Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Mirella Pizzioli : Nos chers défunts sont vivants, nous vivrons avec eux dans l’
par fontaine Hier à 20:24

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 19:52

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 18:59

» Amoris Laeticia : Exhortat° Apostolique post-synodale.
par Françoise Hier à 15:47

» Acte de réparation au Sacré Coeur de Jésus
par fontaine Hier à 11:12

» Neuvaine au Sacré Coeur de Jésus - Sanctuaires de Paray-le-Monial -
par Françoise Hier à 10:49

» 23 juin Solennité du Sacré-Coeur de Jésus
par ami de la Miséricorde Hier à 01:05

» Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More
par ami de la Miséricorde Hier à 00:53

» Association Proliturgia ... Intéressant à lire.
par Françoise Jeu 22 Juin 2017, 19:22

» 22 juin Saint Paulin de Nole
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 22:05

» 22 juin Saint Thomas de More
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 21:51

» La Contraception et l'Enseignement de l'Eglise catholique
par fontaine Mer 21 Juin 2017, 07:27

» 21 juin Saint Louis de Gonzague
par ami de la Miséricorde Mer 21 Juin 2017, 01:58

» L'Evangile avec François (vidéo)
par Nicolas Mar 20 Juin 2017, 19:00

» Mgr Teofilius Matulionis bientôt béatifié
par ami de la Miséricorde Mar 20 Juin 2017, 01:06

» Reconnaissance du martyre de Teresio Olivelli
par ami de la Miséricorde Mar 20 Juin 2017, 00:53

» Le Vatican envisage une excommunication des mafieux et des corrompus.
par Françoise Lun 19 Juin 2017, 16:57

» Frère Jonathan met une claque au forum "Le peuple de la paix".
par Françoise Lun 19 Juin 2017, 14:32

» Le Père Giacomo Filon de Balduina reconnu vénérable
par ami de la Miséricorde Lun 19 Juin 2017, 01:43

» 19 juin Bienheureuse Elena Aiello
par ami de la Miséricorde Lun 19 Juin 2017, 00:52

» Les dangers de l'Ordre de la Rose Croix AMORC
par fontaine Dim 18 Juin 2017, 18:42

» Retraite de guérison en Septembre avec Père Manjackal
par fontaine Dim 18 Juin 2017, 17:29

» 18 juin Fête du Saint Sacrement ou Fête Dieu
par ami de la Miséricorde Dim 18 Juin 2017, 12:31

» Jésus guéri 1 musulmane paralysée et lui montre le paradis
par fontaine Sam 17 Juin 2017, 14:12

» 17 juin Saint Hervé de Bretagne
par ami de la Miséricorde Sam 17 Juin 2017, 09:01


Partagez | 
 

 La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Jeu 03 Aoû 2006, 11:43

Bonjour,

Je viens de recevoir par la poste la copie de La Sainte Bible selon la Vulgate (version 1902, republiée en 2002). Devant la prolifération des Bibles modernistes (Bible de Jérusalem et TOB, entre autres...) il est interessant d'avoir une vraie Bible catholique.

Voici ce qui est inscrit:

LA
SAINTE BIBLE
selon La Vulgate


Traduite en français, avec des notes
par
L'Abbé J.-B. Glaire

avec introductions, notes complémentaires et appendices
par
F. Vigouroux
prêtre de Saint-Sulpice

Seule approuvée par le Saint-Siège
APRÈS EXAMEN FAIT À ROME PAR
LA SACRÉE CONGRÉGATION DE L'INDEX



INDULGENCES
POUR LA LECTURE DE LA BIBLE


1. Aux fidèles qui liront les livres de la sainte écriture pour au moins un quart d'heure; avec le grand respect dû à la parole divine et par manière de lecture spirituelle, on accorde:

UNE INDULGENCE DE TROIS ANS.


2. Aux fidèles qui liront pieusement aux moins quelques versets des Évangiles, et qui de plus, baisant le Saint Livre, réciteront une des invocations suivantes: «Que par la puissance des paroles de l'Évangile nos fautes soient effacées», «Que la lecture de l'Évangile soit notre salut et notre protection», «Que le Christ nous enseigne les paroles du Saint Évangile», on accorde:

UNE INDULGENCE DE 500 JOURS.

UNE INDULGENCE PLENIERE, AUX CONDITIONS ORDINAIRES,


est accordée à ceux qui pour un mois agissent de la façon décrite plus haut.

UNE INDULGENCE PLENIERE A L'HEURE DE LA MORT


est accordée à ceux qui souvent durant leur vie auront accompli ce saint exercice, pourvu que, s'étant confessés et ayant communié, ou du moins regrettant leurs péchés, ils invoquent le très saint nom de Jésus de bouche, si possible, ou du moins de coeur, et qu'ils acceptent la mort de la main de Dieu, comme salaire du péché.
(Enchiridion Indulgentiarum, 694)
Revenir en haut Aller en bas
inconnu
Invité



MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Jeu 03 Aoû 2006, 16:48

cher princharming

Citation :
Devant la prolifération des Bibles modernistes (Bible de Jérusalem
Pourquoi dis-tu cela? je ne comprends pas bounce bounce
"La Bible de Jérusalem" traduite sous la direction de l'Ecole Biblique de Jérusalem (personnes très très charmantes et très très serviables,qui plus est) est la Bible officielle de l'Eglise Catholique. J'ai sous les yeux, celle de 1999 qui a reçu l'imprimatur de Rome, du Cardinal Pierre Eyt, président de la Commission doctrinale des évêques de France : est-ce cela "prolifération de Bible moderniste" ? Une traduction tout ce qu'il y a de plus sérieux, par le splus grands érudits en langues clasiques, que sont le Grec, l'Araméen et le Latin.

La Vulgate est complémentaire, mais tout comme celle de louis Segond, ou Crampon, par exemple.

Alors, sur quels arguments te bases-tu pour affirmer une chose pareille?

Amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Arguments   Ven 04 Aoû 2006, 06:45

Bonjour Christian,

J'ai aussi une Bible de Jérusalem qui a reçu l'Imprimatur du Cardinal Pierre Eyt en 1999. Le modernisme ne se trouve pas tant dans le texte que dans les notes en bas de page en particulier dans les écrits prophétiques tel l'Apocalypse en affirmant que certains passages traitent de l'Empire romain. En outre, les traducteurs de l'École Biblique de Jérusalem prennent pour vraie la théorie historico-critique des pseudo quatre documents retravaillés par les prêtres juifs après l'Exil. Cette théorie est contraire à l'enseignement traditionel du Magistère de l'Église. Voir l'Encyclique Spiritus paraclitus du Pape Benoit XV en 1920 au lien suivant: http://jesusmarie.com/encyclique_spiritus_paraclitus.html

De plus, le Concile de Trente a authentifié la Vulgate:« La Vulgate doit être tenue pour authentique et personne ne saurait avoir l'audace ou la présomption de la rejeter sous n'importe quel prétexte» (IVe Session, Dz. B 785, authentique signifie ayant valeur d'original). Par la Bulle du Pape Clément VII, du 9 novembre 1592, le Souverain Pontifie a interdit d'y changer, ajouter ou retrancher la moindre particule. Dans la Vulgate, la deuxième partie du livre d'Isaïe n'est pas attribuée à un autre auteur du temps de l'Exil, mais au prophète à la fin de sa vie. Je pourrais multiplier les exemples. En bref, La Vulgate est la Bible officielle de l'Église catholique.
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Pie XII   Ven 04 Aoû 2006, 06:55

Voici une partie de l'Encyclique de Pie XII Divino Afflante Spiritu du 30 septembe 1943 sur ce sujet:

24. - Et que personne ne voie dans ce recours aux textes originaux, conformément à la méthode critique, une dérogation aux prescriptions si sagement formulées par le Concile de Trente au sujet de la Vulgate. (Decr. de editione et usu Sacrorum Librorum ; Conc. Trid. éd. Soc. GOERRES, t. V, p. 91 sq.) Car c'est un fait appuyé sur des documents certains que le saint Concile chargea ses présidents de prier le Souverain Pontife en son nom - et ils le firent - de faire corriger d'abord le texte latin, ensuite, autant que possible, les textes grec et hébreu (Ib., t. X, p. 471 ; cf. t. V, p. 29, 59, 65 ; t. X, p. 446 sq.), afin de les publier plus tard pour l'utilité de la sainte Église de Dieu. S'il ne fut pas possible de répondre alors pleinement à ce désir, à cause des difficultés du temps et d'autres obstacles, Nous avons la confiance que, maintenant, il pourra y être donné plus parfaitement et plus entièrement satisfaction grâce à la collaboration entre savants catholiques.


25. - Si le Concile de Trente a voulu que la Vulgate fût la version latine " que tous doivent employer comme authentique ", cela, chacun le sait, ne concerne que l'Église latine et son usage public de l'Écriture, mais ne diminue en aucune façon - il n'y a pas le moindre doute à ce sujet - ni l'autorité ni la valeur des textes originaux. Au surplus, il ne s'agissait pas alors des textes originaux, mais des versions latines qui circulaient à cette époque ; versions entre lesquelles le Concile, à juste titre, déclara préférable celle qui, " par un long usage de tant de siècles, était approuvée dans l'Église ".


26. - Cette autorité éminente de la Vulgate ou, comme l'on dit, son authenticité, n'a donc pas été décrétée par le Concile surtout pour des raisons critiques, mais bien plutôt à cause de son usage légitime dans les Églises prolongé au cours de tant de siècles. Cet usage, en vérité, démontre que, telle qu'elle a été et est encore comprise par l'Église, elle est absolument exempte de toute erreur en ce qui concerne la foi et les mœurs ; si bien que la même Église l'attestant et le confirmant, on peut la produire en toute sûreté et sans péril d'erreur dans les discussions, dans l'enseignement et dans la prédication. D'où une authenticité de ce genre ne doit pas être qualifiée en premier lieu de critique, mais bien plutôt de juridique. C'est pourquoi l'autorité de la Vulgate en matière de doctrine n'empêche donc nullement - aujourd'hui elle le demanderait plutôt - que cette doctrine soit encore justifiée et confirmée par les textes originaux eux-mêmes et que ces textes soient appelés couramment à l'aide pour mieux expliquer et manifester le sens exact des Saintes Lettres. Le décret du Concile de Trente n'empêche même pas que, pour l'usage et le bien des fidèles, en vue de leur faciliter l'intelligence de la parole divine, des versions en langue vulgaire soient composées précisément d'après les textes originaux, comme Nous savons que cela a déjà été fait d'une manière louable en plusieurs régions avec l'approbation ecclésiastique.
Revenir en haut Aller en bas
inconnu
Invité



MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Ven 04 Aoû 2006, 07:52

cher princharming

L'important, pour la lecture de la Bible, n'est-il pas de s'efforcer d'en comprendre le et les sens mystiques, aidés par l'Esprit Saint? Et cela ne se trouve pas dans les notes, jamais, mais dans le corps du texte lui-même, l'essentiel est donc une traduction la plus fidèle possible, la plus érudite. Aujourd'hui, la Bible officielle est la "Bible de Jérusalem" et je ne pense pas me tromper.

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Ven 04 Aoû 2006, 09:06

Les actes du Conciles de Trente sont irrévocables. Si dans l'usage la Bible de Jérusalem est la plus répendue, la Vulgate demeure la seule Bible authentique de l'Église catholique. Que la Bible de Jérusalem soit devenue "officielle" est une preuve de plus de la crise que traverse l'Église catholique depuis 50 ans. Qui peut penser traduire mieux que Saint Jérôme?
Revenir en haut Aller en bas
inconnu
Invité



MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Ven 04 Aoû 2006, 10:12

Sauf que la Bible de Jérusalem est aujourd'hui celle de l'Eglise et de la Tradition Vivante. De plus le Latin d'Eglise (de Saint Jérome) est un Latin pauvre. La Vulgate reste bien entendu la référence première, mais les connaissances en spiritualité, mystique et histoire archéologique religieuse ont sérieusement évolué depuis 1600 ans, aussi, posséder la Vugate est très bien, pour qui sait parfaitement lire Saint Jérome dans le texte, autrement le Vatican, l'Eglise, Benoit XVI approuvent et conseillent la Bible de Jérusalem. Il y a complémentarité certaine pour qui maîtrise les Lettres Classiques dans leur ensemble; ce qui est le cas de peu de personnes, puisque en France, par exemple, à un niveau sérieux, elles ne sont enseignées qu'à la Sorbonne, que très peu d'étudiants poursuivent ce cursus parmi les plus difficiles qui puissent exister, jusqu'au bout; ils se comptent presque sur les doigts de quatre ou cinq mains (pour toute la France) !
Alors, avoir la Vulgate chez soi, certes, mais la compréhension intime de la Bible, se suffit largement de celle de Jérusalem; sauf à être érudit. Un exemple, pour la traduction des lettres aux Corinthiens, si ardues (et oui!) existe un dictionnaire grec spécifique, rédigé uniquement pour ces deux lettres, par l'école de la Bible protestante allemande, ce dictionnaire est épuisé depuis pas mal d'années et ne se trouve (en version originale), qu'à l'école biblique de Jérusalem (sauf dans qqs bibliothèques privées, principalement chez les consacrés). Ce n'est qu'un petit exemple, parmi bien d'autres.
Citation :
Que la Bible de Jérusalem soit devenue "officielle" est une preuve de plus de la crise que traverse l'Église catholique depuis 50 ans.
Tu pousses le bouchon un peu loin, car tu es en train de dire que l'Eglise, que la sacré congrégation pour la sauvegarde de la foi est hérétique, donc que Benoit XVI est totalement hérétique, puisqu'il en a étét le 1er responsable durant 1/4 de siècle! C'est ton jugement propre, pas celui de l'Eglise, de son Saint Vicaire, donc de Notre Seigneur Jésus Christ.

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Ven 04 Aoû 2006, 21:49

Bon, tu n'a pas l'air de vouloir comprendre. Les Bibles contemporaines ont été traduites à partir des textes hébreux massorétique des VIe-IXe siècles apr. J.-C. alors que saint Jérôme a traduit sur des textes plus anciens. Plusieurs parties prophétiques traitant du Messie avaient été changées par les Juifs pour qu'elles ne se rapportent pas à Jésus. Pour le catholique moyen, la Bible de Jérusalem convient très bien, mais je parle au niveau de la hierarchie de l'Église. Ils devraient faire la promotion de la traduction de la Vulgate en français de 1902, traduction approuvée par le Bienheureux Pie IX et plus de 55 évêques français en 1873.

Regarde la chronologie des Rois d'Israël et de Juda dans la Bible de Jérusalem; Les modernistes partent du fait que la Bible n'est pas un document historique pour "arranger" le règne de certains rois pour correspondre avec la "pseudo-histoire officielle". Par exemple: le règne de Manassé de Juda qui est de 55 ans dans la Bible est transformé en 45 ans dans la Bible de Jérusalem pour correspondre avec "l'histoire officielle" assyrienne. Je suis historien, je sais de quoi je parle. Ce sont des détails, mais des détails importants puisqu'ils sèment le doute sur l'inérance des Saintes Écritures. Ces modifications ont été dénoncées par plusieurs Pape depuis Pie IX jusqu'à Pie XII. C'est juste un autre exemple des "fumées de Satan qui ont pénétrées dans la Sainte Église" comme le disait le Pape Paul VI en 1972. Devant l'engoument pour les nouvelles traductions de la Bible (Jérusalem et TOB), l'Église a pris la décision de laisser faire, comme dans plusieurs autres domaines tels la liturgie. Dans l'avenir, il faudra que le Pape tranche et impose une traduction unique de la Bible à partir de la Vulgate, la Bible officielle de la Sainte Église catholique.
Revenir en haut Aller en bas
inconnu
Invité



MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Ven 04 Aoû 2006, 22:23

La seule chose que je veux comprendre est qu'on insulte pas l'Eglise, ainsi, sous prétexte d'érudition mal placée. La Vulgate, comme je te l'ai expliqué est pour les spécialistes, les connaisseurs des langues anciennes, le milliard de catholiques et même plus, s'en fiche éperdument. La Bible de Jérusalem, qui n'a absolument aucun rapport avec la TOB, et tu le sais très bien, suffit amplement, si déjà elle est ouverte par tout un chacun.
Et pour la compréhension intime des écrits divins, elle est parfaite, dans la Foi, bien entendu.
Ensuite La Crampon et la Segond, sont aussi parfaites en complément.

Si tu lis la Bible en grec, en araméen, en latin, et en hébreux, c'est parfait, tu n'as d'ailleurs besoin d'aucune traduction. Dans le cas contraire tu fais confiance, à quelqu'un, les yeux fermés. Donc faire confiance les yeux fermés à mon Eglise d'avant ou d'après Vatican II, faire confiance à nos Papes, Saints parmi les Saints, est pour moi le minimum du minimum, pour un catholique. Ne pas le faire est un très très grave péché contre Dieu le Père et surtout contre Dieu le Fils, cela va de soi.

amitiés
Christian
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Ven 04 Aoû 2006, 22:29

La Bible Segond est une Bible protestante. Ça ne sert à rien tu ne veux rien comprendre...comme d'habitude...
Revenir en haut Aller en bas
inconnu
Invité



MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Ven 04 Aoû 2006, 22:36

et alors??????

J'ai écrit ceci
Citation :
Ensuite La Crampon et la Segond, sont aussi parfaites en complément.
C'est clair il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Encyclique   Sam 05 Aoû 2006, 07:34

Voici un extrait de l'Encyclique Providentissimus Deus (1893) du Pape Léon XIII (1878-1903) au sujet des études bibliques:

Citation :
Le professeur, fidèle aux prescriptions de ceux qui Nous ont précédé, devra faire usage de la version Vulgate. C'est celle, en effet, que le Concile de Trente a désignée comme authentique et comme devant être employée " dans les lectures publiques, les discussions, les prédications et les explications " ; c'est celle aussi que recommande la pratique quotidienne de l'Église. [...]

La théologie, en effet, ne tire pas ses principes des autres sciences, mais immédiatement de Dieu par la révélation. Et aussi, elle ne reçoit rien de ces sciences, comme lui étant supérieures, mais elle les emploie comme étant ses inférieures et ses servantes. [...]

Nous devons donc avoir soin que les jeunes gens marchent au combat convenablement instruits des sciences bibliques, pour ne pas qu'ils frustrent nos légitimes espérances, ni, ce qui serait plus grave, qu'ils courent sans y prendre garde le péril de tomber dans l'erreur, trompés par les fausses promesses des rationalistes et par le fantôme d'une érudition toute extérieure.
Revenir en haut Aller en bas
inconnu
Invité



MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Sam 05 Aoû 2006, 07:59

Citation :
Le professeur, fidèle aux prescriptions de ceux qui Nous ont précédé, devra faire usage de la version Vulgate. C'est celle, en effet, que le Concile de Trente a désignée comme authentique et comme devant être employée " dans les lectures publiques, les discussions, les prédications et les explications " ; c'est celle aussi que recommande la pratique quotidienne de l'Église. [...]

La théologie, en effet, ne tire pas ses principes des autres sciences, mais immédiatement de Dieu par la révélation. Et aussi, elle ne reçoit rien de ces sciences, comme lui étant supérieures, mais elle les emploie comme étant ses inférieures et ses servantes. [...]
En effet, c'est très clair, et Léon XIII , Saint Léon XIII fut un pape très moderne, n'hésitant pas à ouvrir toutes les archives vaticanes à la science moderne, afin de confronter les écrits divins aux découvertes récentes. Et c'est bien de cela qu'il s'agit, des études par les érudits!!!
C'est cela qui a fait avancer les traductions vaticanes de la Bible, par les plus grands experts de l'Eglise, en tenant compte de toutes les découvertes de tous domaines qui d'ailleurs ne pouvaient et ne pourront que conforter les Vérités bibliques, puisqu'elles sont de Dieu.

Tirons un trait sur ce sujet si tu le veux bien, mais je ne supporte en aucune façon que l'on "Touche à mon Eglise", car comment veux-tu faire barrage à ce schisme que tu nous annonces dans ta province, si tu ne te ranges pas en rang serré derrière notre Saint Vicaire, derrière Notre Seigneur.
Revenir en haut Aller en bas
princharming
Assidu


Nombre de messages : 657
Localisation : Ville-Marie (Québec)

MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Sam 05 Aoû 2006, 08:13

Cher Christian,

Je me range entièrement derrière Notre Pape Benoit XVI et c'est pour cette raison que mon entrée au Séminaire a été difficile. J'ai appris par un ami membre du clergé, que ma fidélité à la Tradition de l'Église et au Pape Benoit XVI a été retenu contre moi et qu'il a fallu qu'un prêtre m'appuie pour que je sois accepté.

Je voulais juste mentionné que les catholiques qui voulaient avoir une Bible traduite en français selon la Vulgate, la Bible officielle de l'Église, qu'elle existe et est disponible dans la version de 1902 (rééditée en 2002). Je l'ai moi-même commandée de France et je suis très satisfais. Elle est disponible à ce lien:
http://www.librairiecatholique.com/
Revenir en haut Aller en bas
inconnu
Invité



MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Sam 05 Aoû 2006, 08:44

OK
Mais, dans les millieux catholiques, en France, il y a beaucoup de publicités faites pour la Vulgate, donc pas de soucis de ce côté, tous ceux qui veulent faire des études poussées la connaissent. Par exemple, les éditions Résiac, les éditions DFT, la publient et en font la promotion, ainsi que bon nombre de revues catholiques fidèles à la Tradition Vivante de l'Eglise.
Mais le paradoxe est que c'est à La Sorbonne, dans ce "Temple du savoir", surtout concernant les pères de l'Eglise et les "fondateurs" de la science mystique catholique (comme pour les stylites, les pères du désert auparavant etc...) que la Vulgate est assez méconnue... on ne demande plus à nos chères "têtes blondes " d'être de vrais érudits et encore moins d'avoir la Foi vive.

amitiés en cette belle fête de "Notre Dame des Neiges" (surtout fêtée en Italie, semble-t-il) "Madonna della Neve" cheers

Christian
Revenir en haut Aller en bas
Charles-Edouard
Assidu
avatar

Nombre de messages : 106
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Mer 23 Aoû 2006, 13:24

Je suis en connaissance de cause j'ai la vulgate et la crampon l'auteur à repris sur la vulgate)!...
Revenir en haut Aller en bas
http://armeeprovidence.populus.ch/
Invité
Invité



MessageSujet: Et la Néo-Vulgate   Mer 23 Juil 2008, 22:34

Je me permets de vous signaler que si vous allez sur le site officiel du Vatican et que vous cherchez Bible puis Latin, s'ouvre alors la Nova Vulgata (Néo-Vulgate) traduction promulguée en 1979 par le Pape Jean-Paul II.
SACROSANTI OECUMENICI CONCILII VATICANI II
RATIONE HABITA
IUSSU PAULI PP. VI RECOGNITA
AUCTORITATE IOANNIS PAULI PP. II PROMULGATA


C'est donc elle qui est la Bible officielle en latin.
Revenir en haut Aller en bas
majuscule soleil
Assidu
avatar

Nombre de messages : 792
Localisation : chatanooga

MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Jeu 24 Juil 2008, 11:53

alien Salut!voila quelques paroles d'un extraterrestre.

Ce qui me gène dans ce débat est que l'on met les sources bibliques au même niveau que les traductions du 19,20ème siècle dont ces traductions s'inspirent.
Les sources sont:la bible hébraïque,la Septante grecque,les Hexaples d'Origène qui sont quatre,et la traduction-interprétation latine de St Jérome:la Vulgate.
Pendant les siècles,on n'a cessé de faire des traductions essayant d'incorporer les différences énormes parfois entre les sources.
On pourrait prendre,par exemple le verset si important de Genèse 3v15.
tantôt,il est dit:"Il t'écrasera la tête(du serpent)".Il s'agit du lignage du Messie,tantôt:"Elle t'écrasera.."Il s'agit de la femme.On trouve aussi:"Il t'atteindra au talon (le serpent)" et dans la Vulgate,reprise par St Irénée:"Il observera ton talon".On voit bien que la concordance est difficile!
Pour ce qui est de Segond et Crampon,ce sont des traductions intéressantes mais qui s'inspirent du Grec littéral d'Alexandrie traduit de l'Hébreux bien avant le Christ,donc sans interprétation ecclesiale.
Comme il a été dit,la Vulgate plus tardive est celle dans laquelle l'Eglise se reconnait officiellement.
Celle de Jérusalem,la T.O.B,ou la plus récente oecuménique de l'Ecole Biblique,s'inspirent de toutes les sources,dans un magnifique travail,pour essayer de retrouver le sens premier de l'Ecriture Sainte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: tout à fait d'accord Majuscule Soleil   Jeu 24 Juil 2008, 12:38

Tout à fait d'accord Majuscule Soleil !
Un grand problème de l'Eglise est que, en voulant couper toutes les racines qui la reliaient au Judaîsme, a coupé aussi tout ce que ces sources auraient pu apporter comme richesse à la foi chrétienne.
La Septante, malgré ses mérites, n'est pas le texte hébreu, pas plus que la Vulgate, sans faire injure à saint Jérôme.
Et nos prêtres ne connaissent généralement pas un mot d'hébreu biblique.
On en arrive dans certains commentaires à gloser sur le fait que dans le fameux "Pierre m'aimes-tu ?" du chapitre 21 de l'évangile de saint jean Jésus utilise deux fois le verbe grec "agapao" et une fois le verbe "philo" pour faire ses demandes à Pierre, qui répond trois fois avec 'philo".
On en oublie inconsciemment que Jésus n'a certainement pas posé ces questions en grec et que cette distinction est vaine, car le seul fruit de la pensée de l'auteur de l'évangile...
On retrouve le même phénomène quand on compare le texte hébreu et la Septante dans l'Ancien Testament, cette dernière employant régulièrement plusieurs verbes grecs différents pour traduire un seul verbe hébreu.
Revenir en haut Aller en bas
majuscule soleil
Assidu
avatar

Nombre de messages : 792
Localisation : chatanooga

MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Jeu 24 Juil 2008, 15:07

Merci de la réponse.
Il faut croire qu'aujourdhui la Neo Vulgate essaie de se rapprocher de l'Hébreux primitif,selon l'exemple que Jonas a donné dans le forum:

Citation :
Petit exemple des traductions, en Genèse 3,16 :
Texte hébreu littéral : et vers ton homme ta convoitise ou ton désir (le mot hébreu est teshouqah)
Septante : et vers ton homme ton aversion... Eh oui ! apostrophê signifie véritablement cela (cf. le dictionnaire Bailly) le verbe apostrephö signifiant se détourner de... Mais aussi inclinaison, ce qui n'est pas loin de l'inclination.
C'est comme le verbe hébreu shouv (celui de la conversion, la teshouvah, mot très proche de teshouqah vu ci-dessus)qui veut dire se retourner, mais aussi se détourner.
Vulgate : sous le pouvoir de l'homme tu seras (faut le faire !)
Néo-Vulgate : et vers ton homme ton désir

La Septante a trahi le sens hébreux en l'inversant.
St Jérome a essayé de le rétablir avec la mysoginie de son époque ou de son état...
Et la Néo-Vulgate donne un sens parfaitement crédible et acceptable.
Revenir en haut Aller en bas
Claude37
Nouveau


Nombre de messages : 1

MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   Ven 23 Aoû 2013, 06:42

princharming a écrit:
Je l'ai moi-même commandée de France et je suis très satisfais.
Je viens de faire la même chose (un peu par curiosité) mais je m'en suis mordu les doigts : l'abbé Glaire (le traducteur) connaît sans doute très bien le latin et les sciences bibliques (de son époque) mais écrit dans un français détestable (souvent un vrai charabia) ce qui en rend la lecture déplaisante (ce qui est un comble) alors que le français du milieu du XIX° est magnifique chez les grands auteurs de son temps.

Il s'en explique (maladroitement) dans son « avertissement » : selon lui "la voie de la fidélité et de l'exactitude" est incompatible avec une belle langue française ; c'est absurde (à mon avis).

Conclusion : vive la B.J. !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Sainte Bible selon la Vulgate (1902)
» La divinité de JESUS selon la Sainte Bible
» La SAINTE BIBLE...
» La Sainte Bible et la divinité de JESUS
» La sainte BIBLE en ligne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Religione :: Bible - écritures - théologie - vie des saints :: Bible et écritures-
Sauter vers: