Coeurs unis en Jésus et Marie


 
AccueilPortailRechercherFAQS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» 20 novembre : Saint Grégoire le Décapolite
par ami de la Miséricorde Hier à 23:14

» 20 novembre : Vénérable Angnelo de Souza
par ami de la Miséricorde Hier à 23:06

» Les saintes voies de la Croix du Vénérable Mr Boudon
par ami de la Miséricorde Hier à 23:01

» Le chapelet à la Grotte de Lourdes.
par Françoise Hier à 20:20

» 2-Textes du jour et commentaires (audio et vidéo)
par Nicolas Hier à 19:25

» Méditation du Jour !
par Nico Hier à 18:55

» La source qui jaillit !
par Nico Hier à 18:40

» 19 novembre : Saint Philarète de Moscou
par ami de la Miséricorde Hier à 08:47

» 19 novembre : Saint Abdias Prophète
par ami de la Miséricorde Hier à 08:38

» 19 novembre : Saint Raphaël Kalinowski
par ami de la Miséricorde Hier à 08:32

» Regarde ! D'après Saint François d'Assise.
par Nico Dim 18 Nov 2018, 14:25

» Acte d’acceptation de la mort (indulgence plénière)
par ami de la Miséricorde Dim 18 Nov 2018, 08:21

» 18 novembre : Dédicace des basiliques St Pierre et St Paul
par ami de la Miséricorde Dim 18 Nov 2018, 08:15

» 18 novembre : Sainte Rose-Philippine Duchesne
par ami de la Miséricorde Dim 18 Nov 2018, 08:06

» 18 novembre : Saint Odon de Cluny
par ami de la Miséricorde Dim 18 Nov 2018, 07:55

» Consécration aux coeurs unis de Jésus et de Marie
par fontaine Sam 17 Nov 2018, 16:59

» Chercher Dieu !
par Nico Sam 17 Nov 2018, 13:36

» Comment se préparer à l'illumination des consciences - Par le père Jean -
par fontaine Sam 17 Nov 2018, 02:00

» 17 novembre : Saint Grégoire de Tours
par ami de la Miséricorde Sam 17 Nov 2018, 00:02

» 17 novembre Saint Grégoire le Thaumaturge (De Néocésarée)
par ami de la Miséricorde Ven 16 Nov 2018, 23:55

» 17 novembre : Sainte Elisabeth de Hongrie
par ami de la Miséricorde Ven 16 Nov 2018, 23:08

» Celui qui attend !
par Nico Ven 16 Nov 2018, 12:55

» 16 novembre : Sainte Marguerite d'Ecosse
par ami de la Miséricorde Ven 16 Nov 2018, 08:02

» 16 novembre Sainte Gertrude d'Helfta ou la Grande
par ami de la Miséricorde Ven 16 Nov 2018, 07:55

» Que mon désir soit de donner !
par Nico Jeu 15 Nov 2018, 16:31


Partagez | 
 

 Méditation du Jour !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Méditation du Jour !    Jeu 30 Aoû 2018, 13:14

Rappel du premier message :



Saint Fiacre

MÉDITATION DU JOUR

Jeudi 30 Aout

Appelé à être saint !


Les adeptes du Christ, appelés par Dieu et justifiés en Jésus Christ non à cause de leurs œuvres, mais selon le dessein et la grâce de Dieu, sont vraiment devenus, dans le baptême de la foi, fils de Dieu et participants de la nature divine et ont été, par conséquent, réellement sanctifiés. Ils doivent donc, avec l’aide de Dieu, maintenir et perfectionner dans leur vie cette sainteté qu’ils ont reçue.

Il est donc clair pour tous que chacun des fidèles, peu importe son état ou son rang, est appelé à la plénitude de la vie chrétienne et à la perfection de la charité. Au reste, par une telle sainteté il contribue à rendre plus humaine la manière de vivre dans la société terrestre elle-même. À l’acquisition de cette perfection les fidèles emploieront leurs forces, selon la mesure du don du Christ ; si bien que, suivant ses traces, devenus conformes à son image et soumis en tout à la volonté du Père, ils se consacreront de tout cœur à la gloire de Dieu et au service du prochain. Ainsi la sainteté du peuple de Dieu donnera des fruits abondants, comme la vie de tant de saints le manifeste excellemment dans l’histoire de l’Église.

Concile Vatican II / Constitution Lumen Gentium sur l’Église, n°


Dernière édition par Nico le Dim 16 Sep 2018, 15:11, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/

AuteurMessage
Nico
Assidu


Nombre de messages : 135

MessageSujet: Méditation Mercredi 10 Octobre « Je viens faire ta volonté »*   Mer 10 Oct 2018, 15:13



Frère Cyrille-Marie Richard

Méditation

Mercredi 10 Octobre

« Je viens faire ta volonté »*


Pour entrer dans le Royaume, nous ne devons pas seulement dire « Seigneur, Seigneur » ; nous devons faire la volonté du Père qui est aux Cieux.
Pourtant, un peu plus tôt, Jésus avait appris à ses disciples à dire : « Notre Père qui es aux Cieux, que ta volonté soit faite ». Cette prière si fondamentale inclut donc une demande à Dieu : qu’il réalise sa volonté. Mais alors, qui doit faire la volonté de Dieu ? Nous-mêmes ou bien Dieu en réponse à notre prière ?
Il me revient cette maxime jésuite : « Agis comme si tout dépendait de toi, en sachant qu’en réalité, tout dépend de Dieu. »
Le Seigneur veut vraiment que sa volonté soit faite dans notre monde, que le Royaume des Cieux soit instauré, de plus en plus, sur la terre. Et c’est par nous que cela va se faire.
Le progrès du monde vers le Royaume se fait par l’action de l’humanité. Dieu n’est pas absent, bien au contraire ! Il agit sans cesse. Mais son action n’est pas toujours reconnaissable, car elle passe par les hommes, y compris, parfois, ceux qui ne connaissent pas Dieu. Cela nous donne une grande responsabilité. Chaque fois que nous disons : « que ta volonté soit faite », c’est comme une d’exhortation que nous nous lançons à nous-mêmes.
Mais c’est aussi très libérant, car Dieu est plus grand que nos capacités ; il dépasse nos limites. Nous ne serons jamais capables d’accomplir exactement et totalement sa volonté pour notre monde. Qu’importe ! D’une manière ou d’une autre, cela dépend en fait de lui. Dans sa toute-puissance, il saura bien arriver à ses fins.

* Hébreux ch 10, v 7.

Mathieu pas à pas
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Méditation Vendredi 12 Octobre Des fondations rassurantes !   Ven 12 Oct 2018, 16:37



Méditation

Vendredi 12 Octobre

Des fondations rassurantes !


Le premier discours de Jésus avait commencé avec les béatitudes, il se termine par cette image des deux maisons. La parole de Jésus, encore une fois, peut faire peur. « Et si ma vie ressemblait à la deuxième maison ? »

J’y vois pourtant deux motifs pour qualifier cette parole de Bonne Nouvelle.
D’abord, ce qui est frappant dans cette parole de Jésus, c’est qu’elle ne porte pas tant sur la qualité de la maison que sur celle du terrain. Il n’est pas question ici de maison bien construite et de maison mal construite (comme dans l’histoire des trois petits cochons). Parmi nous, certains peuvent être assimilés à de bons maçons, d’autres à des constructeurs plus maladroits.Certains avanceront plus vite que d’autres sur la voie de l’amour de Dieu et du prochain.

Mais l’important n’est pas là. Il est plutôt dans la réponse que nous formulerons à cette question : est-ce que les paroles de Jésus ont pour moi un rôle fondamental dans la manière dont je veux mener ma vie ? Est-ce qu’elles sont le terrain stable sur lequel je construirai mon existence, avec plus ou moins de talent ?

Deuxièmement, par cette image, Jésus rassure les disciples réunis autour de lui sur la montagne, mais aussi nous-mêmes : sa parole est effectivement d’une solidité inébranlable. Les disciples peuvent avoir l’impression que leurs voisins, qui ont bâti sur un terrain fort différent, ont une maison aussi belle que la leur. Mais au jour dernier, seule celle des disciples résistera.

Frère Cyrille-Marie Richard

Dominicains
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Méditation du Jour !    Sam 13 Oct 2018, 18:57




Saint Édouard le Confesseur.

MÉDITATION DU JOUR

Garder la Parole !


Le Seigneur s’adressait à la foule, ensemençant les cœurs avec la parole du salut, et voilà qu’une femme, dans la foule, s’adressa à lui en s’écriant : « Heureuse la mère qui t’a porté en elle, et dont les seins t’ont nourri ! » Oui, combien elle a mérité d’être bienheureuse, ô combien ! Acceptant le rôle de servante, elle a reçu le titre de mère. Bienheureuses les entrailles qui ont porté le Créateur du monde ! Bienheureux le sein qui a allaité le Maître du monde !

Le Seigneur lui répondit : « Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent ! » Ceux qui écoutent la parole de Dieu écoutent le Christ, parole de Dieu ; qui la gardent signifie qu’ils gardent ses commandements.

Le comble de la béatitude, la béatitude accomplie est là : dans l’accomplissement de sa parole. Bienheureux, parce qu’ils gardent de tout leur cœur ce que leurs oreilles ont entendu, les mots de Dieu, et qu’ils attestent par leurs actes qu’en eux s’accomplit ce que Dieu a commandé quand il les instruisait.

Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent : la gardant et l’accomplissant, ils auront leur récompense.

Maximin

Maximin († 428) était évêque des Goths. / Sermon 7, trad. P. Soler, dans L’Évangile selon Luc commenté par les Pères, Paris, Migne, coll. « Les Pères dans la foi » 34, 1987, p. 104-105.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Méditation du Jour !    Lun 15 Oct 2018, 20:47



Soeur Catherine Michel Dominicaines

Méditation.

Appel à discerner !


La lèpre était une véritable « plaie » à cette époque et on ne savait pas la soigner. Pour celui qui vient d’être guéri, c’est une joie immense. Il est sauvé ! Il doit avoir envie de danser de joie et de crier au monde la bonne nouvelle.
Mais Jésus lui dit : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre. » Pourquoi retarder ainsi la joie de celui qui a été guéri ? Je pense à l’arbitrage vidéo au football. Il est très frustrant pour les joueurs et les supporters d’attendre la confirmation d’un but. Quand celle-ci arrive, la joie est déjà un peu retombée.
Lors de la guérison d’une maladie de peau, le livre du Lévitique demande que celle-ci soit confirmée par un prêtre*. C’est en vue de la réintégration de la personne dans la communauté. On le comprend bien.
Face au danger, la loi organise une régulation. Elle fait droit aux bien portants et aux malades. Mais la demande de Jésus ne serait-elle pas plutôt de l’ordre du discernement ? Le lépreux guéri a fait une expérience de Dieu et de sa miséricorde. Il est donc nécessaire d’authentifier auprès de tous que cette guérison est effectivement de Dieu.
Dans nos vies, nous avons besoin du discernement d’autrui pour identifier et confirmer ce qui est de Dieu ou ne l’est pas. Dans sa sagesse, l’Église recommande une certaine pluralité dans le discernement. C’est vrai, par exemple, pour une guérison miraculeuse à Lourdes ou une vocation. Je peux témoigner que le regard d’autrui m’a toujours aidé à avancer, notamment dans la vie religieuse. Je vous souhaite d’avoir fait une telle expérience de rencontre qui aide à grandir.

* Lévitique ch 13, v 1-59.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Méditation du Jour !    Mer 17 Oct 2018, 13:45



Même dans la vie des croyants peuvent se glisser des comportements inauthentiques, et si Jésus, dans cet épisode de l'Évangile, les dénonce avec sévérité, c'est parce qu'il s'adresse à des hommes qui se posaient en champions de la fidélité : les pharisiens, fiers de leur observance, et les docteurs de la Loi, qui précisaient pour tous les règles de la morale.

Le premier reproche que Jésus leur adresse est qu'ils font erreur sur ce que Dieu attend des hommes. Ils mettent leur fidélité dans des détails extérieurs et secondaires, ils s'imaginent que Dieu réclame la dîme sur les fines herbes, et ils passent à côté de l'essentiel : s'ajuster au vouloir de Dieu (c'est cela, la "justice", au sens de l'Ancien Testament) et aborder le prochain avec miséricorde.

Deuxième reproche aux pharisiens : ils se servent de la religion à leur profit. Ils tirent bénéfice de leur observance religieuse pour valoriser l'image d'eux-mêmes et pour apparaître aux autres comme des êtres d'exception, aussi bien dans l'assemblée des croyants que sur les places publiques ; et ils oublient que seuls sont grands devant Dieu ceux qui se font petits et reconnaissent leur pauvreté.

Troisième reproche : "Vous, les pharisiens, qui vous donnez en exemple, vous êtes comme des tombes que rien ne signale". Si l'on savait, on les éviterait, on les contournerait. Si l'on savait ce que vous êtes à l'intérieur, ce que cache votre apparence, on se détournerait de vous !

Le quatrième reproche s'adresse aux légistes, aux intellectuels, aux maîtres de l'opinion religieuse : "Vous ne savez pas quoi inventer pour surcharger les autres", pour les enfermer dans une foule d'interdictions, et vous-mêmes, vous vous dispensez de tout effort. Vous ne connaissez qu'un langage : l'exigence; mais on ne vit pas la fidélité sur le compte des autres.

Reste à entendre pour nous-mêmes les griefs que Jésus formulait à l'adresse de certains croyants de son époque; car ce qu'il visait, au-delà des deux groupes des pharisiens et des légistes, c'étaient des distorsions de l'attitude religieuse qui nous guettent encore si nous n'y prenons garde.

Même le chrétien, en effet, peut rapetisser sa foi au niveau de pratiques ou de prestations mesurables dans lesquelles il recherche sa sécurité ou une image gratifiante de lui-même. Même un ami du Christ peut être tenté de se complaire dans sa fidélité ou cesser de cheminer avec modestie. Même des hommes et des femmes de prière peuvent donner le change sur la profondeur réelle de leur vie intérieure.

Frères et sœurs, aujourd'hui encore le Seigneur attend de nous une vraie cohérence entre la prière et la vie, entre les paroles et l'engagement concret, entre notre générosité personnelle et ce que nous réclamons des autres. Aujourd'hui encore son regard nous rejoint personnellement, dénonçant nos petitesses, nos désirs de paraître, nos mensonges intérieurs et nos sévérités.

Mais pour ceux qui acceptent d'être pauvres, ce regard de Jésus est toujours miséricorde.

Méditation avec les Carmes
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Méditation avec les Carmes !   Jeu 18 Oct 2018, 17:00



Notre séjour est terminé. Le temps de la fête des Tentes approche. Ceux auxquels j’ai parlé en particulier ce matin, partiront dès demain pour me précéder et m’annoncer aux populations. Que ceux qui restent ne se découragent pas.

J’ai gardé certains d’entre eux pour une raison de prudence, non par mépris à leur égard. Ils vont rester avec moi, et bientôt je les enverrai comme j’envoie les soixante-douze premiers. La moisson est abondante, et les ouvriers sont toujours peu nombreux pour le travail à faire. Il y aura donc du travail pour tous. Et ils n’y suffiront pas encore. Donc, sans jalousie, priez le Maître de la moisson d’envoyer toujours de nouveaux ouvriers pour sa moisson.
      Pour le moment, allez. Les apôtres et moi, en ces jours de repos, nous avons complété votre instruction sur le travail que vous avez à faire, en répétant ce que j’ai dit avant d’envoyer les douze.
      L’un de vous m’a demandé : “ Mais comment vais-je guérir en ton Nom ? ” Guérissez d’abord l’âme. Promettez aux malades le Royaume de Dieu s’ils savent croire en moi et, après avoir vu en eux la foi, ordonnez à la maladie de s’en aller, et elle s’en ira. Et agissez ainsi pour ceux qui sont malades spirituellement.
Allumez tout d’abord la foi. Par une parole assurée, communiquez l’espérance. Je viendrai à mon tour mettre en eux la divine charité, comme je l’ai mise dans votre cœur après que vous avez cru en moi et espéré en ma miséricorde. Et n’ayez peur ni des hommes ni du démon. Ils ne vous feront aucun mal. Les seules choses que vous devez craindre, ce sont la sensualité, l’orgueil, la cupidité. Par elles, vous pourriez vous livrer à Satan et aux hommes-satans, qui existent aussi.

      Partez donc et précédez-moi sur les routes du Jourdain. Arrivés à Jérusalem, allez rejoindre les bergers dans la vallée de Bethléem, et venez me trouver avec eux à l’endroit que vous savez. Ensemble, nous célébrerons la fête sainte et reviendrons ensuite plus affermis que jamais à notre ministère.

      Allez en paix. Je vous bénis au saint Nom du Seigneur. »

Méditation avec les Carmes
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Méditation du Jour !   Sam 20 Oct 2018, 02:30



Méditation.

Au premier rayon du jour !

Dès le premier rayon du jour,
dès que je m'éveille,
ô Dieu fort, viens à moi,
demeure avec moi,
gouverne mes pensées,
mes paroles et mes actes.

Sois le gardien de tout mon corps,
de tous mes sens.

Sois le gardien de mes mains :
qu'elles soient pures, sans taches et élevées vers toi,
ô mon Dieu.

Sois le gardien de mes pieds,
qu'ils n'aillent pas ça et là dans l'oisiveté;
mais quand je serai debout,
Seigneur, pour le travail ou la prière,
sois le gardien de mes lèvres.

Auteur : Saint Jean Gualbert
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Méditation du Jour !    Sam 20 Oct 2018, 14:08




Sainte Adeline

MÉDITATION DU JOUR

Samedi 20 Octobre

L’enseignement de l’Esprit !


L’Esprit du Fils, donné par le Père, souffle vivifiant, ne peut faire défaut aux croyants, aux apprentis que nous sommes. L’Esprit de vérité nous enseignera, nous fera nous souvenir de tout ce que je vous ai dit, moi. Dans la tradition biblique de l’Alliance, ces verbes indiquent que le Paraclet a autorité pour transmettre, non une lettre morte, mais une parole vivante qui se donne en partage. Le souffle de Dieu, présent à notre chair animée, n’est pas répétiteur du passé, mais créateur fidèle pour l’aujourd’hui de l’Église. À qui écoute est ainsi promis qu’il saura répondre. Là où il se trouve, en sa propre histoire et sensibilité. L’Esprit nous rend capables pour répondre de la justice, de la paix, et de la vérité. Humblement. Aucune incertitude n’est épargnée au croyant. Mais il cherche avec la sûreté du compagnonnage de l’Esprit de Dieu, au cœur des tâtonnements, des égarements peut-être. Le Défenseur ne fera pas défaut à qui l’implore. Il est tissé avec l’intime de notre conscience. Nous pouvons alors nous aventurer, chacun dans sa langue, à la condition de ne pas perdre souffle !

Véronique Margron, o.p.

La sœur dominicaine Véronique Margron est doyen de la faculté de théologie de l’université catholique de l’Ouest (Angers). / Libre traversée de l’Évangile, Paris, Bayard, 2007, p. 186-187.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Méditation du Jour !    Dim 21 Oct 2018, 17:46




Sainte Céline

MÉDITATION DU JOUR

Dimanche 21Octobre

Le premier sera l’esclave de tous !


Ces mots : « Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé », voici comment il faut les comprendre : « Le royaume des Cieux n’appartient pas à celui qui le donne, mais à celui qui le reçoit. Dieu ne fait pas acception de personnes (Ac 10, 34), mais quiconque se sera montré digne du royaume des Cieux recevra ce qui a été réservé non à sa personne, mais à sa vie. Si donc vous méritez d’obtenir le royaume des Cieux que mon Père a réservé aux triomphateurs et aux victorieux, vous aussi vous le recevrez. »

Humble et doux, le Maître ne reproche pas aux deux solliciteurs la démesure de leur ambition et il ne blâme pas les dix autres pour leur indignation et leur jalousie, il leur propose un exemple choisi pour leur apprendre que le plus grand est celui qui aura été le plus petit et que celui-là devient le maître qui est le serviteur de tous. D’où l’inutilité des demandes exagérées des uns et de l’indignation des autres contre leur trop grande ambition, puisqu’on parvient au sommet de la vertu non par la puissance, mais par l’humilité.

St Jérôme


Prêtre de Rome, saint Jérôme († 420) partit pour Bethléem, où il vécut dans l’ascèse et l’étude de la Bible qu’il traduisit en latin, la Vulgate. Il est docteur de l’Église. / Commentaire sur saint Matthieu, 20, 23.25, trad. É. Bonnard, Paris, Cerf, coll. « Sources Chrétiennes » 259, 1979, p. 95-97.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: MÉDITATION DU JOUR Mardi 23 Octobre   Mer 24 Oct 2018, 00:19




Saint Jean de Capistran.

MÉDITATION DU JOUR

Mardi 23 Octobre

Veillez !
[/size]

Honneurs, richesses, pouvoir, vanité, fascination des plaisirs, amour de la gloire, soif de jouissance, ambition, toutes ces choses qui dans une telle vie entraînent les hommes irréfléchis à bien des efforts inutiles, par une sorte d’illusion, suivent le cours de la nature transitoire du temps, n’existent que dans le paraître sans être ce qu’on croit et n’ont même pas de permanence dans cette apparence : au moment même où elles paraissent exister, elles disparaissent, à la manière des vagues que l’on voit à la crête des flots, qui sous l’effet des vents se gonflent un moment mais ne peuvent garder en permanence cette enflure ; en un instant elles se soulèvent sous la force du vent, puis retombées en même temps que lui, laissent apparaître à nouveau toute plate la surface de la mer.

Voulant donc que notre esprit reste à l’écart de telles illusions, le Seigneur ordonne de secouer des yeux de l’âme ce sommeil profond pour que nous ne glissions pas loin des réalités véritables qui nous sont proposées, en recherchant ce qui n’a pas d’existence réelle. C’est pourquoi il nous propose l’image de la veille en disant : « Restez en tenue de service, votre ceinture autour des reins, et vos lampes allumées. » Le sens de ces images est tout à fait clair : l’homme ceint par la tempérance vit dans la lumière, car sa conscience pure illumine sa vie par cette lampe qu’est la confiance. La vérité apparaît alors et l’âme ne connaît ni le sommeil, ni le leurre, ni l’aveuglement d’aucun de ces songes vains.

St Grégoire de Nysse

Saint Grégoire de Nysse († 394) est, avec son frère Basile de Césarée et Grégoire de Nazianze, l’un des trois Cappa­dociens qui constituent un sommet de la théologie au ive siècle.i / Homélies sur le Cantique des cantiques, 1I, 173-174, trad. M. Devailly, Paris, Migne, coll. « Les Pères dans la foi » 49-50, 1992, p. 222-223.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Méditer avec les Carmes    Mer 24 Oct 2018, 13:39



Pierre, qui a été jusqu’à oublier de finir son repas pour écouter le Seigneur, demande, lorsqu’il voit que Jésus se tait :
      « Ce que tu dis, c’est pour nous ou pour tous ?

      – C’est pour vous et pour tous, mais c’est surtout pour vous, car vous êtes comme des intendants placés par le Maître à la tête des serviteurs et vous êtes doublement obligés d’être prêts, à la fois comme intendants et comme simples fidèles. Que doit être l’intendant placé par le maître à la tête de ses serviteurs pour donner à chacun sa juste part au moment voulu ? Il doit être avisé et fidèle. Pour accomplir son propre devoir, pour faire accomplir à ceux qui sont au-dessous de lui leur propre devoir. Autrement les intérêts du maître en souffriraient, car il paie l’intendant pour qu’il agisse en son nom et veille sur ses intérêts en son absence.

      Bienheureux le serviteur que le maître, en revenant chez lui, trouve en train d’agir avec fidélité, habileté et justice. En vérité, je vous dis qu’il l’établira intendant de ses autres propriétés aussi, de toutes ses propriétés, se reposant et se réjouissant dans son cœur de la sécurité que ce serviteur lui donne.

      Mais si ce serviteur dit : “ Ah ! C’est bien : le maître est très loin et il m’a écrit que son retour sera retardé. Je peux donc faire ce que bon me semble puis, quand je verrai que son retour est proche, j’y pourvoirai. ” Et il se mettra à manger et à boire au point d’en être ivre et à donner des ordres d’ivrogne. Comme les bons serviteurs qui dépendent de lui refusent de les exécuter pour ne pas faire du tort à leur maître, il se met à battre les serviteurs et les servantes jusqu’à les rendre malades et languissants. Il croit être heureux et il dit : “ Je savoure enfin ce que c’est qu’être maître et craint de tous. ”
      Mais que lui arrivera-t-il ? Le maître reviendra au moment où il s’y attend le moins, et il le surprendra justement en train d’empocher l’argent ou de corrompre quelque serviteur parmi les plus faibles. Alors, je vous le dis, le maître le chassera de sa place d’intendant et jusque des rangs de ses serviteurs, car il n’est pas permis de garder les infidèles et les traîtres parmi des serviteurs honnêtes.

      Et il sera d’autant plus puni que le maître l’avait davantage aimé et instruit. Car plus on connaît la volonté et la pensée du maître, plus on est tenu de l’accomplir avec exactitude. S’il n’agit pas comme le maître le lui a expliqué, en détail, comme à nul autre, il recevra de nombreux coups, alors qu’un serviteur de second rang qui est bien peu au courant et se trompe en croyant bien faire, sera moins puni. A qui on a beaucoup donné, il sera beaucoup demandé ; celui qui a été chargé de beaucoup devra rendre beaucoup, car mes intendants devront rendre compte même de l’âme d’un bébé d’une heure.

Méditer avec les Carmes
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Méditation du Jour !    Jeu 25 Oct 2018, 16:43




Méditation de l'Évangile du Jour !

Ce feu est la parole de Dieu annoncée par le prophète (Jr 5,14), c’est le jugement divin qui purifie l’humanité. Ce jugement s’opère par le don du Saint Esprit (Lc 3,16) qui vient mettre en lumière toutes nos relations humaines, y compris les plus étroites. Qui s’ouvre à ce don, personne ou groupe de personnes, recevra la paix et l’unité, qui s’y refuse connaîtra la division et le conflit. Demandons à l’Esprit de venir œuvrer en nous et autour de nous pour que l’unité grandisse.

Aujourd’hui, il est commenté par le Père Jean-Baptiste Edart.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Ange de Dieu, que sa divine Providence a commis pour me garder,.....   Ven 26 Oct 2018, 16:51




MÉDITATION

Pour la Fête de Saint Raphaël, Archange

(24 octobre)

Il a commandé à ses Anges de prendre soin de vous, et ils vous porteront entre leurs mains, de peur que votre pied ne heurte contre quelque pierre.


I. Prélude. — Se représenter le chemin de Ragès, où l'ange Raphaël accompagne le jeune Tobie.

II. Prélude. —
Dieu de bonté, qui m'accordez tant de secours par l'entremise des esprits célestes, daignez inspirer à mon cœur la reconnaissance, l’amour, le respect et la confiance dont il doit être pénétré envers ces bienheureux esprits.

I. Point. — L'ange Raphaël accompagne le jeune Tobie dans son voyage, et le préserve de tout danger.

L'histoire touchante des soins que prit l'archange Raphaël du jeune Tobie dans son voyage est bien propre à réveiller dans mon cœur les sentiments d’amour, de reconnaissance, de tendre confiance et de saint respect que je dois avoir pour l'Ange tutélaire commis à ma garde par la divine Providence. Cet esprit bienheureux fait invisiblement pour moi ce que fit l'ange Raphaël pour le saint jeune homme qu'il était chargé de conduire. Il me garde de tout danger, me défend contre les monstres infernaux qui voudraient dévorer mon âme et lui ravir la vie précieuse de la grâce ; il me guide dans la voie sûre du salut : si je suis docile à sa voix, je ne m'égarerai jamais ; enfin, il me dirige si sagement par ses conseils, que si je n'y résiste pas, j'acquerrai, non des biens temporels comme l’époux de la jeune Sara, mais les richesses infiniment plus précieuses de la grâce, et l'union la plus intime avec Dieu même. Que mon bonheur est grand d'avoir un pareil guide ! Quelle confiance doit m'inspirer sa charité ! avec quelle docilité ne dois-je pas suivre en tout sa conduite !

Il. Point. — L'archange Raphaël rend la vue au père du jeune Tobie.

Ce nouveau bienfait me rappelle encore ceux que mon Ange tutélaire ne cesse de me prodiguer. L'aveuglement du saint patriarche Tobie est l'image de celui qui bien souvent affecte mon âme et lui dérobe la lumière d’en haut. Que de fois, en effet, l'orgueil, l'attachement à moi-même, mes résistances à la grâce n'ont-elles pas enveloppé mon intelligence d’épaisses ténèbres qui m’ont dérobé la connaissance de ce que le Seigneur demandait de moi ! Qu’a fait alors mon zélé protecteur ? il a prié pour moi, m'a appliqué un remède salutaire, et m'a rendu cette lumière sacrée dont je m’étais rendue indigne. Cette grâce précieuse, il me l'a renouvelée bien souvent ; il me la renouvelle encore tous les jours, et si j'en profitais comme je le dois, je marcherais au sein de la lumière dans les sentiers de la perfection. Ô fidèle et zélé gardien de mon âme ! je vous rends grâces pour tant, de secours précieux ; daignez me les continuer malgré mes nombreuses infidélités : je veux enfin cesser de résister à la lumière intérieure que vous faites briller à mes yeux, afin de mériter d'être entièrement délivrée de tout aveuglement.

COLLOQUE avec mon Ange Gardien. —
Le remercier de tous les bons offices qu’il ne cesse de me rendre en toutes rencontres. — Lui demander pardon de mes ingratitudes et de mes résistances. — Le supplier de ne point cesser de me secourir et de m'éclairer. — Lui promettre d'être docile à ses célestes inspirations.

RÉSOLUTIONS. — Suivre fidèlement toutes les lumières intérieures qui me seront données pour éviter le péché et avancer dans la vertu.

BOUQUET SPIRITUEL. —
Saint Ange, mon protecteur, éclairez-moi de vos lumières.

PRIÈRE. — Ange de Dieu, que sa divine Providence a commis pour me garder, éclairez-moi de vos lumières, protégez-moi contre mes ennemis, conduisez-moi dans les voies du salut.


Extrait de "Méditations sur les principaux mystères de la Très Sainte Vierge, et pour les fêtes des Saints..." (Imprimatur, 1840).

Reportez-vous à Lecture du livre de Tobie (12, 7-15), Litanie de Saint Raphaël Archange, Neuvaine à l'Archange Raphaël, Méditation pour la Fête des saints Anges Gardiens, Méditation pour la Fête de Saint Michel et de tous les saints Anges, La réalité des apparitions angéliques, Avoir une dévotion singulière aux Anges, Archanges et Principautés, Honorer principalement les Puissances, les Vertus et les Dominations, Avoir de profonds respects, et des amours extraordinaires pour les Trônes, les Chérubins et les Séraphins, La protection des saints Anges contre les démons, particulièrement au sujet de leurs différentes tentations, Litanies de l'Ange Gardien, Et Michel et ses anges combattaient contre le Dragon, La puissance des démons réglée par la sagesse divine, Neuvaine à Saint Michel, Discernement des esprits : ce qu'on entend par esprits, combien on en compte et comment ils se forment, Tous les hommes sont assistés des Saints Anges, Les Saints Anges nous assistent dans les choses temporelles, Les perfections admirables de ces sublimes intelligences, Les Saints Anges font tout ce qui peut se faire pour le bien des hommes, Litanie aux Saints Anges Gardiens, Discernement des esprits, Litanie de Saint Michel Archange, Puissance de Saint Michel au jugement dernier, Chapelet à Saint Michel Archange, Les Anges, princes et gouverneurs de la grande cité du bien, Secours de Saint Michel à l'heure de la mort, et Litanie de Saint Gabriel Archange.

Lecture du livre de Tobie (12, 7-15) : S'il est bon de tenir cachés les secrets des rois, c'est un honneur que de faire connaître et proclamer les œuvres de Dieu

Lecture du livre de Tobie (12, 7-15)

En ces jours-là, l'Ange Raphaël dit à Tobie :


« S'il est bon de tenir cachés les secrets des rois, c'est un honneur que de faire connaître et proclamer les œuvres de Dieu. Prier et jeûner sont chose bonne, mais faire l'aumône vaut mieux que d'amasser or et trésors. Car l'aumône délivre de la mort, c'est elle qui purifie du péché et obtient miséricorde et vie éternelle. Mais ceux qui commettent le péché et l'injustice, ceux-là sont leurs propres ennemis.
Je vais donc vous dire la vérité et ne plus vous cacher mon secret. Lorsque tu priais avec larmes et que tu enterrais les morts, quand tu te privais de manger pour cacher les morts dans ta maison pendant le jour, afin de les ensevelir la nuit venue, c'est moi qui présentais ta prière au Seigneur. Et parce que tu étais l'ami de Dieu, il a fallu que tu sois éprouvé.
Mais maintenant le Seigneur m'a envoyé pour te guérir et pour délivrer du démon Sara, la femme de ton fils. Car je suis l'Ange Raphaël, l'un des sept qui nous tenons debout en la présence du Seigneur. »

ORAISON

Vous avez envoyé, Seigneur, l'archange saint Raphaël pour accompagner votre serviteur Tobie sur son chemin. Nous sommes aussi vos serviteurs, faites que sa vigilance nous protège et que son aide nous défende toujours. Nous vous en prions par notre Seigneur Jésus-Christ. Ainsi soit-il.

Reportez-vous à Méditation pour la Fête de Saint Raphaël Archange, Neuvaine à L’Archange Raphaël, Litanie de Saint Raphaël Archange et La nature, création de Dieu, arme contre les démons.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: MÉDITATION DU JOUR Samedi 27 Octobre    Sam 27 Oct 2018, 14:36




MÉDITATION DU JOUR

Samedi 27 Octobre

Le Corps du Christ se construit dans l’amour !


La vocation chrétienne est aussi par nature vocation à l’apostolat. Dans l’organisme d’un corps vivant, aucun membre ne se comporte de manière purement passive, mais participe à la vie et à l’activité générale du corps. Ainsi dans le Corps du Christ qui est l’Église, tout le corps opère sa croissance selon le rôle de chaque partie. Bien plus, les membres de ce corps sont tellement unis et solidaires qu’un membre qui ne travaille pas selon ses possibilités à la croissance du corps doit être réputé inutile à l’Église et à lui-même. Il y a dans l’Église diversité de ministères, mais unité de mission. Le Christ a confié aux Apôtres et à leurs successeurs la charge d’enseigner, de sanctifier et de gouverner en son nom et par son pouvoir. Mais les laïcs rendus participants de la charge sacerdotale, prophétique et royale du Christ assument, dans l’Église et dans le monde, leur part dans ce qui est la mission du peuple de Dieu tout entier. Ils exercent concrètement leur apostolat en se dépensant à l’évangélisation et à la sanctification des hommes ; il en est de même quand ils s’efforcent de pénétrer l’ordre temporel d’esprit évangélique et travaillent à son progrès de telle manière que, en ce domaine, leur action rende clairement témoignage au Christ et serve au salut des hommes.

Concile Vatican II / Décret sur l’apostolat des laïcs, Apostolicam actuositatem, n° 2.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: MÉDITER AVEC LES CARMES Dimanche 28 Octobre.   Dim 28 Oct 2018, 13:46




MÉDITER AVEC LES CARMES

Dimanche 28 Octobre.


"Pour vous, qui suis-je ?", demande Jésus à Simon Pierre. Et Pierre de répondre, au nom de tous les autres : "Tu es le Messie, le fils du Dieu vivant !" Alors Jésus, heureux de cette première affirmation de la foi des disciples, répond à son tour à Pierre par une béatitude : "Heureux es-tu, car c'est mon Père qui t'a révélé cela".

De cette béatitude nous entendons un écho dans le discours après la Cène lorsque Jésus déclare : "Nul ne vient à moi si mon Père qui m'a envoyé ne le tire". Saint Paul dira, plus tard, dans l'allégresse de cette béatitude "Il a plu à Dieu de révéler son fils en moi ". C'est la Béatitude de ceux et de celles qui se veulent enseignables par Dieu, qui se laissent attirer par le Père vers le Fils, puis conduire par le Fils jusqu'à l'amour du Père ; c'est le bonheur en Dieu de ceux que l'Esprit vient habiter pour faire vivre en eux la parole de Jésus.

Cette joie est pour nous si nous laissons Dieu moduler en nous comme il veut la lumière et la vérité ; mais elle nous échappe dès que nous nous appuyons sur les évidences "de la chair et du sang", sur une vision trop humaine des voies du Père, et sur des prospectives qui ne respectent plus ni les lenteurs ni les silences de Dieu.

C'est Dieu qui commence, c'est Dieu qui aime et qui sauve, et c'est toujours lui qui reste le maître des chemins et des appels. Il a demandé à l'homme de nommer tous les animaux, mais il s'est réservé de donner à chaque homme son nom de grâce et de mission. "Moi, dit Jésus, je te le déclare, tu es Pierre". Tout le monde l'appelait Shim'on fils de Yônas ; Jésus lui donne un nom programme : "Tu es Pierre", pierre à bâtir. L'édifice spirituel que Jésus envisage aura pour fondation cet homme capable de toutes les fidélités et de tous les reniements, capable d'aveuglement comme de la plus belle conversion. Voilà bien une fondation paradoxale, qui n'a pas de solidité en elle-même et qui doit sa fermeté uniquement à Celui qui la pose. Et c'est l'un des mystères de l'Église tout au long du temps : la pierre de base ne cesse pas d'être fragile, mais Jésus ne cesse pas de bâtir sur elle. II a dit "je bâtirai", non pas une fois pour toutes, mais tous les jours, jusqu'à la fin du monde, et c'est pourquoi la maison fragile ne sera jamais renversée.

Pourquoi, dès lors, aurions-nous peur de nos propres fragilités ? Pourquoi craindre une victoire des forces de la mort, si notre bâtisseur est le Seigneur de la vie, et si c'est lui qui donne chaque jour à notre communauté son nom, son visage et sa mission ? De même que nous n'appuyons pas notre confiance sur Pierre, mais sur le Seigneur qui fortifie Pierre, et sur la foi de Pierre en son Seigneur, de même n'avons-nous pas à attendre une communauté assurée d'elle-même, de sa route, de ses forces et de son avenir : il nous suffit de faire fond ensemble sur Celui qui bâtit la maison, qui rassemble sa communauté, et qui la nourrit chaque matin de sa parole et du Pain de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Découvrir la Joie parfaite !   Sam 03 Nov 2018, 16:19




Découvrir la Joie parfaite !

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Philippiens.

Frères, de toute façon, que ce soit avec des arrière-pensées ou avec sincérité, le Christ est annoncé, et de cela je me réjouis. Bien plus, je me réjouirai encore,  car je sais que cela tournera à mon salut, grâce à votre prière et à l’assistance de l’Esprit de Jésus Christ. C’est ce que j’attends avec impatience, et c’est ce que j’espère. Je n’aurai à rougir de rien; au contraire, je garderai toute mon assurance, maintenant comme toujours; soit que je vive, soit que je meure, le Christ sera glorifié dans mon corps.

En effet, pour moi, vivre c’est le Christ, et mourir est un avantage. Mais si, en vivant en ce monde, j’arrive à faire un travail utile, je ne sais plus comment choisir. Je me sens pris entre les deux: je désire partir pour être avec le Christ, car c’est bien préférable;mais, à cause de vous, demeurer en ce monde est encore plus nécessaire. De cela, je suis convaincu. Je sais donc que je resterai, et que je continuerai à être avec vous tous, pour votre progrès et votre joie dans la foi. Ainsi, à travers ce qui m’arrive, vous aurez d’autant plus de fierté dans le Christ Jésus,du fait de mon retour parmi vous.
   
(Ps 41 (42), 2, 3, 5abcd, 5efgh)

R/ Mon âme a soif du Dieu vivant. (cf. Ps 41, 3a)


Comme un cerf altéré
cherche l’eau vive,
ainsi mon âme te cherche
toi, mon Dieu.

Mon âme a soif de Dieu,
le Dieu vivant ;
quand pourrai-je m’avancer,
paraître face à Dieu ?

Je me souviens,
et mon âme déborde :
en ce temps-là,
je franchissais les portails !

Je conduisais vers la maison de mon Dieu
la multitude en fête,
parmi les cris de joie
et les actions de grâce.


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Un jour de sabbat, Jésus était entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre son repas, et ces derniers l’observaient. Jésus dit une parabole aux invités lorsqu’il remarqua comment ils choisissaient les premières places, et il leur dit : « Quand quelqu’un t’invite à des noces, ne va pas t’installer à la première place, de peur qu’il ait invité un autre plus considéré que toi.  Alors, celui qui vous a invités, toi et lui, viendra te dire : “Cède-lui ta place”; et, à ce moment, tu iras, plein de honte, prendre la dernière place.  Au contraire, quand tu es invité, va te mettre à la dernière place. Alors, quand viendra celui qui t’a invité, il te dira : “Mon ami, avance plus haut”, et ce sera pour toi un honneur aux yeux de tous ceux qui seront à la table avec toi. En effet, quiconque s’élève sera abaissé ;  qui s’abaisse sera élevé. »

– Cy Aelfp, Paris.

Belle et sainte déclaration de saint Paul comme il dit : "Vivre, c'est le Christ".  Comme il serait doux et réconfortant de pouvoir  vivre sans nous poser chaque jour la question de savoir comment réagir en telle et telles occasions. Il nous faut, à la suite de saint Paul, choisir en toute occasion de "manifester" le Christ. Lorsque nous croisons une personne sur notre route, nous pourrions commencer par la saluer sans nous poser aucune question à son sujet.  Qu'il se pose un problème au cours d'une journée de travail, pourquoi s'en prendre à autrui pour qu'il se charge de la corvée qui nous importune ?  Acceptons-là plutôt sans rechigner et c'est en humilité quel'on aura grandi.  Et lorsqu'un proche accomplit une bonne action, pourquoi en dénigrer l'importance ?  

Notre prêtre, lorsqu'il était encore séminariste, a remplacé un professeur dans ce qu'on appelait "la petite école". Ne sachant pas trop comment "tenir" une classe d'enfants facilement turbulents, il se mit à distribuer des "bons points" en toutes sortes d'occasions :  un bon point pour l'élève qui avait arrêté de jouer  dans la cour dès le premier coup de sifflet; un autre bon point à chaque bonne réponse en classe; un bon pour avoir prêté un objet dont manquait un autre condisciple,  etc.  Et en très peu de temps, tous avaient découvert le la satisfaction d'une tâche bien accomplie.

De la même manière, Jésus invite à l'humilité. En effet, si notre foi nous invite à rendre service à autrui,  pourquoi nous glorifier nous-mêmes ?  C'est en perdre le t.  Les pharisiens  se réclamaient de la "stricte observance" -  mais la stricte observance, c'est vivre dans le Christ afin que le Christ face en nous sa demeure...

etienne lorant
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Méditation L’Autorité De La Révélation !   Dim 04 Nov 2018, 14:16



cheers Méditation

L’Autorité De La Révélation !

4 Novembre

Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Jacques 4, v. 8


Il est très important de donner à tous l’occasion de mettre en pratique chaque vérité divine. Nous ne pouvons le faire pour eux, la responsabilité leur en est laissée. Ils doivent agir délibérément car le message de l’Évangile doit toujours pousser à l’action. Le refus d’agir est une paralysie qui laisse l’homme inchangé; mais celui qui agit n’est plus jamais le même. Cela semble être une folie, et c’est ce qui retient tant de personnes qui pourtant ont été convaincues par le Saint-Esprit. A l’instant même où je me lance dans l’action, je vis enfin, alors qu’auparavant je végétais. Lorsque toute ma volonté s’élance vers l’action, je vis véritablement.

Chaque fois qu’une vérité divine vous est révélée, mettez-la en pratique, pas nécessairement en agissant aussitôt, mais en prenant une ferme résolution d’agir, un engagement écrit. Alors, l’enfant de Dieu le plus faible, est affranchi de sa faiblesse; toute la merveilleuse puissance de Dieu vient en lui. Quand la vérité divine nous apparaît d’abord, nous reconnaissons nos fautes, mais nous y retombons souvent; nous connaissons ainsi des hauts et des bas, jusqu’à ce que nous comprenions que nous ne devons plus reculer. Il nous faut saisir une parole de notre Seigneur et Sauveur, et nous en servir pour passer un contrat avec lui. C’est la pensée du Seigneur, quand il nous dit: Il Venez à moi “, il veut dire, Il liez-vous à moi par un contrat “. Nous avons du mal à nous y décider. Mais celui qui se décide enfin voit à l’instant même la vie divine envahir son cœur. La puissance de domination du monde, de notre ” moi “, de Satan, est paralysée, non par l’acte lui-même, mais par la puissance divine que cet acte a déclenchée.

Bible
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Méditation du Jour !    Lun 05 Nov 2018, 22:05




MÉDITATION & COMMENTAIRE de l'Évangile !

» Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » dit le Christ (Ac 20,35). Ce qui est vrai à la boxe est aussi vrai pour Dieu et pour chacun d’entre nous ! La joie de Dieu est de pouvoir donner, et donc de voir des mains ouvertes pour accueillir ce don. Or, par définition, il nous est impossible de répondre à Dieu avec la même mesure. Son don est infini, le nôtre sera toujours fini ! Nous sommes ces pauvres, estropiés, boiteux et aveugles qu’il invite à sa table. Ainsi lorsqu’à notre tour nous donnons à ceux qui ne peuvent nous rendre, nous imitions Dieu et nous goûtons le bonheur qui est le sien. À qui allez-vous donner de cette manière aujourd’hui ?


Dieu avec Nous .....
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Méditation 8 Novembre Sentiments et prières à l'occasion de la mort.....   Jeu 08 Nov 2018, 13:37




Méditation

8 Novembre

Sentiments et prières à l'occasion de la mort d'une personne qui nous était spécialement chère !

Imitation et Paraphrase du discours de Marthe à Jésus-Christ, sur la mort de son frère Lazare.


Hélas ! Seigneur, si vous l'aviez voulu, elles ne couleraient pas ces larmes que je viens répandre maintenant à vos pieds ! si vous l'aviez voulu, elle vivrait encore cette personne, dont la perte, vous le voyez, afflige mon cœur et le pénètre du plus vif et du plus cuisant regret. Mais je me soumets à l'ordre de votre volonté toute puissante, et je vous fais le sacrifice que vous exigez de moi, prête à vous en faire encore de plus sensibles, s'il est possible, de plus douloureux et de plus coûteux à mon cœur.

Mais, Seigneur, permettez-moi seulement de vous faire une prière, que vous ne désapprouverez pas sans doute, que votre sainte Église m'autorise à vous faire, qu'elle m'ordonne même et me prescrit.

Je sais que vous êtes la résurrection et la vie ; je sais que quiconque a cru en vous ne mourra point, et que cette mort passagère, qui n'est à proprement parler qu'un sommeil, sera pour lui l'entrée et le passage à une vie éternelle. Oui, je le crois ; car je crois, ô mon Rédempteur, que vous êtes le Fils du Dieu vivant, qui êtes venu dans le monde pour vaincre la mort par votre mort, et nous accorder par votre résurrection une vie éternelle !

Ah ! daignez donc, c'est tout ce que je désire, daignez hâter ce bonheur que j'espère pour cette personne si chère que vous m'avez ravie ! Je sais que, son corps ressuscitera un jour ; mais faites d'avance et au plus tôt entrer son âme dans le lieu du repos, et qu'au grand jour de la résurrection future que j'attends, j'aie la joie et la consolation de me réunir à elle dans votre sein pour l'éternité.

Sacristain
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Méditation Ouvrier Avec Dieu ! 11 Novembre   Dim 11 Nov 2018, 01:19




Méditation

Ouvrier Avec Dieu !

11 Novembre

” … ministre de Dieu dans l’Évangile de Christ… ” I Thessaloniciens 3, v. 2


Après que Dieu vous a sanctifié, ne croyez pas que vous connaîtrez nécessairement le but de votre vie, car Dieu, par le Saint-Esprit, vous a saisi et donné une place dans ses desseins. Il veut se servir de vous dans le monde pour réaliser ses plans, comme il s’est servi de son Fils pour réaliser notre salut. Si vous vous efforcez de faire de grandes choses par vous-même, en pensant: ” Dieu m’a appelé à faire ceci ou cela “, vous faites obstacle à la volonté de Dieu.

Tant que vous êtes préoccupé avant tout de votre développement spirituel, ou de quelque autre ambition bien arrêtée, vous ne pouvez pas servir utilement les desseins de Dieu. Il faut renoncer pour toujours à toute ambition personnelle, et laisser Dieu vous diriger lui-même. Toutes vos actions sont alors celles du Seigneur; ne soyez pas étonné si vous ne pouvez jamais en comprendre toute la portée.

Il faut que j’apprenne à ne point avoir de but personnel, à n’avoir d’autre but que celui de Dieu. Dieu fait de moi son instrument, et tout ce qu’il me demande, c’est que je me confie en lui, et que je ne dise jamais: ” Seigneur, cela me fait trop mal, je ne peux pas! ” En parlant ainsi, je deviens pour Dieu un embarras. Quand je cesse de vouloir lui imposer ma volonté, il peut se servir de moi pour accomplir la sienne, sans obstacle ni entrave. Il peut me froisser, m’élever ou m’abaisser, il peut faire de moi ce qu’il veut. Il me demande seulement d’avoir une foi entière en lui et en sa bonté. La pitié de soi-même vient du diable; si je m’y laisse aller, je ne peux pas être utilisé par Dieu. Enfermé dans un ” petit monde à part ” , bien au chaud, Dieu ne pourra jamais m’en faire sortir , car j’aurais trop peur d’attraper froid !
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Méditation du Jour !    Lun 12 Nov 2018, 20:17



MÉDITATION

Lundi 12 Novembre

Qu'il faut imiter Jésus-Christ, et mépriser toutes les vanités du monde


Que notre principale étude soit donc de méditer la vie de Jésus-Christ.
La doctrine de Jésus-Christ surpasse toute doctrine des Saints: et qui posséderait son esprit y trouverait la manne cachée.
Mais il arrive que plusieurs, à force d'entendre l'Evangile, n'en sont que peu touchés, parce qu'ils n'ont point l'esprit de Jésus-Christ.

Voulez-vous comprendre parfaitement et goûter les paroles de Jésus-Christ ? Appliquez-vous à conformer toute votre vie à la sienne.
Que vous sert de raisonner profondément sur la Trinité, si vous n'êtes pas humble, et que par-là vous déplaisez à la Trinité ?
Certes, les discours sublimes ne font pas l'homme juste et saint, mais une vie pure rend cher à Dieu.

J'aime mieux sentir la componction que d'en savoir la définition.
Quand vous sauriez toute la Bible par coeur et toutes les sentences des philosophes, que vous servirait tout cela sans la grâce et la charité ?
Vanité des vanités, tout n'est que vanité, hors aimer Dieu et le servir lui seul.

La souveraine richesse est de tendre au royaume du ciel par le mépris du monde.

Vanité donc, d'amasser des richesses périssables et d'espérer en elles.

Vanité, d'aspirer aux honneurs et de s'élever à ce qu'il y a de plus haut.

Vanité, de suivre les désirs de la chair et de rechercher ce dont il faudra bientôt être rigoureusement puni.

Vanité, de souhaiter une longue vie et de ne pas se soucier de bien vivre.

Vanité, de ne penser qu'à la vie présente et de ne pas prévoir ce qui la suivra.

Vanité, de s'attacher à ce qui passe si vite et de ne pas se hâter vers la joie qui ne finit point.

Appliquez-vous donc à détacher votre coeur de l'amour des choses visibles, pour le porter tout entier vers les invisibles, car ceux qui suivent l'attrait de leurs sens souillent leur âme et perdent la grâce de Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: MÉDITATION DU JOUR !   Mer 14 Nov 2018, 00:23



Saint Brice

MÉDITATION DU JOUR

Serviteurs, ou le devoir d’aimer !


Toi qui es un sage, cherche tout ce qui est beau. Alors saisis l’amour. Il est si proche de Dieu.

Toi qui es un maître, tu es chargé de faire découvrir aux autres les mystères de Dieu. Parle avec amour, sinon tu es inutile.

Toi qui enseignes sans amour, tais-toi. Tu te fatigues pour rien, tu dis des mots, et ils sont inutiles.

Toi qui écoutes sans amour, ferme donc tes oreilles. Oui, si tu entends seulement des mots et des sons, cela ne te sert à rien.

Toi qui es un grand savant, tu veux donner ta science à celui qui t’écoute. Alors aime beaucoup, et parle peu à tes disciples.

Et toi, le disciple, avec un grand amour, écoute un tout petit discours. Alors ces paroles te rendront riche. En effet, sans amour, tu ne peux pas devenir riche.

Jacques de Saroug

Formé à Édesse, moine puis évêque, Jacques de Saroug († 521), l’un des plus grands auteurs et poètes syriens, fut surnommé la « harpe de l’Église ». / Poème sur l’amour dans La prière des Pères, Sodec-a.i.m., Paris, Bayard, 1997, p. 194-195.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Méditer avec les Carmes !   Mer 14 Nov 2018, 17:18




Méditer avec les Carmes !

Ce 14 Nov 2018


Au temps de Jésus, en Palestine, avoir la lèpre, c'était, encore plus qu'aujourd'hui, être condamné à vivre en marge de la communauté humaine. La législation du Lévitique en témoigne : "Le lépreux portera ses vêtements déchirés et ses cheveux dénoués et il criera : Impur ! Impur ! Tant que durera son mal il demeurera à part ; sa demeure sera hors du camp" (Lv 13,45).

Et de fait, c'est à l'entrée d'un village que Jésus entend qu'on l'appelle : "Jésus, maître, prends pitié de nous !" Dix lépreux sont là, compagnons de misère, mais décidés à saisir la chance de leur vie, la dernière chance, puisqu'ils sont rejetés des hommes.

Ils se tiennent à distance, par habitude, par crainte, peut-être, d'indisposer Jésus en osant s'approcher ; et jamais la distance ne leur a paru si dure à supporter.

Ainsi en va-t-il de nous, dans notre relation à Jésus et à Dieu. Nous croyons que notre lèpre nous rend indignes de l'amour du Père et qu'elle va rebuter le Seigneur. Nous avons encore peur de nous approcher tels que nous sommes ; nous avons peine à croire que Dieu nous aime ainsi, tels que nous sommes ; non pas qu'il aime notre lèpre spirituelle, mais il nous aime tout lépreux que nous sommes, car il n'y a place, dans le cœur de Dieu, ni pour le rejet ni pour le dégoût :  "D'un cœur broyé, Seigneur, tu n'as pas de mépris" (Ps 51,19).

Nous imaginons sans cesse qu'une distance nous sépare du Christ. Or jamais le Christ n'est plus proche que lorsque nous souffrons, lorsque nous sentons le poids de la solitude et que nous nous croyons coupés de tout secours humain.

Et Jésus ne brusque rien. Il respecte la gêne des lépreux, qui se sentent si laids et si peu agréables. Il ne leur dit pas : "Approchez, approchez donc ; je vais vous guérir !", mais, avec beaucoup de douceur et de doigté : "Allez vous montrer aux prêtres."

En effet, d'après la Loi il revenait aux prêtres d'abord de faire le constat officiel de la guérison, puis d'offrir divers sacrifices, à la charge de l'homme guéri et à la mesure de ses possibilités financières.

"Allez ... pour le constat !" Jésus leur demande un acte de foi total : se mettre en route pour le constat de guérison, alors que leur lèpre est encore là, sous leurs yeux, qui leur ronge la chair. Ils partent néanmoins, sur la seule parole de Jésus.

Quelques instants plus tard, c'est la guérison, subite, complète, pour les dix en même temps.

Les dix ont cru ; mais un seul a remercié : le plus pauvre, le plus méprisé de tous, le seul samaritain de la petite bande de lépreux. Les neuf ont reçu le cadeau du Christ, et cela leur a semblé normal. La bonté de Dieu ne les a pas tirés de leur égoïsme ; ils ont saisi avidement le bienfait, sans entendre l'appel ; ils n'ont pas compris qu'à travers cette guérison, Jésus leur faisait signe, que Dieu les libérait pour la louange et le service.

Le samaritain, lui, est revenu, oubliant le constat ; il est revenu, fou de joie, parlant tout haut et ne cessant pas de remercier Dieu. Il a pris conscience que le Christ l'aimait au point de le guérir, et devant cette évidence bouleversante : "Jésus m'a aimé", il vient se prosterner aux pieds du Maître, pour lui dire avec son corps guéri, avec son cœur soudain adouci par la joie, le merci qui n'est dû qu'à Dieu.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: MÉDITATION DU JOUR Jeudi 15 Nov Le règne de Dieu est au milieu de vous !   Jeu 15 Nov 2018, 16:44



Saint Albert le Grand.

MÉDITATION DU JOUR

Jeudi 15 Nov

Le règne de Dieu est au milieu de vous !


L’attente de la nouvelle terre, loin d’affaiblir en nous le souci de cultiver cette terre, doit plutôt le réveiller : le corps de la nouvelle famille humaine y grandit, qui offre déjà quelque ébauche du siècle à venir. C’est pourquoi, s’il faut soigneusement distinguer le progrès terrestre de la croissance du règne du Christ, ce progrès a cependant beaucoup d’importance pour le royaume de Dieu, dans la mesure où il peut contribuer à une meilleure organisation de la société humaine.

Car ces valeurs de dignité, de communion fraternelle et de liberté, tous ces fruits excellents de notre nature et de notre industrie, que nous aurons propagés sur terre selon le commandement du Seigneur et dans son Esprit, nous les retrouverons plus tard, mais purifiés de toute souillure, illuminés, transfigurés, lorsque le Christ remettra à son Père un royaume éternel et universel : royaume de vérité et de vie, royaume de sainteté et de grâce, royaume de justice, d’amour et de paix. Mystérieusement, le Royaume est déjà présent sur cette terre ; il atteindra sa perfection quand le Seigneur reviendra.

Concile Vatican II / Constitution pastorale « Gaudium et spes » sur l’Église dans le monde de ce temps, n° 39.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Glorifier Dieu Dans La Vie De Tous Les Jours !   Ven 16 Nov 2018, 13:08




Glorifier Dieu Dans La Vie De Tous Les Jours !

16 Novembre

Quoi que vous fassiez. . . faites tout pour la gloire de Dieu. I Corinthiens 10, v. 31


La merveille de l’Incarnation commence par la vie d’un petit enfant comme les autres. Le miracle de la Transfiguration aboutit au retour dans la vallée où vivent les démoniaques. La gloire de la Résurrection s’abaisse jusqu’à un déjeuner sur le rivage de la mer de Tibériade. Ce n’est pas une déchéance, c’est une grande vérité que Dieu nous révèle.

Nous voudrions éprouver la sensation du merveilleux ; nous confondons les sentiments héroïques avec la véritable grandeur. Il est beau sans doute de traverser une épreuve avec courage, mais le véritable héroïsme consiste à glorifier Dieu chaque jour, sans témoins, sans que- personne puisse s’en douter. Nous ne demandons pas ” l’auréole des saints “, mais nous désirons cependant que l’on dise de nous: ” Quel homme de prière! Quelle femme pieuse et dévouée! ” Si vous êtes réellement consacrés à Jésus-Christ, vous êtes parvenus à un sommet où personne ne songe à vous remarquer; tout ce que l’on verra, c’est que la puissance de Dieu se manifeste sans cesse à travers votre vie.

“Oui, quel merveilleux appel j’ai reçu de Dieu “, dites-vous avec fierté. Et vous ne réalisez pas que, pour glorifier Dieu dans les plus humbles tâches, il faut toute la puissance de l’Esprit de Dieu en vous. La pierre de touche pour un enfant de Dieu n’est pas le succès, mais une constante fidélité dans l’existence quotidienne. Il s’agit de manifester dans les conditions ordinaires, où Dieu nous place, la vie cachée avec Christ en Dieu.

Bible PDF
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Méditation du Jour !    Sam 17 Nov 2018, 13:45



Sainte Élisabeth de Thuringe

Prier sans se décourager !


Il te faut être persévérant dans la prière, car l’humble persévérance est victorieuse du Dieu invincible. Si l’insistance et l’importunité de la veuve de l’Évangile ont pu faire céder à ses demandes un juge pourtant plein de méchanceté, comment n’aurait-elle pas la force de fléchir celui qui est la plénitude de tous les biens ? Aussi, quand bien même le Seigneur tarderait à venir et à t’exaucer quand tu as prié, et si même il semblait te repousser, continue à le prier et à garder solide et vive ta confiance en son aide ; en effet, en lui ne fait jamais défaut, mais bien plutôt surabonde en une mesure infinie tout ce qui est nécessaire pour répandre ses grâces sur tous.

C’est pourquoi, si ce retard n’est pas dû à toi, tu peux être sûr de toujours obtenir tout ce que tu demandes, ou quelque chose d’autre qui te sera plus utile, ou encore les deux à la fois. Et plus tu aurais l’impression d’être repoussé, plus il te faudrait t’humilier à tes propres yeux, et, considérant combien peu tu mérites ce que tu demandes, en t’appuyant sur la miséricorde divine, tu ferais encore grandir grâce à elle ta confiance en Dieu.

Lorenzo Scupoli, c.r.

(Traduction inédite de Max de Longchamp pour Magnificat)

Représentatif du renouveau sacerdotal au lendemain du concile de Trente, Lorenzo Scupoli († 1610) fut l’un des maîtres de saint François de Sales, qui ne se séparait jamais de son Combat spirituel. / Le Combat spirituel, 44, traduction inédite de M. de Longchamp pour Magnificat.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: Méditation de ce Dimanche 18 Novembre Mes paroles ne passeront pas !   Dim 18 Nov 2018, 21:30




Saint Brice.

Méditation de ce Dimanche

18 Novembre

Mes paroles ne passeront pas !


Jésus, tu as toujours tenu à ce que les choses ne fussent pas faites à moitié. Les Apôtres te suggèrent : « Ces gens qui nous suivent depuis longtemps, renvoyons-les chez eux pour manger », mais toi : « Non, donnons-leur à manger nous-mêmes. » À la fin du repas des pains et des poissons multipliés, tu ajoutes : « Recueillez tous les restes, ce serait dommage qu’ils se perdent. » Tu veux que le bien soit accompli jusque dans les détails.

Tu charmes les gens. D’ailleurs, dès les premiers jours, ils remarquent : « En voilà un qui parle avec autorité ! Il n’est pas comme les scribes, lui ! » Pauvres scribes !

Toi au contraire, tu revendiques le droit et le pouvoir de perfectionner la Loi comme le patron de la Loi. Avec un courage magnifique, tu déclares : « Il y a ici plus grand que le Temple […], plus grand que Salomon ; le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. »

Le jour où tu as enseigné : « Heureux les pauvres, heureux les persécutés », je n’étais pas là. Si j’avais été près de toi, j’aurais murmuré à ton oreille : « Pour l’amour de Dieu, change de discours, Seigneur, si tu veux avoir des gens pour te suivre. Caton a promis les figuiers d’Afrique […], César a promis les richesses de la Gaule ; tant bien que mal, ils ont été suivis. Mais toi, qui veut te suivre ? » Et toi, imperturbable, tu continues.

Albino Luciani

Patriarche de Venise, Albino Luciani († 1978) a été pape sous le nom de Jean-Paul Ier pendant 33 jours. / Humblement vôtre, Paris, Nouvelle cité, 1978, p. 31-32.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Nico
Assidu
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 69
Localisation : Québec

MessageSujet: MÉDITATION DU JOUR Lundi 19 Novembre L’ouverture du « Testament »   Hier à 18:55



Saint Tanguy.

MÉDITATION DU JOUR

Lundi 19 Novembre

L’ouverture du « Testament »


Victorin évoque le sens du mot Testament à propos des Écritures, dont l’Apocalypse, loin de le clore, dévoile l’ouverture.

Ouvrir le Testament, c’est souffrir la Passion et vaincre la mort au profit des hommes. Personne ne pouvait le faire (cf. Ap 5, 2-3), sinon le seul Christ, Fils de Dieu.

Tout ce que la Loi avait préfiguré dans les diverses offrandes et sacrifices a été prophétisé à son sujet ; c’est lui qui devait l’accomplir. Parce que lui-même était le testateur et avait vaincu la mort, il était juste qu’il fût lui-même constitué héritier par Dieu pour entrer en possession des biens de celui qui mourait, c’est-à-dire des membres de l’homme. C’est donc lui qui ouvre et ôte les sceaux du Testament qu’il avait lui-même scellé (cf. Ap 5, 1). Moïse le législateur, parce qu’il savait que ce testament devait être scellé et caché jusqu’à l’avènement de sa Passion, se voila le visage (cf. Ex 34, 33).

L’homme diligent doit donc être attentif au fait que l’ensemble de la prédication forme un tout cohérent. Car il ne suffit pas à l’Écriture d’être appelée Loi, elle est aussi qualifiée de Testament. Or, ce n’est que dans le cas de dispositions prises par ceux qui vont mourir, qu’une loi est appelée Testament et que celles-ci sont qualifiées de Testaments. C’est pourquoi, maintenant, le Testament voit ses sceaux légitimement ôtés par l’Agneau égorgé (Ap 5, 6). Maintenant donc le visage de Moïse est découvert, maintenant il est dévoilé, et c’est pourquoi « apocalypse » veut dire révélation.

Victorin de Pettau

Évêque de Pettau en Pannonie supérieure (aujourd’hui Ptuj en Slovénie), Victorin est connu pour être un des précurseurs de l’exégèse biblique de langue latine. Il fut martyrisé sous Dioclétien, sans doute en 304. / Sur l’Apocalypse, V, 1-2, trad. M. Dulaey, Paris, Cerf, coll. « Sources Chrétiennes » 423, p. 75-77.
Revenir en haut Aller en bas
http://forumcatholique.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Méditation du Jour !    

Revenir en haut Aller en bas
 
Méditation du Jour !
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Méditation du jour 38
» Méditation du jour 47
» Méditation du jour 42
» Méditation du jour
» Méditation du jour 40

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Coeurs unis en Jésus et Marie :: De Aliis rebus :: Actualités :: Actualités-
Sauter vers: