le monstre final: l'Antichrist.

Je vous ai dit qu'il sera fils de la luxure de l'homme, né de son union avec Satan. Je vous l'ai dit. Je ne change pas dans ce que je dis, car ce que je dis est vrai. Je le sais sans avoir besoin de le lire. Je me le rappelle sans avoir besoin de le relire. C'est écrit dans mon esprit de Dieu, devant lequel se déroulent sans cesse et l'un par-dessus l'autre, sans que l'un empêche la vision de l'autre, tous les événements de l'homme dans le temps.

Cet Antichrist, perfection dans l'Horreur - comme moi je suis perfection de la Perfection - avec ses armes infinies, symbolisées par les dix cornes, les mâchoires dentées de fer, les pieds féroces et enfin la petite corne, symbole de l'extrême malignité dont Satan dotera son fils pour intoxiquer l'humanité tandis qu'avec sa bouche mensongère il la séduira en se faisant adorer comme dieu, cet Antichrist tourmentera sans mesure ceux qui, petit troupeau fidèle, continueront à me suivre. D'heure en heure la petite corne se développera pour nuire, et l'intelligence satanique aussi se développera pour faire dire à sa bouche les mensonges les plus troublants; elle croîtra en puissance comme moi je croissais en sagesse et en grâce, armée d'yeux pour lire la pensée des hommes saints et les tuer pour cette pensée.

Oh! Mes saints des derniers temps! Si la vie des premiers saints fut héroïque au milieu des persécutions du paganisme, trois fois, sept fois plus héroïque sera la vie de mes derniers saints. Seuls ceux qui seront nourris de la moelle de la foi pourront avoir un coeur de lion pour affronter ces tourments, et des yeux et des plumes d'aigle pour me fixer, moi Soleil, et voler vers moi - la Vérité - pendant que les ténèbres les déborderont de toute part et que le Mensonge cherchera à les persuader de l'adorer et de croire en lui.

Après les précurseurs de l'Antichrist viendra l'Antichrist lui-même.
L’ère de l'Antichrist, symbolisée par la Bête armée de dix cornes - les dix serviteurs de Satan, qui se croiront rois, et dont trois (note-le bien) seront arrachés et jetés dans le néant, c'est dans le gouffre où Dieu n'est pas et où par conséquent se trouve le Néant, l'opposé de Dieu qui est Tout - culminera avec la naissance et la croissance, jusqu'à son développement maximum, de la onzième corne, raison de la chute des trois précurseurs, et siège du véritable Antichrist; celui-ci blasphémera Dieu comme aucun fils d'homme ne l'a jamais fait; il piétinera les saints de Dieu et torturera l'Eglise du Christ; il croira, puisqu'il est fils de l'union de l'orgueil démoniaque avec la luxure humaine,
"pouvoir faire de grandes choses, changer les temps et les lois",
et pendant trois années et demie, ce sera l'Horreur régnant sur le monde.

Puis le Père dira: "Cela suffit" devant le grand choeur qui, par la "rumeur des grandes paroles" des saints, se fera au ciel; et la Bête malfaisante sera tuée et jetée dans l'abîme, et avec elle toutes les bêtes mineures, pour y rester avec Satan, leur père, pour l'éternité.

Je serai alors appelé par le Père pour "juger les vivants et les morts", selon ce qui est dit dans le Symbole de la Foi. Et les "vivants", ceux qui auront maintenu la Vie en eux pour avoir conservé la grâce et la foi, recevront en héritage "le règne, la puissance et la magnificence de Dieu". Ceux dont l'esprit sera mort, recevront la mort éternelle qu'ils auront délibérément choisie.

Et il n'y aura plus de terre ni d'homme charnel. Il n'y aura plus que des "enfants de Dieu", créatures affranchies de toute douleur, et il n'y aura plus de péché, plus de ténèbres, plus de crainte, mais seulement joie, joie immense, éternelle, inconcevable pour les hommes. Joie de voir Dieu, de le posséder, d'en comprendre la pensée et l'amour. Venez, ô hommes, à la Fontaine de la vie. Je vous en ouvre la source. Puisez-y, fortifiez-vous en elle pour être intrépides dans les épreuves et pour arriver à vous plonger complètement en elle, en moi, source de béatitude, dans le beau Paradis que mon Père a créé pour vous et où le triple Amour du Dieu Un et la Pureté de "notre" Mère vous attendent et, avec eux, ceux qui, pour avoir été fidèles, ont déjà obtenu la Vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Qu'est-ce que la Révolution ?   Qu'est-ce que la Révolution ? - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'est-ce que la Révolution ?
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Aliis rebus :: Divers :: Le cafouillis -Divers-
Sauter vers: