Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Le 21 octobre avec Marie , écrasons le tête du serpent!
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 00:19

» 17 octobre Saint Ignace d'Antioche
par ami de la Miséricorde Aujourd'hui à 00:06

» 17 octobre Saint Osée Prophète
par ami de la Miséricorde Hier à 23:35

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
par ami de la Miséricorde Hier à 23:10

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 19:12

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 18:48

» 16 octobre Sainte Marguerite Marie
par ami de la Miséricorde Hier à 10:36

» 16 octobre Sainte Hedwige
par ami de la Miséricorde Hier à 10:19

» 16 octobre Saint Gérard Majella
par ami de la Miséricorde Hier à 10:10

» 16/10 Dédicace de la basilique du Mont St Michel
par ami de la Miséricorde Hier à 09:55

» 15 octobre Sainte Thérèse d'Avila
par ami de la Miséricorde Dim 15 Oct 2017, 01:35

» 15 octobre Saint Euthyme le Jeune
par ami de la Miséricorde Dim 15 Oct 2017, 01:20

» 14 octobre Saint Calixte 1er
par ami de la Miséricorde Sam 14 Oct 2017, 01:54

» Saint Michel Archange, Le Champion de Dieu
par ami de la Miséricorde Sam 14 Oct 2017, 01:37

» Du 13 au 22 octobre Neuvaine à Saint Jean Paul II
par ami de la Miséricorde Ven 13 Oct 2017, 14:31

» 13 octobre 1884 La vision du pape Léon XIII
par ami de la Miséricorde Ven 13 Oct 2017, 11:54

» Transmission en direct de Fatima
par dvdenise Ven 13 Oct 2017, 11:25

» 13 octobre Bienheureuse Alexandrina Maria Da Costa Balasar
par ami de la Miséricorde Ven 13 Oct 2017, 00:28

» 13 octobre 1917 : Fin d'apparition de Notre Dame de Fatima
par ami de la Miséricorde Ven 13 Oct 2017, 00:15

» 12 octobre Notre-Dame du Pilar (Pilier)
par ami de la Miséricorde Jeu 12 Oct 2017, 01:07

» 12 octobre Le Saint Bon Larron , Dismas
par ami de la Miséricorde Jeu 12 Oct 2017, 00:51

» Association Proliturgia ... Intéressant à lire.
par Stefanos Mer 11 Oct 2017, 21:10

» Jésus à Ste Faustine : A trois heures implore ma Miséricorde
par ami de la Miséricorde Mer 11 Oct 2017, 02:02

» 11 octobre Sainte Maria Soledad Torrès Acosta
par ami de la Miséricorde Mer 11 Oct 2017, 01:51

» 11 octobre Saint Jean XXIII
par ami de la Miséricorde Mer 11 Oct 2017, 01:28


Partagez | 
 

 Les évêques en perdent leur latin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fuya
Assidu
avatar

Nombre de messages : 741
Age : 38
Localisation : france

MessageSujet: Les évêques en perdent leur latin   Lun 06 Nov 2006, 03:43

Les évêques en perdent leur latin




Le possible retour de la messe en latin agite la hiérarchie catholique française, qui redoute une remise en cause de Vatican II, symbole de l'ouverture au monde moderne.

Une trentaine de jeunes prêtres français ont écrit aux évêques pour affirmer leur attachement au rite actuel.

- le 05/11/2006 - 22h10






Les débats sont feutrés et, traditionnellement, rien n'en filtre. Mais cette fois, la question agite fortement la hiérarchie catholique française, qui regimbe. Et bien que le sujet ne soit pas inscrit à l'agenda, il s'annonce déjà comme l'un des thèmes centraux de l'assemblée plénière des évêques de France, qui se tient jusqu'à jeudi à Lourdes : l'évolution annoncée de la liturgie, avec le retour de la messe de Pie V en latin. Mgr Jean-Pierre Ricard, président de la conférence des évêques de France, l'a d'ailleurs abordée dès l'ouverture, dans son discours d'introduction aux travaux des évêques. Et il a assuré que l'église catholique "ne change pas de cap", que le projet en question "n'a pas encore été signé", ajoutant : "Nous pouvons faire part, dès maintenant, de nos craintes et de nos souhaits".

Début octobre, on apprenait en effet à Rome "de sources concordantes" que le pape Benoît XVI s'apprêtait à signer un décret pour faciliter la célébration de la messe en latin dans l'espoir de mettre fin au schisme des catholiques intégristes adeptes de Mgr Lefebvre. La position officielle des évêques est de ne pas commenter un texte éventuel dont on ne connaît pas le contenu. Mais après ces précautions d'usage, plusieurs évêques se sont exprimés.

"Renoncer aux anathèmes et aux surenchères"

Les évêques de la province ecclésiastique de Besançon (Alsace, Lorraine et Franche-Comté), par la voix de Mgr André Lacrampe, se sont dit "préoccupés", redoutant une remise en cause du concile Vatican II (1962-1965) symbolisant l'ouverture au monde moderne de l'Eglise catholique. L'archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, propose de "renoncer aux anathèmes et aux surenchères" et espère une unité liturgique au sein de l'Eglise (mêmes textes et même calendrier des saints que ce soit en latin ou en français). L'évêque d'Angoulême, Mgr Claude Dagens, avertit qu'un biritualisme mettrait l'Eglise catholique "dans une situation grave et préoccupante".

Une trentaine de jeunes prêtres français (nés après vatican II) ont écrit aux évêques pour affirmer leur attachement au rite actuel. Les évêques de Normandie ont de leur côté écrit aux prêtres de leurs diocèses pour les rassurer : on ne remettra pas en cause leur façon d'exercer leur ministère. Ces dernières semaines, Mgr Jean-Pierre Ricard a été reçu au Vatican, de même que le cardinal Lustiger et Mgr André Vingt-Trois, archevêque de Paris. Ils y ont reçu, semble-t-il, des assurances, dont le président de la conférence des évêques de France s'est fait l'écho samedi à Lourdes : "Contrairement aux intentions que certains lui prêtent, le pape Benoît XVI n'entend pas revenir sur le cap que le concile Vatican II a donné à l'Eglise. Il s'y est engagé solennellement". L'heure semble à l'apaisement... Mais la messe n'est pas encore dite...

D'après agence
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les évêques en perdent leur latin   Lun 06 Nov 2006, 13:13

Citation :
De La Liberté Liturgique…
Pierre-Charles Aubrit Saint Pol

Nous avons appris que le pape Benoît XVI s’apprêterait à libéraliser la messe Tridentine. Nous sommes heureux de cette décision, car elle contribuera à faire revenir dans l’unité des catholiques qui, jusqu’à nos jours, depuis la réforme liturgique, ne trouvaient plus leur place.

Nous nous souvenons de quelle manière cette réforme fut appliquée en l’Église de France et certaines autres de part l’Occident. Les blessures gratuitement infligées, les humiliations, le constant mode accusatif utilisé et aussi les libertés sacrilèges prises dans cette période et encore maintenant : les vexassions envers les catholiques qui osent recevoir le Corps du Christ à genoux, sur la langue ou quand ils font une simple génuflexion pour marquer leur adoration et pour ne pas freiner la procession ou pour ne pas inciter le célébrant à un geste d’agacement. Enfin, comment ne pas souhaiter ce retour qui empêchera des évêques de se comporter en chevalier de la dictature de la médiocrité, ils y réfléchiront à sept fois avant d’expulser des communautés qui ne faisaient qu’appliquer justement la réforme liturgique.

Il est certain que cette décision du Saint Père sera très male ressentie par notre épiscopat, car ils se doutent bien que cette liberté liturgique revenue, il y aura progressivement correction des orientations liturgiques post-conciliaires et pastorales.

Nos évêques, pour ceux du-moins qui ont un vrai souci de l’Église et du salut des âmes, accueilleront cette disposition comme une invitation à la réparation envers nos frères blessés et aussi trouveront-ils là l’opportunité de corriger les orientations pastorales. Ne convient-il pas de veiller à ce que chacun retrouve sa place à la Table de Dieu ?

Quant à nos frères traditionalistes ou intégristes, ils ne doivent pas recevoir cette disposition comme une victoire, mais une main de charité, une offrande d’amour. Qu’ils soient humbles, qu’ils acceptent d’accompagner l’Église dans les épreuves présentes et à venir. Qu’ils convertissent leur mentalité et se mettent dans un souci de charité à la disposition e toute l’Église, de leurs frères qu’ils rejoignent dans la communion. Qu’ils ne prêtent pas le flanc aux polémiques ! Ne dispersons pas nos forces, soyons unis pour faire face aux délires du monde…

En union de prières pour que les évêques, prêtres et fidèles sachent accueillir ces nouvelles dispositions comme il convient

(source :http://lescatholiques.free.fr/)

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Leodia
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2873

MessageSujet: Le projet d'instaurer un double rite est reporté.   Lun 06 Nov 2006, 19:14

Citation :
Le projet d'instaurer un double rite est reporté. Le Pape semble avoir été sensible aux réticences exprimées par plusieurs évêques français.

BENOÎT XVI a entendu les évêques français. Le cardinal Jean-Pierre Ricard a pu rassurer ses confrères, samedi, en ouverture de l'assemblée de la Conférence des évêques sur la future « libéralisation » de la messe tridentine. Elle est reportée. « Le Motu proprio annoncé n'est pas encore signé et son projet fera l'objet de consultations diverses », a ainsi déclaré le président des évêques de France. Il a aussi évoqué « le désir de Benoît XVI de faire tout ce qui est en son pouvoir pour mettre fin au schisme lefevbriste », tout en soulignant que « contrairement aux intentions que certains lui prêtent, le Pape n'entendait pas revenir sur le cap que le Concile Vatican II a donné à l'Église ».


Ces assurances, il les tient de Benoît XVI qui l'a reçu pendant quarante minutes le 26 octobre. « Pour l'instant, rien n'a été fait au Vatican. » Si les journaux ont pu annoncer la publication du décret, le cardinal Ricard a assuré à l'agence i.media qu'il s'agissait seulement d'« une suggestion du cardinal Castrillon Hoyos (en charge du dossier des intégristes au Vatican) en réponse aux exigences de Mgr Fellay (le responsable de la Fraternité Saint-Pie X et chef de file des intégristes) concernant la libéralisation du rite tridentin et la levée des excommunications ».


Le Pape l'a assuré que « le travail et la réflexion sont encore à faire » et que la nature du document n'était même pas encore précisée. Bref, l'émoi des évêques français ne serait dû qu'à un projet du cardinal colombien, considéré comme trop favorable aux intégristes, et aux publications intempestives de la presse. Pourtant, au mois d'octobre, le Vatican avait officieusement confirmé l'existence du décret, dont la date de publication n'avait pas alors été précisée.


Prérogatives des évêques


Les Français ont-ils fait reculer Benoît XVI ? Les cardinaux Jean-Marie Lustiger, Jean-Pierre Ricard et l'archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, en se succédant à Rome, ont averti le Pape des conséquences ecclésiales, doctrinales, voire politiques, de ses projets. Benoît XVI en avait déjà été informé par des cardinaux de curie. La conférence épiscopale américaine avait aussi fait connaître son inquiétude. L'argument juridique souvent avancé est que le Pape remettrait en cause les prérogatives des évêques, s'il devait lever leur autorisation préalable à la célébration selon l'ancien rite.


Les Français ont donc été entendus, contrairement au mois de septembre où l'Institut du Bon Pasteur regroupant d'anciens membres de la Fraternité Saint-Pie X avait été créé à leur insu. Benoît XVI ne saurait renoncer à ses projets, mais il prend son temps et écoutera les doléances. De leur côté, les traditionalistes restent déterminés. La Fraternité Saint-Pie X parle de « tentatives d'intimidation de la part des évêques et des journalistes ». Quant aux responsables de l'Institut du Bon Pasteur, ils sont venus à Rome pour demander au cardinal Castrillon d'ordonner leurs premiers prêtres, et pour obtenir une église dans la capitale du catholicisme.

Source : Le Figaro :
http://www.lefigaro.fr/france/20061106.FIG000000172_messe_en_latin_benot_xvi_prend_son_temps.html



********************************




Que les Coeurs Unis de Jésus et Marie nous protègent et nous guident.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les évêques en perdent leur latin   Mar 07 Nov 2006, 21:31

... voici les dernières nouvelles en provenance de Lourdes :

http://eucharistiemisericor.free.fr/index.php?page=0711066_conference_lourdes
Revenir en haut Aller en bas
chataîgne
Assidu


Nombre de messages : 404

MessageSujet: Re: Les évêques en perdent leur latin   Mar 07 Nov 2006, 21:48

Bonjour Philippe,

Merci pour l'info ..!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les évêques en perdent leur latin   Mer 08 Nov 2006, 11:33

Citation :
Merci pour l'info ..!

De rien, chère Châtaigne. Ce n'est pas moi qu'il faut remercier mais le site http://eucharistiemisericor.free.fr.

(J'aime bien ce site parce qu'on y trouve notamment au jour le jour des nouvelles de la vie en Eglise qui semblent de 1ère main, c'est-à-dire non "trafiquées". Il en existe peut-être d'autres dans le même style mais je ne connais pas...)

Bien cordialement

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les évêques en perdent leur latin   Mer 15 Nov 2006, 19:33

[quote](J'aime bien ce site parce qu'on y trouve notamment au jour le jour des nouvelles de la vie en Eglise qui semblent de 1ère main, c'est-à-dire non "trafiquées". Il en existe peut-être d'autres dans le même style mais je ne connais pas...)[/quote]

...si, autant pour moi... je viens d'en trouver un autre qui paraît sympa

http://news.catholique.org/

Amitiés

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les évêques en perdent leur latin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les évêques en perdent leur latin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les évêques en perdent leur latin
» Pourquoi les lézards perdent-ils leur queue?
» Besançon : deux lycéens perdent le bénéfice du bac pro suite à un 20/20 que le rectorat juge impossible.
» Les lentilles
» Que celles qui perdent leur temps à faire des dictées à leurs élèves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: En direct de Rome...-
Sauter vers: