Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 20 novembre : Vénérable Agnelo de Souza
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 22:14

» La Providence et la confiance en Dieu par Fr. Garrigou-Lagrange
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 22:05

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar Nicolas Hier à 18:58

» 19 novembre : Saint Philarète de Moscou
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Lun 18 Nov 2019, 22:07

» 18 novembre : Saint Odon de Cluny
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Dim 17 Nov 2019, 22:27

» 17 novembre : Sainte Elisabeth de Hongrie
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Sam 16 Nov 2019, 22:56

» 16 novembre : Saint Gertrude d'Helfta
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Ven 15 Nov 2019, 23:03

» 15 novembre : Saint Albert le Grand
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 14 Nov 2019, 21:23

» 14 novembre : Saint Sérapion d'Alger
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Mer 13 Nov 2019, 22:22

» 13 novembre : Saint Stanislas Kostka
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Mar 12 Nov 2019, 20:51

» 12 novembre : Saint Jean le Miséricordieux ou (l'Aumônier)
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Lun 11 Nov 2019, 21:13

» 9 novembre : Saint Syméon le Métaphraste
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Ven 08 Nov 2019, 23:39

» 8 novembre Sainte Elisabeth de la Trinité
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 07 Nov 2019, 22:03

» Dévotion aux neuf choeurs des Sts Anges du vénérable Boudon
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 07 Nov 2019, 21:51

» 7 novembre : Saint Pierre Wu Guosheng
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Mer 06 Nov 2019, 21:57

» Dossier spécial - Le Pape François suit Luther pour tout....
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar fontaine Mar 05 Nov 2019, 22:16

» 6 novembre : Sainte Christine de Stommeln
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Mar 05 Nov 2019, 21:49

» 5 novembre : Saint Guy-Marie Conforti
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Lun 04 Nov 2019, 22:01

» 4 novembre : Saint Charles Borromée
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Dim 03 Nov 2019, 21:06

» 3 novembre : Sainte Alpais de Cudot
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Dim 03 Nov 2019, 07:27

» 2 Novembre : Commémoration des défunts
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Ven 01 Nov 2019, 22:33

» 01/11 Fête de Tous les Saints
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Ven 01 Nov 2019, 00:49

» Du 24 oct au 1er nov Neuvaine pour les âmes du Purgatoire
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Ven 01 Nov 2019, 00:38

» 31 octobre : Saint Feuillen de Fosses
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar ami de la Miséricorde Mer 30 Oct 2019, 21:49

» Jésus a dicté un livre sur la Franc Maçonnerie et dévoile beaucoup de choses
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Emptypar fontaine Mer 30 Oct 2019, 08:17


Partagez
 

 Faudra-t-il un jour débaptiser Noël...

Aller en bas 
AuteurMessage
Frank
Assidu
Frank

Nombre de messages : 1027

Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Empty
MessageSujet: Faudra-t-il un jour débaptiser Noël...   Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... EmptyVen 22 Déc 2006, 22:46

...au nom du politiquement corret ?

Lisez cet article du Monde, il expose une réalité édifiante !

Faudra-t-il un jour débatiser Noël ?, par Henri Tincq
LE MONDE 22.12.06

Qui ne s'est aperçu de la substitution de langage qui, d'année en année, sur les frontons des mairies et édifices publics, transforme le traditionnel souhait de "Joyeuse fête de Noël" en "Joyeuses fêtes de fin d'année" ou "Joyeuses fêtes" tout court ? Ce n'est pas simple fantaisie sémantique. Le nom de Noël, qui évoque la naissance du Christ, événement fondateur de l'histoire et de la foi chrétiennes, est-il devenu politiquement incorrect dans la société multiculturelle d'aujourd'hui, au point qu'il faille éviter de le prononcer ? Plus qu'en France, à l'approche du 25 décembre, aux Etats-Unis, en Angleterre, en Espagne, en Allemagne, des initiatives sont prises contre un affichage trop voyant de la fête de Noël, pour ne pas risquer de choquer la sensibilité des croyants des autres religions.


En Angleterre spécialement, une "guerre de Noël", comme écrit la presse, a éclaté. Les symboles de la fête, qu'ils aient un lien avec le rite chrétien (la crèche) ou n'en aient aucun (le sapin), disparaissent peu à peu du paysage. Selon The Sun, dans plus des trois quarts des bureaux londoniens, les décorations de Noël auraient été déconseillées, voire interdites. Dans la commune de Luton, Noël a été rebaptisé "Luminous". A Birmingham, le nom a été remplacé dans les documents administratifs par celui de "Fête de l'hiver". Dans les postes britanniques, sur les timbres de fin d'année, à la place de la crèche, de l'étoile des bergers et des trois rois mages, ce sont des bonshommes de neige et des rennes qui ont été imprimés.

Cette "débaptisation" de Noël ne se fait toutefois pas sans réaction dans la population britannique, où des associations chrétiennes s'insurgent contre "les dérives qui démolissent la fête chrétienne la plus aimée". Et Mgr John Sentamu, archevêque d'York, numéro deux de l'Eglise anglicane, a accusé "les athées et les sécularistes agressifs de vouloir balayer les symboles chrétiens de la vie publique" pour créer cette "situation absurde" : tenter de faire croire que la fête de Noël offense les autres traditions, notamment hindoue ou musulmane, présentes sur le sol britannique.

En Espagne, à Saragosse, un établissement scolaire a interdit la récitation de poèmes et le chant de cantiques de Noël. Comme en Grande-Bretagne, il s'agit de ne pas indisposer les enfants des autres religions. Ce "politiquement correct anti-Noël" aurait été inspiré par un manifeste du Parti socialiste au pouvoir, selon lequel "la laïcité est le seul garant de la liberté et de l'égalité". Mgr Fernando Sebastian Aguilar, archevêque de Pampelune, s'est élevé contre "cette vision appauvrie et défigurée qui fait de la religion une activité dangereuse ou une source d'intolérance".

A Munich encore, au coeur de la Bavière catholique, où les traditionnels Weihnachtsmärkten ("marchés de Noël") sont souvent baptisés, depuis l'an 2000, "Milleniummärkten", la presse fait observer que, dans les quartiers à forte proportion d'immigrés, les Weihnachstfesten ("fêtes de Noël") se font moins nombreuses et plus discrètes. L'Italie elle-même n'échappe pas à cette vague de laïcisme et, à Bolzano (Trentin-Haut-Adige), dans une école maternelle, les enseignantes ont décidé cette année d'éviter tout chant de Noël.

Aux Etats-Unis, la polémique est vive. A Chicago, la mairie a interdit, sur le marché de Noël de la ville, la diffusion de bandes-annonces du film La Nativité. A Riverside, en Californie, lors d'un spectacle sur glace, une chorale d'enfants interprétant des chants de Noël a été interrompue sous prétexte que la star invitée, Sasha Cohen, de confession juive, médaillée d'argent aux Jeux olympiques de Turin en 2006, se produisait sur la glace. La patineuse n'avait rien demandé et s'en est étonnée.

"Les scènes de la Nativité et les décorations de Noël sont devenues taboues aux Etats-Unis", déplore l'association Family Research Council. Sous la pression de groupes chrétiens, des chaînes de distribution ont restauré le "Joyeux Noël" dans leur communication promotionnelle, mais l'Alliance Defense Fund (ADF), autre association chrétienne, a mobilisé ses avocats pour écrire à 11 500 directeurs d'établissements scolaires et leur rappeler que le Noël chrétien avait toujours droit de cité. " Il est ridicule que les Américains doivent hésiter avant de savoir s'il est convenable de dire "Joyeux Noël" !", a affirmé un responsable de l'ADF. "La guerre de Noël est une invention de gens amers qui n'acceptent pas que l'Amérique ne ressemble pas à l'image qu'ils s'en font, a répliqué Leonard Steinhorn, professeur à l'American University de Washington. Nous sommes une société plurielle, et il nous faut célébrer cette diversité."

Sans doute ne faut-il pas surestimer ces indices d'une volonté de cacher les symboles d'une fête aussi typiquement religieuse que celle de Noël, récupérée et défigurée, depuis longtemps déjà aux yeux des fidèles chrétiens, par la société marchande. Mais la question sous-jacente est bel et bien là, récurrente dans les polémiques des dernières années sur le port du voile islamique ou de tout autre signe religieux, à l'école notamment. Au nom du "vivre-ensemble" dans la société multiculturelle d'aujourd'hui, l'affichage de symboles, de rites, de fêtes propres à une tradition religieuse doit-il être considéré comme inopportun, voire de nature à encourager les communautarismes et les signes de crispation identitaires ?


"AU NOM DU POLITIQUEMENT CORRECT"


Il est légitime de penser que l'expression de "Joyeuses fêtes" (happy holidays) permet d'englober la Hanoukka des juifs, le Noël des chrétiens, l'Aïd el-Kébir des musulmans qui, cette année, tombe le 31 décembre, et les fêtes de fin d'année. Faut-il pour autant cacher ou débaptiser des fêtes religieuses jugées ostentatoires et que la laïcisation de la société remplace déjà par d'autres rites collectifs, comme en France la Fête de la musique, la Fête du patrimoine ou la Nuit blanche ? Est-ce le meilleur moyen de rendre compte de la pluralité culturelle et d'encourager la tolérance ? "Au nom du politiquement correct, faudra-t-il un jour débaptiser toutes les villes qui portent le nom d'un saint et, à la place de Noël, revenir à la fête païenne du Soleil ?", s'interroge Mgr Hippolyte Simon, archevêque de Clermont-Ferrand, auteur en 2001 de La France païenne.

L'Europe n'est certes plus de culture chrétienne, si tant est qu'elle l'ait jamais été complètement. Mais l'ignorance de son patrimoine historique de valeurs, de références et de fêtes religieuses va à l'encontre d'une pratique apaisée de la laïcité et du dialogue entre les ethnies, les cultures, les confessions. Une laïcité éclairée passe par le droit de tout citoyen de professer ses convictions, y compris religieuses, tout en contribuant identiquement au vouloir-vivre ensemble.

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-848534,0.html


Dernière édition par Philippe le Mer 27 Déc 2006, 10:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
stéphane
Assidu


Nombre de messages : 628

Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Empty
MessageSujet: Re: Faudra-t-il un jour débaptiser Noël...   Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... EmptyDim 24 Déc 2006, 10:36

WASHINGTON (AFP) - La saison des fêtes aux Etats-Unis connaît de nouveaux épisodes de "la guerre de Noël", opposant les partisans du politiquement correct et du très neutre "Joyeuses Fêtes" aux fidèles des traditionnels voeux de "Joyeux Noël".
Sous la pression de groupes chrétiens conservateurs, des chaînes de distribution, dont le géant Wal-Mart, ont remis cette année "Joyeux Noël" à l'honneur dans leur communication promotionnelle.

Plusieurs organisations chrétiennes sont en effet parties en croisade depuis deux ans pour restaurer la célébration du Noël chrétien, victime, selon elles, de l'intolérance et du "politiquement correct" en Amérique.

"A travers tous les Etats-Unis, des scènes de la nativité et des décorations de Noël sont tabous", se plaint notamment le groupe chrétien Family Research Council.

Une autre puissante association chrétienne, l'Alliance Defense Fund, a mobilisé des avocats pour écrire à 11.500 responsables des autorités scolaires à travers le pays pour leur rappeler le droit de cité du Noël chrétien. "Il est ridicule que les Américains doivent y regarder à deux fois avant de savoir s'il est convenable de dire Joyeux Noël", affirme Joe Infranco, un des principaux avocats de l'ADF.

D'autres groupes religieux distribuent des bracelets de caoutchouc estampillés "Dites juste Joyeux Noël", et des étiquettes-aimants à afficher sur son pare-choc.

La presse a baptisé ces escarmouches la "guerre de Noël".

"Un certain nombre de groupes chrétiens ont décidé de se draper dans le rôle de victimes, mais cette idée que l'Amérique traite les chrétiens de façon discriminatoire aujourd'hui est vraiment une exagération", note Robert Thompson, professeur de culture populaire à l'Université de Syracuse (New York).

"Nous sommes une société plurielle et on doit célébrer cette diversité", renchérit Leonard Steinhorn, professeur en communications à American University (Washington DC), pour qui "il n'y a pas de guerre de Noël mais une invention de gens amers qui n'acceptent pas que l'Amérique ne ressemble pas à l'image qu'ils s'en font".

"Dire +Joyeuses fêtes+ (Happy Holidays), c'est reconnaître que les gens célèbrent beaucoup de fêtes différentes, dont le Nouvel an et les fêtes religieuses et ethniques", comme Hanoukkah pour les juifs, Kwanza pour la communauté afro-américaine ou l'Aïd pour les musulmans.

Le respect des différences en cette période de fêtes donne parfois lieu à des faux pas dont la presse se saisit avec délectation, ce qui fait dire au professeur Steinhorn que "la guerre de Noël est d'abord une invention des médias".

L'installation de 14 sapins de Noël à l'aéroport de Seattle (nord-ouest) a provoqué un feuilleton polémique entre communautés religieuses sur fond de craintes d'un procès contre les autorités aéroportuaires.

A Chicago (nord), la mairie a interdit la diffusion sur le marché de Noël de la ville de bandes annonces du film sur la naissance de Jésus, "La Nativité", parce que cela aurait heurté les membres d'autres religions.

En Californie (ouest), lors d'un spectacle sur glace, une chorale d'enfants a été interrompue au milieu d'un chant de Noël par des policiers de Riverside, sous prétexte que la vedette invitée, de confession juive, aurait pu être offensée. Sasha Cohen, médaillée d'argent de patinage artistique aux Jeux Olympiques de l'hiver dernier, s'est étonnée de l'incident. Elle n'avait rien demandé.

"C'est juste que certains ne savent pas comment s'y prendre", relativise le professeur Steinhorn. "Ils ne veulent blesser personne et tentent de savoir comment naviguer dans une société plurielle".


• Rubrique : Monde[i]
Revenir en haut Aller en bas
stéphane
Assidu


Nombre de messages : 628

Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Empty
MessageSujet: Re: Faudra-t-il un jour débaptiser Noël...   Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... EmptyDim 24 Déc 2006, 10:54

stéphane a écrit:


En Californie (ouest), lors d'un spectacle sur glace, une chorale d'enfants a été interrompue au milieu d'un chant de Noël par des policiers de Riverside, sous prétexte que la vedette invitée, de confession juive, aurait pu être offensée. Sasha Cohen, médaillée d'argent de patinage artistique aux Jeux Olympiques de l'hiver dernier, s'est étonnée de l'incident. Elle n'avait rien demandé.


• Rubrique : Monde[i]

Les hommes sont-ils devenus fous ??? faire interrompre un chant de Noêl par la police ????
Revenir en haut Aller en bas
Frank
Assidu
Frank

Nombre de messages : 1027

Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Empty
MessageSujet: Re: Faudra-t-il un jour débaptiser Noël...   Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... EmptyDim 24 Déc 2006, 11:06

Une autre illustration de ce politiquement correct :
Si l'on regarde le moteur de recherche Google - qui pourtant pour Hallowen par exemple se "déguise" en fonction de l'évènement - pour Noël nous avons droit à...trois kangourous ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Empty
MessageSujet: Re: Faudra-t-il un jour débaptiser Noël...   Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... EmptyLun 25 Déc 2006, 22:01

... et hélas, pas seulement aux Etats unis, en Angleterre, en France ou en Allemagne :

"Le nombre des Russes célébrant la fête de Noël catholique se réduit. Cette année, 4% des personnes interrogées par le Levada-Center ont indiqué qu'elles célébreront la fête du 25 décembre (contre 6% en 2005, 16% en 2004 et 19% en 2003)." (ce qui représenterait une diminution de près de 80% en trois ans!)

Citation :
Une guerre pour Noël

La plupart des chrétiens, catholiques, protestants et orthodoxes grecs, célèbrent lundi la fête de Noël, fête dont les symboles deviennent controversés ces dernières années, écrit lundi le quotidien Vedomosti.

Le politiquement correct pousse les autorités séculières à tenter de corriger les symboles traditionnels de cette fête.


En Grande-Bretagne, dans 74% des bureaux, les décorations de Noël auraient été déconseillées, voire interdites, dans la crainte que des employés adeptes d'autres religions ne portent plainte devant les tribunaux.

Un scandale a éclaté à l'aéroport de Seattle, lorsque l'administration a démantelé neuf sapins de Noël après qu'un rabbin de la ville eut déposé une plainte prétendant qu'il était offensé et réclamant que l'on installe aussi une menora géante, un chandelier juif à sept branches.

Une lutte linguistique s'est déclenchée: le traditionnel souhait de "Joyeux Noël" est transformé en "Joyeuses fêtes de fin d'année" ou "Joyeuses fêtes" tout court.

D'ailleurs, de telles initiatives ont beaucoup d'opposants. Un Comité national a même été instauré aux Etats-Unis pour sauver le "Joyeux Noël". Plusieurs de ses initiatives sont dirigées contre les magasins ayant renoncé aux symboles de Noël.

La commercialisation de Noël a précédé sa sécularisation. La fête de Noël avec les traditionnelles soldes s'est muée en une fête des achats et non pas religieuse. Le pape Benoît XVI a mis l'accent sur ce fait dans son sermon prononcé l'année dernière. Les autorités séculières qui essayent de faire de Noël une fête politiquement correcte ne se rendent pas compte qu'elle l'est déjà, et depuis longtemps. La plupart des pays comptent les années à partir de la naissance du Christ, mais pour être politiquement correct, il faudrait sans doute coordonner ce système avec les calendriers adoptés par d'autres religions: musulman, chinois, juif, etc.

Le nombre des Russes célébrant la fête de Noël catholique se réduit. Cette année, 4% des personnes interrogées par le Levada-Center ont indiqué qu'elles célébreront la fête du 25 décembre (contre 6% en 2005, 16% en 2004 et 19% en 2003). Par contre, la Noël orthodoxe n'est pas non plus la fête préférée des Russes. C'est le Nouvel An qui détient la palme. Selon la fondation Obchtchestvennoïé mnienié, 93% des Russes célèbrent cette fête, alors que seulement 58% célèbrent Noël (7e place).

Cependant, les symboles de Noël sont identiques à ceux du Nouvel An et ne revêtent pas de sens religieux. Une "guerre pour Noël" est encore (ou déjà) impossible en Russie: la tradition n'est pas perçue comme celle de Noël, et la présence dans le calendrier de deux fêtes de Noël résout en partie le problème du politiquement correct.

(source) : http://alterinfo.net/Une-guerre-pour-Noel_a5217.html?PHPSESSID=c5f4e389e186694b99eb8c289b64779c
Revenir en haut Aller en bas
Frank
Assidu
Frank

Nombre de messages : 1027

Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Empty
MessageSujet: Re: Faudra-t-il un jour débaptiser Noël...   Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... EmptyLun 25 Déc 2006, 22:55

Philippe a écrit:

"Le nombre des Russes célébrant la fête de Noël catholique se réduit. Cette année, 4% des personnes interrogées par le Levada-Center ont indiqué qu'elles célébreront la fête du 25 décembre (contre 6% en 2005, 16% en 2004 et 19% en 2003)." (ce qui représenterait une diminution de près de 80% en trois ans!)

La fantaisie d'un tel pourcentage montre à elle seule le peu de crédit à accorder à ce "sondage"...autant demander au journal l'Humanité de faire un sondage sur la fréquentation de nos églises. Smile
Surtout quand tous les indicateurs montre une constante progression de la fréquentation des églises en Russie (par exemple pas un mois ne se passe sans que de nouvelles églises se construisent).

Cher Philippe, je sais bien que tu as a coeur de tenter de démontrer coûte que coûte qu'il n'y a pas eu de conversion en Russie, mais le sujet déjà existant sur ce thème ne suffit-il pas ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Empty
MessageSujet: Re: Faudra-t-il un jour débaptiser Noël...   Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... EmptyMar 26 Déc 2006, 08:59

Ben quoi, cher Franck, il n'y a pas que "le Monde" ou "le Figaro" pour sortir des "sentiers battus" du "politiquement correct" Mr. Green. Il y a aussi la presse dite "alternative" Wink

Bien cordialement

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Danielle
Assidu
Danielle

Nombre de messages : 1850
Localisation : Québec Canada

Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Empty
MessageSujet: Faudra-t-il débatiser Noel   Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... EmptyMar 26 Déc 2006, 21:57

Ils essaient mais bien en vain de faire ainsi au Québec, Canada. Cela fait l'effet invese, je remarque que les gens dans les magasins, les stations de poste a essence, etc, disent plus souvent Joyeux Noel que Joyeuses Fetes, depuis que les medias nous inondent des accomodements raisonnables qui sont contestés par la grande majorité des québécois. Les québécois de souche comme on le dit ici ce qui veut dire québécois de pure laine en ont ras le bol des musulmans, des juifs qui veulent faire valoir leurs droits en bafouant nos racines, nos traditions. Le peuple québécois est tres mou, nous sommes super pacifiques, on accueille tous les autres, nous sommes trop ouverts aux autres cultures et cela nous joue de mauvais tours. Mais depuis quelques mois et surtout depuis quelques semaines nous commencons a nous rendre compte que nous ne sommes pas assez méfiants. S'ils veulent venir ici dans note coin de pays pour avoir la paix, et vivre dans un certain confort ils doivent respecter nos valeurs et nos traditions, notre religion, on acceptera qu'ils pratiquent leur religion mais pas en nous empechant que l'on puisse vivre la notre au grand jour. Ils se tirent dans le pied car maintenant nous commencons à devenir raciste envers eux, nous somme portés à tous les mettre dans le même panier, c'est dommage. Nous garderons nos crèches, nos sapins, et nos voeux de Joyeux Noel et de Bonne Année comme nous l'avons toujours fait. S'ils ne sont pas contents qu'ils retournent dans leur pays d'origine. Je crois que les enjeux politiques seront tout autour de ces chers accomodements dites raisonnables. Le peuple québécois n'attendra pas que l'on débaptise Noel, je ne le crois pas, au contraire, je pense que cela ravive nos souvenirs d'enfance, et que même si certains ont délaissé la pratique religieuse qui soit dit en passant au québec nous sommes en grande majorité catholique, retrouveront leur coeur d'enfant, et notre devise Je me souviens sur notre plaque d'immatriculation prendra comme un autre sens, on se souviendra de nos racines québécoises pures et notre religion catholique en fait PARTIE. Ceux qui sont venus au Québec, nos ancêtres étaient de bons Catholiques qui arrivaient de France, d'Espagne, d'Écosse, (il y a eu aussi les anglais mais ça c'est une autre partie de l'histoire)
Revenir en haut Aller en bas
annonciade
Assidu
annonciade

Nombre de messages : 427
Localisation : P.Q.

Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Empty
MessageSujet: Re: Faudra-t-il un jour débaptiser Noël...   Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... EmptyMar 26 Déc 2006, 22:03

C'est vrai qu'au Québec il y plus de crèches cette année.
Une petite remarque pour Franck et Philippe :chez les chrétiens d'Orient traditionnellement l'Epiphanie est la grande Fête ,plus que Noël...
santa
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Empty
MessageSujet: Re: Faudra-t-il un jour débaptiser Noël...   Faudra-t-il un jour débaptiser Noël... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Faudra-t-il un jour débaptiser Noël...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» méditons les évangiles du jour
» en ce jour spécial !!!!
» La lune 7e jour
» "Monsieur" Stage prison - jour 1
» la mécanique du Coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Aliis rebus :: ABOMINATIONS :: ABOMINATIONS-
Sauter vers: