Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 19 juin Bienheureuse Elena Aiello
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 22:21

» Méditation avec "Dieu seul" du Vénérable Mr H-M Boudon
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 22:10

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar Nicolas Hier à 18:16

» 18 juin : Sainte Marine de Bythinie
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Lun 17 Juin 2019, 21:55

» 17 juin: Saint Hervé
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Dim 16 Juin 2019, 22:10

» 16 juin Fête de la TRES SAINTE TRINITE
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Dim 16 Juin 2019, 07:53

» 15 juin : Bienheureuse Albertina Berkenbrock
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Sam 15 Juin 2019, 06:53

» 14 juin Vénérable François Chiesa
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 13 Juin 2019, 21:35

» 13 juin Saint Antoine de Padoue
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Mer 12 Juin 2019, 21:12

» 12 juin Bx Laurent-Marie de Saint François-Xavier Salvi
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Mar 11 Juin 2019, 21:53

» Si vous avez commis un avortement...
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar fontaine Lun 10 Juin 2019, 12:17

» Victimes de l’Avortement – déroulement d’1 rite paraliturgique de réconciliation
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar fontaine Lun 10 Juin 2019, 11:54

» 10 juin : Bienheureux Edouard Poppe
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Lun 10 Juin 2019, 06:43

» Dimanche de Pentecôte
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Dim 09 Juin 2019, 09:18

» Neuvaine au Saint Esprit du 1er au 9 juin 2019
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Dim 09 Juin 2019, 09:01

» 8 juin Saint Maximin d'Aix
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Ven 07 Juin 2019, 22:53

» Vassula – « Le Ciel existe, mais l’Enfer aussi » restons fidèle au Magitère
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar fontaine Ven 07 Juin 2019, 11:17

» 7 juin : Bienheureuse Anne de Saint-Barthélemy
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 06 Juin 2019, 22:22

» 6 juin : St Marcellin Joseph-Benoît Champagnat
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Mer 05 Juin 2019, 21:21

» 5 juin : Saint Boniface de Mayence
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Mar 04 Juin 2019, 22:47

» 4 juin Sainte Clotilde
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Lun 03 Juin 2019, 21:52

» 3 juin 2018 : Saint Morand de Cluny
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Dim 02 Juin 2019, 21:25

» 2 juin : Saints Pothin, Blandine et leurs 46 compagnons
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Dim 02 Juin 2019, 07:51

» 2 juin : Saints Pothin, Blandine et leurs 46 compagnons
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar ami de la Miséricorde Dim 02 Juin 2019, 07:50

» priez le chapelet des larmes de la Vierge Marie
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Emptypar fontaine Sam 01 Juin 2019, 21:02


Partagez
 

 CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE!

Aller en bas 
AuteurMessage
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE!   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyDim 19 Nov 2006, 19:10

!!! CATASTROPHE ! C’EST PROUVE : LA BELGIQUE EST DEVENUE UN ETAT-POLICIER, TOTALITAIRE ET LIBERTICIDE DANS LEQUEL LA TORTURE EST POSSIBLE, APPLICABLE ET APPLIQUEE, ET DANS LEQUEL TOUT OPPOSANT SERA DESORMAIS CONSIDERE COMME UN « TERRORISTE » !!!


Chers amis,

J'ai déjà posté cette info sur mon topic habituel dans les abominations sur la puce et autres horreurs liberticides, mais j'ai pensé qu'étant donné l'ENORMITE, l'URGENCE et le DANGER de la situation, je me devais aussi de la placer ici...
Diffusez bien cette info, et si vous habitez hors de Belgique, prenez ceci comme un AVERTISSEMENT EXTREMEMENT SERIEUX : demain, VOTRE poays pourrait LUI AUSSI tomber très rapidmeent et très facilement dans la dictature !!! affraid Exclamation Shocked

Il y a 2 ou 3 semaines de cela, je vous avais signalé le cas de Bahar Kimyongür, un belge d’origine turque dont le cas, qui allait faire jurisprudence, menaçait les notions mêmes de justice, de démocratie et de liberté dans notre petit pays de Belgique. Confused

Pour rappel, ce gars risquait d’être traité comme un « terroriste » pour avoir simplement TRADUIT un tract d’un mouvement révolutionnaire turc ! Surprised Menace sur la liberté d’expression et de pensée, donc. Shocked

LE VERDICT DU TRIBUNAL DE LIEGE EST TOMBE : CET HOMME A ETE CONDAMNE A 5 ANS DE PRISON !!! Surprised Shocked Twisted Evil Exclamation Pour une page entière de preuves concernant cette mascarade de procès et cette parodie de « Justice », je vous renvoie à cette page : http://mouvements.be/dossiers/proces_dhkcp.html

Cette affaire et ce jugement, qui feront jurisprudence, MENACENT désormais TOUS les citoyens de notre pays !!! Twisted Evil Surprised Exclamation

Vous vous rappelez certainement que j’ai dénoncé à de MULTIPLES reprises le fait que nous avions, en Europe et en Belgique, des lois « antiterroristes » mais aussi antidémocratiques et liberticides, des lois « d’exception » (lois dites « antiterroristes ») qui permettaient de PASSER AU DESSUS DES DROITS CONSTITUTIONNELS, DES PRINCIPES REELLEMENT DEMOCRATIQUES ET DES LIBERTES DE BASE, tout comme c’est le cas aux U.S.A. avec l’infâme Patriot Act. Shocked

Je vous ai aussi souvent dit (preuves et articles à l’appui), qu’aux U.S.A., désormais, tout MANIFESTANT, CONTESTATAIRE, OPPOSANT, ACTIVISTE, GREVISTE, MILITANT est à présent considéré comme un TERRORISTE ou comme un ENNEMI COMBATTANT ILLEGAL ! Surprised Exclamation

Je vous ai démontré qu’en Europe, ce système était en route : rappelez-vous de la loi « antiterroriste » européenne sur la rétention des données, ou le bien mauvais exemple du Royaume-Uni liberticide ou encore la loi Sarkozy contre la « délinquance », des systèmes qui, tous, sous des apparences de « sécurité », mettent en place les jalons de la future DICTATURE ORWELIENNE MONDIALISEE. Twisted Evil

Je vous avais prévenu que si AUCUNE REACTION POPULAIRE FORTE ET FAROUCHE ne surgissait contre toutes les lois, mesures et technologies liberticides, nous allions le payer très cher… Confused

ET BIEN, AVEC CETTE AFFAIRE KIMYONGUR, LA BELGIQUE EN EST ARRIVEE AU MEME STADE, EXACTEMENT AU MEME STADE QUE LES U.S.A. : TOUT OPPOSANT, CONTESTATAIRE, MANIFESTANT, ACTIVISTE, OBJECTEUR DE CONSCIENCE, DISSIDENT… EST A PRESENT UN « TERRORISTE » !!! Surprised Surprised Twisted Evil Shocked Exclamation

Il faut vous réveiller et réagir TRES VITE : NON, l'Etat ne souhaite PAS "votre bien", et il est même prêt à faire de vous un ESCLAVE ou une VICTIME de ses lois, mesures et technologies liberticides si vous ne vous remuez pas ! Shocked

La ministre belge de l’Injustice (euh, pardon, de la « Justice »), Laurette Onkelinx, est d’ailleurs largement impliquée dans toute cette fascisation totalitaire de la loi belge. Twisted Evil

« Pas possible », pensez-vous ? Confused Si vous croyez que j’exagère, la lettre d’un professeur de l’université de Liège, M. Jean-Marie Klinkengerg, lettre qui a été publiée sur le lsite du Comité pour la Liberté d'Expression et d'Association (CLEA) et reprise ci-dessous, va vous démontrer que désormais, la situation en est bien là ! Shocked

ET NON SEULEMENT TOUT CITOYEN BELGE EST EN DANGER, MAIS EN PLUS, NOTRE SI « DEMOCRATIQUE » BELGIQUE COMMENCE ELLE AUSSI A PRATIQUER LA TORTURE !!! Surprised Surprised Surprised Twisted Evil Exclamation

Ceux qui ont été attentifs à tous les éléments, signes et indices que j’ai donnés à travers mes nombreux articles comprendront que la SOCIETE DE CONTRÔLE, DE SURVEILLANCE ET DE REPRESSION tant souhaitée par le Nouvel Ordre Mondial diabolique EST EN TRAIN D’ETRE MISE EN APPLICATION CHEZ NOUS, DES A PRESENT !!! Surprised Twisted Evil Exclamation

Vous ne pourrez pas dire que vous n’aviez pas été prévenus : j’ai lancé de multiples appels à l’ACTION, à la REACTION… mais malgré un nombre de lectures élevé, PAS UN SEUL CITOYEN n’a bougé ! Crying or Very sad

Je vous le dis : le temps de la prévention est désormais tout à fait terminé. VOUS ETES AU COURANT DES RISQUES, ET SI VOUS SOUHAITEZ EVITER LE PIRE, MIEUX VAUDRAIT REAGIR SANS PERDRE UNE SEULE SECONDE DE PLUS ! Exclamation Exclamation Exclamation

On peut légitimement se demander si l’on pourra encore longtemps POSTER comme nous le faisons sur ce forum, étant donné la répugnante RENAZIFICATION dont le monde et dont nos pays sont en train de se couvrir à nouveau… Confused Crying or Very sad

Vous souhaitez réagir ? Question Alors DIFFUSEZ L’INFORMATION, créez et distribuez anonymement des DEPLIANTS dans les boîtes aux lettres, ECRIVEZ à vos élus et exigez des réponses, créez et/ou signez des PETITIONS, organisez des CONFERENCES, des MANIFESTATIONS et soyez prêt à aller JUSQU’AU BOUT pour défendre la démocratie !Wink Exclamation

Sans quoi vous serez aussi honteusement COUPABLES que ces « bon Allemands » de ‘40-’45 qui n’ont rien osé faire, rien osé dire, rien osé voir, rien osé entendre, MAIS QUI ONT ETE LES COMPLICES des atrocités du régime nazi ! Shocked

Je vous laisse découvrir le terrible article-choc, ci-dessous…

Bonne lecture, ET SURTOUT, J’OSE ENCORE L’ESPERER, BONNE ACTION ET BONNE INSURRECTION !!! Mad Mad Mad Vic.


Source : http://leclea.be/pages/klinkenberg.html

TERRORISTES VOUS ETES DEJA, MEME SI VOUS NE LE SAVEZ PAS

«Grévistes, syndicalistes, militants de tous poils, résistants, altermondialistes, objecteurs, sachez ce qui vous attend. Intellectuels qui analysez, citoyens qui prenez la plume, artistes qui caricaturez,... terroristes vous êtes déjà, même si vous ne le savez pas...»

Message du professeur Jean-Marie Klinkenberg à la suite de la condamnation par la “Justice” belge de sept opposants au régime d’Ankara.

Liège, le 9 novembre 2006

Chères amies,
Chers amis,

Je vous ai écris récemment pour vous dire mon inquiétude au sujet des lois liberticides qui avaient été votées dans notre pays en 1999 et en 2003, et qui nous menacent tous dangereusement.

Je vous ai écris récemment pour vous dire que j'avais perdu toute confiance vis-à-vis de la Ministre de la "Justice" de mon pays, laquelle s'était rendue coupable d'une machination visant à livrer un de nos concitoyens à la "Justice" turque, par qui les opposants sont traités de la manière que l'on sait.

Je vous écris aujourd'hui pour vous dire que j'ai moins confiance encore dans la "Justice" de mon pays. Et pour vous dire que les craintes que j'exprimais dans mes précédents messages sont hélas fondées.

Mardi 7/11/2006, notre concitoyen Bahar Kimyongür a été condamné à cinq ans de prison.

Les seuls actes objectifs qui lui sont reprochés sont :

1) avoir traduit un tract d'un mouvement révolutionnaire turc ;

2) avoir un jour interpellé publiquement, au parlement européen, le ministre turc des affaires étrangères et

3) plus généralement, avoir diffusé des informations sur les conditions de détention des opposants en Turquie.

Ses compagnons Musa Asoglu, Dursan Karatas, Sukriye Akar, Fehriye Erdal, Zerrin Sari et Kaya Saz ont été respectivement condamnés à 7, 5, 4, 4, 4 et 4 ans de prison, dans la même logique : ils n'ont commis aucun acte de violence, n'ont pas incité à la violence, et rien n'indique qu'ils aient pu en avoir l'intention.

Pourquoi, alors, ces condamnations ? C'est que toutes ces activités sont dorénavant jugées comme constitutives du "terrorisme". La simple appartenance est désormais un délit. Non seulement la qualification de terrorisme s'applique désormais à des activités qui relevaient naguère de la simple liberté d'opinion, mais la loi réprime ceux qui apportent assistance à des organisations désignées comme terroristes, même s'ils ne sont pas personnellement auteurs des faits reprochés à ces associations.

Une bonne partie des longs attendus du prononcé portaient d'ailleurs sur la légitimité qu'il y avait pour la "Justice" (je fais usage, vous l'aurez compris, des guillemets pour bien distinguer l'institution de la vertu) de donner une interprétation très large aux dispositions de nos lois liberticides.

Notez que cette décision, dans laquelle les pressions politiques en provenance de l'État turc ont été pour quelque chose, survient paradoxalement au moment où l'Union Européenne se fait plus méfiante vis-à-vis de la Turquie, en raison du peu d'empressement de son gouvernement à respecter ses citoyens.

Dorénavant, plus aucune personne désireuse de contester quelque chose dans notre pays, du moins de manière tant soit peu efficace, ne sera à l'abri : grévistes, syndicalistes, militants de tous poils, résistants, altermondialistes, objecteurs, sachez ce qui vous attend. Intellectuels qui analysez, citoyens qui prenez la plume, artistes qui caricaturez, terroristes vous êtes déjà, même si vous ne le savez pas.

Les moyens pour en savoir plus, et pour vous faire une opinion, ne manquent pas. Mais je me permets de mettre sous vos yeux la référence d'un communiqué et d'une analyse de ces faits :
http://www.leclea.be/pages/page_communiques.html#verdict

Autre chose. Ce procès aura aussi été l'occasion de confirmer au passage que notre pays pratique la torture.

Je l'avais appris dans un tout autre contexte (à l'occasion de l'affaire Dutroux) : réveil à intervalles très rapprochés des prisonniers, ainsi privés de sommeil, exposition à des lumières violentes, etc. Aucune mesure qui soit justifiée par des raisons techniques de sécurité. Le peu de sympathie – c'est une litote – que j'éprouvais pour Marc Dutroux me paraissait une circonstance supplémentaire pour réclamer avec vigueur que mon pays n'inflige, en mon nom, des traitements dégradants à personne, quelle que soit cette personne. J'en ai écris à l'époque au Ministre compétent. J'ai aussi écrit au mouvement dont je suis membre, qui a mis la lutte contre la torture à son programme, Amnesty international. Sans réponse.

Les compagnons emprisonnés de Bahar Kimyongür ont également été soumis huit mois durant à des conditions de détention exceptionnelles (privation totale de sommeil, fouilles anales...) et ont été forcés à comparaître dans des conditions indignes (yeux bandés, double menottage, etc.). Et cela malgré que, sur demande des avocats, la "Justice" elle-même ait ordonné que cessent ces pratiques dégradantes. Sans doute une pression politique est-elle à l'origine du maintien de ces conditions.

La dérive sécuritaire, c'est cela aussi : la banalisation de la torture.

Cette banalisation affecte et affectera chacun. Celui ou celle qui en est la victime, évidemment. Mais aussi le gardien de prison (dont on sait combien ses conditions de travail sont pénibles), qui est forcé de s'avilir lui-même par des pratiques qu'il réprouve sans doute, et qui se trouvera peut-être bientôt dans la même situation que le machiniste du train qui allait à Auschwitz, et le citoyen, et nous-mêmes, qui vivons de moins en moins dans la dignité.

Jean-Marie Klinkengerg
Sémiotique et rhétorique
Université de Liège
3, pl. Cockerill
B.4000 Liège
Wallonie, Belgique
Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur
Leodia

Nombre de messages : 2878

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: Re: CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE!   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyMar 21 Nov 2006, 18:59

Bonsoir Vic,

Je pense que même si ces jugements peuvent représenter un danger pour la liberté de tout un chacun comme le sont d'ailleurs les lois anti-terroristes, il faut malgré tout relativiser les choses.

En effet, le tract traduit par Bahar Kimyongür est un tract du DHKP/C.

Cette organisation n'est pas toute blanche :

Le DHKP/C est une organisation anti-turque extrêmement violente et dangereuse, listée comme terroriste par l’Union Européenne. Elle est à l’origine de nombreux meurtres et attentats sanglants en Turquie et en Europe.

Le DHKP/C est unaniment désigné comme une organisation meurtrière et très dangereuse, y compris par les organisations de défense des droits de l’homme (Human Watch, Amnesty International...).

Il faut aussi souligner que ce jugement est déjà un jugement d'appel. Je présume, sans toutefois pouvoir le vérifier que si le jugement d'appel confirme le premier jugement, c'est qu'il doit y avoir des éléments permettant de le faire.

Je ne connais pas le dossier mais je pense que même s'il faut être attentifs au respect du droit de chacun, je comprends que la justice puisse considérer que traduire des tracts d'un mouvement terroriste reconnu comme tel et agissant comme tel est aussi une façon de soutenir, d'encourager voire de participer même de manière indirecte à des actes terroristes.

Il nous faut donc être très prudents dans nos opinions sur ces questions qui sont parfois beaucoup plus complexes que ce qu'elles ne semblent être au départ.

Leodia



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: RELATIVISER ?!?!   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyMar 21 Nov 2006, 20:15

Chère Léodia,

RELATIVISER ?!?!Mad

Vous n'aurez plus le temps de relativiser, mes amis, LORSQUE LES NOUVEAUX KAPOS ARRIVERONT POUR VOUS TOUS !pale

Le gars en question n'a fait que TRADUIRE UN TRACT !Surprised Et a INTERPELLE un parlementaire !Confused Ces actes ne sont PAS répréhensibles, d'après la CONSTITUTION BELGE ! Exclamation Il ne faisait même pas partie du mouvement révolutionnaire en question ! Vous rendez-vous compte que l'arrêter POUR CELA, C'EST SUPPRIMER LA LIBERTE D'EXPRESSION ET D'ASSOCIATION ???affraid Question

Tu te rends compte de l'ENORMITE de ce que tu viens de dire en disant qu'il fallait "RELATIVISER" un tel acte ???What the fuck ?!? confused

Le cas Kimyongür était idéal : un gars avec un nom turc (une tête de Turc, quoi !), donc probablement un MUSULMAN, "proche" d'un groupe dit "révolutionnaire" (remarquez au passage qu'entre REVOLUTIONNAIRE et TERRORISTE, il y a une FAMEUSE nuance, mais que de nos jours, suite au BOURRAGE DE CRANE DE LA PROPAGANDE DES MEDIAS, TOUT EST ASSIMILE AU TERRORISME)...Shocked Exclamation

QUI ALLAIT REAGIR POUR CE PAUVRE GARS ??? PERSONNE !!!Surprised Shocked

La REVOLUTION, D'AILLEURS, NOUS EN AVONS GRANDEMENT BESOIN ! NE VOYEZ-VOUS PAS QUE NOUS NOUS DIRIGEONS SUR LA MEME VOIE QUE CEUX QUI ONT LAISSE LES NAZIS MONTER AU POUVOIR ???Question Confused

Tout d'abord, laissez-moi vous dire ceci : ce type est BELGE, d'origine turque sans doute, mais BELGE sur sa carte d'identité !Shocked Et la ministre belge de la Justice (Injustice, plutôt) voulait le livrer aux autorités turques !Twisted Evil Des autorités qui TORTURENT les gens, des bourreaux !pale

Ce gars est un bouc-émissaire parfait. C'était une occasion PARFAITE pour faire passer EN DOUCE (sans la MOINDRE réaction des citoyens "normaux", conformistes et bienpensants What the fuck ?!? ), un jugement INIQUE, LIBERTICIDE et qui, en plus, va faire jurisprudence, c-à-d que TOUS LES CAS SIMILAIRES à celui-là vont être jugés sur base du verdict rendu à M. Kimyongür !affraid

Vous êtes en train de réfléchir selon les inepties que vous entendez à la télé !Mad REVEILLEZ-VOUS !Exclamation

NE VOYEZ-VOUS PAS CLAIREMENT QUE CE QUI EST EN TRAIN DE SE PASSER ICI EN BELGIQUE EST EXACTEMENT CE QUI S'EST PASSE AUX U.S.A. ??? Confused Question

TOUS LES CITOYENS BELGES SONT A PRESENT CONSIDERES COMME DES TERRORISTES POTENTIELS, ET SURTOUT LES GREVISTES, ACTIVISTES, MILITANTS, SYNDICALISTES, CONTESTATAIRES, DEFENSEURS DES DROITS...affraid (selon les termes de la loi anticriminelle de 1999, adaptée en 2002 au "terrorisme" et qui finalement est anticonstitutionnelle car elle permet de passer au-dessus des droits constitutionnels des Belges - notez que le mot "terroriste" est un terme très vague et non précisément défini, et qui peut englober en définitive n'importe quelle personne:twisted: ). BREF, TOUS CEUX QUI SONT SUSCEPTIBLES DE S'OPPOSER AU GOUVERNEMENT LIBERTICIDE ET FASCISTE !Surprised Shocked Exclamation

Vous allez me dire "Oooh là là ! Vic pète encore un plomb !".Boulet

Peut-être réagirez-vous AUTREMENT lorsque je vais vous poster mon post suivant, QUI CONCERNE CETTE FOIS LA PERSECUTION ET L'EXCLUSION, PAR LE MEME GENRE DE GOUVERNEMENT POURRI ET VENDU AU NOUVEL ORDRE MONDIAL, DE CHRETIENS !?!? What the fuck ?!? Confused affraid

Certes, cela se produit au Royaume-Uni, mais dites-moi, qu'est-ce qui nous sépare du Royaume-Uni, hein ? DEUX OU TROIS HEURES DE TRAIN, RIEN DE PLUS ! Shocked Le tracé, le plan est le MEME, en France, en Belgique, au Royaume-Uni, aux U.S.A. , en Australie ou au Japon !affraid

Face à cette persécution contre des CHRETIENS, là, je suis CERTAIN que les réactions outrées ne vont pas tarder !Rolling Eyes

Mais ici... un TURC, MUSULMAN (peut-être) et soi-disant "proche" d'un groupuscule révolutionnaire ! BÊÊÊK !!!puker Boulet

Mes amis, ce que vous devriez connaître, c'est qu'UN ETRE HUMAIN EST UN ETRE HUMAIN, et que Dieu aime tout autant le CRIMINEL ATHEE ET PAIEN QUE LE soi-disant "bon" catholique qui n'a soi-disant "rien à se reprocher" !Exclamation Exclamation Exclamation

Enfin, je terminerai ce post par 3 citations qui, je le crois sincèrement, sont révélatrices de ce que nous sommes en train de (ré)expérimenter à l'heure actuelle :

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire."
George Orwell, nom de plume de Eric Blair (1903-1950), auteur de "1984".


"Le terrorisme est la meilleure arme politique, puisque rien ne fait réagir davantage les gens que la peur d'une mort soudaine."
Adolf Hitler (1889-1945) (cette citation vous explique POURQUOI on use et abuse justement de ce prétexte passe-partout du "terrorisme" afin de "justifier" la limitation des libertés !)




"Lorsque les Nazis vinrent pour les communistes, je suis resté silencieux; je n'étais pas communiste;

Lorsqu'ils enfermèrent les sociaux-démocrates, je suis resté silencieux; je n'étais pas un social démocrate;

Lorsqu'ils vinrent pour arrêter les syndicalistes, je n'ai pas protesté; je n'étais pas syndicaliste;

Lorsqu'ils vinrent pour m'arrêter, il n'y avait plus personne pour protester."Exclamation

Martin Niemöller, un pasteur allemand qui souffrit dans les camps de concentration de Sachsenhausen et de Dachau (1892-1984).



Mes amis, si vous ne défendez pas les droits des étrangers, des handicapés, des exclus et des gens vulnérables ou fragilisés, dites-moi, QUI viendra pour vous défendre lorsque l'on s'en prendra finalement à VOUS ou à vos enfants ?Question Question Question Confused Surprised Shocked


"Ce que vous faites au plus petit des miens, c'est à Moi que vous le faites"...

Vic

Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur
Leodia

Nombre de messages : 2878

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: Re: CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE!   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyMer 22 Nov 2006, 23:41

Bonsoir Vic,

Je ne polémiquerai pas avec toi sur ce sujet. Je n'ai pas lu les jugements, je ne connais pas le fond du problème de manière détaillée et je ne peux donc me prononcer de manière définitive. J'en resterai donc à ma précédente intervention. Si il y a eu condamnation en appel donc après un premier jugement, c'est qu'il doit y avoir matière à le faire. Que l'on soit belge ou non ne change rien au fait de participer et d'encourager un mouvement terroriste sanglant par la traduction de tracts. Je ne sais si ces tracts incitaient ou non aux meurtres ou aux actions terroristes mais, vu que le jugement a été confirmé en appel on peut imaginer que oui, les tracts traduits représentaient un danger direct ou indirect pour la société.

Je pourrrai me tromper du tout au tout, mais j'en doute. Bien sûr qu'en Belgique tous les jugements ne sont pas parfaits. Mais dans ce cas-ci, je doute que ce deuxième jugement confirmant le premier ne repose pas sur des faits précis et graves.

L'avenir permettra certainement de confirmer ou d'infirmer cette opinion.

Désolée, Vic, je ne peux être de ton avis, cette fois-ci.

Amicalement
Leodia



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: réponse...   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyJeu 23 Nov 2006, 13:00

Léodia,

Tu as dit :

1) Je n'ai pas lu les jugements, je ne connais pas le fond du problème de manière détaillée

2) Si il y a eu condamnation en appel donc après un premier jugement, c'est qu'il doit y avoir matière à le faire

3) Je ne sais si ces tracts incitaient ou non aux meurtres ou aux actions terroristes mais, vu que le jugement a été confirmé en appel on peut imaginer que oui.


CONCLUSION : le formatage est en route, ET FONCTIONNE PARFAITEMENT ! affraid

Les "braves" citoyens n'y voient QUE DU FEU, et leur CONFIANCE AVEUGLE dans le système (les autorités) qui, toujours selon eux, ne souhaite que leur "bien", EST EN TRAIN DE LES ENTRAINER VERS LE GOUFFRE qui mène tout droit au NAZISME et au PIEGE (POURTANT GROSSIER) du Nouvel ordre mondial !!! Twisted Evil Crying or Very sad

CHERS AMIS, S'IL VOUS ARRIVE DE LIRE DE TEMPS A AUTRE LES NOUVELLES QUE JE POSTE SUR LE LIBERTICICE, LES PUCES, LA NANOTECHNOLOGIE ETC. , VOUS DEVRIEZ ETRE CONSCIENTS QUE LES GENS QUI NOUS DIRIGENT (y compris l'Injustice...euh , pardon, je voulais bien sûr dire la "justice") NE VEULENT PAS NOTRE BIEN DU TOUT ! Exclamation

Mais étant donné le nombre de lectures sur mon topic, je ne suis pas étonné... Shit

RESTEZ DONC DANS VOTR IGNORANCE, MAIS SOUVENEZ-VOUS : VOUS AVIEZ ETE AMPLEMENT INFORMES ET PREVENUS !!! Exclamation Exclamation Exclamation

BON FORMATAGE, ET BON ESCLAVAGE ! Crying or Very sad Vic.


Dernière édition par le Ven 24 Nov 2006, 22:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: DICTATURE EN BELGIQUE : LA SUITE !!!   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyJeu 23 Nov 2006, 23:11

Chers amis,

Je vous conseille de lire ce que je viens de poster sur http://coeurs-unis-en-j-m.forumactif.com/viewtopic.forum?p=10972#10972 en ce jeudi 23 septembre 2006 (lisez aussi les derniers articles, ils en valent la peine... vous allez avoir le souffle coupé lorsque vous constaterez à quelle vitesse de dingue la suppression des libertés et la dictature progressent à présent CHAQUE JOUR !Shocked ).

Une NOUVELLE LOI LIBERTICIDE est en train d'être passée en Belgique, et elle va permettre la GENERALISATION DES CAMERAS DE VIDEOSURVEILLANCE !affraid Twisted Evil Shocked

Que cela vous plaise ou non, que vous vous mettiez ou non des oeillères devant les yeux de peur de voir la vérité en face, le fait est là : LA BELGIQUE SE NAZIFIE ET SE TRANSFORME (tout comme les USA, le Royaume-Uni, la France...) EN UNE DICTATURE ORWELLIENNE !!!affraid Crying or Very sad Twisted Evil pale Exclamation

Le Nouvel ordre mondial ne cesse de progresser... et les gens du peuple (Y COMPRIS les catholiques) ne voient rien ou, pire, REFUSENT de voir quoi que ce soit !Mad

Les pleurs et les grincements de dents ne sont plus loin, ils arrivent à toute vitesse...Shit Boulet Crying or Very sad

Vic.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: Re: CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE!   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyVen 24 Nov 2006, 16:31

Oui, en effet, je crains que Vic ait raison! D'ailleurs toutes ces mesures répressives toujours sous prétexte de Paix et de Sécurité qui ont tendance à se généraliser à la vitesse "V" ne sont elles pas l'illustration des paroles de l'Apôtre Paul? (1 Tess 5-3) :
Citation :
Quand les hommes diront : " Paix et sûreté ! " c'est alors qu'une ruine soudaine fondra
sur eux comme la douleur sur la femme qui doit enfanter, et ils n'y échapperont point.
En tant que chrétiens, je pense que cela devrait nous interpeler tout particulièrement.

Bien cordialement

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur
Leodia

Nombre de messages : 2878

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: Re: CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE!   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyMar 28 Nov 2006, 22:14

Citation :
Selon le parquet fédéral et la Sûreté de l'Etat, le bureau de DHKP-C établi rue Stevin à Bruxelles ne fonctionne plus. Si un nouveau bureau était ouvert, une procédure judiciaire et administrative devrait entraîner sa fermeture immédiate, a dit la ministre de la Justice Laurette Onkelinx mardi en Commission de la Justice de la Chambre.

François-Xavier de Donnea (MR) a interrogé la ministre sur la situation du bureau d'information que le DHKP-C avait à Bruxelles. Il a également fait part à Mme Onkelinx du fait qu'il avait reçu le 31 octobre dernier de l'adresse "nieuws.turkije@gmail.com" un courrier électronique contenant une nouvelle tentative d'intimidation à son égard de la part de ce bureau d'information.

Dans sa réponse la ministre a rappelé que par un arrêt du 7 novembre dernier, la cour d'appel de Gand a confirmé la qualification du DHKP-C en tant qu'organisation criminelle et groupement terroriste. Elle a ajouté que selon les informations qui lui ont été transmises par le parquet fédéral et la Sûreté de l'Etat, le bureau de DHKP-C établi à Bruxelles ne fonctionne plus.

"Si le DHKPC devait ouvrir un nouveau bureau d'informations à l'avenir, nous pourrions lancer une procédure judiciaire et une procédure administrative pour obtenir sa fermeture immédiate", a-t-elle encore dit. De plus, toute personne qui se dirait agir au nom du DHKP-C pourrait faire l'objet de poursuite judiciaire. La ministre a aussi proposé de transmettre au parquet les informations relatives aux menaces que M. de Donnéa a reçues via internet. "Cela ira plus vite que si je me rends moi-même au palais de justice", a répliqué M. de Donnéa.

Source : http://www.7sur7.be/hlns/cache/fr/det/art_311389.html?wt.bron=hlnBottomArtikels



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: Kézako ?   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyMer 29 Nov 2006, 00:37

Chère Leodia,


Qu'es-tu en train de nous faire, là ? What the fuck ?!? Rolling Eyes

Je vous poste un article concernant la condamnation INJUSTE et ANTICONSTITUTIONNELLE d'un gars BELGE d'origine turque qui a traduit un tract, interpelé un parlementaire ET QU'ON A TENTE D'ENVOYER EN TURQUIE SE FAIRE TORTURER DANS UNE PRISON (= TRAHISON de l'Etat belge face à ce citoyen BELGE), UN GARS QUI S'EST FAIT CONDAMNER POUR AVOIR TRADUIT UN TRACT ET POUR AVOIR INTERPELE UN PARLEMENTAIRE ! Surprised Exclamation

La Constitution belge est pourant claire sur ce point : les Belges possèdent le DROIT A LA LIBRE EXPRESSION ET LE DROIT DE LIBRE ASSOCIATION !!! Shocked Exclamation

La condamnation de ce type (Kimyongür) à 5 ans de prison est donc ANTICONSTITUTIONNELLE , puisqu'elle viole la liberté d'expression et la liberté d'association !!! Shocked Point à la ligne.

Mais toi, Léodia, tu est en train de prendre le problème à rebrousse-poil, en te basant uniquement sur la PRESOMPTION de "terrorisme" qui est colportée de façon répugnante par la propagande du Nouvel Ordre. Twisted Evil On ne se base plus sur des faits, mais sur des INTENTIONS de faire quelque chose. affraid ET ça, ce N'EST PLUS DE LA JUSTICE ! pale C'est la barrière ouverte vers l'ARBITRAIRE le plus total, vers la DICTATURE et vers l'arrestation et la condamnation potentielle de N'IMPORTE QUI ! affraid Twisted Evil

Je te signale que Kimyongür N'A PAS fait sauter de bâtiment et ne planifiait pas de le faire. Il N'A PAS commis d'acte illégal ni répréhensible par rapport à la Constitution belge ni par rapport à la véritable Justice belge ! Surprised Il N'EST PAS un terroriste !

Il a commis une infraction face... à des lois "antiterroristes" et INIQUES qui permettent de passer par dessus les droits constitutionnels, les libertés et les droits les plus fondamentaux et basiques des citoyens ! Shocked Ces lois antiterroristes, comme je l'ai déjà expliqué, sont celles-là même qui ont provoqué le début de notre chute dans AUTRE CHOSE que la démocratie véritable (et vous SAVEZ de quoi il s'agit !). affraid


Alors, le problème du DHKP-C est un faux problème. Tout d'abord, il faudrait savoir sur quelle base on a jugé que ce groupe était "terroriste". Il faudrait savoir ce que M. De Donnea appelle des "intimidations". Tout ceci est extrêmement VAGUE. Confused

La notion de "TERRORISTE" elle-même est absolument FLOUE et NON DEFINIE de manière fixe ! Elle est donc flexible, changeante selon le bon(ou le mauvais) vouloir des dirigeants ! Surprised

Ce qui est en train de se passer pourrait finalement se résumer à ceci : du temps des Nazis en 40-45, si un kapo t'avait demandé de livrer un "salaud de traître juif"... L'AURAIS-TU FAIT, Léodia ? confused Question Confused

A voir ta réaction face au cas ici présent, et qui ne diffère pas de grand chose du cas du kapo et de juif (puisque dans le cas présent on n'explique pas en quoi le gars est réellement terroriste, tout comme dans le cas du kapo et du juif on n'explique en rien en quoi le juif est un "traître"), on est en droit de croire que tu serais prête à dénoncer le moindre individu, SANS LA MOINDRE EXPLICATION. Shocked On obéit aux ordres, Herr Komandant, et c'est TOUT ! salut Mad L'Etat décide que ce gars est un "terroriste" sur base de lois liberticides & anticonstitutionnelles ? Confused Eh bien, l'Etat a sans doute raison ! Twisted Evil PAS BESOIN DE REFLECHIR ! LA SEULE PENSEE ROBOTISEE, IMPOSEE, COLPORTEE PAR LES MEDIAS EST SUFFISANTE ! Mad Et quand demain, on arrêtera le fils du voisin parce qu'il jouait avec un lance-pierre et a blessé (par accident, précisons-le) un policier et qu'on le condamnera à 15 ans de prison sous des lois qui feront passer son acte pour "terroriste", et bien tu trouveras cela normal, je suppose ?!? Mad Mad Mad

Je ne dis pas que le groupe DHKP-C est un groupement tout blanc et immaculé. Mais je dis que Kimyongür a été condamné de manière ABUSIVE, ANTICONSTITUTIONNELLE et uniquement sur base de ces lois antiterroristes LIBERTICIDES ! Exclamation Thumb down

Ce cas va faire jurisprudence pour TOUT CITOYEN BELGE !!! ET cela est très grave, car cela signifie que l'on pourra désormais ARRETER et EMPRISONNER un citoyen belge SUR BASE NON DE FAITS, MAIS DE PRESOMPTION DE FAITS (= interprétation arbitraire) ! LA liberté d'expression risque fort de DISPARAITRE petit à petit, tout comme le droit à la liberté d'ASSOCIATION ! affraid

On va donc pouvoir arrêter comme "terroriste", en définitive, N'IMPORTE QUI ! Boulet

Mais il me semble que certains sont déjà prêts à suivre ce que la PROPAGANDE leur indique, SANS DISCUTER, et à DENONCER et à reconnaître comme soi-disant "juste" des arrestations et des jugements qui ne se basent sur AUCUN FAIT (ni d'ailleurs sur AUCUNE EXPLICATION RATIONNELLE) !!! Thumb down puker

Les activistes, militants, grévistes, opposants, dissidents... MEME INNNOCENTS, pourraient très vite se retrouver considérés, EUX AUSSI, comme des "extrémistes" ou des "terroristes" sur simple base de l'expression, de l'association ou de cette notion de "présomption de faits" et de "justice préventive" et inique, et c'est là que la dérive se trouve, précisément ! Shocked Surprised Exclamation

Il semble que les "bons" Belges (poussés par la propagande des mass médias) soient prêts AUJOURD'HUI à commettre EXACTEMENT la MEME erreur que les "bons" Allemands de 40-45 OU que certains Belges durant la seconde guerre mondiale (ces Belges qui, AVANT même que les Allemands envahissent la Belgique, livrèrent des Juifs et les envoyèrent vers une mort certaine) ! Twisted Evil pukel

L'histoire est en train de se répéter... la délation, l'hypocrisie et la CRIMINALISATION de gens INNOCENTS est en cours ! Crying or Very sad

Je courbe la tête de HONTE devant des réactions aussi viles, primaires et lâches... Embarassed

On commence par les gens connectés de près ou de loin à des mouvements dits (à raison ou à tort) "terroristes". On poursuivra par les opposants, puis les dissidents, puis les contestataires... pour finir, finalement, par N'IMPORTE QUI ! affraid Et lorsque nous auront atteint cet état de déliquescence, de délation, de haine avancé, peut-être alors que VOTRE tour viendra... pale Shit

Ne riez pas, je n'exagère rien. C'est ce qui est en train de se produire aux USA ou au Royaume-Uni, ET C'EST A PRESENT CE QUI EST EN TRAIN DE SE PRODUIRE CHEZ NOUS, DE FACON FOURBE ! Surprised Twisted Evil

A ce moment-là, vous pourrez prier et implorer le Seigneur... Il ne vous répondra pas. Shocked Car vous aurez jugé sans preuve, persécuté, haï, dénoncé, déporté, fait arrêter, voire torturé ou tué votre prochain. Et Il vous jugera comme vous aurez jugé autrui. Confused

Vic.


P.S. : et d'ailleurs, au fait, Léodia, quid en ce qui concerne la loi qui va permettre de fourrer des caméras partout ? C'est, je suppose, également une "bonne" loi, puisque votée par nos élus si "responsables" et puisque c'est "pour notre bien et notre SECURITE" (FUMISTERIE immonde de la sécurité intégrale), hein ? Mad puker
Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur
Leodia

Nombre de messages : 2878

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: Re: CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE!   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyMer 29 Nov 2006, 23:34

Désolée Vic,

Quelqu'un qui soutient un mouvement qui a commis des crimes et qui en fait la publicité par la traduction et la distribution de tracts est complice de manière indirecte de crimes.

En cette matière, je suis tout à fait d'accord avec la justice belge et je la soutiens et cela me paraît être la moindre des choses. Soutenir le crime est criminel. Je ne te comprends pas.

Si tu le veux bien, nous en resterons là sur ce sujet. Nous ne serons jamais d'accord. Tu estimes que la justice belge a eu tort, que c'est un crime de condamner quelqu'un pour seulement avoir traduit des tracts etc.

Moi j'estime que la justice a raison à cent cinquante pour cent de condamner quelqu'un qui en traduisant et en aidant à la diffusion de tracts d'un mouvement terroriste qui a des crimes et des morts sur la conscience s'est rendu complice de ces crimes et meurtres et actions terroristes.

Nous devons arrêter d'en discuter, nos points de vue divergent fondamentalement et nous ne serons jamais d'accord sur ce sujet.

Paix!!!
On se retrouvera à d'autres occasions sur d'autres sujets.

Amicalement
Leodia



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: Réponse...   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyJeu 30 Nov 2006, 07:20

Chère Léodia,

Tu es donc D'ACCORD pour que des lois LIBERTICIDES et INIQUES soient d'APPLICATION; Shocked affraid

Tu es donc D'ACCORD pour qu'une personne soit condamnée de façon ANTICONSTITUTIONNELLE; Surprised

Tu est donc D'ACCORD de suivre le pouvoir où qu'il aille et dans tous ses travers; affraid

C'est non seulement PITOYABLE, mais tout à fait anti-chrétien ! Mad

Si Hérode (un grand roi qui faisait la loi et avait sans doute de bonnes raison de la faire) t'avait ordonné de l'aider à repérer les enfants mâles à tuer, L'AURAIS-TU FAIT ? Wink

J'ai malheureusement tendance à croire que oui, après tes déclarations... Shit

Quant au groupement "terroriste" révolutionnaire turc (qui, il est vrai, a tué des représentants de l'Etat turc dans les années 90, mais encore faut-il savoir que la Turquie est loin d'être un pays démocratique et est dirigée par des despotes... ), il faudrait peut-être se RENSEIGNER sur la raison pour laquelle on l'a qualifié de "terroriste" (ce fut SUR DEMANDE DU POUVOIR D'ANKARA LUI-MEME, un pouvoir totalitaire !), et en dehors de la désinformation des mass médias, AVANT d'émettre un jugement hâtif basé UNIQUEMENT sur la propagande des médias et sur un décision politique (et juridique) qui n'explique rien, ne penses-tu pas ? What the fuck ?!? Mon but n'est pas de défendre ce groupe, de toute façon, et je constate que tu en reviens SYSTEMATIQUEMENT à ce problème, alors que ce n'est pas la base de mon propos et de mon inquiétude. What the fuck ?!?

Plus de rensiegnements ? http://www.tetedeturc.com/home/article.php?id_article=239

Vic.

P.S. : je précise tout de suite que je ne sympathise pas avec ce groupement (je peux juste comprendre pourquoi ils ont agi comme ils l'ont fait) et que je ne suis même pas turc. Ce qui me va loin et me reste en travers de la gorge, c'est l'arrestation anticonstitutionnelle d'un type pour traduction de tracts et expression orale ALORS MEME que la Belgique est un pays où la liberté d'expression et la liberté d'association sont, en principe, garanties DANS LA CONSTITUTION !!! Shocked Exclamation

P.P.S. : chère Léodia, nous en resterons en effet là en ce" qui concerne le cas Kimyongür... mais ne ferme pas ce topic, car après l'affaire Kimyongür et le projet de loi concernant les caméras de vidéosurveillance, vous allez voir que d'AUTRES PROJETS LIBERTICIDES sont sur le point d'accabler la Belgique ! pale Voyez donc l'ENSEMBLE de la situation, et vous verrez que nous nous sommes déjà enfoncés TRES LOIN dans l'Etat-policier et la dictature ! affraid

La suite, ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: BELGIQUE-DICTATURE : LA SUITE !!!   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyJeu 30 Nov 2006, 20:31

BELGIQUE-DICTATURE : LA SUITE !!!


Chers amis,

Afin de vérifier par vous-même la rapide descente aux enfers de la Belgique vers le gouffre de la dictature "sécuritaire" et liberticide, voici un lien vers l'article que je viens de poster ce jeudi 30 novembre 2006 :

http://coeurs-unis-en-j-m.forumactif.com/viewtopic.forum?p=11082#11082

Et toujours avec les soi-disant "meilleures intentions"... Twisted Evil

Mais l'Enfer n'est-il pas pavé de "bonnes intentions" ? What the fuck ?!? Confused

Les naïfs et ignorants croiront encore à ces subterfuges sournois. Rolling Eyes Crying or Very sad Ceux qui suivent la dégringolade liberticide depuis un moment, eux, savent que tout cela est PLANIFIE afin d'ASSERVIR les gens AVEC LEUR PROPRE CONSENTEMENT... Démoniaque ! Mad Mad Mad

Vic.
Revenir en haut Aller en bas
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: LES ECOLIERS DE BELGIQUE SONT A PRESENT FLIQUES !!!   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyLun 11 Déc 2006, 13:16

LES ECOLIERS DE BELGIQUE SONT A PRESENT FLIQUES !!!


Chers amis,


Vous aurez beau essayer de vous cacher les yeux pour ne pas voir, cela va devenir de plus en plus difficile de NIER LES FAITS. Shocked Confused

LA BELGIQUE SE TRANSFORME EN ETAT-POLICIER, EN DICTATURE FASCISTE DU NOUVEL ORDRE MONDIAL, TOUT COMME LES USA OU LE ROYAUME-UNI ! affraid La France, les Pays-Bas sont évidemment sur le même triste chemin... Crying or Very sad

JE VOUS DEMANDE ET JE VOUS PRIE DE TOUT MON COEUR DE LIRE LES 3 DERNIERS POSTS (commentaire, article et circulaire ministérielle) QUE JE VIENS DE PLACER SUR MON TOPIC CONCERNANT LES PUCES ET LE LIBERTICIDE EN CE LUNDI 11 DECEMBRE 2006 (avec la circulaire qui fait désormais force de loi). Exclamation Exclamation Exclamation

LE LIEN :
http://coeurs-unis-en-j-m.forumactif.com/viewtopic.forum?p=11316#11316

FIGUREZ-VOUS QUE, SI VOUS HABITEZ LA BELGIQUE ET AVEZ DES ENFANTS EN AGE SCOLAIRE, VOS ENFANTS VONT DES A PRESENT ETRE CONSIDERES COMME DES DELINQUANTS JUVENILES, DES CRIMINELS POTENTIELS !!! affraid pale Crying or Very sad

LES ECOLES ET LA POLICE VONT A PRESENT COLLABORER DANS LA RECOLTE D'INFORMATIONS SUR LE DECROCHAGE SCOLAIRE, LA DELINQUANCE JUVENILE ET LA FACON D'ENRAYER CETTE "CRIMINALITE TRES DANGEREUSE" (dixit le vice-premier ministre et ministre-démon de l'Intérieur, Patrick Dewael Twisted Evil ). affraid


Sous ce projet APPAREMMENT "honorable", toute une série d'ABUS, d'EXCES et d'ATROCITES vont commencer à pouvoir être commis, ET DES LIBERTES ESSENTIELLES DE VOS ENFANTS VONT COMMENCER A ETRE RABOTEES, POUR FINALEMENT DISPARAITRE ! affraid Crying or Very sad On va commencer par des ECHANGES D'INFORMATIONS sur nos chères têtes blondes, DANS UN PREMIER TEMPS (la suite sera bien plus terrible, vous verrez)... pale Crying or Very sad

LA POLICE, DANS DES BUTS "PREVENTIFS" ET DE "SECURITE" (ABOMINATION totale de la sécurité intégrale qui n'est qu'une vaste MYSTIFICATION Mad ), CONSIDERERA AINSI DE PLUS EN PLUS LES ECOLIERS ET ETUDIANTS COMME DES CRIMINELS POTENTIELS. VOS ENFANTS SONT DES A PRESENT CRI-MI-NA-LI-SES !!! pale Crying or Very sad Sad


Cette LOI belge (car oui, il s'agit déjà d'une LOI), adoptée DE LA MANIERE LA PLUS FOURBE PENDANT LES VACANCES D'ETE, est l'équivalent de la loi française de Sarkozy sur la "délinquance juvénile"... Shocked Surprised

LA DICTATURE NOUS TOMBE DESSUS A DU 200 A L'HEURE ! Crying or Very sad

A MOINS D'UNE REVOLUTION AU SENS PREMIER DU TERME, LES POPULATIONS VONT RECOLTER LE FRUIT DE LEUR APATHIE, DE LEUR INDIFFERENCE ET DE LEUR INSOUCIANCE... Shit Boulet

Je n'en peux rien... au contraire, j'ai tenté de vous prévenir au maximum, MAIS PERSONNE N'A VOULU ENTENDRE, ET ENCORE MOINS REAGIR ! Shit

ET ATTENDEZ, VOUS NE SAVEZ PAS ENCORE TOUT ! Shocked SOUS CETTE LOI QUI VA FLIQUER LES ECOLIERS, ON VA EGALEMENT CRIMINALISER PROGRESSIVEMENT LES PERSONNES OU GROUPES DE PERSONNES QUI VIVENT DE FACON "DEVIANTE" ET QUI POSSEDENT UNE "INFLUENCE NEGATIVE" SUR LES ENFANTS ! Shocked Surprised Exclamation

Ne pensez pas que cela ne concernera que les dealers de drogue et autres gangs : les OPPOSANTS, DISSIDENTS, OBJECTEURS DE CONSCIENCE, LIBRES PENSEURS, ACTIVISTES, MILITANTS, GREVISTES ET CONTESTATAIRES EN TOUT GENRE POURRAIENT TRES FACILEMENT RENTRER DANS CETTE CATEGORIE TRES FLOUE ET NON DEFINIE ! pale Twisted Evil Surprised Crying or Very sad


Je vous signale que ma mission se termine. Ma dernière tâche importante siur ce forum sera de vous confier le "récapitulatif" de cette terrible année 2006 (année liberticide s'il en fut, et qui n'est malheureusement que le prélude de ce que 2007 nous réserve).

Par la suite, je ne posterai plus que de façon extrêmement temporaire.

Les humains n'ont pas même voulu tenter d'éviter l'obstacle... A PRESENT, CELA VA ETRE LE TEMPS DES PLEURS ET DES GRINCEMENTS DE DENTS... Crying or Very sad Sad Il y en a un là-dessous qui doit se réjouir et se frotter les mains, car il va pouvoir faire moisson d'âmes très bientôt, étant donné le manque TOTAL de sagesse, de lutte contre le mal et d'amour des humains ... Twisted Evil

Vic.
Revenir en haut Aller en bas
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: L'AFFAIRE KIMYONGÜR : PRECISIONS !   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyLun 18 Déc 2006, 15:09

L'AFFAIRE KIMYONGÜR : PRECISIONS.


Chers amis,

Je tiens à revenir sur cette affaire Kimyongür qui a fait voler en éclat la liberté d'expression et la liberté d'association (libertés pourtant assurées par la Constitution belge). Surprised

Suite au malentendu avec Léodia (qui suit un peu trop placidement ce que les mass médias et le gouvernement racontent et qui mène vers un FASCISME répugnant Crying or Very sad ), je tiens à expliquer cette affaire à l'aide de 2 articles qui ont été publiés il y a quelques mois dans le journal du Collectif Solidarité Contre l'Exclusion (CSCE). Exclamation

Vous allez voir que M. Kimyongür, un BELGE INNOCENT jugé de façon INIQUE et REVOLTANTE et condamné en septembre à 5 ans de prison en tant que "terroriste", n'a JAMAIS fait montre du moindre acte de violence, et que le DHKP-C, classé comme groupement soi-disant "terroriste", l'a été de façon arbitraire.

Je m'excuse pour l'insistance dont je fais preuve, mais il s'agit d'un cas particulièrement sérieux et GRAVE dont la portée réelle ne doit échapper à personne. Exclamation Confused J'espère donc, avec ces 2 articles, rectifier la DESINFORMATION colportée par la presse vendue au gouvernement et au Nouvel Ordre Mondial. Wink

Les articles, ci-après...

Bonne lecture, bonne réflexion... ET BONNE INSURRECTION, SURTOUT !!! Mad Mad Mad Vic.


Dernière édition par le Lun 18 Déc 2006, 15:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: Article : "Liberté pour Bahar Kimyongür".   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyLun 18 Déc 2006, 15:13

Source : journal belge « CSCE » (Collectif Solidarité Contre l’Exclusion) numéro 53, mars/avril 2006, p.22-25. Sur le web : http://www.asbl-csce.be/journal/JourColl55.pdf .

Liberté pour Bahar Kimyongür

Arnaud Lismond
alismond@swing.be

Ce 11 septembre 2006 s’ouvrira devant la Cour d’appel de Gand le procès des militants du DHKC, mis au ban des accusés au nom de la lutte contre le terrorisme. Bien que cela ne rentre pas de manière directe dans son objet social, le Collectif Solidarité Contre l’Exclusion a rejoint le mouvement de soutien aux accusés organisé par le « Comité Liberté d’Erxpression et d’Association » (CLEA).

Il y a cinq ans, les tours du World Trade Center s’effondraient sous le coup des attentats revendiqués par Oussama Ben Laden. Depuis, la question de la lutte contre le terrorisme occupe le premier plan de l’actualité. Dès octobre 2001, les Etats-Unis l’évoquaient pour justifier le déclenchement d’une guerre contre l’Afghanistan (toujours occupé actuellement). La guerre contre l’Irak suivit en 2003, puis cet été celle contre le Liban.

La Charte constitutive de l’ONU, adoptée au lendemain de la seconde guerre mondiale et ratifiée par tous les états membres, prévoit pourtant que « Les Membres de l’Organisation s’abstiennent, dans leurs relations internationales, de recourir à la menace ou à l’emploi de la force, soit contre l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique de tout Etat, soit de toute autre manière incompatible avec les buts des Nations Unies. » (art 2). Mais le Gouvernement des Etats-Unis et leurs alliés ont aujourd’hui trouvé dans la nécessité de lutter contre le terrorisme une justification envers leurs opinions publiques pour ne plus respecter cette mise hors-la-loi de la guerre d’agression.

La redéfinition des normes d’ordre international et les guerres d’agression au Moyen-orient ne sont pas les seules conséquences des attentats du 11 septembre. Au nom de la lutte contre le terrorisme, le respect des libertés individuelles qui définissait l’Etat de droit se trouve également bafoué. Adopté le 26 octobre 2001, le Patriot Act, à l’origine en partie prévu seulement pour une durée limitée, a étendu les pouvoirs du FBI et créé les statuts de « combattant ennemi » et « combattant illégal », qui permettent au gouvernement des États-Unis de détenir sans limite et sans inculpation toute personne qu’elle juge terroriste. Depuis, Guantanamo accueille aux yeux du monde entier plus de 500 « terroristes présumés » détenus sans jugement, sans limite et sans chef d’accusation. Plusieurs ONG, et plus récemment le Conseil de l’Europe, font par ailleurs état d’enlèvements illégaux par la CIA de citoyens Européens sur le sol européen ou de transferts illégaux de personnes « suspectées de terrorisme ».


Une menace pour nos droits fondamentaux

Loi du 6 janvier 2003 concernant les méthodes particulières de recherche, loi du 19 décembre 2003 relative aux infractions terroristes, loi du 19 décembre 2003 relative au mandat d’arrêt européen, lois du 3 mai 2005 relatives aux habilitations de sécurité, loi du 27 décembre 2005 adoptée en vue d’améliorer les modes d’investigation dans la lutte contre le terrorisme... à travers l’adoption de l’ensemble de ces projets de loi, le Gouvernement belge a suivi le mouvement initié à partir des Etats-Unis, pour doter les services de police chargés de la « lutte contre le terrorisme » de pouvoirs de plus en plus larges.

La Ligue des Droits de l’Homme a régulièrement critiqué ces projets de loi au regard des dangers qu’ils comportaient pour le respect des droits fondamentaux, mais cela n’a pas donné lieu à l’ouverture d’un véritable débat public ni entravé leur adoption.

Jusqu’ici, on ne pouvait que relever les dangers potentiels que comportent, par exemple, l’introduction de la notion « d’infraction terroriste » dans notre droit pénal (comme le fait notamment le Comité de vigilance en matière de lutte contre le terrorisme créé à l’initiative de la Ligue des Droits de l’Homme – voir encadré pp. 24-25). Nous sommes aujourd’hui confrontés aux premières applications concrètes de ces nouveaux dispositifs législatifs. Le procès ouvert à Bruges contre les militants du DHKC – organisation d’extrême gauche turque qualifiée de « terroriste » - qui s’est conclu ce 28 février par des condamnations extrêmement lourdes, illustre le danger pour les libertés démocratiques contenues dans l’arsenal juridique instauré au nom de la lutte contre le terrorisme.

Les grands médias se sont jusqu’ici à peine distanciés des thèses du Gouvernement américain en matière de lutte contre le terrorisme. Les critiques des organisations de défense des droits de l’homme par rapport aux mesures prises en Belgique y ont à peine été répercutées, mais il ne leur est apparemment pas paru opportun d’ouvrir un véritable débat public sur les risques d’atteinte graves aux principes démocratiques. Il en a été de même pour le procès de Bruges, à propos duquel la presse (à l’exception du Journal du Mardi), se focalisant in fine sur l’évasion de Fehriye Erdal, s’est contentée de faire écho aux thèses de l’accusation, sans aucune analyse critique.

A contre-courant et en réaction à la tenue de ce procès, le Comité Liberté d’Expression et d’Association (CLEA) a été créé, avec l’objectif de défendre le droit à la liberté d’expression et à la liberté d’association dans le cadre du droit légitime à la contestation. Le Comité a décidé de faire de la défense d’un des inculpés de ce procès, Bahar Kimyongür, le centre de sa première campagne de sensibilisation. « Bahar est la cible de la répression policière et judiciaire internationale parce qu’il s’exprime et agit pacifiquement contre la politique intérieure de la Turquie. Nous soutenons Bahar, parce que la répression dont il est l’objet est inacceptable pour ceux qui défendent les libertés. », indique le Comité.


Dernière édition par le Lun 18 Déc 2006, 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: SUITE & FIN.   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyLun 18 Déc 2006, 15:18

Le cas Kimyongür

Bahar Kimyongür, jeune belge d’origine turque, né à Bruxelles en 1974, milite au sein du Bureau d’information du DHKC à Bruxelles depuis la fin des années 90’. A ce titre, il a traduit les communiqués de presse de cette organisation d’extrême gauche turque et a organisé un ensemble d’activités de sensibilisation sur la situation politique en Turquie, notamment sur les nombreuses violations des droits de l’homme commises ou protégées par certaines composantes du régime au pouvoir en Turquie.

Le 28 février 2006, Bahar Kimyongür a été condamné en première instance à quatre années de prison par le tribunal correctionnel de Bruges au seul motif de son appartenance au DHKC, assimilé à une organisation terroriste. B. Kimyongür a été laissé en liberté dans l’attente de son procès en appel.

Le 28 avril 2006, Bahar Kimyongur a été arrêté aux Pays-Bas, un mandat d’arrêt international étant lancé contre lui par la Turquie. Il a été libéré par la justice hollandaise ce 4 juillet, la Cour de Justice de La Haye refusant de suivre la demande turque.

Ce 11 septembre s’ouvrira le procès en appel devant la Cour de Gand. Il s’agit d’une des premières applications en Belgique de la loi du 19 décembre 2003 relative aux infractions terroristes.

Le Collectif Solidarité Contre l’Exclusion a adhéré au CLEA et soutient sa campagne en faveur de l’acquittement pur et simple de Bahar.

En effet, avec le CLEA, nous constatons qu’aucune implication concrète dans des actions violentes commises en Belgique n’est reprochée au DHKC et, qu’a fortiori, aucune implication réelle dans une action violente n’est évoquée concernant Bahar Kimyongur, ni en Belgique ni ailleurs. L’application qui a été faite en première instance par le tribunal correctionnel de Bruges de la loi sur les organisations terroristes conduit la justice belge, sans motif sérieux, à porter gravement atteinte à l’exercice des droits fondamentaux, notamment à ceux de s’exprimer librement, de s’associer et de s’engager politiquement.

Le CLEA a décidé de ne pas se positionner à l’égard de l’action du DHKC en Turquie. Par contre, le Comité dénonce l’utilisation en Belgique des lois antiterroristes contre ce mouvement. Le CLEA a pour seule ambition de défendre les droits démocratiques en Belgique, sans prétendre prendre position et juger tous les mouvements armés dans le monde, considérés par les uns comme relevant de la résistance, par d’autres comme des organisations terroristes. Il ne s’agit pas de défendre l’impunité contre des crimes qui auraient été commis où que ce soit, mais de veiller à ce que les droits fondamentaux soient respectés en Belgique, notamment par rapport à la législation « antiterroriste » et à sa mise en oeuvre.

Si le jugement de Bruges devait être confirmé en appel à Gand ce 11 septembre, il ferait jurisprudence pour des condamnations de personnes sur leur simple adhésion à une organisation qui aurait été considérée comme terroriste. Le militant belge des FARC, du Fatah ou du Hamas pourrait ainsi être condamné lourdement, alors qu’il n’est personnellement impliqué dans aucune action violente, tandis que les personnes qui supportent l’Etat israélien ou le régime colombien, qui multiplient à la face du monde les crimes de guerre ou ce qu’ils appellent les « exécutions extrajudicaires », continueraient de bénéficier de l’impunité, au gré de l’appréciation que ferait la justice de ce qui est considéré comme « terrorisme ».

Donner à nos tribunaux le soin de juger ce qui est une « organisation terroriste », en dehors de toute implication d’une personne dans un acte précis et de faits violents commis en Belgique, et leur donner la mission
de condamner cette personne sur la seule base de son appartenance à cette organisation (sans que le tribunal ait en rien mené une véritable instruction indépendante sur place), c’est manifestement amener les juges à jouer un rôle de répression politique qui n’a pas sa place dans une démocratie. Pour les « crimes contre l’humanité », d’une ampleur bien plus importante que ceux qui sont ici visés et où la notion de compétence universelle avait tout son sens, la Belgique a finalement, sous pression entre autres des USA, limité la compétence de ses tribunaux aux cas où il y avait un rattachement de l’infraction avec notre pays. Il paraît dès lors d’autant moins acceptable de voir confiée à la justice une nouvelle compétence hors frontières, dans une matière où elle n’est pas pertinente, alors qu’on y a renoncé là où elle aurait pu être considérée comme légitime.

On connaît le texte écrit à Dachau par le pasteur protestant antifasciste Martin Niemöller : « Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas communiste. Quand ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas
Juif. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas syndicaliste. Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté parce que je ne suis pas catholique. Et lorsqu’ils sont venus me chercher, il n’y avait plus personne pour protester. ». I l est sans doute temps de nous en souvenir aujourd’hui et de soutenir l’action du Cléa1. Même si les causes des personnes concernées par les procès menés au nom de la lutte antiterroriste nous sont peut-être éloignées, nous sommes tous concernés lorsqu’à travers ces procès l’Etat commet des actes arbitraires et le pouvoir judiciaire est amené à bafouer les droits fondamentaux.

(1). Plus d’infos sur le procès : voir le site du Comité Liberté d’Expression et d’Association www.leclea.be
Revenir en haut Aller en bas
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: MOI, BAHAR KIMYONGÜR...   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyLun 18 Déc 2006, 15:26

Source : journal belge "CSCE" (Collectif Solidarité Contre l'Exclusion) numéro 53 de mars/avril 2006, p.26 à 32. Sur le web : http://www.asbl-csce.be/journal/JourColl55.pdf .

Moi, Bahar Kimyongür...

Bahar Kimyongür
bahar_kimyongur@yahoo.fr


Les grands médias ont généralement repris sans réflexion critique l'étiquette de "terroristes" pour qualifier les m embres du DHKP traduits en justice en Belgique au nom de leur appartenance à cette organisation. Mais qui sont-ils ? Qui est Bahar Kimyongür ? C'est pour donner un contenu concret à notre engagement pour les libertés d'opposition et d'expression que nous lui donnons la parole dans nos colonnes. Au lecteur de se faire son opinion. Le Collectif ne veut pas prendre position sur le contenu du conflit qui oppose régime turc et DHKP-C. La ligne directrice qui doit nous guider, quelles que soient nos convictions, est le respect des principes démocratiques fondamentaux. Eux seuls garantissent une lutte possible contre toutes les formes d'exclusion.

Mes origines

Quand je suis né le 28 avril 1974 à Bruxelles, ma mère n’avait que 16 ans. Mon père, plus âgé que ma mère de 20 ans, était venu dès 1963 rechercher une vie meilleure en Belgique. Il travailla dans les charbonnages de la Louvière mais après seulement quelques semaines, un accident de travail allait
définitivement mettre un terme à
sa vie de mineur. Ma mère comme mon père viennent de cette province méridionale arabophone située à la frontière turco-syrienne appelée ‘Hatay’ en turc, ‘Liwa Skandaroun’ en arabe et ‘Sandjak d’Alexandrette’ en français baptisé ainsi à l’époque du Mandat français entre 1920 et 1939. Son chef-lieu est Antakya, l’antique Antioche, creuset d’innombrables civilisations jadis convoité pour sa position stratégique, aujourd’hui terre fraternelle pour les Chrétiens, les Juifs, les Arméniens, les Turcs et les Arabes, sunnites ou alaouites. Le sandjak d’Alexandrette est une province syrienne qui a été offerte en 1939 par la France coloniale à la Turquie pour s’assurer qu’Ankara ne s’allie pas à l’Allemagne hitlérienne.

Nous faisons partie de cette communauté ethnique et religieuse oubliée des historiens et persécutée par toutes les grandes puissances qui conquirent Antioche et ses environs, celle des « Alaouites ». L’alaouisme est une de ces hétérodoxies issues du Chiisme dès le IXème siècle, humaniste, syncrétique et antiféodale. Les Alaouites sont par ailleurs appelés « Nusayrîs » un dérivé du terme « Nazaréens » qui désigne les « Chrétiens ». La tolérance des Alaouites à l’égard des autres religions les a conduit à introduire dans leur liturgie de nombreux rites appartenant aux religions voisines, notamment au christianisme, ce qui leur a valu d’être persécutés par l’orthodoxie musulmane en tant qu’hérésie. On pourrait comparer les persécutions qui frappèrent la communauté Nusayrî à celle des Cathares au XIIIème siècle dans le sud de la France. A vrai dire, les Alaouites ont été successivement persécutés par les Croisés, les Mamelouks, les Ottomans, les Français et par les Kémalistes. Ils sont aujourd’hui haïs par l’extrême droite turque et les fondamentalistes sunnites qui les taxent « d’apostats », de « communistes » et profèrent des calomnies ignominieuses sur de prétendues « pratiques orgiaques » et « incestueuses ». Le régime militaire d’Ankara, accusant lui aussi les Alaouites d’être des rebelles, craint la moindre velléité de rattachement des Alaouites du Sandjak d’Alexandrette à la Syrie. La communauté alaouite garde surtout les stigmates profonds du génocide qu’elle subit au XVIème siècle de la part du Sultan ottoman Selim Ier dit « le Terrible ».

Cependant, les massacres visant les Alaouites non arabes mais Kurdes ou Turcs appelés « Alevis » perpétrés ces trente dernières années, notamment à Maras en 1978, à Corum en 1980, à Sivas en 1993 et à Gazi en 1995, ont entretenu l’inquiétude de la communauté qui est contrainte de dissimuler son identité et de pratiquer ses rites secrètement.

Je n’ai jamais vécu en Turquie. Je n’y allais que pour les vacances. Or, même dans cette lointaine Belgique et dans l’école bruxelloise des Pagodes que je fréquentais et où il n’y avait pas le moindre danger, mes parents me défendaient de décliner mon identité alaouite, de peur des représailles de la part de l’extrême droite turque. C’est avec le lourd poids de mon identité arabe et alaouite refoulée et dans un climat de terreur latente que j’ai grandi.

Les scarabées de mes vacances

Juillet 1981. Nous nous rendons en famille en Turquie après un long périple routier à travers l’Europe centrale et orientale. Arrivés à la frontière turque, je sens mes parents crispés. La peur au ventre, ils disent à mon frère âgé de cinq ans, à ma sœur âgée de trois ans et à moi (notre plus petit frère était alors âgé d’un an) « il faut toujours saluer les soldats et s’adresser à eux par Asker Abi » qui veut dire, « grand frère soldat ». Du haut de mes sept ans, je déforme délibérément la formule « asker abi » en « scarabée » pour les moquer.

« La gauche turque a été littéralement écrasée et la population
terrorisée. C’est alors le règne des « scarabées »

Un an auparavant, le 12 septembre 1980, une junte fasciste dirigée par le général Kenan Evren avait mené un coup d’état. A la suite de ce putsch, des centaines de milliers de personnes avaient été arrêtées et torturées parmi lesquelles certaines seront exécutées. La presse fut censurée. Les livres et les films considérés comme « subversifs » furent brûlés. En bref, la gauche turque a été littéralement écrasée et la population terrorisée. C’est alors le règne des « scarabées ». Du haut de mes sept ans, je vivais des vacances d’été sous état d’urgence sans vraiment comprendre la tragédie que cela représentait.

Une enfance paisible et socialement riche

Comme tous les jeunes de mon âge, je me posais des questions existentielles sur la vie et la mort, sur l’univers, mais aussi sur la pauvreté et les guerres. L’ignorance, l’inconnu, l’inexpliqué étaient intolérables pour moi. Ma famille n’était ni politisée, ni suffisamment cultivée pour nous enseigner une conception cohérente, rationnelle et précise de la société et du monde dans lequel nous vivions. Cependant j’eus la chance d’avoir une mère dévouée et un père responsable qui, malgré ses accès de violence et son manque de sens pédagogique, se sacrifiait pour ses enfants et ne reculait devant aucun frais pour assurer notre épanouissement intellectuel. Ainsi, dès l’école primaire, mon père m’offrait des monticules d’atlas, de dictionnaires et d’encyclopédies. Cela m’a permis de m’initier dès mon plus jeune âge à la géologie, à la géographie, à l’astronomie, à la botanique ou à l’histoire. Mais c’est de loin l’archéologie qui me subjugua. Les récits de mon grand-père maternel, qui fut dans sa jeunesse un robuste paysan, ne firent qu’attiser ma passion pour les civilisations anciennes. Comme nombre de villageois vivant sur les collines fertiles de la périphérie d’Antioche, il n’était pas rare de retrouver durant le labourage des terres ou après de fortes pluies, des poteries, des statues ou de la monnaie, hellénistique, romaine ou byzantine. A l’époque, c’était bien entendu davantage l’aspect aventurier que scientifique qui me motivait à embrasser une carrière d’archéologue. En 1988, grâce à mon professeur d’histoire, j’eus l’occasion de participer pour quelques jours aux fouilles de La Bourse de Bruxelles. Je ne rêvais alors que d’une seule chose : explorer Antioche.

En outre, vers la fin des années 80, je commençais à m’intéresser à la musique populaire turque. Des musiciens politiquement engagés tels que Zülfü Livaneli et Ruhi Su dont j’avais pu découvrir certains albums à la médiathèque de Bruxelles, tous deux fort écoutés à Samandag malgré la censure et la répression, ont également contribué à me faire découvrir la Turquie des ouvriers, des paysans, des intellectuels et des révolutionnaires. Je ne parlais pas encore le turc. En effet, à la maison, nous ne parlions que le français et l’arabe. C’est mon intérêt pour ces grands musiciens qui m’a motivé à apprendre le turc.


Soutenir les plus faibles

Bien que n’étant pas issu d’une famille politisée, je me suis très tôt intéressé aux questions d’actualité. En politique, je me positionnais systématiquement du côté du plus faibles. Les chamboulements politiques de la fin des années 80 m’ont profondément marqué. Je méconnaissais les régimes socialistes et si je les défendais, c’était non pas par conviction mais par réaction de rejet de l’arrogance étasunienne. Les sympathies que j’éprouvais à l’égard de l’Union soviétique étaient très naïves. Au cours de la première Intifada, je défendais le peuple palestinien, par empathie. Ces enfants lançant des pierres sur des tanks me touchaient profondément. Et puis, il y avait cette image traumatisante et inoubliable de ces Palestiniens masqués et torturés sur un flanc de colline par des soldats israéliens. J’en avais pleuré pendant plusieurs jours.

A la même époque, je me suis engagé dans le groupe Amnesty International de mon école. En cours, j’aimais parler de politique, surtout au cours de morale, de français ou d’histoire. Mon réflexe de soutenir les plus faibles s’était également manifesté durant la Première Guerre du Golfe. A l’école, j’étais quasi le seul, avec quelques amis pour la plupart d’origine immigrée, à défendre l’Irak contre ses agresseurs. Chaque fois que la défense antiaérienne irakienne abattait un avion américain, britannique ou de tout autre pays de la coalition, je m’en réjouissais car pour moi, c’était la vengeance des pauvres contre les riches, la victoire de David contre Goliath.

A l’époque, à la télévision, on parlait de temps à autre d’une organisation turque, Devrimci Sol, connue sous son diminutif ‘Dev Sol’ qui rendait justice en punissant des officiers de l’armée US. Cet écho de résistance venant de mon propre pays ne me laissait pas indifférent mais, à l’époque, j’ignorais tout de ce mouvement.


A la découverte de mon pays

En 1992, j’entamai des études d’histoire de l’art et d’archéologie à l’Université Libre de Bruxelles. Cette année-là, je découvre les œuvres de Marx, Engels, Lénine, Mao, Fidel Castro et Che Guevara ainsi que l’œuvre du grand poète communiste turc Nazim Hikmet. La vie de deux figures emblématiques du mouvement révolutionnaire turc, Deniz Gezmis et Mahir Cayan, popularisée par une tradition orale véhiculée par des bardes munis de leur instrument de musique traditionnel, le saz, inspirera sans doute aussi mon parcours politique.

D’autre part, je participai à des premières manifestations anti-impérialistes, notamment à une démonstration contre les sanctions frappant l’Irak à Bruxelles et une manifestation de solidarité avec Cuba contre l’embargo US à Bonn. Cette dernière fut particulièrement impressionnante dans la mesure où la moitié des quelques 3000 manifestants rassemblés étaient des Turcs et des Kurdes sympathisants de Devrimci Sol.

Juin 1993, après mes examens, je me rends en Turquie afin de rejoindre mon meilleur ami, lui aussi originaire de Samandag et lui aussi étudiant en archéologie, mais à l’université d’Egée à Izmir. Le 14 juin 1993, il m’invite à participer dans la cantine de la Faculté des Lettres de l’Université d’Izmir à la commémoration de quatre grévistes de la faim (dont trois étaient membres de Devrimci Sol) décédés en 1984. C’était la première fois que, le poing levé, je rendais hommage à des révolutionnaires.

Désormais, j’étais acquis à la cause révolutionnaire mais il me fallait pour cela découvrir mon pays, cette Anatolie aride et pluvieuse, verdoyante et rocailleuse, l’Anatolie des seigneurs fonciers et l’Anatolie des paysans, l’Anatolie fataliste et l’Anatolie rebelle. Avec des paysages humains composés de champs mélancoliques et de torrents de joie, de gouffres de souffrances et de jardins de rêves. Seul ou accompagné, je parcourus tout le pays, y compris les zones de guerre, théâtre de la résistance nationale kurde et d’un terrorisme d’Etat bestial. Mon idéal politique éveilla en moi un amour incommensurable pour ce merveilleux pays qu’est la Turquie et pour ses peuples victimes d’une oppression sanglante.

En mai 1996, les prisonniers révolutionnaires entament une grève de la faim en guise de protestation contre l’ouverture d’une prison de haute sécurité à Eskisehir et contre les mauvais traitements qu’ils subissent. Je consacre une grande partie de mes vacances au travail de solidarité avec les détenus, notamment en me portant volontaire pour accompagner des délégations internationales en mission d’observation et pour leur servir de traducteur. Je me découvre ainsi une nouvelle vocation politique, celle d’organisateur et d’accompagnateur de missions internationales d’observation.

En juillet 1996, je participe aux funérailles de Yemliha Kaya, l’un des grévistes de la faim du DHKC. Son corps fut inhumé au cimetière de Yenibosna, avec celui de deux autres martyres du jeûne de la mort. Le sacrifice de militants pour leur idéal me bouleverse profondément. A tel point qu’à mes yeux, mon diplôme de licence en histoire de l’art et archéologie perd de son éclat ainsi que son titre de noblesse, relégué au rang de « visa pour une carrière individualiste ». Ce qui m’intéressait désormais était « d’ensevelir la civilisation criminelle actuelle plutôt que d’exhumer les vestiges des civilisations précédentes. »
Revenir en haut Aller en bas
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: SUITE...   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyLun 18 Déc 2006, 16:31

Mon engagement politique en Belgique

Mon engagement politique n’était évidemment pas un phénomène saisonnier et ne pouvait se limiter à mes séjours en Turquie. Je participai donc activement aux divers mouvements sociaux en Belgique. J’allais donc systématiquement manifester pour les droits égaux entre Belges et immigrés, pour l’emploi, pour le refinancement de l’enseignement, etc. Je me présente aux élections sur les listes du Parti du Travail de Belgique. En outre, j’organise la contestation étudiante sur le campus de l’université, visite des piquets de grève, distribue des tracts aux portes des usines, collecte des signatures pour le droit à la nationalité etc.

« Je décide alors de contribuer à faire connaître la lutte sociale du DHKC parmi les milieux politiques belges »

Jusqu’au jour où je fais la connaissance de sympathisants du DHKC en Belgique. Je décide alors de contribuer à faire connaître la lutte sociale du DHKC parmi les milieux politiques belges notamment à travers l’organisation de missions d’observation en Turquie et la traduction d’articles et de communiqués décriv ant la situation de non droit qui règne en Turquie. En compagnie de plusieurs avocats belges, je participe au procès inique de journalistes de l’hebdomadaire dénommé « Kurtulus » et de musiciens du groupe musical engagé « Grup Yorum » à la Cour de Sûreté de l’Etat d’Istanbul ainsi qu’à plusieurs audiences du célèbre procès du massacre de Gazi et d’Ümraniye. Gazi et Ümraniye sont deux quartiers populaires d’Istanbul où, le 12 mars 1995, des mercenaires à la solde de l’Etat, les forces de police et des unités spéciales d’intervention perpétrèrent un massacre où près de 30 personnes perdirent la vie. Le dossier de Gazi avait été transféré à la magistrature de la ville de Trabzon située à plus de mille kilomètres des faits et ce, afin d’empêcher les rassemblements de solidarité avec les familles des victimes. L’impunité qui frappait les familles des victimes et le cynisme des assassins ont longtemps hanté mon esprit. Il s’agit là d’un des crimes de l’Etat turc qui m’a le plus motivé à m’engager aux côtés du DHKC. Mes multiples voyages effectués entre 1996 et 1998 me permettent de mesurer l’impact politique du DHKC dans les quartiers populaires.


Mon expérience parmi les activistes du DHKC en Turquie

C’est véritablement la volonté d’impliquer les citoyens les plus démunis en politique qui me séduisit le plus dans le discours et la pratique du DHKC. Le DHKC organisait à l’époque des assemblées populaires où les habitants des quartiers discutaient la manière dont ils pouvaient résoudre de manière collective leurs problèmes basiques tels que le manque d’emploi, de logement, d’éducation, de circulation routière, d’infrastructure sanitaire etc. Le mouvement avait également élaboré un projet de Constitution alternatif qu’il fit discuter parmi toutes les couches de la population, de la ménagère au commerçant et de la coiffeuse au médecin. Le DHKC organisait l’entraide avec les familles les plus démunies par la distribution de matériel scolaire, menait des campagnes de vaccination, mettait à la disposition de la population des centres culturels et des bibliothèques, organisait des protestations devant les mairies pour exiger soit l’installation d’une passerelle afin de protéger les écoliers de la circulation routière, soit un service de transport public, soit un dispensaire médical.
Les militants du DHKC bâtissaient eux-mêmes des maisons pour les pauvres et les alimentaient en électricité en allant puiser illégalement sur les lignes à haute tension. C’est le cas pour un grand nombre de maisons situées dans les quartiers de Küçükarmutlu, du quartier Cayan et du quartier du « 1er mai », ces deux derniers quartiers ayant été rebaptisés par les révolutionnaires. Peut-on rester insensible lorsqu’une vieille personne vous confie que sa maison avait été construite par des révolutionnaires du DHKC qui, par la suite, ont été abattus par la police?

Dans la mesure de leurs maigres moyens, les militants du DHKC organisaient la protection des habitants des bidonvilles contre les rafles de la police et des hommes de main de la mafia cadastrale et immobilière. Le DHKC organise des fêtes culturelles dans le but de rassembler les diverses communautés nationales et religieuses. Turcs, Kurdes, Arabes, Lazes, Tcherkesses, Géorgiens, Abkhaz, Bosniaques, Roms, Arméniens se retrouvent réunis autour d’un même banquet et dans une même farandole. C’est ainsi que le mouvement combat l’intolérance et les préjugés chauvinistes, racistes, xénophobes et fondamentalistes. Le DHKC va jusqu’à régler les différends familiaux, voire célébrer des cérémonies de fiançailles, de mariages, de funérailles et mêmes de circoncision généralement très coûteuses. Pour détourner les jeunes des rangs du DHKC, la police introduit de la drogue dans ces quartiers et encourage l’implantation des night clubs et des casinos. Pour terroriser la population, la police fait également appel aux « Loups Gris ». Le plus impressionnant était de constater que là où le DHKC était implanté, les jeunes étaient très respectueux, solidaires et cultivés. En fait, là où le DHKC était implanté, la criminalité était quasi inexistante.


La manifestation étudiante du 6 novembre 1996

Pour les étudiants de Turquie, le 6 novembre est une date majeure. C’est en effet le 6 novembre 1981 que la junte dépositaire du pouvoir, ratifia la loi qui permettait au Haut Conseil de l’Education, le YÖK, de mettre les universités sous la tutelle de l’armée. Depuis, chaque 6 novembre, les étudiants antifascistes organisent le boycott des cours pour exiger l’abrogation du YÖK et le droit à l’autonomie des universités. Le 6 novembre 1996, je m’étais rendu en compagnie d’observateurs belges à la place Beyazit qui donne sur l’entrée de l’Université d’Istanbul. Ce jour-là, quelque 1500 étudiants de gauche étaient massés sur la place. Les policiers, qui étaient deux fois plus nombreux, prirent les étudiants en étau et se mirent à les charger en matraquant de manière frénétique. Je me trouvais également parmi les victimes de cette véritable attaque terroriste. Une forêt de matraques se dressaient et s’abattaient sur nos têtes à une cadence infernale. Les policiers étaient sans pitié. L’une des matraques se brisa d’ailleurs sur mon épaule. J’en gardai une douleur persistante pendant plusieurs semaines. D’autant plus que les policiers continuèrent à nous tabasser sur le chemin menant à… l’hôpital! Ce jour-là, nous étions près de 600 étudiants à être arrêtés. Le lendemain, la plupart d’entre nous avions été relâchés, non sans séquelles profondes. Il s’agit là de ma seule expérience d’arrestation mais elle m’avait suffi à comprendre qu’il fallait davantage s’engager pour mettre fin au règne du terrorisme d’Etat.


Souffrances et dignité

Février 1997. Je fis la connaissance d’une jeune syndicaliste qui nous servait de guide. Elle ne cessait de mâcher un chewing-gum. Je ne pus m’empêcher de le lui faire remarquer. Elle s’excusa pour son impolitesse tout en expliquant que durant sa dernière arrestation, les policiers lui avaient déboîté la mâchoire et que donc, si elle mâchait, c’est parce que son médecin le lui avait préconisé pour rééduquer sa mâchoire.

Parmi nos connaissances, nombreux étaient les jeunes qui soit boitaient en marchant, soit utilisaient des béquilles voire des prothèses pour se mouvoir. A chaque fois, la même douloureuse réponse : « les tortionnaires m’ont brisé les hanches. » « Ils m’ont torturé jusqu’à me paralyser ». « La police m’a laissé un petit souvenir durant ma dernière visite. » Leurs réponses résonnent encore dans ma tête.

Et puis, il y avait aussi toutes ces « mères courages » qui se réunissaient tous les samedis devant le lycée Galatasaray pour demander aux autorités que l’on retrouve mort ou vif l’un ou l’autre de leurs proches qui avait été kidnappé par la police politique. On les appelait d’ailleurs les « mères du samedi ». Elles étaient pareilles à ces « madres » de la Place de Mayo en Argentine dont la fille, le fils, la sœur ou le frère avait été enlevé sous la dictature. Ces vieilles femmes qui s’étaient résignées à ne demander qu’une sépulture où pleurer leur enfant disparu, ont été maltraitées devant mes yeux. Peut-on, croyez-vous, rester indifférent face à de tels forfaits?

Peut-on oublier toutes ces jeunesses brisées par de longues et interminables peines de prison pour avoir simplement rêvé d’un enseignement démocratique et gratuit? Peut-on oublier le sort de ces jeunes lycéens à Manisa qui subirent les pires sévices des tortionnaires pervers? Sans oublier ces travailleurs licenciés, exclus de leur syndicat et parfois même incarcérés pour avoir défendu le pain de leurs camarades. Et tous ces musiciens dont on avait brisé les instruments, dont on avait détruit les albums et dont on avait interdit les concerts uniquement parce qu’ils chantaient l’espoir et la liberté? Pour tous ces militants assassinés, dont on avait mutilé la dépouille mortelle et dont on avait profané la tombe, je me sentais en quelque sorte redevable car, par leur courage et leur sacrifice, ils m’avaient permis de connaître une réalité cinglante occultée par le pouvoir et les médias.


Dernière édition par le Lun 18 Déc 2006, 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
vicflame
Assidu


Nombre de messages : 1231

CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: SUITE & FIN.   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! EmptyLun 18 Déc 2006, 16:31

Les événements de Knokke et le massacre des prisonniers

Outre l’affaire de Knokke1 qui ne me concerne pas directement puisque je n’ai jamais mis les pieds dans l’appartement dont il est question et que j’en ignorais même l’existence, ce qui caractérise cette nouvelle phase de ma militance, c’est indubitablement la constance de mon activisme politique et ma focalisation quasi totale sur le problème des prisons. Le hasard des choses a voulu que l’opération policière à Knokke survienne le 26 septembre 1999, c’est-à-dire exactement le même jour que le massacre perpétré par l’armée turque dans la prison d’Ulucanlar à Ankara qui avait coûté la vie à 10 détenus politiques.

Dans cet appartement, les enquêteurs auraient retrouvé des photocopies de mes pièces d’identité ainsi qu’un schéma manuscrit indiquant de quelle manière il fallait procéder pour falsifier ma propre signature.

Je ne doute pas de l’authenticité de cette information. Sous l’occupation nazie, des femmes et des hommes courageux, ceux que l’on a appelé « Les Justes » ont caché des familles juives pour les sauver de l’extermination, aujourd’hui, en me mettant au service de personnes en danger car persécutées par le régime d’Ankara, je n’ai fait que perpétuer une tradition humaniste et altruiste, une valeur qui malheureusement, dans nos sociétés gangrenées par l’individualisme, est en perte de vitesse. Je pense donc que me châtier pour de telles broutilles n’est pas digne d’une institution qui dit rendre justice. Mon acte désintéressé consistait à donner la possibilité à des personnes probablement recherchées, de se cacher et de vivre en sécurité. Je n’ai ainsi fait que nuire à moi-même.

En ce sens, je pense agir selon des principes politiques universels tels que le droit de résistance à l’oppression tel qu’il est garanti dans l’article 2 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. Il y a même des dispositions légales turques émanant du 8ème tribunal de Première instance d’Ankara datant du 25 juin 1975 et de la Cour de sûreté de l’Etat d’Adana, datant du 4 septembre 1975, classés sous le n° de jugement 297 et 975/29-35, qui appellent à combattre l’impérialisme et le fascisme. Je pense également agir selon ces décisions juridiques et donc, selon des principes défendus par des institutions officielles turques à une époque où l’armée et les forces antidémocratiques avaient moins d’influence sur les trois pouvoirs de l’Etat. C’est dans ce cadre légal que j’ai toujours agi.


Crime de solidarité

Depuis le début de la résistance des détenus contre les prisons de type F2, le nombre de conférences de presse, de manifestations, de grèves de la faim, de missions d’observation, de pétitions, de concerts, de collectes de médicaments et d’argent pour les familles des détenus, d’articles et de communiqués, d’émissions radiophoniques ou télévisées ne se compte plus.

En novembre 2000, soit quelques semaines avant la déportation sanglante des détenus vers les nouvelles prisons de type F, lorsque le ministre des affaires étrangères du gouvernement précédent, Ismail Cem, était venu vanter les prétendues avancées démocratiques de l’Etat turc au Parlement européen à Bruxelles, une jeune femme qui devint par la suite mon épouse ainsi que moi-même, l’avions chahuté. La presse turque avait fait tout un plat de cette affaire. De gros titres très provocants tels « Nous voulons leur nom » ou encore « voici les cerveaux du terrorisme » avaient défrayé la chronique. Sans me laisser démon﷓
ter par la propagande officielle, je poursuivis mon travail de sensibilisation, courant du Parlement européen au Parlement belge et multipliant les interventions publiques. Je trouvai même un jour l’occasion de rencontrer Javier Solana à la Fondation Madariaga, mais une fois de plus, la presse turque était là pour calomnier mon travail. Lors de mes voyages répétés en Italie, j’ai eu l’occasion de rencontrer de nombreux parlementaires italiens, principalement ceux des Démocrates de gauche (DS), du Parti de la Refondation communiste (PRC) et des Verts (Verdi). Au Parlement européen, j’ai eu l’occasion d’exposer les griefs des prisonniers, de leurs familles et de leurs avocats à de nombreux eurodéputés en particulier à ceux qui font partie du Groupe confédéral de la Gauche Unitaire européenne et de la Gauche verte (GUE-NGL). Je parcourus les quatre continents pour parler de la cause des détenus. Cinq ans et 121 morts plus tard, la tragédie des prisons subsiste.

Certaines de mes prises de position publiques ont donné lieu à des interprétations hyperboliques malveillantes de la part de François-Xavier de Donnéa et c’est notamment suite aux tractations de ce grossier personnage que je me retrouve aujourd’hui sur le banc des accusés.

« Si la solidarité est désormais un crime en Belgique, je suis prêt à
assumer les peines que requièrent mes idées. »

J’ai en outre participé à de nombreuses délégations de solidarité avec les peuples en résistance contre l’occupation et les guerres, en Algérie en 2001, au Liban en 2002, en Irak en 2003, en Egypte et au Venezuela en 2005. En avril 2005, j’ai organisé une tournée de poètes américains solidaires des détenus politiques de Turquie, qui couvrit l’Allemagne, la France, la Belgique et les Pays-Bas. Ces poètes étaient également venus présenter une anthologie consacrée aux résistants des prisons de type F. En décembre de la même année, j’ai participé à l’organisation d’un symposium concernant les systèmes pénitentiaires et l’isolement carcéral parrainé par Ahmed Ben Bella et auxquels ont participé des personnalités éminentes telles Angela Davis ou Henri Alleg.

Ainsi, durant toutes ces années, je n’ai fait que me battre contre le terrorisme, pour la démocratie et la justice en Turquie et dans le monde, dans un cadre toujours démocratique et légal.

Si la solidarité est désormais un crime en Belgique, je suis prêt à assumer les peines, aussi lourdes fussent-elles, que requièrent mes idées.
J’espère néanmoins que la justice belge prendra une décision équitable et respectueuse des principes démocratiques qu’elle est censée défendre.



(1) Le procès ouvert à Bruges contre des membres du DHKP fait suite à la découverte par la police dans un appartement de Knokke d’archives du mouvement ainsi que de faux papiers et de quelques armes de poing. Pour plus d’informations : http ://www.leclea.be/ images/note.pdf (ndlr)

(2) Les prisons de type F sont de nouveaux établissements pénitenciers basés organisant un régime d’isolement des détenus. En octobre 2000, plus de 1000 prisonniers politiques avaient entamé une grève de la faim contre ce nouveau régime d’incarcération. Le 19 décembre 2000, les forces de sécurité ont déclenché une opération dans 20 prisons au cours de laquelle une trentaine de détenus et deux soldats ont trouvé la mort. Voir le rapport d’Amnesty :
http ://web.amnesty.org/library/Index/FRAE UR440252001?open&of=FRA-380
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty
MessageSujet: Re: CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE!   CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
CATASTROPHE! LA BELGIQUE EST OFFICIELLEMENT UNE DICTATURE!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Objet volant non identifié à Gosselies belgique
» Septaria de Belgique (coupe)
» Bouddhisme en Belgique
» Anguilles au vert recette flamande ( Belgique )
» extrême gauche = dictature?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Aliis rebus :: ABOMINATIONS :: ABOMINATIONS-
Sauter vers: