Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 20 novembre : Vénérable Agnelo de Souza
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 22:14

» La Providence et la confiance en Dieu par Fr. Garrigou-Lagrange
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 22:05

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
L'inquisition.... Emptypar Nicolas Hier à 18:58

» 19 novembre : Saint Philarète de Moscou
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Lun 18 Nov 2019, 22:07

» 18 novembre : Saint Odon de Cluny
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Dim 17 Nov 2019, 22:27

» 17 novembre : Sainte Elisabeth de Hongrie
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Sam 16 Nov 2019, 22:56

» 16 novembre : Saint Gertrude d'Helfta
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Ven 15 Nov 2019, 23:03

» 15 novembre : Saint Albert le Grand
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 14 Nov 2019, 21:23

» 14 novembre : Saint Sérapion d'Alger
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Mer 13 Nov 2019, 22:22

» 13 novembre : Saint Stanislas Kostka
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Mar 12 Nov 2019, 20:51

» 12 novembre : Saint Jean le Miséricordieux ou (l'Aumônier)
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Lun 11 Nov 2019, 21:13

» 9 novembre : Saint Syméon le Métaphraste
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Ven 08 Nov 2019, 23:39

» 8 novembre Sainte Elisabeth de la Trinité
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 07 Nov 2019, 22:03

» Dévotion aux neuf choeurs des Sts Anges du vénérable Boudon
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 07 Nov 2019, 21:51

» 7 novembre : Saint Pierre Wu Guosheng
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Mer 06 Nov 2019, 21:57

» Dossier spécial - Le Pape François suit Luther pour tout....
L'inquisition.... Emptypar fontaine Mar 05 Nov 2019, 22:16

» 6 novembre : Sainte Christine de Stommeln
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Mar 05 Nov 2019, 21:49

» 5 novembre : Saint Guy-Marie Conforti
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Lun 04 Nov 2019, 22:01

» 4 novembre : Saint Charles Borromée
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Dim 03 Nov 2019, 21:06

» 3 novembre : Sainte Alpais de Cudot
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Dim 03 Nov 2019, 07:27

» 2 Novembre : Commémoration des défunts
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Ven 01 Nov 2019, 22:33

» 01/11 Fête de Tous les Saints
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Ven 01 Nov 2019, 00:49

» Du 24 oct au 1er nov Neuvaine pour les âmes du Purgatoire
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Ven 01 Nov 2019, 00:38

» 31 octobre : Saint Feuillen de Fosses
L'inquisition.... Emptypar ami de la Miséricorde Mer 30 Oct 2019, 21:49

» Jésus a dicté un livre sur la Franc Maçonnerie et dévoile beaucoup de choses
L'inquisition.... Emptypar fontaine Mer 30 Oct 2019, 08:17


Partagez
 

 L'inquisition....

Aller en bas 
AuteurMessage
Minuscule-Lune3
Assidu
Minuscule-Lune3

Nombre de messages : 870
Age : 39
Localisation : Lanaudière, Québec, Canada

L'inquisition.... Empty
MessageSujet: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyMer 03 Jan 2007, 17:07

Bonjour à tous.... un ami m'a envoyé ce lien... j'ai survoller les pages en questions.... mais par manque de temps... je ne puis m'y atteler pleinement.... Pouriez-vous me donenr votre avis sur la question??

(J'avoue que le peu que j'en ai lû..me fait cruellement penser à l'assasinat de Sadam...quoique non -décidé par l'église...et heureusement...de plus, cela démontre bien le fait que plusieurs d'entres-nous disons que les Hauts de l'Église ne sont pas parfait.... comme écrit dans un autre message...:
Citation :
le Pape (un simple homme, faillible et pécheur comme nous tous)

voici le lien:

http://www.pour-les-animaux.de/religion/inquistion.html

merci d'avance...

bisou I love you



********************************




L'inquisition.... Banise10
Que Toi, Sainte Trinité, Tu guides nos pas et nos dires...!!!
Béni mes p'tits anges que Tu nous as prêtés!
Revenir en haut Aller en bas
Stefanos
Assidu
Stefanos

Nombre de messages : 594

L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyMer 03 Jan 2007, 17:56

Like a Star @ heaven

Il y a eu moins de morts en six siècles d'Inquisition qu'en six mois de terreur sous la Révolution française.

L'inquistion constitue la pierre angulaire de notre système juridique moderne. Antérieurement, les juridictions utilisaient des modes de preuve dit irrationnels (suplice de l'épée, de l'ébouillantement, de la croix, etc). Si l'accusé survivait, c'est que Dieu appuyait sa cause ... A défaut, il avait subi le châtiment approprié pour son crime.

L'inquisition repose sur une approche radicalement opposée. Afin de discerner qui était cathare (croyance selon laquelle la matière a été créée par le diable) et qui ne l'était pas, il convenait de désigner des magistrats spécialisés sur les questions théologiques (d'où l'implication des dominicains) afin d'établir la vérité sur la base de modes de preuve rationnels.

La procédure inquisitoire a révolutionné notre système juridique, au point que les accusés de l'époque préféraient être jugés par un tribunal inquisitiorial plutôt que par un tribunal civil. Les peines étaient d'ailleurs souvent très modérées : dire telle ou telle prière, faire tel pélerinage. En cas de faute très grave : faire un pélerinage dans un lieu très éloigné, généralement Saint-Jacques ou Jerusalem.

Bien sur, le "Candide" de Voltaire a laissé de l'inquisition l'image d'un gigantesque bucher. En réalité, même à l'époque de l'inquisition espagnole, dérive temporelle de l'inquisition classique, il n'y eu pas plus de 10 condamnés à mort par an. Contrairement à une idée répandue, l'inquisition espagnole ne visait ni les juifs, ni les arabes, mais les "faux-chrétiens", i.e. les juifs qui faisaient croire à leur conversion pour faciliter leur ascension sociale.

Quant au bûcher, qui servait avant tout d'exemple, il n'était applicable qu'aux relaps, i.e. aux personnes qui étaient revenues sur leurs erreurs, puis étaient retournées à leurs anciennes hérésies. C'est uniquement dans ce cas que la peine capitale pouvait être prononcée. Vous remarquerez que Jeanne d'Arc ne put être brûlée que parce qu'elle avait été déclarée relaps : j'ai entendue des voix ; non, peut-être pas ; si, finalement. Je ne remets pas en cause l'authenticité des révélations reçues par cette sainte formidable. Je souligne seulement le caractère très exceptionnel du bûcher.

Avec Galilée, l'inquisition constitue un des deux mythes de notre histoire largement déformé par les philosophes de lumières afin de décrédibiliser notre belle religion. Hélas ... les bienfaits des "lumières" nous ont montré à quel point les adversaires du Christ, durant le XIX et le XX, savaient faire preuve de civilité ...

Like a Star @ heaven


Dernière édition par le Jeu 04 Jan 2007, 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyMer 03 Jan 2007, 18:59

Bonsoir, chère minuscule,

Tu dis également

[color=#551a01]
Citation :
[color:a7c1=#551a01:a7c1]cela démontre bien le fait que plusieurs d'entres-nous disons que les Hauts de l'Église ne sont pas parfait.... comme écrit dans un autre message...

Citation:


le Pape (un simple homme, faillible et pécheur comme nous tous)


Je suis bien d'accord avec toi. Surtout ne nous méprenons pas sur le sens à donner à l' infaillibilité qui n'est pas l'impeccabilité (c'est-à dire l'absence de péché). D'ailleurs, l'Eglise catholique ne prétend nullement le contraire.
Ce sont peut être des protestants ou des ignorants qui affirment que nous croyons cela afin de mieux nous décrédibiliser. En tout cas, pas des vrais catholiques.

Ne tombons pas dans ce piège:


LA PERFECTION, UNE EXIGENCE QUE LE CHRIST NE POSE A AUCUN HOMME, PAS MEME AU PAPE !

C'est une évidence. Prenons le très surprenant revirement (en apparence) du Christ à propos de Pierre. Lorsque ce dernier eut confessé sa foi, le Christ lui dit "Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise et les portes de l'Enfer ne tiendront pas contre elle" (Matthieu 16,19). Voilà qui est clair, tant sur la charge papale que sur l'impuissance des forces du Mal. On pourrait se dire que l'Eglise et le Pape sont garantis contre l'influence de Satan, et que donc l'une et l'autre ne peuvent agir que parfaitement... Mais quelques versets plus loin, le Christ évoque son sacrifice. Pierre refuse alors l'hypothèse : "Non, cela ne t'arrivera pas !" (Matthieu 16,22b). Et la réponse du Christ est terrible "Passe derrière moi, Satan ! Tu me fais obstacle (...)" (Matthieu 16, 23a). Le Christ vient de traiter de "Satan" celui qu'il avait désigné comme la pierre de fondation de l'Eglise, qui doit vaincre l'Enfer !. Le Christ ne pouvant se contredire, il y a donc quelque chose à comprendre...
L'Eglise n'a rien à craindre de l'Enfer. Ceci ne se discute pas. Par contre, le premier pape de l'Eglise se voit assimilé au mal par le Christ. La situation est claire : le pape peut être un pêcheur... pour autant il RESTE LE PAPE ! Et le Christ connaît son imperfection humaine. Il admet d'avance que nul homme, même élu pape, ne puisse prendre de décisions parfaites. La seule chose parfaite qu'il puisse faite, c'est redire ce qui est contenu dans la Bible.
C'est là qu'il est infaillible : lorsqu'il définit la Foi de l'Eglise Catholique, et lorsqu'il précise quelles doivent être les moeurs des catholiques, car dans ces deux cas, il tire ses propres propos de l'Ecriture sainte. En revanche, les actes et le mûrissement intellectuel sont sujets à des imperfections. Là, par contre, il n'y a pas infaillibilité, et l'erreur entre dans les aléas du gouvernement temporel de l'Eglise. Pour exiger un pape qui ne fasse jamais d'erreurs, il faudrait alors admettre que le fait de devenir pape peut rendre un homme parfait ! Le même raisonnement est à tenir en ce qui concerne le Collèges des Evêques.
Donc le Christ admet que le pape et les évêques puissent se tromper en décidant. C'est difficile à admettre, tant nous souhaitons que les dirigeants de l'Eglise prennent uniquement de bonnes décisions... (et Dieu sait combien ils nous inquiètent parfois !). Et pourtant il en est ainsi. Mais en ce qui concerne le pape, il faut comprendre qu'en étant "couvert" par le Christ (pour utiliser une formule actuelle), puisque ce que le pape lie sur terre est lié au ciel, il est clairement placé comme Chef de l'Eglise terrestre ("chef" et "tête" ont le même sens, la même origine, ne l'oublions pas !). Qu'ainsi le catholique qui obéit au pape, même s'il doute du bien fondé de certaines de ses prescriptions, est dégagé de toute responsabilité si, en obéissant, il commet une erreur de fait. Et qu'ainsi, la responsabilité du pape est réellement immense... et que lui seul en rendra compte... et devant Dieu UNIQUEMENT !


Amitiés

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
gaetan8888
Assidu
gaetan8888

Nombre de messages : 249
Localisation : Canada

L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyJeu 04 Jan 2007, 00:13

Hello

Sous bien des rapports, l'inquisition fut la réaction de défense d'une société pour laquelle, à tort ou à raison, la préservation de la foi paraissait aussi importante que de nos jours celle de la santé.

Il ya souvent confusion entre l'inquisition civile et l'inquisition religieuse. Les tribunaux civils n'ont rien de religieux et ce sont surtout eux qui torturaient. D'ailleurs les prisonniers le savaient bien et réclamaient les tribunaux religieux.

L’Inquisition espagnole, qui était pourtant la pire, n’a exécuté qu’un pour cent des accusés. Cela discrédite les chiffres avancés par des historiens fanatiques. En Espagne, on a exécuté ni écrivain, ni humaniste, ni scientifique. On a brûlé des sorcières en France, en Allemagne, en Angleterre, en Amérique, mais pas une seule en Espagne. L’historien danois Gustav Henningsen, qui a dépouillé 50 000 procédures inquisitoriales, montre que l’inquisition espagnole n’a torturé que 2% des accusés et exécuté que 1% des accusés.

Il ne faut pas confondre Inquisition et chasse aux sorcières, ce n'est pas la même chose. La chasse aux sorcières est un phénomène qui a débuté et s'est développé en Europe au 15ème siècle en particulier, et qui a culminé à la fin du 16ème. Il faut d'ailleurs rappelé que ce phénomène a été également le fait des pays protestants.

Il n'y a pas une inquisition, mais plusieurs inquisitions : l'institution médiévale du XIIIè siècle (relativement modérée) n'a pas grand chose à voir avec l'inquisition espagnole d'époque Renaissance (plus dure). De plus il y eut aussi des inquisitions "privées".

Les tribunaux inquisitiriaux ont brûlés infiniment moins de sorcières que les tribunaux laïcs.

De toute manière, tout cela est à replacer dans le contexte d'une époque où l'on voit la mort tous les jours - mortalité infantile, des femmes en couches, maladies, épidémies, etc. La façon de penser la mort du supplicié n'est pas la même dans un tel monde médiéval et de la renaissance.

Il faut bien distinguer l'inquisition espagnole, institution politique au service d'un pouvoir politique, de l'Inquisition romaine qui fut bien moins excessive (même si elle oublia parfois Dieu), notamment en modérant beaucoup de sanctions à l'égard de sorciers ou de sorcières. Des auteurs tels que H. G. Lea, N. Benazzi ou G. Bechtel font très bien la distinguetion, alors mêmes qu'ils ne sont ou furent pas tous favorables à Rome, loin de là !

Pour ce qui est de l’Inquisition espagnole, il est indéniable et scandaleux que des Papes l'aient encouragée. Mais il faut aussi rappeler que beaucoup de Papes se sont opposés à cette inquisition espagnole dont les membres, bien que religieux, étaient des fonctionnaires royaux avant tout, des instruments politiques avant tout ! Je pense par exemple à Nicolas V qui, au début du XV°, promulgua la Bulle Humanis genis inimiscus qui condamna la "chasse aux juifs" conduite par l'inquisition espagnole. Je pense encore à la Bulle de Sixte IV de 1482 qui condamna les agissements de l'inquisition espagnole qu'il jugeait plus attirée par l'argent et le pouvoir que guidée par un souci des âmes. Je pense aussi à la position de Pie II lors de la querelle entre dominicains et franciscains espagnols en 1464 ou encore à Calixte III en 1556. De même, le même Calixte III la menaça d'excommunication. Je pense aussi à diverses lettres de Papes à diverses époques adressées à des Évêques, voire à certains inquisiteurs, espagnols pour les appeler à plus de modération... Ce ne fut certes pas assez, mais il y eut bien condamnation contre les inquisiteurs à plusieurs reprises !

Par ailleurs, contrairement à une idée reçue, aucun décret ou canon du Concile de Trente ne s'exprime sur le maintien ou le renforcement de l'Inquisition. La seule allusion possible est le point 15 du deuxième décret de la session V de ce Concile, mais je ne pense pas qu'il s'y trouve une quelconque référence à ce maintien, voire même à l'institution.


Qu'il y ait eu des abus, nul ne le nie. Que certains actes furent forts peu chrétiens, tout le monde l'admet ! Mais la Chrétienté n'a pas été la seule, malheureusement, à commettre de tels actes dans le monde de cette époque.


Inquisition romaine : environ 6.000 exécutions (taux de condamnation à mort : moins de 1 %)

Ce sont là les chiffres les plus élevés trouvés chez les auteurs sérieux, y compris critiques de l’Inquisition (Lea, Bennassar, etc )

Tristement l'homme a cette violence dans son histoire;

- Lieutenance du Châtelet (XVI°): environ 15.000 exécutions pour des raisons criminelles
- Guerre de sept ans (1756/1763) : 554.000 tués
- Terreur (révolution francaise)(1793/1795) : 17.000 guillotinés (chiffre le plus bas trouvé) + 15.000 exécutions sommaires (chiffre le plus bas trouvé) = 32.000 morts en deux années pleines
- Vendée (1794 et environs) : 100.000 morts (chiffre le plus bas trouvé)
- Verdun (1916) : 721.000 morts
- Dresde (1944) : 35.000 morts en une nuit
- Nagasaki (1945) : 87.000 morts en une seconde

Des livres a lire sur ces sujets;

L’Église au risque de l’histoire, Jean Dumont, Éditions de Paris.

Pour en finir avec le Moyen Age, Régine Pernoud, Points Histoire, Éditions du Seuil.

Le livre de Jean Sévilla "historiquement correct"


Gaétan
Revenir en haut Aller en bas
http://apocalypse22.eklablog.com
Minuscule-Lune3
Assidu
Minuscule-Lune3

Nombre de messages : 870
Age : 39
Localisation : Lanaudière, Québec, Canada

L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyLun 08 Jan 2007, 18:28

Citation :
n’a torturé que 2% des accusés et exécuté que 1% des accusés.

Mais n'oublions pas que même si ça n'a été que 1 ou 2 %.... cela reste des actes effroyables et des meutres quand même non?

Ma pensée face à tout cela est fort simple: Il y a eu beaucoup de souffrances entres êtres humains au nom de l'Église... et commenditées par l'Église... ce que je n'adhère pas...

Je n'ai aps eu beaucoup de temps devant moi ces derniers jours, donc je n'ai pas pu tout lire sur le sujet (le liens donné pluls haut...)

Je vous reviends sous peu avec mon avis...humblement...
Je n'ai pas et ne veux pas la vérité... j'ai la foi et je veux la garder!



********************************




L'inquisition.... Banise10
Que Toi, Sainte Trinité, Tu guides nos pas et nos dires...!!!
Béni mes p'tits anges que Tu nous as prêtés!
Revenir en haut Aller en bas
Frank
Assidu
Frank

Nombre de messages : 1027

L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyLun 08 Jan 2007, 18:44

Minuscule-Lune3 a écrit:
Il y a eu beaucoup de souffrances entres êtres humains au nom de l'Église... et commenditées par l'Église... ce que je n'adhère pas...


Ne surtout pas pas croire ça, chère Minuscule Wink
Ca, c'est cette propagande fallacieuse dont les médias cathophobes nous abreuvent depuis des décennies.
Malheureusement ces fantasmes d'athées (inquisition, croisades et richesse du Vatican) sont rentrés dans l'esprit de beaucoup et tout particulièrement des jeunes générations qui n'ont que ce son de cloche à entendre puisque la censure interdit toute contradiction à ces "dogmes médiatiques".
Minuscule, lis les articles au-dessus parlant de l'inquisition, et tu verras que tout ça n'a rien à voir avec les fables de nos médias.
Revenir en haut Aller en bas
Minuscule-Lune3
Assidu
Minuscule-Lune3

Nombre de messages : 870
Age : 39
Localisation : Lanaudière, Québec, Canada

L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyLun 08 Jan 2007, 23:30

Il y aura toujours des écrits qui en démenteront d'autres.... pour ma part.... je suis désolée...mais l'Église n'est pas étrangère à beaucoup de choses qui ont pu ce passer.... je suis au Québec.... et bien.... les québécois ont touours (dans l'histoire de la Nouvelle-France) été de fervents catholiques.... lorsque les hommes-blanc, sont débarqué en Amérique.... le clergé a voulu amener les amérindiens à croire en Notre Dieu... et ce, jusqu'à l'extrême.... je susi de décendance amérindienne et Française... je connais l'histoire de la branche amérindienne de ma famille... je ne raconterai pas toutes les horreur que j'ai pu y trouver... mais les hommes-soutanes ont fait beaucoup de mal à un peuple pacifique et ce, au nom de la religion et au nom de l'Église....

Voilà... je ne suis aps juge, je n'y étais pas... mais si 50% des choses enseignées par l'histoire est vrai... cela demeure encore 50% de trop!

Bisou



********************************




L'inquisition.... Banise10
Que Toi, Sainte Trinité, Tu guides nos pas et nos dires...!!!
Béni mes p'tits anges que Tu nous as prêtés!
Revenir en haut Aller en bas
Frank
Assidu
Frank

Nombre de messages : 1027

L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyMar 09 Jan 2007, 00:34

Je comprends, chère Minuscule !

Juste un mot pour dire que souvent l'Histoire met sur le dos du clergé des décisions et des actes décidés par des gouvernements dont l'obéissance aux commandements de Dieu était le dernier des soucis. Et comme ce sont eux qui écrivent l'histoire, ils se déchargent volontiers de leur forfait sur l'Eglise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyMer 10 Jan 2007, 19:27

C'est vrai qu'en tant que "Corps mystique du Christ" l'Eglise est sainte et parfaite. Mais aussi, l'Eglise est constituée de pauvres pécheurs que nous sommes tous.
C'est pourquoi, tout au long de l'histoire, en manquant aux préceptes évangéliques, les membres de l'Eglise et en en premier ceux du clergé -qui ne sont pas parfaits, loin s'en faut!- ont pû commettre certaines fautes, parfois lourdes, même très lourdes. Mais ce n'est pas une raison pour accuser l'Eglise catholique de tous les maux de la Création comme le font ses adversaires.
A ceux-ci, on pourrait tout aussi bien leur rétorquer : "Quel serait l'état du monde si l'Eglise catholique n'avait jamais existé?"

En fait, qu'on le veuille ou non -à moins de faire preuve de beaucoup de mauvaise foi et malhonnêteté intellectuelle- on s'aperçoit sans mal que les pays où les droits de l'homme sont encore aujourd'hui le mieux respectés ce sont justement les pays de longue tradition chrétienne parce que les lois et les coutumes de ces pays sont fondés sur des valeurs évangéliques et non pas humanistes. Mais jusqu'à quand??? (à cause de l'apostasie généralisée et de la mise en oeuvre du "nouvel ordre mondial" Confused )

Prétendre le contraire relève, à mon sens, de l'imposture!

Amicalement

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Minuscule-Lune3
Assidu
Minuscule-Lune3

Nombre de messages : 870
Age : 39
Localisation : Lanaudière, Québec, Canada

L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyVen 12 Jan 2007, 18:01

je suis d'accord avec ce que tu as écrit Philippe...

Frank... ma lucidé me force aussi à croire que oui, tu as raisons... mais, tout ça pour vous témoigner qu'à mon sens, l'Église, la Vraie.... n'est-elle pas en chaque Chrétiens/nes?

Le temple De Dieu n'est-Il pas en nous tous? Avons-nous besoin réellement d'un lieu physique?... Non, je ne crois pas...mais cela nous aide à imager les choses, la foi et tout le reste... J'aime les belles images, les belels statues, mais... n'en restent-elles pas des images et des statues? La Foi, ne se vit-elle pas intérieurement tout en donnant des signes extérieurs?

Jamais je ne m'agenouillerai devant un autre être humain... aussi haut soit-il dans la hiérarchies de l'Église physique... ce n'est que devant Dieu que je fléchirai les genoux et la tête... dans ma honte de ne pas être toujours une parfaite catholique, dans mon admiration devant la beauté que Celui-Ci doit dégager, dans l'amour que je porte qui est si petit face à l'amour Divin, dans la reconnaissance de mon existance et de son sauvetage, dans la simplicité de la créature face à son créateur....

Toute autre personne n'en demeure pas moins à mes yeux des créatures comme moi-même,.... je les respecte, les aime, je peux les trouver beau, fort et grand, je peux admirer leurs actions et leurs dires... mais , jamais je ne fléchirai la tête d'adoration devant eux... Dans le cas contraire... ne passrais-je pas mon temps à me promener yeux baisés et échine courbée devant chaque passant? car à mes yeux, beaucoup de gens qui ne sont pas dans la hierarchie "haute" de l'Église physique mériteraient bien plus de tels honeurs...

Le pompier qui risque sa vie pour en sauver une autre, le médecin qui travaille d'arrache pied pour aider ses malades, la mère qui malgré tout ce qu'elle peut ressentir comme fatigue ne laisse pas le chevet de son enfant lorsque celui-ci est malade, l'homme ou la femme qui partage ses avoirs avec les plus pauvres, la personne qui donne sa vie à réconcilier les autres, le travailleur le plus humble qui ne fait que faire son boulo lequel boulo permets à des centaines d'autres personnes d'avoir le lait, les oeufs, et tout les autres produits domestiques nécéssaire à se les procurer, les chercheurs qui passent tellement de temps à essayer de trouver des remèdes toujours plus efficace contre les maladies de ce monde, celui qui passe la chârue pour déneiger les rues et nous permettre d'y circuler en sécurité, celui qui bâti des maisons qui nous permettent de nous abriter, l'écrivain qui nous fait rêver lorsque la réalité est difficile, le ou la chanteuse qui élève la voix pour louanger les merveilles de la vie, l'enfant, oui l'enfant qui sans poser de question s'élance vers quelqu'un et sans demander rien en retour aime inconditionnellement... eux-tous et j'en oublis une quatité inombrable, ils mériteraient un salut, un remerciement. Ils mériteraient de manger dans des ciouverts d'or et d'argent, d'avoir de beaux habits en reconnaissance de leur efforts pour améliorer la vie ici-bas,...

Oui, bien sûr certains "hauts-placés" de l'Église peuvent avoir fait beaucoup, certains font encore... mais... l'Église n'es demeure pas moins qu'elle se trouve en nous... là en notre coeur, sa mysticité ne fait aucun doute à mes yeux...

Me vient un autre sujet à la tête... mais les mots s'entres-choques.... je vais y réfléchir davantage, et peut-être vous liverais-je cette pensée... sur un autre fil... le sujet en sera l'Eucharistie...

Mais pour terminer sur le sujet dont il est question ici... l'Église (les gens d'églsie) à mes yeux n'a pas plus d'importance que tout autre être humain sur cette terre... l'égalité en est que plus belle... les lois de Dieu, graver en nos coeur sont simples...

Rappelez-vous, revenez en arrière... lorsque nous étions enfants, parfois nous faisions une action quelconque... avant même de "savoir" avant même que l'on nous enseigne... nous savions au fond de nous que nous avions mal fait... nous savions déjà distinguer le bien du mal... les lois de Dieu sont gravées en nos coeur.. depuis notre naissance jusqu'à notre mort... rien ni personne ne peut nous enlever cela...sauf nous même, nous pouvons l'étouffer à une telle profondeur que cela nous apraîtera disparu à jamais... ce qui n'est pas le cas.. le pire des criminels recent de l'affection, de l'amour pour quelqu'un quelque part... Car... si je dis amour... je présume et crois que c'est cela le plus grand des commendement: "Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimé"

L'Église m'a apprise la phrase, m'a agencé les mots... mais l'amour était déjà là avant non? Le nouveau né n'aime-t-il pas avant même de savoir parler?

Je pense humblement, que si nous sommes à l'écoute, un tant soit-peu à nos sentiments réels, à nos impressions, à notre instinc en quelque sorte... nous saurons toujours que faire et ce qu'il faut éviter... entre le bien et le mal... notre coeur sait toujours... il ne nous reste qu'à l'écouter....

Voilà...désolée pour la longueur... vous em connaissaez..lorsque je m'y mets Laughing .... l'entousiame me prend Razz Very Happy

Bisou, je vous aime cheers I love you I love you



********************************




L'inquisition.... Banise10
Que Toi, Sainte Trinité, Tu guides nos pas et nos dires...!!!
Béni mes p'tits anges que Tu nous as prêtés!
Revenir en haut Aller en bas
Séraphin
Assidu
Séraphin

Nombre de messages : 412
Age : 50
Localisation : Sur Terre

L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyVen 12 Jan 2007, 19:16

Il n'y a que qu'une personne qui a beaucoup d'amour en elle, qui peut écrire ce que tu écris Minuscule-Lune. C'est magnifique et tellement vrai. Merci à toi de nous le rappeler.

Fraternellement

Séraphin
Revenir en haut Aller en bas
Minuscule-Lune3
Assidu
Minuscule-Lune3

Nombre de messages : 870
Age : 39
Localisation : Lanaudière, Québec, Canada

L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyLun 15 Jan 2007, 07:50

À la lecture de tes remerciements... j'avoue avoir été surprise... j'avais eu peur d'être un peu brusque dans mes propos...j'ai même été jusqu'à relire ce que j'avais écrit!!! Je trouvais certaines phrases un peu ...heu... dure par moment... mais... je suis soulagée de voir que le message à dépassé les mots.... merci à toi Séraphin...

je sais que parfois, je "bouge de l'air" comme dirait ma défunte grand-mère (que Dieu ai son âme).... mais...c'est ma personnalité.... toute douceur... mais intense et parfois même...trop passionnée.... Embarassed Razz

Oui, j'aime Dieu... je dirais même...comment ne pas L'aimer??? n'importe qui qui a la moindre conscience des choses qui nous entourent ne peu pas au plus profond de lui-même (ou elle) ne pas croire que tout n'est pas Unique...que tout n'est pas fait par la main de Dieu.... Il s'agit de regarder un peu autour de soit pour s'appercevoir que les mystères nous rapportent tous à la seule et unique question: Qui a fait tout ça?

Même les chercheurs qui croient au "big-bang"... ne trouvent pas le chaînon manquant... même ceux qui croient à l'évolution animal jusqu'à nous ne peuvent pas expliquer pourquoi les singes d'aujourd'hui n'évoluent plus... même ceux qui croient aux extra-terrestres... ne peuvent pas expliquer, ni savoir ...que même s'ils existeraient... ou est le début?

Comment la division cellulaire pour devenir un être si complexe qu'un être humain?
Comment un animal qui se voit déporté dans un espace de vie développe-t-il de nouvelles afefctations pour survivre? D'ou vient l'instinc? La conscience d'exister sinon que celle que Dieu l'a si Divinement décidé?

Moi, j'ai ma réponse.. beaucoup la cherchent encore , plusieurs ne la trouvent jamais.... petite nouvelle: je n'ai pas la science infuge...ni la vérité absolue... mais qui peut se vanter de l'avoir?... réponse: Le Créateur... donc Dieu!

Pourquoi sommes-nous triste de voir des gens souffrir? pourquoi apportons-nous soutient et réconfort instantanément à quelqu'un?.... simple: Nous portons l'amour en nous... nous portons Dieu... Dieu Est , simplement... je voudrais avoir la chance un jour m'approcher de Lui, simplement, le regarder d'admiration, j'espère ne pas être effrayée... pas par Lui...car cela m'est impessable...mais effrayée de Lui avoir déplue... chaque jour je Lui demande de me montrer le chemin... ma liberté? Je la Lui est donnée depuis longtemps... mais je ré-itère encore et encore cette donnation qui n'en est pas une...car de toute façon... comment pourais-je Lui donner quelque chose qui ne m'appartient pas?

Tout les beaux discrouts ne vallent pas le sourire d'un enfant face à ses parents.... voilà le sourire que je veux lui orffir le jour ou je me présenterai devant Lui...je veux pouvoir lui dire: "Papa, Abba... je t'aime... juste par ce que Tu es Mon Père... juste par ce que Tu m'as donné la vie... Papa... je peux avoir un câlin?"

voilà ce que je voudrais vivre ... voilà ce qui m'aide chaque jour... je veux garder mon âme d'enfant... je veux que même si je dessine un dessin qui pourait estétiquement être affreux... je voudrais que mon Père le regarde et me dise: "Très joli ton dessin mon enfant! Je vais le garder précieusement".... je Lui cuillerais un bouquet de mauvaise herbe et qu'Il me dise: "quelles belles fleurs ma fille! Je vais les mettre dans l'eau..."

...et...tout simplement, qu'Il me réponde: "Je t'aime aussi ma petite!"

Voilà... je ne pensais aps écrire cela ce soir..mais... au fil des secondes ...mes doigts sur le clavier n'ont suivis mes pensée que brièvement... heureusement pour vous... sinon... aller vous chercher un verre d'eau...ça peut être long..lolll

bisou, que Dieu nous bénisse Tous et toutes ... je vous aime!

I love you



********************************




L'inquisition.... Banise10
Que Toi, Sainte Trinité, Tu guides nos pas et nos dires...!!!
Béni mes p'tits anges que Tu nous as prêtés!
Revenir en haut Aller en bas
gaetan8888
Assidu
gaetan8888

Nombre de messages : 249
Localisation : Canada

L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyJeu 25 Jan 2007, 18:54

Hello

Voici un texte intéressant trouver sur le site vitamivero.free.fr

Gaétan


Partie 1

Citation :

INQUISITION

INQUISITION Terme signifiant recherche. Nom donné à un tribunal spécial institué officiellement par l’Église en 1231 et qui persista jusqu’au XIX e siècle pour rechercher et punir avec le concours de l’état les hérétiques tels les Cathares et les Albigeois qui sapaient à la fois la religion et l’ordre social les armes à la main. Elle constitue donc une réalité historique incontournable qu’il faut cependant distinguer de ce qu’en dit l’historiographie de l’Inquisition. Le peuple chrétien, attaqué, maltraité, se défendit et imposa aux souverains des expéditions (croisade contre les Albigeois) et des répressions sanglantes, parfois sommaire, parfois aveugles.

L’institution de l’Inquisition substitua aux exécutions sommaires et massives, le procédé de jugements réguliers et individuels. Sa direction fut confiée aux Dominicains, parfois aussi à des Franciscains. Le rôle des inquisiteurs était à la manière d’experts ou de jurés, de constater s’il y avait crime d’hérésie (ou d’apostasie) ou de sorcellerie et magie, matières auxquelles par la suite s’étendit leur compétence, puis d’exhorter le coupable au repentir, d’essayer de se convertir, auxquels cas il n’avait à subir que des pénitences ordinaires de l’Église, dite salutaires (amendes, pèlerinages, réclusion).

S’il persistait opiniâtrement dans son erreur, le tribunal ecclésiastique sans vouloir le condamner lui-même le livrait ce qui revenait bien un peu au même au bras séculier, à l’état qui lui, appliquait la peine du bûcher. C’est l’état qui a énergiquement approuvé et soutenu par l’opinion populaire laquelle voyait alors dans l’hérétique ou la sorcellerie, un malfaiteur public, un ennemi de l’ordre social. Celui-ci basé avant tout sur le respect de Dieu et de l’Église procédait lui seul et non l’Église aux arrestations, à la sentence légale, aux exécutions. Ce tribunal suivait la procédure de tous les tribunaux séculiers de cette époque, y compris la prison préventive et la torture, de pratique universelle (sauf dans les tribunaux d’Église ordinaire)

La torture ne fut employée que rarement et seulement quand des preuves graves témoignaient déjà contre l’accusé et sans porter atteinte à sa vie, ni le mutiler sans ces cruautés raffinées que les publicistes fantaisistes lui ont prêtées. De nombreux témoins ayant été assassiné par les complices des hérétiques on décida de tenir secret par mesure exceptionnelles et temporaires, les noms des témoins et de ne point confondre l’accusé avec eux.

L’inquisition a prévenu et empêché d’effroyables guerres de religion et le retour à la barbarie qui eût été la conséquence des hérésies antisociales (destruction de la famille, suicides recommandés, etc. ) Les peines qu’elle prononçait (prison, etc.) étaient souvent commuées ou adoucies ou même effacées. Elle ne punissait pas pour punir. Elle s’occupait de corriger, d’amender, de convertir et ramener à la foi. La pénalité devait aider à ce retour. Elle a donné lieu a des abus qu’il faut reconnaître et condamner ; les uns isolés (erreurs judiciaires, mais aucune juridiction n’en est exempte, vengeance personnelle exercée à la faveur du secret de l’information judiciaire) les autres généralisés dus à ce que l’autorité civile s’asservit rapidement l’Inquisition (par exemple le procès de Jeanne d’Arc) et en fit un instrument de règne : même elle devint à Venise dès le XIVe siècle et en Espagne au XVe siècle, une institution d’État, un instrument de tyrannie mais de ceci, l’Église ne saurait être responsable et les papes ont élevé leurs protestations au sujet des excès qui s’ensuivirent.

Quant à la pratique de punir, le délit d’opinion, de pensée, elle choque notre mentalité actuelle mais non au Moyen Âge ou l’on s’attaquait courageusement et logiquement au criminel de pensée plus coupable que celui qui agit à son instigation sous l’influence de ses doctrines subversives. Quant au nombre, il est loin d’être aussi considérable qu’on le dit parfois. Cependant, nous savons que dans le cas de Toulouse et Pamiers que 5 sur 64 et 42 sur 930, 1 sur 23 condamnations furent suivies de l’exécution. Eu égard aux nécessités de la défense sociale et la dureté des moeurs d’alors, des supplices s’imposèrent sans doute au début. Mais le châtiment suprême encoure par la suite pour toute l’hérésie, même appliqué peu souvent nous paraissons excessif et peu conforme à l’Évangile (parabole du bon grain et de l’ivraie) (L.E. Marcel, 1949)

Un tournant s’est produit aux XVIII-XIXe siècle, quand cette institution a été utilisée comme symbole de l’autoritarisme et de l’intolérance de l’Église catholique. Ainsi est-elle devenue une sorte d’instrument de dénégation de ce qu’est l’Église et de ce qu’elle a voulu faire à une époque donnée. De là est née la Légende noire dont l’interprétation cinématographique du livre d’Umberto Eco Le Nom de la rose, publié en 1980 offre un exemple. Bien d’autres légendes ont précédé (Figaro) L’une des causes principales de l’émergence et de l’extension du phénomène de la chasse aux sorcières, ce sont, disent H. Institoris et J. Sprenger, dans Le Marteau des sorcières [Malleus Maleficarum] les multiples misères collectives. Les deux signataires du Malleus ne cachent pas leur peur devant de tels périls. Dès la première phrase de l’Apologie, ils expriment leur volonté d’éliminer les sorcières hérétiques responsables des « calamités d’un siècle qui s’écroule » Ils avouent leur peur que l’univers entier ne périsse sous le joug des sorcières. Il ne faut surtout pas selon eux, exorciser cette peur en la proclamant illusoire. La menace est bien présente. Pour Amand Danet, on ne peut accuser les inquisiteurs de ruse ou de mauvaise foi. Le traité laisse dans son ensemble transparaître une peur réelle de la menace hérétique et de la fin du monde.

Plus justement, il faut accorder aux Inquisiteurs du Malleus le bénéfice de l’honnêteté et de la bonne foi. Ces hommes avaient réellement peur et vivaient réellement le drame de la fin du monde. Le monde dans lequel et pour lequel ils avaient vécu était en danger. Le message qu’ils lançaient, c’est de bonne foi qu’ils le voulaient comme un message de salut, crédible à leurs yeux. (A. Danet, 1990)

Concernant les faits et les statistiques de l’Inquisition véhiculés au 18e et au 20e siècle et leur véracité, il est très important de considérer l’apport de *Juan Antonio Llorente, auteur d’une Histoire critique de l’inquisition (1817). En effet, des divers ouvrages qu’il composa pendant son séjour à Paris, aucun ne mérite d’être remarqué ; mais l’esprit de parti hostile à la religion est parvenu à donner une certaine vogue à son Histoire critique de l’Inquisition (trad. en fr, 4 vol.1817) Ce n’est qu’un pamphlet dicté par la rancune, et où la vérité est continuellement dénaturée. Cet ouvrage fut interdit par la police de Louis XVIII. Llorente, prêtre apostat à la réputation d’avoir dénaturer les faits de l’Inquisition espagnole. Après avoir écrit sa prétendue Histoire, il a brûlé les archives pour rendre impossible tout contrôle. Ses calculs sont tellement surfaits que les protestants eux-mêmes qui s’en servaient contre l’Église catholique n’y croient pas. Prescott dans son Histoire de Philippe II écrit : « On doit se méfier des indications de Llorente. Petchel dit que les comptes de Llorente sont un « frivole calcul de probabilité. Gams ne prend pas non plus Llorente au sérieux. Exemple : Llorente dit que Torquemada brûla 2,000 hérétiques à Séville seulement dans la seule année 1481. Or, *Torquemada n’est devenu inquisiteur qu’en 1483. Gams a contrôlé les chiffres de Llorente, or au lieu de 31,912 personnes brûlées, il compte 4,000 condamnés à mort pour 330 ans d’existence de l’Inquisition, soit une moyenne de 12 personnes par an pour tout le royaume (Henri Hello)

Voir aussi à Llorente, [l’une des sources qui ont dénaturé les faits]. ; Victimes innocentes de l’Inquisition ; Instruction de la Chambre apostolique (1657)

Revenir en haut Aller en bas
http://apocalypse22.eklablog.com
gaetan8888
Assidu
gaetan8888

Nombre de messages : 249
Localisation : Canada

L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... EmptyJeu 25 Jan 2007, 18:55

Partie 2

Citation :

Bibliographie Le Figaro, 3 novembre 1998, "Interview du dominicain Guy Bedouelle par Joseph Vandrisse" ; Patrick Snyder, Représentations de la femme et chasse aux sorcières XIIIe - XVe siècles. Lecture des enjeux théologiques et pastoraux. Montréal, Fides, 2000, p 34-35 ; Amant Danet, L’inquisiteur et ses sorcières. Grenoble, Jérôme Million, 1990, 98p. [Snyder, 2000] ; L.-E. Marcel. Dictionnaire de culture religieuse et catéchistique, Nouvelle édition (1949) revue très augmentée. Besançon : Éditions Service, 1949, p. 426-427 ; Henri Hello. La vérité sur l’Inquisition.

Commentaires de Bizouard et Gougenot des Mousseaux

BIZ 1. - les Manichéens et les Gnostiques s’étant associés secrètement, perpétuèrent dans l’ombre le principe de révolte et de sédition qui força d’établir l’inquisition ; requise aussi par les souverains et le catholicisme, car l’invasion manichéenne s’efforçait d’anéantir le catholicisme et aussi de renverser les rois, d’établir le règne de la liberté et de constituer une République universelle : 522.

BIZ 2. - le but de l’institution était de sauvegarder la religion et l’ordre établi contre les attaques des impies et des méchants et voilà le vrai secret de la haine de plusieurs contre l’Inquisition : 226 ; - en Espagne, on était loin de toujours condamner à mort. Il suffisait de montrer du repentir pour n’être pas puni de la peine capitale. Aussi les 30 sorciers qu’elle fit brûler en 1507 étaient tous des criminels impénitents : 233

BIZ 3. - le Cautio criminalis du père *Spée (1631) porta aux inquisiteurs une atteinte décisive, l’excellent jésuite disait qu’il ne prétendait nier ni les sorciers ni le sabbat mais le grand nombre des condamnés excitant son attention, il s’informa, examina, assista les condamnés au supplice et il fut convaincu des abus qu’il avait d’abord soupçonnés. Ceux qui procèdent contre les sorciers dit-il sont la plupart des gens d’honneur mais il y a des ignorants, de juges cruels, il ne faut pas épargner les vrais sorciers mais bien examiner ceux qui ne sont que suspects. Les marques sont des indices vains, les accusations des complices sont dangereuses, le démon a pu faire voir l’accusé au sabbat quoiqu’il n’y fût point. Pour accuser, on reçoit le témoignage de gens infâmes ; même du diable par la bouche des possédés. Il vaut mieux laisser le crime impuni que de punir des innocents. On soupçonne même les gens qui se montrent trop pieux, de sorte que plusieurs s’abstiennent d’aller trop souvent à la messe. Chaque jour voit surgir de nouvelles difficultés..., et la chose devient plus obscure. *Binsfeld, *Del Rio satisfaisaient les esprits raisonnables ; maintenant le doute d’élève partout, sur le sabbat, sur les aveux ; le démon jette dans les plus grandes illusions et tous les jours de nouveaux écrits rendent la matière plus ténébreuse. *Spée est convaincu qu’on a brûlé quelquefois des innocents ; le père Tanner l’atteste et beaucoup d’autres avec lui. Lui-même a assisté au supplice plusieurs innocents dont les juges furent depuis brûlés à leur tour comme sorciers. Il est possible que ces derniers étant nombreux fassent avec le diable leur possible pour que les leurs deviennent eux-mêmes inquisiteurs, Dieu l’ayant déjà permis. Outre l’ignorance, le zèle indiscret, etc., il y a encore l’avarice et l’ambition. Les vrais sorciers enfin, ;pour n’être pas soupçonnés, crient contre les inquisiteurs qu’ils accusent de lenteur, puis plus tard, on découvre qu’ils sont sorciers, de sorte que les inquisiteurs sont dans la plus grande perplexité. Quelle obscurité ! quel doute ! : 143-145 ; - selon le père Spée, le démon prenait au sabbat la ressemblance de plusieurs innocents que les vrais sorciers prétendaient y avoir vus. On répondra qu’un juge prudent n’était pas aussi disposé qu’on pourrait le croire, à moins qu’il n’y eût d’autres indices à accueillir une dénonciation émanée d’une telle source. Nous ignorons ce qui se passait alors dans les tribunaux d’Allemagne mais en France cette présomption eût été insuffisante pour ordonner la torture : 148 ; - On a dit que l’Église s’était montrée tout aussi cruelle et non moins crédule que la magistrature des jurisconsultes. Des jurisconsultes enfin prétendirent que la juridiction concernant les sorciers n’avait jamais dû appartenir à l’Église. « C’est un crime privilégié, disaient-ils, dont la condamnation appartient aux juges laïques » Donc dit Bizouard, les cruautés, si elles existent, les concerneraient seuls ; ceci suffit déjà pour en disculper l’Église : 457 ; - le jurisconsulte *Paul Grilland dit que les sorciers apostats étaient de deux sortes ; les uns adoraient le diable et lui obéissaient, d’autres renonçaient à Jésus-Christ et se baptisaient au nom du diable. Le Malleus malificrum en dit autant. Si ces apostats ne veulent se repentir, ils doivent être livrés au bras séculier, s’ils se repentent on ne leur impose qu’une pénitence dit *Wier (De l’imposture des démons, I, VI, c.xix) C’est en effet la seule peine que l’Église infligeait ; les tortures, la peine de mort regardaient le bras séculier. Il faut distinguer dit Bizouard, dans l’inquisition deux gouvernements, celui de l’Église et celui du souverain ; à l’un la clémence, à l’autre les supplices. Mais le second n’agit dit-on que d’après les ordres du premier. - Erreur ; l’inquisition était purement politique et émanait du roi, qui désignait l’inquisiteur général, lequel nommait les inquisiteurs particuliers qui étaient ecclésiastiques et laïques : 458 ; - le roi était maître absolu de nommer, de renvoyer ou de suspendre les inquisiteurs. L’inquisition ne condamna à mort que lorsqu’elle devint royale ; elle n’a jamais été établie que du consentement ou sur la demande des souverains qui profitaient seuls des confiscations. Il ne s’agissait pas dans les hérésies d’une doctrine contraire seulement à la foi mais à la tranquillité publique et à la morale. Les souverains enfin avaient d’autant plus d’intérêt à réprimer l’hérésie que ses fauteurs, comme on l’a a dit, étaient ennemis de la royauté. Quand le pape Innocent VIII nomma des inquisiteurs pour instruire un procès contre les sorciers d’Allemagne, il fut prévenu des maux que ceux-ci causaient, autant par l’autorité séculière que par l’autorité ecclésiastique. C’est non seulement une erreur, dit Joseph de Maistre, mais c’est un crime, seulement d’imaginer que des prêtres punissent de la peine de mort. Les templiers le savaient bien, eux qui demandaient d’être jugés par l’Église : 459

INQUISITION - Espagne L’Inquisition espagnole et portugaise est a mettre à part, relevant uniquement du pouvoir royal. Selon L. E. Marcel, elle a donné lieu à des excès qu’ont blâmés les papes. Encore peut-on dire qu’en 300 ans d’exorcismes, elle a envoyé beaucoup moins de personnes à la mort que les tribunaux révolutionnaires en France en cinq ans et celui de la Russie en 70 ans (14 millions de victimes)

BIZ 2. - justification et l’apport important des tribunaux laïques : 224 ; - le but de l’inquisition : 224 ; - était-elle cruelle ? Ce tribunal que l’on accuse de tant de cruauté était taxé souvent de trop d’indulgence. De Lancre dit qu’en Espagne, les sorciers qui avouent sont renvoyés, ont ne les condamnes qu’autant qu’ils s’obstinent à nier, contrairement à la pratique en France. Les populations atterrées à causes des fléaux et méfaits de la sorcellerie se plaignaient amèrement quand les inquisiteurs ne remplissaient pas leur devoir. Ce sont les tribunaux laïques qui étaient sévères, l’Inquisition usait de clémence. Ce qu’il y avait d’effrayant et de sévère appartenait au gouvernement dit Joseph de Maistre. L’origine des accusations provient toujours des mêmes sources. [c’est-à-dire *Llorente] : 225.


--------------------------------------------------------------------------------

Sigles des auteurs érudits catholiques cités

[BIZ 1-6] Joseph Bizouard. Rapports de l’homme avec le démon. Essai historique et philosophique. Paris, Gaume frères et J. Duprey éd. 1863. 6 vol.

[DD] Henri-Roger Gougenot des Mousseaux. Dieu et les dieux ou un voyageur chrétien devant les objets primitifs des cultes anciens. Les traditions et la fable. Monographie des pierres dieux et de leurs transformations. Paris : Lagny Frères, éditeurs, 1854, 587p.

[GOM] Ferdinand Gombault. L’imagination et les états préternaturels. Étude psycho-physiologique et mystique. Blois : C. Migault et Cie, 1899, 643p.

[HP] Henri-Roger Gougenot des Mousseaux. Les hauts phénomènes de la magie. Paris : Henri Plon, 1864, 480p.

[MD] Henri-Roger Gougenot des Mousseaux. La magie au XIXe siècle, ses agents, ses vérités, ses mensonges. Paris : Henri Plon / E. Dentu, 1860, 439p.

[MM] Henri-Roger Gougenot des Mousseaux. Les médiateurs et les moyens de la magie. Paris, Henri Plon, 1863, 447p.

[MP] Henri-Roger Gougenot des Mousseaux. Mœurs et pratiques des démons ou des esprits visiteurs. Nouv. éd. refondue et fort augmentée. Paris, Henri Plon, 1854, 435p.

http://vitamivero.free.fr/spip/article.php?id_article%3d1035


,
Revenir en haut Aller en bas
http://apocalypse22.eklablog.com
Contenu sponsorisé




L'inquisition.... Empty
MessageSujet: Re: L'inquisition....   L'inquisition.... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'inquisition....
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'INQUISITION, son origine , sa procédure - Mgr Douais
» Inquisition et fanatisme en Bourgogne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Aliis rebus :: Divers :: Le cafouillis -Divers-
Sauter vers: