Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 20/09 Vigile de St Matthieu, apôtre et évangéliste
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 22:35

» Dévotion aux neuf choeurs des Sts Anges du vénérable Boudon
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Hier à 22:18

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar Nicolas Hier à 19:12

» 19 septembre : Notre Dame de la Salette
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Mer 18 Sep 2019, 22:10

» 18 septembre : Saint Joseph de Cupertino
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Mar 17 Sep 2019, 22:12

» LA DIVINE VOLONTE - Père Dominique Duten
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Mar 17 Sep 2019, 21:58

» 17 septembre : Sainte Hildegarde de Bingen
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Lun 16 Sep 2019, 22:38

» 16 septembre : Sainte Mechtilde (Mathilde) de Magdebourg
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Lun 16 Sep 2019, 01:47

» 15 septembre : Notre-Dame des Douleurs
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Sam 14 Sep 2019, 22:56

» 14 septembre : La Croix Glorieuse du Christ
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Ven 13 Sep 2019, 21:34

» 13 septembre : Saint Jean Chrysostome
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 12 Sep 2019, 22:16

» 12 septembre : Fête du Saint Nom de Marie
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 12 Sep 2019, 21:45

» 11 septembre : Saint Jean-Gabriel Perboyre
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Mar 10 Sep 2019, 20:49

» Dr K. Bowring – La seconde venue du Christ
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Mar 10 Sep 2019, 20:46

» 10 septembre : Saint Aubert d'Avranches
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Lun 09 Sep 2019, 22:39

» Dr K. Bowring – La deuxième résurrection (Apocalypse 20:7-15)
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Lun 09 Sep 2019, 22:24

» 9 septembre : Bienheureux Frédéric Ozanam
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Dim 08 Sep 2019, 22:49

» 8 septembre : Nativité de la Vierge Marie
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Dim 08 Sep 2019, 08:09

» 7 septembre : Saint Jean de Novgorod
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Sam 07 Sep 2019, 08:11

» 6 septembre : Saint Zacharie
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Jeu 05 Sep 2019, 21:48

» Chakras, Réincarnation, Rose Croix, Spiritisme, Nouvel Age, Reiki, Yoga
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar fontaine Jeu 05 Sep 2019, 17:42

» Coeurs Sacrés de Jésus et Marie-Consécration du monde
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar Dr.Michaeli Panem Jeu 05 Sep 2019, 17:28

» 5 septembre : Sainte Mère Teresa de Calcutta
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Mer 04 Sep 2019, 21:44

» 4 septembre : Sainte Rosalie de Palerme
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Mar 03 Sep 2019, 21:36

» 3 septembre : Saint Grégoire le Grand
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Emptypar ami de la Miséricorde Lun 02 Sep 2019, 22:04


Partagez
 

 Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich

Aller en bas 
AuteurMessage
inconnu
Invité



Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Empty
MessageSujet: Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich   Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich EmptyMar 15 Aoû 2006, 07:35

Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich ME0000069031_2



L’Assomption, selon Anne-Catherine Emmerich


(Marie est mise au tombeau ; son âme, à l’instant de sa mort, était montée directement au Ciel)
Citation :
Ils étaient nombreux. La douleur et l'affliction les firent rester là longtemps, et il était tout à fait nuit quand les apôtres fermèrent l'entrée du tombeau. Ils creusèrent un fossé devant l'étroite entrée du caveau, et y plantèrent comme une haie formée de divers arbrisseaux, les uns en fleur, les autres couverts de baies ; qu'ils avaient transportés d'ailleurs avec leurs racines. On ne vit plus alors aucune trace de l'entrée. d'autant plus qu'ils détournèrent l'eau d'une source voisine pour la faire passer devant ce massif. Ils s'en retournèrent séparément et s'arrêtèrent encore ça et là, priant sur le chemin de la Croix ; quelques-uns restèrent à prier prés du tombeau. Ceux qui revenaient virent de loin une lumière extraordinaire au-dessus du tombeau de Marie, et ils en furent très émus, sans bien savoir ce que c'était. Je la vis aussi, et voici ce dont je me souviens parmi beaucoup d'autres choses. Il me sembla qu'une voie lumineuse descendait du ciel jusqu'au tombeau, et avec elle une forme brillante semblable à l'âme de Marie, accompagnée de la figure de Notre-seigneur. Le corps de Marie sortit resplendissant du tombeau, s'unit à son âme, et s'éleva vers le ciel avec l'apparition du Sauveur.
Je vis, dans la nuit, plusieurs apôtres et saintes femmes prier et chanter des cantiques dans le petit jardin qui était devant le tombeau. Une large voie lumineuse s'abaissai du ciel vers le rocher, et je vis s'y mouvoir une gloire formée de trois sphères pleines d'anges et d'âmes bienheureuses qui entouraient l'apparition de Notre Seigneur et de l'âme resplendissante de Marie. La figure de Jésus-Christ, avec des rayons partant de ses cicatrices, planait devant elle. Autour de l'âme de Marie, je vis, dans la sphère intérieure, de petites figures d'enfants ; dans la seconde, c'étaient comme des enfants de six ans, et, dans la sphère extérieure, comme des adolescents déjà grands. Je ne vis distinctement que les visages, tout le reste m'apparut comme des formes lumineuses resplendissantes. Quand cette apparition, devenant de plus en plus distincte, fut arrivée au rocher, je vis une voie lumineuse qui s'étendit depuis elle jusqu'à la Jérusalem céleste. Je vis alors l'âme de la sainte Vierge qui suivait la figure de Jésus descendre dans le tombeau à travers le rocher, et, bientôt après, unie à son corps transfiguré, en sortir plus distincte et plus brillante, et s'élever avec le Seigneur et le choeur des esprits bienheureux jusqu'à la Jérusalem céleste. Toute cette lumière s'y perdit, et je ne vis plus nu dessus de la terre que la voûte silencieuse du ciel étoilé.
Je ne sais pas si les apôtres et les saintes femmes qui priaient devant le tombeau virent aussi tout cela ; mais je les vis, frappés d'étonnement, regarder le ciel comme en adoration ou se prosterner je visage contre terre. J'en vis aussi quelques-uns qui revenaient avec la civière, priant et chantant des cantiques, et qui s'arrêtaient aux diverses stations du chemin de la Croix, se tourner avec une pieuse émotion vers la lumière qui brillait sur le tombeau.
…………………………(Thomas et Jonathan arrivés après l’enterrement de la Sainte Vierge Marie)
Citation :
Thomas et Jonathan se précipitèrent vers l'entrée du caveau, et Jean les suivit. Deux disciples écartèrent les branches des arbrisseaux qui étaient devant la porte : ils entrèrent, et s'agenouillèrent avec une crainte respectueuse devant la couche sépulcrale de la sainte Vierge. Alors Jean s'approcha du cercueil, qui faisait un peu saillie au-dessus de la fosse, détacha les bandes qui l'entouraient, et enleva le couvercle. Puis ils approchèrent la lumière du cercueil, et furent saisis d'un profond étonnement lorsqu'ils ne virent devant eux que les linceuls vides, conservant encore la forme du saint corps. Ils étaient séparés à la place du visage et de la poitrine ; les bandelettes qui avaient entouré les bras étaient déliées, mais le corps glorifié de Marie n'était plus sur la terre. Ils levèrent les yeux et les bras vers le ciel comme s'ils eussent vu le saint corps enlevé à ce moment même, et Jean cria à l'entrée du caveau : " Venez et voyez, elle n'est plus ici ". Alors ils entrèrent deux par deux dans l'étroit caveau, et virent avec étonnement les linges vides étendus sous leurs yeux. Étant sortis, tous s'agenouillèrent à terre, regardèrent le ciel en levant les bras, prièrent, pleurèrent et louèrent le Seigneur et sa mère, leur chère et tendre mère, lui adressant, comme des enfants fidèles, les douces paroles d'amour que l'Esprit saint mettait sur leurs lèvres. Alors ils se souvinrent de cette nuée lumineuse qu'après les funérailles ils avaient vue descendre vers le tombeau et remonter au ciel. Jean retira respectueusement du cercueil les linceuls de la sainte Vierge, les plia, les roula, les prit avec lui ; puis il remit le couvercle et l'assujettit de nouveau avec les bandes d'étoffe. Ils quittèrent ensuite le caveau, dont l'entrée resta masquée par le massif de verdure.
Revenir en haut Aller en bas
Dr.Michaeli Panem
Assidu
Dr.Michaeli Panem

Nombre de messages : 628
Localisation : La belle province

Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Empty
MessageSujet: Re: Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich   Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich EmptyMar 15 Aoû 2006, 15:32

Merci Christian, ce texte est si beau.

Gloire à Dieu. I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://cyberquebec.ca/drmichaelipanem/
inconnu
Invité



Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Empty
MessageSujet: Re: Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich   Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich EmptyMar 15 Aoû 2006, 18:21

Le 15 août est aussi,
pour les catholiques français,
la vraie fête nationale


En voici le texte fondateur Laughing

Le voeu de Louis XIII - 10 février 1638



Déclaration du Roi par laquelle Sa Majesté déclare
qu'elle a pris la Très Sainte et Glorieuse Vierge
pour protectrice spéciale de son royaume


Citation :
Louis, par la grâce de Dieu,
roi de France et de Navarre,
à tous ceux qui ces présentes lettres verront, salut.



Dieu qui élève les rois au trône de leur grandeur, non content de nous avoir donné l'esprit qu'il départ à tous les princes de la terre pour la conduite de leurs peuples, a voulu prendre un soin si spécial et de notre personne et de notre état, que nous ne pouvons considérer le bonheur du cours de notre règne, sans y voir autant d'effets merveilleux de sa bonté, que d'accidents qui nous pouvaient perdre.

Lorsque nous sommes entré au gouvernement de cette couronne, la faiblesse de notre âge donna sujet à quelques mauvais esprits d'en troubler la tranquillité ; mais cette main divine soutint avec tant de force la justice de notre cause que l'on vit en même temps la naissance et la fin de ces pemicieux desseins. En divers autres temps, l'artifice des hommes et la malice du diable ayant suscité et fomenté des divisions non moins dangereuses pour notre couronne que préjudiciables au repos de notre maison, il lui a plu en détourner le mal avec autant de douceur que de justice.

La rebellion de l'hérésie ayant aussi formé un parti dans l'Etat, qui n'avait d'autre but que de partager notre autorité, il s'est servi de nous pour en abattre l'orgueil, et a permis que nous ayons relevé ses saints autels en tous les lieux où la violence de cet injuste parti en avait ôté les marques.

Quand nous avons entrepris la protection de nos alliés, il a donné des succès si heureux à nos armes, qu'à la vue de toute l'Europe, contre l'espérance de tout le monde, nous les avons rétablis en la possession de leurs états dont ils avaient été dépouillés.

Si les plus grandes forces des ennemis de cette couronne, se sont ralliées pour conspirer sa ruine, il a confondu leurs ambitieux desseins pour faire voir à toutes les nations que, comme sa providence a fondé cet Etat, sa bonté le conserve et sa puissance le défend.

Tant de grâces si évidentes font que pour n'en différer pas la reconnaissance, sans attendre la paix, qui nous viendra sans doute de la même main dont nous les avons reçues, et que nous désirons avec ardeur pour en faire sentir les fruits aux peuples qui nous sont commis, nous avons cru être obligés, nous prosternant aux pieds de sa majesté divine que nous adorons en trois personnes, à ceux de la Sainte Vierge et de la sacrée croix, où nous vénérons l'accomplissement des mystères de notre Rédemption par la vie et la mort du fils de Dieu en notre chair, de nous consacrer à la grandeur de Dieu par son fils rabaissé jusqu'à nous, et à ce fils par sa mère élevée jusqu'a lui ; en la protection de laquelle nous mettons particulièrement notre personne, notre Etat, notre couronne et tous nos sujets pour obtenir par ce moyen celle de la Sainte-Trinité, par son intercession et de toute la cour céleste par son autorité et exemple, nos mains n'étant pas assez pures pour présenter nos offrandes à la pureté même, nous croyons que celles qui ont été dignes de le porter, les rendront hosties agréables et c'est chose bien raisonnable qu'ayant été médiatrice de ces bienfaits, elle le soit de nos actions de grâces.

A ces causes, nous avons déclaré et déclarons que prenant la très sainte et très glorieuse Vierge pour protectrice spéciale de notre royaume, nous lui consacrons particulièrement notre personne, notre Etat, notre couronne et nos sujets, la suppliant de nous vouloir inspirer une sainte conduite et de défendre avec tant de soin ce royaume contre l'effort de tous ses ennemis, que, soit qu'il souffre du fléau de la guerre ou jouisse de la douceur de la paix que nous demandons à Dieu de tout notre coeur, il ne sorte point des voies de la grâce qui conduisent à celles de la gloire. Et afin que la posterité ne puisse manquer à suivre nos volontés en ce sujet, pour monument et marque immortelle de la consécration présente que nous faisons, nous ferons construire de nouveau le grand autel de la cathédrale de Paris avec une image de la Vierge qui tienne dans ses bras celle de son précieux Fils descendu de la Croix , et où nous serons représenté aux pieds du Fils et de la Mère comme leur offrant notre couronne et notre sceptre.

Nous admonestons le sieur Archevêque de Paris et néanmoins lui enjoignons que tous les ans le jour et fête de l'Assomption, il fasse faire commémoration de notre présente déclaration à la grand'messe qui se dira en son église cathédrale, et qu'après les vêpres du dit jour, il soit fait une procession en la dite église à laquelle assisteront toutes les compagnies souveraines et le corps de ville, avec pareille cérémonie que celle qui s'observe aux processions générales les plus solennelles ; ce que nous voulons aussi être fait en toutes les églises tant paroissiales que celles des monastères de la dite ville et faubourg, et en toutes les villes, bourgs et villages du dit diocèse de Paris.

Exhortons pareillement tous les archevêques et évêques de notre royaume et néamnoins leur enjoignons de faire célébrer la même solennité en leurs églises épiscopales et autres églises de leur diocèse ; entendant qu'à la dite cérémonie les cours de Parlement et autres compagnies souveraines et les principaux offciers de la ville y soient présents ; et d'autant qu'il y a plusieurs épiscopales qui ne sont pas dédiées à la Vierge, nous exhortons les dits archevêques et évêques en ce cas de lui dédier la principale chapelle des dites églises pour y être fait la dite cérémonie et d'y élever un autel avec un ornement convenable à une action si célèbre et d'amonester tous nos peuples d'avoir une dévotion particulière à la Vierge, d'implorer en ce jour sa protection afin que sous une si puissante patronne notre royaume soit à couvert de toutes les entreprises de ses ennemis, qu'il jouisse largement d'une bonne paix ; que Dieu y soit servi et révéré si saintement à la dernière fin pour laquelle nous avons été créés ; car tel est notre bon plaisir. Donné à Saint-Germain-en-Laye, le dixième jour de février, l'an de grâce mil six cent trente-huit, et de notre règne le vingt-huit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Empty
MessageSujet: Re: Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich   Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Belle, bonne, douce fête de l'Assomption, avec A.C.Emmerich
» Citation Jacques Brel
» l' assomption
» Bonjour et belle fête de l'Ascension
» L'ASSOMPTION

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: Bible - écritures - théologie - vie des saints :: Le credo, le centre de la foi catholique.-
Sauter vers: